Archive | 21/03/2015

Les Belles Promesses Hollandaises !

hollandenoir (1)

Et toujours, ce même président !

Recevant à Matignon, en compagnie de « Marisol Touraine », les représentants des principaux syndicats de médecins et d’internes, vent debout contre le projet de généralisation du tiers payant, Manuel Valls a tenu à doucher d’éventuelles illusions de ses visiteurs, à soixante-douze heures des départementales :

« Après les élections, vous aurez en face de vous le même Premier ministre et la même ministre de la Santé ! »

Une version politique, en somme, du fameux vers de « Dante » :

« Vous qui entrez, renoncez à toute espérance ! »

Où l’on pourrait voir un exemple de plus de l’arrogance que l’on prête assez communément à l’ancien député-maire d’Évry.
Une façon de dire :

« Votez comme il vous plaît, je n’en ai rien, nous autres les socialistes, nous n’en avons rien à faire.
Défaite, déroute ou débâcle, les institutions nous protègent, et nous ne laisserons pas perdre une miette du gâteau que vous avez eu l’imprudence de nous offrir. »

Il est vrai qu’il n’y a pas plus de raisons que le Premier ministre donne sa démission le 23 ou le 30 mars que le 21, le 24, le 29 ou le 31.
Ni moins.
Ce gouvernement et ce président, minoritaires depuis longtemps, bravent en permanence leur impopularité et défient avec insolence le pauvre peuple qui n’en peut mais de les déloger avant le 6 mai 2017, terme du mandat de Monsieur Hollande qui, du reste, sur la base de la réussite de son premier quinquennat, ne dissimule guère son intention d’en briguer un second.

Mais, dira-t-on, où M. Valls, qui ne saurait ignorer qu’il est un fusible susceptible de sauter au gré des humeurs et des calculs de son président, puise-t-il l’imperturbable assurance qu’il affiche à tout moment ?
Certes dans la force de caractère qu’on lui prête généralement.
Mais plus encore, de toute évidence, dans celles (les assurances) que lui a prodiguées le chef de l’État, comme en son temps il en avait gratifié un certain « Jean-Marc Ayrault ».

« Mon petit Manuel, quoi qu’il arrive, quoi que disent, quoi que fassent les commentateurs, les sondeurs, les comploteurs et même les électeurs, n’ayez aucune crainte.
Vous pouvez compter sur mon soutien et sur votre maintien.
C’est moi qui vous le dis, sans restriction et sans réserve, les yeux dans les yeux et la main sur le cœur, en toute franchise, en toute loyauté et, si vous le permettez, en toute amitié, foi de président.
Vous pouvez me faire confiance. »

À la place de Manuel Valls, nous ferions déjà nos valises.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 21/03/2015

Qui Donc Est Accueilli En Europe ?

immigresitalie (1)

Combien de terroristes islamistes
dans le flux  des « migrants » ?

« Gilles de Kerchove », Coordonnateur de l’Union Européenne contre le terrorisme, vient de déclarer à Vienne en marge d’une réunion avec des ministres des nations des Balkans, d’Autriche et d’Italie :

« Nous devons être vigilants.
Il est relativement facile de pénétrer dans l’Union européenne quand on se mêle au flux de migrants »

Les écailles semblent être enfin tombées des yeux de certains eurocrates.
Le belge « Gilles de Kerchove », qui reconnaît avoir jusqu’alors « évité d’évoquer le risque d’infiltrations par voies humanitaires« , admet qu’il fallait désormais « être vigilant« .
Il a en outre reconnu que l’Europe, jusqu’ici confrontée à des infiltrations ponctuelles de terroristes de l’ »Etat Islamique », devait s’attendre à des attentats de « grande ampleur ».
Ce qui est intéressant c’est que le Coordonnateur a mis ses constatations en parallèle avec le fait que, selon « Eurostat » (« office européen de statistiques »), les demandes d’asile politique dans l’Union ont explosé en 2014 pour avoisiner le demi million (dont 20% de « syriens »).

C’est un premier pas.

Le raisonnement qui en découle n’est que de bon sens :
s’il y a – ou s’il est seulement possible qu’il y ait- nombre grandissant de suppôts de l’ »Etat Islamique » noyés dans la masse des « migrants » en provenance de pays islamisés, et si ces gens là sont d’évidence des terroristes potentiels formés au djihad, l’accueil massif des « migrants » constitue donc un danger et en vertu du simple principe de précaution il importe donc d’interdire et d’empêcher toute cette immigration dont, de toutes façons, l’Europe n’a aucune utilité.

Ne rêvons pas trop tout de même, même si les dirigeants de l’UE prennent conscience du risque grandissant de puissante pénétration djihadiste dans les fourgons de l’immigration allogène, il est peu probable qu’ils en tireront les conséquences qui s’imposent, des conséquences jugées indignes au nom des angéliques et castrateurs droid’lomes ou impensablement hostiles aux desiderata du « nouvel ordre mondial » lequel « in fine » vise à éradiquer le caucasien.

Et la politique du « grand remplacement » risque de continuer quelles qu’en soient les dégâts collatéraux… jusqu’à ce que le populaire « souschien » se débarrasse de toute cette engeance, au besoin « manu militari », et prenne son destin en main.

Yves Darchicourt

http://synthesenationale.hautetfort.com/  du 21/03/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43