Archive | 31/07/2015

Nouvelle France, nouveau français…?

rr-autocollant-porc

Novlangue…beurk !
Novfrance…beurk !

L’habitude de la dénégation contre toute évidence, du mensonge et de la mauvaise foi est fortement ancrée chez un certain nombre de musulmans.

Peut-on en rire ?
Si oui, ce n’est qu’à demi.
Et de ce pastiche du salmigondis que nous a offert sur « Facebook » l’une des protagonistes de l’agression de Reims ?
Espérons que dans l’avenir on n’entendra ou on ne lira rien de semblable sur le Net.
Là, ce ne serait pas drôle du tout.

Pauvre France !

« Moi ce ke je veu dire cé ke cé pas vrai qu on lui a coupé la tete.
Tout sa cé les sionistes et leurs mansonges comme dab.
La meuf elle été dans le parc et avec les sœurs on sé di qu elle avé l air d une pute.
On lui a parlai alor on lui a di des mot de jeunes et alor elle sé échaufé et elle nous a frappé. Toute lé 5 on a eu des ITT après les médias ils on pa arreté de nou stigmatisé parce kon est musulmane.
En France on a pas le droit d etre musulmanes.
On peu etre chretien, atée, boudiste di ce ke tu veu mais pas musulman.
La france cé un pays raciste ou y a ke les juifs ki on le droit de parler.
Alor cé pour sa kon a parlé a la meuf et kon lui a di de se rabiller.
Pass kelle été comme une pute et nou on est des filles bien, comme il fo ki respecte la Foi et kin jour la France ki est un pays de fils de pute elle sera musulmane.
Alor ce je ke di moi cé ke cé pas du tou religieux ce kon a fai.
Elle sé débattu et on a été obligé de se défendre.
An plus il faisé chaud et on été énervé.
Maintenan les medias et tout sa les juifs y nous accuse et elle la face de craie je sé pas qui lui a fai sa.
Ma main sur le Saint Coran kon etai pas la.
On étai trankille à la maison avec notre mère et nos frères et nos sœurs.
Maintenan y a autre chose ke je veu dire cest ke le couteau ki a servi il étai pas à nous on l’avé trouvé et on sé juste énervé kan elle a insulté le Prophète.
Et maintenan cé tout il faut plus nous prendre la tete avec sa.
On veu juste vivre la Foi trankil ché nous »

Marc Alexandre

http://ripostelaique.com/  du 31/07/2015

Ecouter également cette interview et le Français parlé par une des cinq agresseurs, qui bien évidemment se victimise à outrance :
(http://www.planet.fr/societe-affaire-du-bikini-a-reims-le-temoignage-dune-des-mises-en-cause.901860.29336.html?xtor=ES-1-885378["Planet-a-la-Une"]-20150729)
<h2Le témoignage d’une des mises en cause.

Une semaine après le lynchage d’une jeune femme dans un parc de Reims (Marne), « Nesrine Mook », l’une des cinq « auteures » présumées de l’agression, a souhaité livrer sa version des faits.

Peu à peu, les langues se délient et l’histoire se fait plus juste.
Dans une vidéo diffusée sur sa page « Facebook », celle qui se fait appeler « Nesrine Mook » a souhaité expliquer sa version des faits.
Sur les images, la principale mise en cause dans l’affaire dite du « bikini » de Reims (Mars) reconnaît avoir commis une grosse « erreur ».
Toutefois, elle précise qu’il n’y avait aucun motif religieux dans l’altercation opposant les deux groupes, confirmant les informations récemment délivrées par le parquet.

« Il n’a jamais été question de maillot de bain.
Je suis la première à aller bronzer en maillot de bain au parc Léo-Lagrange.
Il n’a jamais été question de cela »
,

confie-t-elle.
La jeune femme explique que la dispute s’est déclenchée pour « une question de physique ».

« Ma copine a bien dit « ce n’est pas l’été, il ne faut pas bronzer, ce n’est pas l’heure de sortir le maillot ».
La victime a dit « vu ton corps, je comprends que tu ne puisses pas te mettre en maillot »
,

détaille « Nesrine » qui dit avoir reçu une gifle en tentant de séparer les deux filles.

« Comment vous expliquez que cette personne a eu 4 jours d’ITT, alors que j’ai eu 10 jours d’ITT pour moi ? »,

ajoute-t-elle avant de conclure :

« Avec notre histoire, nous sommes des proies faciles (…)
Mais nous ne sommes pas des terroristes.
Je ne suis pas une terroriste, ni une policière islamique ».

