Archive | 20/03/2015

Un Adieu Triste Et Déchirant

adieu1 (1)

Bravo ! Bravo ! Bravo !

Ce que vous avez fait est vraiment fantastique,  parole d’Allah !

Oui, vous avez su enfin exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.

Oui, vous avez su conquérir votre liberté.

Oui, nous Français et Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela

il y a quelques années,  sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité.

§§§§§§§§§§

Admiratifs et un peu tristes, car évidemment vous allez nous quitter !

§§§§§§§§§§

Mais c’est pour retourner chez vous bien sûr,

pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique,

pour rebâtir votre pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre,

qui ne sera donc pas calqué sur le modèle occidental décadent

dont vous avez tant souffert chez nous.

§§§§§§§§§§

N’ayez pas le cœur serré, nous comprenons vos priorités :

Les maigres allocations et autres avantages sociaux

que nous vous octroyons sont si dérisoires par rapport

à la manne céleste que vous allez récolter en vos contrées enfin libérées.

§§§§§§§§§§

Nous comprenons qu’ayant tellement souffert

de notre envahissante chrétienté,

vous préfériez revenir à une république laïque et libre,

et que vous aspirez à occuper dorénavant

des postes à hautes responsabilités,rémunérés en conséquence,

et que vous aurez plaisir à retrouver

la douceur de votre climat sud-méditerranéen.

§§§§§§§§§§

Bien sûr, soyez convaincus que nous serons très tristes,

car vous allez beaucoup nous manquer.

Nous ne verrons plus de prénoms à consonnance maghrébine

dans les faits divers des journaux,

beaucoup de coutelleries devront fermer leurs portes,

les producteurs de moutons vont se reconvertir,

§§§§§§§§§§

SOS racisme et le MRAP vont mettre la clef sous la porte.

Les démineurs vont connaître le chômage,

les réduction d’effectifs vont frapper en masse nos forces de l’ordre,

les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées,

le prix du café dans les bistrots va augmenter.

Mais nous sommes résignés, et nous surmonterons tout cela.

§§§§§§§§§§

Mieux, nous voulons même faire un geste pour vous remercier :

Aussi nous allons affréter tous les moyens de transport disponibles

pour que votre retour au pays se fasse dans les meilleures conditions.

§§§§§§§§§§

Allez sans vous retourner,

sans peur ni honte de nous abandonner

dans une situation financière critique,

rappelez-vous que nous aurons encore à gérer

tous les Roumains et les gens du voyage.

(oui, ceux qui circulent avec leurs luxueuses berlines d’importation

et leurs magnifiques maisons roulantes).

§§§§§§§§§§

Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de l’Ascension et de Noël

  (eh oui, nous y croyons encore),

envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du coucous et du jasmin,

car, ici, après votre départ nous n’en trouverons plus !

§§§§§§§§§§

Et si jamais nous n’arrivons pas à nous passer de vous,

vous nous accueillerez.

§§§§§§§§§§

Vous allez certainement penser à mettre en place,

pour nous accueillir dignement,

des allocations spécifiques pour émigrés,

des mutuelles gratuites, la C.M.U., l’A.M.E.,

une priorité aux logements, etc…

§§§§§§§§§§

Vous serez ouverts à cette société multiculturelle

que vous revendiquiez à corps et à cris chez nous,

vous nous permettrez d’élever des cochons,

et vos forces de l’ordre supporteront

d’être insultées sans broncher.

§§§§§§§§§§

Nous revendiquerons nos droits, pas nos devoirs,

et si ça ne marche pas, alors on caillassera vos administrations

et on mettra le feu à quelques bagnoles.

§§§§§§§§§§

Et si vous ne nous construisez pas rapidement des églises,

nous brulerons vos mosquées.

§§§§§§§§§§

Merci de nous avoir appris comment faire.

§§§§§§§§§§

Après tout…

l’histoire est un éternel recommencement.

