Archive | août 2015

Les Médias Préfèrent Le Camp Du Fric.

television (1)

Pour nous enfumer,
pas nous informer !

Il ne faut pas négliger le parti pris des médias, et des journalistes « moteur », qui peuvent influencer les indécis, voire manipuler les cerveaux de ceux qui ne s’informent pas suffisamment.
Il paraît que « Les guignols » ont fait basculer le vote de « Balladur » sur « Chirac »…

Alors, examinons ce qui se passe actuellement.
Les médias ont acté la médiocrité patente de Hollande, la peu vraisemblance de sa réélection et, donc, ont globalement pris parti pour Juppé, dont le centrisme bascule à gauche.
Je vais me concentrer sur le très consensuel et affable « Jean-Jacques Bourdin » de « RMC ».
La première émission qu’il a faite après les vacances était joviale :
« On n’est pas vieux à 70 ans ! »
Et de prendre les appels de « Toto » et « Zézette », âge 70, tout contents d’exprimer qu’ils allaient bien, faisaient de l’aquagym, profitaient, bref, n’étaient vraiment pas vieux.
Comme « Sheila » et, surtout, comme Juppé.
Les auditeurs voient qu’ils ne se sentent pas vieux à 70 ans, or Juppé a 70 ans, donc Juppé n’est pas vieux… CQFD.
Voilà un de ses handicaps balayé sympathiquement et dans la bonne humeur…

Juppé et Sarkozy ont été aux manettes avec les résultats et le bilan que l’on sait !
Le premier convient cependant aux médias grâce à sa complaisance en tous domaines vis-à-vis de la bien-pensance.
Quant à Sarkozy, on l’entend peu en ce moment, embusqué qu’il est dans sa position de « rassembleur » pour son camp.
Il attend son heure.
Mais le rejet massif de sa personne par les Français tous bord confondus, et de sa politique par ceux de son camp, lors des dernières élections présidentielles le rendent peu crédible en tant que candidat dangereux contre la gauche.

Dans le camp des *Républicains*, deux personnes sortent du rang, se positionnant fièrement à droite, avec un programme construit :
François Fillon et Bruno Le Maire.
Il est de bon ton, actuellement, de mettre en avant dans les médias leur « manque de charisme… »…
N’ai-je pas entendu « Jean-Jacques Bourdin » dire si insolemment à Bruno Le Maire qu’il avait le « charisme d’une huître » ?
Je félicite ce politicien civilisé d’être resté calme…

Ces deux personnes (j’associe à cette analyse « Nicolas Dupont-Aignan ») présentent bien physiquement, sont bien élevées, très cultivées.
Elles expriment calmement, intelligemment et courageusement un programme et des convictions fortes, rationnelles, certainement pas populistes, mais correspondant à l’état du pays, à ses vrais problèmes auxquels elles proposent de vrais solutions.

Et c’est cela, pour moi, le « charisme ».
Et non le racolage de bateleur et les mensonges éhontés à la « Tsípras » ou « Mélenchon », par exemple, qui sont, eux, qualifiés de « charismatiques » mais qui utilisent la démagogie et l’affabulation au détriment des exigences de la dure réalité.
Les médias, comme il est dans leur « ADN », font barrage aux vrais réformateurs de droite en tentant de les décrédibiliser, voire en les considérant comme battus d’avance et donc inexistants, pour mettre en avant les éternels ventres mous dont nous sommes, hélas, coutumiers et qui nous tuent.
Espérons que le bon peuple de France, majoritairement à droite, saura passer outre ces manipulations et désigner comme futur chef de notre pays un homme d’État courageux et non un politicard.

Françoise Roussel

http://www.bvoltaire.fr/  du 31/08/2015

L’Histoire Sur Le Point De Se Répéter.

islam-565x250-1

Invasion musulmane ou Hegire.

Où sont donc les femmes ?
En regardant les vidéos et photos du flot des arrivants le longs des frontières de l’Union européenne et tout au long de ses côtes maritimes du Sud, une évidence saute au yeux :
Tous ces milliers de « réfugiés » qui atteignent l’Europe sont presque exclusivement des hommes.

Ils prétendent fuir la guerre et la misère, mais ils laissent leurs femmes derrière, à protéger la maison ?

Ou plutôt, si la femme reste au pays (pays musulman), c’est une manière de la « protéger », elle ?

S’ils ont peur pour leurs femmes en accostant un pays « chrétien-kafir », pourquoi ne pas faire cap vers les pays musulmans ?

( – Vers la Turquie ?
Mauvaise idée : Erdogan profite de la guerre chez ses voisins pour faire du nettoyage ethnique.
– Alors, vers l’Égypte ?
Mauvaise idée aussi, puisque la marine égyptienne veille et bombarde tout immigrant qui approche ses côtes.
– Mais pourquoi pas vers l’Algérie qui, même si son peuple est maintenu dans la féodalité et crève de faim, est riche au point d’être la créancière du FMI ?
Ils se font expulser illico, sans pitié et sans états d’âme.
)

Pourquoi ne pas faire cap vers les très riches pays des Émirats, qui sont en outre des « pays-frères » qui devraient donc les accueillir à bras ouverts ?

La vérité est peut-être ailleurs.

En 622 de l’ère chrétienne, Mahomet et ses compagnons furent chassés de la Mecque et durent se réfugier dans un premier temps dans le désert, avant d’être recueillis, soignés, nourris et logés par les juifs de Yathrib, riche et paisible oasis à 450 km au nord de la Mecque.
Cet événement marquera le début de l’ère musulmane sous le nom de « Hijra », en français « Hégire », et les premiers compagnons de Mahomet qui émigrèrent vers Yathrib furent appelés les Muhajirun (singulier: Muhajir), « les émigrés » .

Par la suite, le moins qu’on puisse dire est que Mahomet et ses Muhajirun n’ont pas eu la reconnaissance du ventre :
Dès que les musulmans se trouvèrent en situation de force, ils leur firent la guerre, tuant tous ceux qui n’ont pas voulu ou pas pu fuir ailleurs, prirent leurs terres et leurs biens et s’installèrent en maître dans l’oasis, qui devint « Médine », aujourd’hui deuxième lieu saint de l’islam.

Ce à quoi on assiste en ce moment ressemble moins à la fuite de pauvres gens misérables, affamés et meurtris par la guerre qu’à une nouvelle Hijra.
Une Hijra de conquête, une Hijra d’essaimage, une Hijra véritable invasion à grande échelle, à laquelle la vieille Europe ne pourra pas résister.

Dans le passé, on a connu une autre Hijra de conquête, cette fois en direction de l’Est.
Elle a donné lieu au plus grand génocide de l’Histoire, qui a fait plus de morts qu’ »Hitler » et le nazisme, responsables de 25 millions de morts, plus que les purges staliniennes et leurs 60 millions de cadavres, plus que « Mao », responsable de la mort de 63 millions de personnes :
le génocide du « Hindi Kouch ».
Un véritable programme d’extermination des Hindous, qui a fait 80 millions de morts entre les années 1000 et 1525 de l’ère chrétienne !
(lire aussi « Un autre regard sur l’Inde »).

Si ce qui se passe aujourd’hui n’était pas une « Hijra d’invasion » et de peuplement, pourquoi dans ce cas aucun des pourtant très riches Émirats arabes, particulièrement Saoudis et Qataris, n’a à ce jour recueilli le moindre de ces « réfugiés » ?
Pourquoi aucun d’entre eux n’a fait le moindre geste ?
Ou à tout le moins, aider ne serait-ce que financièrement l’ONU et l’Occident à implanter de nouveaux camps et à fournir la logistique nécessaire pour les faire fonctionner décemment ?
Ce ne sont pas les milliards de dollars qui leur manquent, il me semble.
Ces gens sont-ils à ce point sans pitié ?
Si les « réfugiés » étaient des non-musulmans, leur position serait facile à comprendre, pour peu qu’on ait lu leur coran.
Mais là, il s’agit de leurs coreligionnaires.

Le coran impose à chaque musulman, dans plusieurs sourates et de manière formelle et non équivoque, d’aider tout membre de la « Oumma » (« Communauté des croyants ») qui serait dans le besoin.
C’est, selon le coran, une des conditions requises pour accéder au paradis d’allah.
Comment alors expliquer que les très riches musulmans des Émirats ne bougent pas le petit doigt pour aider leur « frères en religion » dans des circonstances aussi dramatiques ?
C’est peut-être parce que tout cela fait partie d’un plan qu’ils ont eux-même mis en place et financé. Dans le but de faire progresser l’islam vers son objectif final :
Le Califat Mondial mentionné dans la Charte de l’OCI.
Une fois l’Occident conquis, il ne restera à l’islam qu’un seul adversaire de taille, la Chine, pour qu’enfin se réalise le plus primordial commandement que leur a laissé leur prophète :

Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à allah seul (verset 2:193 et verset 8:39)

Versets que tout non-musulman devrait méditer.

