Archive | 10/04/2015

Fin De La Semaine, Au Troquet !

cochon (2)

Quelques vidéos pour
se changer les idées.

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Magnifique !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Epoustouflant !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Flegmatique !

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Mordant !

Autre Que Réseau Social

Famille Le Pen Et Le Front National.

responsable (1)

J’admire Marine et
je respecte Jean-Marie

Un profond désaccord débouchant sur une rupture entre un Père et sa Fille est toujours un spectacle douloureux, mais s’agissant de Marine Le Pen taclant son père par un communiqué sans équivoque, cela me provoque à la fois tristesse et rage.
Tristesse parce que,  bien que ses provocations m’aient souvent effrayée, m’empêchant de voter pour son parti, souvent border-line … alors que j’étais depuis longtemps d’accord avec ses propositions, j’avoue éprouver maintenant une certaine tendresse pour ce patriarche dont on peut penser ce qu’on veut, mais à qui il faut reconnaître le courage de ses idées et de son parler net et vrai … tellement reposant de la langue de bois devenue unique idiome des politiciens de tous bords.
Mais aussi rage devant la curée des officines bien-pensantes, de la bobo-sphère, et des journaleux sans éthiques remettant à la moindre occasion, les « bons mots » de « JMLP » sur le tapis prenant un réel plaisir à remuer la merde, persuadés qu’en enfonçant toujours plus le parti honni, ils passeront par comparaison pour des anges innocents !

Ainsi les perfides manœuvres de Bourdin, faisant récemment en sorte que Jean-Marie Le Pen confirme une nouvelle fois sa sortie sur « le détail de l’Histoire » … (détail auquel ils ont donné son pire sens, alors qu’il peut s’interpréter différemment) et la machine a immédiatement été relancée !

Malheureusement certains citoyens marchent à cette sinistre comédie, visant uniquement à faire un écran de fumée devant les ratages à répétitions du pouvoir, histoire de gagner du temps jusqu’au prochain scrutin, ou jusqu’à la prochaine catastrophe telles les tueries de janvier … leur permettant de regagner quelques points, leur finalité étant uniquement leur maintien aux affaires, et non l’intérêt bien compris de la Nation.

Mais quand comprendront-ils que la provocation des crétins patentés se prenant pour des rois, est le sport préféré de JMLP ?
Il les dépasse de cent coudées en intelligence et aussi en roublardise (bien que de ce côté ils soient assez bien lotis) et prend donc un réel plaisir de les amener là où il veut aller, c’est à dire les obliger à se démasquer … tout en passant pour la victime de leurs manœuvres.

Je comprend fort bien l’embarras de Marine, obligée de prendre position contre son Père, puisque ses propos risquent de nuire au parti qu’elle a si bien su mener à la première place dans un climat de haine envers lui.

Elle se trouvait devant un vrai dilemme :
- Ne rien faire et ceux qui penseront qu’elle approuve ses dires, quitteront le parti ou cesseront de voter FN.

- Le contredire et prendre des mesures drastiques et les électeurs du début, inconditionnellement fidèles à son père, lui en voudront à mort et quitteront le parti …

Quoi qu’il en soit, ayant hérité de l’intelligence et du courage de son père, elle a tranché par un communiqué sans équivoque.
Bien qu’annoncée, sa venue au J.T. de TF1 ce 8 avril n’a pas eu lieu, vraisemblablement parce qu’elle n’a pas souhaité polémiquer davantage et affronter les questions goguenardes qui l’attendaient, s’en tenant à la dignité de son communiqué, [ce même jour] dont chaque mot a du être dûment pesé.

Communiqué de Presse
de Marine Le Pen,
Présidente du Front National

Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique.

Compte-tenu de cette situation, j’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m’opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Son statut de Président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front National en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs.

C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front National.

Celui de JMLP en réponse ne manque pas de panache :

Communiqué de Presse
de Jean-Marie Le Pen

Comme en d’autres temps, prenant prétexte d’une offensive médiatique sur le « détail », d’aucuns ont ouvert au Front National une crise qui pourrait être grave de conséquences.