Autre Que Réseau Social

La Drogue Va Encore Progresser.

salle-de-shoot (1)

Reste le vote des sénateurs !

L’expérimentation de «salles de consommation de drogue à moindre risque» (« SCMR ») a été votée mercredi en commission par les députés.

Les « promoteurs » passent volontairement sous silence les effets négatifs de ces salles sur la prévention, la thérapie axée sur l’abstinence et la répression du trafic de drogues.
Ils ne parlent pas, non plus, des nuisances éventuelles pour les riverains, des toxicomanes qui déambuleront et consommeront dans les rues autour de la salle de shoot.
Pourtant, ils savent très bien qu’on ne peut pas « boucler » jour et nuit dans le même local un toxicomane qui s’injecte de la cocaïne jusqu’à vingt fois par jour et plus !

L’ouverture de salles de shoot :

– brouillera les messages de prévention adressés aux jeunes :
Les parents – et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont chargés d’exercer l’autorité sur les plus jeunes – leur disent et leur répètent que la consommation de stupéfiants est mauvaise, dégradante, dangereuse, et peut- être mortelle.
Et voilà que le gouvernement va non seulement en tolérer le commerce et la consommation, mais encore va faire en sorte de faciliter son usage, le rendre «confortable».

– constituera un faux signal pour les toxicomanes :
Des professionnels des thérapies axées sur l’abstinence estiment que l’installation confortable des toxicomanes dans leur dépendance leur enlève toute motivation pour entreprendre un sevrage et un traitement de réhabilitation.
On lui dit en quelque sorte :

« Je te donne ce qu’il faut, mais fiche-moi la paix ! »

– ne résoudra en rien le problème des overdoses… :
le toxicomane ne planifie pas ses injections.
Il se pique quand il en ressent le besoin (jusqu’à vingt fois par jour et plus dans le cas du cocaïnomane fortement dépendant).
Le nombre de seringues abandonnées ne va donc pas diminuer, à moins d’installer des salles de shoot tous les 200 mètres et de les tenir ouvertes jour et nuit.

– … ni le problème des seringues abandonnées :
Il n’existe aucun lien avéré entre la présence des salles de shoot et la réduction du nombre de surdoses.
À Zurich, par exemple, qui compte plusieurs de ces locaux depuis les années 1990, le nombre de surdoses mortelles est passé de 45 en 1999 à 63 en 2005.
À Genève, qui dispose d’un local d’injection depuis fin 2001, le nombre de surdoses mortelles a doublé en 2005, passant de 5 à 10.
Autre exemple, à Sydney (Australie), le taux de surdoses dans la salle d’injection était trente-six fois plus élevé que dans les rues de Kings Cross, le quartier le plus mal famé de l’Australie.

– n’aura aucun impact sur le nombre d’infections virales (SIDA, hépatites) :
iIl n’existe, à ce jour, aucune preuve que les salles de shoot contribuent à réduire le nombre de cas d’infections virales du type VIH et hépatites B et C.
Toute injection est à haut risque du fait que la conscience du toxicomane est altérée sous l’effet de la drogue.

– constituera un puissant signal pour les dealers :
Une salle de shoot est une zone de non-droit où la consommation de drogues illicites est liée, dans les parages immédiats, au trafic de drogues.
Toute initiative qui «positive» la consommation de drogues la facilite et la banalise.

– nuira à la répression du trafic de drogue :
Une salle de shoot complique le travail de la police.
S’il observe un « deal », le policier ne pourra plus recueillir le témoignage du client pour confondre le trafiquant, car la consigne est de ne pas « stresser » les consommateurs dans les salles de shoot et ses environs.

Serge Lebigot

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/03/2015

Qui Est Le Pire Ennemi De La France ?

fn-1456x648-300x133 (1)

C’est Vous,
Monsieur Manuel Valls !

