Archive | novembre 2014

«C’EST LE COMBAT DE MA VIE !»

sarkozy4

Le droit à la sécurité d’Israël !!!

L’ex- président de la République Nicolas Sárközy se produisait lors d’une réunion publique à Boulogne-Billancourt mardi.
À la toute fin de son intervention, deux questions ont été posées par le public.
-La première concernait les islamistes partis de France pour rejoindre les égorgeurs de l’État islamique (ÉI) au Levant, les mesures qu’il comptait prendre contre eux et contre les pays qui financent les groupes terroristes comme l’Arabie séoudite et le Qatar.
-La seconde, posée par une étrangère, portait sur la « diversité ».

Concernant les tueurs islamistes, Nicolas Sárközy a refusé – ou oublié – de répondre sur les individus partis de France.
Il n’a pas évoqué une seule mesure ni contre les traîtres à notre peuple, ni contre les occupants.
Il s’est par contre longtemps attardé sur les vertus de la « diversité » au Proche-Orient.

Il en a profité pour revendiquer un soudain amour pour l’Iran, pour l’Irak, pour la Syrie, pour la Russie, rappelant sa proximité avec le Qatar en le défendant et refusant d’avancer des mesures contre les pays qui soutiennent les groupes terroristes.

Surtout, près de la moitié du temps de la réponse à la question a été consacré à Israël alors que l’entité sioniste n’avait été évoquée à aucun moment par l’intervenant.
Il a livré encore une étonnante échelle des valeurs selon laquelle la démocratie elle-même devait s’effacer devant la diversité.

« Pour ces pays, il y a beaucoup plus important que la démocratie : il y a la diversité.
[…] C’est pour ça qu’il faut défendre le droit inaliénable à la sécurité d’Israël parce qu’un Moyen-Orient et un Proche-Orient sans Juif qui y sont depuis des millénaires, ce n’est plus le Moyen-Orient et c’est n’est plus le Proche-Orient.
Ça ne s’appelle pas la démocratie, ça s’appelle la diversité.

Et enfin puisqu’on en est là, et que ce n’est pas votre question, mais que ce sera ma réponse, je suis étonné de ce qui va se passer dans quelques jours où une résolution du Parti socialiste voudrait faire reconnaître de façon unilatérale [sic] l’État palestinien [huées], quelques jours après les attentats odieux et sanglants de Jérusalem [applaudissements].
Là encore je vous dois ma vérité.
Je n’accepterai jamais que l’on remette en cause le droit à la sécurité d’Israël.
Jamais. 
[applaudissements nourris]
C’est le combat de ma vie.

Je vais vous dire une chose.
Je me battrais – Patrick tu le sais – pour que les Palestiniens un jour aient leur État.
J’ai pris la responsabilité – qui a été bien critiquée, souviens-toi, Claude – de faire rentrer les Palestiniens à l’UNESCO.
Mais la reconnaissance unilatérale, quelques jours après un attentat meurtrier, alors qu’il n’y a aucun processus de discussion de paix, au hasard d’une motion déposée par le Parti socialiste pour régler les équilibres entre eux, cela ne je ne peux pas l’accepter et je demande à mes amis de ne pas la voter.
On veut jeter de l’huile sur le feu ?
On veut tout compliquer ? »

a déclaré Nicolas Sárközy, déclenchant l’hystérie parmi les nombreux juifs présents dans la salle.

 

Image de prévisualisation YouTube

Et La Sécurité De Notre France ?

 

L’ancien président juif de leur République a très lourdement insisté encore sur la « diversité » lors de sa réponse à la dernière question.

« Je veux continuer à promouvoir des hommes et des femmes de la diversité, parce que je veux que nous ressemblions à la France et non pas à une partie de la France »

a-t-il déclaré, évoquant la France comme telle que conçue par le projet juif d’un pays envahi.

Ce raciste antiblanc a reconnu n’avoir nommé « Rachida Dati » au ministère de la Justice uniquement parce que c’est une étrangère :

« J’avais voulu « Rachida Dati » comme garde des Sceaux parce que je m’étais dit que « Rachida Dati », avec père et mère algérien et marocain, pour parler de la politique pénale, ça avait du sens. »

a-t-il lancé.
Cette déclaration a provoqué une polémique dans les médiats, dont aucun n’a rappelé les implications de plusieurs frères de « Rachida Dati » dans des affaires criminelles, notamment des trafics de drogues internationaux.

« Ou que Rama Yade, cette jeune femme arrivée à 8 ans […] c’était important que nous la droite et le centre républicains nous représentions la France dans sa diversité, parce que la France d’aujourd’hui elle est comme ça.
Et si vous ne représentez pas la France dans sa diversité, la France ne se reconnaîtra pas en vous. Donc je crois à la représentation de la diversité »

a ajouté Nicolas Sárközy, dans des propos à l’opposé des discours tenus devant les Français blancs du sud du pays il y a seulement quelques jours contre l’immigration-invasion.

Jean Dupont

http://jeune-nation.com/  du 27/11/2014

Et nous ne voulons pas de cette diversité, surtout de REPRESENTANTS bi-nationaux !
François Hollande a été élu car Nicolas Sàrközy se montrait lamentable, il ne faut qu’il soit de nouveau à l’Elysée après l’expérience que nous vivons !

Le Chômage De Masse Nous Ruine !

marine_1 (1)

Le chômage de masse coûte à l’Etat
plus que le déficit public !

Trouver une solution à ce problème qui dure depuis plus de 30 ans est une obligation morale pour tout politique qui se respecte.

§§§§§§§§§§

« Le Figaro »« Le Monde » et « La Tribune » ont cru devoir décliner l’offre qui leur avait été faite d’ouvrir leurs colonnes à un point de vue signé de Marine Le Pen sur cette plaie ouverte au flanc de notre société que constitue le chômage de masse.

Leurs raisons leur appartiennent et nous n’avons pas à nous en faire juges, même si nous en jugeons autrement.
Il n’est certainement pas inutile de préciser qu’en publiant cette tribune sur notre site, nous n’entendons nullement nous faire l’organe officiel ou officieux d’un parti, en l’occurrence le Front National.
Mais c’est agir en conformité avec notre charte et notre mission que de nous faire librement l’écho de toutes les opinions et de toutes les expressions, d’où qu’elles viennent, dès lors que pour une raison ou une autre elles nous semblent dignes d’intérêt, et c’est le cas.
Boulevard Voltaire

§§§§§§§§§§

Une politique de l’emploi radicalement différente est une obligation économique et financière mais également morale.

Année après année, mois après mois, le chômage s’accroît inexorablement.
Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A, B, C, D, E a augmenté de près de 800.000 sous le gouvernement Hollande après avoir crû de 1.400.000 sous le gouvernement Sarkozy.

Le chômage de masse génère une immense détresse dans la société française : désocialisation, précarisation, pauvreté.
En plus d’être une catastrophe sociale, le chômage a un coût très élevé quand on rassemble toutes les mesures d’aide au chômage et à la pauvreté qui en découlent :
-37,2 milliards d’euros pour l’assurance chômage,
-10,5 milliards d’euros pour le RSA,
-une partie des aides au logement qu’on peut estimer à 6 milliards d’euros sur un total d’aides au logement de 16,48 milliards d’euros.
On arrive à un coût direct minimal de 53,7 milliards d’euros chaque année.

Mais il y a aussi un coût indirect.

On peut estimer le nombre de chômeurs ou quasi-chômeurs à 8 millions de personnes au minimum :
On compte ainsi :
-plus de 6 millions de personnes inscrites à Pole emploi en catégorie A-B-C-D-E,
-1,7 million de personnes inscrites au RSA socle,
-plus de 450.000 auto-entrepreneurs qui n’ont quasiment pas de revenus,
-plus de 600.000 stages abusifs,
-1,5 million de personnes travaillant à temps partiel alors qu’elles souhaiteraient travailler à temps plein selon l’INSEE, etc.
On est donc très loin du chiffre de 3,4 millions de chômeurs généralement cité par les ministres du gouvernement !
Citer un chiffre aussi décalé de la réalité vécue par les Français relève soit d’une volonté de minimiser le problème, soit d’un terrible aveuglement.
Nous avons 8 millions de chômeurs ou de quasi-chômeurs pour un nombre de personnes en emploi de 26,3 millions, soit un taux de chômage et de quasi-chômage atteignant le niveau catastrophique de 23,3 %. On comprend la peur qu’ont de très nombreux salariés de perdre leur emploi.

Si ces 8 millions de personnes travaillaient et donc cotisaient, 48 milliards d’euros de cotisations sociales entreraient au minimum dans les caisses de la Sécurité sociale !

Le chômage coûte donc, dans ce calcul conservateur, plus de 100 milliards d’euros chaque année si on compare notre situation de chômage de masse à une situation de quasi-plein emploi que nous avons déjà connue par le passé sur de longues périodes.
Ces 100 milliards représentent 1,2 fois le déficit public !
Résoudre le problème du chômage permettrait donc de résoudre le problème du déficit public.

Pour sortir du problème des dépenses de prestations sociales et des charges élevées, de la dette, il faut donc recréer de la croissance et de l’emploi en sortant de l’euro et de l’austérité, retrouver la main sur notre monnaie pour pouvoir relancer l’industrie, adopter un protectionnisme intelligent.
Inverser le cours des choses permettra des économies et des recettes considérables dont ces 100 milliards d’euros ne sont qu’une partie.

Le coût humain du chômage.

Le chômage de masse en France crée d’énormes souffrances sociales.
Trouver une solution à ce problème qui dure depuis plus de 30 ans est une obligation morale pour tout politique qui se respecte.
Chacun doit pouvoir par son travail trouver sa place, apporter sa pierre à la collectivité et en retirer un salaire décent, lui permettant de vivre et de faire vivre sa famille dans la dignité.
« A contrario », les chômeurs sont précarisés, se sentent déclassés et souffrent d’être un poids économique pour leur famille.
Ceux qui ont un travail sont souvent stressés par la peur de le perdre.
La jeunesse est aussi très durement frappée.
On remarquera, par exemple, qu’un jeune sur deux sorti du système scolaire avec un diplôme en 2011, 2012 et 2013 est au chômage selon le baromètre IFOP pour Deloitte !
Et ces jeunes, nos forces vives, celles qui sont censées travailler et payer ainsi les retraites des générations précédentes, espèrent maintenant émigrer pour trouver un emploi.
Cette population de jeunes est en souffrance, son avenir obéré par les très grandes difficultés à trouver un travail.
L’article du « Figaro » du 26 février 2014 commentant le sondage PollingVox « Génération quoi ? » reflète bien cette problématique :

« C’est une génération sacrifiée, méprisée, déclassée, à qui la société et le monde du travail ne donnent pas sa chance, et qui, face à tant de frustration, pourrait bien exploser. »

Ces situations tragiques pourraient être évitées, mais encore faut-il le vouloir et s’en donner les moyens.
Retrouver un fort taux d’emploi est donc autant un impératif moral qu’une chance de redressement économique pour la France.
C’est tout le sens du programme économique du Front national de recréer ces emplois perdus, de restaurer ainsi l’équilibre des comptes publics et de redonner un destin à la France et aux Français. Pour ce grand projet, les demi-mesures prises depuis 30 ans, et au final inefficaces, ne sont plus possibles :
Il est nécessaire d’avoir une monnaie au service de notre économie ni trop forte, ni trop faible, une réforme de la finance afin que celle-ci finance l’économie réelle et non l’économie de casino des marchés financiers, un protectionnisme intelligent, le patriotisme économique et, bien entendu, la fin de cette destructrice eurostérité.

Marine Le Pen

http://www.bvoltaire.fr/  du 27/11/2014

 

Les Bienfaits De La Bière.

bieres-300x166

Douze raisons pour consommer de la bière !

Saviez-vous que la bière est une des boissons les plus anciennes au monde puisqu’elle faisait déjà partie de l’alimentation des pharaons égyptiens ?

Saviez-vous également que les premiers brasseurs étaient… des femmes ?!
En tout cas, la bière, tout comme le vin, aurait des vertus insoupçonnées :
pour le sommeil, pour les reins, pour les os…

Voyons ensemble les bienfaits de cette boisson délicieuse et rafraîchissante !

1. La bière garde vos reins en bonne santé.
Une étude Finlande a constaté que la bière avait plus d’avantages rénaux que les autres boissons alcoolisées.
En effet, chaque bouteille de bière consommée réduit le risque de développer des calculs rénaux de 40%.

2. La bière permet une meilleure digestion.
La bière (en particulier les bières sombres) contient jusqu’à un gramme de fibres* solubles dans chaque verrede 30 cl – contrairement au vin, par exemple, qui n’en contient pas.
Or, les fibres ont un rôle important dans le transit intestinal(une carence en fibres peut conduire à des troubles gastriques et intestinaux – constipation ou diarrhée).

3. La bière aide à lutter contre le mauvais cholestérol.
Les fibres contenues dans la bière aident également à réduire vos niveaux de LDL, le «mauvais» type de cholestérol ….

4. La bière augmente vos niveaux de vitamines B.
La bière est particulièrement riche en vitamines du groupe B (B1, B2, B6 et B12).
Pour exemple, une étude néerlandaisea constaté que les buveurs de bière avaient des niveaux de vitamine B6 de 30% plus importantes que leurs homologues ne buvant pas de bière et de deux fois plus importantes que les buveurs de vin.
La bière est également abondamment pourvue de vitamines B12 qui est un facteur anti-anémique présent dans très peu d’aliments.

