Archive | 23/03/2015

Le PS A Bien Pris Une Belle Raclée !

internet (1)

Une raclée mémorable !

Tous les observateurs s’attendaient à une rude soirée pour le PS, et la fébrilité quasi pathologique de Manuel Valls depuis trois semaines laissait penser que les sondages non publiés devaient être aussi mauvais que ceux annoncés.
Ils n’ont pas été déçus car en dépit du déni du Premier ministre qui s’est félicité de l’efficacité de sa campagne hystérique, le PS a bien pris la raclée mémorable attendue.

Si l’on s’en tient à ces moyennes nationales de 21 % des voix pour le PS et de 35 % des voix pour le bloc de gauche mises en avant par les médias, le bilan de la soirée est déjà sévère.
En effet, comme le décompte du ministère de l’Intérieur englobe dans cette moyenne tout un tas de binômes divers gauche, le score du PS seul est, en vérité, bien inférieur à 20 % et le bloc de gauche ne représente plus qu’un tiers des Français contre plus de la moitié lors des scrutins précédents.

Mais, c’est surtout en termes de conséquences sur le nombre d’élus dimanche prochain que ce résultat doit être analysé.
Compte tenu du mode de scrutin qui ne qualifie pour le second tour que les deux binômes arrivés en tête ou les candidats ayant recueilli le suffrage de plus de 12,5 % des inscrits, le PS se trouve d’ors et déjà éliminé dans près de la moitié des 2.054 cantons en jeux.
À l’issue de ce premier tour, il ne peut guère espérer conserver plus d’une vingtaine de départements sur les 60 qu’il détient actuellement, et les Français peuvent fort bien encore saler l’addition dimanche prochain.

La déculottée du jour est sévère, mais celle du 29 mars pourrait être historique.

Elle devrait être d’une ampleur bien supérieure aux deux précédentes, à savoir que les élections municipales de mars 2014 avaient valu à la gauche l’élimination de dizaine de milliers de conseillers avec, pour conséquence, la perte de 21 sièges de sénateurs 6 mois plus tard, et les élections européennes du mois de mai dernier, où le bloc PS-EELV avait perdu un tiers de ses sièges, passant de 28 à 19 représentants à Strasbourg, tandis que le FN passait de 3 à 24 députés.

Alors, bien sûr, ce résultat ne va rien changer dans l’immédiat.
Les institutions non élues et non démocratiques comme la Commission européenne, la Cour européenne des droits de l’homme, le Conseil constitutionnel, les médias et les créanciers de la France, vont continuer à diriger notre pays comme avant.
François Hollande ne modifiera ni sa façon d’être ni sa politique et Manuel Valls restera peut-être même à son poste pour continuer à menacer la France et les Français au nom des valeurs de la République.

Qu’importe, nul ne peut plus aujourd’hui ignorer que le pouvoir exécutif et législatif n’a plus la moindre représentativité et, par conséquent, plus la moindre légitimité.
Les Français savent qu’ils sont, eux, la légitimité et s’ils se contentent de cette insurrection électorale, s’ils laissent ces gens saccager encore quelque temps notre grande nation alors que la moindre des dignités eût été de démissionner en bloc par respect pour la démocratie et pour la France, c’est uniquement parce qu’ils devinent l’extrême dangerosité de l’animal blessé.

La sagesse commande de le laisser encore s’épuiser avant de porter le coup de grâce.

François Falcon

http://www.bvoltaire.fr/  du 23/03/2015

Debout Les Mécréants De France !

france-noie (1)

Quand il est malvenu
d’être Français.

Bientôt Pâques.
La première volée de cloches vient de passer et déposer les résultats du premier tour des élections départementales aux sages et grands architectes de la République « Titanic », au grand dam de tous ses caciques, cloches et clochettes, creuses et tétanisées, manœuvrant d’une main de plus en plus tremblante, de plus en plus souvent belliqueuse, tantôt à bâbord, tantôt au centre toute ou vers une droite déboussolée, dans l’espoir démocratique d’esquiver le péril des tribords extrêmes.