Uniquement jugée pour « violences en réunion ».
« Nesrine Mook », ainsi que quatre autres jeunes filles, vont être renvoyées devant le tribunal correctionnel en septembre prochain pour avoir agressé mercredi dernier une femme de 21 ans, vêtue d’un maillot de bain au parc Léo-Lagrange.
Seul le motif « violences en réunion » a été retenu.

Le quotidien local « L’Union » suggérait en effet que le mobile de l’altercation était d’ordre religieux et moral.
Une version très vite démentie par le parquet de Reims.

Clémence Demay

http://www.planet.fr/  du 28/07/2015

Ce sont nos chances pour notre France, ça ?
Parlez de parasites qui ne se sentent forts qu’en groupe, parlent dans un jargon compris d’eux seuls, de vrais hordes destructices qui émigreront sur d’autres terres prospères quand tout sera ravagé…à croire que c’est leur mission !
Quel massacre de notre belle langue Française !

De L’ Inutilité De « La Bobosphère ».

bikinia (1)

Gare aux coups de soleil

Un Pot aux Roses nauséabond et farci d’amalgames !

1 – Charlie mais pas trop

La gauche morale n’a depuis quelque temps que ce mot à la bouche pour faire oublier ses anathèmes, sa pensée minéralisée, ses à-peu-près et ses hypocrisies :
Si les esprits tournent mal, c’est un coup de la « fachosphère ».

Cinq idiotes rouent de coups une autre fille qui bronze en bikini dans un parc de Reims en plein juillet au motif énigmatique que « cela n’est pas l’été » !
La presse « bobobienpensante » met douze heures à en parler et évite de donner le moindre prénom si ce n’est reconnaître que les coupables viennent des « quartiers ».
Cette ellipse est largement interprétée comme la confirmation que les harpies sont musulmanes.
Comme pour les statistiques ethniques, il s’agit d’une illustration des effets pervers de la censure qui ne fait que conforter les interprétations qu’elle veut interdire.

On ne combat le fantasme que par les faits, pas par le silence.

Toujours est-il que, s’appuyant sur une déclaration du Parquet qui indique que les coups et blessures n’auraient aucun mobile moral ou religieux, la presse « bobobienpensante » se ressaisit et, après une journée de doutes et quelques errements drolatiques de « Sos Racisme » accuse la « fachosphère » d’emballement nauséabond et autre amalgame. « Brrr »

Mais il subsiste un détail gênant.
Si la réaction pour raison vestimentaire ne tenait ni à la morale ni à la religion, sur quoi se fondait-elle ?
La demoiselle en bikini était elle mieux faite que ses assaillantes ?
De la pure jalousie donc ?
Sinon, sur quoi repose ce rejet du corps dévêtu si ce n’est sur des références morales ?
Juillet est bien en été, non ?
Les dénégations vaseuses d’une des cinq ne sont guère plus convaincantes.

Toute la philosophie pénale de la gauche est fondée sur l’idée que les individus peuvent être conditionnés par leurs milieux d’origine et d’évolution.
Ils ne peuvent donc être entièrement tenus pour responsables de leurs faits et gestes.
Ils sont les reflets de forces idéologiques qui souvent les dépassent ou de déterminants économiques qui les assujettissent.
Appliquons ce principe psychosocial à nos « agresseuses ».
On peut en déduire aisément, de la morale même de ceux qui veulent les absoudre, qu’elles ont été mues par des principes, une surdétermination religieuse qui les fait réagir au corps exposé d’autres femmes.
Autrement, elles les remarqueraient à peine si ce n’est pour s’en inspirer ou s’en moquer doucement.

Mais, comme il y a un mois pour la décapitation d’un pauvre malheureux, comme au moment de l’assassinat d’une joggeuse et sans parler des crimes de « Charlie Hebdo » ou des meurtres antisémites de ces dernières années, l’important pour le pouvoir et ses soutiers et soutiens idéologiques est de minimiser jusqu’à l’aveuglement le problème croissant que pose le conservatisme et la radicalisation musulmane en France.

La prétendue « fachosphère », dont la gauche définit les contours en fonction de ses mouvements d’humeur et de ses besoins, n’est que l’antidote sécrétée par le corps social, dans ses nouvelles artères et ses nouveaux réseaux, pour une information non épurée, triée ou censurée.
Il y a certes, comme dans toute ébullition, des débordements.
Mais il faut accuser ceux qui entretiennent le feu sous la marmite plutôt que ceux qui crient parce qu’ils sont ébouillantés.

