Archive | 25/04/2015

Qui Donc Marche Avec Le Socialisme ?

ane (1)

Le socialisme pour les nuls !

« Jefke » et « Louis » sont tous deux agriculteurs.
Tout le village sait que Louis est socialiste.

Un jour, ils se croisent dans les champs et engagent ensemble une petite conversation amicale sur la météo, les cultures et les bêtes.
Tout à coup, Jefke dit à Louis :

‘J’peux t’poser une question ? T’es socialiste, mais qu’est ce que ça peut ben vouloir dire ‘être socialiste’ ?’

« Je vais t’expliquer ça en vitesse »

répond Louis.

« Les socialistes sont pour une redistribution équitable. »

« Redistribution équitable , qu’est-ce que tu me racontes là ? »

demande alors Jefke.

‘Et bien, je vais te donner un exemple’,

répond Louis.

‘Tu possèdes deux ânes.
Je n’en ai pas.
Le socialisme sous-entend que tu me donnes un de tes deux ânes.
Ainsi, nous en aurons chacun un.
Cà c’est de la redistribution et ce serait donc mieux pour tout le monde’.

‘Eh bien, en voilà une théorie’,

dit Jefke.

‘il faut que j’y réfléchisse.’

Il retourne à la maison pour prendre son repas de midi.
A table, il dit alors à sa femme :

‘Germaine, j’ai parlé ce matin avec Louis.
J’pense que j’vais aussi devenir socialiste’.

‘Socialiste ?’
‘qu’est ce que c’est ?’

demande Germaine.

‘Ben, c’est quand on a deux ânes et que Louis n’en a point.
Si j’en donne un à lui, eh bin, on en a un chacun.
C’est ça la redistribution équitable » qui est bon pour tout le monde’.

répond Jefke.

‘Bouh, c’est ben compliqué tout ça,’

lui répond Germaine.

‘Je dois y réfléchir’.

Après quelques minutes, Germaine reprend :

‘Dis, Jefke, notre Louis….il a ben 2 vaches.
Et nous, on n’a point.
Si on lui donne un âne, y peut bien nous donner une vache.
Qu’est ce t’en pense… ?’

‘Nom de Dieu, c’est bin vrai ça..’

lui répond Jefke et s’en retourne voir Louis.

‘Dis Louis, j’ai discuté avec Germaine’.
‘On veut ben devenir socialiste, mais elle dit qu’t’as deux vaches.
Si on t’donne un des nos ânes, tu nous donnerais bien une de tes vaches.’

Louis le regarde quelque peu surpris et lui répond :

‘Jefke, ou bien je n’ai pas bien expliqué,
ou bien tu ne m’as pas bien compris,
mais le socialisme ça ne marche qu’avec les ânes…’

Eric Martin

http://www.ndf.fr/  du 25/04/2015

Il doit y avoir des hordes d’ânes parmi nos con(s)-citoyens !

Tout Le Monde Se Politise Maintenant.

lmpt-0510-300x199 (1)

« La Manif pour Tous »
devient un parti politique !

Selon le « Journal officiel » paru ce vendredi, le mouvement anti-mariage homosexuel « La Manif pour Tous » devient un parti politique.

«L’association de financementdu groupement politique « La manif pour tous » est agréée en qualité d’association de financement du parti politique « La manif pour tous » pour exercer ses activités sur l’ensemble du territoire national»,

indique une décision de la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Des candidats estampillés « La Manif pour Tous » se présenteront-ils alors aux prochaines élections?
Non, répondent ses responsables.

«Nous restons une association loi 1901 mais avec la qualité de parti politique»,

explique « Albéric Dumont », vice-président de « La Manif pour Tous ».

«Nous ne faisons pas ça pour présenter des candidats, ça ne changera rien à nos actions.
Nous intervenons de plus en plus sur le champ politique et donc nous faisons évoluer nos statuts, pour être transparent vis-à-vis de nos adhérents et de l’administration».

«C’est une décision technique, une mise en cohérence de notre statut juridique avec notre activité militante et rien d’autre»,

confirme sa présidente « Ludovine de la Rochère ».

«On aurait dû le faire depuis longtemps».

Déduction fiscale pour les donateurs

Conséquence de cette décision, les donateurs de « La Manif pour Tous » pourront bénéficier d’une déduction fiscale.