Car tout ne va plus si bien dans la demeure, Madame la Marquise, Monsieur le Marquis, péril national en vue, la populace se réveille, la plèbe regarde, le populiste a compris, réagit, lucide !
Les invisibles deviennent visibles, trop visibles car de plus en plus audibles à travers le silence des isoloirs et des confessionnaux républicains.

Les temps sont, de fait, à la résurrection.
Mais avant la résurrection, la mort.
Ou plutôt la mise à mort par les défenseurs du réel d’une conception transgenre de cette France telle qu’imposée par les thuriféraires d’une République dite laïque, multiculturaliste, immigrationniste et « remplaciste ».
Depuis l’élection de François Hollande au poste de « présumé » Président, et la nomination de son Premier ministre en chef ibère de la « Republica Kommandantur », il est de plus en plus autant malvenu de se proclamer de France que de la confession de celui de qui, par le baptême, naquit la France.
On se proclame pourtant fervent laïque cinq fois par jour, on célèbre la République chaque vendredi et on casse la croûte une fois par année lunaire à l’occasion de la fin d’un jeune diurne alternant avec une ripaille nocturne.
On est républicain comme ça, chez ces gens-là.

-Dans cette République laïque et mondialiste, si je veux m’émanciper du joug de l’Europe, je suis un nationaliste, si je veux me libérer de la monocratie UMPS, je ne suis plus «républicain», si je me permets de critiquer l’islam, je suis islamophobe, le judaïsme, je suis antisémite.

-Mais dans cette République, si je critique le christianisme, je suis alors un progressiste.

-Dans cette République, si les cimetières sont musulmans ou juifs, on parle de profanation, s’ils sont chrétiens, il s’agit d’une simple dégradation.
Tout est dans la nuance.

Entre un dîner du « CRIF » et une rupture de jeûne à l’occasion du ramadan, le cœur de cette République – à défaut de dire son cul – balance entre casher et halal.

-Dans cette République, tremper un crucifix dans la pisse ou déféquer sur le Christ est synonyme de liberté artistique.

-Dans cette République, critiquer les dogmes contenus dans le Coran ou la Bible est une incitation à la haine.

-Dans cette République, qu’on ait fait son service militaire en Terre promise,
qu’on bénéficie des allocs sous le chaud soleil du bled,
que l’on soit exilé fiscal ou ancien indépendantiste, on se permet de faire la leçon de morale au Français de souche qui n’a, de terre promise, que sa terre natale.

-Dans cette République, nos consciences éclectiques et médiatiques nous menacent à tour de rôle de quitter la France, si le FN passe, si la vague immonde inonde.
Basta !

-Dans cette République, laïcité, liberté, égalité, fraternité, tout autant que UMP, PS et Cie et patriotisme, sont de nos jours autant d’oxymores autant qu’islam et islamisme ont toujours été un pléonasme.

-Dans cette République, il est de plus en plus malvenu d’être Français.

Dans cette République, ils ont tué la France,
comme d’autres ont assassiné le Christ !

Mais les deux sont déjà sur la voie de la résurrection !

Pierre Mylestin

http://www.bvoltaire.fr/  du 23/03/2015

Malgré Toutes Les Manipulations

fn-1456x648-300x133 (1)

Le FN demeure
le premier parti de France

L’annonce des premières estimations du premier tour des départementales n’a pas été seulement énormément décevante, elle m’a littéralement soufflée de rage contre mes concitoyens :
Ceux qui sont restés chez eux au motif que «cela ne sert à rien de voter»,
tout comme ceux qui une nouvelle fois quittent les bras chancelants du P.S. pour se précipiter dans ceux, incertains de l’UMP … dont ils avaient viré le chef en 2012 !

