Archive | octobre 2014

Nous Sommes Dans Le « Next Age » !

web-e1373995146759

La mondialisation
des hérésies New Age

Internet peut avoir l’apparence d’un supermarché de différentes chapelles spirituelles ou de nouveaux mouvements religieux.
Des centaines d’organisations non-gouvernementales tissent leur toile, elles proposent de partir à la recherche d’une vérité intérieure, de retrouver des valeurs originelles, de se connecter au monde et de construire celui de demain.
Leur objectif ?
« Court-circuiter l’Etat-nation ».

Ils utilisent Internet
mais aussi l’ONU.

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Eric Martin

http://www.ndf.fr/  du 15/10/2014

Pas La Turquie Dans Notre Europe !

erdogan-obama1-565x250 (1)

L’agonie de Kobané réveille des souvenirs !

La Turquie est notre« alliée » au sein de l’OTAN.
Le prétendu « État islamique » est un ennemi implacable.
L’armée turque pourrait intervenir et nettoyer les islamistes rapidement.
Elle ne le fait pas parce qu’elle ne veut pas indirectement soutenir le régime de Damas et révèle ainsi son véritable objectif.
Elle ne le fait pas parce qu’elle ne veut pas aider les Kurdes qu’elle traite en citoyens de seconde zone chez elle, et qui pourraient constituer une zone autonome en continuité avec le Kurdistan turc alors que, de part et d’autre de la frontière, les autonomistes du PKK et ceux du PYD sont en bons termes.
Elle ne le fait pas parce qu’il est assez clair, désormais, que la Turquie a favorisé les djihadistes, y compris ceux de l’« État islamique », en laissant passer les armes et les hommes, en leur permettant de s’entraîner et d’être soignés sur son sol, et en leur fournissant peut-être même un appui militaire discret.

En 1944, les patriotes polonais déclenchent l’insurrection de Varsovie.
L’Armée rouge est de l’autre côté de la Vistule.
Elle ne bougera pas tant que les Allemands n’auront pas anéanti la révolte.
Ce qui restait de l’armée polonaise et de ses officiers après son écrasement par les nazis et les Soviétiques en 1939, après le massacre d’un grand nombre de ses cadres sur l’ordre de Staline à Katyń, pouvait soutenir avec les résistants patriotes le gouvernement légitime réfugié à Londres et non celui soutenu par les communistes à Lublin.
Staline a laissé faire le travail par Hitler pour permettre aux Russes de dominer la Pologne pendant près d’un demi-siècle.
L’impérialisme russe se recouvrait habilement de l’idéologie socialiste, si pleine d’un avenir radieux.
De même aujourd’hui, l’islamisme dit « modéré » d’Erdoğan voile assez bien la renaissance d’un impérialisme turc.

En 1954, des soldats français sont encerclés à Điện Biên Phủ par les communistes du Viet Minh.
Un état-major imprudent, mal informé par un service de renseignement défaillant, s’était fait piéger.
Le 13 mars, les communistes lancent l’assaut.
Le 23, le chef d’état-major français, « Paul Ély », croit obtenir de son homologue américain la promesse d’une frappe massive sur les attaquants et leur artillerie.
Mais le cher général Eisenhower au sourire enjôleur ne l’entendait pas ainsi.
L’Amérique ne devait pas ternir sa mission divine de libératrice de l’humanité en soutenant une armée coloniale.

La politique actuelle d’Obama doit nous rappeler les ambiguïtés permanentes de la diplomatie américaine, son mélange de générosité affichée et d’égoïsme cynique pratiqué, dont leurs alliés ont souvent fait les frais.
Elle doit nous rappeler les interventions militaires trop tardives, celles qui ont été menées maladroitement ou qui ont été stoppées pour des raisons de politique intérieure et au mépris des populations concernées, de la Corée à l’Irak.

Les États-Unis aimeraient présenter leur obsession anti-russe actuelle comme le combat du bien dont le champion serait le gentil Barack contre le mal du méchant Vladimir.
Certes, ce dernier défend clairement les intérêts de la Russie et veut préserver ce qui lui reste d’influence sur ce qui était aussi un empire.
Mais il le fait sans masque idéologique.
On ne saurait en dire autant du président américain, qui fait de la géopolitique d’intérêt national mais en se drapant dans les plis de la conscience pure de l’Amérique.

Quant à l’« allié » turc, il fait la même chose en nappant le nationalisme ottoman sous une couche d’islamisme « modéré ».
Entre Poutine qui aide les pro-russes en Ukraine et Erdoğan qui soutient les djihadistes en Syrie, c’est le second qui est plus dangereux car l’ami de nos ennemis est notre ennemi… à moins que les masques deviennent à ce point insupportables qu’ils soient obligés de tomber.

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/10/2014

Belle Pagaille Chez Les Mahométans !

muslim

Les dernières coraneries de la semaine !

Les petits Frères de l’État Islamique sont en train de mettre la pagaille dans la grande famille mahométane.
Le coup de pied dans la fourmillère provoque l’effet attendu :
Ca se répand de toutes parts pour colmater la brèche.
Enturbannés de Perse, barbus du Qatar, kamis du 9-3 français, capitaines en costume-cravate et autres pompiers pyromanes gazouillant soudain de l’extincteur, les voilà qui surgissent « comme des chats giflés » (Rimbaud).
L’Islam, ce n’est pas ça.
Mais alors qu’est-ce d’autre depuis le 7è siècle de notre ère ?
Espérer une réponse crédible de leur part risque de réclamer une certaine dose de patience.
Mieux vaut les envoyer se faire voir tous ensemble au caravansérail de leur Maître.
Le plus tôt sera le mieux.

(http://www.postedeveille.ca/2014/10/québec-les-frères-musulmans-et-les-khomeinistes-sunissent-contre-létat-islamique.html)

Statistiques parlantes sur les djihadistes de-chez-nous.
La France n’est pas en tête de ce classement.
Mais que fait « Tarek Oubrou », on a l’air de quoi, là ?

(http://www.economist.com/news/middle-east-and-africa/21614226-why-and-how-westerners-go-fight-syria-and-iraq-it-aint-half-hot-here-mum)

Un commentaire, « M’sieur Boubakeur » ?
Une petite prière pour les morts, « M’sieur Ben Jelloun » ?
Une condamnation publique, « M’sieur Oubrou » ?
Une Réforme du Coran, du Dogme, de la Tradition et de tout le reste, « M’Dame Belkacem » ?
Un peu de courage, peut-être, Ô Musulmans de France qui rotez encore vos moutons de l’Aïd égorgés façon « Gourdel » ?

(http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.veooz.com/news/3HZZWhm.html&prev=/search%3Fq%3DWITNESSES%2BDESCRIBE%2BJIHADIST%2BHORROR%2BIN%2BKOBANE,%2BAS%2BISIS%2BJUSTIFIES%2BENSLAVING%2BYAZIDIS%26client%3Dsafari%26rls%3Den)

Conclusion : à mort cette pourriture terrestre !

(http://www.postedeveille.ca/2014/10/etat-islamique-justifie-renaissance-de-lesclavage.html)

FRANCE DANGER IMMÉDIAT

Infiltrer l’Islam nécessite des agents musulmans.
Simples ?
Doubles ?
Patriotes ?
Simplement loyaux ?
Il est logique que l’ennemi soit quelque part dans cette quadrature de cercle.

(http://rt.com/usa/193552-french-officer-qaeda-airstrikes/)

Rappel : l’Espagne a déjà réagi quand la France regarde encore le train passer : ( http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.gatestoneinstitute.org/4061/spain-military-islamic-radicals&prev=/search%3Fq%3DSpain:%2BIslamic%2BRadicals%2BInfiltrate%2Bthe%2BMilitary%26client%3Dsafari%26rls%3Den )

Les convertis sont les pires de tous.

(http://www.europe1.fr/faits-divers/info-e1-onze-membres-d-une-famille-nicoise-partie-faire-le-djihad-2253615)

La vague mahométane déferle.
C’est pire qu’à Montpellier.
La question est : 

jusqu’à quand les Français resteront-ils spectateurs de leur future mise à mort ?

(http://www.islamisation.fr/archive/2014/10/10/36-818-likes-pour-l-etat-islamique-sur-facebook-5465149.html)

Comment ça !
La France n’est pas en tête de ce classement.
Alors, « Tarek Oubrou », on roupille ?

(http://www.france24.com/fr/20141005-belgique-jihad-syrie-europe-pourvoyeur-occident-france-bruxelles-charia/)

Débarrassons nous de ceux-là avant qu’ils se débarrassent de nous.
La méthode : l’instinct de survie.

(http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-proces-pour-terrorisme-de-sharia-for-belgium-debute-a-anvers?id=8366206)

FRANCE MOTS JUSTES.

Quand on cessera de les classer « Français », les choses iront beaucoup mieux dans l’esprit des citoyens.
C’est fou, tout de même, une stupidité d’un tel calibre.

(http://actu.orange.fr/monde/etat-islamique/le-probleme-des-candidats-au-jihad-en-chiffres-afp_CNT0000004ntQr.html)

Le talent justement récompensé.
Et le cadeau de Noël idéal qui se profile à l’horizon.
Bravo les amis !

(http://www.bvoltaire.fr/aristideleucate/livre-guignol-lelysee-pierre-cassen-ri7,118603)

Le grotesque le dispute ici à l’inutile.
Fierté mal placée d’une Présidente qui ferait mieux de parler d’autre chose que d’elle-même.

(http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/07/un-depute-persiste-a-appeler-sandrine-mazetier-madame-le-president-et-ecope-d-une-sanction_1116530)

FRANCE GÉNIES MÉCONNUS.

Un petit consternant de plus dans la galaxie des crétins utiles.

(http://www.islamisation.fr/archive/2014/10/07/pour-le-predicateur-yacob-mahi-redacteur-a-oumma-com-les-apo-5463223.html)

FRANCE TAKKYA.

Celui-là, je vous le dis, sera un jour à Sèvres, comme étalon de la duplicité musulmane.

(http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/il-poignarde-son-ami-au-flunch-09-10-2014-4198547.php)

Coranerie de la semaine avec mention !
Le « dircab » aurait mieux fait de se shooter au saucisson-pinard…

(http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2014/10/11/belfort-l-ex-dircab-de-la-mairie-controle-positif-aux-stupefiants)

T’es foutu, Alain !
Plus aucune chance de passer…

(http://www.francetvinfo.fr/politique/ump/depense-publique-isf-voile-integral-alain-juppe-a-t-il-dit-vrai_709641.html)

FRANCE BACTÉRIES.

Médecins, apprêtez vous à de sérieuses séances de formation.
Le climat, d’accord.
Pas de facteur humain genre migrations tous azimuts, dans cette affaire ?
Etonnant.

(http://expertiseclinique.blog.lemonde.fr/2014/10/08/lorsque-tropique/)

Ben voilà !
Jeudi soir.
La France, soucieuse  de  tenir  son  rang  dans  le monde, ne manquera pas de proclamer sa singularité . Nous allons vers des records de gabegie institutionnalisée.

(http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-locaux-de-la-ddass-a-cergy-pontoise-boucles-un-cas-d-ebola-suspecte-7774748627)

FRANCE DÉBILE.

Et ces voyageurs du genre exigeant trouvent même des signalés crétins pour les servir !

(http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/07/97001-20141007FILWWW00178-calais-un-repas-annule-apres-des-protestations.php)

Et si Lille se jumelait en urgence avec Kobané ?
Ca aurait de la gueule, ça, non ?
En attendant, quelle épidermique stupidité !

(http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/07/97001-20141007FILWWW00159-lille-suspend-son-jumelage-avec-safed-en-israel.php)

La France contre la France.
Bravo les gars !
Je suppose que vous allez demander au contribuable de payer pour vos fantasmes de couilles molles ?

« Parti Socialiste.
Selon le quotidien « Libération », le Parti Socialiste va se doter d’une cellule spécialisée sur le Front National. 
Une demande d’il y a plusieurs mois :
La direction du Parti Socialiste répond à une demande formulée il y a plusieurs mois par certains responsables du PS, selon « Libération ».
Un «pôle ressource juridique» va être organisé pour décortiquer le travail des maires Front National.
Des universitaires et des «spécialistes de l’opinion» seront réunis autour d’un «comité d’experts».
« Libération » explique que le premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis a demandé à«Sarah Proust (…) auteure de l’ouvrage Front national : le hussard brun contre la République (éd. Le Bord de l’eau), Elsa di Méo, opposante locale au sénateur-maire de Fréjus ; et le député du Cher Yann Galut, lui aussi auteur d’un Guide anti-FN (éd. Librio)».

Laurent Joffrin, si tu en es vraiment là, c’est que tu es vraiment le pauvre mec jusqu’ici épargné par la patrouille.

(http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/10/passe-d-epinal_1119293)

FRANCE PASSOIRE.

Ou premier pays touristique du monde ?

(http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/10/03/01016-20141003ARTFIG00214-le-nombre-de-passages-clandestins-explose-a-la-frontiere-de-menton.php)

FRANCE MACHETTES.

