FRANCIA

Bonjour Les Immigrés Imposés !

bigeard-adieu-ma-france-257x300 (1)

Sans grandeur nationale, pas d’assimilation possible.

Les Gonzalez, les Wozniak, les Pereira, les Bellati, les Ivanov, voilà autant de noms portés aujourd’hui par des gens qui se sentent autant Français que ceux qui s’appellent Guillaud, Martin, Foucault, Dubois, Delvert et autres patronymes sentant bon le terroir de France.
Des gens qui sont les descendants d’Espagnols, de Polonais, de Portugais, d’Italiens, de Russes qui se sont assimilés.
Bien sûr et c’est normal, il y eut des frictions, parfois très rudes avec les Français de souche se découvrant xénophobes comme toujours en période de crise, par exemple au cours des années 30.
Il y eut même des expulsions collectives, comme celles des Polonais en 1935 prises par le gouvernement Français.

Après la Grande guerre, l’est et le nord de la France sont dévastés.
Le pays a perdu plus de 1,4 million d’hommes jeunes.
Il a besoin de bras et devient ainsi le premier pays au monde pour le nombre d’étrangers accueillis.

Alors pourquoi l’assimilation a été possible à cette époque et pourquoi celle des gens en provenance du Maghreb, d’Afrique Noire et autres pays, est un échec aujourd’hui ?
Bien sûr, les civilisations espagnole, polonaise, portugaise, italienne et russe étaient proches de la nôtre.
Et au contraire, les civilisations des étrangers aujourd’hui, en sont si éloignées. Bien sûr également, la volonté de s’assimiler des premiers était leur objectif principal et bien sûr, le refus des seconds de prendre racine et au contraire, d’afficher jusqu’à l’excès leurs mœurs, fait que toute politique d’assimilation, appliquée avec la meilleure des volontés et les plus gros budgets, est vouée irrémédiablement à l’échec.
Oui, et même si cela fait mal à beaucoup de gens distingués, « les lignes de fractures entre civilisations seront les lignes de front des batailles du futur », comme l’écrit « Samuel Huntington ».

En fait, l’assimilation ne peut réussir que s’il existe auparavant une force d’attraction formidable qui émane du pays d’accueil.
Ainsi, à l’époque des Gonzalez, des Wozniak, des Pereira, des Bellati, des Ivanov, la France est encore une très grande puissance mondiale.
Elle sort victorieuse de la Grande Guerre.
Elle a un empire colonial et dit-on, la première armée du monde.
Elle compte les plus grands écrivains, les plus grands philosophes, les plus grands scientifiques, les plus grands inventeurs, les plus grands chercheurs, les plus grands peintres, les plus grands musiciens. Elle ose dans tous les domaines.
Et puis, elle a un passé de grandeur.
Bref, la France est éblouissante !
Elle est un phare dans le monde.
Voilà pourquoi des milliers et des milliers d’ étrangers qui cherchaient en venant chez nous, à vivre avec dignité, ont lutté … pour avoir l’honneur de devenir Français jusqu’à se battre pour la France et être même plus Français que les Français de souche.

Mais aujourd’hui, c’est quoi la France ?
Une petite lumière qui vacille.
Certes, elle vient d’avoir deux prix Nobel.
Certes, elle a encore quelques belles réalisations techniques… et de grands chercheurs.
Mais il n’est pas un jour sans que ses enfants se tapent dessus.
Tout est un prétexte :
Le mariage pour tous, les bonnets rouges, le projet d’aéroport de Notre-Dames des Landes, le projet de construction du barrage de Sivens, la grève des pilotes d’Air France, et j’en oublie sans doute.
La France aime se griffer le corps.
Alors, dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que notre seule force d’attraction aujourd’hui ne soit plus que notre pognon.
Et ce n’est pas avec ce qu’il en reste qu’on va pouvoir assimiler les foules de gens qui de toute façon pour la majorité d’entre elles ne le désirent même pas … parce qu’elles ne nous admirent pas et ne nous admirant pas, parce qu’elles refusent de se joindre à nous pour être … nous.

« Les civilisations meurent par suicide, non par meurtre »,

a dit « Arnold Joseph Toynbee ».

Samuel Arnon

http://www.bvoltaire.fr/  du 01/12/2014

« Voilà une réflexion que ne renierait pas Eric Zemmour. »
Je cite la dernière phrase de cet article car ce monsieur n’a du lire que le titre de l’auteur évoqué.
La seconde « diaspora » n’a pas laissé grand chose du royaume de Juda où se trouvait Jérusalem, ni même quelques décennies plus tard, du royaume d’Israël dont la capitale était Samarie.
Il y a encore quelques Samaritains pratiquant un judaïsme soit-disant altéré donc méprisé par les sionistes.(Trop proches de Moïse ?)
Ces deux royaumes se sont-ils suicidés ou ont-ils été éradiqués ?
Par contre, c’est le mondialisme qui veut effacer notre France !

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43