J’entends d’ici la voix d’outre tombe du Général de Gaulle ricanant :

« je vous l’avais bien dit : les Français sont des veaux ! ».

Comme il avait raison !

Comment ne pas avoir remarqué qu’en matière de boniments l’UMP comme le PS sont à égalité ?
Et qu’il faut avoir l’immense culot de Sarko, le roi des menteurs pour pavoiser et oser prétendre ce soir, que si les électeurs ont déserté le PS c’est parce « qu’on leur a trop menti » …?
C’est carrément l’hôpital qui se moque de la charité !

Pour un peu je croirais que les Français sont bien aussi stupides que le croient les pros de la politique, puisque, pour un nombre encore trop élevé, ils sont incapables de se faire eux-mêmes une idée valable de la situation, sans passer par les exhortations des uns et des autres.

Dans cette campagne de dénigrement insensé de tous contre un seul parti, y compris l’incroyable campagne d’un premier ministre qui a pourtant bien d’autre casseroles sur le feu, et qui a outrepassé son rôle de chef de gouvernement pour se transformer en VRP de son parti, nous avons eu droit à différentes sortes de manipulations, toutes aussi hideuses les unes que les autres.

Ce soir, l’UMP pavoise d’être le premier parti de France… oubliant qu’il a fallu selon les endroits, qu’il s’associe à l’UDI, au MODEM, au RPF pour obtenir la première place sur le podium… alors que seul il serait à n’en pas douter derrière le FN !

Ce soir le PS par l’intermédiaire de son premier ministre, déclare avoir fait un score « honorable » de second… devant le FN, alors que sans les voix du PRG, un expert à démontré sur France 2, que le PS seul serait en dessous du score du FN !

Mais ça ricane, ça se gausse sur le plateau, demandant à Philippot s’il n’est pas trop déçu de ne pas être le premier parti de France comme il l’avait annoncé… ce à quoi l’interpellé leur  clot le bec(momentanément hélas) en faisant remarquer que le FN n’est associé à aucun autre parti et que son score est donc bien évidemment le meilleur !

Marine ensuite enfonce le clou en claironnant que certains candidats FN sont passés au premier tour avec plus de 50 %, surtout dans les villes où les maires FN démontrent ainsi leur saine gestion… contrairement à tout ce qui se dit ou s’écrit pour leur nuire !

Et que n’a-t-il pas fallu supporter ces dernières semaines, de la part d’engeances sans honneur ?

- Par exemple dans le Val d’Oise, la distribution d’un tract diffamatoire dans les boites aux lettres, pour effrayer les électeurs en annonçant un véritable danger !
Tract qui malheureusement a sans doute rempli son office envers des citoyens fragiles, peu sûrs de leurs convictions et facilement influençables… telle la voisine d’une amie, décidée à voter FN et qui après avoir trouvé ce torchon a changé d’avis !

- Ou bien le tweet de SOS Racisme invitant les électeurs FN à marquer d’une croix le préféré du binôme, sachant que tout bulletin raturé ou surchargé est déclaré nul !

- Ou encore le montage d’un faux-tweet qui émanerait de MLP  recommandant à ses électeurs de mettre 2 bulletins dans l’enveloppe pour élire un binôme …
Le faussaire ignore que c’est seulement lorsqu’il s’agit de deux bulletins différents que le vote est nul !
Il paraît que Marine va porter plainte, ce ne serait que justice !

Cela c’est la façon de faire de la gauche quand elle est aux abois !

Les interventions intempestives, malvenues et illégitimes d’un arrogant premier ministre incapable de rester à sa place et de garder ses nerfs, montrant ainsi la voie de l’abjection à ses supporters.

Que dire également de ce bizarre incident dans le 4ème bureau de Gap où les bulletins du FN avaient disparu ?
(http://www.lemedia05.com/2015/19804/gap-les-bulletins-du-fn-avaient-disparu-au-bureau-4-lelection-pourrait-etre-annulee/)

A l’heure où j’écris, j’ignore les résultats du moment car très vite j’ai quitté les bla-bla habituels des représentants toujours satisfaits, quel que soit leur score, et ce soir ne fait pas exception, incapable de supporter l’écœurement qui me gagne en les écoutant appeler « tous » les citoyens à se réunir pour faire échec au FN.