La Présidente du Front National a convoqué le 17 avril, en séance extraordinaire, le Bureau politique et a inscrit à l’ordre du jour les investitures des têtes de liste aux élections régionales.
C’est devant cette assemblée délibérante que j’exposerai mon point de vue, celui d’un homme politique responsable, libre, qui a toujours marché tête haute et mains propres.

Chacun devra profiter de ce délai pour mesurer ses responsabilités à l’égard de la France, de son peuple, et du mouvement qui incarne ses espérances.

En tout état de cause, il me semble qu’à moins de s’imaginer soi-même parfait et sans taches, chacun d’entre nous devrait éviter de juger un peu trop hâtivement, et bien comprendre qu’une nouvelle fois le parti qui fait peur aux indignes se trouve à la une des critiques … et pendant ce temps c’est autant de gagné pour les incapables qui nous gouvernent, qui peuvent donc continuer à légiférer sur des sottises ou d’importantes questions, dans la plus totale opacité, les citoyens étant occupés à jouer au chamboule-tout avec les têtes de leur unique ennemi.

En ce qui me concerne c’est décidé, je ne retire ni admiration, ni confiance, à la Fille comme au Père, et ce ne sont pas des mots maladroits, même volontairement prononcés, qui m’empêcheront de suivre l’unique parti qui se préoccupe vraiment de l’avenir de mon Pays.

Josiane Filio

http://ripostelaique.com/  du  n° 402 , le, 09/04/2015

Taubira Et Son Bien Sinistre Ministère.

Taubira1

Corruption internationale
en France.

La France se fait étriller par la communauté internationale pour son incapacité à lutter contre la corruption internationale.
L’Organisation de coopération et de développement économiques (« OCDE ») notamment lui reproche, près de vingt ans après la signature de la convention contre la corruption d’agents publics étrangers,
qu’aucune société n’ait jamais été condamnée en France pour des faits de corruption internationale.

Consciente de cette mauvaise image de la France, la ministre de la justice, « Christiane Taubira », a tenu un discours volontariste et apprécié, le 2 décembre 2014, dans l’enceinte de l’ »OCDE » pour rassurer la communauté internationale sur la volonté inébranlable de la France.

Mais il y a malheureusement loin de la parole aux actes.

Dans la seule affaire significative où une société soit passée en jugement en France, l’affaire Safran, notre pays a démontré de manière éclatante qu’il n’avait pas de politique pénale contre la corruption internationale.

Cette affaire portait sur un contrat de fourniture de cartes d’identité au Nigeria pour un montant de près de 250 millions de dollars et la société Safran ainsi que deux de ses cadres étaient accusés d’avoir corrompu des fonctionnaires nigérians pour l’obtention de ce contrat.

Relaxe

Or, lors de l’audience d’appel qui s’est tenu en septembre 2014 (l’arrêt a été rendu le 7 janvier 2015), le procureur chargé de l’accusation à l’audience a requis pour Safran… la relaxe.
Et l’a obtenue !

Les bras vous en tombent.
Ceux de la communauté internationale aussi.

Il ne s’agit pas ici de critiquer la décision de la cour d’appel qui a considéré qu’il n’y avait pas corruption dans cette affaire (et tant mieux pour « Safran ») mais la position du procureur et la défaillance du ministère de la justice.

Madame Taubira vient faire des déclarations enflammées à l’ »OCDE » sur la lutte contre la corruption mais le procureur qui est censé se conformer à la politique pénale déterminée par le gouvernement agit en sens inverse.

Pourtant, et parce que l’ »OCDE » reproche à la France de ne pas poursuivre ses sociétés en matière de corruption internationale, une circulaire de politique pénale du 9 février 2012 demande aux procureurs d’être vigilants :

« Il convient ainsi de rappeler la nécessité de veiller à ce que les personnes morales [les sociétés] soient poursuivies du chef de corruption d’agents publics étrangers (…). »

Argumentation en retrait

Qu’a fait le procureur dans l’affaire « Safran » ?
Le contraire !
Constatant que les employés haut placés dans la société – qui disposaient d’une délégation de pouvoir – n’étaient pas personnellement poursuivis, il a œuvré pour la relaxe de la société.