L’Aïd est vraiment une belle fête de famille.
Et ma foi, quand on n’a pas forcément les moyens d’héberger un mouton dans sa baignoire…

(http://m.leparisien.fr/faits-divers/valenciennes-une-femme-retrouvee-morte-chez-elle-egorgee-08-10-2014-4196901.php)

Il vaut tout de même mieux ça qu’une forme olympique pour décapiter les gens.

(http://lci.tf1.fr/france/justice/un-strasbourgeois-crie-en-public-vive-l-etat-islamique-6-mois-8500061.html)

« Être né quelque part… »
Là, c’est Tunis, Bab el Oued ou Marrakech (la grande classe), même si maman a accouché à La Courneuve, à Bobigny ou à Vaulx en Velin. La France diverse va bien, merci de prendre de ses nouvelles.

(http://lelab.europe1.fr/L-elu-accuse-d-insultes-antisemites-beneficie-d-une-promotion-a-la-mairie-PS-de-Vaulx-en-Velin-17508)

FRANCE TRAHIE.

Désislamiser le citoyen « Plenel » (et quelques autres) sera l’un des objectifs prioritaires de la France rendue à son peuple.

(http://www.liberation.fr/societe/2014/10/06/islamiser-la-question-sociale-induit-une-guerre-de-tous-contre-tous_1116077)

Laissez vous égorger en fin de compte.
Et faites confiance à la justice de votre pays.

(http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/2014/10/10/10-ans-de-prison-pour-le-macon-qui-avait-tue-un-jeune-cambrioleur-568808.html)

FRANCE CARCANS.

Les cheveux, ça repousse.
La connerie des harceleurs aussi, hélas.

(http://www.lamontagne.fr/france-monde/actualites/societe/insolite/2014/10/03/une-lyceenne-orleanaise-se-rase-la-tete-pour-etre-respectee_11167871.html)

FRANCE LOUFOQUE.

Mourir égorgé par un ami, au Flunch, un jour de pluie.
Il est ainsi des destins d’un romantisme à faire peur.

(http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/il-poignarde-son-ami-au-flunch-09-10-2014-4198547.php)

Elle date un peu, mais elle fait toujours son effet, cette info.
Aussi seyant que le 
kami, la chèche, le turban, le hijab ou la banane à pois verts.

(http://pourquinousprendton.blogspot.fr/2014/04/les-baduku-connaissez-vous.html)

Beauvais, plaque tournante de la drogue judiciaire !
Tous camés ?

(http://france3-regions.francetvinfo.fr/picardie/2014/10/09/trafic-de-drogue-et-evasions-de-prison-mohamed-benabdelhak-obtient-la-relaxe-568324.html)

Français, mes frères, nous sommes vous et moi des cons, pour de bon.

(http://www.economiematin.fr/news-declaration-patrimoine-manuel-valls-isf)

EUROPE MIGRATIONS.

Le Grand Remplacement à marches forcées.

Angleterre :
(http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://newstral.com/en/article/en/959645274/health-services-buckle-under-the-pressure-of-migrant-baby-boom-as-uk-birthrate-soars&prev=/search%3Fq%3DHealth%2Bservices%2Bbuckle%2Bunder%2Bthe%2Bpressure%2Bof%2Bmigrant%2Bbaby%2Bboom%2Bas%2BUK%2Bbirthrate%2Bsoars%26client%3Dsafari%26rls%3Den)

Allemagne :
(http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-l-allemagne-debordee-par-l-afflux-des-demandeurs-d-asile_708917.html)

ITALIE.

En réponse à ce qui précède, Forza Italia !

(http://www.lesobservateurs.ch/2014/09/09/matteo-salvini-stop-linvasion/)

ALLEMAGNE.

La guerre chez les autres, quand on n’a pas le courage d’aller la faire chez soi.
Pratique !

(http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/08/heurts-entre-kurdes-et-salafistes-dans-les-rues-d-hambourg_4502519_3210.html)

ROYAUME UNI.

Contre le pire ?
C’est souhaitable.

(http://www.lapresse.ca/international/europe/201410/07/01-4807264-londres-a-dejoue-un-complot-terroriste-de-lei.php)

Décapitations programmées.
« Edwy Plenel » déclare : 

« Gardons la tête froide !»

(http://foxnewsinsider.com/2014/10/07/new-info-london-terror-arrests-disrupted-public-beheading-plot)

Infiltrer pour assassiner.
Les Grands Livres disent le Vrai.

Read more:
(http://www.dailymail.co.uk/news/article-2789482/exposed-jihadi-kidnap-murder-handbook-plan-infiltrate-british-army-police.html#ixzz3G2V9NEfZ)
Follow us:
(@MailOnline on Twitter | DailyMail on Facebook)

On comprend ces parents.
Mais comment a-t-on pu laisser les bourreaux de leur fils les mettre dans une telle situation.
Là est le scandale, la faute, le crime contre nous-mêmes.

(http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://beforeitsnews.com/opinion-conservative/2014/10/parents-of-islamic-state-hostage-attend-islamic-prayer-service-after-begging-jihadists-to-release-their-son-2919948.html&prev=/search%3Fq%3DParents%2Bof%2BIslamic%2BState%2Bhostage%2Battend%2BIslamic%2Bprayer%2Bservice%2Bafter%2Bbegging%2Bjihadists%2Bto%2Brelease%2Btheir%2Bson%2B-%2BSee%2Bmore%2Bat:%2Bhttp://pamelageller.com/2014/10/parents-of-islamic-state-hostage-attend-islamic-prayer-service-after-begging-jihadists-to-release-their-son.html/%2523sthash.6K9mANZa.dpuf%26client%3Dsafari%26rls%3Den)

BELGIQUE.

Où l’on parle de repli identitaire.
Si certains se replient, c’est peut-être parce que d’autres se déplient.
Non ?

(http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2080496/2014/10/09/Il-existe-un-malaise-reciproque-entre-musulmans-et-non-musulmans.dhtml)

Un peu d’humour.
Appelons ça le second degré, ou le fleuret moucheté, ou la raison dite avec talent.

DANEMARK

Les tueurs sont dans nos murs.

(http://www.jihadwatch.org/2014/10/photos-days-after-denmark-joins-coalition-against-islamic-state-caliphate-supporters-march-in-copenhagen-with-jihad-banners?utm_source=Jihad+Watch+Daily+Digest&utm_campaign=e45d97efa9-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_ffcbf57bbb-e45d97efa9-97547170)

 TURQUIE.

Un petit caillou noir de plus dans le jardin du Sultan.

(http://www.ndf.fr/poing-de-vue/12-10-2014/obama-erdogan-les-masques-doivent-tomber#.VDvRRF5XKfh)

KOSOVO.

Kamikazes au turbin.
Ca craint.
Pour Plenel et Cohn Bendit, il s’agit d’une simple poussée de fièvre chez des patients fragilisés par le mode de vie occidental.
Tout ça va rentrer dans l’ordre dès que l’on aura déglingué suffisamment de koufars.

(http://www.postedeveille.ca/2014/10/kosovar-kamikaze-en-irak.html)

OBAMAWORLD.

Eh oui, ils ne lui ont pas encore mis douze balles dans la peau.
Gentil, le contribuable américain.

(http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.abovetopsecret.com/forum/thread1036542/pg1&prev=/search%3Fq%3DFort%2BHood%2Bshooter%2Bsends%2Bletter%2Bto%2BPope%2BFrancis%2Bespousing%2B%25E2%2580%2598jihad%25E2%2580%2599%26client%3Dsafari%26rls%3Den)

CANADA.

Dépêchez vous, les gars ! 

(http://www.postedeveille.ca/2014/10/canada-coalition-contre-ei.html)

Justin Trudeau chez les imams.
Nous surveillons de près ce possible futur Premier Ministre du Canada (ce qu’à Dieu ne plaise, fut-ce le Dieu de ses petits camarades lapideurs).

MIDDLE EAST.

« J’allais vers l’Orient compliqué avec des idées simples » (C.de Gaulle)

 L’Iran soutient Assad.
Mais les pays du Golfe sont contre Assad !
Assad est contre les Frères Musulmans.
Les Frères Musulmans et Obama sont contre le Général égyptien Sissi.

Mais les pays du Golfe sont pro-Sissi !
Ce qui veut dire qu’ils sont contre les Frères Musulmans !

L’Iran est pro-Hamas, mais le Hamas soutient les Frères Musulmans !
Obama soutient les Frères Musulmans, mais le Hamas est contre les Etats-Unis !.

Les pays du Golfe sont pro-Américains.
Mais la Turquie est, avec les pays du Golfe, contre Assad.
Pourtant la Turquie est pour les Frères Musulmans et contre le Général Sissi.
Et le général Sissi est soutenu par les pays du Golfe !

Au secours, mon Général !
En attendant votre retour, Aspirine pour tout le monde !

SYRIE.

Kobané.
Comme prévu, les Turcs laissent faire pour affaiblir les Kurdes de chez eux.
Obama laisse faire et tape sur des bidons d’eau minérale alignés dans le désert.
Les « terroristes » sont en vérité une armée en ordre de bataille.
Une armée musulmane que la communauté, pétrifiée, regarde avec un mélange de crainte et d’admiration. Stupides Occidentaux, soudain inquiets des effets dont ils ont chéri les causes.

(http://actu.orange.fr/monde/etat-islamique/syrie-l-ei-envoie-des-renforts-face-a-la-resistance-farouche-de-kobane-afp_CNT0000004W2lN.html)

EGYPTE.

Houlala, ça se chicote dur entre puristes du calendrier.
Si on allait régler ça devant quelques verres de bourrha, un de ces Vendredis à venir…?

(http://www.yabiladi.com/articles/details/29924/kebir-religieux-egyptiens-estiment-maroc.html)

PAKISTAN.

Oui, Malala, on est bien sûr de ton côté.
Mais pourquoi diable gardes-tu sur la tête ce bout de chiffon synonyme de ta soumission à l’Ordre ?

(http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20141010.OBS1753/malala-17-ans-nobel-de-la-paix-et-icone-de-la-lutte-contre-l-obscurantisme.html)

NIGERIA.

Le nettoyage ethnique continue dans le silence de cathédrale de nos chers médias. Christianophobie ?
Ah, pas de gros mots, s’il vous plait !
Nous sommes simplement dans le sens de l’Histoire.

(http://www.christianophobie.fr/breves/nigeria-185-eglises-incendiees-par-boko-haram-en-deux-mois)

MALAISIE.

Boeing de la Malaysian Airlines.
Hypothèse dont on reparle ces jours-ci :
L’avion détourné par ses pilotes vers l’île de Diego Garcia (base américaine stratégique) aurait été abattu par les Américains.
À suivre.

AUSTRALIE.

Pendant que l’ennemi nous vend son « Mein Kampf » rectifié sourates…

(http://www.postedeveille.ca/2014/10/australie-califat-mondial-charia.html)

…le crétinisme utile a réussi sa traversée du Pacifique sud.
Il y a désormais des hybrides de pintades et d’autruches en Australie. 

(http://oumma.com/214303/celebrites-australiennes-posent-hijab-lutter-contre-l)

Eh, Manolo el Trucidero, prends exemple sur les Anglos, pour une fois dans ta vie…

(http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/08/97001-20141008FILWWW00024-l-australie-interdite-aux-imams-extremistes.php)

La semaine des boutiquiers halal.

Du 4 au 10 Octobre.

Une quantité raisonnable de morts et de blessés, quand l’automne s’installe pour de bon dans les déserts de la Vraie Foi.
À noter cependant les 14 attentats-suicides attestant de la vigueur commerciale des marchands d’explosifs.
Ceci compense cela, quand près de 3000 femmes sont aujourd’hui réduites en esclavage par l’État Islamique.
Un fait banalisé, qui n’empêche pas le Trocadéro des pintades élyséennes de faire encore le plein de touristes chinois.
Encore bronzées, Mesdames ?

 Actions Jihad

60

 Attentats-Suicides:

14

 Morts

402

 Blessés graves:

441

 

Jean Sobieski

http://ripostelaique.com/  du n° 377,  le 14/10/2014

Plus Aucun Vote Sans Référendum !

france-faillite-565x250 (1)

L’immigration est un sujet interdit au peuple de France !

« Martin Heidegger », « Gustave Flaubert » ou « Søren Kierkegaard » nous avaient mis en garde contre la « dictature du ON », indiquant, chacun avec sa propre sensibilité, qu’il ne fallait pas céder à la tentation du bruit populaire pour la conduite des affaires de la nation.
Ce principe est juste et les dirigeants d’un État n’ont pas à se soumettre à chaque mouvement d’humeur de la foule.
Il arrive pourtant que le peuple ait la bonne intuition, c’est d’ailleurs de plus en plus souvent le cas car le pouvoir est défaillant !

Dans une interview donnée à la radio « France Inter », Claude Bartolone, président socialiste de l’Assemblée nationale (et baron du 9-3), a déclaré que si l’on écoutait la majorité des Français , « on virerait tous les immigrés ».

Pour ce « grand » humaniste de « gauche », la démocratie s’arrête lorsque le peuple pense « mal » et il pense mal lorsqu’il veut arrêter une immigration qu’il estime, à terme, dangereuse pour son pays (!)

