Archive | 05/05/2015

Daesh Appelle A Tuer Les Mécréants.

france-565x250 (1)

Daesh  parle aux
musulmans de France !

L’organisation « Etat islamique » a lancé lundi un appel aux musulmans à tuer des citoyens, notamment Américains et Français, des pays formant la coalition internationale mise en place pour combattre le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

« Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français- ou un Australien ou un Canadien, ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière« ,

a déclaré « Abou Mohammed al-Adnani », le porte-parole de l’ »EI », dans un message publié en plusieurs langues.

« Tuez le mécréant qu’il soit civil ou militaire »,

a-t-il ajouté.

« De n’importe quelle manière »

Les Etats-Unis et la France sont les deux pays qui ont, jusqu’à présent, mené des frappes aériennes en Irak sur des positions de l’ »EI », un groupe qui a déclaré en juillet un « califat » à cheval sur la Syrie et l’Irak, dont ils contrôlent de larges secteurs.

Le message, publié sous forme audio en arabe, avec une traduction sommaire en anglais, en français et en hébreu, donne des instruction sur la manière de mener à bien la mission sans équipement militaire.

« Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le« ,

indique-t-il.

 

Le porte-parole dresse par ailleurs des louanges aux militants actifs dans la péninsule du Sinaï en Egypte, les appelant à « trancher la gorge » des défenseurs du régime du président « Abdel Fattah al-Sisi ».

  »La France n’a pas peur »

Fustigeant cet « appel au meurtre », le ministre, dans une déclaration solennelle place Beauvau à Paris, a martelé, à plusieurs reprises :

« La France n’a pas peur ».

« Ce n’est pas la première fois qu’elle est menacée par des terroristes.
Elle sait pouvoir compter sur la solidarité de tous les citoyens de France quelles que soient leurs origines ou leur confession » et la « vigilance » des forces de l’ordre qui sont la « meilleure réponse ».

« Leurs menaces n’entameront en rien notre détermination à mettre fin à leurs exactions et à secourir les populations »,

a-t-il déclaré.

« Nous devons aussi éliminer le risque que représente « Daech » pour notre sécurité »,

a-t-il ajouté.

source : www.sudouest.fr

http://www.noterror.fr/  du 05/05/2015

Cette « Dèche » malodorante s’enhardit de jour en jour avec la complicité de nos oligarques !

Sauvetage Des Emigrés Naufragés ?

immigration-1-300x224 (1)

Et après,
qu’est-ce qu’on en fait ?

L’information a tourné en boucle ce dimanche, constituant manifestement, avec la vente des« Rafale » au Qatar, un grand motif de fierté nationale :
Le patrouilleur« Commandant-Birot », parti en début de semaine dernière avec du matériel médical et sanitaire pour renforcer le dispositif « Triton », a secouru 219 passagers de trois embarcations en détresse au large de la Libye.

Comme les quatre navires des gardes-côtes italiens, les deux navires de la marine italienne, les deux cargos, les deux navires de la police douanière italienne et les deux remorqueurs qui constituaient cette fière équipée, notre patrouilleur tricolore a déposé sa cargaison dans le sud de l’Italie.
Tout au bout de la botte, dans un port de Calabre.

Le « Commandant-Birot » fait figure de gagne-petit :
219 rescapés sur les « 5.800 repêchés en seulement 24 heures », avouez, ça fait mesquin.

Mais ça ne fait rien, hein, on est très contents malgré tout.
Car aujourd’hui, certes plus qu’hier mais assurément bien moins que demain, c’est encore et toujours l’Italie qui s’y colle :
il y aura – il y a peut-être déjà ? – plus d’immigrés en attente d’eldorado sur ses terres pouilleuses que d’Italiens.

Après les 1.200 noyés du mois d’avril, les dirigeants européens ont décidé de renforcer « leur présence en mer ».
Budget Triton triplé, patrouilleurs à la mer, sauveteurs en action et… multiplication des rafiots sur la mer calmée :

« Rome estime que 200.000 migrants pourraient ainsi arriver sur son sol cette année, soit 30.000 de plus que l’an dernier »,

nous dit-on.

Et si le temps est clément et la brise favorable, on peut sans doute en rajouter ± 50.000 à la louche.

Et après, qu’est-ce qu’on fait ?
Après s’être gargarisé de ces sauvetages XXL, que fait-on de tous ces pauvres hères ?

Dans la dernière livraison du « Point », « Pierre-Antoine Delhommais », anciennement chef-adjoint du département économique au journal « Le Monde », a intitulé sa chronique «Les migrants remettront l’Europe à flot».
Il trouve qu’ils ne sont pas assez nombreux et que, sans leurs bras pleins de sève juvénile et de mâle vigueur, nous tous, Européens décatis et bientôt grabataires, allons périr écrabouillés sous nos déambulateurs.
Monsieur « Delhommais » rêve au temps béni des « boat people », voudrait voir nos intellectuels prendre la tête d’une grande opération comme le firent « Kouchner » et « Montand » avec « Un bateau pour le Vietnam ».