Pourtant, la loi n’exige nullement que des poursuites judiciaires soient engagées contre les personnes physiques agissant pour le compte de la personne morale.
La Cour de cassation accepte même, dans une jurisprudence certes fluctuante et casuistique qui gagnerait à être clarifiée, qu’une société soit engagée pénalement sans que l’enquête ait pu identifier les personnes physiques qui ont concrètement commis les faits.

Cette position, qui est en parfaite cohérence avec la raison d’être du mécanisme juridique de la responsabilité pénale de la personne morale, implique qu’une société puisse être condamnée sans que ses hauts responsables soient traduits en justice.

Dans une interview accordée au « Monde » le 18 janvier 2015, « Eliane Houlette », procureur national financier, plus particulièrement en charge de ces questions, déclarait :

« Les règles de responsabilité de la personne morale ne sont plus adaptées au fonctionnement des grands groupes.
Il faut que la jurisprudence les fasse évoluer.
 »

D’ailleurs, la circulaire de 2012 précitée recommande aux procureurs de s’appuyer sur les décisions de jurisprudence (et il en est) qui adoptent une interprétation extensive de la responsabilité pénale des personnes morales.
Pourtant, dans l’affaire « Safran », le procureur a adopté une argumentation en retrait par rapport aux règles légales et jurisprudentielles en vigueur.

Bateau ivre

Quelle plus éclatante démonstration que les circulaires de politique pénale ne servent à rien !
Ces circulaires qui nous sont vendues comme un moyen d’application uniforme de la loi sur le territoire, d’impartialité dans l’application de la loi, d’action pour le gouvernement sous le contrôle du parlement, ne sont que des chiffons de papier !

La France n’a pas de politique pénale contre la corruption et, de manière générale, elle n’a tout simplement pas de politique pénale.

Et cela est vrai sous Madame Taubira comme cela l’était sous ses prédécesseurs.

En fait, au gré des affaires, les procureurs se décident en fonction de ce qu’ils estiment opportun.
Ils agissent ainsi de manière indépendante, sans que personne ne leur demande véritablement de rendre compte des positions qu’ils ont prises.

Quant au ministre de la justice, il réagit en fonction de l’actualité mais la détermination et la surveillance de l’application d’une politique pénale semble loin de ses préoccupations.
Personne ne peut d’ailleurs expliquer ce qu’est la politique pénale de notre pays.

Tout cela pose la question du contrôle démocratique sur les agissements d’un corps de l’Etat essentiel, celui des procureurs, le ministère public encore appelé « parquet », qui est chargé de rien moins que de l’application de la loi.
Le parquet est aujourd’hui un bateau ivre écrasé au surplus par les questions de gestion quotidienne qui le conduisent sur les chemins de la routine.
Surtout ne pas faire de vagues semble être sa politique principale et c’est ce qui semble s’être passé dans l’affaire « Safran ».

Justice rendue aux Etats-Unis

Cette situation est grave.
Quand on voit comment le gouvernement américain utilise son ministère public pour faire valoir ses intérêts dans le monde, comme l’ont illustré de manière éclatante les sanctions qui ont été prononcées contre la « BNP » pour ne pas avoir respecté les règles d’embargo américaines (10 milliards de dollars d’amende quand même), on comprend aisément qu’une politique pénale est un des bras essentiels d’un gouvernement.

Plus récemment, c’est précisément en matière de corruption internationale qu’une grande multinationale française, la société « Alstom », a été sanctionnée par la justice américaine à hauteur de 772 millions de dollars (et rachetée au passage par son concurrent américain GE).
Si le ministère public français avait pris ses responsabilités, l’amende aurait pu être perçue par l’Etat français et elle aurait probablement été moins lourde pour « Alstom ».

L’absence de politique pénale dans notre pays participe du sentiment de nos concitoyens que le gouvernement parle, mais qu’il n’agit pas.

Que la justice, quand elle touche aux questions relatives à la mondialisation est rendue aux Etats-Unis, mais pas en France.

Source :
Juliette Lelieur et Stéphane Bonifassi

http://www.lemonde.fr/idees/ du 26/03/2015

Etre Française, Une Chance, Un Honneur !

la-france (1)

Le sentiment quotidien
d’une immense liberté !

