FRANCIA, Médias

Les Cartes De Presse En Chute Lente.

presse (1)

Les jeunes journalistes continuent à fuir leur métier.

La commission des cartes d’identités des journalistes professionnels (CCIJP vient de publier ses statistisques pour l’année 2014.

Le nombre de cartes de presse continue son érosion lente :
36 317 cartes ont été délivrées en 2014 contre 36 823 en 2013 (-1.4%).
Parmi celles-ci, la proportion des femmes continue d’augmenter doucement (+0.3%), s’établissant à 46.3%, mais elles sont plus souvent en CDD ou pigistes que les hommes, le syndrome du plafond de verre existant également dans la profession qui a le plus dénoncé ce phénomène.
Par ailleurs l’Île-de-France continue d’abriter 58% des journalistes et 2/3 des pigistes et des CDD – cette distorsion est aussi due au fait que la « CCIJP » classe dans cette région les journalistes travaillant à l’étranger.

Le nombre de premières demandes satisfaites augmente par rapport à 2013 (1748 en 2014 contre 1716 en 2013), le nombre de celles qui viennent de journalistes formés dans les cursus reconnus est stable (284 contre 286 il y a un an).
En revanche le nombre de stagiaires, c’est à dire des journalistes qui ont un à deux ans d’expérience, s’effondre de 8% en un an.
Diverses explications peuvent y être apportées, dont la faiblesse des revenus des jeunes journalistes ou encore l’absence de perspectives d’embauche stable à court terme dans une profession en crise, beaucoup plus connue pour ses innombrables plans de départs volontaires, le tout conduisant de jeunes collègues à sortir de la profession à peine entrés.

Trois autres métiers sont en voie de disparition parmi les titulaires de la carte de presse.
-D’abord, les dessinateurs de presse, qui sont depuis longtemps marginalisés.
Ils ne sont plus que 20 à être encartés en 2014 contre 23 l’année précédente.
-Ensuite, les pigistes qui ne sont plus que 300 à être encartés et dont le nombre s’effondre de 13% en un an.
-Enfin, les photojournalistes qui ne sont plus que 806 titulaires de la carte de presse, contre 1446 en 2001.

http://www.ojim.fr/ du 27/02/2015

Ce sont des motifs « politiquement corrects » qui viennent d’être brièvement énoncés.
On peut énoncer, aussi rapidement :
-la censure à pesant sur nos médias autorisés,
-l’orientation certaine et subjective de certains médias.
-surtout la méconnaissance de notre langue Française.

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43