Les thèses d’Éric Zemmour, dans son dernier ouvrage, « Le Suicide français », prennent ici tout leur sens.
Oui, une grande partie de l’appareil d’État est totalement déconnectée des préoccupations des Français.
Mieux :
Le personnel politique nie la parole du peuple en pleine conscience.
« Claude Bartolone » et les autres méprisent le peuple de France et ne voient en la démocratie qu’un jeu de chaises musicales pour appliquer la même politique en changeant à peu de frais la devanture.

Dans le même esprit, Nicolas Sarkozy a déclaré au sujet du référendum sur la Constitution européenne de 2005, dans son entretien de rentrée accordé au« Figaro Magazine » :

« …tous les sujets ne se prêtent par au référendum.
Il faut que la question soit simple, que les citoyens puissent y répondre par oui ou par non.
La Constitution européenne et ses 448 articles ne se prêtaient nullement à une réponse binaire. »

Pour les caciques de l’UMP et du PS, les Français sont assez intelligents pour les élire mais trop bêtes pour se prononcer sur des sujets majeurs qui engagent leur avenir.
L’immigration et les questions de souveraineté seraient des questions de trop haut niveau pour les veaux que nous sommes, incapables de réfléchir avec suffisamment d’humanisme pour les uns (« gauche ») ou d’expertise technique pour les autres (« droite »).

Nul doute que l’on ne nous demandera pas, non plus, notre avis sur l’arrêt du trafic aérien en direction – et à destination – des pays touchés par le virus Ebola.
On ne nous interrogera pas, non plus, sur la déchéance de nationalité des djihadistes « français », sur le mariage homosexuel et la GPA, ou sur la réforme du rythme scolaire.

Dont acte.

Puisqu’on nous dénie le droit de nous prononcer sur les enjeux prioritaires pour l’avenir de nos enfants (sécurité, immigration, construction européenne, mœurs) et que l’on ne nous autorise qu’à participer au jeu de la démocratie dite « représentative », faisons des prochains scrutins des plébiscites contre les politiciens irrespectueux depuis trop longtemps au pouvoir.

Gabriel Robin

http://www.bvoltaire.fr/  du 11/10/2014

Chaque Musulman Veut Notre Mort !

burqapanneauinterdit (1)

Les cinq « piliers » de financement du « Jihad » !

L’intrusion de l’Islam dans nos sociétés pose bien des questions.
Celle du financement est la clef de voûte du reste.
Connaitre l’origine des fonds du « Jihad », sans lesquels la guerre ne va pas plus loin que le jet de pierres, est essentiel.

Cet argent ne jaillit pas du néant, ni du travail.

Les médias répercutent la « taqqya » pro Islam et n’empêchent pas le « Jihad » d’être déclaré contre le monde entier, à commencer  par l’Occident fragilisé par le piètre usage de la démocratie, qui ne sert plus qu’à tuer la Démocratie.
Le Califat reste encore prudent avec Chinois et Russes.
Mais l’Islam n’oubliera personne dans la distribution de Charia et l’Europe est le maillon faible.
La Charia s’instaure là où le « jihad » a effectué ses basses et sanglantes œuvres.
C’est un fondement de l’Islam, dont il est consubstantiel.

Quant à la portée du « Jihad » du cœur, il est très amoindri par sa coexistence avec le « Jihad de l’épée.
Suite à l’ambivalence du Coran qui justifie tout, même l’injustifiable.

Le « jihad » existe car des croyants s’y raccrochent, et son expansion n’est possible que si d’autres le financent.
Ne perdons plus cela de vue.
Jadis, l’Islam s’auto-finançait par les invasions, pillages, esclavage.
La routine des empires !
Aujourd’hui, il s’est glissé dans tous les secteurs de l’économie mondiale, des plus légaux aux plus glauques, et brasse des sommes colossales :
on estime à plus de 1000 milliards de dollars le  financement du « jihad ».

Cet argent n’éduque et ne soigne pas, il n’apporte ni paix ni progrès scientifique.
Il sert à acheter des armes et soutenir le terrorisme en assurant la logistique du « cancer ».

L’inquiétant, c’est la diversité des sources de financement.

1°) financement par les états islamiques

Ces états autoritaires finançant le Jihad par conviction. C’est leur intérêt, car il fait le sale boulot à leur place. Pourquoi s’engager dans des guerres qu’ils perdraient ? Le terrorisme est plus productif pour faire vaciller les démocraties à moindre coût et casser les états défaillants. Les dirigeants  islamiques attendent de recueillir les fruits du Jihad en contribuant à la manne. Même si des mesquineries titillent les chameliers royaux, nul doute que tout le monde se rabibochera autour du Coran et contre l’infidèle. Même le conflit entre chiites et sunnites reste secondaire.

L’Arabie brassa un peu d’air médiatique autour de la fortune de Ben Laden, mais rien n’a jamais été fait pour contrecarrer vraiment le financement du terrorisme. Même des femmes et filles de richissimes musulmans s’y impliquent.

2°)  la finance islamique

Le financement par les états musulmans est étroitement imbriqué avec la finance islamique elle-même, puisque celle-ci fonctionne selon les normes de la Charia.
L’extrait suivant donnera une  idée de la question.

 « Beaucoup de banques islamiques sont l’aboutissement d’une étrange alliance entre les   nouvelles classes moyennes saoudiennes et les dirigeants religieux wahabites.
Les premières apportant l’argent, et les seconds les structures en rigoureuse conformité avec le droit islamique nécessaire à la création d’un nouveau type d’établissement bancaire.
Les banques islamiques par exemple, prélèvent sur chacune des transactions réalisées par leur intermédiaire, la « Zakat »(aumône) que doit obligatoirement acquitter chaque musulman. Il n’est tenu aucun registre de ces échanges monétaires et le code de pratique des banques islamiques exige la destruction de tous les documents, dès que l’argent de la « Zakat » a été transféré.
Certaines organisations caritatives virent leurs fonds par le biais de banques islamiques aux groupes et cellules islamiques répartis de par le monde »

  • ONU – Forum sur le Crime et la Société 2004,  volume 4

Ceci est pratique pour dissimuler les transactions douteuses, et dévoile la moralité de la charia qui infecte l’économie.
Qui croit que l’Occident, malgré ses rodomontades sur le blanchiment, a le moindre pouvoir sur ces circuits nébuleux, puisqu’il faut être musulman pour travailler dans ces banques ?
La Charia prétend apporter une morale dans la finance, mais sait trouver les chemins de traverses utiles à son prosélytisme.

La finance islamique possède encore une ficelle très utile au Jihad :
Un système rodé  depuis des siècles pour transférer des fonds d’un pays à l’autre, avec un minimum de risques, et sans passer par des banques ou des documents, même virtuels.
C’est la « Hawala », qui fonctionne sur l’honneur et la parole donnée entre musulmans.
Ce système est idéal pour passer des sommes sans laisser de traces partout dans le monde, pourvu qu’il y ait un représentant « Hawala ».

La finance islamique, le Jihad, et la Charia, forment un tout, qui avance ‘voilé’ comme toujours.

Que les musulmans et des convertis se fassent piéger par les aspects sirupeux de l’Islam, n’empêche pas les potentats qui dirigent réellement le monde musulman d’avoir un projet précis, à défaut d’être cohérent :
Concrétiser leur idéologie de domination mondiale, car il en va de l’accès au paradis, dont ils gobent le mythe depuis leur naissance.

Le cerveau occidental aura du mal à digérer cela, mais notre intellect doit s’armer face à cette idéologie irrationnelle et débilitante.

Les princes du Golfe tiennent le pouvoir et n’ont aucune intention de le lâcher.
Le pétrole leur  donne des moyens extraordinaires et ils ont, de plus, la main sur la Mecque et les bénéfices générés par le pèlerinage.
Les saoudiens engrangent ainsi toujours plus de pouvoir.
Car celui qui a la main sur l’Islam gouvernera matériellement le monde.

 3°) Financement par les pays occidentaux
et institutions internationales

Ce financement est indirect car il envoie des fonds humanitaires, notamment aux Palestiniens.
Cet argent atterrit en grande partie dans les poches des chefs du Hamas :
On imagine mal le palestinien moyen se dresser contre eux et leur réclamer.
L’UE fait preuve d’un aveuglement sans borne en finançant le Hamas, dont le but est de détruire libertés, démocratie et Israël.

Nos états montrent peu d’enthousiasme à enquêter sur les circuits de la finance islamique.
Pétrole et fonds obligent.
Ne parlons pas du financement direct du Jihad !
Mais ils restent simplement apathiques et évasifs, sans démêler entre les financements légaux, et ceux qui alimentent par des voies troubles les réseaux jihadistes.
Car nos états sont moutonniers et dhimmis:
On leur sert de la taqqya, …et ça marche !

Pour clore ce chapitre peu glorieux, n’oublions pas la part obscure de la corruption que les monarchies du Golfe distillent à bon escient dans les recoins de Bruxelles.
Quant aux instances internationales, soit elles sont en voie d’infiltration, soit elles sont muselées par la crainte d’apparaître «politiquement incorrectes ».
Le monde islamique arrose quelques élites qui sont au minimum neutralisées.
Et au pire, participantes ?

Un exemple ?

  »…pour celles des banques qui souhaiteraient porter cette activité pour faire réaliser des opérations conformes aux dispositions de la Charia, le territoire français est évidemment prêt (!) à les accueillir et les engage à considérer le territoire français comme une  terre d’accueil (!)…« 

 Christine Lagarde (!)

4°) Financement par la délinquance et le crime

Le « jihad » se finance par des activités criminelles traditionnelles.
Le Coran crée une scission absolue entre croyant et mécréant.
Donc le croyant peut user et abuser de l’infidèle, car ce n’est pas un péché pour l’Islam.
Aucun secteur mafieux n’y échappe, mais les islamistes ont mis le paquet sur la drogue, car partout où le « Jihad » prend pied, d’autres plantes prennent racines.
-La drogue est une arme cohérente pour les jihadistes :
Elle affaiblit la jeunesse occidentale, la privant de ressources donc d’avenir.
L’extension du réseau islamiste mondial soutient les filières nécessaires.

-Le « Jihad » s’est lié avec des mafias institutionnelles, telles la « Camorra » napolitaine, chacun partageant ses compétences en matière de crime.
Les mafias en voie d’instrumentalisation par le jihadisme, seront les perdantes, et recevront leur salaire.
Car les islamistes ne les verront jamais comme leurs égaux!
Cela nous dit que le mal s’associe au mal, contre le bien de l’humanité.

-On subit de plus la prostitution et le trafic d’être humains en général.
Même si l’esclavage n’est pas la ressource première du « Jihad », cela reste un crime contre l’humanité. Quant au juteux trafic de clandestins, il fait d’une pierre deux coups :
Encaisser de l’argent sur la misère du monde, en favorisant le déséquilibre de populations qui mine l’Europe.

-Le trafic d’armes a sa place dans ce florilège qui entretient, autant qu’il sert directement le « Jihad ». Sans oublier le vulgaire mais efficace braquage, de même que le racket. Que de proximités entre crime et Jihad !

-D’autres délits le financent aussi : fraude à la TVA, travail au noir, etc. avec toujours un  citoyen respectueux des lois pour payer finalement cette gabegie.

5°) Financement par le Caritatif

Le dernier pilier de l’économie islamique est le plus pervers, car il se dissimule derrière le caritatif.
Il utilise la générosité des donateurs pour soutenir la violence.
Car l’argent récolté par le biais des mosquées et des associations, soutient en priorité le « Jihad ».

Les musulmans n’ont pas la même conception du caritatif que les occidentaux.
Même si l’on distribue des colis, le seul but est d’engluer les bénéficiaires de l’aide dans un endoctrinement sans faille.
Rien n’est gratuit dans cet humanitaire qui recouvre du militantisme  pro Charia.
Il s’agit de réactiver  l’Islam dans les sociétés trop molles, ou de l’implanter directement.

Certains apprécieront, par exemple, que le Secours Islamique fournisse des milliers de moutons pour l’AÏD à des « pauvres musulmans » de par le monde.
Un moyen d’entretenir la fibre de l’égorgement, pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir un malheureux ovin ?

Soulignons qu’il existe des musulmans qui financent sincèrement l’humanitaire.
Mais d’autres paient pour le terrorisme mondial, en étant parfaitement avertis.
Ils n’ont pas le courage d’aller se battre, mais apportent leur obole.
Ils veulent instaurer la Charia et comptent sur le « Jihad » pour l’imposer.

Tout le monde doit savoir que le caritatif musulman sert plus à construire des mosquées, madrassas, etc. qui distilleront l’Islam dans des cerveaux incultes et infantiles, qu’à promouvoir le progrès sous toutes ses formes.

Les réseaux tortueux de l’argent « hallal » transmettent au terrorisme ce dont il a besoin pour déstabiliser des pays au bénéfice de l’Islam.
Les associations ont beau jeu de venir derrière les jihadistes, pour balayer les ruines  qu’elles ont contribué à financer.

L’argent brassé par l’Islam est le mortel ennemi des libertés.
Car il menace l’individu, et la société qui ne pourra plus le protéger de la dictature qui s’appuie sur une déviance barbare et arriérée.

