Archive | 15/06/2015

Que Pense-T-On Du Front National ?

fn-1456x648-300x133 (2)

Une formation politique
très capable !

« Le Parisien » du 14 juin publie un sondage qui devrait « interpeller » :

90 % des Français ont une mauvaise opinion des partis politiques.
Ce score n’est pas une surprise, mais il devrait tout de même amener les partis qui « concourent à l’expression du suffrage » selon notre Constitution, à se poser quelques questions sur leur légitimité.
On sait que les notions de pays réel et pays légal sentent le soufre dans notre République engoncée dans ses préjugés, mais tout de même :
Ce score mériterait peut-être, de la part de nos politiques, un petit examen de conscience.

Ce sondage a poussé la cruauté jusqu’à classer les partis selon trois critères : proximité avec les Français, honnêteté et capacité à faire des propositions efficaces.

Là aussi, les résultats sont sans appel.
En tête pour la proximité, le Front national avec 22 %, qui ainsi est conforté dans son image de parti populaire.
De leur côté, le PS et Les *Républicains* sont loin derrière le parti de « Marine Le Pen », ex-æquo, avec seulement 12 %.
Parti d’élus, de notables, écuries présidentielles :
on a tout dit sur ces deux partis et les deux congrès qui ont eu lieu dernièrement n’ont pu que conforter l’opinion dans ce sens.

À la question « Parmi les sept partis suivants, quel est celui que vous jugez le plus honnête ? », les sondés placent en tête EELV et le MoDem avec 17 %, le Front National venant juste derrière avec 16 %.
LR et le PS se retrouvent encore une fois au coude à coude, loin derrière, avec respectivement 10 et 9 %.
Sans tomber dans le réducteur « tous pourris », il faut reconnaître que ces deux partis ont leur lot de mis en examen et de condamnés que les autres partis ne peuvent aligner !

Enfin, à la question « Parmi les sept partis suivants, quel est celui que vous jugez le plus capable de proposer des solutions efficaces ? », les sondés placent en tête le Front National avec 23 %.
LR arrive derrière avec 17 %, le PS avec 13 %.
Que signifient ces chiffres ?
Tout simplement que le « Front National » est devenu une force politique crédible.

Des réponses à ces trois questions, c’est peut-être la troisième qui est la plus marquante. La proximité, c’est un peu subjectif.
Quant à l’honnêteté, on sait, malheureusement, que les électeurs se montrent « in fine » plutôt tolérants sur ce point.
En revanche, le dernier critère renvoie à l’aptitude à résoudre les problèmes, à la compétence.
D’un côté, nous avons des partis de gouvernement qui ont alternativement échoué.
Ne nous leurrons pas, les carottes sont cuites pour Hollande en ce qui concerne sa lutte contre le chômage, la preuve étant qu’il porte désormais son discours sur d’autres sujets (prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, par exemple).
De l’autre, une formation politique qui n’a encore jamais gouverné le pays.
Une formation politique, cependant, qui construit pas à pas, modestement, patiemment, sa crédibilité à travers notamment la gestion des villes qu’il a conquises l’an passé.

On sait que le bilan au bout d’un an à peine est bon.
On rappellera la réélection triomphale de « Joris Hébrard » au Pontet il y a deux semaines.
Et c’est pourquoi l’enjeu des régionales est si important.
Une, deux, voire trois régions emportées par le Front National, ce sera un bilan, certes provisoire, à présenter aux Français en 2017 en gage de crédibilité, une crédibilité que les Français semblent désormais lui accorder, si l’on en croit ce sondage.

Et c’est pourquoi, dans les prochains mois, les coups les plus bas seront sans doute utilisés pour émousser cette crédibilité.

Georges Michel

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/06/2015

Marre de Ce Ramadam Perturbateur !

metro (1)

Laïcité à deux vitesses
dans le métro parisien

Quand allons-nous en finir avec les entorses à la laïcité visant à satisfaire des communautés particulières dans notre espace public ?

colere-cochon-283x300 (2)

Début avril 2015, la RATP, ou plus exactement sa filiale publicitaire Métrobus dont le PDG est « Gérard Unger » (encarté au Parti socialiste), a refusé la mention « en soutien aux chrétiens d’Orient » sur une affiche visant à promouvoir un concert à leur profit, arguant dans un communiqué que Métrobus « prohibe toute publicité présentant un caractère politique ou confessionnel, conformément à l’obligation de neutralité du service public ».

communisme-1

Cette décision, bien que contestable sur le fond au vu du caractère humanitaire de la démarche consistant à organiser, dans la capitale, un concert en soutien aux chrétiens d’Orient, pourrait se justifier dans la forme tant les principes énoncés par la société Métrobus sont conformes à nos valeurs républicaines.
Elle n’en a pas moins fait scandale.
L’évêque de Gap, en la personne de Monseigneur « Jean-Michel Di Falco », a vivement critiqué cette décision, estimant qu’en l’espèce le principe de la laïcité avait fait l’objet d’une interprétation excessive.
Quelques hommes politiques avaient timidement relayé cette indignation, sans que cela ne dépasse le stade de la prise de position.

Ce scandale dont l’écho commençait à s’estomper vient de connaître un rebondissement, puisqu’en ce moment même, une pluralité d’affiches dans le métro parisien sont d’une laïcité relative. En effet, force est de constater que la neutralité qui incombe au service public n’a pas été faite de la même manière, s’agissant d’accepter la diffusion d’affiches publicitaires relatives à de la nourriture halal, avec la mention « Bon ramadan ! », lesquelles sont actuellement visibles dans le réseau du métro de Paris et d’Île-de-France.

Ce deux poids deux mesures montre à quel point, dans les faits, notre laïcité ne cesse de reculer au bénéfice d’une religion qui, paradoxalement, revendique justement son implantation dans l’espace public français « au nom de la laïcité ».

fuck-1

Vivons En Laïcité

Il convient, au travers de cet exemple, de constater que la bienveillance avec laquelle nous acceptons ces entorses à cette valeur fondamentale qu’est la laïcité, propre à notre pays depuis 1905, ne peut avoir pour effet que de générer des tensions communautaires, ce que justement la loi sur la laïcité est censée éviter, surtout après avoir pris la décision de censurer la mention du caractère caritatif d’un concert catholique à quelques semaines d’intervalle !

Sébastien Jallamion

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/06/2015

Nos crèches sont une tradition de Notre Patrie LA FRANCE !
Il a fallu que notre peuple réagisse pour que de trop zélés élus municipaux tentent de nous en priver.

Par l’intermédiaire de nos médias mercantiles et « dhimmis », ce « ramadan », sorti d’un coran étranger à nos coutumes ancestrales, nous saoule déjà depuis plusieurs jours avant que les libations ne nous empêchent de dormir.
Et le tapage nocturne toléré par nos polices municipales, c’est laïc ?
Le travail des uns comme des autres ne s’en ressent-il pas ?

L’islam ni son ramadan n’ont leur place dans notre République Française LAÏQUE une et indivisible !
Il n’y a pas ceux qui font le « ramadan » bien choyés par nos gouvernants,
et les « mécréants » qui ne le font pas mais supportent leur rythme de vie à l’envers des premiers !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43