EDUCATION, INSOLITE

La Fin Du Moyen-Age Au XXIe Siècle !

turban-rouge-218x300

Le XVème siècle Chrétien vécu au XVème siècle musulman !

Le XVe siècle reste pour moi, en dépit de toutes les dernières réécritures et relectures de l’histoire, un siècle d’obscurantisme et de fanatisme.
Ai-je trop lu Voltaire ?
Je ne crois pas.
Mais je reste sur cette idée sans doute un peu reçue et simpliste, idée cependant que de nombreux faits étayent.
Certes, ce siècle est présenté comme celui de la fin du Moyen Âge, de l’entrée dans les temps modernes, de l’ouverture vers un universalisme (globalisation, mondialisation pour oser l’anachronisme) et un humanisme prometteurs d’un nouvel âge d’or.
Mais tout de même…

Durant ce XVe siècle qui voit l’explosion des moyens de diffusion de la pensée grâce à l’arrivée de nouvelles technologies, on continue dans le même temps à répandre la haine, à égorger, violer, piller au nom du Dieu tout-puissant.

Durant ce XVe siècle dans nombre de pays, héritiers de civilisations qualifiées des plus raffinées par les plus grands spécialistes, la femme reste assujettie à l’homme.
Un homme qui impose à la femme ses codes, ses carcans de tous ordres, y compris vestimentaires. Un homme qui peut en toute légalité la répudier sans qu’elle n’ait le moindre mot à dire.
Dans certaines contrées éloignées qui depuis fort longtemps ne sont plus des « terra incognita » et dont les géographes ont parfaitement dessiné les contours, les femmes et les jeunes filles peuvent être vendues comme du bétail, sous prétexte très pratique qu’elles sont d’une autre religion.

Durant ce XVe siècle, la guerre sainte est loin d’être révolue.
Au contraire, elle reste un devoir pour tout bon croyant qui se respecte.
Elle offre même un retour sur investissement qui ferait pâlir de jalousie un trader de la City :
Vous pensez, le paradis à portée d’assassinat !

Durant ce XVe siècle, la règle d’or en bien des nations reste le fameux « cujus regio, ejus religio », tel prince, telle religion, interdisant ainsi la construction d’édifices religieux d’un culte autre que celui du prince.

Durant ce XVe siècle, la loi déploie par endroits encore tous les trésors de l’imagination humaine en matière de châtiments :
Par exemple, couper les mains aux voleurs n’est pas totalement démodé et lapider la femme adultère permet, dans certaines principautés, d’animer à moindres frais le marché du vendredi matin.
La crucifixion, quant à elle, garde toute sa pertinence dans les royaumes – disons – les plus traditionalistes et attachés à leurs coutumes et identité.

Durant ce XVe siècle, enfin, dans certains États, la loi des hommes peut même condamner à mort pour blasphème une jeune femme, mère de famille sans qu’il puisse être fait appel à une quelconque instance supérieure, du style CEDH – machin luxueux fait pour les nations finissantes et sophistiquées, gavées de droits et de droit.

Ce XVe siècle, nous le connaissons bien, c’est le nôtre.

Il porte les numéros 21 dans l’ère du Nazaréen et 15 dans celle de l’Hégire.

Dans l’ère du premier, ce XVème siècle fut aussi celui de la Renaissance en Occident.

Georges Michel

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/10/2014

Mais ce XVème siècle de l’ère de l’hégire annonce plutôt le déclin et l’agonie de ce culte rétrograde et phallocrate dans un monde de sciences et de technologies beaucoup plus évoluées qu’au temps où certains croyaient encore que la terre était plate !

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43