La France

Un pays où les paysages sont tour à tour doux et avenants, rudes et abrupts.
Une terre de contrastes, harmonieux et complémentaires.

Sur cette terre plurimillénaire, nous, les Françaises, nous avons aujourd’hui les mêmes atouts, les mêmes chances, les mêmes libertés que nos compagnons, nos pères, nos enfants.

Ne nous arrêtons pas aux clichés féministes, aux rébellions de pacotille, aux publicités mensongères. Ne cédons pas aux idéologies destructrices de notre identité.

Osons affirmer que la femme Française, Européenne, a une histoire et un destin à défendre contre vents et marées !

En France et dans l’Europe entière, la femme est vénérée depuis les origines.

Les dieux indo-européens qui ont succédé au culte de la Terre-Mère ont donné à la femme une place de choix :
Citons Epona, Athéna, Vénus, Artémis, Frigga, la sage épouse d’Odin…
Sans oublier les Parques, les Moires ou les Nornes, qui filent les destins.

Puis la France devint chrétienne.

Elle édifia églises et cathédrales, souvent dédiées à la Vierge Marie.
Quels sont les saints patrons de la France ?
Au côté de saint Remi et de saint Louis, pas moins de cinq saintes :
Geneviève, qui défendit Paris,
Bathilde, Clotilde et Radegonde, reines des Francs.
Puis Jeanne d’Arc, la Pucelle, notre héroïne nationale.

Combattante, la Française n’hésite pas à l’être quand sa communauté est en danger.
Jusqu’au sacrifice.

En France, point de pouvoir politique sans une influence féminine, directe ou plus subtile.
Rappelons-nous :
nos reines, Blanche de Castille, Aliénor d’Aquitaine, Anne de Bretagne,
nos abbesses et…
nos favorites, Diane de Poitiers ou la Pompadour.
En politique, les Françaises ne s’en laissent pas conter et celles qui s’engagent le font avec ardeur et conviction !
Afin d’assumer pleinement leurs devoirs au sein de la Cité.
Au premier rang desquels la défense de leurs libertés.

Car l’une des plus grandes chances des Françaises, c’est bien d’être des femmes libres :

  • Libres d’étudier, de développer leurs talents, d’avoir un métier,
  • Libres de faire valoir leur féminité, avec chic, élégance et raffinement,
  • libres de partir à l’aventure, d’accomplir des exploits sportifs,
  • libres de rester célibataires, de vivre avec un compagnon ou de se marier, sous la protection des lois,
  • libres de donner la vie, de créer une famille et d’élever leurs enfants,
  • Libres, enfin, de transmettre les valeurs dont elles ont elles-mêmes hérité.

Autant de libertés qu’il s’agit de défendre avec obstination et détermination !

Educatrice dans l’âme, la femme européenne est au cœur de la transmission.

Qu’il s’agisse des rites qui jalonnent les grandes étapes de la vie : naissance, enfance, adolescence, mariage, funérailles.

Qu’il s’agisse de célébrer les saisons : fêtes familiales, qui se préparent dans la chaleur du foyer ; fêtes communautaires qui réunissent la parentèle et le voisinage.

Qu’il s’agisse des gestes modestes de notre vie quotidienne, de la transmission de notre culture ou de la pérennité de nos valeurs spirituelles.

Allons plus loin : dans quelle autre civilisation que la nôtre la femme est-elle à la fois muse et artiste, modèle et créatrice ? Littérature, peinture, sculpture, musique, cinéma, arts décoratifs : autant de chances pour que s’exprime une féminité européenne épanouie, sans complexes ni faux-semblants.

Au-delà des célébrités dont l’histoire a retenu les noms, il nous appartient aussi de faire honneur :
aux mères de famille,
aux travailleuses infatigables,
à toutes les Françaises anonymes,
courageuses et généreuses
qui ne cessent de réinventer la terre de leurs ancêtres.

Polémia

Image de prévisualisation YouTube

Etre Française

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Etre Français

 

http://www.polemia.com/  du  10/04/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43