Archive | 30/01/2015

Légitime Défense Pour Notre France.

coulibaly-256x300 (1)

Que de mensonges
autour de nous !

Les Français découvrent petit à petit l’énorme manipulation d’Etat dont ils ont été victimes – et trop souvent complices – depuis que les 7 et 8 janvier derniers !
Des soldats d’Allah ont tué dix-sept personnes, dont les dessinateurs de « Charlie Hebdo », des policiers et des juifs.

Ils ont entendu ce régime nous faire le coup de la défense de la liberté d’expression.
Ils ont vu Manuel Valls faire chanter La Marseillaise dans l’Hémicycle, en disant que la France était en guerre.
On a fait descendre 4 millions (?) de Français dans la rue, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, au nom de l’Unité nationale.
Tout le monde (?) a communié sur l’air de «« Je suis Charlie »».

Et puis est apparue rapidement une autre réalité, les masques ont commencé à tomber.
La liberté d’expression était valable pour Charlie, mais surtout pas pour « Zemmour », « Houellebecq » ou ceux suspectés d’islamophobie, donc, selon le discours officiel, d’attiser les haines.
Le Front national a été exclu de l’unité nationale, il n’aurait pas ses brevets de parti républicain.
Le 11 janvier, les moutons de Panurge, bien sagement, ont manifesté sans prononcer le mot « islam ».
Aussi bien élevés, les anticléricaux de « Charlie » ont, lors des obsèques de « Charb », parlé de la bite de Sarkozy, de la moustache nazie de Marine Le Pen, des enculages « Charb-Luz », mais n’ont surtout jamais prononcé le mot « islam ».

A comparer cette couardise avec le courage du chanteur Frédéric Fromet, comme le remarquable dessin de notre ami Tcho.

Image de prévisualisation YouTube

Les Attentats Expliqués aux  Enfants.

Le rassemblement de Riposte Laïque et de Résistance républicaine, prévu le 18 janvier de longue date, a été interdit par le préfet Boucault, sur ordre de Cazeneuve, et remplacé au pied levé par une conférence de presse.
Dans le même temps, antifas et islamistes communiaient ensemble, place du Chatelet, au cri d’Allah Akbar.

Hebdo, la semaine suivant l’assassinat de ses dessinateurs, a publié une «Une» très ambiguë, montrant le prophète dire que «Tout était pardonné».
Cette couverture de «dhimmi» a été comprise dans le monde arabe comme une nouvelle provocation, et s’est traduite par des scènes d’hystérie et de violences contre les chrétiens, notamment, comme seuls les soldats d’Allah savent faire.
Le film «L’Apôtre», montrant la conversion d’un futur imam au catholicisme, a été déprogrammé.

Les Français les plus lucides ont alors eu confirmation de la double guerre qui se mettait en place contre la France et les Français.
Hollande, qui ne profitera pas longtemps de son embellie, et retombera rapidement dans ses plus-bas historiques, a commencé à amalgamer racisme, xénophobie et islamophobie, provoquant un orgasme en direct du lèche-babouches  »Askolovitch ».

Taubira a sauté sur l’occasion, et a affirmé sa volonté de durcir la législation française pour mieux lutter contre le racisme, selon la version officielle, bien évidemment.
Au nom de la lutte contre le terrorisme, les sites accusés de « semer la haine et l’islamophobie » se sont vus menacés de fermeture, par des dispositions exceptionnelles, sans avoir besoin du recours d’un juge.

Le repris de justice « Cambadelis », prenant ses désirs pour des réalités, a estimé que les attentats de « Charlie » avaient ouvert les yeux des Français sur la réalité de ce qu’il appelle l’extrême droite.
L’autre repris de justice, « Jean-Philippe Desir », s’est précipité à l’Onu, mandaté par le gouvernement français, pour demander que cela soit cette instance qui prenne la tête d’une croisade internationale contre les sites jugés « racistes ».

Le premier ministre, après avoir osé comparer notre France à l’apartheid de l’Afrique du Sud, insultant grossièrement nos compatriotes, victimes quotidiennes des conséquences de l’immigration et de l’islamisation de notre pays, a annoncé la couleur :
Pas question de diminuer l’immigration, mais de l’imposer sur l’ensemble du territoire français, pour lutter contre ce qu’il appelle les ghettos.

