FRANCIA, Politique

Le Front National Et La Famille Le Pen.

famille-pen

Un nouveau parti légitimiste.

Le vieux lion a encore fait des siennes.
Les deux souris disent haut et fort leur désapprobation devant sa « énième » provocation, en espérant conjurer les cris d’orfraie du camp des bien-pensants.

Il sera dit que « Jean-Marie », après avoir toute sa vie subi l’opprobre des gens respectables, ne bénéficiera pas de leur indulgence quand, rendu dans le grand âge, il ne peut raccrocher les gants et continue à dire le fond de sa pensée, conneries comprises.
Remarquons, du reste, à propos de ce nouveau détail et du rappel à l’ordre de la part des « demoiselles Le Pen » que cela corrobore l’idée que l’on ne peut décidément pas tout dire dans notre beau pays.

Il vous vient parfois des intuitions dont on cherche, après coup, à retrouver l’étiologie.
C’était au soir du congrès du FN à Lyon en décembre 2014.
Les commentateurs mal intentionnés ironisaient sur le clan « Le Pen » trustant les places au comité central, à quoi « Florian Philippot », moins bien élu, répondit que les militants en avaient décidé ainsi.

Les adversaires les plus obtus du FN étant ses meilleurs ambassadeurs, je me suis demandé si ce n’était pas là la force nouvelle du FN, depuis la nomination de la fille à la tête du parti, l’ascension rapide de la nièce dans le cœur des militants et les embardées continues du père, sans oublier le gendre, les épouses successives et les autres filles qui ont fait parler d’elles.

Quand il s’agit de républicanisme, on peut se sentir agacé que le FN se résumât à une affaire de famille, d’autant que les « fils et filles de » sont partout aujourd’hui, sans les devoirs et les bonnes manières qu’on doit attendre d’héritiers nés avec la cuillère d’argent entre les dents.

Sauf que les places conquises par « Marine Le Pen » ou « Marion Maréchal-Le Pen » doivent moins à la figure du patriarche qu’à leurs mérites personnels, légitimées par des élections régulières, en interne au FN ou devant la nation.
Si les militants et électeurs plébiscitent les « Le Pen », dans un pays allergique aux privilèges et dont le peuple fit la révolution pour cela (tout en ne cessant de chercher des passe-droits, ceci expliquant cela), il y a de bonnes raisons à ça.

Ces raisons tiennent à l’essence même de notre nation, de son histoire et de ses manques.
La famille « Le Pen », jusque dans ses bisbilles, restitue ce que fut le principe monarchique et l’attachement à l’unité et la continuité du pays contenues dans la transmission dynastique du pouvoir que nous avons symboliquement perdues en guillotinant le roi.

Nous n’avons cessé, même à gauche, de vouloir renouer avec la légitimité monarchique, appelée légitimiste, et le paradis perdu de notre union, derrière un chef qui ne tirât sa légitimité des clivages partisans, depuis nos institutions installées dans les palais des Bourbons, jusqu’aux prérogatives du monarque républicain de notre Constitution ou la longévité hors norme de notre personnel politique, sans oublier le rôle, unique, des épouses et concubines de nos Présidents.

En notre période d’incertitudes, de changements trop rapides, de dilution de notre identité, de destruction des institutions, d’éclatement de la famille, jamais le besoin de cohésion, de stabilité, de repères familiers n’a été aussi grand, ce à quoi répond, en république, une légitimité héréditaire sanctifiée par l’élection.

Le FN a muté.
De populiste et bonapartiste aux origines, il prend les contours d’un nouveau parti légitimiste.
Il transgresse le clivage droite-gauche.
Il tente de renouer avec l’union sacrale d’autrefois entre le peuple et ses représentants.

Stephan A. Brunel

http://www.bvoltaire.fr/  du 07/04/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43