L’Histoire serait-elle un éternel recommencement ?

Si c’était le cas, la nouvelle Yathrib sera l’Occident et sa capitale probablement Rome.
Il pourrait être rebaptisé « Maghreb Kebir », le Grand Maghreb.

A moins d’un réveil massif et rapide des Peuples européens.
P.S.Extraits en français de l’article de « Pamela Geller » :

« L’invasion de l’Europe et de l’Amérique »

L’Europe est sur le point de sombrer dans le chaos total.
« Reuters » a rapporté que « des milliers de migrants ont pris d’assaut la frontière de la Macédoine samedi, les forces de sécurité […] avaient apparemment abandonné toute tentative d’enrayer le flux qui s’écoule vers l’Europe de l’Ouest depuis les Balkans. »

Ces milliers de « réfugiés » musulmans, venant pour la plupart d’entre eux des foyers djihadistes de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak, se sont déversés en Grèce et dans les Balkans en grand nombre depuis quelques temps maintenant.
Mais bien entendu, ils n’ont pas l’intention de rester en Grèce, en Macédoine et en Serbie.
Ils veulent atteindre l’Union européenne, principalement l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.
Toujours plus de ces « réfugiés » arrivent chaque jour.
Les reportages sur ce foyer d’invasion musulmane se concentrent sur les femmes et les enfants qui pleurent et qui semblent avoir été délibérément mis à l’avant de la foule.
Il est clair que la grande majorité de ces « migrants » sont des hommes et il est clair aussi que, dans des circonstances normales, vous ne mettriez pas les femmes et surtout les enfants aux avant-postes pour les protéger en cas d’affrontements avec la police.
Au lieu de cela, ils sont utilisés comme boucliers humains.
C’est la méthode préférée du Hamas, qui lance ses attaques à partir de zones civiles pour tenter de provoquer des victimes civiles qu’ils pourraient ensuite utiliser pour manipuler l’opinion mondiale. […]
Les médias et les responsables politiques compromis maintiennent que si vous n’êtes pas d’accord avec eux de laisser tous ces gens entrer dans votre pays, vous êtes un fanatique raciste, haineux et sans cœur.
Mais ceci est aussi absurde qu’insidieux.
Imaginez si cette logique était appliquée dans la vie quotidienne, si quelqu’un voulait entrer chez vous, qu’il s’accapare vos biens.
Devriez-vous le laisser entrer ? […].
N’y a-t-il pas de fonctionnaires en Europe ou en Amérique qui aiment suffisamment leurs patries pour cesser d’ignorer les conséquences évidentes de tout ceci ?

 

http://jforum.fr/  du 30/08/2015

Triste Condamnation D’un Elu Danois.

danemark (2)

Criminalisation de la dissidence
au Danemark !

.
« La guerre menée contre la liberté d’expression est internationale, et les fascistes poursuivent leur avance avec confiance. »(« Robert Spencer », 22 août 2015)

L’antisémitisme en Europe augmente à cause de l’immigration musulmane.

« La triste affaire de « Mogens Camre » : criminalisation de la dissidence au Danemark », par « Paméla Geller »,« Breitbart », 19 août 2015:

« Mogens Camre » est un homme politique danois, dernière victime en date de la guerre contre la liberté d’expression.

Le site web « Breitbart » nous a informé mercredi que :

«  »Mogens Camre », ancien membre du parlement danois et élu européen en tant que représentant du parti du peuple danois (« Dansk Folkpartei », « DF« ), a été reconnu coupable, mardi en fin de journée, de délit à caractère raciste et doit payer une amende de 750 £ (NDT: 893€).
La condamnation fait suite à un tweet qu’il a écrit en 2014, où il déplore la montée de l’antisémitisme en Europe laquelle serait due à une immigration composée de musulmans religieux intolérants« .

Le Palestinien « Samir Badran », qui est à l’origine des charges retenues contre « Mogens Camre », est un délinquant violent et un dealer de trente ans.
En 2009, il a été condamné à six ans de prison.
Son frère, « Saied Badran », était lui aussi condamné à une peine de huit ans d’emprisonnement.
Le procureur a demandé à ce que les deux frères soient expulsés du Danemark avec interdiction du territoire, mais cette requête n’a pas été retenue.
Ce n’était pas les premiers démêlés de « Samir Badran » avec la justice :
à dix-sept ans, il a été condamné pour faits de violence, de menace et séquestration, à un an de prison avec « sursis ».

Rien de tout cela n’a été pris en compte quand « Samir Badran » a accusé « Mogens Camre » de «racisme».
Après tout, « Camre », a commis la pire des infractions qui soit :
critiquer l’antisémitisme islamique et, par voie de conséquence, la politique suicidaire européenne en ce qui concerne l’immigration.
Il devait donc être sanctionné.

Dans la nouvelle Europe multiculturelle,
la dissidence est intolérable.

« Camre », âgé de 79 ans, est un homme politique très respecté dans le parti populaire danois.
Durant des années, il a été un des membres de ce parti élu pour siéger au parlement européen.
Notre confrère et partenaire européen, « Anders Gravers », fondateur danois de « Stop islamisation de l’Europe », a fait ce commentaire :

« En ce qui me concerne, « Mogens Camre » est un héros pour son courage et pour avoir dit la vérité « . »

Et c’est vrai !

Suivent les propos tenus par Camre au mois de juillet dernier.
En quoi cette déclaration est elle raciste ?

« En ce qui concerne la situation des juifs en Europe :
Les musulmans continuent la besogne, là où Hitler s’est arrêté.
Seul un traitement identique à celui infligé à Hitler pourra changer la donne…
Les courants dans le monde islamique qui menacent les non-musulmans doivent être combattus,
comme l’ont été « Saddam Hussein », « Ben Laden » et « Kadhafi ». »

Après la seconde guerre mondiale et jusqu’aux années 1970, l’Europe fut un endroit sûr pour les juifs.

Cette situation s’est modifiée par la forte croissance de l’immigration musulmane en Europe.
Lentement mais sûrement, la haine du Juif s’est affirmée sur le continent – non chez les non-musulmans européens de souche, mais au sein des communautés musulmanes.

À la lumière des événements, « Mogens Camre » n’est pas raciste.
Il énonce et se bat pour une vérité qui fâche.
Qui plus est, au Danemark, comme ailleurs en Europe, les lois sur les discours pour incitation à la « haine » ou sur le « racisme  » sont appliquées sélectivement.

Au Danemark, les musulmans peuvent dire ce qu’ils veulent à l’encontre des juifs, des Danois et des Américains sans avoir à faire face à des griefs ou à toutes formes de « procès ».
Dans cette vidéo, un Palestinien parle ouvertement de son intention de tuer tous les Israéliens et de vouloir rayer Israël de la carte, et la police qui se trouve juste à proximité, écoute la totalité de son discours et ne fait rien.

Image de prévisualisation YouTube

Tuons tous les juifs !

On peut citer aussi un imam vivant au Danemark qui a déclaré que tous les Juifs devaient être exterminés, mais il a bénéficié du « Mohammed discount« :
(NDT: ne pas tenir compte des faits parce que musulman)
pas de charges retenues contre lui pour « incitation à la haine » ou pour « racisme » au Danemark.
Et il a simplement été sanctionné par le paiement d’une amende de 10.000 euros pour satisfaire les autorités allemandes.

Il est clair qu’au Danemark, le « discours incitant à la haine » et le « racisme » sont des délits qui ne peuvent être commis que par des Danois non-musulmans, non par les musulmans eux-mêmes – peu importe à quel point le discours des islamistes est réellement radical et menaçant.

Il semble que l’islamisation du Danemark s’accélère vraiment…comme c’est le cas dans toute l’Europe.
Les musulmans au Danemark et sur tout le continent peuvent dire tout ce qu’ils veulent, et exprimer leur mépris et leur haine envers les juifs et d’autres personnes non-musulmanes en toute impunité et sans craindre de véritables conséquences – mais dès qu’un Danois dit la vérité, alors tout prend une envergure dantesque.
Plusieurs comptes danois sur « Facebook » qui critiquent Islam ont même été fermés par « Facebook », notamment mon compte ayant pour objet le groupe dirigé par « Gravers » :
« Stop à l’islamisation du Danemark » (« SIAD »)

Le Danemark semble déterminé à se suicider,
et à réduire au silence et à sanctionner
quiconque ose dénoncer sa politique suicidaire actuelle.
C’est de la folie absolue.

