Archive | 15/04/2015

La France Dans Un État De Dictature

vallsinsecurite (1)

On ne ferait pas mieux !

Si nous étions dans un État communiste totalitaire comme la Corée du Nord, les choses ne seraient pas différentes de ce que nous vivons en ce moment en France.
Depuis quelques semaines, l’Assemblée nationale est le lieu où la démocratie meurt un peu plus de jour en jour.
Une mort autour de laquelle s’affairent les députés de tous bords pour ne rien manquer de la fête.

Commençons par l’article 49–3 :
Il a été sorti par le Premier ministre pour imposer à tous la loi Macron.
Une espèce de caricature de démocratie pour faire croire que cette loi pouvait être discutée, puis un passage en force inutile, la droite aurait voté et pas la gauche de la gauche.
Valls, très courageux, n’a pas voulu courir le risque.
Une parodie, donc, de représentation nationale, avec un effet immédiat :
Cet article 49-3 ne peut plus être utilisé.

C’était sans compter avec le passage en force des lois par la méthode utilisée depuis.
La procédure dite « accélérée », c’est-à-dire un moyen d’aller vite en supprimant tout débat.
La loi Santé, passée en catimini devant une commission composée de soutien à cette dite loi, et les articles ont été votés les uns après les autres par des groupes de 25 ou 30 personnes toutes acquise à la cause ou presque.

Nous avons donc vu passer les salles de shoot, sans réaction, le tiers payant généralisé, qui ne sera pas appliqué par les médecins, la fin du secret médical, avec les applaudissements des assurances.

J’en passe et des meilleures.

Pendant ce temps-là, les médias nous occupaient avec les tenants et les aboutissants des querelles familiales (fictives, sans doute) du Front national.
L’UMP paradant devant les écrans pour parler de leur ego, de leurs élections primaires inutiles, de leur volonté d’alternance.
Je rappelle qu’en France l’alternance n’a rien à voir avec le changement, mais seulement avec un jeu de chaises musicales.
Pas un élu pour se battre contre ce système totalitaire qui bafoue la représentation nationale, pas un mot, une acceptation de tous les instants.

Le président de l’UDI, « Jean-Christophe Lagarde », a bien essayé de dire tout haut ces dérives, mais sans grande écoute.
Il n’a pas insisté tant il est accaparé par les transactions pour les régionales, pour lesquelles la droite se plaint du mode de scrutin, oubliant qu’ils le doivent à Raffarin.

Aujourd’hui, c’est la loi liberticide sur la sécurité qui va subir le même sort.
C’est même le Premier ministre en personne qui vient la défendre, de peur que son ministre ne soit pas assez «autoritaire».

Une telle loi digne d’un pays dirigé par des dictateurs ne peut passer qu’en force.

Alors la procédure accélérée sera de mise encore une fois, une façon de contourner l’interdiction d’utilisation du 49–3.
Comme pour le reste, les députés seront absents, ils ne diront rien et se plaindront ensuite que les électeurs les boudent.

Pendant ce temps-là, les Français subissent, la Constitution est malmenée, torturée par de petits chefs sans envergure.

Nous avons les élus que nous méritons.

Patrick Crasnier

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/04/2015

 

hollande-dictateur

Histoire Comique De Notre Patrie !

debbouzejpg (1)

La Comédie mènerait à
l’Histoire de France ?

Jamel Debbouze, comédien, certes, mais… historien ?

C’est une blague ?

Que nenni !
En septembre, le comique nous contera… l’Histoire de France sur« M6″ !

Va-t-il essuyer autant de critiques que le « trop à droite » Lorànt Deutsch ?

« Jamel Debbouze » et son épouse « Mélissa Theuriau » ont vendu à « M6″un programme court.

Ni l’un ni l’autre n’ont de bagage d’historien :
-pour elle, un master en journalisme audiovisuel et un diplôme universitaire de technologie (information/communication),
-et lui, ses biographies omettant ses études, il se peut qu’il ait passé une licence ou un master en histoire – avec option Astérix ? – mais que, par pudeur, il le cache :

*sur la préhistoire (thèse : « Pourquoi j’ai pas mangé mon père »,
où son personnage « est rejeté par les Simiens »  comme une partie des gamins de banlieue par la société » ?
(Simiens : sous-groupe de primates regroupant essentiellement les singes)
[« Le Parisien »])

*ou sur l’Antiquité (mémoire :« Mission Cléopâtre » ?)

*ou encore sur l’histoire contemporaine comme il le fit sur « RTL »en 2011 ?

Suite à la poussée du Front national, il avait alors espéré – « en employant le pronom « nous »«  – en un printemps arabe en… France :

« Les enfants issus de l’immigration se rendent davantage compte de la manière dont leurs parents ont été traités et dont on les traite.
Au même titre que l’Égypte, la Tunisie ou encore l’Allemagne de l’Est, ils vont s’énerver.
Ils vont vouloir regagner leur liberté.
Il faut les considérer, nous considérer.
Il ne faut pas nous prendre pour des cons.
Cela va jusqu’à une certaine limite ! »

Et c’est donc à un tel « historien » faisant preuve d’une objectivité n’appelant aucune objection qu’une grande chaîne de télévision française confie une émission sur l’Histoire de France quelque peu surprenante :
Au lieu de Jeanne d’Arc, ce sont ses… sœurs qui apparaîtront à l’écran.
Donner un rôle marginal à sainte Jeanne d’Arc, n’est-ce pas contribuer (n’employons surtout pas le mot « collaborer » !) à la déchristianisation de la France chère aux bien-pensants ? S’intéresser à un cousin de Napoléon plutôt qu’à ce dernier, n’est-ce pas « dénapoléoniser » notre passé comme s’y emploient nombre d’élus de gauche, à commencer par un certain Lionel Jospin, ancien Premier ministre battu en 2002 par Jean-Marie Le Pen et auteur d’un livre anti-empereur des Français : Le Mal napoléonien (2014) ?
Peut-être que, pour cet épisode, « Jamel Debbouze » a pris conseil auprès du démolisseur de l’œuvre du « mâle napoléonien » ?

Les historiens vont-ils être aussi critiques envers « Jamel Debbouze » qu’ils l’ont été pour un autre homme de spectacle, Lorànt Deutsch ?
Celui-ci, malgré ou à cause de ses immenses succès d’édition, a été critiqué pour «ses idées monarchistes» et même traité de «nazi» !

Parions que le programme concocté par le couple « Debbouze-Theuriau » sera, avant même sa sortie, qualifié par les commentateurs de «réussite historique exceptionnelle» !

Jacques Martinez

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/04/2015

C’est une honte !
Des clowns pour raconter l’Histoire de France…les enfants issus de l’immigration vont avoir encore plus de lacunes !
Les parents des enfants autochtones veillent tout de même à leurs études.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43