Dans ce contexte, l’incroyable coup de force contre « Pierre Sautarel », l’animateur du site « Fdesouche », même si l’on ne partage pas toutes ses réactions, qui s’est vu convoquer par la « BRDP » (brigade de répression de la délinquance contre la personne) pour diffamation publique envers « Pierre Bergé », le tout avec perquisition à son domicile, porte fracturée, saisie de son smartphone et de son matériel informatique est une atteinte grave aux libertés.
« Sautarel » n’avait d’ailleurs fait que renvoyer à un texte figurant sur un autre site.
La saisie de ses biens est donc particulièrement inutile et inappropriée.
La disproportion de la réaction est assurément un moyen de l’intimider.
Tout animateur de site mentionnant un autre site est susceptible d’être ainsi menacé.

Ces faits, comme ceux de Reims, démontrent par « a contrario » l’utilité de la « fachosphère », comme ils disent.

2 – D’Angoulème à Pampelune

Les pérégrinations estivales sont parfois utiles à la réflexion politique dans la mesure où elles aident à raisonner simplement.
Passez donc par Angoulème, ville où tous les immeubles paraissent à vendre, qui s’étiole doucettement et coince sa bulle dans les quelques jours d’un festival de bandes dessinées, façades lépreuses se multipliant et commerces fermés partout.
Puis traversez la Charente, les landes et allez en Navarre, aux confins du pays basque espagnol, à Pampelune par exemple.
Vie exubérante, cafés et restaurants bondés, animation, sourires aux lèvres, immeubles pimpants. Inutile de scruter les chiffres de l’emploi : l’Espagne revit.
Un ami m’a signalé que produire une voiture en Espagne revient désormais 20 % moins cher qu’en Chine ! Le gouvernement espagnol a fait le choix difficile, puisqu’il acceptait les contraintes européennes, de serrer la ceinture de son secteur public et de réduire les salaires.
C’était dur mais cohérent.
En France, Hollande se veut fidèle à l’Euroland et sa monnaie mais n’ose pas toucher aux fonctionnaires ou expliquer aux Français qu’il faut baisser leurs coûts de production.
L’activité est donc en berne et le chômage se porte bien.
C’est en Espagne et pas en France que les emplois du léger mieux conjoncturel se créent.

3 – Primaires et viscéral

« Mou-Président » ne veut pas de primaires car il les perdrait.
Ne serait-ce pas moins douloureux, pourtant, que ce qui l’attend s’il refuse de s’y soumettre ?

Serge Federbusch

http://www.delanopolis.fr/  du 31/07/2015

Raz-Le-Bol Des Musulmans En Europe.

immigration-jeunes (1)

« Geert Wilders »
sur l’immigration.

Jetez ce plan de la Commission européenne aux ordures, plus aucun demandeur d’asile !

Discours du 11 juin 2015 de Geert Wilders, Leader du Parti pour la Liberté (PVV) au parlement néerlandais sur la crise européenne de l’immigration.

Image de prévisualisation YouTube

Traduction par « Rosaly »
(note de la traductrice :
La traduction française diffère parfois légèrement du texte anglais, car j’ai demandé à mon mari de vérifier le discours en néerlandais et j’ai donc apporté quelques petites modifications.)

 

Madame la Présidente,

Bruxelles veut nous contraindre à accueillir des milliers de demandeurs d’asile supplémentaires.
Ils utilisent des mots savants comme « redistribution » ou « relocalisation ».
En fait, cela signifie tout simplement plus de demandeurs d’asile, à la recherche du bonheur, plus d’islam aux Pays-Bas et, Madame la Présidente, plus de terroristes, car « ISIS » a déjà annoncé, que certains feraient la traversée en bateau parmi les réfugiés.

Madame la Présidente, à Bruxelles, ils sont devenus fous.
Leurs larbins à La Haye acquiescent avec quelques « oui … mais » ».
Au nom du ciel, comment cela est-il possible ?

L’année dernière aux Pays-Bas, il y eut un record de 24.000 demandeurs d’asile, mais ce n’était pas encore suffisant.
Ce gouvernement et Monsieur « Rutte » (Premier ministre) veulent en rajouter quelques milliers supplémentaires.

Chaque demandeur d’asile coûte annuellement aux Néerlandais 36.000 Euros par personne.
Rien que l’année dernière, les demandeurs d’asile ont coûté aux contribuables 876.000 millions d’Euros.