5. La bière est bonne pour les os !
Une étude de 2009 a conclu que les niveaux élevés de silicium dans la bière peuvent être bons pour votre densité osseuse.

6. La bière : un bon remède contre l’insomnie.
La bière contient de l’acide nicotinique et du lactoflavin, tous deux connus pour favoriser les « Zzz Zzzzzzzzz »!

7. La bière protège contre les accidents cardiaques.
Un buveur de bières a 40 à 60% moins de risques de faire un infarctus que les gens qui n’en boivent jamais.

8. La bière empêche la formation des caillots de sang.
Les ingrédients contenus dans la bière préviennent la formation des caillots dans le sang.

9. La bière améliore la mémoire.
Selon des études, les buveurs de bière auraient moins de risques de souffrir de la maladie d’Alzheimer ou de démence que les non-buveurs de bière.

10. La bière permet de lutter contre le stress.
Des chercheurs de l’université de Montréal ont établi que deux verres de bière par jour diminuent le stress ou les angoisses liées au travail.

11. La bière est un remède contre les rhumes.
Boire de la bière chaude est un très bon remède contre les rhumes !
En effet, l’orge chauffée améliore la circulation sanguine et la respiration, elle aide également contre les douleurs articulaires et renforce votre système immunitaire.
Comment faire ?
Réchauffez une bouteille de bière au bain-marie et ajoutez-y ensuite quatre petites cuillères de miel.

12. La bière rend la peau plus belle.
Bonne nouvelle pour le sexe féminin !
Certaines vitamines présentes dans la bière régénèrent la peau et jouent un rôle positif sur les pigments.
Votre peau est donc plus lisse et plus souple.

Convaincu ?

Alors c’est parti!
Deux bières pour la mémoire, deux pour la digestion, une autre pour les os, encore une pour les reins et le reste pour lutter contre le froid…
Normalement avec ça, on devrait être en bonne santé, non ?!?!

Et mieux vaut la bière dans le corps… que le corps dans la bière.

La dessus je m’en vais en déguster une …ou deux…

Autre Que Réseau Social

Plus Que Normal…Il Est Nul !

hollande-supernul.1png

Le président le plus nul de l’histoire de France !

Je n’ai pas voulu commenter immédiatement la récente prestation télévisée de François Hollande.

On ne commente pas le vide et c’était une prestation vide.
On ne tire pas sur une ambulance, dit-on, surtout si le malade à l’intérieur est au bord du coma, et François Hollande semblait au bord du coma.

Il répétait froidement des phrases, apprises par cœur sans doute, dictées par des « con­seillers en communication » vraisemblablement.
Il n’avait quasiment rien à annoncer et ce quasiment rien s’est trouvé démenti dans les deux jours qui ont suivi.

L’idée de Jeux Olympiques à Paris, pitoyable tentative de diversion pour faire oublier l’état de la France, a été écartée par la principale intéressée, maire de Paris, membre du même parti que Hollande (mê­me en appartenant au même parti, ces gens ne savent pas avoir un minimum de cohérence).

L’annonce d’un arrêt des hausses d’impôts a été démentie par un membre du gouvernement le surlendemain, puis ce membre du gouvernement, Christian Eckert, a démenti son propre démenti.
Une troisième version est sans doute pour bientôt.

La cohérence minimale n’existe même pas entre le Président et les ministres.

Elle n’existe, ajouterai-je, même pas dans les propos d’un ministre.
Tout paraît présentement géré sur ce mode chez ceux qui gouvernent.

François Hollande était à mes yeux le Président le plus nul de la Ve République.
Je le tiens maintenant pour le Président le plus nul de l’histoire de France, depuis qu’il y a des républiques.
Même en songeant à son prédécesseur, « mort Pompée après que sa “connaissance” soit partie par la porte de service », ou à celui qui errait en pyjama sur la voie ferrée (« Paul Deschanel »), je ne peux trouver un degré de nullité comparable.

La nullité que Hollande a en partage avec ses ministres s’étend à l’ensemble de ceux qui gravitent autour de lui, ainsi Jean-Pierre Jouyet, dont les déclarations contradictoires et très approximatives ont alimenté, voici peu, une presse d’information qui s’est prise à ressembler, une fois de plus, à la presse à scandales.

Ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire Jouyet » a, de surcroît, révélé des procédés sordides.
Un ennemi de Nicolas Sar­kozy aurait, semble-t-il, demandé une intervention du pouvoir en place dans la justice, sans l’obtenir a dit « Jouyet » dans l’une des multiples versions qu’il énoncées.
Ce qui laisse entendre que des interventions sur la justice peuvent être obtenues – il n’était pas difficile de s’en douter, au vu de l’acharnement de certains juges adeptes d’un « mur des cons » vis-à-vis de certaines personnes, ces derniers temps.

Ceux qui ont révélé les propos que « Jouyet » a démentis dans un premier temps, avant de démentir son démenti (« Christian Eckert » imite « Jouyet », à moins que ce ne soit l’inverse), semblent être des journalistes spécialisés dans les affaires judiciaires rémunérés à plein temps par leur journal pour chercher des poux dans la tête de Nicolas Sarkozy.
Ils bé­néficient, en outre, pour faciliter leurs activités, d’escortes policières et de complicités à l’Élysée, jusqu’au bureau présidentiel.

-Que des journalistes puissent être rémunérés pour cette tâche unique, disposer pour cela d’escortes policières payées par le contribuable et de sources jus­que dans le bureau présidentiel,
-qu’ils aient pu (car cela a été souvent le cas) bénéficier de violations du secret de l’instruction très orientées,
Tout cela relève d’un sordide digne des temps où des régimes pourrissants semblaient au bord d’un effondrement nauséabond.

Non seulement Hollande est nul, mais il semble, de surcroît, frôler les activités crapuleuses et les égouts.

Il reste 12 % de Français pour avoir encore une opinion favorable de ce personnage. Ces 12 % doivent être sourds, aveugles, lobotomisés et avoir leurs cartes de membres du Parti socialiste – ce qui n’est pas incompatible avec le fait d’être sourd, aveugle et lobotomisé, bien au contraire.
François Hollande doit rester encore deux ans à l’Élysée.

Dans un cas comme celui-ci, c’est vraiment très long, deux ans…

Guy Millière

http://www.les4verites.com/  du 29/11/2014

Le Socialisme Tué Par Son Parti.

communisme (1)

Requiem Pour Le Communisme !

La notion de socialisme a été vidée de tout sens par le parti qui porte son nom !

Ces quelques lignes sont dédiées d’une part à ceux qui n’ont que la Stasi, le Goulag ou Pol Pot, c’est-à-dire Le Livre noir du communisme à brandir, d’autre part à ceux qui votent « socialiste » ou « écologiste » sans plus se poser de question, ou s’abstiennent ayant le dégoût et le désintérêt pour parti, ou « Front national » pour emmerder le monde, enfin à ceux, les rares, qui au nom de « l’humain » tournent le dos à l’histoire et à la théorie auxquelles ils doivent jusqu’au titre qu’ils revendiquent… j’allais oublier UMP et centrisme, mais la plupart peuvent se reconnaître chez les premiers, ou les seconds.

Le communisme, au sens marxiste du terme, pour ce que je croyais avoir compris, n’est pas un parti, ni une intention, ni une morale, et par conséquent n’est pas une utopie non plus.

Et ceci, même s’il a pu ou peut, comme il ne se prive pas de le faire chez ses rares défenseurs ou partisans et ses quasi universels ignorants ou détracteurs d’aujourd’hui, – ou pourra revêtir l’un ou l’autre de ces oripeaux.

Il est stupéfiant que personne, au moins parmi celles qui s’expriment quelquefois avec les meilleures et touchantes intentions ne semble, ne serait-ce que seulement entrevoir comment il conviendrait sans doute de poser le concept.

Alors que, pour la théorie, il est simplement la forme sociale encore parfaitement indéterminée qui émergera de la période socialiste pendant laquelle le mode de production dominant sera celui de la propriété sociale et non plus privée des moyens de production et d’échange.

Cette position demande évidemment un gros effort intellectuel, sauf le respect dû au lecteur, – et une longue phrase par conséquent difficile à suivre, puisqu’elle demande d’admettre d’abord que le mode de production actuel, capitaliste, c’est-à-dire celui de la propriété privée des moyens de production et d’échange et son corollaire, celui de l’exploitation du travail salarié, n’est pas plus éternel que ne le furent le mode de production primitif encore à l’œuvre chez les peuples qui se survivaient naguère ou peuvent encore exister de manière devenue rarissime au stade du paléolithique, ni que le mode de production esclavagiste, qui survécut jusqu’au XIXe siècle au sein de la civilisation la plus avancée, ni que le mode de production féodal avec lequel la plus grande révolution consciente de l’histoire eut à découdre en Russie, alors que d’un autre côté ce pays développait cependant une industrie capitaliste de production de masse des plus moderne, celle qui fournit l’avant-garde des troupes révolutionnaires.

Ces constations débouchent tout naturellement sur d’autres perspectives, certes réservées seulement à ceux qui peuvent admettre, conceptuellement au moins, le passage à un mode de production supérieur, celui du socialisme, les autres devant suspendre ici leur effort de compréhension :
d’abord, qu’il n’est pas question d’imaginer un instant que ce passage puisse s’effectuer sans
l’action peu ou prou consciente des masses éclairées et conduites par la théorie.

Depuis « Hegel » et la Révolution française, dont ce furent les derniers avatars, et l’essor du socialisme en tant que science au XIXe siècle, le temps où l’histoire se faisait massivement dans le dos des peuples est révolu.
Ce qui ne veut évidemment pas dire que tout est écrit d’avance, que drames, mésaventures ou erreurs sont écartés par la grâce de la théorie et de l’action.

La vérité de ces dernières est relative dans la pratique bien qu’elle soit absolue dans le principe. Sinon l’avenir, à défaut d’être dépourvu d’épisodes tragiques déjà traversés et prévisibles, serait bien dépourvu de charme et l’appétence pour s’y projeter ferait cruellement défaut.

Ensuite :
De même que les autres modes de production et les formes d’organisation politique (démocratie, république, empire, principauté, féodalité, royauté…) et le folklore les accompagnant ont été dominants sans jamais pour autant être exclusifs ( par exemple : esclavage sous la féodalité et le capitalisme, coexistence d’États féodaux et capitalistes, etc), de même le socialisme doit coexister pendant un temps indéterminé avec les formes d’organisation sociale qu’il remplace.

Et cette indétermination est à la base même de ce qui rend impossible de définir le communisme d’un point de vue théorique, – autre que celui-ci :
Il est l’état de l’humanité qui succèdera au stade du socialisme devenu prépondérant.

D’un point de vue concret maintenant :
L’héroïque révolution russe et l’épopée soviétique, la révolution chinoise et ses démêlés actuels avec le capitalisme tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, les luttes des peuples d’Amérique latine, les luttes qui furent vaincues en Afrique, ou victorieuse ailleurs, je pense en particulier au Vietnam, l’épisode du Front populaire en France, voire de la Libération sont autant de pas faits en direction du socialisme et ceci qu’ils se soient proclamés ou se proclament comme tels ou non.

C’est sans doute la raison pour laquelle en France aujourd’hui puissance impérialiste alliée, avec d’autres, de l’impérialisme le plus puissant, la notion de socialisme a été vidée de tout sens par le parti qui porte son nom et qui prétend exercer le pouvoir alors qu’il n’est que la courroie de transmission du grand capital.

Mauris Dwaabala

http://legrandsoir.info/  du 28/11/2014

La France Aussi Est Gangrenée.

CIA

La « C.I.A. »  influence et corrompt
toute la presse Européenne

Selon « Udo Ulfkotte« , ancien du « Frankfurter Allgemeine Zeitung », cette manipulation à grande échelle est pilotée tout droit des États-Unis via la « CIA » avec pour but, ni plus ni moins, que de mener l’Europe dans une guerre contre la Russie.

Délire complotiste ?

Sauf que Monsieur « Ulfkotte » n’est pas n’importe qui.
Ancien conseiller du gouvernement « Helmut Kohl », il est membre du « German Marshall Fund », a fait partie de la Fondation « Konrad Adenauer » de 1999 à 2003 et a été le cofondateur d’un mouvement de paix contre l’extrémisme islamique en Allemagne.
Il a également remporté le prix civique de la Fondation « Annette Barthelt » en 2003.

C’est dans un récent livre, disponible uniquement en Allemand et intitulé « Gekaufte Journalisten (journaliste achetés) » qu’il a décidé de briser « l’omerta ».
L’ouvrage est actuellement en tête des ventes sur « Amazon.de ».

Pour la télévision russe internationale « RT », celui-ci explique qu’il a été « éduqué à mentir, à trahir, et à ne pas dire la vérité au public ».
Devant l’accélération des événements et la montée des tensions avec l’est, le journaliste a décidé de sortir de son silence.
Très inquiet d’une nouvelle guerre en Europe, il explique :

« Il y a toujours des gens derrière qui poussent à la guerre, et ce ne sont pas seulement les politiciens, ce sont les journalistes aussi ».

« Ulfkotte » va même jusqu’à assurer, à partir de sa propre expérience, que beaucoup de journalistes et de correspondants sont directement suivis par la « CIA », jusqu’à servir d’espion.

« J’ai été une “couverture non officielle”.

La couverture non officielle, ça signifie quoi ?
Cela signifie que vous travaillez pour une agence de renseignement, vous les aidez s’ils veulent que vous les aidiez, mais jamais, au grand jamais […] lorsque vous êtes attrapés, lorsqu’ils découvriront que vous n’êtes pas seulement un journaliste mais également un espion, ils ne diront jamais :
“celui-ci était l’un des nôtres” », raconte-t-il.