Robert Spencer
pour « http://www.jihadwatch.org »
(traduit de l’anglais par « Lavéritétriomphera »)
Le blog de Christine Tasin  du 29/08/2015

Pour Que Survive Notre Vraie France !

france-solitude-300x133 (1)

Soyons lucides !

Le général de Gaulle a lui même créé le monstre
qui enterre aujourd’hui la France :

la Ve République !

Le Général l’avait faite à sa mesure, grande, excessive dans la concentration des pouvoirs, et finalement peu représentative de son peuple malgré le mandat « représentatif » de ses élus.
Mais le Général était avant tout un militaire, un homme dont le parcours, hormis peut-être la « question algérienne », n’a pas laissé de doute quant à la hauteur qu’il pouvait prendre face à l’Histoire.
La Ve République exige des hommes qui peuvent comprendre que leurs décisions ne sont pas des arrêtés municipaux sans grande conséquence.
Elles engagent la nation et son peuple pour des générations.

La plus grande des trahisons dans l’histoire récente de la France est la construction européenne.
Elle est dirigée par des « commissaires » non élus (comme le Premier ministre en France) et impose ses directives et règlements à l’ensemble des gouvernements, tout au moins ceux qui obéissent docilement aux « diktats » de ce magma antidémocratique qu’est cette Union européenne.

Et quoi de plus confortable pour des « incompétents » à la tête d’un pays que de savoir que, de toute façon, les grandes décisions sont prises à Bruxelles ?

Et quand le peuple dit non au référendum, on le court-circuite grâce à ceux-là mêmes qui sont censés le représenter.

Grandeur gaullienne et décadence sarkozyenne.

Reste les décisions de clocher, les petites magouilles entre amis.
Pourtant, nos tripatouilleurs des quartiers ministériels font face à quelque chose qui les dépasse complètement : la guerre.
La guerre face à l’islamisme fondamentaliste et obscurantiste.
Et si le Général était un militaire, visionnaire de surcroît, la France doit se contenter de « nains » pour faire face au défi actuel de la guerre.

En prenant une position plus que prudente « sur les motivations » du terroriste du « Thalys », Monsieur Cazeneuve a fait preuve d’une naïveté criminelle, allant finalement presque même jusqu’à crédibiliser la défense insensée du tireur se présentant comme un petit détrousseur de diligence.

Et que dire des idées de réhabilitation « aidée » des jeunes en provenance de Syrie de Madame Taubira ?

Le citoyen qui fait face à l’adversité et au chômage regrettera sans doute de ne pas faire l’objet d’autant d’attentions que le jeune apprenti terroriste haineux envers la terre de France.
Manuel Valls, quant à lui, saura, n’en doutons pas, utiliser « sa » loi sur le renseignement d’abord contre ceux qui en veulent au fromage politique, et finalement moins contre les vrais ennemis de la France.

La survie de la France est menacée depuis longtemps, mais les derniers outrages lui sont infligés quotidiennement par un pouvoir inculte, égoïste et en complet décalage avec le défi de l’islamisme et la tyrannie de l’Europe supranationale.
Il nous reste à espérer que certains esprits sauront se lever avant qu’il ne soit trop tard,

car il est déjà très tard.

Gaël Diridollou

http://www.bvoltaire.fr/  du 28/08/2015

Pas De Crise Pour Les Latrines A Paris.

pointwc-300x133 (1)

Le socialisme,
c’est maintenant !

« L’escale bien-être » n’aime pas les « dames-pipi » !
Aux touristes qui se plaignent du manque de toilettes dans Paris, et subséquemment de l’odeur de latrines qui flotte aujourd’hui dans maints quartiers de la capitale, madame Hidalgo répond « Lavatories ».
Ce sont six haut lieux touristiques – Notre-Dame (IVe), Lamarck (XVIIIe), Joseph-Bouvard (VIIe), Ambassadeurs, Étoile et Madeleine (VIIIe) -, véritables monuments historiques jusqu’au personnel qui ne l’était pas moins, mais dont nos édiles ont confié la gestion depuis le 1er juillet à la société hollandaise « 2theloo », via sa filiale française « Sarivo PointWC ».

« PointWC », c’est chic et classieux.

Cher, aussi, pour déposer son obole, mais attention, comme dit leur pub :

« Boudoir du XXIe siècle, c’est un lieu magique où il fait bon se ressourcer. »

De fait, c’est une expérience dont on sort changé,
et quand vous serez passé par là,
vous verrez votre derrière autrement.

À côté de cela, péter dans la soie ou plus haut que son cul n’est rien.
C’est comme vouloir comparer une promenade en barque sur le lac de Vincennes et une sortie en yacht dans le golfe de Saint-Tropez.

Jugez-en :

« On est accueilli dans un salon-boutique, un espace shopping qui éveille nos sens par ses subtiles fragrances et la mise en scène d’objets décoratifs autour de l’univers des toilettes.
La visite de ce salon est faite de plaisirs et de surprises. »

Pas faux.
Et puis ce n’est pas tout.
Si vous avez oublié le cadeau d’anniversaire de votre épouse, ou pas eu le temps de faire vos achats de Noël, « PointWC » est là pour vous dépanner :
à vous « le high-tech avec les WC japonais et les cuvettes et la robinetterie de luxe ainsi qu’un vaste choix d’accessoires et d’idées cadeaux ».
Par exemple un joli balai à chiotte « Main de Fatima » à 209 euros,
ou bien un abattant « Istanbul » à 480 euros et son robinet-mitigeur à 805 euros,
ou pourquoi pas, soyons fous, la cuvette « Combiné japonais » à 10.335 euros.
Croyez-moi, quand on s’est assis là-dessus, on ne voit plus le monde de la même manière !

D’autant que :

« avec l’aide du « Personal Shopper » chacun peut bénéficier de conseils d’expert pour que son projet se réalise en fonction de ses besoins, de ses envies, de ses contraintes ».

Le projet, on voit à peu près ce qu’il peut être, mais il est vrai que les modalités peuvent changer… Alors, que vous souffriez d’une diarrhée passagère ou d’une incertitude sur le choix du papier toilette (motif tour Eiffel ou billet de 100 euros à 5,50 euros le rouleau), il y a toujours quelqu’un pour vous assister.

Mais tout cela a un prix, et je ne parle pas, là, des euros mais du personnel.
Pour pouvoir nettoyer les chiottes chez « PointWC », il faut réussir le casting, car chez ces gens-là, on passe la serpillière en smoking.
Pour les dames, c’est 95-65-95, chignon, tailleur noir et souliers plats.
Alors, forcément, la grosse Suzon, Germaine, Muguette et les autres ont dû aller se faire voir vers d’autres sanisettes.
Elles sont ainsi six dames-pipi à être passées mercredi devant les prud’hommes.
Elles ont réclamé la reprise de leur contrat de travail par le nouveau prestataire, et leur réintégration sur le site, en application de la convention collective.
Réponse de l’avocat de « PointWC » :

« Nous n’entretenons pas des toilettes publiques comme notre prédécesseur mais nous portons un nouveau modèle économique.
Nous avons un espace boutique où nous vendons des toilettes japonaises à 4.000 euros, des brosses à 1.000 euros et nous offrons un service d’accompagnement à une clientèle internationale qui peut avoir d’autres pratiques que nous. »

« PointWC », « l’escale bien-être », là où l’on ambitionne de :

« transformer en escales VIP les haltes quotidiennes aux cabinets de toilette »

a été récompensé par « Paris Initiative Entreprise ».

Le socialisme, c’est maintenant.

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 28/08/2015

Mais où vont pisser…et le reste cette foule de gens fauchés qui vivent dans notre capitale ou déferlent jour après jour ?
Ca commence vraiment à ne plus sentir « la rose » !

Que Penserait Le Défunt Ian Fleiming ?

 moore (1)

Un « James Bond »
mélanoderme !

Conséquence d’une mondialisation galopante ?

La niaiserie des ligues de vertu antiracistes ne connaît plus de frontières.
Ainsi, l’acteur « Pierce Brosnan » qui, à quatre reprises, endossa le smoking de l’agent 007, assure, dans un entretien accordé au magazine américain « Details », qu’il verrait d’un assez bon œil un James Bond noir ou gay.
Il a même son idée sur l’éventuel casting :
l’Anglais « Idris Elba ».