Et cela, Madame la Présidente, illustre bien les choix faits par Monsieur « Rutte » : dépenser des centaines de millions pour les demandeurs d’asile et démolir nos services de santé pour nos personnes âgées.
Et d’ici quelques semaines, sans l’ombre d’un doute, encore plus d’argent sera versé pour la Grèce, mais les Néerlandais, eux, devront travailler plus longtemps, tout en voyant leur assurance chômage diminuer.
Soins gratuits pour les demandeurs d’asile, Madame la Présidente, et droit prioritaire au logement social.
En même temps, le PM demande aux Néerlandais de bien vouloir patienter …

Madame la Présidente, Monsieur « Rutte » se définit comme le PM de tous les Néerlandais.
Il serait plutôt le roi des demandeurs d’asile, le bienfaiteur de l’Afrique et de la Grèce et … le démolisseur de notre système de santé.

Les Pays-Bas sont dirigés par une élite, dont les priorités sont arbitraires.
Le gouvernement a perdu tout contact avec la réalité.
Personne aux Pays-Bas, à l’exception de ces quelques 66 députés perdus, ne veut du plan de la Commission européenne.

Madame la Présidente, on doit stopper l’arrivée des demandeurs d’asile.
Plus un seul !
Trop c’est trop !
Nous en avons plus qu’assez dans notre pays.
Renvoyez-les, comme l’Australie, pays respectable, le fait.
Renvoyez-les, en toute sécurité, mais renvoyez-les.
Et laissez ces richissimes pays arabes du Moyen Orient, comme l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe, qui ne font absolument rien, s’occuper d’eux ou payer, pour qu’ils soient pris en charge en Afrique.

Madame la Présidente, il est grand temps d’arrêter de faire sombrer ce pays.
Nous devons abandonner cette politique de frontière ouverte et cesser de faire entrer la moitié du monde dans notre pays.
Nous devons arrêter de distribuer notre argent.

Chaque année, des milliards et des milliards de notre argent sont encore et encore dépensés, pour le développement en Afrique, pour une politique d’asile des plus insensées, pour les élites étrangères de Bruxelles, ayant la tête dans les nuages.

Je demande au PM : arrêtez cela !
Dépensez cet argent ici aux Pays-Bas.

Dépensez cet argent pour nos gens,
ces gens que nous représentons ici.
Ce sont ces gens, qui nous ont élus .
Ce sont ces gens, que nous représentons.
Ce sont eux nos priorités et non les gens d’Afrique.

Madame la Présidente, trop c’est trop.
Jetez ce plan de la Commission européenne aux ordures.
Plus aucun demandeur d’asile.

Je terminerai avec la motion suivante :
le Parlement, ayant pris en considération les délibérations, demande au gouvernement de rejeter le plan « de relocalisation et d’installation» et d’assurer, qu’aucun demandeur d’asile supplémentaire ne soit autorisé à entrer aux Pays-Bas.

 

Le blog de Christine Tasin  du 31/07/2015

Non A La « Naze Charia Islamique » !

bikini

Police religieuse à la piscine

Des femmes sont agressées parce qu’elles sont en maillot de bain !

L’information ne vient pas de la « fachosphère » ni de « l’ultradroite » mais de   »Marianne » qui titre carrément :

« Oui, on observe l’émergence d’une police des mœurs« .

Extraits édifiants…

Et c’est une directrice de recherche du CNRS et membre de l’Observatoire rhônalpin de la laïcité, qui dit ce que nous nous tuons à répéter depuis des années…

« L’affaire du maillot de bain de Reims a agité les réseaux sociaux ce week-end.
Le parquet a fait savoir qu’il n’y avait aucune origine morale ou religieuse à l’altercation.
Pour « Jacqueline Costa-Lascoux », directrice de recherche du « CNRS » et membre de l’Observatoire rhônalpin de la laïcité, il est néanmoins naïf de ne pas vouloir voir qu’il y a aujourd’hui en France « l’émergence d’une police des mœurs qui vise principalement les jeunes femmes sur le thème de la pudeur ». »

« Réserve faite des résultats de l’enquête dans ce cas précis, on observe l’émergence d’une police des mœurs qui vise principalement les jeunes femmes sur le thème de la pudeur.