Le dernier scrutin cantonal de 2011 avait été marqué par un taux d’abstention de 55 % et par ce qui fut alors considéré comme une forte poussée du FN :
15 % au 1er tour, soit environ 5 points de plus qu’en 2004.
Malgré celà, la gauche, incluant les Khmers verts et rouges raflait la mise en emportant 60 % des départements.
La droite était balayée.

Aujourd’hui, dans la foulée des municipales et des européennes de 2014, il ne fait aucun doute que la gauche subira en mars une déculottée magistrale, même en bénéficiant encore un peu de l’effet d’aubaine qu’elle a su honteusement susciter à son profit après la tuerie du 7 janvier 2015.

Le Premier ministre s’est lancé hier soir dans l’Aude à l’assaut de ce scrutin improbable, espérant sans doute « inverser la tendance » (c’est une obsession chez ces gens-là) en surfant sur une ligne stratégique qui ne surprendra personne, compte tenu des sondages qui donnent le FN largement gagnant avec autour de 30 % des suffrages.
A entendre notre « Mussolini au petit pied » éructer face à son public, il n’y plus qu’un seul ennemi en France, ce n’est ni le chômage, ni les « finances », encore moins l’islam sanguinaire…
C’est le Front National !

On a eu droit à tous les poncifs, à toute la logorrhée traditionnelle de la gauche hargneuse, vindicative et finissante :
la République, les Valeurs, le Progrès, le Rassemblement face à l’hydre fasciste et autres balivernes…
-Français, sachez le, si vous votez pour des Conseillers Départementaux FN, c’en sera fini de vos libertés, de la république, de la démocratie et de la paix civile,
-l’économie s’écroulera, le chômage explosera, les banlieues seront à feu et à sang,
-des tsunamis frapperont nos côtes,
-les fleuves déborderont de leurs lits et engloutiront nos villes,
-les volcans endormis se réveilleront et cracheront leurs ardentes entrailles,
-la forêt française se consummera dans un feu d’enfer,
-les avions tomberont comme des mouches,
-les vieux mourront de la canicule en été et de la froidure en hiver,
-les femmes accoucheront de bébés difformes, le bras droit levé vers le ciel et une croix gammée incrustée sur leurs petits fronts…

J’en oublie peut-être ?
Une nouvelle invasion des Uhlans, éventuellement ?
Le déluge ?
Une guerre nucléaire avec Poutine ?
Un débarquement d’humanoïdes envoyés par les Centauriens ?

Valls-21-500x797 (1)

Monsieur le Premier Ministre,
je vous le dis avec tout le respect dû à votre fonction,
le Peuple Français en a marre de votre incompétence,
de vos manipulations,
de vos mensonges
et de vos trahisons.

Car enfin…

QUI a laissé se développer une justice laxiste et partiale, favorisant les criminels et les assassins, méprisant les victimes, réduisant voire supprimant les peines de prison, libérant les individus les plus dangereux et poursuivant les citoyens honnêtes ?

C’EST VOUS !

QUI maquille la montée inexorable de la violence et de l’insécurité, qui protège le honteux Syndicat de la Magistrature, officine corporatiste marxiste et factieuse d’une profession qui devrait être exemplaire et impartiale ?

C’EST VOUS !

QUI a ignoré, méprisé, réprimé dans la violence les manifestations populaires hostiles à des réformes sociétales, aussi inopportunes qu’inutiles et dangereuses ?

C’EST VOUS !

QUI, tout en se réclamant frénétiquement des lumières, des droits de l’homme et de la république, mène une politique fascisante et réductrice des libertés, pourchassant, emprisonnant, faisant taire et tuant médiatiquement (en attendant mieux) ceux qui chantent une autre musique que la doxa officielle ?

C’EST VOUS !

QUI conduit une politique de classe, surprotégeant la caste privilégiée des haut-fonctionnaires et taxant sans répit et sans limite les travailleurs et les entreprises du secteur privé, créateur de richesses ?

C’EST VOUS !

QUI a déchiré dans les livres scolaires les plus belles pages de l’Histoire de France pour ne pas « offenser » les minorités hostiles et agressives qui méprisent et haïssent notre pays et ceux qu’ils nomment avec mépris les « Souschiens » ?