Ceci est possible car l’argent de l’islam bénéficie de systèmes de blanchiment sans précédent à grande et à petite échelle dans le cadre de l’ »Oumma » qui représente  environ 1,3 milliards d’individus.

Puis il devient, par ces biais insaisissables, l’argent de la corruption de notre système politico bancaire.
Cette corruption insidieuse nappée de bons sentiments, de lâcheté et de politiquement correct met en péril la Démocratie elle-même.

Espérons que des députés pourvus des attributs censés en faire des hommes, auront le courage de déposer des projets de lois à partir des idées suivantes :

  • Interdire toute subvention, toute aide, tout prêt, à tous les échelons de la vie publique aux mouvements se réclamant de l’Islam.
    Que les musulmans enrichis par le pétrole et les magouilles financières pourvoient aux besoins de leur communauté.
    Tandis que l’Occident soutient des projets humanitaires gratuits, l’Islam est déchargé de cette tâche et finance tout autre chose.
  • Etendre cette interdiction à toute l’UE.
  • Ne plus accorder de déduction fiscale pour des associations, même « humanitaires ».
    S’ils veulent financer le jihad et les mosquées, qu’ils sortent l’argent de LEURS poches.

Ne finançons plus l’expansion de l’Islam.
On nourrit, héberge, soigne, scolarise (on ne peut dire éduque) des millions d’étrangers et de musulmans.
C’est suffisant.
Trop de gens vivent dans la pauvreté, c’est la priorité de la France.

On peut approfondir la question sur le Net, mais vous n’aimerez pas ce que vous trouverez :
Chaque euro qui échappe à notre vigilance, se perd dans un parcours occulte au terme duquel coulera le sang d’innocents, d’infidèles et de musulmans sacrifiés.

L’issue de ce dédale se rapproche inexorablement de l’Occident confit dans quelques pitoyables et inutiles certitudes.

A bon électeur, salut.

Lucie Clavijo

http://ripostelaique.com/  du n° 376, le 11/10/2014

Vous Nous Laissez Dans La « Dèche »!

nomosquee

La gangrène gagne nos campagnes et il ne faut pas paniquer ! ! !

Qui sont les nouveaux islamistes intégristes, associés à des universitaires Français, et cachés derrière des sociétés « bidons » aux libellés rassurants ?
Avec des conférenciers intégristes prévus, qui devraient intervenir au centre d’éducation Islamique, au hameau des Chaux à Saint-Alban-d’Ay, l’Ardèche semble devenir une base arrière des intégristes de DAECH.

Les responsables ?
D’abord le maire André Ferrand, qui a favorisé l’implantation d’islamistes intégristes contre la promesse d’une taxe professionnelle (- ces maires complices du djihad et de la mort d’Hervé Gourdel-).
Ensuite, une certaine bienveillance du sous-préfet Michel Crechet et du préfet Bernard Gonzalez, qui ont accordé la force publique pour accélérer l’expulsion d’un agriculteur et faire place aux islamistes.
Enfin, l’université de Strasbourg qui a laissé une de ses universitaires utiliser le papier à en tête de « l’Unistra » pour crédibiliser les islamistes intégristes.

Grâce au maire « André Ferrand », qui a favorisé leur venue contre la promesse future d’une taxe professionnelle et de travaux confiés à son entreprise dans le local des islamistes, les « barbus » sont arrivés.
Recherchés par la police Egyptienne, demandeurs d’asile en France, ils circulent sur les petites routes du département d’Ardèche, cher à Jean Ferrat, au volant de puissantes BMW noires, immatriculées en 67 (DK 348 KW 67 pour celle aperçue avec quatre individus à bord à proximité du futur centre de formation islamique de Saint Alban d’Ay).

Répondant aux craintes exprimées par un citoyen de Saint-Alban-d’Ay, le menuisier et maire « André Ferrand », par ailleurs concessionnaire des pompes funèbres, a balayé, avec sa gouaille habituelle, les arguments de son contradicteur :

« Avec l’implantation d’Omar Erkat et de Gettliffe aux Chaux, c’est dans l’avenir une taxe professionnelle de plus pour la commune…. ».

Encore un peu, et le « Dédé » va bientôt vendre la mairie de Saint Alban d’Ay au Qatar pour une poignée de sesterces !

Une minutieuse enquête de plusieurs mois a permis de les identifier :
Ils ont fui l’Egypte pour éviter la pendaison, recherchés par la police, suite à leurs activités islamiques.

Mais pourquoi le gouvernement français protège-t-il des islamistes notoires, recherchés par la police égyptienne ?

Le principal initiateur du projet de centre islamiste à Saint Alban d’Ay (Ardèche), Omar Erkat, entendu le 9 septembre 2014 par les policiers de Strasbourg, a expliqué « qu’il était sans papier, demandeur d’asile, recherché par la police égyptienne, médecin spécialiste à son compte, sans aucune ressource…. ».

Né le 14 octobre 1955 au Caire (Egypte), fils de Kalil Erkat et de Soad Elssa, Omar Erkat revendique être titulaire d’un Master.
Le même jour, devant les policiers de Strasbourg, une de ses femmes, Isabelle Mikhael, épouse Erkat depuis 2003, a expliqué aux enquêteurs de la police :

« Mon mari et moi, nous sommes en France depuis 2008.
Nous sommes demandeurs d’asile suite à des problèmes politiques avec l’ancien président Moubarak, notamment avec des peines d’emprisonnement.
Il était propriétaire d’un hôpital psychiatrique et d’un cabinet.
J’étais directrice de l’hôpital…. ».

Avant 2008, les « Erkat », nouveaux associés de l’universitaire strasbourgeoise (Unistra) Nathalie Gettliffe (condamnée à 16 mois de prison ferme au Canada), ont expliqué aux policiers avoir transité par Karachi et Abou Dabi, puis avoir séjourné à Paris et Lyon, et être arrivés à Strasbourg en juin 2010.

Pourquoi le gouvernement Français protège-t-il des islamistes notoires, recherchés par la police égyptienne ?

Pourquoi l’Ardèche ?

Département en déprise, où les fonctionnaires qui le dirigent n’étaient pas dans le classement de tête de l’ENA, l’Ardèche permet à ces « réfugiés politiques » dont personne ne voulait, de pratiquer des formations à l’abri des investigations de la DCRI des grandes villes, dans un département où les effectifs de police et de gendarmerie sont réduits au minimum.

Dès lors, en s’associant avec des universitaires de l’université de Strasbourg, les intégristes musulmans, aux activités douteuses, s’estiment même protégés par l’honorabilité de l’université, et peuvent modeler les esprits à travers des structures officiellement déclarées dont les libellés rassurent.

Dans une zone ayant perdu près de 6000 emplois ces dernières années, certains fonctionnaires leur déroulent même le « tapis rouge », en facilitant les expulsions agricoles, sans que les élus des cantons concernés (les « Pierre Giraud », etc) ou des communes concernés (les « André Ferrand », « Gérard Buche », etc) ne bougent « le petit doigt »

Dans le Nord Ardèche, à Saint Alban d’Ay, le sous-préfet de Tournon « Michel Crechet » a mis tout en œuvre pour favoriser l’implantation rapide d’un centre de formation Islamiste, avec projet de « parcours du combattant » sur des terres agricoles.
L’administration préfectorale a même été pressée, en plein été, d’expulser un agriculteur pour favoriser l’ouverture rapide d’un centre d’éducation Islamique.
Hier, nous avons rencontré les « barbus » en train de prendre possession , autour du terrible « Omar Erkat », des terres agricoles concernées, mesurant les espaces pour les futurs aménagements !

Pourtant, dès juillet 2014, dans un courrier que j’avais adressé au sous-préfet de Tournon « Michel Crechet », au Préfet de l’Ardèche « Bernard Gonzalez », avec copie au ministre de l’Intérieur « Bernard Cazeneuve », en fidèle défenseur de la République et de notre société chrétienne, je fustigeais le comportement de l’administration, en soulignant :

« … vous aurez sans doute à gérer la partie la plus délicate du dossier.
Le couple Omar Erkat Nathalie Gettliffe a prévu de transformer les bâtiments et les terres agricoles en « centre cultuel de formation pour jeunes musulmans » et les annonces légales très anodines, parues voici plusieurs mois dans les colonnes du « Reveil du Vivarais » (hebdomadaire local tirant à 3000 exemplaires), annonçaient la constitution d’une structure « éducation-training ».

« ….Il ressort de certains dossiers, émanant du 7 rue Krontal à Strasbourg, destinés aux investisseurs, rédigés en arabe et en anglais, qu’il est prévu une sorte de parcours du combattant… Il manque juste les kalachs, famas et M16….  »

Alors qu’avec DAECH, nous sommes entrés dans une guerre de religion, « Charles Millon », ancien Ministre de la Défense Nationale, écrivait, il y a quelques jours :

« La France, avec près de 1.000 départs recensés depuis 2012, constitue aujourd’hui le premier contingent de djihadistes occidentaux opérant en Syrie et en Irak.»

L’Etat islamique, mais aussi toutes les cellules d’Al Qaida, comme Khorasan, ou celle qui a enlevé l’otage français en Algérie, sont travaillés par le millénarisme et l’universalisme de leur combat.

Il n’y aura pas de trêve pour nous car le Djihad leur promet le paradis, et de ce fait ils n’ont pas peur devant la mort…. ».

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com/  du n° 376, le 11/10/2014

Concernant Hervé Gourdel Et Sa Mort.

poing-254x300

Le coup de gueule d’un sans-coeur…

Au risque de passer pour un monstre sans cœur, ma voix discordante vous apporte un point de vue que vous n’êtes pas tenu de partager sur la décapitation de ce Français par des terroristes algériens…encore et toujours eux !

Si je suis, comme tout un chacun, saisi d’horreur devant un tel barbarisme islamique, en paraphrasant le poète je me pose la question :

« que diable allait-il faire dans cette galère ».

Ce monsieur était-il assez naïf pour ne rien savoir de la géopolitique du secteur où il se rendait ? Etait-il tellement bien proche des gens de ce pays pour s’y sentir chez lui ?…
Toutes les questions resteront sans réponse maintenant, et paix à ses cendres.

Mais ce qui me choque le plus, c’est l’importance et le n’importe quoi des réactions dans l’Hexagone.
Le Président, ses ministres, les journaleux et même et surtout la population (de plus en plus envahissante) musulmane  de France,  tous se sont mis au diapason pour, l’air contrit, une main sur le cœur l’autre tenant une pancarte, donner l’impression qu’il s’agissait d’une perte irréparable de l’un  de leurs proches.
Même les drapeaux furent mis en berne – non seulement sur les édifices publics mais aussi sur le front des églises…

L’expérience que ma longue vie m’a donnée me fait très fortement douter de la sincérité des manifestants dans les mosquées !
Auraient-ils maintenant (et à leur tour) peur d’un grand revirement politique en France qui amènerait à prendre des dispositions drastiques comme en Hollande,  Danemark, ou Norvège et laissant la France aux Français ?…

Dans ma ville et la voisine sont implantées deux casernes (génie et génie aéroporté).
Des hommes de ces deux établissements, comme malheureusement d’autres trop nombreux dans des régiments français, sont morts, sur ordre, dans des pays inhospitaliers pour défendre des idées qui me dépassent – surtout quand les natifs de ces territoires là manifestent à Paris, bien au chaud, vivant de nos subsides (par exemple 80.000 maliens vivraient chez nous ; pourquoi ne vont-ils pas défendre leur pays ?).
Y-a-t-il manifestations de masse, des drapeaux en berne devant les mairies et les églises quand un serviteur de la France est tué, loin de son pays, pour le bénéfice de qui ?… et de plus ces soldats sont obligés d’acheter de leurs deniers une partie de leur équipement de survie !…

Je ne ferai qu’une allusion rapide mais, pour moi, toujours d’actualité et éternellement douloureuse, aux morts et disparus de l’Algérie alors française  où j’ai l’honneur d’avoir servi, où nous avions gagné une guerre.
Pays bradé dont les enfants qui ont donné leur sang pour la mère patrie sont encore très souvent considérés comme des étrangers profiteurs auxquels « on » préfère les populations parasites.

Oui ! ceci est mon pamphlet sur le dégout du détournement des vrais problèmes de notre pays dont on nous cache la gravité :
-survie dans la dignité des personnes âgées,
-abandon des valeurs morales traditionnelles qui ont servi d’exemple au monde entier,
-braderie du pays aux non français,
-emploi (et pas seulement pour les « jeunes » de banlieue qui n’en n’ont rien à foutre puisqu’ils dealent en kalachnikoff alors qu’à 50 ans vous n’avez plus de travail car trop vieux)
-et tout le reste.

Il est plus que temps de balayer les écuries d’Augias, avant que le vent de l’histoire ne nous fasse irrémédiablement disparaître à force de faux semblants.

P.S. : et comme à mon âge je ne risque que d’aller en prison pour avoir dit « ma » vérité, je vous autorise à faire de mon coup de gueule ce que vous voudrez…
En tout cas, si je ne suis pas soulagé, ça va quand même un peu mieux.
Avec toutes mes amitiés à chacun de mes destinataires.