Interrogé sur la question, un autre « James Bond », « Roger Moore », estime qu’un tel personnage ne saurait être incarné que par un « Anglais anglais », avant de se rétracter devant le tollé médiatique qu’on imagine.
Il est un fait qu’ »Idris Elba » est Anglais, mais aussi un peu fruit des amours d’un père sierra-léonais et d’une mère ghanéenne…
Ce qui n’est pas un crime en soi, mais qui nous éloigne singulièrement des origines helvético-écossaises du plus célèbre agent de Sa Gracieuse Majesté.

Bref, tout cela est très con.

Un peu comme si, au nom de la diversité heureuse, on proposait à « Steevy Boulay » de reprendre le rôle de « Shaft », naguère immortalisé par « Richard Roundtree » dans « Les Nuits rouges de Harlem », de « Gordon Parks », symbole de la « blaxploitation » des seventies du précédent siècle.
Ou à envisager un remake du « Blacula » de « William Crain » avec un « Justin Bieber » endossant la cape vampirique de « Mamuwalde », le suceur de sang africain…

Ça serait effectivement tout aussi con.

Après, un « James Bond » qui serait de la jaquette flottante, comme on aurait dit au bon temps d’ »Audiard » ?
Voilà qui ne serait pas forcément raccord avec les épisodes précédents.
Adieu, James Bond girls ?
Bienvenue aux James Bond boys !
Remarquez que, de par sa lignée écossaise, 007 est déjà adepte de la jupe…pardon, du kilt.
Nonobstant, il y a sûrement un concept à creuser :
Louboutin à réaction, rouge à lèvres avec missile intégré, plug anal piégé et sac à main plein à ras bord de gadgets de destruction massive (crème de nuit au polonium, gloss façon Gloc  et pince à épiler transformable en canon à confettis.)
(Le pistolet Glock, de fabrication autrichienne, est une des armes favorites des espions et terroristes en tous genres, puisque réputée indétectable aux rayons X.)
Avec un tel arsenal, « James Bond » ne sera jamais trop aidé et pourra donc exceller à défendre ce Commonwealth, dont « Her Majesty The Queer » demeure l’emblématique symbole.

Ces choses dites, ce révisionnisme « jamesbondesque » flaire un peu le lobbying à petit bras.
On nous parle de compétitivité et d’économies d’échelle ?
Pourquoi ne pas fusionner ?
Cette simple idée, en passant :
Pourquoi pas un 007 présentant un surcroît de mélanine et qui jouerait aux jeux de l’amour tout en inversant les rôles ?

On dit qu’un « Magloire » ou qu’un « Vincent Mc Doom » auraient quelques trous dans leur actuel planning.
Cela permettrait, effectivement, de faire d’une pierre deux coups.
Et aux « bondophiles » hexagonaux de pouvoir enfin applaudir aux exploits d’un 007 français.

Qu’en penserait le défunt Ian Fleming ?

C’est une autre histoire.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 28/08/2015

Comme Nous Dirait Pierre Desproges !

etonnant (1)

« Étonnant non ?! »

Dans les publicités en Afrique il n’y a que des Africains !!!

Nous nous sommes inquiétés des publicités très multiculturelles chez « Ikea » ou « Pampers », au grand dam de certains y voyant de l’intolérance de notre part, pour ne pas parler de « racisme ».

Nous nous contenterons de leur faire remarquer les publicités en Afrique…

postecoteivoire

 https://babiwatch.wordpress.com/

§§§§§§

dove-coteivoire

 http://www.frenesiescosmetiques.com/wp-content/uploads/

2014/01/fr%C3%A9n%C3%A9sies-cosm%C3%A9tiques-Dove-Cote-d-Ivoire.jpg

§§§§§§

moov

 http://www.nabilzorkot.com/images/pub/montage_communaute.jpg

§§§§§§

MOOV (2)

 http://stratmarques.com/wp-content/uploads/2015/07/MOOV.jpg

§§§§§§

uniwax-cote-d-ivoire

 http://www.pagnifik.com/wp-content/uploads/2014/06/uniwax-cote-d-ivoire.jpg

§§§§§§

maggi-pub-a-dakar.1228461411

 http://kamizole.blog.lemonde.fr/files/2008/12/maggi-pub-a-dakar.1228461411.jpg

§§§§§§

malta

 https://www.behance.net/gallery/11708711/MALTA-GUINNESS-AFRICA-RISING-DIGITAL-BANNERS

 

Beate
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

 

Le blog de Christine Tasin  du 27/08/2015

Même les programmes de notre télévision Française s’adresse à ces peuples envahisseurs !

A Priori,On Se Lave Tous Les Cheveux.

shampooingcheveuxcrepus-300x198 (1)

Faisons-nous des cheveux !

Depuis les récriminations du CRAN pour PLUS de diversité apparente partout en France (2005), les choses n’ont fait qu’empirer….
En effet, ce n’est pas seulement dans « l’image » que les marques se défoncent pour lui complaire, c’est dans les faits.

Exemple :
Une marque bien connue, «  Ultra Doux Shampooing » a sorti en 2014 un shampooing pour « Cheveux fins », sans volume, parmi sa large gamme.
J’avais bien noté, l’année passée, la distribution dans la rue, d’échantillons de shampooing de cette même marque pour : « cheveux frisés et décrépus »….

Or, je n’ai pas les cheveux crépus mais fins et le produit en question a fait mon bonheur, au-delà de mes attentes…
Par conséquent, avant de manquer de cet irremplaçable cosmétique, j’ai voulu en acheter un autre flacon.
Mais, j’ai cherché en vain dans tous les rayons des grandes surfaces.
Envahie par un mauvais pressentiment, j’ai écrit à la marque.
La réponse a été laconique et sans espoir : le produit est supprimé.

J’en déduis qu’il y a moins, désormais, de têtes à cheveux fins, en France, que de têtes crépues et frisées car les rayons sont pleins de flacons de shampooing, de cette célèbre marque, pour ce type de cheveux…
C’est significatif.

Olivia Blanche
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

 

Un appel à nous bouger, nous qui avons les cheveux fins…

Si ce type de produits est commercialisé (il n’y a pas que les shampooings mais il est vrai que les shampooings sont particulièrement significatifs), c’est parce qu’à l’origine de chaque sortie de produits, et même très en amont, sont faites des études de marché.
Ces études, outre la partie « quantitative » que tout le monde connaît, sur un grand échantillon de personnes diverses, il existe une phase « qualitative » faite sur quelques groupes de consommateurs réunissant une huitaine de personnes.

Ces personnes sont de plus en plus souvent issues de la diversité et demandent la plupart du temps des produits qui leur conviennent, des produits pour cheveux « méditerranéens » et crépus.
Elles se plaignent et ricanent même parfois de voir des pubs ou des emballages avec des femmes blondes, trop « cliché », « cucul », « trop tradi », « la France ce n’est plus comme ça ».
Ce sont des « verbatims » récurrents !

Il faut que les FDS aillent à ce type de réunions pour contrer la tendance, sans pousser à la consommation, mais il se trouve que ce sont des produits que de toute façon on est obligés d’acheter (on se lave tous les cheveux a priori…).

Caroline A
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

Le blog de Christine Tasin  du 27/08/2015

Les Gouvernants Briment Les Peuples.

eu-flag-1 (1)

De gré ou de force !

Européens, il y a  des pays qui ont prévu de prendre vos biens pour les mettre à disposition des « réfugiés » !

Soyons prêts à accueillir des migrants  dans nos foyers, de gré ou de force…(NON) !

La submersion actuelle de l’Europe n’est pas un fantasme,
n’en déplaise aux experts des plateaux de télévision,
mais une bien dangereuse réalité.

Débordés   par l’afflux sans précédent de migrants, les gouvernements occidentaux, aux ordres des bons samaritains de l’UE, ne savent plus comment gérer  la  catastrophe humanitaire qui s’annonce.
Alors, ils  s’adressent aux peuples pour les aider et font appel à leur  bon cœur, avant de passer à l’étape suivante,  imposer par la force de la loi l’accueil des migrants, par la réquisition de leurs  biens inoccupés.

Et si cela ne suffisait pas, vu l’afflux ininterrompu,
imposeront-ils aux citoyens de les accueillir dans leur maison …
tout en reléguant les propriétaires dans les caves,
afin d ‘accueillir   dignement ces pauvres « refugiés » ?