Incapables de présenter un bilan satisfaisant, les uns et les autres n’ont d’autres moyens que la diffamation et les chausse-trappes pour s’en sortir une fois de plus en enfumant leur électeurs, les saoulant de nouvelles promesses … qui iront rejoindre les précédentes à la trappe dès que l’affaire sera dans la poche !

Messieurs Valls, Sarkozy et consorts, vous n’êtes qu’une bande de menteurs, interchangeables puisque sans honneur, et je vous prédis l’apocalypse pour vous et les autres un jour prochain, car la France n’est pas peuplée que de couards, de traîtres et de sans-cervelles, la preuve en est, ne vous en déplaise, l’excellent score du FN qui représente sur ce scrutin environ 1/4 des électeurs à lui tout seul.

Et même si c’est bien trop long à mon gré, le nombre de ces patriotes va grossir encore et encore, puisque dans votre immense vanité, malgré votre frousse de ces derniers jours, vous ne changerez rien à vos ignobles façons de faire et persisterez à nous mépriser, comme vous l’avez toujours fait.

Alors à mon tour j’en appelle à tous les vrais patriotes de France et demande à ceux qui se sont abstenus aujourd’hui, de se mobiliser et accomplir leur devoir de citoyen en allant voter dimanche prochain car c’est le seul moyen pour éliminer cette vermine qui pollue notre pays depuis bien trop longtemps… si l’on veut faire l’économie d’une révolte nationale qui ne pourrait qu’être sanglante.

N’oubliez pas que nos aïeux se sont battus pour obtenir le droit d’émettre leur avis, et que même si en apparence on n’en tient pas toujours compte, la frousse qu’ont montrée dernièrement les gauchistes comme les faux-droitistes, devraient vous persuader que nos voix comptent malgré tout.
Quant aux femmes si longtemps reléguées au second plan, n’existant que par leur époux, elles sont encore plus redevables à celles qui ont dû farouchement lutter pour nous obtenir à notre tour le droit de vote… alors soyez dignes d’elles et bougez-vous !

Rendez-vous dimanche prochain même heure !

Pour les résultats définitifs que j’espère encore meilleurs pour le camp de la vérité.

Josiane Filio

http://ripostelaique.com/  du n° 400, le 23/03/2015

 

departementales2015-1-300x154 (1)

Nos Gouvernants Frôlent Le Danger.

liberte (1)

Mise en coupe réglée d’Internet

Le front des libertés publiques est l’un des rares domaines où le gouvernement actuel ne chôme pas.
L’encre du dernier décret concernant les sites faisant l’apologie du terrorisme est à peine sèche qu’une première victime est déjà tombée :
le site « islamic-news », réputé pro-djihad.
Et celui-ci ne devrait être que le premier d’une (très) longue liste car au moins une cinquantaine de plateformes sont d’ores et déjà dans le collimateur du gouvernement.

Prenant acte d’une individualisation des parcours terroristes, la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme est dirigée contre les «loups solitaires» se radicalisant sur Internet.
Mais gare aux victimes collatérales…
La tentation est évidemment grande de s’en servir aussi contre des sites contestataires non liés à la mouvance islamique mais prônant l’activisme militant ou le soutien aux mouvements de libération nationale.

En réalité, tout est dans la manière de définir le «terrorisme», notion éminemment élastique…

caseneuve-300x183 (1)

À l’occasion des débats parlementaires de l’automne dernier, le projet de loi antiterroriste porté par Bernard Cazeneuve a été dénoncé comme inadapté à la menace qu’il prétendait éradiquer et fortement liberticide.
Renforçant la surveillance sur Internet, il permet, par son article 4, le blocage administratif des sites faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à commettre des actes terroristes.