Français d’origine contrôlée, ancien combattant, ancien fonctionnaire, contribuable pressuré, apolitique, père, grand-père, arrière grand-père qui craint pour l’avenir des siens.

Jacques MILLECAM

http://ripostelaique.com/  du n° 376, le 09/10/2014

Pelosse ne peut être que d’accord !

Rien Qu’ Avec Nos Sous Toujours !

boulimie-argent-contribuables-225x300

Toute la clique socialiste va financer La Grande Mosquée de Lyon…

Alors que dans un budget en restriction, on ôte des droits aux familles, on rogne le pouvoir d’achat des retraités, on accorde une augmentation substantielle de plus de 73 millions d’euros à la couverture médicale d’urgence réservée aux étrangers en situation irrégulière hors-la-loi pour la faire atteindre 1 006 770 785 euros… Oui vous avez bien lu : mille et six millions d’euros.

-Alors que notre gouvernement prévoit des coupes drastiques sur les dépenses de santé des Français. Alors que la France est en manque chronique de logements sociaux.

-Alors que la dette abyssale de l’Etat explose et qu’elle dépasse les 2 000 milliards d’euros après 40 ans de gestion commune UMPS. La France est maintenant le pays d’Europe qui emprunte le plus. Des emprunts de fonctionnement pour permettre de financer les promesses démagogiques. L’état ne se donne plus les moyens de penser aux investissements, il faut avant tout trouver de l’argent pour financer du vent et financer encore…

-Alors qu’à chaque élection, nationale, locale, le gouvernement est désavoué et que notre président n’est plus respecté que par 13% des Français.

-Alors qu’au nom de l’Islam, les Chrétiens d’Orient sont égorgés, que leurs églises sont brûlées, que dans toute l’Afrique du Nord et subsaharienne, au Moyen-Orient, les non-musulmans sont privés de leurs droits civiques, nos responsables politiques UMPS, tremblants de peur, préfèrent collaborer.

Le gouvernement socialiste n’hésite pas à soutenir l’extension de la grande Mosquée de Lyon 8ème en prélevant sur les impôts des contribuables des sommes considérables.

Le ministre socialiste de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve et le Préfet Carenco soutiennent sans équivoque ce projet auquel l’Etat propose une participation de 1.000.000 d’euros.

Gérard Collomb pour la ville de Lyon, Jean-Jacques Queyranne sur le budget de la Région et Michel Mercier pour le département ont promis de faire voter un budget de 800 000 euros chacun.

De l’argent facile qu’ils n’ont eu aucun mal à gagner.

Sans oublier les diverses exonérations fiscales immobilières, les terrains cédés pour l’euro symbolique et tous les avantages annexes.

Et ce, en toute contradiction avec la constitution de la République qu’ils prétendent défendre, et de la loi de 1905 !

Soit un cadeau de plus de 3.400.000 euros pour le moment, au moment ou le pouvoir d’achat des Français s’effondre et que la pression fiscale explose.
Plus tard, à n’en pas douter, seront discrètement allouées primes, subventions et aides diverses pour parvenir à financer ce projet pharaonique.

Des terrains publics vont-ils être offerts par le gouvernement ?
Sur ce projet dont le budget est évalué à 10 millions d’euros, qui apportera les 7.000.000 d’euros manquants ?

Certainement pas les contribuables musulmans, mais la collectivité nationale que l’on évite soigneusement de consulter.

Pourquoi, à leur tour, les catholiques de France ne demanderaient-ils pas aux états Islamiques de construire et de financer des cathédrales à 10 millions d’euros à Kaboul, Bagdad, Doha, La Mecque, Islamabad, Téhéran, Tunis, Alger ?????

Des cadeaux faits ici, des avantages là, une paix sociale que l’on tente d’acheter à coups de centaines de milliers, de millions d’euros.
Dans l’histoire, il y eut la politique de la canonnière, nous avons maintenant la politique du « carnet de chèques ».

La France ruinée empruntera encore pour financer tout cela et bien plus encore.
Après tout, eux ne seront plus là et ce seront nos enfants qui devront payer ces folles dépenses. Quand seront-ils jugés comptables devant la loi de l’argent que nous leur confions et qui ne leur appartient pas ?

La France pourra-t-elle encore longtemps survivre à la politique du carnet de chèques ?
Pendant ce temps là le bateau coule et le peuple crève…

Et cerise sur la gâteau, nous apprenons ces jours derniers, qu’une « salle de prière » de 8000 m2 pourrait sortir  bientôt de terre aux environs de Lyon, dans la périphérie, à OULLINS.
Qui financera ce projet pharaonique ?

Dans cette même ville, l’opposition de gauche communique son refus d’assister à la réception offerte par la municipalité pour célébrer le départ du curé de la ville, le Père Delorme qui se revendique lui-même de gauche.
Pourtant instigateur de la célèbre Marche des Beurs qui fut le curé des Minguettes.
Condamnant dans un communiqué, publié le vendredi, « … nous ne pouvons comprendre, eu égard au principe de laïcité, qu’une réception soit organisée par la collectivité, dans la maison commune (sic), aux frais de tous les contribuables, quelle que soit leur religion ou absence de religion… ».

Oui, mais cela c’était hier, car le samedi matin, à 9h00, notre ministre de l’intérieur, Bernard CAZENEUVE, selon le journal « La Provence », devait se rendre à la mosquée de Carpentras pour la fête de l’Aïd-el-Kébir, et prononcer un discours.

Trou de mémoire inquiétant ou bien curieuse affirmation politico-consensuelle au regard de la teneur des termes du communiqué ?

Y aurait-il deux poids et deux mesures ?
Tiens, tiens.

Jean-Marc Chevillard

http://ripostelaique.com/  du n° 376, le , 09/10/2014

C’ Est Quand Même Vraiment Bête !

cochon rit

Une épidémie pas tout à fait comme les autres…

« Ces familles françaises sous l’emprise de « Daech » » titrait hier « Le Figaro » :

« Les projets belliqueux d’adolescents sont découverts chaque semaine en France.
Aucun milieu social ni culturel n’est épargné. »

À le lire, on croirait que « Daech » est un virus H1N1 qui a fait irruption en France sans crier gare et frappe au hasard.
La prochaine fois, on casera l’État islamique dans les pages « Santé », à côté de la colonne « Ebola ».

Pour ne pas froisser, fâcher, montrer du doigt, il convient de dire que tout foyer français peut être touché.

C’est la fatalité.
Personne n’y peut rien.
Ne reste plus qu’à croiser les doigts.
Pourvu que la petite en 3ème B ne s’avise pas de partir en Syrie, avec ses bagues sur les dents et son agenda Violetta.

Sauf que cette épidémie-là n’est pas tout à fait comme les autres.
Elle n’est pas tombée du ciel et ne s’attrape pas en touchant la barre du métro.
Et comment lutter si on continue à se raconter des craques ?

Aucun milieu social ni culturel n’est épargné… mais certains sont de toute évidence moins épargnés que d’autres :
Sur le millier de Français candidats au djihad, « 21 % sont des convertis » selon le procureur de Paris François Molins.
Donc, près de 80 % sont d’origine musulmane.

Aucun milieu social ni culturel n’est épargné… mais si l’on apprend qu’un seul des manifestants de dimanche a rejoint Daech, j’offre la tournée à tous les lecteurs de « Boulevard Voltaire » !
Et c’est pourtant cette jeunesse-là que forces de l’ordre et renseignements généraux, durant de longs mois, se sont épuisés à courser, fliquer, ficher, verbaliser pour port de sweat déviant… quand les autres, gandoura et barbe folle au vent, gambadaient, libres comme l’air, attendu, bien sûr, qu’on ne peut pas courir tous les lièvres à la fois.

Aucun milieu social ni culturel n’est épargné… mais les convertis, les témoignages du « Figaro » le montrent, sont toujours de famille d’origine catholique devenue athée.
La nature a, dit-on, horreur du vide.
Nos curés n’ont pas voulu évangéliser les nouveaux arrivants, mais ils n’ont pas su non plus garder leurs ouailles « locales ».
Il croyaient sincèrement qu’en prêchant une religion toujours plus « light » et moins exigeante, ils les feraient revenir, mais voilà que ceux-ci filent vers une foi ô combien plus aliénante, toute faite de rites tatillons.
Allez comprendre.

Christiane Taubira veut créer des centres de déradicalisation.
Comme au Danemark, sans doute, où un programme « seconde chance » permet à des apprentis djihadistes de recevoir soins médicaux et psychologiques.
Remboursés par la sécurité sociale, peut-être ?
La vérité est que l’on avait, il n’y a pas si longtemps, des centres de déradicalisation préventifs.

On appelait ça le service militaire.

On pouvait y acquérir – sauf à mal tomber – l’amour du pays et la fierté d’être français que l’on n’avait pas appris à l’école, les joies viriles du combat sans partir tuer quiconque en Syrie.

Aucun milieu social ni culturel n’était épargné… c’était toute une classe d’âge qui était passée au peigne fin, observée à la loupe, et un adjudant sagace aurait eu tôt fait de signaler un comportement suspect.

C’est quand même bête.

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr/  du 08/10/2014

 

Au lieu d’avoir une armée de chômeurs rémunérés à ne rien faire, il y aurait une armée de bras cassés qui seraient soumis à une certaine discipline ne serait-ce que civique.

Nous Sommes Des Français Ignorés !

lmpt-0510-300x199

La victoire de la France invisible.

La « France invisible » est sommée de le demeurer.
Dimanche, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Paris pour défendre l’idée qu’ils se font de leur civilisation, maltraitée par les déconstructions de la nation et de la famille. Cependant, la préfecture n’a comptabilisé que 70.000 personnes, contre 500.000 pour les organisateurs de La Manif pour Tous.
A Bordeaux, ils étaient 30.000 selon les organisateurs, 7 500 selon la police.
J’ai observé de près le  défilé parisien qui s’étendait sur plus de cinq kilomètres.
Je suis resté près de deux heures, en point fixe à mi-parcours, à l’écoute d’une foule compacte, calme, sympathique, étonnement jeune pour une moitié d’entre elle.
Quand je suis remonté vers la tête du cortège, les derniers rangs n’avaient pas encore traversé la Seine.
Je ne voyais qu’une impressionnante marée humaine rassemblant plusieurs centaines de milliers de gens.
Aussi le chiffre ridicule de 70.000, avancé par le Préfet et le ministère de l’Intérieur, relève-t-il de la désinformation grossière.
Le refus de voir est tel, au cœur du Pouvoir, que même ce qui crève les yeux est minimisé, comme dans les régimes totalitaires.
La France invisible, celle que les politiques et les médias ignorent le plus souvent, est la France méprisée.
Mais c’est elle qui, grâce aux réseaux sociaux qui contournent les interdits et les censures, s’impose comme nouvelle force politique.
La société civile victorieuse est décidée à faire obstacle aux « évolutions de la société » qui ne prennent pas en compte la réalité de la révolution conservatrice.

La dynamique est avec cette France d’en bas, parisienne ou provinciale, polie, bon enfant, qui a pris goût aux démonstrations de force.
Seules quelques centaines de personnes ont répondu à la contre manifestation organisée dimanche matin, place de la République.
Ce lundi, dans « Libération », « Laurent Joffrin » parle d’une « procession anti-gay » et d’un « catholicisme politique » comparable à l’islam politique.
Mais l’outrance, si elle dévoile le désarroi de la gauche devant une insurrection populaire qui lui échappe, ne correspond à rien.
En refusant notamment les filiations fictives qu’autorisent techniquement la gestation pour autrui (GPA) et la procréation médicalement assistée (PMA), « La Manif pour Tous » rappelle seulement, à l’instar de Manuels Valls récemment converti à la raison (?), que ni les ventres des femmes ni les bébés ne sont des marchandises.
S’il y a un obscurantisme, il est chez les docteurs « Folamour » qui, sous prétexte de progressisme et d’égalité, entendent faire de l’homme son propre créateur.
Les politiques, à droite comme à gauche, vont devoir entendre cette France invisible qui, à l’évidence, n’entend plus le rester.
Les minorités, qui imposent depuis des décennies des réformes contestables, ont négligé l’intérêt commun, jusqu’à l’affaiblir gravement.

Pourquoi pas un référendum, pour vérifier l’adhésion des citoyens sur les essentiels qui constituent la nation d’un côté, la famille de l’autre ?

Ivan Rioufol dans son blog

http://blog.lefigaro.fr/  du 07/10/2014

Dans les essentiels il semble que le travail ait été oublié !
On ne vit pas pas d’amour, d’eau fraîche ni de subventions d’état !
La France n’est pas invisible mais « ignorée » car elle existe et, ENFIN, elle se décide à bouger !

Assia Ou Le « Djihad » En Rigolant !

djihad

Elles Sont Belles Nos Chances pour la France !

« Elle a passé sa garde à vue à rigoler », dit le procureur de Vienne, qui a demandé pour elle une expertise psychiatrique.