Le remarquable Sami Aldeeb lui a répondu, « sur notre site », par ce remarquable article sur la réalité de l’apartheid musulman.
(http://ripostelaique.com/lettre-ouverte-de-sami-aldeeb-a-manuel-valls-connaissez-vous-lapartheid-islamique/)

Dans le même temps, les habituelles pleureuses d’Allah ont parfaitement joué leur rôle.
« Boubakeur » nous a fait le coup des musulmans principales victimes des crimes islamistes.
Imaginons en 1942 un nazi modéré nous dire que les Allemands étaient les principales victimes de l’extermination des juifs !
« Moussaoui » a réclamé des sous pour mieux lutter contre les fanatiques, et a suggéré à la France d’assouplir son modèle laïque, et d’embaucher davantage d’aumôniers musulmans dans les prisons.
Message reçu cinq sur cinq, on n’a plus de sous, mais on va embaucher des prêcheurs qui, naturellement, vont expliquer dans nos prisons que les Juifs sont nos frères, que Mahomet est un homme de paix, et que l’islam et le bouddhisme, c’est pareil !

Et c’est Belkacem, franco-marocaine qui défend le voile des accompagnatrices scolaires, qui est chargé de faire enseigner la laïcité au sein de nos écoles, quand nombre d’élèves musulmans ne jure que par Hitler et Ben Laden (lire « Kiffe la France, de Jean-François Chemain).

Laurent Obertone, auteur de France Big Brother, résumait cette situation en disant :

« Nous sommes capables de transformer la décapitation d’un Français en une campagne géante de lutte contre l’islamophobie« .

C’est dans ce contexte, et une inversion permanente des valeurs, que « Riposte Laïque », et trois autres sites résistants, dont « Résistance républicaine », ont été victimes, ce mercredi soir, d’une attaque dont l’ampleur parait, à ce jour, exceptionnelle.

Soixante-mille sites, hébergés en Suisse, ont été mis hors d’état plusieurs heures durant, sous la violence de l’attaque, dirigée contre le seul RL.
Nous avons préféré laisser nos informaticiens nous proposer les meilleures solutions, devant cette attaque, d’une puissance cent fois supérieure aux plus violentes que nous avions eues jusqu’à ce jour, et nous proposer, quarante-huit heures après, des solutions à même de nous protéger plus efficacement contre des offensives d’une telle ampleur.
Même si nous pensons fortement à la piste de hackers musulmans, nous n’avons pas oublié que Manuel Valls n’écartait pas, quand il était ministre de l’Intérieur, de recourir à des hackers professionnels, pour lutter contre les « mauvais sites ».
(http://ripostelaique.com/les-dessous-dune-attaque-denvergure-contre-riposte-laique-et-dautres-sites-resistants/)

L’attaque de notre site est symbolique
de celle que subit la France.

Elle se situe sur deux niveaux.
D’abord, les islamistes sont plus que jamais dans la conquête de l’espace dans lequel ils évoluent, et imposent, par la violence et la terreur, leur loi :
-Constructions de mosquées, et chantage à l’élection du maire.
-Commerces halal, pour remplacer, parfois par la multiplication « d’incidents », les commerces traditionnels.
-Multiplication du voile, pour marquer l’espace public et mettre en échec la laïcité.
-Agressions contre les policiers, pour montrer à la France qu’il ne faut pas « persécuter » les musulmans.
-Insultes à la France et à nos compatriotes, et valorisation des assassins de Charlie.
-Chantage permanent à l’émeute, pour mieux faire interdire des représentations culturelles ou artistiques qui pourraient « choquer » les disciples d’Allah.
Nous sommes exactement dans la stratégie de conquête en peau de panthère, remarquablement décrite par René Marchand dans son ouvrage «Reconquista ou Mort de l’Europe».
Nous sommes également en plein dans le contenu du livre d’Hubert Lemaire, «Musulmans vous nous mentez», qui, la semaine dernière, a vu « Amazon » nous commander 850 ouvrages d’un coup de ce livre, plus une centaine d’ouvrages de « René Marchand », et deux cents autres livres de notre collection, occasionnant bien du travail à notre secrétariat…

Mais notre pays, déjà agressé par l’islam et l’immigration, est attaqué par les socialistes, et tous les adeptes du mondialisme.