« Quarante ans plus tard, la tragédie des « boat people » en Méditerranée (20.000 morts depuis 2000) ne semble guère émouvoir nos philosophes, pourtant capables de s’enthousiasmer pour défendre la cause animale ou l’identité française »,

écrit-il.
Je me permettrai de lui rappeler qu’on a déjà donné :

« Un avion pour la Libye »,

par exemple, sous le haut patronage de « Bernard-Henri Lévy »…

« La défense des droits de l’homme n’est pas incompatible avec le combat pour la croissance.
Un réfugié ne reste pas réfugié toute sa vie et, à condition qu’on lui donne les moyens de s’intégrer, il a tôt fait d’entrer sur le marché du travail, de produire, de consommer, bref de faire croître le PIB »,

écrit Monsieur Delhommais.
On se permettra là encore, et sans racisme aucun, de lui faire remarquer :
-que l’intégration des uns s’est faite sans heurts quand celle des autres est plus que problématique,  -que le confucianisme ou le shintoïsme, à ce jour, n’ont pas posé de problèmes et qu’on n’a jamais vu – du moins pas que je sache – des moines en robe safran réclamer des menus spécifiques à la cantine. Encore moins poser des bombes.
Fut une époque où certains, gens discrets, s’immolaient par le feu, mais ils n’ont jamais fait griller les autres.

« Seule l’immigration permet à sa population de continuer à progresser légèrement et surtout de lutter contre la menace économique gigantesque que représente son vieillissement »,

conclut Monsieur  »Delhommais ».

Il nous faut donc des « nègres » pour venir nous « torcher » et donner de la bouillie à la petite cuillère à nos bouches édentées.

Si ça, ce n’est pas du racisme !

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/05/2015

Nos Médias Déguisent L’ Histoire.

avaler-n-importe-quoi-225x300 (1)

Marre du mercantilisme !

Ecartée de « CanalSat », « Toute L’Histoire » fait du chantage à la mémoire !
Le 1er juillet prochain, la chaîne « Toute l’Histoire »(« AB groupe »), sera retirée de « canalSat », le bouquet satellite de « canal+ » .

En revanche,« Histoire », la chaine de « TF1″ dirigée par l’ancien conseiller de Nicolas Sarközy, « Patrick Buisson « , y est maintenue, ce qui provoque la colère du numéro 2 de « AB Groupe ».

Tout d’abord, à « l’Obs », « Richard Maroko » note qu’il s’agit « d’une perte importante puisque, sur nos 4 millions de foyers abonnés, 3 le sont par CanalSat, qui assure 50 % de nos revenus ».
Mais surtout, assure-t-il, « la question financière n’est pas l’essentiel ». Car d’après le directeur des programmes du groupe, « ce n’est pas seulement une question d’argent, mais aussi de morale et de politique ».

En cause :
Le maintien dans le bouquet de la chaîne « Histoire », concurrente de « Toute l’Histoire » et dirigée par « Patrick Buisson ».

Aux yeux de « l’intelligentsia médiatique », « Histoire » est une chaîne « sale » pilotée par un personnage d’« extrême-droite ».

D’après « Le Monde », par exemple, sur « Histoire », « rien n’est ostensiblement militant, mais beaucoup de sujets sont revisités et certains thèmes, surreprésentés ».

Cet état de disgrâce était trop beau pour « Richard Maroko », qui a donc choisi la carte de la morale pour défendre sa place.
Il estime ainsi que la chaîne rivale « ne laisse pas la même place aux questions de mémoire que nous ».
Or c’est, selon lui, tout l’enjeu, à l’heure où « certains propos ont tendance à être banalisés et où il est plus crucial que jamais de rappeler certains faits ».

Car avant tout, « Toute l’Histoire » se définit comme une chaîne« contre tous les négationnismes ».
Dans sa grille, de nombreux programmes sont en effet consacrés à des questions mémorielles, en particulier concernant le génocide juif.
D’ailleurs, « Toute l’Histoire » est partenaire de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et ne manque ainsi pas une occasion de commémorer.

Fin janvier, celle-ci a consacré, pendant toute une semaine, ses soirées à la diffusion du film « Shoah », de Claude Lanzmann, en quatre épisodes, ainsi que d’autres films du réalisateur.
En avril, elle a également consacré une autre semaine au génocide arménien, toujours en partenariat avec le Mémorial de la Shoah – pourtant, à ce jour, aucun journaliste n’a encore remis en question, de la même manière qu’avec « Histoire », une quelconque « surreprésentation » de certains thèmes.

Selon « Maroko », « Canal+ » aurait donc une sorte de devoir moral à maintenir « Toute l’Histoire » sur ses canaux, d’autant plus qu’en parallèle il permet au grand méchant « Buisson » de conserver sa chaîne.
Pourtant, ce sont bien des raisons économiques qui ont motivé le choix du groupe privé.

« L’audience d’ »Histoire » et celle de « Toute l’Histoire » sont identiques, mais la notoriété de la première auprès de nos abonnés est deux fois plus importante que celle de la seconde »,

a ainsi commenté CanalSat.
De plus, les « prospects » (clients potentiels visés) ont également plébiscité la chaîne du groupe  »TF1″.
Enfin, CanalSat assure avoir « prévenu ce groupe de (sa) décision en juin 2014 et, à l’époque, il n’a pas fait part de la moindre réaction ».

« Richard Maroko » tente-t-il un coup de com’ de dernier recours pour faire pression sur le groupe ?
Pour ce faire, il est vrai, rien de tel qu’un bon chantage mémoriel…

http://www.ojim.fr/ du 05/05/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43