FRANCIA, TROQUET

Vil Projet Des Sbires Du Mondialisme !

force-300x153 (1)

Les migrants, « une force » ?

Comment continuer à justifier le besoin d’immigration dont les conséquences délétères s’avèrent de plus en plus difficiles à occulter ?

Quels moyens reste-t-il à mettre en œuvre quand les mensonges ne passent plus, que les pseudo-explications ne trouvent plus d’écho, que la culpabilisation n’atteint plus ?

Eurêka, « Libération » a trouvé !

D’abord, permuter les causes et les conséquences.
Si l’immigration est devenue un problème pour les Européens, c’est à l’instigation de l’extrême droite qui a diffusé cette idée.
Pour « Libération » :

« Non, les migrants ne sont pas un fardeau ! ».

100.000 migrants supplémentaires prévus aux portes de la Méditerranée, dans une Europe comptant 500 millions d’habitants, soit une personne pour 5.000 habitants, mais où est le problème ?
Environ dix millions de musulmans en France, une immigration extra-européenne intarissable, dont les femmes ont un taux de fécondité trois fois supérieur à celui des femmes d’origine française, mais où est le problème, en effet ?
Et « Libé » de vanter fort à propos l’exemple de la Californie où, selon le recensement de juin 2014, y vivent 14,99 millions de Latinos contre 14,92 millions d’autochtones.
L’avis des Californiens sur la question ?
À « Libé »… on n’en dit mot !

Ensuite, il faut répéter que :

« non, les migrants ne viennent pas nous envahir, ni manger notre pain, ni prendre notre travail, ni piller nos ressources ».

Cela pourrait être vrai,
– si la France ne comptait pas 6,2 millions de chômeurs.
– Si des Français, faute de couverture sociale, ne renonçaient pas à se soigner.
– Si les sans domicile fixe ne se voyaient pas refuser logement ou repas au profit des migrants.
– Si la dette de la France n’avait atteint 2.300 milliards d’euros, déposant ainsi dans les berceaux 33.000 euros [de dettes] sur la tête de chaque nouveau-né.
– Si le Qatar et l’Arabie saoudite n’achetaient pas des pans entiers de notre territoire géographique, économique et sportif.

Enfin, l’argument massue de Libération :
A l’entendre, refuser l’immigration nous priverait de futurs « Marie Curie », « Georges Charpak », « Picasso », « Milan Kundera », qu’il n’a aucun scrupule à mettre sur le même plan que des sportifs et des hommes politiques.
(Ils ne nous donnerons jamais un autre « Vercingétorix » ou un autre « Clovis », les gaulois ne sont pas des caniches d’Obama – pelosse)

Si « Milan Kundera » ressent la France comme « la patrie de ses livres », un « Zidane », en revanche, est « fier d’être Algérien ».
Une « Hidalgo » considère le ramadan comme « faisant partie de notre patrimoine culturel » et une « Belkacem » ne voit pas d’inconvénient à répondre « Inch Allah » à la question d’un journaliste évoquant l’éventualité d’un ministre berbère en France…

Au sein de la foule des migrants bientôt répartis partout sur notre territoire,
– combien de « Marie Curie » et de « Charles Aznavour » – Français dans « sa tête et dans son cœur » – sur combien qui ne se sentiront jamais Français ?
– Combien de « Léon Schwartzenberg » ?
Surtout, parmi les migrants,
– combien de « Coulibaly » se seront glissés à bord des bateaux, dans le seul but de « tuer des Français par n’importe quel moyen » ?

Les migrants ne sont pas « un fardeau », donc, mais « une force ».
C’est bien là l’objet de nos craintes.

Caroline Artus

www.bvoltaire.fr  du 18/07/2015

Les « immigrés » que nous avions adoptés à l’époque, aux conditions de l’époque il faut le rappeler, venaient tous d’Europe, aimaient la France !
« Libération » a trouvé de bien mauvais exemples !

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43