Parlant de son pays, l’Allemagne, il explique :

« nous sommes encore une sorte de colonie américaine, et, étant une colonie, il est très facile d’approcher les jeunes journalistes au travers des organisations transatlantiques »,

auxquelles appartiennent de nombreux hommes de presse.

« Ce que font ces organisations transatlantiques, c’est de vous inviter pour voir les États-Unis, ils paient pour cela, ils paient toutes vos dépenses, tout.
Ainsi, vous êtes soudoyés, vous devenez de plus en plus corrompus, parce qu’ils font de vous de bons contacts »,

poursuit-il.

Et ce phénomène ne se limite pas à l’Allemagne.
Pour Monsieur « Ulfkotte » :

« c’est plus particulièrement le cas avec les journalistes britanniques, parce qu’ils ont une relation beaucoup plus étroite »,

mais aussi avec les journalistes israéliens.
En France, l’emprise américaine est, selon lui, plus limitée sur le monde de la presse.

« Il y a de nombreux pays où ça se passe, où vous trouvez des gens qui déclarent être des journalistes respectables, mais si vous regardez plus derrière eux, vous découvrirez que ce sont des marionnettes manipulées par la CIA »,

ajoute l’ancien rédacteur en chef du « Frankfurter Allgemeine Zeitung ».

Et celui-ci de citer une anecdote.
Un jour, les renseignements allemands lui demandent d’écrire un article contre le président libyen Mouammar Kadhafi.

« Je n’avais absolument aucune information secrète concernant le colonel « Kadhafi » et la Libye.
Mais ils m’ont donné toutes ces informations secrètes, et ils voulaient juste que je signe l’article de mon nom.
Je l’ai fait.
(…) Donc pensez-vous réellement que ceci est du journalisme ?
Des agences de renseignement écrivant des articles ? »

Et malheur à qui refuserait les avances des renseignements !
Il perdrait tout simplement son travail.
« Ulfkotte » confie que sa propre maison a déjà été perquisitionnée six fois « parce que j’ai été accusé par le procureur général allemand de divulgations de secrets d’État ».

Et le journaliste de conclure, avec une détermination qui fait froid dans le dos :

« La vérité sortira un jour.
La vérité ne mourra pas.
Et je me fiche de ce qui va arriver.
J’ai eu trois crises cardiaques, je n’ai pas d’enfants.
Donc s’ils veulent me poursuivre ou me jeter en prison, la vérité en vaut la peine. »

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.ojim.fr/  du  28/11/2014

De L’ Identité Européenne.

identite (1)

Le pronostic vital est engagé !

À quelques jours du congrès du Front national, la presse remplaciste, c’est-à-dire la presse (car il n’y en a pour ainsi dire pas d’autre), parle unanimement de nos amis identitaires comme constituant au sein du FN une sorte de « lobby »— le mot apparaît fréquemment (« lobby identitaire », ce n’est pas du tout une expression suspecte, idéologiquement : au contraire).
Les mêmes, d’autre part, sont couramment dépeints comme étant situés à la droite du FN :
ce qui, vu des « Inrockuptibles », du « Figaro »ou du « Monde », est évidemment très très très à droite.

Je crois ce tableau complètement erroné, et même absurde.
D’abord les identitaires sont beaucoup plus qu’un « lobby ».
Et surtout leurs convictions sont beaucoup trop répandues dans le corps social, à défaut du corps politique, pour qu’elles et eux puissent être cantonnés sans ridicule et sans mésinterprétation sérieuse à la droite de la droite.
Ce n’est d’ailleurs pas les désobliger, j’espère, que d’observer que leurs idées (qui pour l’essentiel sont les miennes) dépassent très largement leur présence et leur force objectives, numériquement. Disons, pour tourner les choses autrement, et avec la grande sympathie que j’ai pour eux, que l’identité est une chose trop importante pour être laissée aux seuls identitaires.

C’est d’autant plus vrai que la question de l’identité ne peut plus être posée sans que surgisse aussitôt celle de la survie.
S’agissant de l’Europe comme de la France, « le pronostic vital est engagé », comme disent si drôlement les journalistes remplacistes (il n’y en a pour ainsi dire pas d’autres).
Ma conviction est qu’il y a dans tous les partis des identitaires, c’est-à-dire des hommes et des femmes qui ne peuvent pas se résigner à voir mourir si bêtement, si salement, une des plus hautes civilisations que la terre ait portées.
Or, jusqu’à présent, ce grand refus n’affleure pas politiquement.
La peur, l’hébétude, l’endoctrinement sans relâche l’empêchent de se manifester.
On voit, à sa place, s’agiter creusement un théâtre d’ombres :
-parti remplaciste de gauche, socialiste,
-parti remplaciste de droite, partagé entre l’hyperremplacisme de conviction d’un « Alain Juppé » et le remplacisme opportuniste de « Nicolas Sarkozy », qui passera dans l’autre camp comme il l’a déjà fait, au moins en paroles, s’il se convainc qu’il y a pour lui plus à y gagner — c’est-à-dire le pouvoir, le pouvoir d’assister bras ballants, comme un Hollande avec effets de menton, au changement de peuple.

Fasse le ciel à présent que le remplacisme anti-identitaire (c’est un pléonasme) ne l’emporte pas aussi au Front national, comme on en voit poindre, et plus que poindre, la tentation cynique et résignée.
Il ne resterait aux identitaires (je l’entends cette fois au sens large), aux patriotes, aux indigènes révoltés par le sort fait à leur patrie, qu’à mener leur combat anticolonialiste hors de tout cadre existant, quitte à créer en marchant, en luttant, en refusant, cette grande force libératrice, indépendantiste, remigrationniste, que pour ma part j’appelle de mes vœux depuis des années.

Le pape, pendant ce temps, exhorte l’Europe à un sursaut de l’âme, auquel on ne saurait que souscrire d’enthousiasme, d’autant qu’il a été question d’identité, là aussi.
Las, c’était trop beau :
Car aussitôt après il est question d’accueil, d’immigration, de plus d’immigration, donc, comme si l’identité de l’Europe, c’était l’auto-effacement, le consentement à la submersion, l’amour du Grand Remplacement.

Je crois plus aux sévères leçons des faits, à leurs gifles, à leurs attentats.
Après tout, l’islam a joué un rôle capital, c’est vrai, dans la formation de l’identité européenne. Par son antagonisme constant, par sa volonté de conquête, par sa nocence polymorphe, il a forcé le continent à se connaître et à s’armer.
Nos adversaires savent ce qu’ils sont, eux.
Ils n’ont pas le moindre doute sur leur identité et nous l’envoient dans le visage à tout instant.
La nôtre, faudra-t-il que nous l’apprenions d’eux ?

Renaud Camus

http://www.bvoltaire.fr/  du 26/11/2014

Le Rafale Vendu au Qatar ? ! ?

rafale-300x150 (1)

Dassault-Aviation très proche d’un premier contrat export.

Une annonce devrait intervenir d’ici à la fin de l’année.
C’est en tout cas le souhait du cheikh « Tamin ben Hamad Al-Thani ».

C’est brûlant.
Après trois semaines de négociations entre Dassault-Aviation et le Qatar en France comme La Tribune l’avait révélé fin octobre, l’avionneur est vraiment très proche d’un premier contrat export pour le Rafale (36 appareils).
Elles sont très avancées, à tel point que les négociateurs en seraient à parler des modalités de paiement et de garanties bancaires.
C’est dire.
Une date d’annonce a même commencé à circuler, le 15 décembre.
En tout cas le cheikh « Tamin ben Hamad Al-Thani » souhaite conclure avant la fin de l’année.
Bien sûr, un contrat de cette ampleur n’est pas à l’abri d’un report.

Si les négociateurs parviennent à boucler les discussions, une visite de François Hollande au Qatar serait prévue pour officialiser la commande.
Depuis le début des négociations, plusieurs sources ont fait état d’un excellent climat entre le Team Rafale, l’avionneur Dassault-Aviation, l’électronicien Thales et le motoriste Safran.
Des « Rafale » qui seraient également lourdement armés par le missilier MBDA – missiles air-air MICA puis Meteor et, enfin, le missile de croisière Scalp – et par Safran (bombes AASM).
Depuis des semaines, les observateurs les plus avertis savent que les Qataris vont « prochainement » annoncer leur choix en faveur de l’avion de combat français.
Seule incertitude, quand ?

La technologie française séduit le Qatar.

Lors d’un toast prononcé en juin dernier à l’Elysée à l’occasion du diner officiel offert en l’honneur de l’émir, cheikh « Tamim Ben Hamad Al-Thani », en visite en France, François Hollande avait fait allusion aux négociations sur la vente du Rafale, relevant que « le Qatar a toujours fait les choix pour son armée de la technologie française« .

  »Je sais que vous avez la plus grande attention et la plus grande bienveillance par rapport aux matériels que nous vous proposons dans tous les domaines et notamment aéronautique »,

avait-il enchaîné.
Un an plus tôt, jour pour jour, le 23 juin 2013, le président François Hollande avait déjà évoqué le dossier du Rafale avec les dirigeants qataris, lors d’une visite à Doha.

En mars, les Qataris avaient repris langue avec le Team Rafale (Dassault Aviation, Thales et Safran) en posant de nouvelles questions sur l’avion de combat.
après une interruption des discussions de plus de trois mois.
Des questions qui portaient sur le prix de l’appareil selon le volume d’une éventuelle commande (12, 24, 36, 72 Rafale) afin de mieux cerner la structure de coûts de l’avion de combat.
Pays proche de la France, le Qatar veut équiper sa force aérienne de 72 appareils, dont au moins 36 Rafale.
L’armée de l’air qatarie est actuellement équipée de 12 Mirage 2000-5.

 

Michel Cabirol

http://www.latribune.fr/  du 25/11/2014

Mais n’est-ce pas le Qatar qui fournit des armes à la belle « Dèche » de « l’EI » ?
Tant de « Rafale » pour un si petit pays, il y en a pour la revente ou…autre chose.
Que ne ferait-on pas pour des picaillons, Monsieur Bloch-Dassault, n’est-ce pas ?
Le moyen-orient nous réserve encore des surprises !

Ces Députés P.S. Sont Bornés.

assemblee-nationale-300x150

Ils n’ont pas encore compris !

Une vingtaine de députés de la majorité  proposent de supprimer la commission de la défense nationale de l’Assemblée nationale.
Ils ont déposé un amendement visant à transformer la commission des affaires européennes en commission permanente.

Au moment où la France est engagée dans de nombreuses opérations extérieures, une vingtaine de députés de la majorité proposent de supprimer la commission de la défense à l’Assemblée nationale.
Dans ce but, ils ont déposé vendredi dernier un amendement visant à transformer la commission des affaires européennes en commission permanente.

« Les questions européennes prennent une importance toujours grandissante dans notre vie publique.
Il est essentiel de refléter cette réalité dans l’organisation des travaux de notre assemblée
« ,

estiment-ils.
Afin de préparer cette transformation, il est proposé que cette modification entre en vigueur lors du prochain renouvellement de l’Assemblée nationale.

Afin de respecter le nombre de huit commissions permanentes inscrit à l’article 43 de la Constitution, cet amendement propose de fusionner la commission des affaires étrangères et la commission de la défense nationale et des forces armées.

« Une telle fusion serait conforme à la pratique du Sénat et entre en cohérence avec les compétences de la Haute représentante de l’Union en charge des affaires européennes et de la sécurité »,

jugent-ils.

Pour autant, il n’existe pas non plus au Sénat une commission permanente des affaires européennes.

 

Michel Cabirol

http://www.latribune.fr/  du 26/11/2014

 

Que Diable !
Nous sommes encore France avant d’être en Europe !
Ce PS se complaît dans la pagaille, le foutoir qu’il sème à plaisir aux quatre coins de notre pays, à l’encontre même des instances de cette Europe comme à Sivens !
Des magouilleurs qui sont en train de nous démolir jusque dans notre Constitution !
Et les médias baillonnés…ou complices…ne nous en disent rien, sauf quand c’est trop tard !

 

 

france pleure

L’ Islam Bafoue Notre Laïcité !

no_mosque_1jpg

 

Pas de mariage civil sans certificat de coutume religieuse !

Pour épouser une musulmane en France, il faut devenir musulman.

Et ce sont les mairies françaises qui vous y obligent!

Ne tombez pas de votre chaise et lisez ce qui suit !
On aura tout vu et encore ce n’est pas sûr…

Quand on pense que les mairies demandent au futur marié de se convertir à l’Islam !!!
Les mairies françaises refusent le mariage civil d’un français avec une marocaine s’il ne s’est pas converti à l’islam.

Quand Frédéric Gilbert, journaliste télé, a voulu épouser sa compagne marocaine, mère de son enfant, il était loin d’imaginer le piège administratif qui l’attendait !
Après avoir retiré un dossier de demande de mariage à la mairie d’Aubervilliers, il découvre parmi les formulaires habituels, un document intitulé :

« certificat de coutume»

Une pièce à se procurer auprès du Consulat du Maroc, que « tous les couples franco-marocains nous fournissent, tous les jours », lui explique l’officier d’état civil.

Confiant, Frédéric Gilbert se rend donc au Consulat, où il apprend, éberlué, que l’obtention de ce très anodin « certificat de coutume » est en fait conditionnée à une petite formalité :

La fourniture d’un
« Acte de Conversion à l’Islam »

Refusant catégoriquement de se soumettre à cette conversion express, le mécréant retourne à la mairie républicaine et laïque d’Aubervilliers.
Et là, figé sur place, il s’entend délivrer un verdict administratif sans appel :
Pas de mariage civil sans certificat de coutume!

