Archive | 20/06/2015

Nullité des Diplomates Occidentaux !

ukrainea (1)

Toujours rien pour l’Ukraine ?

Vladimir et François ne sont pas amis « mais se parlent ».
Non, il ne s’agit pas de François Hollande mais du pape François, celui-là même que tous les ayatollahs de la laïcité exècrent du haut de leur toute-puissance républicaine bon teint.
Les deux chefs d’État échangent, alors que le tapis rouge n’est plus de sortie depuis longtemps en Occident pour Poutine.
Plus qu’une erreur, ce refus de dialoguer de l’Union européenne représente une faute politique grave.

Reçu au Vatican (et en Italie) le 11 juin dernier, Vladimir Poutine n’a pas boudé son plaisir.
Poser le pied sur le sol européen, après les dernières joutes qui ont vu les chancelleries occidentales désarçonnées par l’annonce d’une liste de personnalités « non gratae » en Russie, constituait un formidable pied de nez.
Un scandale, diront certains, une nouvelle preuve du caractère sans gêne de la Russie…
Tout est bon pour accuser l’autre et faire oublier que les listes sont également une pratique occidentale effective depuis plus d’un an.
Mais passons…

Comment expliquer les liens encore vivaces entre la Russie orthodoxe et le cœur du catholicisme ?

Les relations entre la papauté et la Russie n’ont jamais été cordiales depuis le Grand Schisme de 1054, mais le contact n’est pas rompu.
Certainement parce que les deux pays, passés maîtres dans l’art de la diplomatie, savent que le dialogue est toujours préférable à l’autisme idéologique dans lequel s’enferme l’Occident.
Las, la coterie de technocrates qui nous tiennent lieu de dirigeants ne veut rien savoir.

C’est en refusant de parler avec la Russie que le feu de la guerre a éclaté – souvenons-nous que l’Union européenne n’avait pas daigné l’inviter à la table des négociations lors des pourparlers sur l’accord de libre-échange avec l’Ukraine.
C’est en jetant en permanence l’anathème sur Moscou – comme vient encore de le faire « Samantha Power », ambassadrice américaine auprès de l’ONU, dans le cadre d’un « vibrant discours » à Kiev – qu’on la fait perdurer.

L’Europe est à ce point intoxiquée par sa propre propagande qu’elle est sourde aux initiatives de médiation et de réconciliation, alors même qu’elle prétend oeuvrer dans ce sens.
« Dmytro Firtash », homme d’affaires ukrainien, veut lancer un plan « Marshall » se proposant de réunir la bagatelle de… 300 milliards d’euros pour sortir le pays de l’ornière, tout en favorisant le dialogue entre les parties.
Ça devrait faire les gros titres, on devrait s’en réjouir, encourager cet élan…
Qui en parle ?
Le plan de « Firtash » n’est pas le seul digne d’intérêt, tous les autres se heurtent également à l’indifférence de l’Occident, dont la stratégie semble se résumer à laisser pourrir la situation, dans l’espoir de fragiliser la Russie.

La rencontre entre Poutine et le pape François ne mettra pas fin au conflit en Ukraine.
Elle permet pourtant de se dire les choses, mêmes désagréables.

Elle offre une alternative franche à la diplomatie occidentale, qui joue les intrigantes au lieu de proposer des solutions.

Ce refus d’engager le dialogue avec Moscou ne saurait être perçu autrement que comme un aveu d’impuissance de notre appareil diplomatique.

Laurent Gambier

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/06/2015

La Réforme Du Collège Ne Passe Pas !

academie-france1 (1)

Et maintenant, l’Académie Française !

La déclaration est un peu passée inaperçue.

Pourtant, il est rare qu’une institution comme « l’Académie Française » prenne position contre une réforme gouvernementale.
À ma connaissance, la dernière fois qu’elle a été partie prenante d’une polémique politique, c’était en 1990, à l’occasion de la réforme de l’orthographe menée par le gouvernement Rocard, et l’ »Académie » était plutôt favorable à cette réforme.
Jamais, en revanche, elle ne s’était prononcée sur une réforme scolaire.