En Italie, une solution extravagante a été suggérée au Maire de Rome, ville en faillite, par le sous-secrétaire du ministère de l’intérieur « Domenico Manzione », proposition que le Maire de Rome s’est empressé d’accepter avec un enthousiasme des plus touchants.
(Source : « Marino finanzia gli immigrati »: 900 euros al mese a chi li ospita : Il  Giornale.it)

« Proposer des immigrés à des familles d’accueil contre un salaire de 900 Euros/mois, prélevés sur les finances publiques, soit 30 Euros/jour pour un réfugié enfant, ou adulte. »

Afin de montrer l’exemple au bon peuple, l’ensemble des membres du gouvernement ne devrait-il pas faire le premier pas et accueillir gratuitement au sein de leurs familles respectives l’un de ces pauvres réfugiés à la recherche d’une vie meilleure ?

Ils pourraient ainsi vivre un expérience des plus enrichissantes, être enfin connectés à la réalité du fameux « vivre ensemble » qu’ils imposent si gentiment aux autres –
sans leur demander leur avis.

Mais ne rêvons pas.

Le métissage et tous les prétendus « bienfaits » du multiculturalisme, c’est réservé au petit peuple, et non aux élites, et cette proposition soulève déjà une marée de polémiques.
Si de nombreuses familles dans le besoin pourraient être attirées par l’idée, de multiples questions quant au contrôle des familles d’accueil et les risques encourus par ces dernières demeurent en suspens.
Si l’invité est de confession musulmane, la majorité de ces réfugiés étant issus de « pieux » pays musulmans, la famille d’accueil devra-t-elle modifier sa façon de vivre, pour la rendre halal compatible, afin de ne pas froisser sa sensibilité « religieuse » et ainsi éviter toute accusation de racisme et d’islamophobie ?

 En Belgique 

« Face à l’urgence de la situation des migrants, les évêques de Belgique et l’association « Caritas » lancent un appel à la solidarité.
Ils demandent aux fidèles, propriétaires, de mettre leurs biens à disposition des réfugiés, moyennant un faible loyer qui sera réglé par « Caritas ».»

Hier encore, le pape François appelait les catholiques à se mobiliser pour l’accueil des migrants et des réfugiés.
Un appel entendu en Belgique.

« On est dans l’urgence.
Il y a quelques mois j’avais entendu le pape à Strasbourg, parler de la mer Méditerranée qui menaçait de devenir le cimetière de l’Europe.
Je me suis dit: il faut bouger.
Et les choses n’ont fait que s’empirer.
Il fallait donc des mobilisations globales, de toute l’Eglise de Belgique et aussi de « Caritas international » pour organiser cet accueil. »

a dit « Tommy Scholtès », porte-parole de la conférence épiscopale, au micro de notre journaliste « Christophe Giltay ».
« Caritas » cherche de petits appartements pour une personne seule mais aussi des lieux un peu plus spacieux pour accueillir des familles.
Ces logements doivent être habitables, disponibles au moins six mois et être pourvus de sanitaires et de cuisines.
C’est « Caritas » qui assure le paiement des loyers, et une éventuelle mise en état. Cette solution est préférable à l’accueil direct que certaines personnes souhaiteraient offrir aux migrants.

« On s’est dit qu’on allait avoir une solution en trouvant des propriétaires responsables pour pouvoir accueillir les migrants et faire en sorte qu’ils puissent vraiment être hébergés et intégrés dans la société »,

a expliqué « François Cornet », directeur de « Caritas international ».
Il faut dire que les besoins sont énormes.
Bien que l’initiative soit lancée par l’Eglise catholique, les appartements seront mis à disposition de tout migrant, peu importe sa nationalité ou ses convictions religieuses.
(Source : RTL/Info)

Les réactions à cet appel  ont été très vives

Elles vont de l’indignation, à l’expression d’un sentiment d’injustice profond, car les Belges vivant dans la précarité, les SDF, les familles, qui attendent un logement social depuis 2-3 ans, ne   semblent pas  susciter la bienveillante attention des Evêques de Belgique, ni « Caritas ».

Priorité aux migrants !
Cette charité sélective de l’église catholique  révolte les citoyens. 

En Allemagne

Là, ce n’est plus un appel   aux bons sentiments des habitants, « mais carrément  la réquisition de maisons privées vides, » via une  restriction temporaire du droit fondamental à la propriété, qui se profile. 

« Le maire de Salzgitter, « Frank Klingebiel » (CDU), a décidé de restreindre « temporairement » le droit fondamental à la propriété.
En raison de l’afflux massif de demandeurs d’asile, le maire a l’intention de réquisitionner des maisons privées vides.
Le maire promet que les propriétaires seront indemnisés.
Combien ?
Par qui ?
Pendant combien de temps ?
Comment ferait un propriétaire qui voudrait récupérer l’usage de son bien ?
Dans quel état le propriétaire va-t-il retrouver son bien immobilier et qui va payer les frais de remise en ordre après saccage ? »

Cette mesure qui relève du « totalitarisme démocratique » est soutenue par le gouvernement fédéral qui a estimé qu’il fallait adapter les lois « à une situation d’urgence ».
Il est notamment question de modifier les exigences légales en matière de construction pour faire bâtir de nouveaux logements destinés aux demandeurs d’asile.

Le maire de Salzgitter a également demandé que les villes puissent se lancer dans de nouveaux emprunts pour « financer l’asile des migrants » !

Le scandale est d’autant plus grand que l’Europe compte de nombreux citoyens qui vivent dans la précarité et qui n’ont pas accès aux services offerts aux immigrés. »
Source:
(Beschlagnahmung leerstehender Wohnungen für Flüchtlinge www.pi-news.net/…/asyl-irrsinn-erster-cdu-oberbuerg..))
(traduit par MPI)

Comment dès lors s’étonner de la multiplication des manifestations anti-immigration, anti-islamisation  et des violences visant des foyers ou futurs foyers de migrants :
 l’Allemagne est confrontée à un afflux record de demandeurs d’asile, qui devrait attendre le nombre de 800.000 cette année.

Slovaquie

Enfin un gouvernement responsable !
Le soleil de l’espoir se lèverait-il à l’Est ?

Le gouvernement  slovaque a déclaré mercredi dernier, qu’il accepterait  uniquement des chrétiens parmi les 200 réfugiés syriens devant être accueillis dans le cadre des plans de réinstallation des réfugiés de l’Union européenne.  

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, « Ivan Metik », a souligné que les musulmans ne seront pas acceptés, car «ils ne se sentiraient pas à la maison » , entre autres raisons parce qu’il n’y a pas de mosquées dans le pays.

« Nous voulons aider l’Europe avec cette vague d’immigration, mais nous sommes seulement un pays de transit, les gens ne veulent pas rester en Slovaquie »

a déclaré le porte-parole slovaque à la télévision britannique « BBC ».

Le Premier Ministre a déclaré, que son pays n’a pas à accueillir des réfugiés de conflits dans lesquels il n’a joué aucun rôle.
Se référant à l’intervention de l’OTAN contre la Lybie de « Mouammar Kadhafi », « Robert Fico » a ainsi posé la question qui fâche :

« Qui a bombardé la Libye.
Qui a créé des problèmes en Afrique du Nord ?
La Slovaquie ?
Non . »

L’opinion slovaq ue semble également plus que réticente à l’accueil des réfugiés.
Ainsi, un village situé près de la capitale slovaque, Bratislava, a récemment tenu un référendum sur l’opportunité d’abriter temporairement 500 demandeurs d’asile.
97% des votants s’y sont refusé.
Pourtant, les musulmans représentent 0,2% des 5 millions d’habitants que compte le pays.
En 2014, la Slovaquie n’a accordé l’asile qu’à 14 personnes.
(Source : MPI)

Réponse de « Thomas de Maizière », ministre  de l’Intérieur allemand  lors d’une interview  télévisée :

«  Il serait alors peut-être temps de construire des mosquées en Slovaquie » !!!

Avec de tels politiciens, tout acquis à la cause de l’islam,
le Calife des égorgeurs de l’Etat islamique peut continuer à caresser sa barbe,
la mine réjouie et son rêve de conquête de l’Occident.

Je  suggère d’afficher des pancartes aux frontières des pays mécréants,
pris d’assaut par les « réfugiés »  mahométans :

Avertissement

«  A vous, membres de la meilleure communauté qui soit,
selon Allah,
vous pénétrez dans  un pays  judéo-chrétien, un pays impur.
Nous sommes les gens, que vous maudissez   dans vos prières quotidiennes, plusieurs fois par jour.  Pourquoi souhaitez-vous entrer dans le pays des singes et des ânes, les  créatures  les plus viles qui soient, selon votre livre sacré ?
Ne craignez-vous pas de vous souiller  à leur contact ?
»

Rosaly
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

Le blog de Christine Tasin  du 26/08/2015

Les Peuples Européens Se Fâchent !

remigration (1)

« Colère en Europe ! »

Sans remigration des « réfugiés » les peuples européens vont s’armer et il y a aura des massacres.