Elle, c’est Assia, jeune abrutie de 15 ans, fugueuse récidiviste récupérée à Marseille entre deux matelas accueillants alors qu’elle envisageait un départ pour le djihad et la Syrie, histoire de découvrir « la vraie vie », comme elle dit.
De braves garçons de rencontre lui ont ouvert leur lit, sans doute pour la préparer à ce qui l’attendait si elle allait au bout de son voyage.

Assia a donc quitté Villefontaine, dans l’Isère, en milieu de semaine dernière, après avoir volé la carte bancaire de ses parents.
Direction la Syrie via Marseille, moderne version du Pèlerinage à l’île de Cythère dans la vision inculte et dépravée de cette pauvre gamine.
(Située dans les îles grecques de la mer Égée, l’île de Cythère abritait dans l’Antiquité un temple dédié à Aphrodite, déesse de l’amour, où l’on se rendait en pèlerinage.)

Parce qu’elle est totalement inculte, la dénommée Assia, dont le procureur Matthieu Bourrette confie d’ailleurs :

« Son degré de religiosité apparaît extrêmement faible.
Il semble qu’elle apprenne par cœur les sourates sans réellement comprendre le sens et ne parle absolument pas arabe. »

Si peu religieuse, en effet, qu’elle ignorait même que la fête de l’Aïd avait lieu samedi.
Notez bien, l’exégèse des textes sacrés ne semble pas être non plus la préoccupation première des sauvages de « Daech ».
Comme tant d’autres, sûrement, Assia leur aurait servi de ventre à tout faire.
Entre abrutis, ils se seraient entendus, et c’est bien cela le drame.

La culture d’Assia – en âge scolaire obligatoire ? –, c’est Facebook.
Parvenue sur le « théâtre » des opérations, elle aurait envoyé des selfies aux copines :
moi et ma burka, moi et ma kalach, moi et les barbus qui me passent dessus.
Aujourd’hui, c’est moi à la télé, moi en garde à vue, moi à la radio… moi moi moi…

Fait intéressant :
Les parents, ayant retrouvé leur fille à Marseille, ont alerté… les médias, et pas la police lancée, elle aussi, à ses trousses.
Les premiers montraient sa photo aux terrasses des cafés dans les quartiers Nord, les seconds cherchaient à pister l’usage de la carte bancaire.
1 à 0 pour Facebook.
Assia est donc heureuse, elle fait depuis cinq jours la une des médias.
À sa façon, elle nous rappelle l’héroïne de L’Appât, fait divers devenu un film de Bertrand Tavernier, soit l’histoire de deux garcons et d’une jeune fille du Sentier qui assassinent froidement des hommes pour réunir dix millions afin de réaliser leur rêve : faire fortune aux États-Unis. Arrêtée, la jeune Valérie Subra prendra sa garde à vue avec beaucoup de décontraction, se déclarant pressée de rentrer chez elle « pour passer Noël en famille ».
Au passage, elle fera comprendre au flic qui l’interroge qu’elle le prend pour un minable parce qu’il écrit avec un stylo Bic et pas un Montblanc.

Côté mosquée ou synagogue, années fric pour Valérie ou années « djihad » pour Assia, ces deux-là ont un cerveau qui correspond à leur époque : sinistrement vide !

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 07/10/2014

Tout Est Prétexte A Etre Politisé !

a circuler

Le tragique et l’obscène  !

L’assassinat (et non on ne sait quelle « exécution » comme le disent et l’écrivent très malencontreusement de nombreux journalistes) de notre compatriote « Hervé Gourdel » suscite une intense er légitime émotion tant en France qu’à l’étranger.
On s’associe naturellement à la peine et aux chagrins  de ses proches.
Mais, sous le coup de l’émotion, un certain nombre de contre-vérités, de mensonges éhontés, sont aussi proférés.
Il n’est pas admissible de laisser la politique étrangère prise en otage par l’émotion, aussi légitime que soit cette dernière.
Il est inacceptable que la politique intérieure puisse être cyniquement manipulée au nom de cette émotion.

On voudrait ici rappeler un certain nombre de faits.

1.    Le soi-disant « Etat Islamique » est le fruit de plus de dix ans de politique américaine au Moyen-Orient.

L’organisation s’appelant « Etat Islamique », dont la barbarie est évidente, et qui donne tous les jours les preuves de sa sauvagerie dans la manière dont elle traite les populations sous son contrôle n’est pas née du hasard.
Ce n’est pas le fruit simplement du « fanatisme » religieux, même si ce dernier joue un rôle de justification et de légitimation.
Il convient de rappeler ici que le soi-disant « Etat Islamique » se développe sur les ruines laissées par l’intervention de ce qu’avec « Maurice Godelier » nous appelions en 2003 « l’isolationnisme interventionniste providentialiste » des Etats-Unis.
(Maurice Godelier, Jacques Sapir, « Les États-Unis ou le chaos », Libération, 4 avril 2003, p. 13.)
C’est cette intervention, avec ses suites, qui a durablement déstabilisé la région.
Elle se fit au mépris du droit international et du droit des gens.
(Tribune du 12 mai 2003 dans Libération,http://www.liberation.fr/tribune/2003/05/12/l-irak-occupe-par-des-rapaces_433438)
Les traces qu’elle a laissées sont encore douloureuses.

2.    La montée de l’intégrisme musulman est le produit de la destruction des nationalismes arabes.

Un deuxième point, tout aussi important, est que la montée d’un intégrisme militant musulman répond à la destruction, elle aussi organisée et voulue par les Etats-Unis, des nationalismes arabes.
Non que ces nationalismes, qu’il s’agisse du  Nassérisme ou des partis se réclamant du parti Baas aient été exempts de défauts.
Les régimes issus du nationalisme arabe ont été corrompus et souvent despotiques, mais en un sens pas plus que les nôtres.
Le temps de leur nécessaire maturation ne leur fut jamais accordé.
Rappelons que le discours de « Michel Aflak », l’idéologue de ce nationalisme, correspondait à une véritable introduction de la modernité dans cette région du monde.
La devise initiale du mouvement Baas, Wahdah, Hurriyah, Ishtirrakiyah, ce qui signifie « Unité, Liberté, Socialisme », fait référence à une idéologie reconnaissant le statut individuel de la personne humaine.
« Aflak » d’ailleurs, tout en reconnaissant la présence dominante de la culture musulmane, affirme la nécessité de construire un Etat laïc.

Les Etats-Unis n’ont eu de cesse depuis maintenant une vingtaine d’années, de détruire ce qui aurait pu être l’embryon d’une modernité.
Ceci a profité exclusivement aux courants les plus rétrogrades, et a engendré le développement d’un fanatisme religieux qui, désormais, s’attaque aussi aux Etats-Unis.
C’est donc ce courant idéologique, que l’on associe aux « Néoconservateurs », et qui a produit cet isolationnisme interventionniste providentialiste, dont j’écrivais en 2003 qu’il était de la plus grande importance que l’on puisse l’endiguer.
(Sapir J., « Endiguer l’Isolationnisme interventionniste providentialiste américain », article publié dans la Revue Internationale et Stratégique, n°3/2003 (51), pp. 38-44.)
C’est cette idéologie, et les intérêts qui lui sont sous-jacents, qui est l’origine réelle de l’intégrisme et du fanatisme musulman, même si ces derniers se développent maintenant selon des logiques qui leurs sont propres.
On conçoit alors que de parler de « guerre de religion » ou de « choc des cultures » n’a aucun sens dans ce contexte, si ce n’est de construire un écran de fumée pour masquer les responsabilités réelles de cette crise et des drames qu’elle engendre.

3.    Les victimes sont essentiellement et principalement locales.

Aussi horrifié que nous puissions l’être, et je le répète encore à juste titre, par l’assassinat barbare de notre compatriote, il ne faut pas oublier que les morts sont d’abord et avant tout en Irak et en Syrie. Qu’il s’agisse de musulmans, de chrétiens, de yazidis, ce sont les premières et bien plus nombreuses victimes de cette organisation barbare que l’on qualifie « d’Etat Islamique ».  L’assassinat de la juriste et militante des droits de l’homme Samira Saleh Al-Naimi à Mossoul, qui vient juste d’être annoncé, vient nous le confirmer.
(http://gc4hr.org/news/view/758)

Il est tragique, et honteux, que l’on se focalise sur des victimes en oubliant les autres.
Aussi, la manipulation et l’instrumentalisation de la douleur de la famille et des proches d’Hervé Gourdel à des fins politiques « franco-françaises », à laquelle se livrent tant le gouvernement (et le Premier-Ministre Manuel Valls) que des politiciens de l’opposition (comme l’ancien Président Nicolas Sarkozy) sont des actes irresponsables politiquement, et moralement de la plus grande obscénité.

4.    La nécessité d’une défense de la laïcité.

Dans ce contexte, il convient de rappeler l’importance du principe de laïcité, inscrit dans nos institutions mais plus encore inscrit dans notre culture.
Les croyances religieuses sont du domaine de l’intime, de la sphère privée.
Elles ne doivent pas, quelles qu’elles soient, envahir l’espace public.
Toute religion, si elle ne veut pas être « stigmatisée », doit se conformer à ce principe.
Nous ne demanderons pas à la « communauté » des musulmans de France de manifester sa désapprobation de l’acte odieux dont « Hervé Gourdel » fut l’innocente victime par ce que nous ne pensons pas qu’existe une « communauté » musulmane (ou juive, ou catholique, ou protestante, etc…).
Il n’y a  QUE DES FRANÇAIS !
C’est en tant que Français que nous devons répondre à cet acte, en laissant nos convictions religieuses (ou athées) là où elles doivent être, soit dans la sphère privée.

Jacques Sapir dans « russeurope.hypotheses.org »

http://www.legrandsoir.info/  du 03/10/2014

 

Bien sur, « CE N’EST PAS EN NOTRE NOM » à nous, Français, que notre compatriote a été exécuté !
Qui sont ces énergumènes qui viennent défiler dans nos rues avec de telles pancartes, se sentent-ils donc coupables ou simplement suspectés ?
Des Français ?
Des musulmans avant d’être français, nuance !
La République ne tolère pas de nuances !

Notre Chanson Française Immuable.

mireille-mathieu-300x168 (1)

La « Demoiselle d’Avignon »
fête ses 50 ans de carrière.

Démodée pour les uns, indémodable pour les autres, Mireille Mathieu, l’éternelle « Demoiselle d’Avignon », qui partage avec « Charles Aznavour » le statut d’ambassadeur de la chanson française, célèbre ses 50 ans avec un « best-of », dans les bacs lundi, et une tournée-anniversaire.

« Je n’ai pas l’impression de fêter mes 50 ans de scène.
Je n’y pense pas.
Je continue de chanter l’amour comme au premier jour, avec la même passion »,

affirme à l’AFP la chanteuse, âgée de 68 ans, qui sera à l’Olympia du 24 au 26 octobre.

Quelque 130 millions d’albums, 55 millions de singles, 1.200 chansons enregistrées en 11 langues dont le chinois et le finnois:
Depuis le 28 juin 1964, date à laquelle elle a remporté un concours de chant organisé par la mairie d’Avignon, sa vie s’écrit en chansons, même si sa carrière a marqué le pas depuis la disparition de son mentor en 1989, l’impresario et producteur « Johnny Stark ».

« Il a cru en moi et m’a tout appris.
Je lui doit tout »,

dit celle qui n’oublie pas

« bien sûr le public qui m’a adoptée dès mon passage (en novembre 1965) au +Jeu de la Chance+, le célèbre télé-crochet de Télé Dimanche ».

Sur la seule chaîne de télévision de l’époque, son interprétation de « Jézabel », l’un des grands succès d’Edith Piaf disparue deux ans plus tôt, fait mouche.

Aînée d’une famille modeste d’Avignon de quatorze enfants, Mireille Mathieu a alors 19 ans.
Un mois plus tard, en décembre 1965, elle chante pour la première fois sur la scène de l’Olympia, invitée du « Sacha Show » de « Sacha Distel », avec l’Américaine « Dionne Warwick » en tête d’affiche.

La « Demoiselle d’Avignon » ne cessera plus d’enchaîner les succès, conquérant les plus grandes scènes internationales jusqu’à devenir l’une des voix françaises les plus célèbres :
« Paris en colère », « Une Histoire d’amour », « Acropolis Adieu », « La Paloma adieu », « Mille Colombes », « Une Femme amoureuse »…

Habile, son manager Johnny Stark la pousse à enregistrer en anglais, en allemand, en russe et même en japonais.
Rapidement, la notoriété de Mireille Mathieu, symbole d’une chanson française immuable, lui permet d’enregistrer de nombreux duos avec « Tom Jones », « Dean Martin », « Paul Anka », « Burt Bacharach » ou « Julio Iglesias ».

« Ce conte de fée avec le public dure depuis cinquante ans.
Ma voix et mon histoire ont touché les gens.
Je remercie Dieu pour ce don.
Je suis très croyante.
Je prie tous les jours »,

dit-elle.

« Ce qui me touche le plus, ce sont les fans étrangers qui me disent qu’ils apprennent le français à travers mes chansons »,

ajoute-t-elle.

« Je sais que certains disent que je suis ringarde.
Cela veut dire quoi exactement ?
Je suis là depuis 50 ans et le public m’est toujours fidèle.
Est-ce mon public qui est ringard ?