Sans conversion à l’Islam

Sous le choc, le postulant au mariage épluche le Code civil qui lui confirme que ce certificat de coutume n’est pas obligatoire.
Il peut éventuellement servir à vérifier l’état de célibat d’une personne étrangère si, comme il arrive dans certains pays, les mariages et les divorces ne sont pas inscrits en marge de l’acte de naissance.
Un cas de figure qui, en l’occurrence, ne le concerne en rien, puisque sa future épouse est en possession d’un certificat.

Mais non, l’affaire est entendue, l’Officier d’État Civil de la mairie d’Aubervilliers reste inflexible :
«Vous n’avez qu’à  faire semblant comme les autres, et devenir musulman sur le papier, mais pas pratiquant.»

Incrédule, Frédéric Gilbert se renseigne auprès de plusieurs mairies :
Même réponse !
Autrement dit, la loi marocaine prévaut sur la loi française !
Et c’est la même chose avec la Tunisie, l’Algérie et l’Égypte.

Nos Lois Sont Enfreintes
Nos Elus Sont Complices

En poursuivant son enquête, il découvre alors avec effarement que tous ses compatriotes mariés en France à des musulmanes sont devenus musulmans « sur le papier».
C’est si simple !
Une conversion faite dans n’importe quelle mosquée en trois minutes.
Il suffit de lever l’index à hauteur du visage et de prononcer « avec conviction et avec coeur
cette phrase :

 » Je reconnais qu’ il n’ y a de Dieu qu’ Allah et son prophète Mahomet « 

Et l’imam décide que vous êtes devenu  musulman !

C’est ce que font la plupart des hommes épousant une marocaine en France, pour régulariser leur union à la Mairie et éviter les problèmes avec l’administration française ou marocaine.

Et vu la progression des musulmans en France, ça n’est pas près de changer.

N’oublions pas qu’au Maroc toute relation hors mariage est un délit.

Aux dernières nouvelles, un élu d’Aubervilliers a fait savoir à Frédéric Gilbert que le dossier serait étudié «étape par étape» par le service juridique de la mairie.

Le fils d’une de mes connaissances est passé par là, baptisé catholique, il a dû choisir « Othman » comme prénom pour épouser Jasmina, l’élue de son coeur.
Oui, il a été obligé de devenir musulman ! (sur le papier)

Pendant ce temps la gauche, les associations, les médias martèlent en coeur que les Français sont intolérants et racistes.

Pauvre France qui se laisse entrainer dans une pandémie de naïveté par des politiciens de droite comme de gauche qui sont des traitres à la Patrie.

Autre Que Réseau Social

 

§§§§§§§§§§

Les médias ne risquaient pas d’en parler

Le 14 janvier, Frédéric Gilbert, journaliste télé et réalisateur, et Hind, Marocaine avec laquelle il a une fille de 15 mois, se marieront à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Cette union sera d’autant plus exceptionnelle que le service de l’état-civil de la mairie l’avait d’abord refusée, et qu’ils ont dû attendre la décision du procureur de la République, rendue le 30 décembre après avoir été saisi par Frédéric, pour obtenir ce feu vert.

En cause, un document administratif appelé « certificat de coutume », que les mairies demandent lorsque l’un des futurs mariés est de nationalité étrangère.
Pour cela, Frédéric Gilbert se rend au consulat du Maroc, où il apprend que ce « certificat de coutume » ne peut lui être donné s’il ne signe pas un « acte de conversion à l’islam ».

Une avalanche de courriers

Une obligation que lui confirme un agent de l’état-civil :
Sans certificat de coutume, pas de mariage civil.

« Je suis tombé des nues, avoue Frédéric Gilbert.
Je suis fils de curé défroqué, c’est dire si je suis un laïc convaincu, je ne veux pas me convertir à l’islam, même pour la forme.
Ma femme est musulmane, elle fait le ramadan, je respecte sa croyance, mais je resterai athé.
Et elle le comprend. »

Le journaliste a fait son enquête dans d’autres mairies et découvert que la pratique est répandue et que la plupart des futurs mariés — 4 677 mariages franco-marocains célébrés en 2009 — préfèrent « se convertir pour de faux », plutôt que de subir des complications administratives.
Frédéric poursuit :

« J’ai aussi consulté le Code civil, et il n’est stipulé nulle part que ce certificat est obligatoire.
Seul un certificat de célibat de la personne étrangère l’est ».

L’affaire se serait arrêtée là, si la médiatisation de l’affaire par « Charlie Hebdo », dans un reportage intitulé « Quand les maires se prennent pour des imams », n’avait pas suscité une avalanche de courriers accusateurs en mairie d’Aubervilliers.
Le maire PS avoue « être tombé de l’armoire ».
« Jacques Salvator » avoue également :

« J’ai pris l’affaire très au sérieux, et demandé une note juridique aux services.
Je n’avais jamais entendu parler de cet acte de conversion, et encore moins qu’on refusait de marier en son absence.
Ce que ce monsieur dénonce est vrai. »

Soutenant la démarche de son administré, le maire sera d’ailleurs présent au mariage, au côté « d’Edgar Minimbu », adjoint à l’état-civil, qui a joué les médiateurs avec le couple.
Un mariage qui, faute de ce fameux certificat, n’aura pas de valeur légale au Maroc.

http://www.leparisien.fr/  du 07/01/2012

Nous sommes retournés au siècle des marranes espagnols !
Mais la France est encore une République Laïque !
Qui dit LAÏC ne dit pas religieux, l’islam n’a rien à imposer dans nos mairies !
Et après les musulmans veulent nous faire croire que ce n’est pas en leur nom ?
Ils se tournent tous vers la même Mecque !

Les U.S.A. Avant L’ Islam.

quebec-225x300

Ils sont les premiers dangers pour le monde  !

Jamais nous n’avons été aussi près d’une guerre nucléaire.
Ce sont des « gôchistes » américains comme « Noam Chomsky » qui le déclarent.
Loin d’être « gôchiste », mes observations, comme mes échanges avec des personnalités de haut rang russes et allemandes, me mènent à la même conclusion.
Les analyses du journaliste américain de référence, « Paul Craig Roberts », ne manquent pas d’aller dans ce sens.
Ainsi que celles du très sérieux  « Deutsche Wirtschaft » , qu’on ne saurait classer à « gôche ».
J’entends déjà les procès en complotisme !
Non, depuis « Bill Clinton », l’Amérique n’est plus une démocratie.
Les administrations consécutives de ce grand pays sont devenues des entités d’assassins sans scrupules, qui s’affranchissent des lois internationales.
La dernière menace est Obama, faux démocrate, qui dénonce les « comportements illégaux » du président Poutine qu’il a comparé à Ebola durant le G20 à Brisbane, et que « Hillary Clinton » traitait préalablement de « Hitler ».
Déclarations provocatrices, que les Européens suivent comme des vassaux.
La France se distingue particulièrement par son aplaventrisme politico-médiatique. Elle sert les États-Unis, occupés à mettre en œuvre leur nouvel ordre mondial, qui servira leurs seuls intérêts. Ça n’est pas de bon augure pour le monde. C’est pourquoi il est urgent que l’Europe se reprenne – et la France en particulier – pour se rapprocher de la Russie, de la Chine, de l’Inde, de l’Amérique du Sud, et contrer l’hégémonie de l’administration américaine, dont l’évolution politique ne garantit plus la paix mondiale.

L’administration américaine entreprend la déstabilisation de deux grandes puissances nucléaires – la Chine et la Russie – comme s’il s’agissait du Honduras ou de la Grenade.
C’est sans précédent.
Ils fomentent des émeutes et des guerres en Géorgie, en Ukraine.
Des protestations à Hong Kong, et très récemment en Hongrie et en Tchéquie, où les manifestants manipulés scandaient par milliers :

« Nous refusons d’être les esclaves des Russes. »

Pas un mot ici.
Comme si la Russie était toujours l’URSS.
Les États-Unis incitent les pays baltes et la Serbie, à se détourner de la Russie.
En réponse à toutes ces manigances, destinées à déstabiliser la Russie, une association militaire entre la Chine et le pays de Poutine est en train de se construire.
Des premiers exercices sont prévus au printemps 2015 en Méditerranée, puis en mer de Chine, dans le but de montrer aux USA qu’ils ne se laisseront pas intimider.
Les États-Unis font monter la pression depuis cette semaine, en déclarant qu’ils vont armer l’Ukraine, alors qu’ils se contentaient jusqu’à présent de livrer des fournitures militaires non létales.
La Russie le leur déconseille vivement…

Nous sommes dans une escalade mortifère.

Nous estimions que l’islam était le plus grand danger mortel mais, depuis quelques semaines, un danger bien plus important s’annonce.
L’administration américaine va-t-en-guerre qui ne veut pas reconnaître que les choses ont changé et que, désormais, un monde multipolaire est en train de se construire.
Dont ils sont seuls responsables, puisqu’ils en sont les instigateurs malgré eux.

Sylvia Bourdon

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/11/2014

Ne Taisez Pas Les Forts Séismes !

panique-163x109-1

Séisme de magnitude 6,8 au Japon.

Un fort séisme de magnitude 6,8 s’est produit samedi soir au Japon, dans la préfecture de Nagano (centre-nord), secouant violemment un large périmètre et faisant plusieurs blessés, selon l’agence de météorologie nationale et des témoignages cités par les médias.

Vingt-et-une personnes ont été ensevelies sous les décombres de maisons détruites mais on pu être secourues, ont indiqué la chaîne de télévision NHK et l’agence Kyodo, citant la police.

«Nous avons immédiatement mis en place une cellule de crise pour rassembler les informations.
Le Premier ministre a ordonné que tout soit fait pour que la priorité soit donnée au secours et à la sécurité des citoyens»,

a commenté le porte-parole du gouvernement, « Yoshihide Suga ».

Un responsable de l’Agence météorologique japonaise a indiqué que les autorités étaient «préoccupées par l’ampleur des dégâts subis par les maisons et les immeubles».

Le séisme a notamment détruit cinq habitations dans le village de « Hakuba », dans la préfecture de Nagano, faisant au moins deux blessés selon la police.
La chaîne « NHK » et l’agence « Kyodo » ont fait état de 21 personnes ensevelies sous les décombres des maisons détruites, soulignant que toutes avaient été secourues.

La police et les responsables municipaux ont souligné que les secours poursuivaient leurs recherches, travaillant dans l’obscurité.

Par ailleurs, la police de Nagano a fait état de plusieurs blessés.

Le tremblement de terre a eu lieu à 22H08 locales (13H08 GMT) avec une faible profondeur de seulement 10 kilomètres.
Aucun tsunami n’a été constaté.

Des coupures d’électricité ont touché 1.600 habitations et une partie du trafic ferroviaire a été interrompue.

Les trains à grande vitesse «shinkansen» de la région ont été stoppés après les secousses.

«Il s’agit d’un des plus importants séismes de ces 100 dernières années dans cette région en termes de magnitude, le précédent datant de 1987»,

a expliqué un sismologue de l’agence de météo lors d’une conférence de presse.

Un système d’alerte précoce a prévenu les médias, organismes publics, entreprises et les particuliers équipés d’un téléphone mobile compatible quelques secondes avant que les trépidations ne soient ressenties.

Plus de 20 répliques se sont produites ensuite dans la même zone.

- Installations nucléaires indemnes -

«Des chutes de pierres et glissements de terrain sont à redouter, il faut donc faire très attention d’autant que des secousses fortes peuvent survenir dans les heures et jours prochains»,

a prévenu le sismologue de l’agence météorologique.
L’agence a prévenu que les maisons déjà endommagées par le séisme risquaient de subir encore d’autres dégâts en raison de répliques.

Des photos postées sur internet montrent des cuisines sens dessus dessous ou des piles de papiers en vrac tombés d’étagères.
Les témoins disent avoir été surpris et avoir eu très peur :

«c’est la première fois que j’ai été tant secoué et aussi longtemps»,

a assuré un habitant de Nagano.

Plusieurs routes ont par ailleurs été coupées par des glissements de terrain ou d’importantes fissures provoqués par le tremblement de terre.

Selon la compagnie « Tokyo Electric Power » (« Tepco ») qui possède une centrale non loin de là, « Kashiwazaki-Kariwa », dans la préfecture voisine de Niigata, rien d’anormal n’a été décelé dans ce complexe atomique dont les sept réacteurs sont actuellement éteints.

Aucune anomalie n’a non plus été constatée dans d’autres centrales secouées par ce séisme, elles aussi toutes stoppées.

Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur la planète.

Les Japonais gardent en mémoire le terrible tremblement de terre du 11 mars 2011 à l’origine d’un gigantesque tsunami sur la côte nord-est, qui a fait plus de 18.000 morts et entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima.

http://www.liberation.fr/  du 22/11/2014

Notre terre nourricière est contrainte à se fâcher mais nos médias n’en disent rien, pourquoi ?
Certains hommes sont à l’origine de ces colères ou il faut encore nous prendre pour des enfants qu’on veut ménager ?