Les « prétendus » réfugiés sont des ENVAHISSEURS aidés par les technocrates de l’Union Européenne,l’Organisation internationale pour les migrations (« OIM »)« Médecins du monde »« Médecins sans frontière » et les groupes comme « NoBorders ».

NoBorders & OIM

–  « NoBorders » :

« Fonctionnant sur le principe autogestionnaire et anti-hiérarchique, le réseau est dépourvu de structures dirigeantes et de leaders.
Les collectifs et individus le constituant défendent la diversité des tactiques, respectant toutes les formes et modalités d’action au nom d’une stratégie globale de lutte contre les systèmes de contrôle des frontières et des migrations.
« No Borders » est anticapitaliste et s’oppose à toutes les formes de dominations et de pouvoirs, inscrivant ainsi son combat dans les luttes portées par les réseaux anarchistes-libertaires.
Les réunions du réseau sont ouvertes à tous ceux qui respectent ses principes et s’organisent de manière transfrontalière et multilingue, appliquant la démocratie directe et fonctionnant sur le mode du consensus. »
(https://fr.wikipedia.org/wiki/No_Border)

– « Organisation internationale pour les migrations » (« OIM ») :

«L’ »OIM » croit fermement que les migrations organisées,
s’effectuant dans des conditions décentes,
profitent à la fois aux migrants et à la société tout entière ».
Sa mission est d’agir avec ses partenaires de la communauté internationale en vue de :
. contribuer à relever concrètement les défis croissants que pose la gestion des flux migratoires,
. favoriser la compréhension des questions de migration,
. promouvoir le développement économique et social à travers les migrations, et
. œuvrer au respect de la dignité humaine et au bien-être des migrants.
(http://www.iom.int/fr/)

Il n’est absolument pas question de la dignité humaine et du bien-être des groupes ethniques européens qui sont forcés d’ouvrir leur pays aux hordes de « migrants »
– qui envahissent leur villes,
– qui exigent nourriture halal et logement gratuit,
– et, pour certains d’entre eux,  insultent, menacent, attaquent  les Européens et leurs filles, entre autres…

A NOTER

Résistants, Vous pouvez écrire àl’ »Organisation internationale pour les migrations »

http://www.iom.int/fr/contactez-nous –

Pour leur dire que les groupes européens ont le Droit de ne pas vouloir des migrants.

Nous avons le Droit de vouloir protéger notre existence et notre identité nationale et culturelle.

Cette migration massive organisée et forcée est un « crime contre l’Humanité » et viole le Droit des peuples d’Europe.

« L’Organisation internationale pour les migrations » doit organiser la remigration de tous ces migrants, sinon les peuples européens vont s’armer et l’ »OIM » sera responsable des proches massacres.

En Europe

– Hongrie : les clandestins hurlent « Allahu Akhbar ! »
(http://civilwarineurope.com/2015/08/22/hongrie-video-les-clandestins-hurlent-allahu-akhbar/)

Image de prévisualisation YouTube

– Hongrie : les rues de Budapest envahies de campements d’immigrés illégaux.
http://civilwarineurope.com/2015/08/25/hongrie-video-les-rues-de-budapest-envahies-de-campements-dimmigres-illegaux/

Image de prévisualisation YouTube

– Hongrie : 2.000 clandestins dans une gare de Budapest, la tension monte.
La tension monte à la gare de Keleti à Budapest, où désormais près de 2.000 clandestins sont réunis sur le parvis…
Même les journalistes « de gauche, pro-clandestins, » se font agresser.
(http://civilwarineurope.com/2015/08/25/hongrie-video-2-000-clandestins-dans-une-gare-de-budapest-la-tension-monte/)

Image de prévisualisation YouTube

– Italie : Manifestation de clandestins à Milan.
La police intervient pour rétablir l’ordre.
(http://civilwarineurope.com/2015/08/24/manifestation-de-clandestins-a-milan-la-police-intervient-pour-retablir-lordre/)

Image de prévisualisation YouTube

Et comme « TOUS » les peuples d’Europe se réveillent,
c’est pour cela qu’il y a une accélération de l’invasion.

– Allemagne : La colère contre l’arrivée des immigrés clandestins s’aggrave.
(http://civilwarineurope.com/2015/08/25/allemagne-la-colere-contre-larrivee-des-immigres-clandestins-saggrave/)

Image de prévisualisation YouTube

– Allemagne : Un gymnase devant accueillir des clandestins, près de Berlin, incendié.
(http://civilwarineurope.com/2015/08/25/allemagne-un-gymnase-pres-de-berlin-devant-accueillir-des-clandestins-incendie/)

Image de prévisualisation YouTube

Beate
pour « http://resistancerepublicaine.eu »

 

Le blog de Christine Tasin  du 26/08/2015

Les Peuples Européens Sont Sacrifiés !

soumission (1)

Parfaits larbins des U.S.A. !

Pourquoi la France socialiste reste-t-elle un «caniche américain» ?

L’affaire rocambolesque et presque comique du Mistral montre que le niveau d’inféodation de nos chers socialistes aux Américains est absolu, que ce soit sur le plan diplomatique, économique ou financier.
Même Nicolas Sarközy avec ses députés en Crimée paraît un trublion à côté.

Comment l’expliquer ?

Dans son livre sur « Charlie », « Emmanuel Todd » parle avec dureté de cette bourgeoisie inégalitaire, « chrétienne zombie », fascinée par son exemple américain, qui hait le modèle russe fondé sur l’égalité de nations.

L’ancien ministre socialiste « Jean-Pierre Chevènement », connu pour ses opinions souverainistes, a récemment expliqué à l’hebdomadaire « Marianne » :

« Le droit extraterritorial qu’appliquent les Etats-Unis de punir les entreprises jugées « contrevenantes » exerce un effet de tétanisation sur une large part de nos banques.
Beaucoup craignent de perdre leur accès au marché financier américain.
Il en résulte un système d’allégeance et d’inféodation à l’échelle planétaire.
Les Américains ont mis en place ce système très sophistiqué de punition extraterritoriale pour obliger les entreprises étrangères à relayer l’ordre international qu’ils décident souverainement. »

Le journaliste du « Figaro », « Renaud Girard » a également rappelé dans une interview :

« Après la scandaleuse amende imposée à la « BNP », on aurait pu imaginer que l’Europe infligeât une amende de 15 milliards de dollars à « Goldman Sachs » pour avoir aidé le gouvernement grec à truquer ses comptes publics afin d’entrer dans la zone euro. »

Mais justement nous ne l’avons pas fait parce c’est l’OTAN et les banques américaines qui contrôlent Bruxelles et ses technocrates — ce que d’ailleurs avait prévu « de Gaulle ».

« Renaud Girard » ajoute courageusement contre une armée de commentaires rageurs de son journal de bourgeois et « néocons » :

« Cette évolution est due à plusieurs facteurs :
une fascination pour la puissance américaine,
un manque de fierté,
une façon de baisser les bras (…).
Cette évolution indigne est assez difficile à expliquer.
Elle a été opérée par des gens qui pensent que la France est trop petite pour exister par elle-même et qu’elle ne vit que dans un grand bloc occidental dirigé par l’Amérique. »

Ils sont ce que « de Gaulle » appelait les défaitistes.
Et « Girard » d’ajouter en bon gaulliste :

« Contrairement à ce que l’on pense, l’Occident attend de la France une analyse droite, autonome, responsable, de la situation internationale, et pas un comportement de caniche qui se révèle à la fin contre-productif pour les intérêts de l’Occident et la paix dans monde. »

En ce qui me concerne, je dirai qu’il n’y a malheureusement pas de quoi s’étonner, car les socialistes ont toujours été, longtemps avant Valls ou Hollande, les parfaits larbins des Américains.

Ce n’est pas moi qui le dis, c’est un certain… « Léon Trotsky » dans son discours du 28 juillet 1924 sur les perspectives du développement mondial:

« Que veut le capital américain ?
Il vise à la maîtrise du monde, il veut instaurer la suprématie de l’Amérique sur notre planète.
Le capital américain commande maintenant aux diplomates.
Il se prépare à commander également aux banques et aux trusts européens, à toute la bourgeoisie européenne.
C’est ce à quoi il tend.
Il assignera aux financiers et aux industriels européens des secteurs déterminés du marché.
Il réglera leur activité.»