Cet amour est la plus belle des récompenses »,

poursuit-elle.

Depuis la disparition de « Johnny Stark », la chanteuse gère sa carrière seule, avec sa soeur « Matite ». Leur mère, Marcelle, bientôt 93 ans, est encore de tous les concerts, presque aussi célèbre que sa fille.

Mireille Mathieu, qui reste très sollicitée à l’étranger, notamment en Allemagne, dans les pays baltes et en Russie, n’a plus fait de tournée en France depuis 2005.
Son jubilé va être l’occasion, après les trois soirées à l’Olympia, d’enchaîner sur une dizaine de concerts, de Lille à Avignon, avant une nouvelle tournée internationale.

« Plus j’avance dans ce métier, plus j’ai peur et plus je doute.
J’ai toujours le trac mais être sur scène est jubilatoire.
Avec le public, c’est toujours un moment exceptionnel de partage »,

dit-elle.

Pour ses 50 ans de carrière, Mireille Mathieu revient aussi dans les bacs lundi avec un triple « CD best-of », « Une vie d’amour » (Sony), incluant huit chansons nouvelles.

Parmi ces inédits figure « Ce n’est rien », titre très « pop » qui tranche résolument avec le répertoire de la « Demoiselle d’Avignon », et que lui a « concocté » l’auteur-compositeur « Ycare », révélé par « Nouvelle star », le télé-crochet de M6.

« France 2″ célébrera également la carrière de Mireille Mathieu le 11 octobre, en « prime time », avec une rétrospective présentée par « Stéphane Bern ».

http://actu.orange.fr/ du 03/10/2014

Un foin du diable quand il s’agit des « Smet », pourquoi ?
Pas un mot elle… parce qu’elle ne chante que Français en France ?

Ce Parti Socialiste Antinational !

la-gauche-m-a-tuer (1)

Le socialisme aurait-il le front d’être antinational ?

La politique est l’art de servir le Bien Commun de la Cité.
L’intérêt national transcendé par des valeurs humanistes dans le rapport avec les autres nations doit y tenir une place privilégiée et être le critère suprême de tous les arbitrages.
Les partis politiques y concourent constitutionnellement, et font malheureusement passer des intérêts partisans en priorité quand ils ne permettent pas à des hommes aux qualités morales douteuses d’accéder au pouvoir.
C’est le revers de la médaille de la démocratie, une médaille qu’on a parfois du mal à remettre à l’endroit.
Dans notre pays où les bons esprits s’attachent à dire que l’opposition entre la droite et la gauche est dépassée, ce qui est parfois vrai en raison de l’inconsistance de la droite, il y a quand même un parti exceptionnel, dont on pourra dire qu’il a incarné le mal commun et poursuivi avec acharnement l’intérêt antinational.
C’est le Parti Socialiste !

Ecarté du pouvoir pendant les vingt-deux premières années de la Ve République, il a, à chacun de ses retours, avec un entêtement aveugle, accru les handicaps du pays, ruiné ses réussites, remis en cause ses atouts.
Depuis la retraite à 60 ans, alors que l’espérance de vie augmente, jusqu’aux 35 heures, y compris dans la fonction publique, le Parti Socialiste a plombé notre compétitivité et miné la santé économique du pays.
Depuis l’abolition de la peine capitale jusqu’à la loi Taubira et son obsession de vider les prisons, le Parti Socialiste a montré une grande compassion pour les délinquants et criminels et a facilité une augmentation de la criminalité et de la violence.
On pourrait encore ajouter sa propension à encourager l’immigration, sa volonté de gommer la différence entre le résident étranger et le citoyen français, son horreur de l’identité nationale pour compléter ce tableau paradoxal.
Il restait dans l’amas de décombres laissé par une politique désastreuse, un pan de mur debout, la politique familiale.
Le Parti Socialiste dans une grande cohérence va finir de l’abattre.

La démographie récessive de la France au long du XIXe siècle lui a coûté très cher :
Une économie dépassée par les concurrents, des guerres perdues, une colonisation ratée.
En 1945, le mal est identifié et sous l’influence de personnalités comme « Alfred Sauvy », l’objectif démographique est désigné et son moyen défini :
Une politique familiale qui sera la seule exception française dont nous puissions être fiers et qui a permis à la France d’avoir enfin une croissance de sa population supérieure à celle de ses voisins.
Chez eux, ce type de politique était associé à la dictature.
Chez nous, il était le fruit de la Libération.
La famille formée par un couple et ses trois enfants devenait le modèle afin de permettre de dessiner une démographie en forme de pyramide à pente douce :
Un peu plus de consommateurs chaque année, un peu plus de travailleurs quinze ou vingt ans plus tard capables de financer la retraite par répartition des plus âgés.

Nul besoin d’un recours massif à l’immigration.

La politique familiale bénéficiait d’un large consensus y compris des socialistes à l’époque.
Elle n’était pas une politique sociale, mais une politique démographique, d’où sa volonté de tenir compte le moins possible des inégalités, pour faire en sorte qu’un enfant de plus ne soit pas un poids économique dissuasif.
C’était une politique de solidarité nationale, une politique de Bien Commun et non une politique d’assistance sociale et de redistribution.
Votée par la majorité à laquelle j’appartenais, la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant risque bien d’avoir été la dernière « page » de ce livre du redressement national.
Depuis, parfois avec la complicité de « prétendus » élus de « droite », la gauche s’attaque avec volupté à l’édifice.

Elle mène trois offensives convergentes.
La première est largement gagnée puisque l’ancien Président de la République a considéré que ce problème était secondaire et ne méritait plus d’être posé.

1 – Il s’agit de détruire le modèle déjà largement ébranlé de la famille constituée par un homme et une femme accompagnant leurs enfants naturels ou adoptés.

Les couples de même sexe qui se marient, l’adoption, la PMA et la GPA, à l’étranger d’abord, en France par les tribunaux puis par la loi, ensuite, effacent le modèle tandis que l’union libre de plus en plus fréquente et les »familles » monoparentales accroissent la confusion et surtout augmentent une précarité et une instabilité dont les enfants sont les premières victimes.
La seconde vague est plus subtile.

2 – Elle consiste à ramener le familial au social et à raboter les avantages octroyés aux « riches ».

Ces mesures sont comprises par la population qui les trouve justes alors qu’elles sont une trahison de la politique familiale qui veut qu’un couple ne soit pas pénalisé vis-à-vis d’un autre de niveau de revenu équivalent par le nombre de ses enfants.
C’est ainsi que le quotient familial a été réduit à 1500 Euros, avant que les allocations elles-mêmes soient données sous condition de ressources.
La troisième étape est en passe d’être franchie.

3 – Au nom des économies nécessaires, on va s’en prendre aux prestations familiales.

700 Millions d’Euros seront gagnés sur le dos des familles, hypocritement sous le couvert d’une égalité homme-femme pour le congé parental, en douce pour la réduction des aides à la garde d’enfants pour les plus « aisés » et à visage découvert pour la division par trois de la prime à la seconde naissance.

L’Allemagne est souvent considérée comme un exemple.
Ce colosse a les pieds d’argile de sa démographie suicidaire qui le condamne à une immigration massive.
Faute d’avoir imité la République Fédérale pour l’économie, nous risquons de la suivre dans l’effondrement démographique de l’Europe.
En 2013, la natalité française a baissé de 1,2% et se situe en-dessous du seuil de renouvellement de la population.
Pour éviter ce piège, si c’est encore possible, il est important, prioritaire, de rétablir une politique familiale ambitieuse, en la réservant bien sûr puisque son but est démographique, aux nationaux.

On voit cependant combien cette idée de bon sens s’oppose à l’idéologie dominante.

Christian Vanneste

http://www.ndf.fr/

Quelle « Dèche » Empuantit Notre Air ?

Cochon

Le djihadisme et les adeptes du crétinisme suicidaire

Je viens de passer quelques jours aux Etats Unis.
Et je me plonge à l’instant dans la presse française.
Je découvre qu’une campagne délétère est en cours et s’intensifie.

Les « Musulmans de France », par l’intermédiaire de leurs représentants se « désolidarisent » officiellement des actions de l’Etat Islamique, qu’on s’obstine à appeler Daesh en France.

« Les gens de l’Etat Islamique ne sont pas musulmans »,

disent des spécialistes en carton pâte qui sont à leur spécialité ce que les « Diafoirus » raillés par Molière étaient à la médecine.
Ce sont des « extrémistes » qui n’ont rien à voir avec l’islam, énoncent à l’appui des politiciens de tout bord, qui ajoutent qu’il ne faut pas « stigmatiser » l’islam et ses adeptes. ( !!! )

Aux Etats Unis, l’administration Obama tient le même langage, ce qui n’est pas surprenant, puisqu’Obama est né musulman et puisqu’il est entouré de dhimmis qui parlent comme les doctes spécialistes et les politiciens français.

Mais aux Etats Unis, il y a aussi des gens sensés et scrupuleux à même de dire la vérité, et il existe ce qui a quasiment disparu en France: le pluralisme.
Je suivrai ici ceux qui disent la vérité.

La vérité est que les « Musulmans de France », cela n’existe pas !

L’islam est transnational, et en islam, il existe une communauté des croyants (« umma »).
Les principales organisations musulmanes françaises sont d’ailleurs affiliées à des organisations musulmanes transnationales ou liées à des pays étrangers.

L’UOIF, principale organisation musulmane française est une branche des « Frères Musulmans ».

Il y a dans l’islam des courants, des écoles juridiques, des obédiences qui n’ont pas les mêmes positions sur tout, mais il n’y a pas d’islam de France, non.
Pas plus qu’il n’y a un islam de Belgique, du Luxembourg, ou du Liechstenstein.

La vérité est que la « désolidarisation » des représentants des « Musulmans de France » est une façon de biaiser et de ne pas se confronter à la réalité de l’islam ou de mentir à son sujet.
Elle est que les spécialistes en carton pâte et les politiciens susdits biaisent eux-mêmes, refusent de se confronter à la réalité, mentent, et s’aveuglent tout en aveuglant ceux qui les écoutent.

La vérité est que les membres de l’Etat Islamique sont musulmans, et que si ses membres sont extrémistes, ils n’en sont pas moins des extrémistes musulmans.

La vérité est que l’islam en lui-même, en son essence telle qu’exprimée dans le Coran et les hadiths, est porteur de violence, d’intolérance, de refus de ce que nous appelons liberté, initiative individuelle, droits naturels de l’être humain, égalité de droit, démocratie, libre entreprise.
-Que des Musulmans s’éloignent de l’islam et s’intègrent au monde occidental ne change rien à ce qu’est l’islam.
-Que des mensonges soient proférés sur l’islam par des menteurs professionnels ne change rien à ce qu’il est.
-Que des Musulmans tentent de faire réémerger un islam modéré ne change rien à l’islam tel qu’il est aujourd’hui et au fait que les Musulmans qui tentent de faire réémerger un islam modéré présentement sont ultra minoritaires, voire marginaux, et menacés de morts par leurs coreligionnaires.

La vérité est que l’islam s’est propagé par la prédation, les razzias et la conquête, pas du tout par la paix, l’amour et la fraternité.

La paix est venue par la soumission des vaincus, dans des bains de sang où les égorgements et les décapitations n’étaient pas absents du tout.
La vérité est que la civilisation musulmane a décliné quand elle n’a plus été à même de conquérir, s’est stérilisée il y a huit à dix siècles dans un long sommeil dogmatique, puis s’est effondrée.
Nous sommes, depuis plusieurs décennies dans les séquelles de l’effondrement.

Il n’y a pas d’autorité spirituelle suprême en islam depuis l’abolition du califat par Ataturk en 1924.
Il y a, chez de nombreux musulmans, une nostalgie du califat.
Et les dirigeants de l’Etat Islamique viennent apporter une réponse à cette nostalgie.
Que la majorité des Musulmans rejettent cette réponse semble être un fait.
Cette réponse n’en est pas moins musulmane.
Tout comme tous les mouvements djihadistes sont musulmans.
L’Etat Islamique et les mouvements djihadistes attirent de jeunes Musulmans par milliers, et ce n’est pas un hasard.

Les sentiments prévalents dans le monde musulman sont, de multiples enquêtes le montrent, la nostalgie pour un « grandeur » perdue, une frustration face à la perte de cette grandeur, et, souvent, un ressentiment face à l’Occident, censé être responsable de la perte de cette grandeur (l’autocritique est absente dans l’islam).

Malgré des cas d’intégration effective, l’intégration large des Musulmans dans le monde occidental est, en ce contexte, problématique, on le voit tous les jours, et on l’a vu l’été dernier avec les manifestations et les émeutes de soutien aux djihadistes du Hamas.
L’intégration du monde musulman dans le monde moderne est elle-même, en ce contexte, très problématique.
L’actualité ne cesse de le montrer.