La Turquie N’est Pas Fréquentable.

le-coran-nuit-a-la-sante-mentale-251x300 (1)

Un supporteur de basket serbe poignardé à mort en Turquie

Un supporteur serbe de l’Étoile Rouge de Belgrade a été poignardé à mort vendredi soir dans des incidents en marge d’un match de l’Euroligue messieurs de basket disputé à Istanbul contre l’équipe turque de « Galatasaray », a déclaré samedi le
gouvernement serbe dans un communiqué.
La victime, un homme âgé de 25 ans, a reçu un coup de couteau à la poitrine devant la salle, avant la rencontre, dans une bagarre entre supporteurs turcs et serbes.
Le Premier ministre serbe « Aleksandar Vucic » s’est déclaré « stupéfait par ce meurtre odieux » dans une conversation téléphonique avec son homologue turc, » Ahmet Davutoglu », a indiqué le gouvernement serbe.

« La Serbie demande (aux autorités turques) d’identifier et d’arrêter immédiatement le meurtrier et de le punir de façon la plus sévère », a-t-on ajouté de même source.
Le chef du gouvernement serbe a également dit à son homologue turc que l’entraîneur de « Galatasaray », « Ergin Ataman », n’était plus le bienvenu en Serbie après avoir accusé le jeune homme tué et tous les supporteurs serbes de « terrorisme », selon l’agence officielle serbe « Tanjug ».
Quelque 400 supporteurs serbes, restés en dehors de la salle après avoir apparemment été empêchés d’acheter des billets, ont été attaqués par des supporteurs turcs, affirme « Tanjug ».
Selon le consul serbe à Istanbul, « Zoran Markovic », cité par « Tanjug », les médecins ont lutté pendant cinq heures pour tenter de sauver la victime, sans succès.
Le Premier ministre turc a regretté la mort du supporteur serbe et promis que les autorités de son pays allaient « tout faire » pour trouver le meurtrier, selon le communiqué du gouvernement serbe.
Le match a quand même eu lieu et « l’Étoile Rouge » a été battue par « Galatasaray » 110 à 103 après prolongation.

http://www.leparisien.fr  du 22/11/2014

§§§§§§§§§§

La Serbie est endeuillée ce samedi matin.

Un supporteur de « l’Etoile rouge de Belgrade » a été poignardé à mort vendredi soir en marge d’une rencontre de coupe d’Europe de basket-ball à Istanbul face à Galatasaray.
La victime, « Marko Ivkovic », âgé de 25 ans, a reçu un coup de couteau à la poitrine lors d’une bagarre entre groupes de supporteurs.
Le drame, qui a eu lieu devant la salle de sports, suscite l’indignation en Serbie.

Le Premier ministre serbe « Aleksandar Vucic » s’est dit «stupéfait par ce meurtre odieux» lors d’une conversation téléphonique avec son homologue turc « Ahmet Davutgoglu ».

«La Serbie demande (NDLR : aux autorités turques) d’identifier et d’arrêter immédiatement lemeurtrier et de le punir de façon la plus sévère»,

ajoute le gouvernement serbe.
Le Premier ministre turc a expliqué «regretter» la mort du supporteur de « l’Etoile rouge » et a promis que son pays allait tout faire pour trouver le meurtrier.

L’Euroligue a elle aussi condamné la «violence absurde» qui a conduit à la mort du jeune Serbe, précisant qu’elle était le premier incident de ce type recensé dans son histoire.

Sur les réseaux sociaux, les internautes rendent hommage par milliers à « Marko Ivkovic », un membre fidèle d’un groupe de supporteurs de « l’Etoile rouge de Belgrade », décédé à l’hôpital.
Selon le consul serbe à Istanbul, les médecins ont lutté pendant cinq heures pour tenter de sauver le jeune homme.

La bagarre entre supporteurs serbe et turc est survenue bien avant la rencontre.

Selon la police stambouliote, les incidents ont opposé «des supporteurs de « l’Etoile rouge » qui n’avaient pas de billets (…) et des supporteurs de « Galatasaray »».
Selon l’agence de presse officielle serbe « Tanjug », quelque 400 supporteurs serbes avaient été empêchés d’acheter des billets pour suivre la rencontre.

«Il y a avait encore des places libres (…) mais, quand le club (turc) a appris que les supporteurs serbes arrivaient, il a annoncé en coopération avec la police que tous les billets avaient été vendus»,

a accusé le président de « l’Etoile rouge », « Nebojsa Covic ».

Condamnant toute forme de violence, «d’où qu’elle vienne et quelle que soit sa forme», le club turc de  »Galatasaray » a assuré que ses supporteurs n’avaient «rien à voir» avec la mort du jeune Serbe.
Mais l’entraîneur « Ergin Ataman » s’est distingué par une déclaration polémique, qualifiant le jeune homme tué et les autres supporteurs serbes de «terroristes», venus à Istanbul pour «attaquer les nôtres».
Le chef du gouvernement serbe a réagi en annonçant à son homologue turc que l’entraîneur n’était plus le bienvenu en Serbie.

Malgré ces incidents, le match a eu lieu et s’est soldée par une défaite de l’Etoile rouge après prolongation (110-103).

Gaïa pour « Dreuz.info »

http://www.dreuz.info/  du 23/11/2014

Laissez Partir Les Djihadistes !

syrie (1)

Candidats pour le « Djihad »…

allez-y mais sans retour !

Mais enfin, qui sont les responsables politiques français pour juger de ce qu’est le bien, ce qu’est le mal ?

Qui sont-ils, ces dirigeants européens, pour décider qu’aller combattre en Syrie est désormais quasiment un crime contre l’humanité ?

Sont-ce les mêmes politiciens qui votaient il y a quelques mois pour armer massivement les « résistants » barbus à Bachar El-Assad ?

Sont-ce ces mêmes gouvernants qui vantaient hier le courage de ceux qui aujourd’hui égorgent pour effrayer la ménagère occidentale ?

Non, il n y a pas de bien et de mal, comme voudraient l’imposer au monde les fanatiques religieux américains dont Georges Bush était le pantin.
Non , il n y a pas deux mondes, l’un qui serait civilisé, l’autre qui serait celui de la barbarie organisée.

Il y a simplement dans le monde des civilisations différentes, des ethnies différentes, des religions différentes, des cultures différentes.

Le « vivre-ensemble » n’existe pas, il va bien falloir l’assimiler un jour ou l’autre.
Et ce n’est pas grave !

L’Europe – pour mieux être contrôlée par les Etats-Unis – a servi depuis 1945 de laboratoire de Frankenstein, en devenant un lieu unique au monde où toute la planète devait venir se mélanger et vivre, sans égard aucun pour les autochtones.
Et aujourd’hui, on s’étonne que les enfants de cette expérience unique dans l’histoire de l’humanité – le mélange forcé de populations – soient hors de contrôle ?

On s’étonne que ceux qui ont des siècles d’islam gravés dans leurs gènes veuillent combattre les armes à la main pour défendre leur religion, leur civilisation (et non pas celle qu’on a voulu leur inculquer et leur imposer) ?

Et on s’étonne que dans un continent où on a appris depuis plusieurs décennies aux jeunes européens de souche à se haïr et à détester leur propre histoire, certains aillent chercher dans d’autres coins du monde l’accomplissement d’une virilité et d’un héroïsme qu’on tourne désormais au ridicule sur la terre d’Europe ?

On est horrifié que des vidéos circulent sur Internet où l’on voit des hommes en égorger d’autres ?
Mais n’est-ce pas avant tout une guerre de l’information et de l’image ?
Les mêmes qui s’en offusquent supporteraient-ils seulement le spectacle des rues ensanglantées d’une ville d’Irak ou d’un village afghan après une frappe préventive américaine ?
Les soldats américains qui guerroient partout dans le monde sont-ils plus respectables que les combattants de l’Etat Islamique ?
Question de point de vue.

On ne devrait pas empêcher quiconque de partir en Syrie se battre pour ses idées ou sa foi.

Par contre, le devoir d’une Europe forte et puissante serait de les empêcher de remettre un seul pied sur le sol européen.

Parce que ce ne sont tout simplement pas nos valeurs.

Parce que ça n’est pas notre civilisation.

Parce que ça n’est pas notre religion.

Parce que sinon, demain, le sang coulera en Europe et non plus au Moyen-Orient !

Yann Vallerie

http://www.bvoltaire.fr/  du 23/11/2014

Nos gouvernants sont faibles !
Un musulman, adulte ou mineur, sorti d’Europe depuis les troubles au Moyen-Orient devrait être bloqué à nos frontières à son retour, après avoir vu ses documents d’identité européenne confisqués.
C’est valable au féminin.
En passant, ne parlons pas de la Turquie dans notre Union !
Foin des « droits de l’homme » quand il s’agit de ne pas se faire égorger !

Le Piège Internet Se Referme…

Internet

Impôts, sécurité sociale et maintenant élections !

On le sait, l’Etat est en faillite.

Il faut trouver ici et là des économies à gratter.
Dans cette optique, un rapport réalisé par « l’IGA » (« Inspection générale de l’administration ») a été remis au ministère de l’Intérieur.
Rendu public ce jeudi par « Le Parisien », il détaille d’une part « l’absence de fiabilité des listes électorales » – 506.000 personnes auraient eu la possibilité de voter deux fois – et le coût pharamineux des derniers scrutins pour la collectivité.
Ainsi « le coût total de la présidentielle et des législatives de 2012 s’est élevé, pour l’Etat et les communes, à 604 millions d’euros… dont 70 % à la charge du budget national« , nous dit le quotidien.

Sachant que l’essentiel de cette dépense (203 millions d’euros) est englouti dans « la propagande officielle imprimée« , c’est-à-dire les professions de foi des candidats, l’objectif du ministère de l’Intérieur est évidemment de réduire les coûts par la dématérialisation de l’information, voire des scrutins.
Confier l’envoi des documents à Internet aurait amélioré quelques lignes budgétaires en 2015 (on estime l’économie à 130 millions), mais les députés et sénateurs renâclent.
Pour l’instant.

De même, certains voudraient que le vote électronique devienne la règle, mais un rapport du Sénat rendu au printemps dernier a alerté sur le manque de fiabilité des machines à voter comme du vote Internet.

On en veut pour preuve le « pataquès » des élections internes au PS ou à l’UMP.

On imagine alors le sérieux d’un vote strictement électronique à l’échelon national…
Et l’on imagine très bien aussi que la réticence des élus porte moins sur la peur des fraudes qu’ils pratiquaient déjà largement au temps du papier que sur l’aspect sociologique :
La tranche la plus âgée de la population est celle qui se rend le plus volontiers aux urnes, c’est aussi celle qui est le moins rompue au numérique et qui, dit-on, vote le plus à droite…

Côté ministère des Finances, cette fois, on est aussi en train de nous contraindre au tout numérique.
Le dernier document reçu, qui concerne la « cotisation foncière des entreprises« , stipule ainsi :

« Le paiement de la CFE-IFER par voie dématérialisée est obligatoire pour tous les redevables. Vous devez payer votre imposition par prélèvement ou par télérèglement«.

Pour les contrevenants, une majoration de l’impôt de 0,2 %.
En 2015, tous les avis d’imposition seront envoyés par voie électronique.

Sur le papier, ou plutôt sur l’écran, tout cela est merveilleux :
pratique, rapide, économique et même écologique.
Dans les faits, c’est beaucoup plus inquiétant car TOUS les sites, a fortiori s’ils contiennent des données sensibles, sont susceptibles d’être piratés.
Et quoi de plus sensible que les sites administratifs et gouvernementaux, souvent mal ficelés qui plus est !
Nous voilà donc contraints par l’Etat français d’offrir à toutes les mafias de la planète les secrets de nos comptes bancaires, leur contenu, le détail de notre situation de famille, de notre santé, de notre patrimoine, de nos options politiques, sachant que nos goûts alimentaires, vestimentaires ou culturels sont déjà livrés en pâture à tous les marchands de par le monde.

Une info-cadeau, pour finir.
Recevant la semaine dernière un client qui s’était fait pirater sa carte bancaire et prélever 800 euros depuis l’Indonésie, la banquière lui a dit en confidence :

« N’achetez pas vos billets sur le site de la SNCF.
Il vient encore d’être piraté
« .

Vous le saviez ?
Moi non plus.

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 23/11/2014

Quelle pagaille et quelle dépense en cas de panne !

Démissions, La Cinquième Hollandaise!

corruption (1)

La corruption frappe  encore en « Hollandie  » !

-Après Jérôme Cahuzac,
-après Yamina Benguigui,
-après Aquilino Morelle,
-après Thomas Thévenoud,
-voici Kader Arif.

Mis en cause depuis plusieurs semaines, le secrétaire d’État aux Anciens combattants a annoncé sa démission ce vendredi.
Il est impliqué dans une affaire de marchés publics truqués, dont ont bénéficié plusieurs membres de sa famille.

L’incapable et invisible « Kader Arif », « apparatchik » du Parti socialiste (PS) propulsé ministre par pur copinage, ne s’était fait remarquer jusqu’ici qu’en annonçant, à la tribune de l’Assemblée nationale, la libération d’otages au Cameroun… qui ne l’étaient pas.

La justice le soupçonne dans une affaire de favoritisme :
Des sociétés appartenant à son frère et à ses neveux ont obtenu d’étonnants et juteux contrats – plusieurs millions de francs – avec le conseil régional de Midi-Pyrénées.
Plusieurs règles relatives à l’attribution des marchés publics auraient été violées.
Au début de l’affaire, « Kader Arif » avait nié, mais au début du mois, la police a mené des perquisitions au sein même du ministère de la Défense, dont il dépend, et l’enquête est désormais dans les mains des juges à Paris.