« Cachez ce sein que je ne saurais voir »,

les Tartuffe affirment leur présence !
Des incidents ont éclaté la semaine dernière à la piscine Mermoz à Lyon et dans plusieurs piscines du Grand Lyon où des filles en maillot de bain ont été agressées.
Des garçons voulaient les faire sortir de l’eau et ils ont proféré des injures racistes contre les vigiles qui intervenaient.
Ces jeunes gens portaient eux-mêmes des bermudas recouvrant un caleçon (pour cacher une virilité prête à s’exprimer car « une femme non couverte excite les hommes » disent-ils, reprenant pour ainsi dire les termes des mollahs du film du réalisateur « Mehran Tamadon », Iranien).
Des réseaux sociaux leur conseillent aussi le refus du bonnet de bain (« Ça fait kippa »).

L’obscurantisme est décidément insondable !

Ce sont évidemment les femmes, qui sont les premières visées.
Tous les intégrismes s’en mêlent.
Qu’elles soient en « civil », vêtues d’une « abaya » (uniforme des filles de « Boko haram ») ou d’un « niquab », elles sont surveillées :

« Dès que je sors dans mon quartier, je me couvre pour ne pas être embêtée et traitée de… Montrer son corps, c’est blasphémer »,

me confiait récemment une mère d’élève. »

Toujours des extraits

« En vérité, les témoignages des jeunes filles sont édifiants« .
(Recueillies dans le cadre du programme « Jeunes pour l’égalité » dans 23 lycées d’Ile-de-France (Convention Education nationale, Région Ile-de-France, ADRIC) depuis quatre ans – Marianne)

« Elles éprouvent un désarroi intérieur mêlé du dépit d’être assignée à une identité sexuée dont d’autres s’affranchissent.
Car cela n’a qu’un temps de se croire un parangon de pudeur tout en rêvant d’être comme les autres.
Cela n’a qu’un temps de penser que la reconnaissance passe par un vêtement qui isole des autres et que la soumission apportera la quiétude et la sécurité.
On observe déjà en Rhône-Alpes des mouvements de « dévoilement » chez des femmes (entre 30 et 40 ans) luttant pour leur autonomie.
La contradiction avec le monde qui les entoure engendre souffrance et violence.

« La pudeur, ça va avec la virginité au mariage et ça permet de gagner des points pour aller au paradis, me disait une lycéenne de Nanterre, mais il faut aussi lutter pour que les autres filles ne nous enlèvent pas nos fiancés, car les garçons ont des besoins…
Vous savez…
Ils sont attirés
 ».

Tiraillées entre l’espoir d’une vie toute tracée et la crainte d’être trompées, certaines se transforment en émissaires de l’ordre moral, toujours en groupes

Il y a bien, aujourd’hui, une répression qui s’exerce pour contrecarrer les avancées du droit dans le domaine des libertés fondamentales.
Les femmes en sont les premières victimes.

Ainsi, malgré l’ »omerta » et les dénégations organisées autour de l’affaire du maillot de bain de Reims (mais aucune nouvelle de la principale victime, fort étrangement…) des journalistes et des spécialistes habitués à nier en choeur se distinguent de la meute des bien pensants pour dire leur inquiétude.

Comment comprendre que l’affaire des jeunes filles agressées à la piscine parce qu’en maillot de bain et risquant donc de faire naître une érection chez les mâles n’ait pas été répétée en boucle à la télé et à la radio ?

Comment comprendre que le lien même de l’article de « Marianne » concernant les incidents dans les piscines lyonnaises n’évoque pas ces insultes à jeunes femmes en maillot de bain, mais juste des problèmes de « sécurité » ?
(http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Justice/Fait-divers/Piscines-de-Lyon-huit-nouvelles-interpellations-ce-week-end)

Il faut chercher une autre référence pour en savoir plus sur toutes ces incivilités et notamment celle-ci :
(Jeudi 9 juillet )
Un garçon de 13 ans est arrêté après avoir agressé sexuellement deux adolescentes de 14 et 15 ans à Décines.
http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Justice/Fait-divers/Incivilites-un-mois-de-juillet-agite-dans-les-piscines-lyonnaises

Ils vont continuer, été après été, ils savent, par expérience, qu’il suffit de fiche la pagaille et de développer l’insécurité pour gagner.
Ici on ferme la piscine, là on interdira la mixité…

Partout la « charia » sera imposée par des petits voyous payés pour rendre la vie impossible aux non musulmans et les obliger à appliquer la « charia ».

Plus que jamais il ne faut pas se déballonner, plus que jamais il faut porter des petites robes sexy, investir piscines et parcs en maillot de bain…
Plus que jamais se préparer au grand affrontement…

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/  du 30/07/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43