Mais lors de sa séance du 11 juin, elle l’a fait contre celle du collège menée par Madame « Vallaud-Belkacem » dans une déclaration adoptée à l’unanimité de ses membres.
Pour que l’institution à laquelle « Richelieu » a donné mission de défendre la langue Française prenne si solennellement position contre les projets ministériels, il faut que ceux-ci mettent à mal celle-là.

Toute personne ayant lu le projet de réforme et les programmes qui l’accompagnent ne doute pas que le français y est mis en danger.
Le jargon, voire le « charabia », dans lequel ils sont rédigés montre le peu de respect de leurs auteurs pour la langue de « Racine », « Molière » et « Hugo ».
En comparaison, la langue des académiciens est d’une clarté que tout enseignant rêverait de trouver dans une circulaire de rentrée.
On n’en attend certes pas moins des immortels, mais cela prouve qu’il est possible d’être compréhensible par tous même sur des sujets complexes.

Cette déclaration est terrible sur le fond pour le ministre de l’Éducation nationale.

S’intitulant « Pour une vraie égalité des chances », elle montre de manière irréfutable que, contrairement à ses ambitions affichées, le projet du ministre aggravera les inégalités scolaires.
Que pour les réduire, il faut, au contraire de l’esprit de la réforme, renforcer les disciplines et mettre l’accent sur la maîtrise du français.
Citons l’avant-dernier paragraphe :

« L’Académie a la certitude que le redressement du système scolaire, si impatiemment attendu par la nation tout entière, devra, d’une part, s’inscrire dans la continuité de notre culture, faite d’enrichissements successifs et respectueuse de ses origines, et, d’autre part, résister à la tentation de la facilité, qui n’a jamais eu d’autre résultat que l’aggravation des inégalités.
L’exigence constitue le principe fondateur de l’école de la République,
elle doit le rester ou le redevenir.
 »

Qui ne serait d’accord avec une telle conclusion, sinon d’aveugles idéologues ?

Madame le Ministre osera-t-elle taxer les académiciens de « pseudo-intellectuels » ?

-Quatre-vingt pour-cent des professeurs sont contre cette réforme,
-la plupart des intellectuels également, ;
-maintenant l’Académie française !
Autrement dit tout ceux dont le métier ou la vocation est la transmission et l’accroissement de notre patrimoine culturel.

Madame « Vallaud-Belkacem », vous ne pouvez pas avoir raison contre tous ces gens.

Foin d’orgueil et d’entêtement,

revenez à la raison et

abandonnez votre projet.

 

Pierre Van Ommeslaeghe

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/06/2015

Insécurité Continue Dans Nos Villes.

danger-300x300 (1)

Attention aux balles perdues !

Fusillades avec des armes lourdes en plein centre-ville à Grenoble
Une fusillade s’est déroulée vers 18 h 30 vendredi soir dans le centre de Grenoble, près de la place Saint-Bruno, « connue pour son trafic de drogue », précise un média, sans mentionner « avec la complicité active de leur République ».
Les assaillants ont ouvert le feu sur la place puis à l’intérieur de la boucherie « Les Halles Saint-Bruno », gérée par un étranger, « Cheims Boudoudou ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, un individu de 23 ans, circulant à scooter, s’est réfugié dans l’établissement après avoir essuyé des tirs.
Il a été blessé d’une balle dans chaque jambe.
L’individu, amené aux urgences par des « inconnus », très probablement un trafiquant de drogues, affirme ne pas avoir d’informations sur l’identité et les motivations qui ont conduit ses agresseurs à lui tirer dessus.

Quatre heures plus tard, vers 22 h 30, un groupe de criminels très lourdement armés s’est invité sur la place.
Les individus ont ouvert le feu en pleine rue, à une heure où la place était fréquentée avec la chaleur préestivale, à une vingtaine de reprises avec des fusils à pompe, des pistolets automatiques et une kalachnikov.