Il est le troisième ministre de François Hollande à être contraint à la démission en moins de trois ans, un taux exceptionnellement élevé.
Il peut toutefois se rassurer :
Bientôt deux ans après sa démission, Jérôme Cahuzac n’a toujours pas été condamné et peut profiter des millions qu’il a détournés durant des années et placés dans des comptes à l’étranger.
Tous n’ont peut-être pas été retrouvés puisque l’un d’eux, sur l’île de Man, vient juste d’être découvert.

Thomas Thévenoud, touche mensuellement plus de 13 000 euros comme député de leur République et parade dans les médiats, tout comme Aquilino Morelle qui désormais menace et insulte François Hollande.
Yamina Benguigui, elle, est toujours conseillère de Paris.

Heureusement, il ne s’agit pas de Français qui se sont donnés pour buts de redresser la patrie.
Sinon François Hollande et Manuel Valls, au premier geste d’Israël, auraient fait arrêter, perquisitionner, écouter, dissoudre, comme si le gouvernement d’occupation pensait que les persécutions contre les nationalistes allaient le racheter aux yeux des Français après les mensonges, les échecs, la corruption.

La République exemplaire de François Hollande ne l’aura jamais été autant :

Une République exemplaire par sa corruption, par ses actes de trahison et par la lâcheté de ses dirigeants.

Jean Dupont

http://jeune-nation.com/  du 21/11/2014

L’ Europe Devient Un Vrai Dépotoir !

europe (1)

Les U.S.A. délocalisent les islamistes vers l’Europe.

Cinq islamistes détenus depuis douze et treize ans à Guantanamo, une base américaine sise à Cuba, ont été libérés et transférés en Slovaquie et en Géorgie.
Le gouvernement slovaque a autorisé la venue d’un islamiste tunisien et d’un Yéménite – Hachim Sliti et Hussein Al-Mutari Yafai –, tandis que la Géorgie – où environ 10 % de la population est musulmane, invertie sous la férule turque au XVe siècle – a accueilli trois Yéménites : Salah Mohammed Salih Al-Dhabi, Abd Ghaib Ahmed Hakim et Abdoul Khaled al-Baydani.

Barack Obama s’était engagé il y a près de dix ans à fermer le centre de Guantanamo, où sont détenus actuellement 143 islamistes arrêtés au début des années 2000 après le lancement des invasions de l’Afghanistan et de l’Irak.
Soixante-quatorze d’entre eux, dont 54 Yéménites, détenus hors de toute légalité et sans procès, sont « libérables », considérés comme ne représentant plus de danger.

À deux ans de la fin de son second mandat, la mission est loin d’être achevée.
Il se heurte à l’impossibilité de pouvoir libérer les islamistes aux États-Unis – le Congrès ayant voté contre cette possibilité – comme à l’impossibilité de renvoyer la plupart des islamistes dans leurs pays, soient qu’ils y seraient condamnés à mort, soit qu’ils reprendraient immédiatement les armes.

Plusieurs nouvelles libérations sont annoncées pour ces prochaines semaines :
Six détenus devraient être envoyés en Uruguay et quatre autres en Afghanistan.

Au total, la Slovaquie accueille huit islamistes de Guantanamo, dont trois Ouïghours qui, s’ils étaient renvoyés en Chine, seraient passibles de la peine de mort, et des Yéménites, qui pourraient au contraire participer dans leur pays à la déstabilisation du régime déjà fortement ébranlé par des divisions ethnicoreligieuses et une insurrection islamiste.
La Géorgie a accordé l’asile à six islamistes au total.

Erwin Vétois

http://jeune-nation.com/  du 21/11/2014

Le Goulag Français Des Autochtones.

 attention petit

Le samedi 22 novembre à 15 heures, la ville de Cogolin, dont Marc-Etienne Lansade est le maire FN, est obligée par le législateur français, soutenu par la Cour européenne des droits de l’homme, de marier une clandestine d’origine extra-européenne.

Marc-Etienne Lansade dénonce, via une vidéo (ci-dessous), cette aberration avec la plus grande fermeté.

Il est insupportable que les Français aient moins de droits que les clandestins dans leur propre pays.

 

Image de prévisualisation YouTube

http://fr.novopress.info/  du 22/11/2014

§§§§§§§§§§

Le Droit Français actualisé
en faveur des allogènes  !

Marc-Etienne Lansade, maire FN de Cogolin, explique pourquoi il sera contraint par le droit français, soumis au droit européen, de procéder au mariage d’une personne en situation irrégulière qui a, d’autre part, insulté des agents du service Etat-civil de sa commune.

Révoltant, scandaleux, inacceptable, et pourtant c’est ainsi que cela se passe dans notre France.

http://ripostelaique.com/  du n°382, le 22/11/2014

Que Se Passe-t-Il A Montpellier ?

desinfo_publicitaire_legallou (1)

Nos médias ne nous en soufflent mot !

 

J’ai trouvé ces vidéos en cherchant  des nouvelles du tigre échappé dont on nous a bassiné les oreilles pendant deux jours… puis silence radio !

Plus de nouvelles non plus des malades d’Ebola, ni d’Ukraine.

On sait que Normal 1er est allé prendre le soleil,  la température est trop fraîche chez nous…du moins pour lui !

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Les Valeurs Ont Bien Changé !

cochon-rit

Le travail de Maman !!!


Dans une classe de 5ème, le professeur demande aux élèves de venir à tour de rôle devant le groupe pour expliquer le travail de leur mère.

Il y a toutes sortes de réponses classiques comme infirmière, vendeuse…

David, étrangement silencieux dans le fond de la classe, semblait éviter le regard du professeur.
Celui-ci ne se laisse pas berner et lui demande expressément de parler du métier de sa mère.

Après plusieurs secondes d’hésitation, David se lève, soupire …. et il explique :
« Ma mère est danseuse érotique dans un cabaret.
Elle enlève tous ses vêtements devant des hommes.
Quelques fois, elle s’isole avec un monsieur dans une espèce de confessionnal,
et elle se laisse faire toutes sortes de choses sexuelles pour de l’argent »…

Le professeur, complètement assommé par ces révélations, envoie sur le champ
les autres élèves en récréation à l’extérieur, garde le petit David et lui  demande :
« David, est-ce que c’est bien vrai pour ta mère ? »

« Bien sûr que non !…
Elle travaille aux impôts, mais j’allais quand même pas avouer ça devant toute la classe ! »

« C’est elle qui met tout le monde à poil pour que l’on puisse habiller les immigrés. »

Autre que Réseau Social

La Remigration Au Programme.

remigration (1)

Du Grand Remplacement au grand retour ?

Alors que d’intenses débats ont actuellement lieu au Front national autour de la notion de Grand Remplacement (ou tout au moins de l’utilisation de ce terme), nulle interrogation à ce sujet du côté des Identitaires.
Samedi dernier, à l’occasion des Assises de la remigration, c’est leur réponse à ce constat qu’ils ont présentée.

Article publiée avec l’aimable autorisation de nos confrères de « Minute »

Au FN, on se questionne aussi sur le contour exact à donner à « l’inversion des flux migratoires », récemment évoquée à nouveau dans des entretiens par « Nicolas Bay », prochain secrétaire général du FN, et par « Louis Aliot ».
Cette expression difficile à utiliser en terme de communication politique pure a habilement été remplacée au profit de celui de « remigration ».

Le mot existe depuis longtemps, et avec le même sens, dans de nombreux pays, et fait même l’objet de programmes d’accompagnement :
On parle en Finlande de la remigration de personnes originaires du pays et souhaitant y revenir, et aux Pays-Bas de la remigration d’immigrés vers leur pays d’origine.
On le retrouve aussi dans le vocabulaire de l’Unesco.
Sans doute inspiré par le modèle néerlandais, le leader du Vlaams Belang flamand (allié du FN au Parlement européen), « Filip Dewinter », avait lancé en 2011 une campagne prônant la remigration.

En France, on le retrouve pour la première fois en 2007 dans un livre du démographe « Jean-Paul Gourevitch » avant que les Identitaires ne s’en emparent dès 2012 en l’utilisant dans le cadre du projet rédigé pour leur éphémère candidat à la présidentielle.
Les Identitaires tournant résolument le dos à la « réconciliation » sous étendard « antisioniste » du type de celle prônée par « Alain Soral » et affirmant qu’une assimilation massive ne saurait répondre à l’immigration massive, voici comment « Philippe Vardon » présentait la remigration dans un entretien au site catholique lerougeetlenoir.org :

« Le constat de l’échec de la société multiculturelle (donc multiconflictuelle) et multiraciale (donc multiraciste) imposée aux Français est désormais largement partagé.
La remigration, c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine, la terre de leurs pères, de manière pacifique et concertée, d’une grande partie des Français administratifs – n’étant en fait Français ni de sang ni même de coeur pour la plupart – présents sur notre territoire, est la seule solution permettant de répondre à l’ampleur du phénomène et d’éviter le chaos. »

Un laboratoire d’idées ou un lobby ?

Ouvrant logiquement le bal, l’écrivain « Renaud Camus », père de l’expression du Grand Remplacement (et uniquement de l’expression, pour les pères du phénomène, regardez plutôt du côté de Bouygues, Giscard et Chirac, heureux papas du regroupement familial), s’est livré à une intervention très imagée, paraphrasant en conclusion Corneille :

« Rentre en toi-même, Europe, et cesse de te plaindre. »

A sa suite se sont succédé à la tribune :
-l’historien « Philippe Conrad » (directeur actuel de  »la Nouvelle Revue d’Histoire »,
-le député-maire d’Orange « Jacques Bompard »,
-le dirigeant de Génération identitaire Damien Rieu,
-l’ancien député européen et président de la Fondation « Polémia » « Jean-Yves Le Gallou »,
-le spécialiste de l’islam ‘René Marchand’,
-le directeur de l’Université d’été des Identitaires « Jean-David Cattin »,
-et enfin le président du Bloc identitaire « Fabrice Robert ».

La thématique tout comme la diversité des intervenants sont sans doute à l’origine du succès de l’événement.
Ce sont plus de 400 personnes qui se sont pressées dans le XVème arrondissement de Paris pour venir assister à ce marathon d’interventions pendant près de cinq heures.
C’est d’ailleurs là le seul reproche que l’on pourrait faire aux organisateurs :
il y en avait presque trop !
Mais la qualité était au rendez-vous, et l’on peut compter sur des « intellectuels organiques », tel « Jean-Yves Le Gallou », pour avoir largement fourni l’assistance en « cartouches intellectuelles ».

Parmi les personnalités présentes dans le public, l’une d’entre elles a retenu l’attention :
« Karim Ouchikh », récemment élu à la tête du Siel, formation partenaire du FN au sein du Rassemblement Bleu Marine.
Répondant aux journalistes présents, il a déclaré s’intéresser aux « outils politiques » que pouvaient constituer les propositions des Identitaires, comme en écho aux journalistes du « Monde », qui, la semaine dernière, présentaient le Bloc identitaire comme « un lobby au Front national ».

« Florian Philippot » (responsable de la stratégie et de la communication), « Louis Aliot » (responsable du projet et de la formation) ou « Marine Le Pen » iront-ils puiser dans les 26 mesures – assez concrètes – pour la remigration proposées samedi ? 

Lionel Humbert

http://fr.novopress.info/  du 19/11/2014

Vers Une Humanité Rentabilisée ?

euthanasie2

La question de Jacques Bompard sur l’euthanasie.

« Ma question s’adresse à Madame la ministre de la Santé.

Les représentants de la Nation n’ont pas été missionnés pour travailler à un nouveau modèle d’ humanité.
J’en sais qui rêvent pourtant d’un nouvel être humain :
fabricable à sa naissance, malléable dans son identité sexuelle au cours de sa vie, puis bientôt des-humanisable au moment de sa vieillesse.

Je veux dire ici que ce rêve ne fait pas que tendre la société française, il la dissout.
Après l’avortement de masse, la banalisation du divorce et la dénaturation du mariage François Hollande annonce désormais vouloir réformer la fin de vie.
Comme si une location élyséenne, désormais illégitime, donnait le droit de décider du terme de la vie.
Après des mois de promotion outrancière du suicide collectif qu’est la légalisation de l’euthanasie, d’ailleurs défendue par les mêmes associations qui avaient divisé la société française en lui imposant le pseudo mariage homosexuel, nous voilà devant l’achèvement de votre logique.
Vous allez dans quelques mois maquiller l’euthanasie derrière une prescription médicamenteuse qu’un patient pourra prendre afin de se donner la mort.
Ce n’est pas moi qui le dit, mais votre officine Terra Nova.

En un mot, vous aller légaliser le suicide en laissant une société morcelée s’alléger des anciens.

Madame le ministre, le peuple de France recherche l’harmonie, que l’euthanasie brisera tout autant que l’acharnement thérapeutique.
Je vous demande instamment de renoncer à ce nouveau germe de chaos national et éthique.

Je demande très officiellement que vous nous précisiez si vous comptez inclure la détresse psychologique dans les motifs d’euthanasie en laissant ainsi la porte ouverte aux dérives insupportables qui ont lieu en Belgique et aux Pays Bas. »

Eric Martin

Image de prévisualisation YouTube

http://www.ndf.fr/  du 20/11/2014

Ras Le Bol Des Sans-Papiers !

Faire circuler

Mésaventures d’un Commandant de Police.

Je suis Fonctionnaire de Police depuis 22 ans, j’ai toujours fait mon travail en respectant les lois, je paie mes impôts, je suis inconnu des services de police ou de gendarmerie, je respecte les lois, je suis Officier de Police Judiciaire, je suis Fonctionnaire d’Etat et aujourd’hui, après avoir fait mon travail, je suis mis en cause par les médias, les associations angéliques et bien pensantes, le Gouvernement et la Justice…

Pourquoi ?