C’EST VOUS !

QUI pratique avec un plaisir manifeste les actes de « repentance », n’hésitant pas à tricher voire à tordre l’Histoire de la France, premier pas vers la destruction de notre culture et de notre patrimoine, à l’instar de ce qu’ont fait les « Talibans » et, plus récemment, les abrutis de l’Etat Islamique ?

C’EST VOUS !

QUI maquille les chiffres, baillonne et manipule la presse, refuse les statistiques ethniques et assure contre toute évidence que « l’immigration est une chance pour la France », et condamne ceux qui prétendent – ce que nul n’ignore – que la population carcérale est majoritairement musulmane ?

C’EST VOUS !

QUI s’acharne à détruire les valeurs de la France, tout en ayant fait semblant de les défendre le 11 janvier en bombant le torse dans une opération de communication abjecte visant à récupérer à son profit le prix du sang ?

C’EST VOUS !

QUI a soutenu, un temps, un ministre des finances corrompu, spécialiste de la fraude fiscale de grande ampleur, champion des placements douteux dans des paradis fiscaux, qui plus est menteur et parjure devant la représentation nationale ?

C’EST VOUS !

QUI s’acharne à écraser le Peuple Français sous les taxes, les impôts et les charges, en pire que ne l’ont jamais fait les seigneurs féodaux et les plus cruels monarques de « droit divin » ?

C’EST VOUS !

QUI, par incompétence rouerie ou paresse, s’est révélé incapable de comprendre et d’anticiper l’évolution du pays, du monde et du système économique et financier ?

C’EST VOUS !

QUI attend passivement une hypothétique reprise internationale pour éviter de faire les réformes pourtant nécesssaires au redressement ?

C’EST VOUS !

QUI a ouvert en grand les vannes de l’immigration massive pour accélérer « le grand remplacement » de la population Française dans le seul but de se reconstituer un électorat à sa botte ?

C’EST VOUS !

QUI anesthésie chaque jour un peu plus le peuple qui l’a élu, lui dissimulant la guerre civile endémique qui a déja commencé, refusant de prendre les mesures nécessaires pour protéger le personnes et les biens, qui sont les premières fonctions régaliennes de l’Etat ?

C’EST VOUS !

L’ennemi de la France, Monsieur le Premier Ministre, ce n’est pas le Front National, c’est vous !

corruption (1)

Aucun gouvernement, aucun régime, aucun parti n’aura autant mérité un procès public pour haute trahison que le votre.

valls-discours

En mars, les Français auront à coeur de «sortir les sortants», et d’envoyer massivement dans les territoires des représentants du Front National, ne serait-ce que pour adresser un message clair, dans les banlieues comme en Afrique et dans le monde entier, que l’immigration musulmane n’est plus la bienvenue en France, et que notre Patrie en colère a enfin décidé de reprendre en mains son destin.

Marc Le Stahler

http://www.minurne.org/  du 27/02/2015

elections2015-300x168 (1)

Le Philosophe Et Les Crétins.

colere (1)

Les crétins s’excitent
parce qu’ils sont à genoux !

S’il y a en ce moment une confrontation, c’est bien celle-là :
Celle du philosophe et des crétins, les crétins de gauche qui sont paniqués de voir, comme le souligne Alain de Benoist dans l’entretien au journal « Le Point », le sol du pouvoir se dérober sous leurs yeux.

Il faut en effet le dire et nous l’avons dit ici à plusieurs reprises , le système perd les pédales car il ne contrôle plus rien.
Tout est en roue libre et plus personne, même chez les élites de gauche et surtout d’ailleurs dans les élites de gauche, ne croit plus aux discours.
Vue de loin, la France est brisée non seulement économiquement par les choix irrationnels d’hier – la désindustrialisation – comme ceux d’aujourd’hui – la transition énergétique – mais plus grave, elle s’effondre intellectuellement par son délire fascisant, voyant des nazis partout, y compris chez les libraires ou les philosophes.

