Archive | 24/02/2015

Si Vous Aimez Les Eclipses Solaires.

panneaux_3-300x165 (1)

Ce n’est qu’un phénomène naturel connu.

Le soleil est une source inépuisable d’énergie.
Sauf lorsqu’il disparait.
Et c’est ce qui va se passer le 20 mars prochain, au moins partiellement.
Une éclipse partielle du soleil va ainsi temporairement obscurcir le ciel européen.
Un petit évènement pour les admirateurs du ciel mais une grosse source d’angoisse pour les producteurs d’énergie.

« Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d’énergie solaire, soit l’équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite. »

explique une étude qui vient de paraître, réalisée par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz (« Entsoe »).

Cela représente le tiers de la consommation d’un jour d’hiver pour un pays comme la France.

« Le risque d’un incident ne peut pas complètement être écarté »

précise ainsi l’étude qui parle d’un « test sans précédent. »
Des pays comme l’Allemagne ou l’Italie ont une grande part de leur énergie qui provient des panneaux photovoltaïques.

Pour prévenir l’incident, une coopération européenne devrait être mise en place et l’utilisation temporaire de gaz ou de charbon devrait être privilégiée.

L’éclipse pourra être observée  avec des filtres spécifiques dans la matinée du 20 mars.

Padmalgam Dans Notre MécréFrance.

pas-damalgame-1456x648-300x133 (1)

Tu ne feras point d’amalgame !

J’ai ajouté au Décalogue un onzième commandement :
« Tu ne feras pas d’amalgame »
et mets un point d’honneur à l’observer.

Mais, malgré tous les efforts pour dissocier, éviter, détourner, euphémiser… etc,
« ça s’amalgame » chaque jour,
-quand pleuvent les nouvelles (merci Internet, empêcheur de s’abriter en rond) – décapitations, crucifixions, bûchers, viols, esclavage, attentats, meurtres, insultes, manifestes, et débarquements de masse, submersion désormais revendiquée,
-quand toutes les dénégations des bien-pensants sont balayées par la vague du réel, --quand les charlots de chez « Charlie », ouvrant les yeux, voient le diable à leur porte.

Pour le dire autrement, c’est comme l’image dans le tapis qui prend forme malgré ceux qui s’efforcent de défaire, la nuit, les amalgames qui se sont tissés la veille, et dont le dessin est de plus en plus visible.
Alors, pour nous distraire, on nous jette en pâture les affaires de cul/cœur, DSK et Cinquante nuances…,
-un étalage de turpitudes revendiquées d’une part – mais la justice «n’a pas à s’occuper de morale», n’est-ce pas ? –
-de l’autre un éventail : un p’tit coup montré, un p’tit coup caché.
Au malheur des femmes (tarifées) d’un côté, au bonheur des femmes (libérées) de l’autre.
Allez, Français, occupez-vous de votre sexe et laissez tomber la politique, le chômage, le remplacement petit ou grand !
On raille les Byzantins qui, selon la légende, discutaient du sexe des anges quand l’ennemi était aux portes.
Que faisons-nous d’autre ?
Sauf qu’il ne s’agit plus des anges, mais des mortels, hommes, femmes et plus si affinités.

Plus troublantes, toutefois, des défenses de DSK qu’on lit ici ou là :
Revanche des hommes, des vrais, sur une société féminisée, qui étouffe la virilité.
Le sexe « rude » caractériserait les siècles heureux de la fierté masculine, qui s’épanouit sans doute dans le « troussage de domestique ».
« Au-bonheur-des-dames » passe par la réactivation de la Philosophie dans le boudoir propre à déniaiser les donzelles (leçon essentielle de l’ouvrage : pour ôter aux filles toute inhibition, leur apprendre à mépriser leur mère).
On en reste sans voix.
C’est là vraiment la leçon de notre civilisation, gréco-romaine puis chrétienne ?

D’Homère à Chrétien de Troyes, du Cantique des Cantiques à Pétrarque, pour parler d’époques où apparemment les hommes ne doutaient de leur virilité, était-ce bien le sexe « rude » que l’on prônait, célébrait comme gage d’une identité heureuse ?

Un nouveau motif peut-être dans l’image du tapis :
Derrière cette défense du héros du « Sofitel » et cette mâle résistance aux tentatives de castration se profile comme une obscure fascination pour les disciples du prophète, qui savent mettre les femmes à leur vraie place (voir « Houellebecq »).
Comme si l’héroïsme solaire du champ de bataille avait pour revers nocturne l’abattage (à tous les sens) des femelles subjuguées.

Oups !
Flagrant délit d’amalgame :
Mea Culpa !

Olga Le Roux

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/02/2015

 

padamalgam-960x648-300x202 (1)

Nos Gouvernants Au Diner Du CRIF.

laiciteautableau1

Roger Cukierman dédiabolise
le Front national…

Chaque année c’est le grand jour du traditionnel banquet du « CRIF ».
Le « CRIF » fondé en 1944 et devant lequel, depuis peu, Président, Premier ministre, simples ministres et autres chefs de partis politiques viennent se faire tirer les oreilles.
Ce qui, en mars 2005, dans le journal « L’Arche », fit dire à « Alain Finkielkraut » :

« Le pavillon d’Armenonville est une merveilleuse salle de Bar Mitzvah.
Voir cet endroit transformé annuellement en une espèce de tribunal dînatoire où les membres du gouvernement français comparaissent devant un procureur communautaire, cela me met très mal à l’aise. »

Pourtant, ce matin du 23 février, sur les ondes d’ »Europe 1″, « Roger Cukierman », actuel président du comité « Théodule » en question, paraissait réviser ses jugements à propos d’un Front national paraissant consolider, dans les récents sondages tout au moins, sa place de premier parti de France.
Il estime, certes, qu’il s’agit d’un « parti à éviter » pour lequel il ne votera « jamais », mais lui accordant toutefois ce satisfecit :

« C’est un parti qui, aujourd’hui, ne commet pas de violence. »

Parce qu’il en commettait «hier» ?