C’est en 1924 donc et cela montre que cela dure depuis un siècle.
Le bourgeois européen et en particulier le socialiste français est consentant et euphorique d’obéir à son maître américain.
Et notre fin renard « Trotsky » devine que ce sont les bourgeois sociaux-démocrates qui sacrifieront les intérêts des peuples en Europe en se mettant au service du capital étasunien :

« La social-démocratie est chargée de préparer cette nouvelle situation, c’est-à-dire d’aider politiquement le capital américain à rationner l’Europe.
Que fait en effet en ce moment la social-démocratie allemande et française, que font les socialistes de toute l’Europe ?
Ils s’éduquent et s’efforcent d’éduquer les masses ouvrières dans la religion de l’américanisme !
Autrement dit, ils font de l’américanisme, du rôle du capital américain en Europe, une nouvelle religion politique.
Ils s’efforcent de persuader les masses laborieuses que, sans le capital américain, essentiellement pacificateur, sans les emprunts de l’Amérique, l’Europe ne pourra tenir le coup. »

Le terme de religion politique est excellent !
Car on remarque chez les pro-américains une hypnose, une folie qui vire au suicide migratoire ou libre-échangiste, en passant par le sadisme du croisé US, cet impérialiste humanitaire.
Comme on sait aussi, les Américains ne peuvent plus prêter d’argent à personne, s’étant ruinés par leurs guerres zélées et leurs budgets militaires inefficients.
Mais nous avons tellement pris le pli de la soumission, au moins au niveau des élites technocratiques, que nous acquiesçons à la destruction économique et militaire programmée par nos maîtres atlantes.

Nicolas Bonnal

http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20150811/1017471430.html#ixzz3jqiSTLDC

En Israël, Y A-t-Il La Religion D’ Etat ?

mur-lamentations-300x200 (1)

Judaïsme et Sionisme.

En Israël , la « religion » sera-t-elle facteur d’intégration ou de fracture ?

Pour ceux qui suivent l’actualité religieuse d’Israël, avec en référence le modèle de la laïcité française, je voudrais partager trois éléments pour aider à décoder le rapport entre religion et société dans ce pays :

1) Le religieux est consubstantiel au projet sioniste.
Même inconscient, ce lien est ressenti intuitivement chez tous ceux qui émigrent en Israël.
L’immense majorité des Israéliens ne veulent pas de séparation de la Synagogue et de l’État.
70% des israéliens n’ont jamais goûté de porc.
95% circoncisent leurs enfants mâles, etc.
Le pourcentage du nombre de croyants ne fait qu’augmenter, même parmi les immigrants russes.
Rappelons la fameuse lettre de « Scholem » à « Rosenzweig », en 1926, sur le retour inévitable du religieux au travers du retour à la langue hébraïque (חילון השפה).

2) Rajoutons que le retour au religieux, à l’ethnicité et au nationalisme a le vent en poupe dans la région où 350 millions de musulmans ont une poussée d’identité collective.
Et, quand vos voisins immédiats sont « va-t-en-guerre », on peut difficilement se contenter de chanter « imagine » et se définir comme citoyens du monde.

3) La démographie.
Les ultraorthodoxes et leurs alliés sionistes religieux constituent une minorité grandissante.
En 2025, 50% des enfants entrant en CP le feront dans des écoles ultraorthodoxes.
Rajoutez à cela 25% de sionistes religieux et vous verrez l’ensemble de la tendance.
Leur chiffre double tous les quinze ans.
Par ailleurs, 40% des officiers de « Tsahal » sont religieux et ce chiffre ne fait que grandir.
Il est probable que les élites sionistes religieuses, qui préparent le grand soir depuis 40 ans, finiront par prendre le pouvoir.
D’un autre côté, l’éthique de responsabilité dominant l’éthique « of ultimate ends » fait que la démocratie n’est pas en danger et la théocratie n’est pas à l’ordre du jour.

Après deux mille ans d’errance, personne ne veut se retrouver un peuple sans défense et à la merci des bontés des états nations.
La détresse des femmes yazdi, des coptes et des kurdes illustre le statut des minorités sans souveraineté nationale.

4) enfin les notes d’optimisme.
« Le Judaïsme fonctionne en Israël comme religion d’état », il est convenu qu’il ne doit pas intervenir outre mesure dans le vécu personnel.
Les Israéliens ne sont pas, non plus, trop dérangés par cette religion qu’ils considèrent comme nécessaire au niveau symbolique.

Ils ont trouvé des « solutions pragmatiques pour contourner » les coercitions dictées par les accords de coalition gouvernementale.
52% veulent que les cafés, les plages et les transports fonctionnent le « Shabbat » hors des quartiers religieux.
Les homos ne sont nullement inquiétés à l’armée, en entreprise et en politique… tout le monde s’en fout.
On se marie à Chypre pour éviter le dictat religieux.
Les Russes qui ont, « de facto », suivi une « conversion sociologique » se passent de conversion religieuse mais se sentent, plus que jamais, partie prenante du collectif juif israélien.
À l’instar de la politique des nationalités de Staline, ils tiennent absolument à ce qu’Israël reste l’état du peuple juif et le Judaïsme une religion d’état (je sais que c’est compliqué à comprendre pour ceux qui, comme moi, ne parlent pas le russe).

Et chacun y trouve son compte.

Il y a des conflits mineurs, autour du « Shabbat », à Jérusalem, mais ils sont réglés par des solutions négociées de partition géographique.
À défaut de vivre ensemble, on se contente d’une mitoyenneté qui fonctionne assez bien.
On vit dans des espaces séparés et ça permet de gérer assez bien l’aquarium (l’image extrêmement bien choisie est de « Diana Pinto »).

Tant que deux conditions sont respectées, tout continuera à prospérer.

A) Les religieux savent que s’ils tirent trop sur la corde et exigent plus qu’il ne faut, la majorité laïque se liera contre eux et les mettra sur la touche.
On arrêtera de leur payer la quotepart leur revenant comme gardiens des braises du Monde ancien et du terreau identitaire.
On peut, en un tour de loi, arrêter de financer leurs écoles et arrêter les allocations familiales.
Et ça s’est déjà fait quand il y a eu exagération.

B) Tant que l’ennemi extérieur continuera à vouloir l’extermination de la souveraineté juive – ça durera encore pour un bail – la communauté destinale prônera sur le désaccord autour de la répartition du pouvoir en interne.

Mes conclusions

Je crois que nous n’avons aucun risque de guerre civile.
L’intégration économique, professionnelle et politique, à défaut d’intégration sociale et culturelle, est en route.
On est passé de 400 ultraorthodoxes étudiant à l’université en 2005 à 10,000 en 2015, et on espère doubler dans les cinq ans.

Nous risquons la guerre civile avec les arabes israéliens, les missiles du « Hezbollah » mettent en danger plusieurs milliers de personnes, et la menace existentielle majeure incarnée par la Syrie, l’Iraq et l’Égypte n’est plus ce qu’elle était il y a vingt ans.
Quoi qu’il en soit, dans l’entre-soi juif, tous les indicateurs semblent indiquer une intégration et une communauté destinale partagée.

L’immigration venue de France,
qui refuse les clivages entre religion et modernité,
entre séfarades et ashkénazes,
entre identité et religion,
contribue positivement au développement d’un vivre ensemble qui reste à inventer.

Et l’éducation en Israël ?
Le système israélien scolaire public est clivé entre trois systèmes différents qui ne communiquent pas entre eux.
Les réseaux d’écoles privées Yah’ad et Keshet mélangent les enfants des familles religieuses et laïques, dans le respect des uns et des autres.
Ils obtiennent de très bons résultats scolaires et des enfants ouverts, bien équilibrés qui sont préparés au vivre ensemble.
C’est une piste à suivre dans les villes où ces réseaux fonctionnent.

Pour les plus religieux,  « Mahoz HAREDI », le réseau gouvernemental qui est en train se de mettre en place, pourrait être du « sur-mesure » pour les immigrants français religieux qui veulent avoir, aussi, une culture générale sans l’idéologie sioniste religieuse.

Dov Maimon

http://jforum.fr/  du 25/08/2015

Comparaison N’est Pas Raison, C’est…

acces-refuse-300x114 (1)

La gauche  au pouvoir !

Rejette-t-on l’immigration en 2015 comme en 1936  ?

