LECTURE, Politique

Est-Ce La Pensée De « Carl Schmitt »?

vallsinsecurite (1)

Hollande et Valls ses disciples ?

Qui était « Carl Schmitt » ?
Juriste allemand, né en 1888 et mort en 1985, « Carl Schmitt » était considéré comme l’un des grands constitutionnalistes et théoricien du droit de la période de la République de Weimar, juste avant l’avènement du régime nazi.

Après 1933, il s’est rallié à Hitler lorsque celui-ci est devenu chancelier, et il s’est employé à justifier les pires aspects de la législation nazie.
Jusqu’à une période récente, « Carl Schmitt » n’était lu en France que dans des cercles assez restreints, plutôt marqués à droite ou parmi les juristes.
Peu de livres avaient été traduits, son antisémitisme était ignoré et son adhésion au nazisme interprétée comme une courte parenthèse opportuniste.

Cependant ce juriste a longtemps intéressé l’extrême gauche et depuis peu la gauche.

On peut voir dans de nombreuses actions récentes de nos dirigeants socialistes une similitude avec sa pensée qui ne peut que donner des frissons dans le dos.

« Carl Schmitt » intéresse l’extrême gauche et la gauche quand, dans « La notion de politique » il met l’accent sur la nécessaire distinction de l’ami et de l’ennemi.

Que fait Najat Vallaud Belkacem quand elle oppose les électeurs de droite et de gauche dans son interview au magazine « GQ » ?
Invitée à dresser les portraits robots des citoyens selon leurs penchants politiques, la locataire de la rue de Grenelle n’hésite pas à théoriser le « respect » des électeurs de gauche au « conservatisme » de ceux de droite.

A travers l’exemple de « Carl Schmitt », il me semble qu’on voit où peuvent mener certaines convictions politiques dans des circonstances extrêmes.
D’abord, le rejet des droits de l’homme, auxquels « Schmitt » était totalement imperméable.
Ensuite, une conception de la politique valorisant absolument la « décision » contre la discussion, qui a préparé le terrain à son idée du Führer comme source de tous les droits.

Que font Manuel Valls et François Hollande quand ils refusent toute discussion en 2013 sur le mariage gay, emprisonnant et arrêtant un nombre important de personnes opposées à ce projet de loi?

Que dire du 49.3 pour la loi Macron qui pouvait ne pas passer à cause de récalcitrants à gauche ?

Que penser d’un décret publié la nuit même de la manifestation des enseignants contre la réforme du collège, décret pris sans aucune concertation de l’aveu même du syndicat majoritaire qui précise du reste que trois réunions se sont tenues et qu’à la troisième le document a été remis aux participants ?

Dernier exemple :
« Carl Schmitt » affirme :

« Cette égalité de la démocratie et du vote à bulletin secret c’est du libéralisme du XIXe siècle et pas de la démocratie. »

Qu’a fait la majorité socialiste au Sénat pour le vote du mariage gay ?

Un vote à main levée…!

Quelle était la finalité de la pensée de Schmitt ?
La dictature, selon lui, ne serait simplement qu’un moyen pour permettre à une normalité menacée d’acquérir à nouveau une stabilité indispensable pour l’utilisation judicieuse du droit et son efficacité.

Que faut-il en penser quand le Premier ministre parle toutes les semaines de

« la République en danger »,

« des ennemis qui entourent notre République »,

«  Front National… un péril pour la République » ?

Toutes ces déclarations publiques sont à méditer à l’aune de la pensée de ce « Carl Schmitt ».

Emmanuel Roussel

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/05/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43