Xfiles

Un Commerce Plutôt Lucratif !

clandestins-300x180

Passeurs pour une passoire à Calais !

Neuf passeurs ont écopé de dix mois à six ans de prison ferme à l’issue d’un procès mardi à Boulogne-sur-Mer qui a permis de jeter un éclairage sur les pratiques de ce type de réseaux.

Neuf « chances pour la France »…

Les huit Egyptiens et le Tunisien condamnés proposaient aux migrants de les faire entrer clandestinement en Angleterre.
Arrivés à Calais, les migrants sont approchés par ces passeurs qui sont en rapport, eux, avec la tête du réseau en Angleterre.
Deux options s’offrent aux clandestins :
-un passage « classique », c’est-à-dire caché dans un camion pris d’assaut, pour lequel il faut compter entre 400 et 1.000 euros ;
-ou un passage « garanti », dans le coffre d’une voiture complice.
Une offre premium qui coûte jusqu’à 5.000 euros.
De l’argent trouvé… en volant les téléphones portables et les porte-monnaie des Calaisiens de souche, en fouillant dans les tiroirs-caisses des commerçants.

Le procureur de la République avait demandé aux juges :

« d’adresser un message aux réseaux d’immigration clandestine pour qu’ils ne continuent pas impunément de gagner énormément d’argent sur la détresse des migrants ».

Autrement dit :
Si les passeurs œuvraient bénévolement, ou pratiquaient des tarifs plus raisonnables, le procureur n’y trouverait rien à redire !

Les passeurs avaient un train de vie intéressant.
Les virements de 10.000 euros n’étaient pas rares.
L’un des Egyptiens annonçait à sa mère, au téléphone, un envoi d’argent important pour l’acquisition d’un appartement « au pays ».
Les enquêteurs ont également découvert que certains prévenus détenaient des machettes, des fusils à pompe.
Avaient-ils, comme le Calaisien moyen, un sentiment d’insécurité ?
Oui, en raison d’une « guerre de territoire » avec un réseau kurde concurrent.
Saine émulation entreprenariale !

Outre les peines de prison, nos immigrés exploiteurs de migrants se sont vu infliger des sanctions « d’interdiction du territoire français » (ITF), sauf pour l’un d’entre eux qui a un enfant en France.
Cette « ITF » ne devrait pas tenir éloignés très longtemps de la France ces spécialistes du passage des frontières qui n’existent plus.

Samuel Martin

En partenariat avec le quotidien « Présent ».

http://fr.novopress.info/  du 01/11/2014

 

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43