«La Manif Pour Tous est désormais reconnue pour son rôle politique, elle sera donc autorisée à délivrer des reçus fiscaux à ses donateurs comme de très nombreuses autres associations régies elles aussi par la loi 1901»,

précise « Albéric Dumont ».

Cette transformation juridique n’a pas été annoncée à tous les dirigeants du mouvement.

«La question de cette évolution a été discutée lors de la convention nationale du mouvement en janvier à laquelle « Philippe Brillault » n’avait pas pu venir»,

reconnaît Albéric Dumont.

«Toutes les informations techniques ne font pas l’objet d’une communication auprès de l’ensemble du mouvement».

http://www.leparisien.fr/politique/  du 25/04/2015

Vous Passez En Fraude La Frontière.

entree-libre1 (1)

Combien cela coûte-t-il ? 

§§§§§§

z01

§§§§§§

z02

§§§§§§

z03

§§§§§§

z04

§§§§§§

z05

§§§§§§

z06

§§§§§§

z07

§§§§§§

z08

§§§§§§

§§§§§§

z09

§§§§§§

§§§§§§

z010

§§§§§§

§§§§§§

z011 (1)

§§§§§§

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

z012

§§§§§§

Autre Que réseau Social

Je suis Française, je ne la ferme pas et ne suis que Patriote !
ON veux nous faire culpabiliser en nous faisant croire RACISTES, ON nous abuse !
Nous sommes Patriotes !

Les « Bonnes » Habitudes Sévissent !

pharmacie (1)

Explosion de cas de VIH
dans l’Indiana

Une petite communauté rurale de l’Indiana, dans le nord des Etats-Unis, subit de plein fouet les conséquences de l’injection de plus en plus répandue parmi la population de puissants antidouleurs opiacés, qui a entraîné une explosion de cas de contamination au VIH, ont indiqué les autorités vendredi.

142 nouveaux cas de VIH ont été identifiés depuis le début de l’année dans le comté de Scott, qui compte 4.200 habitants et… un seul médecin.

Ces nouveaux patients, âgés de 18 à 57 ans, sont tous liés à des injections illégales d’oxymorphone, un puissant analgésique vendu sur ordonnance.

Une urgence de santé publique a été décrétée le 26 mars par le gouverneur de l’Etat, et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont émis une alerte nationale à destination des personnels de santé pour qu’ils surveillent une éventuelle épidémie d’hépatite C et de VIH parmi les drogués.

Environ 3.900 nouveaux cas d’infection au VIH sont attribués chaque année aux Etats-Unis à des injections de drogue, contre 35.000 à la fin des années 1980 lorsque la consommation d’héroïne avait diffusé le virus au gré du partage des seringues.

L’abus d’antidouleurs sur ordonnance a fortement progressé dans le pays, où les décès par empoisonnement aux opiacés ont presque quadruplé entre 2009 et 2011.

« Jerome Adams », commissaire à la santé de l’Etat de l’Indiana, a indiqué qu’entre 2009 et 2013, seulement trois nouveaux cas de VIH avaient été identifiés dans le comté de Scott.

« Nous avons de nouveaux cas littéralement tous les jours, chaque heure »,

a déclaré Monsieur « Adams » à la presse, faisant état d’une épidémie « sans précédent ».
Quatre de ces nouveaux cas sur cinq ont reconnu s’injecter de la drogue, ont indiqué les services de santé, précisant que leur produit de choix était un antidouleur oral vendu sous le nom d’ »Opana » dont ils réduisent les comprimés en poudre avant de la dissoudre dans un liquide.

Certains renouvellent les injections toutes les quatre heures et partagent des aiguilles plus grosses que pour l’héroïne, ce qui augmente le risque de contamination.
Chaque malade a indiqué avoir partagé son aiguille avec neuf autres personnes en moyenne.

Cette addiction a commencé dans la région il y a une dizaine d’années et, désormais :

« beaucoup de membres d’une même famille se droguent ensemble »,

a expliqué « Joan Duwve », consultante du ministère de la Santé de l’Indiana.

«Grands-parents, parents et enfants, vivent sous le même toit et s’injectent des drogues ensemble, comme une activité commune »,

a-t-elle relevé.

