DEBATS, Politique

L’ Union De Plus En Plus Contestée !

europe (1)

Après la Grèce, l’Autriche ?

Partout en Europe, des voix dissidentes s’élèvent sur les questions essentielles :
– Au Royaume-Uni, « David Cameron » entend consulter son peuple sur le maintien, ou non, du royaume dans une Union européenne qu’il estime vital de rénover,
– en Hongrie, « Viktor Orbán » s’oppose virulemment à « Jean-Claude Juncker » sur la question de l’invasion migratoire en provenance des pays d’outre-Méditerranée,
– enfin, les Grecs, menés par une coalition eurosceptique inédite réunissant des partis de gauche et de droite, ont refusé d’être colonisés financièrement, et sont désormais à deux doigts de sortir de la zone euro.

Le référendum grec relatif au plan d’« aide » proposé par la BCE, avec le soutien des pays membres de la zone euro, et sur ordre occulte de Berlin, a été l’occasion d’un ignoble chantage de la part de la Troïka.

L’Union européenne a agressé un État souverain, en organisant la fermeture des banques.

Pourtant, le peuple grec n’a pas cédé, il n’a pas eu peur d’être forcé à sortir de la zone euro.
Espérons même qu’il y soit désormais résolu.
Nos dirigeants devront expliquer pourquoi la question d’une sortie de la Grèce de l’euro n’a pas été envisagée avant.
Par la multiplication de plans d’aide, inutiles et injustes depuis 2008, ils sont les premiers responsables de la perte des sommes versées par les contribuables européens.
Leur obstination malsaine à maintenir une fiction économique ne répondait qu’à des objectifs politiques inexpliqués et incompris, les mêmes objectifs qui président à l’organisation d’une immigration massive insupportable et subie :
Ne surtout pas remettre en question l’autorité des institutions européennes, et maintenir à tout prix l’euro partout dans la zone, y compris pour les nations qui ne peuvent pas, ou plus, se le permettre.

Le projet fédéraliste supranational, voulu par les élites des institutions européennes, dessert fortement les peuples.
En effet, nous avons perdu nos souverainetés budgétaires et monétaires, l’administration de nos frontières, et le résultat de ces dépossessions est catastrophique :

Schengen est une passoire produisant une explosion de l’immigration clandestine, la croissance est au point mort.
En bref, l’Union européenne est désenchantée et ne marche plus.
Dans ce contexte, il n’est pas étonnant de voir émerger des initiatives populaires dans l’ensemble de la zone.

Après cette salutaire et réjouissante mise au point grecque, qui a donné lieu à de nombreux retournements de vestes de responsables politiques français (tel Valéry Giscard d’Estaing, artisan majeur du traité de Lisbonne, et de l’instauration de l’euro en tant que monnaie unique), sera-ce bientôt au tour de l’Autriche de s’opposer à l’Union européenne ?

Une pétition lancée en Autriche appelant à la sortie de l’Union européenne a déjà réuni plus de 261.159 signataires.

La pétition a largement dépassé le seuil légal autrichien nécessaire à la tenue de débats parlementaires (100.000 signatures).
Il n’est donc plus exclu que les Autrichiens soient appelés à se prononcer sur le maintien de leur pays dans l’Union européenne au cours des mois à venir.

Les mensonges s’effondrent les uns après les autres, et nos dirigeants sont plus que jamais contestés.
Ne doutons pas que le ras-le-bol se fera aussi prochainement entendre en France.

Gabriel Robin

http://www.bvoltaire.fr/  du 10/07/2015

Image de prévisualisation YouTube

Les banques vont-elles
nous ruiner ?

Prenez le temps d’écouter cette vidéo

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43