Il n’y a pas de pays musulman qui soit démocratique, au sens qu’on peut donner à ce mot en Occident.
Il n’y a pas de pays musulman développé au sens qu’on peut donner à ce mot en Occident.
Il y a des pays musulmans qui ont une richesse de rente.
Il y a des pays musulmans où des minorités non musulmanes ont entrepris.
Mais une richesse de rente ou des minorités qui entreprennent ne font pas un pays musulman développé. Ce qu’on peut appeler un sous développement politique et économique s’accompagne dans le monde musulman d’un sous développement culturel.
Chercher le nombre de livres publiés dans le monde musulman et chercher le taux d’alphabétisation dans les pays du monde musulman permet de regarder ce sous développement culturel en face.

Les populations les plus antisémites aujourd’hui sur terre sont les populations musulmanes, quel que soit le continent où ces populations vivent.
Les pays où Mein Kampf est un best seller aujourd’hui sont des pays musulmans.

Le monde musulman aujourd’hui est divisé entre pays fondamentalistes et féodaux (Arabie Saoudite, Maroc, émirats, sauf le Qatar), pays soumis à dictatures issues du nationalisme arabe (Algérie, Syrie résiduelle du régime Assad, Egypte), pays islamistes djihadistes (Iran, Liban soumis au Hezbollah, Qatar, Turquie d’Erdogan).
On pourrait ajouter, pays décomposés (Libye, Irak).

Ces divers paramètres doivent être impérativement pris en compte si on veut ouvrir les yeux, et il faut leur ajouter quelques autres.

Tous les Musulmans ne sont pas djihadistes, mais tous les djihadistes sont musulmans.

Cela doit être dit et redit sans cesse.
Quasiment, tous les actes terroristes et barbares commis dans le monde depuis plusieurs décennies ont été commis par des Musulmans.
Cela doit être dit et redit aussi.

Nul n’éloignera du djihad les jeunes Musulmans tentés par celui-ci en disant que les djihadistes ne sont pas musulmans, donc en falsifiant les faits et en laissant des imposteurs pratiquer la falsification, biaiser, mentir, disséminer l’aveuglement.
Nul n’éloignera du djihad les jeunes Musulmans tentés par celui-ci : point.

L’aveuglement est le commencement de la soumission.
Nous allons, je le crains, vers des années très douloureuses.
Particulièrement en Europe.
Et ce n’est pas un supposé « islam de France » qui épargnera aux Français les douleurs à venir.

Ce n’est pas non plus le fait de dire que les djihadistes ne sont pas musulmans qui changera quoi que ce soit à ce que sont les djihadistes.

Dire, enfin, que l’Etat Islamique est un danger, mais placer les autres groupes djihadistes dans une autre catégorie, relève du crétinisme suicidaire.

Prétendre s’allier à des pays djihadistes (Qatar, Turquie, voire Iran et Liban soumis au Hezbollah) pour combattre l’Etat Islamique relève du même crétinisme suicidaire.

Le djihadisme est musulman, même s’il ne représente pas tout l’islam.

Le djihadisme est en guerre et entend détruire la civilisation occidentale.

Le djihadisme a des alliés et des compagnons de route dans le monde occidental.
Les gauchistes, certes.
Mais aussi tous ceux qui falsifient, biaisent, mentent, aveuglent.
Tous ceux qui pratiquent le crétinisme suicidaire.
Tous ceux qui disent que l’Etat Islamique n’est pas musulman, que l’islam est paix, amour et fraternité, que des groupes djihadistes sont moins dangereux que d’autres, ou qu’on peut s’allier à des pays djihadistes pour combattre un groupe djihadiste.

Ces alliés et compagnons de route représentent beaucoup de monde.
Ils représentent vraiment beaucoup de monde en France.

C’est consternant et très inquiétant.

Guy Millière pour  »Dreuz.info »

http://www.dreuz.info/  du 01/10/2014

Une Sale « Dèche » Cet Aïd-El-Kebir !

aidbarbarie-300x300

Le scandale sanitaire des abattoirs temporaires.

Chaque année revient, à une date mobile, (la « science » islamique a institué un calendrier lunaire, encore un décalage avec notre société !) la « grande fête » de l’Aïd el Kebir appelée aussi Aïd el Ahda.
Ce n’est pas jour de fête pour les moutons mais également les bovins qui sont égorgés sans étourdissement dans un sacrifice qui rappelle les « hécatombes » païennes ( du grec littéralement « 100 bœufs » lors des grands sacrifices de l’Antiquité).
Ce n’est d’ailleurs pas la seule persistance de rites païens dans l’islam …

Cette pratique est critiquable à plus d’un titre, sur le plan de la souffrance animale bien sûr, de l’énorme gaspillage occasionné (220 000 moutons en 3 jours) et également scandale sanitaire au niveau des abattoirs temporaires.
Il est hallucinant de lire dans les considérants des  textes officiels censés  encadrer la chose l’expression suivante : «  profond attachement des musulmans à l’accomplissement de ce rite ».
Décidément la République laïque est vraiment bonne fille… avec l’islam, même si elle est mauvaise mère avec ses enfants légitimes.
Et quelles contorsions pour faire cadrer cette pratique inacceptable avec notre société moderne développée !
On nous refait le coup des places insuffisantes dans les mosquées, de l’islam des caves pour instituer des abattoirs temporaires dont aucun n’est aux normes sanitaires.
Or selon l’enquête de l’ »OABA » (Œuvre d’Assistance des Bêtes d’Abattoir) 40 % des abattages sont faits dans les abattoirs pérennes qui pourraient parfaitement absorber le flux de cette pratique, 40 % dans les abattoirs temporaires qui violent tous les principes sanitaires, et 20 % incompressibles dans des sites sauvages (« les baignoires ») car, culturellement, il est important pour le chef de famille de « sacrifier » lui-même son mouton.
Que l’on est loin de Napoléon Bonaparte convoquant les juifs pour leur signifier les lois valables pour tous !

Autre facteur aggravant, les services sanitaires de surveillance sont en rupture de charge en temps normal du fait d’une évolution lente et inexorable à intégrer dans la dégradation générale des services publics, et ne peuvent assurer ce jour là un contrôle correct (rapport 2014 de la Cour des Comptes).
C’est d’autant plus grave qu’en plus des risques classiques, une grave maladie neurologique du mouton, la tremblante, liée à une infection à Prions est en forte hausse, n’est pas testée et se transmet à l’homme par ingestion provoquant une forme atypique de Maladie de Creutzfeldt Jakob. Pour éviter la contagion, en abattoir on élimine avec précaution les MRC (matériaux à risques spécifiés), moelle épinière, cerveau, globes oculaires).
Pour l’Aïd on laisse repartir les consommateurs culturels avec la carcasse et quelques consignes vagues de démedullation mettant en danger non seulement les « consommateurs culturels » (avec un temps d’incubation de 5 à 40 ans  donc ne vous réjouissez pas trop vite…) mais aussi les autres car le prion représente un risque environnemental énorme, le prion n’étant détruit que par l’incinération poussée et peut survivre au moins 70 ans dans le milieu extérieur!
Or il est demandé aux musulmans de jeter les MRC dans la poubelle familiale ce qui est une hérésie et une forfaiture, les autorités sanitaires connaissant parfaitement le risque.

Et tout ceci finalement pour suivre des pratiques qui ne semblent pas si impératives que ça si on en croit les affirmations de « Tarik Ramadan » qui parle de « sclérose de la pensée musulmane » braquée sur un rituel pointilleux :

Image de prévisualisation YouTube

Ou bien les commentaires « d’Abdallah Zekri », responsable de mosquée dans les colonnes du quotidien «  »La Provence » » :
Après tout, le sacrifice n’est pas  un acte… obligatoire.

«On n’est pas tenu de le faire,

explique un responsable de mosquée.

Le plus important dans l’islam, c’est d’avoir la foi et de faire ses prières quotidiennes. »

Puis l’argent investi dans l’animal peut très bien aller ailleurs.
C’est « Abdallah Zekri » qui l’affirme :

« On peut donner de l’argent à une association caritative en France ou aux nécessiteux de sa famille. »

(associations caritatives musulmanes dont certaines recyclent l’argent du halal pour financer des groupes terroristes.)
À chacun de choisir.

http://www.laprovence.com/article/actualites/3046744/polemique-autour-du-prix-des-moutons-pour-laid.html

Une fois de plus on se rend compte que tout ce cirque nous est imposé au mépris de toutes nos règles, pour faire progresser l’emprise de l’islam et de la charia, avec toujours ce savant mélange de « takyya » ( technique d’enfumage codifiée), d’affirmations contradictoires, de soumission volontaire et collabo, d’ignorance et de bêtise aussi .
Alors que sont à notre portée tous les moyens légaux de faire cesser ce scandale.

Alain de Peretti
auteur de « Vérités sur la viande halal »

http://ripostelaique.com/ du n° 375, le 01/10/2014

Sommes Bien Dans La « Dèche ».

laiciteautableau

L’opération «pas d’amalgames» est lancée !

A la suite du sordide assassinat de notre compatriote, et face au rejet manifeste (qui se traduit tant dans les sondages que dans les urnes) de l’islamisation, la caste politico-médiatique a lancé une grande opération « pas d’amalgames ».
Le gouvernement socialiste, sous l’impulsion de Laurent Fabius, avait déjà commencé en utilisant le terme arabe « Daesh » pour ne plus avoir à parler de l’État Islamique, dont le nom rappellerait trop… l’islam.
L’offensive s’est donc renforcée et on a par exemple reproché aux gestionnaires de la page internet en hommage à Hervé Gourdel (facebook) de le présenter comme une victime du « terrorisme islamiste », ce qui semble pourtant rigoureusement exact.
Dès le lendemain de l’annonce de l’assassinat, dans tous nos journaux, sur toutes nos antennes, nous avons vu des imams mais aussi de gentils épiciers ou tenanciers de kebabs expliquer ô combien tout cela n’avait rien à voir avec l’islam.
Dans les colonnes de mon quotidien local, « Nice Matin », le recteur de la mosquée de Cannes a réclamé au passage l’ouverture de nouvelles mosquées et la fin des lois « stigmatisant les musulmans » (celles sur le voile ou la burqa), cela afin – bien entendu – de lutter contre « le radicalisme ».

Le fond de la manœuvre est évident :
Il faut surtout éviter que les Français tirent des conséquences des événements dans le cadre de notre politique intérieure.
Qu’ils s’interrogent par exemple sur la bienveillance dont bénéficie le Qatar dans notre pays, ou encore sur le laxisme, et souvent la compromission, avec les groupes islamistes, qu’ils soient salafistes ou liés aux réseaux des Frères Musulmans (à travers l’UOIF dont Sarkozy a fait un partenaire de l’État).
Et peu importe que 1 000 à 2 000 djihadistes partis de France combattent en Irak ou en Syrie… pas d’amalgames !
En revanche, quand une poignée – car c’est là la réalité – de représentants musulmans rendent hommage à Hervé Gourdel, pour BFM TV « les musulmans de France condamnent » et « Libération » en fait sa une.

Honni, banni même le sondage publié par « Le Figaro » sur son site internet jeudi et demandant aux lecteurs s’ils pensaient « suffisante la condamnation des musulmans de France ».
Publié le matin, le sondage était retiré à midi, le journal s’excusant du bout des lèvres dans un « tweet » expliquant que la question « pouvait prêter à des interprétations regrettables ».
Elle était pourtant très claire, mais une fois de plus la droite éditoriale s’est couchée devant la gauche morale.
Avant la suppression du sondage en ligne près de 2 000 internautes s’étaient déjà prononcés, et ils répondaient à 92% que la condamnation des musulmans était insuffisante…
L’opération « pas d’amalgames » a encore pas mal de boulot devant elle semble-t-il.

Pour rester dans les sondages toujours, et conclure, rappelons qu’une enquête réalisée cet été par l’institut de sondage britannique « ICM research » (organisme sérieux travaillant pour plusieurs journaux anglais) nous avait appris que 16% des « Français », et même 27% des 18-24 ans, auraient une opinion plutôt positive (13%) ou très positive (3%) sur l’État Islamique.
Parmi ceux-ci, il est difficile de ne pas s’imaginer qu’une très large majorité sont musulmans.
Pas rassurant n’est-ce pas ?
Pas d’amalgames me répondra-t-on du côté de la rédaction de  »Libération »

Philippe Vardon
Président de « Nissa Rebela »

http://www.ndf.fr/  du 29/09/2014

Nos médias et nos politiques n’y comprennent plus rien à notre France !
Nous parlons Français, NOUS !

Au fait, la « dèche » c’est de la panade, de la mouise, de la merde (mot dans le dictionnaire), quoi… en Français pas novlangue !
Pas d’amalgame, d’accord, mais au singulier !
Pas d’amalgame :
-Français autochtones et français par droit du sol (loi récente) ou de papiers.
-Français Européens respectueux de nos lois républicaines et français africains (d’alger au cap) voulant imposer leur façon de vivre.
-Français majoritairement chrétiens accueillants et français musulmans quémandeurs.
-Mélange de génotypes INCOMPATIBLES, entre l’Europe et l’afrique (d’alger au cap), par une mixité encouragée par nos politiques mais dont nombre d’enfants paieront les conséquences.
Sans parler de la pseudo-religion, il s’agit de cet amalgame dont nous ne voulons pas !

l’Islam et l’Etat Islamique se réclament de cette même pseudo-religion !

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43