JESUS, TABOU

Pélérinage De Pentecôte A Chartres.

pentecote-300x199 (1)

La tradition ne se dément pas.

Ainsi que l’a implacablement prouvé hier « Dominique Jamet » dans ces colonnes, la motion A, qui vient de « triompher » au Parti Socialiste, et au sujet de laquelle nos gouvernants retenaient leur souffle, n’a été votée que par 0.1% du corps électoral français.
Un « plébiscite » républicain… en quelque sorte.

Puisque nous en sommes à étudier les mouvements minoritaires, je voudrais évoquer un autre mouvement (après tout, c’est bien cela que veut dire « motion »), ultra-minoritaire lui aussi (autour de 10 000 personnes), mais dont les répercussions, là aussi, dépassent largement la faiblesse de ses effectifs.
Je veux parler des pèlerins de Chartres.

Et là, choc de deux mondes.
Deux mondes qui se sont croisés durant ce long week-end de Pentecôte (qui ne s’écrit pas Pendtcoote, et n’est pas un endroit où l’on passe le week-end, je le précise pour nos cinéphiles) dans les médias : de longues minutes pour le premier, quelques secondes pour l’autre.

D’un côté, des idéologues indécrottables, qui parient sur les rêves contre les faits, des soixante-huitards sous perfusion, des gens et dont la culture ne masque pas le nihilisme, dont le conformisme ne fait pas oublier la paresse.
De l’autre,
une France honnie, celles du « fascisme en loden », qui a eu sa part de gaz lacrymogènes en 2013 (Merci Manu),
une France dont l’enracinement et les valeurs dérangent, et que beaucoup rêvent d’envoyer au laogai.
Une France dont on essaie -faute d’assumer que la France de Flamby, c’est la Corée du Nord transformée en pub Benetton- de rééduquer au moins les enfants, en les « arrachant à tous les déterminismes ».
Une France qui, malgré les moqueries autorisées, ne se résume plus depuis longtemps à « Béatrice de Montmirail » (jupe plissée, poil aux pattes, limitateur d’intelligence sur le crâne) ni même à « Christine Boutin ».

Cette France pourtant dans laquelle les catholiques irakiens, dès l’an passé, ont trouvé bien plus de soutien que dans les indignations tétraplégiques de nos édiles.
(je crois que c’est même la première fois qu’ils voyaient des catholiques : nos cardinaux du reste auraient du enlever leur parka avant de les accueillir).

Il se trouve que le succès du « Pélé » ne se dément pas, au contraire du socialisme, qui repeint les écuries d’Augias en rose pétard tous les deux ans, mais ne trompe même plus -à ce qu’il semble – ses propres imbéciles.
Je crois même savoir qu’une élue de la République marche aujourd’hui vers Chartres avec les pèlerins. Si je vous dis qu’elle est jeune, vous allez trouver tout de suite…

Pendant que tout le monde arrête de respirer pour un parti qui ne représente que lui-même, les pèlerins marchent et prient, et j’imagine qu’ils doivent être bien conscients de l’inanité de ce misérable débat citoyen/républicain (rayez le mot vide de sens de votre choix).

Si l’on voulait paraphraser l’immortel Audiard, anarchiste de droite dont tout le monde cite les dialogues alors que plus personne ne comprend ses idées, on pourrait presque conclure de tout cela que trente-cinq mille cons qui votent vont moins loin que dix mille croyants qui marchent.

Arnaud Florac

 

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/05/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43