Parce que mardi, à 06h00 du matin, j’ai fait reconduire une famille arménienne vers l’Arménie (qui n’est pas un pays dangereux), une famille arrivée en France irrégulièrement en 2011 et depuis hébergée, nourrie, soignée, rémunérée de la somme de 800 euros/mois, logée et tout cela grâce à mes impôts.

Durant son séjour, le père a couché avec des mineurs et la mère a volé mais cela, la Justice a décidé que ce n’était pas grave et a classé sans suite.

Au terme d’une procédure administrative de 2 ans qui a coûté à la France environ 15 000 euros (appels, référés, Conseil d’Etat, OFPRA,… ),la famille a été déboutée et devait être reconduite vers l’Arménie ce mardi.

Mon équipe et moi, nous sommes donc allés vers le centre d’accueil des demandeurs d’asile d’Essey les Nancy pour mettre à exécution la mesure d’éloignement.

Si le mari a accepté de quitter la chambre que le couple occupait dorénavant illégalement, la femme a refusé de partir et nous avons dû faire ouvrir la porte par un serrurier.

Nous avons alors eu affaire à une furie que trois Policiers peinaient à maîtriser.

C’est alors que  nous fûmes pris à partie par les occupants du Foyer et que nous nous retrouvions face à une foule d’une trentaine de personnes vindicatives.

A aucun moment nous n’avons frappé qui que ce fût ou proféré d’insultes.
Les collègues ont assuré la mission avec sang-froid et professionnalisme devant l’agression de la foule, plus nombreuse, bien plus nombreuse que nous.
Autant vous dire que j’ai rarement autant craint pour ma sécurité, les Arméniens sont violents et n’ont pas peur de nous.

Comme c’est maintenant la mode, nous avons été filmés et la vidéo est en ligne sur internet.

Les associations ont saisi le Ministre qui, dans ces cas-là, répond immédiatement (essayez de le contacter, vous verrez s’il vous répond…) et maintenant, je dois rendre des comptes.
Depuis hier, je ne vis plus, entre le ministère, la préfecture, les médias,….je suis mis en cause pour avoir fait respecter la loi et moi je dois rendre des comptes à un couple arménien, voleur et pédophile, qui a profité du système pendant 3 ans…et qui malheureusement n’est pas un cas isolé.

Je pense que c’est la goutte d’eau qui met le feu aux poudres ou l’étincelle qui fait déborder le vase…tout ça pour dire que je ne me sens plus Français, j’ai mal à ma France…

Que nos gouvernants poursuivent sur ce chemin et ils ouvrent la porte aux nationalismes et aux extrêmes…

Vous trouverez en ci-dessous le lien qui vous mènera vers la vidéo et vous pourrez voir ce que l’on vit au quotidien et combien je suis violent comme tous vous me connaissez:

https://docs.google.com/file/d/0B1bWcD6GGTjtcU13ZUhwRjNBak0/edit?p

Autre Que Réseau Social

Un courriel de l’an dernier, certainement, il finit par faire tache d’huile.
La porte est grande ouverte maintenant au nationalisme Français, et heureusement !
Certains des nôtres sont partis et même revenus de ce « djihad » qui veut mettre le monde dans la « Dèche ».
En langage populaire, « mettre dans la dèche » signifie « mettre dans la merde » !
Les médias veulent nous faire culpabiliser en nous rabâchant toute la journée les noms et prénoms des tortionnaires FRANCAIS.
Ils sont deux, nous avons été surpris d’apprendre l’origine portugaise d’un des deux.
Pourquoi n’avons-nous jamais l’honneur de connaître le pays d’origine des délinquants, surtout quand ils sont français par droit du sol ou de fraîche date ?
Tous les bi-nationaux qui sont partis faire le djihad ne peuvent-ils pas être refoulés dans leur second pays au cas où ils veulent revenir en France ?
Nos prisons seraient déjà moins pleines et il y aurait moins de prosélytisme !
Il n’y a qu’un seul Islam, celui qui appelle au grand remplacement !
Chaque musulman doit se sentir concerné par ce qui se passe au Moyen-Orient, la terre d’islam est là-bas, pas chez nous !

Des Génériques Pour Des Armements.

pharmacie (1)

Avec TEVA, tout va… à Israël !

Teva, fabricant israélien de médicaments génériques, licencie à tour de bras à Monaco, après avoir racheté des entreprises telles que Théramex et Monachem et récupéré leurs brevets, clients, et savoir-faire.
Ce que se garderont bien de vous dire FR3 et France Info qui font la pub de TEVA, sans bien entendu souligner que tout cet argent profite directement à l’armée israéliennes.

Salariés en grève après l’annonce de centaines de licenciements dans des entreprises pharmaceutiques rachetées par Teva, il y a quelques années

Teva, la plus grosse capitalisation de la bourse de Tel Aviv, rapporte plus d’un milliard de dollars par an au gouvernement israélien.
Argent qui va directement dans les poches de l’armée israélienne.

Il faut donc avoir le coeur bien accroché pour acheter les médicaments d’un pays qui tue, ampute des hommes, des femmes et des enfants, qui détruit les hôpitaux et dépôts de médicaments à Gaza, qui tire sur les ambulances, et oblige les femmes palestiniennes à accoucher d’enfants morts-nés aux checkpoints en Cisjordanie occupée.

Autre Que Réseau Social

Notre Dieu Bénit Notre France !

Cochon

Qu’Allah bénisse la France…..
et surtout ses contribuables !

Début novembre, à Strasbourg, a été projeté en avant-première « Qu’Allah bénisse la France ».
C’est un film du rappeur et écrivain « Abd Al Malik ».
Son propos est de faire la promotion de l’islam.
Or ce film de propagande est coproduit par France 2, avec l’argent des contribuables, qui dans leur grande majorité sont encore catholiques.

Sur l’agenda que publie sur son site officiel la ville de Strasbourg, le lundi 3 novembre est marqué d’une pierre blanche, avec un événement à ne pas manquer :
« L’avant-première exceptionnelle du film “Qu’Allah bénisse la France” à l’UGC Ciné-Cité en présence de l’équipe du film. »
Ce film (qui au niveau national sortira dans les salles le 10 décembre prochain) raconte, selon la bande-annonce,

« le parcours de Régis, enfant d’immigrés, noir, surdoué, élevé par sa mère catholique avec ses deux frères, dans une cité de Strasbourg.
Entre délinquance, rap et islam, il va découvrir l’amour et trouver sa voie ».

Sauf qu’à la fin du film Régis s’appelle Malik car entre-temps, il s’est converti à l’islam…
C’est un récit autobiographique tiré d’un livre éponyme, publié en 2004 aux éditions Albin Michel. C’est l’histoire vraie de Régis Fayette-Mikano.
Né en 1975 à Paris de parents congolais, il part à l’âge de deux ans à Brazzaville avec son père diplomate mais re­vient vite en France, pour vivre avec sa mère et ses cinq frères et sœurs et grandir dans les barres HLM d’une banlieue chaude de Strasbourg, le Neuhof (où le film a été tourné en juillet 2013).
La famille Fayette-Mikano est ca­tholique et pratiquante.
Dans une cité où les prières se font en direction de La Mecque, c’est mal vu…
Mais Régis va rapidement s’intégrer.
Il fréquente les délinquants et les dealers, il fait du rap, et surtout, à l’âge de 16 ans, il renie sa foi chrétienne pour embrasser la religion musulmane : il est alors « rebaptisé » Abd Al Malik !
Si « Qu’Allah bénisse la France » a pour toile de fond la banlieue et ses trafics, son sujet principal est ainsi l’islam, qui a permis à Régis de devenir Malik pour « découvrir l’amour et trouver sa voie » !

Ça « soufi » comme ça  !

Cette dimension religieuse, « Abd Al Malik », qui a lui-même réalisé le film, la revendique.
Dans le dossier de presse fourni par le producteur (« Les Films du Kiosque »), il explique que, jusqu’ici, le film référence sur les banlieues était La Haine, réalisé par Mathieu Kassovitz et sorti en 1995.
Mais il estime qu’à l’é­poque, le film affichait des limites :

« D’une certaine manière, je reprends là où La Haine s’est arrêté. « Kassovitz » n’abordait pas la problématique religieuse car elle n’était pas encore d’actualité à l’époque.
En revanche, elle est très prégnante depuis deux décennies. »

Le réalisateur s’est donc fixé l’objectif d’aborder cette problématique très prégnante :

« Beaucoup de films sont faits sur les cités mais trop souvent d’un point de vue extérieur.
Ils peuvent être beaux mais ils ne rendent pas justice à ce que l’on est.
Par exemple, ils vont traiter de la thématique de l’islam par le canal de l’intégrisme.
L’intégrisme existe mais ne concerne qu’une minorité. »

Voilà donc son propos : démontrer que dans l’islam, il y a beaucoup de gentils et une mi­norité de méchants.
Il dit en avoir fait l’expérience.
Quand il s’est converti, il a d’abord fréquenté des mosquées où le Coran était radical, côtoyé le sulfureux « Tariq Ramadan », suivi le « tabligh », mouvement fondé sur le prosélytisme…
Mais il n’aurait pas supporté que les barbus lui interdisent de chanter car il est alors devenu un rappeur reconnu dans les cités.
Alors de cet islam qui ne tolère pas le rap, il ne veut plus :

« Quant à l’islam, je connais celui des quartiers et je sais dé­sormais qu’il s’agit d’une sorte de banlieue de l’islam !
J’ai eu la chance de pouvoir découvrir un autre islam, plus proche de son propre centre, et je fais désormais la différence ! »

Cet autre islam, c’est le soufisme, pra­tique religieuse basée sur l’ésotérisme et sur la spiritualité. Et cuisiné à cette sauce-là, l’islam serait vraiment délicieux…
Dans « Qu’Allah bénisse la France », version livre, pages 147 et suivantes, « Abd Al Malik » raconte son cheminement spirituel :

« Voilà quelques années que je m’intéressais au soufisme, la mystique de l’islam.
[…] Puis j’avais acheté des ouvrages sur le soufisme.
[…] J’avais à la même époque rencontré dans mes lectures la figure de l’émir Abd el-Kader.
A mon grand étonnement, je découvrais que ce héros de la résistance algérienne contre les armées françaises avait été aussi un grand soufi et un sublime poète mystique. »

On rappellera toutefois à « Abd Al Malik » qu’en 1839, pour lutter contre les Français, Abd el-Kader appela l’ensemble des tribus algériennes et toute la smala à la… guerre sainte, au djihad !
Ce qui prouve que derrière un soufi on peut toujours trouver un djihadiste…

L’impôt ou le denier du culte… musulman
Que « Régis Fayette-Mikano », alias « Abd Al Malik », fasse un film pour faire l’apologie du soufisme, c’est son problème.
Mais ce qui est très dérangeant, c’est que cette propagande soit financée avec des deniers publics !
A l’affiche du film, outre les comédiens, on trouve ainsi une ribambelle d’acteurs… économiques, qui jouent avec de l’argent public !

Au générique on peut ainsi lire :
-en coproduction avec France 2 Cinéma…
-avec la participation de France 2…
-en association avec la Banque postale…
-avec le soutien de la Région Alsace,
-de la Communauté urbaine de Strasbourg,
-du « CNC »…

Alors qui a payé quoi dans cette histoire ?
Avec les montages alambiqués qu’affectionne le monde du cinéma subventionné, il est toujours difficile de s’y retrouver.
On peut toutefois tracer les grandes lignes du scénario.
Quand le film a reçu l’agrément du « CNC » (Centre national du cinéma), son devis était de 2 498 260 euros.
Or dans un document adressé au conseil régional d’Alsace (afin d’obtenir une subvention), le budget s’élevait cette fois à 3 582 434 euros.
Une différence de plus d’un million d’euros !
Comment a-t-elle été comblée ?

Combien d’argent public a été injecté pour produire ce film
Le 27 juin 2013, la société « Les Films du Kiosque », à l’origine du film, a signé un accord de coproduction avec « Fran­ce 2 Cinéma », filiale du groupe France Télévisions.
On peut donc en déduire que (car le formulaire sur le site de « France 2 Cinéma », que nous avons rempli pour obtenir les chiffres exacts est à ce jour resté sans réponse) que l’arrivée de ce partenaire de poids, et du service public, a fait tomber un million d’euros dans les caisses de la production.
Directement, via le contrat signé par « France 2 Cinéma », et indirectement, via une participation exceptionnelle de « France 2″.
A ce contrat en or, il faut ajouter d’au­tres subsides et avantages.
« Qu’Allah bénisse la France » a reçu 75 000 euros de subvention de la région Alsace et 80 000 euros de la Communauté ur­baine de Strasbourg.
Le « CNC » a aussi versé son écot.
Dès décembre 2011, il a accordé une « aide au développement de projets de films de long métrage », puis en 2 014 une « avance sur recettes après réalisation », ainsi qu’une « aide complémentaire à la production », pour un montant total qu’on peut estimer à 125 000 euros (car le « CNC » ne communique pas le détail des aides qu’il accorde).
Le film a également bénéficié du « fi­nancement Sofica » :
c’est un placement qu’une banque propose à ses clients pour financer le cinéma, sans leur dire quels films en profitent…
Epargnants, apprenez ainsi que si vous avez souscrit au fond de placement « Image 7 », proposé par la Banque postale, vous avez à l’insu de votre plein gré financé « Qu’Allah bénisse la France » !
Enfin, bonus, le film a obtenu le label «  »CIC » » :
le Crédit d’impôt cinéma.
Ce dispositif permet aux producteurs de payer moins d’impôts…

Au final, vu la multiplicité des aides et avantages accordés, difficile de chiffrer précisément combien d’argent public a été injecté pour produire ce film.