Ils auraient tiré dans tous les sens, mais visé plus particulièrement une table où étaient assis cinq individus dont l’un a été touché.

Dans les deux cas, il n’y a eu aucune interpellation, aucune intervention de la police, aucun criminel abattu sur place, les autorités se contentant d’évoquer l’hypothèse de règlements de comptes comme si cela justifiait les faits et dédouaner la passivité du régime.

Jean Dupont

 

http://www.jeune-nation.com/  du 20/06/2015

Pas Un Mot sur Nos Eglises Brûlées.

incendie (1)

Nos églises sont brulées !

Une église détruite après un incendie criminel à Saint-Martin-le-Beau.

Un ou des criminels ont incendié une poubelle dans le village de Saint-Martin-le-Beau cette nuit. Le feu s’est rapidement propagé à plusieurs voitures stationnées près de là, puis à l’église du village. Le toit du bâtiment, un édifice roman du XIIe siècle, a été en grande partie détruit et s’est effondré. Les vitraux de l’église ont également été endommagés. Les autorités ont constaté un très important préjudice.

Outre la destruction de l’église et les voitures brûlées près du bâtiment, vingt-cinq autres véhicules ont été dégradés ainsi que du mobilier urbain dans le village.

église

Il n’y a eu aucune interpellation.
Les médias comme les politiciens ont refusé de montrer du doigt les responsables de la situation.

« Je suis bouleversée par ce qui nous arrive. Il y a une volonté criminelle. Le maire que je suis a du mal à comprendre que des violences urbaines puissent exister sur notre commune »,

a déclaré l’inutile et incompétente maire et député européen UMP « Angélique Delahaye ».

Jean Dupont

http://www.jeune-nation.com/  du 17/04/2015

§§§§§§

fire1

L’antichristianisme s’étend
en Palestine occupée.

Nouvel incendie d’une église par des Juifs en Palestine,
les colons ont visé un haut lieu de la vie de Jésus Christ  !

L’antichristianisme s’étend en Palestine occupée.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, un violent incendie a ravagé le sanctuaire de Tabgha en Palestine.
Il s’agit du site de la multiplication des pains par Jésus Christ.
Les lieux sont un site très fréquenté des pèlerinages chrétiens en Palestine, près du lac de Tibériade (mer de Galilée).

Les dégâts sont énormes dans ce prieuré bénédictin, comme le montrent les photos de l’attentat.
Outre les départs de feu, des inscriptions insultantes en hébreu ont été retrouvées sur place.
Les dommages causés sur les éléments les plus importants du site, notamment les mosaïques antiques, n’ont pas été évalués.

L’attentat terroriste, dans un pays qui a beaucoup souffert des crimes juifs depuis un siècle, a fait deux blessés.
Ils ont été hospitalisés après avoir ingéré des fumées.

fire2-635x357

Les attentats antichrétiens se sont multipliés ces derniers mois en Palestine :
les extrémistes juifs ont attaqué à plusieurs reprises des églises, les voitures de chrétiens, jusqu’à profaner un cimetière maronite il y a quelques semaines.

Seize racailles ont été arrêtées, mais ont été libérées immédiatement, rappelant l’impunité quasi totale dont bénéficient criminels et délinquants juifs dans le prétendu État d’Israël.

Erwin  Vétois

 

http://www.jeune-nation.com/  du 18/06/2015

Rame Adam Disait Eve Au Rêveur.

france-en-faillite-300x298 (1)

La République ne reconnaît aucun culte.

Le 9 juillet prochain(en 2014), les contribuables parisiens vont dépenser 70000 euros pour que Hidalgo fête le ramadan à la Mairie de Paris, bafouant ainsi l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 de la séparation des Eglises et de l’Etat :

La République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte.

C’est pourquoi « Résistance républicaine » et « Riposte laïque » appellent les Français à protester et à marquer leur attachement à la laïcité en participant le même jour à un apéritif-saucisson-laïque sur la place de la Mairie.
Il est intolérable de fêter officiellement une des obligations religieuses de l’islam, comme il serait intolérable que la Mairie de Paris ou d’autres fêtassent le vendredi saint chrétien ou le yom kippour juif.

