Archive | 16/05/2015

Le Maire UMP « Anti-Islam » Interné !

robert-chardon (1)

Goulag et camisole pour tous !

Quand « Pierre Bergé » espérait qu’une bombe exploserait au beau milieu du million de manifestants de la MPT, aucun politique ne s’est scandalisé, personne n’a réclamé son internement d’office.

Près de deux ans plus tard, pour un propos bien moins grave puisque contrairement à « Bergé » qui espérait des morts, Monsieur « Robert Chardon », maire de Venelles, ne réclame que l’interdiction d’un culte prônant la charia contraire à nos valeurs, et le renvoi dans leurs pays respectifs de ceux qui, par commandement divin, ont l’obligation de nous l’imposer.

« Nathalie Kosciusko-Morizet », qui est à l’islamologie ce que la grâce est au métropolitain, a réclamé toute séance tenante l’exclusion de celui que les médias et les politiques dénoncent comme étant un « fada », un « frappadingue » qui ne sait plus ce qu’il dit.

Robert-Chardon-veut-interdire-islam

Après l’internement à l’hôpital du coupable à la demande d’un tiers « compte tenu de l’incohérence de ses propos », le présentateur « Anthony Jammot » au journal de 18h de la Provence a interpelé le spécialiste politique de la chaîne, « François Tonneau ».

« Il aurait perdu la raison »,

commente le premier, ajoutant l’air consterné de celui qui vient d’apprendre que sa grand-tante a été vue courant toute nue sur l’avenue de Wagram :

« c’est la première fois qu’il dérape de la sorte ? ».

Tête de circonstance pour le spécialiste qui répond qu’il n’est pas coutumier du fait mais que manifestement « Robert Chardon » est gravement malade.
Il a un cancer, vous comprenez, alors il perd la boule forcément…
On n’hésite pas à stigmatiser les malades du cancer à l’UMP, du moment que c’est pour la bonne cause.

L’internement est donc justifié, de même que l’exclusion, mais par contre il peut rester maire parce que refaire des élections ce serait quand même compliqué.

Il y a plusieurs années, « Sylvia Bourdon », contributrice dans ce journal avait porté plainte suite à différentes agressions dont elle avait été victime, demandant en outre au ministère de l’Intérieur de l’époque que des mesures de sécurité soient prises, ce qui lui avait valu une convocation émanant de l’hôpital Maison-Blanche afin de procéder à une analyse psychiatrique de son cas.
Le médecin lui avait alors indiqué que ce type de consultation psychiatrique relevait d’une procédure « classique » pour les « agitateurs ».

Sur le ton de la confidence, « François Tonneau » insiste :

« il se dit que son traitement lui cause quelques soucis ».

Ca ne mange pas de pain.
Précisant qu’il n’est pas médecin, il pose néanmoins le diagnostic d’un accès de folie, car sinon :

« on ne voit pas ce qui pourrait l’expliquer ».

Non, c’est sûr, on ne voit pas du tout. !

Pourtant, n’est-ce pas « Dalil Boubakeur » lui-même qui, en juin 2013 dans « le Figaro » avait affirmé que :

« l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905 » ?

Lui encore qui avait tapé du poing sur la table devant « Jean-Jacques Bourdin » en pestant que :

« l’islam est une idéologie de lutte, une idéologie d’agression ! » ?

Il parlait bien d’islam et non d’islamisme.

Image de prévisualisation YouTube

Une idéologie d’agression !

Faut-il interner « Boubakeur » ?

« Aboû Bakr Al-Baghdâdî » tient exactement le même discours que le représentant du « Conseil Français de l’Islam de France »puisqu’il dit que :

« l’islam n’a jamais été une religion de Paix, l’islam est une religion de combat ».

Alors, qui est foldingue dans cette histoire ?

« Chardon » qui montre la face d’un islam que tout le monde a la trouille de regarder en face ou ceux qui se revendiquent ostensiblement d’appartenir à une « religion de combat » ?

Il est prévu un congrès UMP en juin prochain sur l’islam dont il a été décidé qu’il se ferait « à huis-clos »en raison de la sensibilité du sujet.
« NKM »avait d’ailleurs contesté le thème un peu trop risqué.
Mais à part cela, aucun problème avec l’islam et les musulmans, il faut juste éviter d’évoquer le sujet, c’est tout.
Comme lorsque « Luz » renonce à les provoquer, préférant le confort de la lutte contre les cathos moins susceptibles.

« Christian Estrosi », qui avait récemment parlé de « cinquième colonne » islamiste, s’étrangle de jalousie face à celui qui vient de faire encore plus fort que lui :

« les propos du maire de Venelles sont intolérables et incohérents »,

et sur « Libé » un commentateur approuve l’hospitalisation :

« Les patients cancéreux souffrent parfois de délire qui provoque hallucinations, cauchemars, et idées paranoïdes ».

Un problème avec l’islam ?
Où ça ?

La Corée du Nord France est en train de devenir une véritable dictature où l’en enferme des citoyens pour avoir voulu protéger le peuple d’une idéologie qui encourage la mort de mécréants pour s’assurer d’une place au Paradis à forniquer avec d’éternelles pucelles !
Oui, on en est là !

Goulag et camisoles pour tous !

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du 16/05/2015

Et Qu’ Eût Fait Notre « Belle » Justice ?

morsi-300x201 (1)

Mohamed Morsi
condamné à mort !

L’ex-président islamiste égyptien « Mohamed Morsi », destitué par l’armée en 2013, a été condamné à mort en première instance samedi pour des évasions de prison et des violences durant la révolte populaire de 2011.

Une centaine d’autres hommes et une femme, dont des dirigeants éminents de sa confrérie des « Frères musulmans », ont également écopé de la peine capitale qui doit, pour tous les accusés, recueillir l’avis, non contraignant, du mufti d’Egypte avant d’être confirmée ou infirmée le 2 juin.

Monsieur Morsi, premier président jamais élu démocratiquement en Egypte, peut faire appel.
Il avait déjà été condamné à 20 ans de prison il y a trois semaines dans un premier procès pour des violences contre des manifestants durant sa courte mandature d’un an.

Le tribunal, qui le jugeait au Caire, devait prononcer les verdicts dans deux procès :
--Le premier concernant Monsieur  »Morsi » et 128 co-accusés, dont des membres des « Frères musulmans », du « Hamas » palestinien et du « Hezbollah » libanais, pour des évasions massives de prison suivies de violences pendant la révolte populaire de 2011 ayant chassé le président « Hosni Moubarak » du pouvoir,
-Le second pour espionnage, de 2005 à 2013, notamment au profit du Hamas, du Hezbollah et de l’Iran.

Dans ce second procès, Monsieur  »Morsi », qui comparaissait souriant dans une cage insonorisée, a échappé à la peine capitale, dont ont écopé 16 accusés.

Dans le procès pour évasion, le prédicateur islamiste « qatari » « Youssef al-Qardaoui » figure parmi les condamnés à mort mais il était jugé par contumace.

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 16/05/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43