Mais si on avance un pourcentage de 50 %, on ne doit pas être loin du compte…

Allah peut bénir les contribuables français.

Pierre Tanger

http://www.minute-hebdo.fr/  du 28/10/2014

Droite Et Gauche Sont Ensemble.

senat-300x150.jpg(1)

Le Sénat supprime la modulation des allocations familiales

Les sénateurs ont adopté des amendements émanant tant de la droite que de la gauche s’opposant au projet de modulation du montant des prestations familiales voulu par le gouvernement, notamment au nom du principe d’universalité.

Le Sénat a supprimé dans la nuit de vendredi à samedi la modulation des allocations familiales pour les revenus élevés voulue par les députés, dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale.

Contre l’avis du gouvernement, les sénateurs ont adopté une série d’amendements de suppression déposés par la majorité de droite (UMP et centristes), mais aussi par des sénateurs de gauche, comme les groupes Communiste, républicain et citoyen (CRC) et écologiste, ou la socialiste « Marie-Noëlle Lienemann ».

Le texte fera l’objet, le 18 novembre, d’une commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) chargée de trouver une version commune aux deux chambres.
En cas de désaccord, c’est l’Assemblée, qui devrait rétablir la modulation des allocations, qui aura le dernier mot.

Les députés qui ont examiné les premiers le projet de loi avaient adopté des amendements socialistes prévoyant qu’à partir de juillet 2015, les allocations familiales de base seront divisées par deux (à 65 euros environ) à partir de 6.000 euros de revenus mensuels pour un foyer avec deux enfants, et par quatre (à 32 euros environ) à partir de 8.000 euros de revenus.
Ces seuils augmenteraient de 500 euros par enfant supplémentaire.

« Nous supprimons cette mesure parce qu’elle met en cause un des piliers de la politique familiale de notre pays : le principe généreux et humaniste de l’universalité »,

a déclaré « Caroline Cayeux » (UMP).

« Froid calcul budgétaire »

« Le gouvernement ouvre la porte à la remise en cause de l’annualité d’autres prestations, pourquoi pas l’assurance maladie, voire l’enseignement public »,

a-t-elle poursuivi, l’accusant d’être

« seulement inspiré par un froid calcul budgétaire qui témoigne de son manque de considération à l’égard des familles ».

« L’universalité de la protection sociale, issue du Conseil national de la Résistance, au fondement de notre système de protection sociale, est remise en cause par le biais de la modulation des allocations familiales, qui jouent un rôle de redistribution horizontale, sans considération de ressources »,

a souligné de son côté « Laurence Cohen » (CRC).

« Cette universalité, c’est le socle de notre protection sociale »,

a affirmé « Jean Desessard » (Ecologiste) tandis que « Marie-Noëlle Lienemann » faisait valoir que les allocations familiales permettent de rétablir un équilibre entre les familles qui ont des enfants et celles qui n’en ont pas.

http://www.latribune.fr/  du 1711/2014

 

Les médias nous abreuvent de faits divers pendant que des décisions importantes sont prises sans qu’ils n’en disent un mot.
Et ce ne sont pas que les allocations familiales qui sont concernées…souvent à la hausse quand il s’agit de nos envahisseurs.

Ne Les Arrêtez Pas, Soyez Sympas !

marcheurs

Ils marchent depuis le 8 octobre dernier !

Ne les arrêtez pas, s’il vous plaît !
Merci !

Grille des salaires mensuels …

Un Soldat: 1.400 euros pour mourir pour la France

Gardien de la Paix : 1.600 euros pour risquer sa vie

Sage femme : 1600 euros
POUR DONNER LA VIE, LA RISQUER ET LA MAINTENIR

Pompier professionnel : 1.800 euros pour sauver une vie

Instituteur : 1.600 euros pour préparer à la vie

Médecin : 5.000 euros
pour nous maintenir en vie (?)

Sénateur : 19.000 euros
pour profiter de la vie

Ministre : 30.000 euros
pour nous pourrir la vie !!!…

 

MORALITÉ :

Ceux qui font le plus pour nous …touchent le moins.

Autre Que Réseau Social

La Fête De La Victoire De La Paix.

bigeard-adieu-ma-france-257x300 (1)

Le 11 novembre dans mon petit village.

Depuis que j’ai posé mes valises dans un petit village du sud de la France, sa petite chorale dont je fais partie, est invitée chaque année par la municipalité, les 8 mai et 11 novembre, à venir chanter des chants patriotiques pendant les cérémonies de souvenirs devant le monument aux morts.

Les enfants des écoles viennent déposer des fleurs… les quelques anciens sont présents avec toutes leurs décorations, et c’est chaque fois un émouvant moment de recueillement, surtout lorsque de nos jours, nous connaissons l’ignoble travail de sape qui est fait dans les dévoyés programmes de l’(in)Education Nationale afin de  dénaturer la véritable Histoire de notre pays, et pouvoir ainsi la réécrire à leur ignoble façon.

Il est par ailleurs très touchant de voir que dans la France profonde, celle tant méprisée par les auto-proclamés esprits « supérieurs » et « éclairés », ce genre de cérémonie se déroule devant un grand nombre d’habitants … bien plus en tous cas que dans certaines villes de la banlieue parisienne où j’ai eu l’occasion de demeurer.

Cette année, centenaire oblige, les festivités sont un peu plus importantes, et outre leur tâche habituelle de dépôts de fleurs, les enfants des écoles ont été réquisitionnés pour énoncer à tour de rôle le nom de chaque villageois tombé lors de cette première guerre mondiale, suivi de la mention « mort pour la France ».

Sous un soleil clément et un doux climat d’arrière saison, dans le recueillement général, les enfants petits et grands se sont acquittés de leur tâche avec sérieux et applications, avant de céder la parole au sympathique premier magistrat de la ville, et qu’ensuite notre chorale entonne, avec un ténor du cru, une vibrante Marseillaise, puis « Les Allobroges » et enfin « Le chant du Départ ».

Malgré la solennité de la cérémonie, l’atmosphère est bon enfant et après un symbolique lâcher de 6 colombes, c’est précédée d’un petit orchestre occitan que l’assemblée se dirige vers la salle polyvalente du village, où nous attend le traditionnel « apéro » offert par Monsieur le Maire, puis pour ceux qui se sont inscrits, un déjeuner dont le plat principal est un cochon de lait… longuement rôti au feu de bois (de vieux ceps noueux et secs)… depuis 3 heures du matin.

Nous avaient également honorés de leur présence, cette année, dix légionnaires du R.E. de Castelnaudary, en grande tenue et maintien impeccable pendant toute la cérémonie.
Pour leurs blessés (je n’ai pas eu l’occasion de me le faire préciser, mais cela voudrait-il dire que l’Etat ne prend pas en compte ces frais ?), les jeunes légionnaires sont passés échanger de petits bleuets contre quelques pièces.

Dans la grande salle des fêtes, une rétrospective en textes et photos de la guerre 1914-1918 couvre les murs, destinée en premier aux enfants pour que perdure le souvenir d’événements historiques encore assez proches.
Je forme le vœu que longtemps encore, les petits villages de France, tel le nôtre, continuent de maintenir vivant le souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour nous, et puisse cette journée avoir réveillé dans les âmes et les cœurs des citoyens, le sens de l’honneur et de la grandeur de la Patrie … pour qu’enfin bientôt nous soyons suffisamment nombreux et unis pour, comme le disait Jeanne la Pucelle, « bouter nos ennemis hors de France » … y compris ceux qui, d’une manière ou d’une autre, usurpent l’honneur de se dire Français.

Et pour ne pas lui dire Adieu, comme le vénérable Général Bigeard, faisons en sorte que revive « Notre Belle France » !
<Josiane Filio

 

http://ripostelaique.com/  du n° 381, le 12/11/2014

 

levons-nous-pour-notre-france-2 (1)

Où En Sont Les Gracques Ce Jour ?

la-gauche-m-a-tuer (1)

Un ectoplasme européiste de l’UMPS

« Jean-Pierre Jouyet » est au cœur d’une tempête politicienne, et sa démission de secrétaire général de l’Elysée est demandée.
Il aurait confié à deux journalistes du Monde, auteurs de « Sarkozy s’est tuer », que François Fillon (dont il fut le secrétaire d’Etat en 2007) lui aurait demandé d’accélérer les démarches judiciaires contre Sarkozy, pour empêcher l’ancien président de la République de revenir au premier plan.

Peu importe que cela soit vrai ou faux, même si j’aurais tendance à croire logique que Fillon, dans un monde politique où la fin justifie les moyens, et donc où les coups tordus succèdent aux trahisons, ait eu effectivement intérêt à tout faire pour empêcher Sarkozy de revenir. C’est vrai qu’ensuite, un face-à-face Fillon-Juppé aurait fait vibrer les Français !

Ce qui est étonnant, c’est que personne n’insiste beaucoup sur la personnalité de Jean-Pierre Jouyet.

Il a fait l’ENA en même temps qu’Hollande et Ségolène Royal.
Il est considéré comme un ami intime du couple.
Il a fait toute sa carrière dans les cabinets ministériels, à Paris ou à Bruxelles, où il sera directeur de cabinet de Jacques Delors en personne.

Il a naturellement été très actif dans l’entrée de la France dans la zone euro… avec le résultat que chacun constate, ce jour.

En 2007, lors de la candidature de Ségolène Royal, il lance l’appel des Gracques, appelant ouvertement à une alliance PS-UDF.

Il est récompensé par Sarkozy en personne, qui le nomme, dans son premier gouvernement, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, sans doute pour mieux préparer la signature du traité de Lisbonne, et la signature, main dans la main UMP-PS, et donc la trahison du vote de 2005.

Curieusement, alors que tout le PS se déchaîne contre Besson, Kouchner ou Fadela Amara, Jouyet est totalement épargné par les critiques.
On ne peut que s’interroger sur une chose :
Un homme aussi proche de Hollande était-il un secrétaire d’Etat loyal, où une taupe que Sarkozy a été assez stupide pour introduire dans son gouvernement ?

Il poursuit une brillante carrière à la tête de l’Autorité des Marchés Financiers, en 2008.
En 2012, voulant se mettre en avant, il annonce la nomination d’Ayrault à Matignon avant que cela ne soit officiel.
Pas rancunier, son copain Hollande le fait nommer directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations, avant de devenir, en avril 2014, secrétaire général de la Présidence de la République.

Il se distingue également, à l’époque, en qualifiant le mythique centre sidérurgique de Florange de « canard boiteux », obligeant là encore Hollande à voler à son secours.

Ajoutons que ce vaillant socialiste est l’époux de « Brigitte Taittinger », dont la fortune le met à l’abri du besoin.

Voilà donc qui est l’ectoplasme par qui le scandale est arrivé, la plus parfaite caricature de l’énarque technocrate européiste, qui aurait aussi bien pu se retrouver à l’UMP s’il n’avait été l’ami intime de Hollande !

A part cela, qu’il soit viré ou pas, on ne s’inquiète pas trop pour son avenir.
Chez ces gens-là, on ne subit jamais les conséquences des politiques qu’on mène, cela, c’est bien bon pour ces idiots de sans-dents.

Lucette Jeanpierre

 

jouyet

Les Nationaux Français Sont Exclus !

entree-libre

« Enfin la vérité sur les demandeurs d’asile en France ? »

Le député « Eric Ciotti » vient de déposer un rapport choc sur les failles du système d’accueil des demandeurs d’asile en France.

Tout est enfin évoqué sans fard :
Des dossiers de demande qui s’empilent à l’instigation de filières d’immigration, des factures hôtelières exponentielles, des centres d’accueil débordés.
Plus grave encore, par un phénomène pervers très actuel qui donne davantage de droits à ceux qui devraient en être exclus, les déboutés du droit d’asile se maintiennent pour la plupart sur le territoire et bénéficient de l’hébergement au détriment de sans-domicile-fixe titulaires de la nationalité française.

Les révélations contenues dans ce rapport sont riches d’enseignements pour un pays qui n’a même plus les moyens d’entretenir décemment ses nationaux en difficulté.

Si l’on suivait les beaux esprits, bien logés, tels qu’on les entend, par exemple en permanence sur la chaîne de service public Arte rien moins que pluraliste, la France, pourtant déjà fort accueillante, devrait accueillir sans sourciller tous les demandeurs qui le demandent.

Au nom de quoi, pourtant, la France renoncerait-elle à son droit sacré et souverain de propriétaire terrien d’accueillir qui elle veut ?

Seconde question toute aussi défendue :
La plupart des demandeurs qui s’invitent sans être conviés viennent de l’Orient en guerre.
La France est-elle responsable des convulsions de l’islam et des dérives de l’islamisme conquérant ?

Dernière question qui en découle :
On demande à l’Europe déjà envahie par les clandestins de nouveaux efforts.
Pourquoi les malheureux chassés par la guerre ne pensent-ils pas à frapper à la porte des émirats, plus spacieux, plus proches, plus riches, et qui partagent avec eux la même culture religieuse et linguistique ?

Parce qu’ils savent qu’ils n’ont aucune chance de pouvoir compter sur la faiblesse de leurs dirigeants et la démagogie de leurs médias ?

Gilles-William Goldnadel pour « valeursactuelles.com »

http://www.dreuz.info/  du 11/11/2014

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43