Détournant à leur profit l’émotion « Charlie Hebdo » (ce qui ne durera pas), s’appuyant sur tout l’appareil propagandiste de l’Etat, dont ses journaleux et juges, ce régime a décidé d’accélérer le Grand Remplacement, et d’imposer l’immigration et l’islam à l’ensemble de nos compatriotes, surtout ceux qui, en fuyant les Territoires perdus de la République, essayaient de préserver un cadre de vue que les malheureux qui n’avaient pas les moyens de partir ont perdu depuis longtemps.

Les islamo-collabos comme « Plenel » et « Askolovitch », Mélenchon et Cazeneuve, responsables par leur politique de la mort de leurs potes de « Charlie Hebdo », mais de plein d’autres victimes françaises, au lieu de raser les murs, plastronnent sur tous les plateaux de télévision, sans la moindre opposition, et nous vendent leur soupe immigration-islam.

Ce régime, soutenu par ses valets journaleux-larbins et ses juges «Mur des Cons», va remettre en cause, dans un scenario digne de 1984 et de « Big Brother », nos libertés fondamentales, dont la liberté d’expression et celle de manifester.
C’est également toute la libre parole Internet qui va être visée.
Mais surtout, il va accélérer la logique de la loi SRU, et imposer l’immigration, qu’il va accélérer, et l’islamisation de notre pays, qu’il va encourager, sur l’ensemble du territoire, et notamment dans nos campagnes.

Notre pays est donc confrontée à une terrible guerre, qui lui est menée par les disciples d’Allah et par les collabos socialistes, prêts à toutes les trahisons et à tous les coups tordus pour garder le pouvoir.

Seuls les peuples peuvent éviter la catastrophe qui se dessine, le changement de peuple, de civilisation, et la dictature de l’islam.
Des mouvements comme « Pegida » en Allemagne, et les résistances qui voient le jour dans tous les pays européens, sont le seul rempart dont disposent les Européens, avec le bulletin de vote.

Le rassemblement de Paris, interdit par Cazeneuve-Boucault, et l’attaque dont Riposte Laïque vient d’être victime, ainsi que l’accélération du programme socialiste, illustrent mieux que de longs discours l’ampleur de la guerre à laquelle sont confrontés nos compatriotes.

Ce n’est pas «Je suis Charlie» qui va être à l’ordre du jour, mais :

«Je suis Charles Martel».

Cyrano

http://ripostelaique.com/  du n° 392, le 30/01/2015

« Tout le monde » et « quatre millions » sont suivis de points d’interrogation car nous n’avons, pour le moment, que les chiffres donnés par….les organisateurs !
Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, pourquoi pas trafiquer ces chiffres comme ils ont l’habitude de le faire…toujours dans leur intérêt, bien sur !
Il est certain que tout le monde n’a pas communié !
Au moins ceux qui doutaient déjà, ceux qui avaient trop peur malgré toutes les mesures de sécurité engagées (qui va encore payer ?), enfin les convaincus de la supercherie, tous ceux-ci ne participaient pas au carnaval !
Quant aux quatre millions, on a vite fait d’oublier qu’on englobe toutes les manifestations dans les villes provinciales, autrement motivées que par la présence des sommités étrangères !
Que reste-t-il pour entourer les V.I.P. ?

Soumission, On y Est Presque !

soumission (1)

La vrai soumission
des faux résistants !

Les attentats islamistes contre Charlie hebdo et l’épicerie casher vont renforcer les lois antiracistes qui visent quasi exclusivement l’extrême-droite (ou ce qu’il en reste).
On ne se trompe certes pas de cible, mais on se donne bonne conscience antiraciste à moindre coût. L’ennemi principal reste celui d’hier, ce qui évite l’affrontement avec celui d’aujourd’hui.
C’est l’islamisme radical qui fait monter l’antisémitisme en France en dénonçant la politique sioniste, ce ne sont certes pas les arguments, occultés par la loi et criminalisés, des révisionnistes sur les camps.

En réalité la montagne de mobilisation va accoucher d’une souris.

Mais il y a pire…
En fait on s’aperçoit au fil des semaines que la résistance affichée massivement et sans risque cède rapidement le pas à la lâcheté ordinaire.
Le film « Tumbunktu », charge féroce contre les barbus maliens, va être récompensé mais il a été, dans certains endroits, déprogrammés.
Même chose pour le film d’auteur l’« apôtre » ou pour la pièce «  lapidée ».
Les caricaturistes eux-mêmes mettent la pédale douce pour le respect de l’autre… quand cet autre est musulman.

