FRANCIA, SECURITE

Le Peuple Français Est-Il Un Appât ?

daesch (1)

Une brigade francophone
dans « la Dèche » ?

Les actes terroristes se multiplient sur le sol français.
Et en Belgique aussi, de nombreux réseaux djihadistes ont été démantelés.

La plupart des personnes impliquées sont passées en Syrie ou en Irak.

Au point qu’on peut se demander s’il n’existerait pas, au sein des groupes armées djihadistes,  des unités spéciales chargées d’encadrer les militants provenant de certains pays.

C’est en tous les cas à quoi on pourrait penser en étudiant le groupe « Katibat Jaish Muhammed » (le Bataillon de l’Armée de Muhammed).
A ne pas confondre avec le groupe pakistanais Jaish-e-Mohammed.

Ce petit groupe djihadiste officiellement indépendant compterait 150 combattants, ce qui est un nombre insignifiant pour peser sur le terrain.
On peut donc  se poser la question de savoir à quoi, il sert .
De plus, au début juin 2015, le groupe a ouvert un compte « Twitter » uniquement en Français.

Le choix de communiquer en français – plutôt qu’en arabe ou en anglais – signifie donc qu’il ne s’adresse qu’à un public provenant de France, de Belgique, voire d’Afrique du Nord.

Bien qu’il se dise indépendant tant du « Front Al-Nosra » que de l’ »Etat islamique » (« DAESH »), ce groupe est intimement lié au djihadisme international  de par son chef,   »Abu Obeida Al-Muhajir » (alias Abu Obeida Al-Masri).
Cet Egyptien, qui se serait rendu en Syrie en 2012, est un vétéran du djihad en Afghanistan dans les années 1980, où il fut à un moment proche d’ »Ossama Ben Laden.
Il a passé 12 ans en prison en Egypte, et a participé au djihad en Birmanie et en Lybie.

De plus, il semble que des membres de ce groupe aient intégré des groupes de combat commun avec les membres du « Front al Nosra » et de « DAESH »…

Pendant une certaine période en 2013/14, le groupe a contrôlé la ville d’Azaz près d’Alep, alors que « DAESH » s’emparait de la région.
Durant cette période, il est connu que la ville servait de base à de nombreux combattants français et belges.

Est-ce que le vrai but de ce groupe ne serait pas de centraliser les recrues originaires de France et de Belgique et de les préparer pour un retour « offensif » dans leur pays d’origine ?

Il serait intéressant pour le moins de s’intéresser à cette hypothèse.

D’autant plus que le compte « twitter » en Français a été activité à peine 16  jours avant l’attentat de l’Isère…

http://www.noterror.fr/ du 27/06/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43