Lesquelles, SVP, très cher Monsieur ?

En revanche, et ce toujours à l’en croire :

«les actuelles violences antisémites sont commises par des jeunes musulmans.
Bien sûr, c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes. »

Parfaitement exact, sachant que le «padamalgam» ne saurait faire l’économie de cette vérité première :
Tous les musulmans ne sont pas des fondamentalistes islamiques assassins, mais tous les fondamentalistes islamiques assassins sont des musulmans…

Quant aux injonctions de « Benyamin Netanyahou » faites aux Français de confession ou d’origine juive à s’exiler en Israël, cette seule réponse :

« Je crois que les gens qui envisagent de partir ne prennent absolument pas en considération les propos du Premier ministre israélien. »

On ne saurait mieux dire.
Idem pour les dingueries consistant à changer nos fêtes chrétiennes dans la France ultramarine :

« Je suis partisan de rester dans la tradition française judéo-chrétienne, et je souhaite que la France puisse revenir à ce qui existait il n’y a pas si longtemps, quand on disait “heureux comme Dieu en France” pour les Juifs. »

Tant qu’à faire patte de velours, le très imprévisible « Roger Cukierman » reconnaît à Marine Le Pen le fait d’être «personnellement irréprochable»
Quelle révolution copernicienne !
Nonobstant, au Front National, toujours tricard de buffet mondain du CRIF, il y aurait « tous les négationnistes, les vichystes, les pétainistes ».
Certes.
Mais les premiers viennent historiquement de l’ultra-gauche.
Pierre Guillaume » ou « Serge Thion » au premier chef.
Quant aux autres, on en retrouva partout dans les partis politiques de l’immédiat après-guerre.
Même un défunt président de la République dont on apprit, au terme d’un double tontonnat, qu’il avait un peu été décoré par le maréchal Pétain, alors que Jean-Marie Le Pen n’était alors qu’un jeune résistant.

Lequel se battit coude à coude avec « Tsahal » durant l’équipée du canal de Suez, en 1956.

Un peu plus de dix ans plus tard, un célèbre général «stigmatisait» un«petit peuple d’élite, dominateur et sûr de lui».
D’où cette question :
Dans cette carpe farcie trop cuite et recuite, qui est républicain et qui ne l’est pas ?
On se demande.
En attendant, « Roger Cukierman » a déjà débroussaillé le chemin et n’en est pour l’instant qu’au stade des préliminaires.
Avec Marine Le Pen…les choses prennent du temps.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/02/2015

La Généalogie Bientôt Interdite ?

nique-la-france-212x300 (1)

Nous sommes les Mécréants
de MécréFrance.

Nous entendons régulièrement parler d’enfants qui reviennent attristés de l’école en expliquant entre deux sanglots :

« Moi, je n’ai pas d’origine. »

Cette lamentation intrinsèquement idiote est le résultat de la pression des allogènes qui se moquent de ces petits babtous qui ne peuvent se revendiquer de ces sommets de la civilisation que sont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie.

La solution pour ces enfants « Français de France » doit venir de nous, leurs parents.
Et l’une des solutions s’appelle généalogie !
Cette passion « bien de chez nous » bénéficie de manière extraordinaire des avancées de la technologie.
Les registres des archives départementales sont désormais tous en cours de scan et de mise en ligne. Les données se croisent et se vérifient sur « Geneanet », etc.

Et l’histoire des familles françaises, jusqu’aux plus modestes, s’inscrit dans le roman national.
Chacun trouvera ses héros morts en 14-18, son décapité à la Révolution, son petit seigneur local, etc. Et pourquoi pas une ascendance capétienne, ce qui ouvre des perspectives immenses au rêve commun familial !

La généalogie pratiquée en famille est un exercice toujours ludique, qui s’apparente aux enquêtes policières et qui, par définition, est sans fin.

Seulement voilà…

Dans le monde post-1984 que construit la gauche de Taubira à Juppé, rien n’est plus insupportable qu’une origine familiale, surtout si elle est de France :

c’est le summum de l’inégalité !

Et ne parlons même pas de ces enfants nés « de deux papas » ou « de deux mamans ».
Il va bien falloir qu’un jour on leur dise la vérité vraie :
Non, le monsieur qui embrasse ton papa n’est pas ton géniteur.
En vérité, tu as eu une maman, mais ces deux hommes ont décidé de t’en priver…
Cher petit, sèche tes larmes et direction le psy pour les vingt prochaines années.

On le voit :

La généalogie entre en conflit frontal avec cette société hors-sol que construisent les monstres qui tentent de nous gouverner.

C’est donc une parfaite raison pour développer cette discipline, en faire la promotion autour de nous et y passer du temps en famille.

Avant que Taubira ne l’interdise.

Robin de La Roche

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/02/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43