Nous avons déjà dit en quoi et pourquoi le ramadan était incompatible et avec nos valeurs et avec  la vie moderne, notamment l’année dernière dans notre Dossier ramadan 2013 qui  déclinait en 14 articles les inconvénients du ramadan :
-qui nuit à la santé,
-qui coûte cher aux entreprises et aux contribuables,
-qui fait prendre des risques sur la route et dans les entreprises,
-qui, sous prétexte de réjouissances, impose en fait un ordre moral et l’impossibilité pour les nés musulmans de devenir apostats,
-qui, encore et surtout, marque l’islamisation de notre pays, refusée par 80% des Français et dont la célébration est une occasion supplémentaire d’imposer la société multiculturelle dont les Français ne veulent pas.

Nous proposons donc à tous ceux qui le pourront de nous rejoindre le 9 juillet 2014 entre 17h30 et 20h.
Avec un sandwich au saucisson et du jus de raisin pour marquer leur attachement à nos traditions, dans la continuité de l’apéro saucisson pinard du 18 juin 2010.

Le 18 juin 2010 nous avions voulu marquer notre opposition aux prières musulmanes dans la rue, qui se déroulaient partout en France chaque vendredi avec ces deux traditions que sont dans notre pays la gastronomie à base de porc et la culture de la vigne, dont les produits sont de plus en plus chassés des cantines, des restaurants d’entreprises, des avions… pour complaire aux interdits alimentaires d’une minorité de la population.
Ces interdits sont, de fait, de plus en plus imposés à tous, et marquent l’avancée, terrible, de l’islamisation de la France.
Notre action avait obligé medias et politiques à ouvrir les yeux et à faire ce qu’il fallait pour que les prières dans les rues disparaissent.

Nous attendons de notre action du 9 juillet prochain (2014) qu’elle ouvre elle aussi les yeux des politiques et les conduise à renoncer aux célébrations de ramadan, aux repas de ruptures de jeûne dans les mosquées comme aux participations des politiques aux repas communautaristes du CRIF.

La République ne reconnaît aucun culte.

La phrase est très simple et très claire.
Un homme politique, quelle que soit sa religion ou sa non religion ne doit pas, dans l’exercice de ses fonctions, célébrer, évoquer ou  favoriser une religion quelconque ni les ressortissants d’une religion, quelle qu’elle soit.

Quand Hollande souhaite un bon Aïd-El-Fitr aux musulmans et demande aux non musulmans d’en faire autant, il trahit nos lois et la neutralité de l’Etat !
Doublement puisqu’il s’abstient soigneusement de souhaiter un bon Noël ou de joyeuses Pâques, qui ne sont plus, depuis longtemps, des fêtes uniquement religieuses, à ses concitoyens.

Quand Delanoë célébrait le ramadan à la Mairie de Paris, il trahissait nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand Sarkozy participait au repas de rupture du jeûne du ramadan, il trahissait nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand RoyalValls et quelques autres participent à un repas de rupture du jeûne du ramadan, ils trahissent nos lois et la neutralité de l’Etat.

Quand Hidalgo, à son tour, dépense l’argent du contribuable saigné par ailleurs par les augmentations d’impôts pour célébrer le ramadan à l’Hôtel de ville, elle trahit nos lois et la neutralité de l’Etat.

Il nous appartient, à nous, patriotes amoureux de la France, de ses traditions et de ses valeurs, républicains ou pas, laïques ou pas,  de venir dire notre opposition aux trahisons de nos lois, de nos traditions, de notre civilisation et de ses valeurs.

Christine Tasin
Présidente de « Résistance républicaine »

http://resistancerepublicaine.eu/  du 16/06/2014

 

 

9juillet-essai-1-300x225

 

Article publié le 17/06/2014, en raison des circonstances, il est remis à l’ordre du jour.
Essayez tout de même de trouver le sommeil malgré le manque de respect de vos voisins.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43