NOUS, Nous Savons Que CA Existe.

dollars-300x225 (1)

Un camp de « réfugiés »
en plein Paris !

C’est un quartier interlope du nord de Paris, un coin que peu de gens – sauf quelques touristes abusés par les prix bas – choisissent pour la promenade.
C’est le quartier de la Chapelle, sur le boulevard de la Chapelle itou, entre le métro du même nom et le « marché aux voleurs » (c’est son nom officiel) de la station Barbès-Rochechouart.

Là, juste sous le métro aérien, dans des espaces encadrés de grillages censés servir de terrains de foot aux gamins des cités alentour, se trouve un véritable camp de réfugiés.

Des centaines de tentes, à touche-touche, et autant de malheureux au regard perdu.

Passant là par hasard, j’ai cru qu’on y avait parqué ceux qui depuis des années squattaient les jardins et même les ronds-points herbeux autour des gares de l’Est et du Nord.
Irakiens, Afghans, Tchétchènes aussi, entre lesquels éclataient régulièrement des bagarres pour un coin d’herbe.
Accrochés dans les arbres, les baluchons qui renfermaient leurs trésors faisaient d’étranges guirlandes aux arbres du boulevard Magenta… et puis un jour, ils ont disparu.
Les Roms les ont aujourd’hui remplacés autour du marché Saint-Quentin.

Les associations qui fournissent ces abris de fortune et un minimum de nourriture quotidienne aux « campeurs » de la Chapelle assurent qu’ils sont érythréens, soudanais et éthiopiens.

Passés par la Libye.
Des survivants de la Méditerranée échoués à Lampedusa.
Mis dans un train en direction du nord.
Ils sont là en transit, espérant remonter vers l’eldorado britannique.
Demain, dans un mois, dans un an, ils seront dans « la jungle » à Calais.

Combien sont-ils dans ce camp de réfugiés pire qu’un parc à bestiaux ?

Personne ne sait, et surtout pas la préfecture de police pour qui ce lieu n’existe simplement pas.

Un article de « Métro », en décembre dernier, rapportait :

« La préfecture de police explique laconiquement se borner à une chose :
“éviter la création d’un campement” du type Sangatte, dans le Pas-de-Calais. »

Alors « une fois par semaine, les services de propreté de la ville font un nettoyage complet de l’espace ».
Vu l’état actuel, ils n’ont pas dû passer depuis un moment !
Et puis, suprême hypocrisie, la police réalise« des contrôles d’identité qui se soldent souvent par des remises d’OQTF : des obligations de quitter le territoire français  ».
Évidemment nullement suivies d’effet car on se demande bien comment et avec quoi – sauf à embarquer clandestinement dans le Thalys ou l’Eurostar qui circulent en dessous de leur campement, ce qu’ils font sans doute – les malheureux entassés là pourraient reprendre leur errance.

À en croire, là encore, les bénévoles d’Emmaüs qui maraudent dans le quartier pour leur apporter des informations sur leurs possibilités de séjour en France, la très grande majorité d’entre eux ne demandent même pas l’asile chez nous. La France ne les tente pas.
Ils n’y sont que des zombies de passage… de plus en plus nombreux.

Alors, au lieu de palabrer à n’en plus finir, nos dirigeants devraient sortir un peu de leurs palais.
Ils verraient peut-être qu’au-delà de ce camp formellement constitué, des centaines de matelas sortent des encoignures à la nuit tombée :
Quand la « Ville Lumière » éteint ses feux, certains quartiers de Paris se transforment véritablement en dortoirs à ciel ouvert.

Va-t-on feindre de l’ignorer encore longtemps ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/04/2015

Même les autres pays de l’UE en ont marre, UK compris.
Mais qui leur dit de venir échouer dans notre capitale ?
Nous ne sommes pas responsables de leur vie de misère et n’avons pas à culpabiliser comme le voudrait l’auteur de cet « exode » !
QUI fomente ces migrations des peuples africains ?
Leur continent est vaste et l’argent des associations serait plus utile là-bas , ainsi que leur travail s’ils y consentaient !
Africains restez chez vous, ON vous abuse, l’Europe est un mirage souvent mortel !
Ne vous laissez pas berner par les requins avides de fric…toujours ce FRIC, le fric des adorateurs du veau d’or !

.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43