Dans la confrontation du jour (« Alain de Benoist », « Michel Onfray » contre Manuel Valls ou Le Guen, la «mafia de gauche» comme désigne si bien « Michel Onfray » ceux que nous appelons ici les «solfériniens»), il y a de l’hystérie dépressive, de la paranoïa latente mais surtout et avant tout un refus du penser, une démission du « penser ».
Or, ce refus, cette démission du penser qui consiste par exemple à ne pas vouloir discuter avec le « GRECE » ou le Front National, à dénoncer en permanence les intellectuels ou professeurs qui franchiraient la ligne jaune, est une maladie incurable.

Cette maladie couvait depuis longtemps, depuis le tournant « libéral » de 83, l’idéologie antiraciste mièvre de «Touche pas à mon pote», depuis la pitoyable et sirupeuse «culture de gauche», ou  le totalitarisme de l’édredon (l’homosexualité à tous les étages).
La Gauche, les élites de gauche, c’est-à-dire en gros, tout le corps enseignant, ont ainsi abandonné toute forme de lucidité critique.
Mais sans lucidité critique, la culture s’effondre sous son propre poids.
C’est exactement ce qui arrive à la France, pays pourtant si cultivé.
Elle ne pense plus, pire se refuse à penser.
Non seulement, Manuel Valls n’a jamais lu une seule ligne d’« Alain de Benoist » – ni d’ »Onfray » sans doute – mais il lance un appel sournois à ne pas lire exactement comme cet inspecteur qui réprimandait une professeur de français parce qu’elle faisait « trop lire » ses élèves et risquait du même coup de leur faire « adopter des habitudes élitistes » .
Nous avions évoqué ici-même le propos d’une inspectrice de philosophie qui réprimandait un jeune stagiaire parce qu’il donnait à travailler à ses élèves un texte de « Kant » en classe technologique.
Or, ce qu’oublie le pouvoir  – et il faudrait sur ce point reprendre à la lettre les « Sophistes » si décriés – c’est qu’on ne gouverne pas par la force mais par les mots c’est-à-dire les idées et la pensée.
Un pouvoir qui ne pense plus, qui pire en appelle à ne plus penser est un pouvoir mort, un pouvoir nu, un pouvoir abandonné.

Mais disons autrement et plus positivement :
Ils sont coléreux parce qu’ils savent qu’ils ont déjà perdu.
C’est comme la mer, – qui ne contrôle pas la mer, ne contrôle pas le monde – :
Qui a perdu le terrain des idées a perdu le pouvoir.
La situation est donc pour le moins paradoxale.
Le problème des Français est économique,  et le gouvernement répond intellectuellement, crie à l’aide, en appelle aux élites « cultivées » contre le peuple (de gros veaux qui ne savent forcément pas voter !).
C’est ainsi, quand tout s’effondre, qu’on croit encore pouvoir s’accrocher aux idées progressistes qu’on a pourtant en permanence toujours trahies sans se rendre compte que ces trahisons soutenues hier, ont, du coup, rendues obsolètes toutes ces idées.

Le roi est nu, oscillant entre le ressassement édulcoré des anciennes utopies de sa jeunesse et le constat désenchanté de l’état présent du pays.
Il devient dès lors colérique, hystérique, nerveux, capable de frapper demain sur quiconque contesterait son angélisme à la croisée des chemins.
Mais il est sans bataillon républicain.
Il n’y a plus personne même chez les élites de gauche pour rédiger les argumentaires, militer au sens noble du terme, coller les affiches, plus personne capable de soutenir le débat et d’élever la contradiction.
Ils ne pensent plus mais dénoncent, insultent, en fait s’excitent pour un rien.

Souvenez-vous de De Gaulle et des Sartriens.
Quand on attaque les philosophes, c’est qu’on a déjà perdu.

Michel Lhomme

http://www.polemia.com/  du 19/03/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43