L’apologie du terrorisme, comme l’apologie des crimes de guerre, était jusque-là réprimée par la loi sur la presse de 1881 qui encadre la liberté d’expression en France.
Le texte a sorti de ce périmètre législatif relativement protecteur les délits de «provocation aux actes de terrorisme» et d’«apologie du terrorisme», pour les intégrer dans un article spécifique du code pénal, considérant qu’il ne s’agit pas «d’abus de la liberté d’expression (…) mais de faits qui sont directement à l’origine d’actes terroristes», afin de les réprimer plus sévèrement tout en donnant davantage de pouvoirs aux enquêteurs travaillant sur ces dossiers, notamment pour infiltrer des réseaux et avoir recours à des écoutes et des sonorisations.
Le texte permet aussi la possibilité d’un blocage administratif, sans requérir l’aval d’un juge, de sites faisant l’apologie du terrorisme.

La procédure est expéditive :
Si l’éditeur et l’hébergeur d’un site ne répondent pas aux demandes de retrait de la police judiciaire, les fournisseurs d’accès à Internet (« FAI ») sont alors saisis pour bloquer l’accès sans délai.
Une mesure qui s’inspire des dispositions prévues pour les sites pédopornographiques et qui, à défaut d’être efficace, constitue une entrave de plus à la liberté d’expression.
Ce dispositif de blocage qui échappe à toute procédure contradictoire est en effet totalement opaque en plus d’être arbitraire :
Le ministère de l’Intérieur rend inaccessibles les contenus incriminés et n’a pas à motiver sa décision.

Ainsi, pas un début de preuve de la dangerosité du site « islamic-news » n’a été apportée.
Et, cerise sur le gâteau, en redirigeant les internautes vers une page d’accueil sous son contrôle, le ministère de l’Intérieur se donne les moyens de connaître les adresses IP des visiteurs de ces sites…

plus-de-liberte-242x300

Plutôt inquiétant quand on sait par ailleurs que le gouvernement envisage d’étendre le blocage administratif aux sites faisant la promotion de propos racistes ou antisémites, voire antisionistes, infractions qui seraient également sorties de la loi de la presse de 1881 afin de faciliter et durcir les sanctions à leur encontre.

Plus grave, le blocage concerne une infraction dont les contours sont toujours aussi flous :
La définition du terrorisme donnée par l’Union européenne est en effet assez large pour permettre la répression d’actions syndicales ou politiques non-violentes (grève illégale, blocage de systèmes informatiques, occupation de routes, de bâtiments publics ou privés pour manifester) :

« association structurée, de plus de deux personnes, établie dans le temps et agissant de façon concertée en vue de commettre des infractions terroristes (…) visant à menacer un ou plusieurs pays, leurs institutions ou leur population avec l’intention d’intimider ces derniers et de modifier ou détruire les structures politiques, sociales et économiques de ces pays ».

Le soutien à un mouvement social radical ou à une lutte comme celle du mouvement palestinien pourrait très bien tomber à terme sous le coup de l’inculpation d’apologie du terrorisme.
Le « CRIF » considère d’ores et déjà qu’une exposition photographique sur le « Hamas » fait l’apologie du terrorisme et a demandé son interdiction.

Le contrôle d’Internet est une constante préoccupation des gouvernements qui se succèdent depuis 10 ans car cet espace de liberté est aussi souvent un espace de contestation.

Mais jamais on n’était allé aussi loin dans les mesures liberticides.
Le prétexte de l’antiterrorisme justifie une surveillance sans précédent d’Internet et un renforcement du pouvoir exécutif en installant une justice administrative expéditive.
Cette reprise en main est bien utile au gouvernement pour faire diversion et resserrer les rangs dans un moment de crise économique, sociale et politique sans précédent.

Nicolas Bourgoin

http://www.polemia.com/  du 23/03/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43