En fait c’est, dans le milieu culturel, une sorte de «courage fuyons» qui donne raison aux djihadistes.
On n’ose plus critiquer l’islam pour ne pas stigmatiser les musulmans, on se soumet «à sa vision du monde» par crainte derrière le leurre du vivre ensemble.
La mobilisation pour la liberté débouche sur une dynamique favorable à ceux qui veulent islamiser notre société.
Un comble.

On se refuse à nommer l’ennemi le plus souvent, on  se refuse à le combattre vraiment pour ne pas stigmatiser sa religion et la justice est là pour freiner toute tentation de défense immunitaire de l’identité.
On va donc traquer les mauvais pensants non musulmans et gauchiser l’éducation nationale pour formater, sans s’embarrasser des libertés de penser, les enfants de plus en plus jeunes.
Comme dans tout régime totalitaire.
Tout cela est stupide.

Les djihadistes qui veulent détruire notre civilisation pour y imposer leur obscurantisme religieux se réclamant de l’islam se moquent du durcissement des lois antiracistes et de l’éducation laïque.
Ils sont dans un monde, dans une autre dimension où un livre et une proclamation  de soumission au seul vrai dieu, le leur, remplace toutes les connaissances  qui sont  donc inutiles sinon nocives.

On veut les impliquer dans un  système de pensée et de culture qu’ils considèrent comme le mal.

Ils n’ont pas besoin de lire puisqu’ils savent réciter.
On leur applique une éducation, qui est une rééducation « à la Viet », et qui n’est certes pas adaptée.
L’antiracisme est le soviétisme d’aujourd’hui a-t-on  déjà dit….
Il le prouve chaque jour d’avantage en ne prenant pas en compte  les réalités du moment pour s’acharner sur le passé.

Ce n’est pas contre les nazis qu’il faut résister, mais contre les islamistes.
La confiscation idéologique et le détournement de l’émotion de la tuerie de Charlie Hebdo auront des effets désastreux sur notre sécurité et le maintien de nos valeurs historiques.

Car cette émotion  est utilisée par des gens qui sont responsables de ce qui arrive et qui refusent de le reconnaître, car ils sont le bien et ne peuvent donc avoir tort, s’acharnant contre ceux qui avaient vu ou qui sont vraiment des insoumis….

La soumission objectivement progresse plus que jamais.

Jean Ansar pour « Metamag ».

http://free.niooz.fr/  du 30/01/2015

Trop Insignifiant Pour Les Médias !

logo_radio_courtoisie (1)

Jean-Marie Le Pen blessé dans un incendie

Un incendie s’est déclaré hier, dans la maison de « Jean-Marie Le Pen », âgé de 86 ans, qui a été légèrement blessé au visage en voulant échapper aux flammes, a-t-on appris auprès de son entourage.

«Il s’agit d’un départ de feu accidentel qui a pris vraisemblablement dans le conduit de la cheminée sur laquelle travaillait un ouvrier»,

à la mi-journée dans la maison de Monsieur Le Pen à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) rue Hortense, où habitent le président d’honneur du Front National et son épouse « Jany Paschos » depuis leur mariage en 1991.

Jean-Marie Le Pen a précisé qu’il se trouvait seul dans la maison quand l’incendie a éclaté.

«J’ai réussi à sortir par la fenêtre mais dans ma hâte, j’ai trébuché et je suis tombé sur le sol de la terrasse.
Rien de grave»,

a-t-il dit précisant que sa maison avait presque entièrement brûlé.

«La maison a brûlé, mon père était à l’intérieur.
Il est blessé au visage, mais il n’y a rien de grave, rien d’inquiétant»,

a répété la présidente du Front national (FN), « Marine Le Pen ».

Monsieur Le Pen «s’est réfugié sur la terrasse» et «est tombé en voulant échapper aux flammes», a expliqué une autre source.

Lui et son épouse Jany ont été pris en charge par les pompiers, mais leur état ne nécessitait pas une hospitalisation, a-t-on précisé dans l’entourage du président d’honneur du FN.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l’incendie.

http://www.ladepeche.fr/  du 27/01/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43