Un des principaux arguments de ceux qui prônent l’ouverture totale de nos frontières réside dans la comparaison avec les années 1930-1940.
À cette époque, tous les pays du monde se sont fermés aux réfugiés.
Seule la concession internationale de Shanghai délivrait en 1936 des visas aux Juifs !
Faute de pays d’accueil, les Israélites n’ont pas pu fuir à temps l’Europe centrale et beaucoup en sont morts.

En France, avant le Front populaire, l’immigration était illégale.

En outre, artisans, médecins et membres d’autres corporations avaient obtenu qu’on réserve leur profession aux nationaux afin de les préserver de la concurrence étrangère.
Il était donc souvent interdit aux réfugiés de travailler !
Le Front populaire régularisa quelques milliers de clandestins tout en proscrivant les nouvelles arrivées.
« Marx Dormoy », ministre de l’Intérieur de « Léon Blum », ordonna aux préfets :

« de refouler impitoyablement tout étranger qui cherchera à s’introduire sans passeport ou titre de voyage valable ou qui n’aura pas obtenu de visa consulaire s’il est soumis à cette formalité ».

Cette politique (de gauche !), certes moins restrictive que celle appliquée entre 1934 et 1936, condamna cependant à mort un certain nombre de réfugiés politiques ou ethniques fuyant le fascisme et le nazisme.
Le droit d’asile, dont on nous rebat les oreilles comme étant une tradition française millénaire, n’était pas alors aussi libéral qu’en 2015, loin de là, même si « Léon Blum » facilita le travail de quelques étrangers en prenant des décrets individuels mais non collectifs.

Dans ces années 30, une grande partie des Français étaient non seulement hostiles aux étrangers mais antisémites.
Pourtant, les réfugiés juifs étaient peu nombreux (au plus 20.000).
Ils possédaient souvent des diplômes universitaires et avaient une envie formidable de s’intégrer.
Il n’y avait bien entendu aucun terroriste souhaitant convertir à coups de bombes la France à la loi de Moïse !
Le rejet des réfugiés qui caractérise cette époque nous semble à rebours d’autant plus égoïste, injuste et sans fondements.

Les Français d’aujourd’hui sont sans doute bien plus ouverts.
Personne, sauf une infime minorité, ne conteste le (vrai) droit d’asile.

Pourquoi, alors, cette réticence actuelle à accueillir de nouveaux réfugiés ?

La non-intégration,
voire la « désintégration » des descendants d’immigrés,
le rejet de nos lois,
de nos valeurs,
le désir de modifier notre façon de vivre,
le terrorisme
et le soutien d’une « petite minorité » aux attentats,
constituent sans doute un début d’explication.

Qu’un second peuple se constitue sur le sol français choque beaucoup de nos compatriotes.

On peut traiter, qualifier ce rejet de raciste.
Mais on peut aussi considérer ses causes profondes – et les combattre – autrement que par des incantations, en insistant sur le respect absolu de la République et de ses règles.
Et, bien entendu, la (vraie) xénophobie doit être absolument combattue.

Non, 2015 n’a rien à voir avec 1936 !
Comparaison n’est pas raison.

Christian de Moliner

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/08/2015

C’est Simple Comme Un Coup De Fil.

bond-phone-300x179 (1)

Déjouer un attentat !

Cette fois-ci, Manuel Valls prend le taureau par les cornes.

Enfin !

Au lendemain de la fusillade avortée du « Thalys »,
le Premier ministre a décidé de recourir à l’arme fatale,
la mesure que tout le monde attendait :
un numéro de téléphone pour signaler tout comportement anormal.

Et voilà.
Alors, comment ça marche ?

Explications

Un homme armé jusqu’aux dents fait irruption dans une rame de métro.
Inutile de paniquer.
Un usager compose le numéro de téléphone mis en place par Manuel Valls.
Au bout du fil, une voix féminine numérisée lui demande de préciser la situation :

« L’homme tient une kalachnikov : tapez 1.
Un couteau : tapez 2.
Un sandwich merguez-frites : tapez 3. »

Selon la touche choisie, une ampoule s’allume dans le commissariat le plus proche de la station de métro.
L’agent de garde appelle le ministère de l’Intérieur pour indiquer qu’il se passe de l’anormal dans le quartier.

Manuel Valls est prévenu.

Il ouvre son plan de métro et localise la station.
C’est à La Motte-Picquet.
Il faut changer à Invalides et prendre la direction Balard.
Un commando muni d’un pass Navigo part immédiatement en direction du lieu indiqué.

Pendant ce temps, dans la rame de métro, le terroriste présumé attend.
Le coup de fil passé par l’usager peut avoir des conséquences terribles.
La peur se lit sur son visage.
45 minutes plus tard, le commando fait irruption et maîtrise le forcené.

That’s all Folks

(je traduirais cette phrase finale de dessins animés par « rideau » – pelosse)

Avec l’annonce de la mise en place de ce numéro de téléphone, Manuel Valls place la barre du ridicule très haut.

L’envoi d’un courrier eût été plus fort, mais il réserve cette mesure phare pour la prochaine fois.
L’escalade dans le dérisoire ne fait que commencer.
En exclusivité, « Boulevard Voltaire » vous dévoile la procédure de force 4 imaginée par le ministère de l’Intérieur en cas de nouvelle attaque terroriste.

Mode d’emploi

L’attaque survient, un voyageur prend sa plume :

« Monsieur le Commissaire,
J’ai actuellement devant moi un homme muni d’une kalachnikov modèle GX 34B.
Celui-ci semble animé de sentiments belliqueux.
Est-ce bien normal ?
Bien que je ne souhaite en rien procéder à des amalgames éhontés, le personnage semble être d’origine nord-africaine et je m’en excuse, etc. »

En bon technocrate, Manuel Valls ne sait proposer que des solutions paperassières.
Du marketing sécuritaire.
De la pauvre idée d’arrière-salle de réunions de créativité commerciale.
Manuel Valls regarde trop les publicités pour le catalogue de La Redoute.
Le coup du numéro de téléphone magique appliqué au terrorisme…
Il fallait oser.
Votre gilet pare-balles en 24 heures chrono !
Satisfait ou remboursé.

Les plus grandes boîtes de vente par correspondance vont s’arracher ce Premier ministre dès sa sortie de Matignon.

Cette volonté de ne rien faire du tout semble cette fois clairement affirmée.
La porte ouverte aux migrants de toutes natures sans vérification aucune, ces serrages de louches à ces nouveaux arrivants dont on ne sait rien par un Cazeneuve au sommet de son rôle de Robin des bois d’opérette, conjugués à cette mise en place de numéro de téléphone inutile placent ces dirigeants-là en situation de non-assistance à citoyen en danger.

Complices involontaires (peut-on l’espérer ?) du terrorisme.

Jany Leroy

http://www.bvoltaire.fr/  du 25/08/2015

Le Haut Méprise La France D’ En Bas !

tsunami-300x152 (1)

L’immigration,
c’est comme l’eau.

C’est la vie, elle permet aux plantes de pousser et de transformer un jardin desséché en jardin luxuriant.

Refuser l’eau, c’est se priver d’une ressource vitale et, à terme, c’est mourir.
Mais lorsque le déluge se prolonge,
lorsque la terre n’arrive plus à absorber l’eau,
lorsque le ruisseau se transforme en torrent et le jardin en étang,
l’eau devient une catastrophe destructrice et mortelle.

Les gens qui habitent les étages les plus bas sont les premiers touchés par ce désastre.
Mais ils ont beau alerter, crier, supplier, ceux qui restent bien au sec dans les étages supérieurs ne veulent rien entendre.

« Comment ?
Mais l’eau, c’est la vie, c’est une chance !
L’inondation n’est pas si grave, il faudra bien s’y habituer, ceux qui n’aiment pas l’eau ne sont après tout que des aquaphobes ! »

Et, bien sûr, pour bien montrer à ces aquaphobes de bas étage que l’eau est une chance, ceux des étages supérieurs décident d’ouvrir encore plus grandes les vannes et de construire des canaux plutôt que de construire des digues.
Car comme chacun le sait, le meilleur moyen de soigner l’aquaphobie est d’immerger l’aquaphobe.

Est-il étonnant, alors, de voir de plus en plus de personnes, vivant dans les étages les plus bas, se tourner vers ceux qui leur proposent d’écoper l’eau ?
Car pour eux, l’inondation est telle que réduire le débit, hélas, ne suffira plus.

Bien sûr, la comparaison utilisée est extrême, bien sûr, les clandestins sont des êtres humains.

Mais cette parabole illustre le fossé qui se creuse entre la France d’en haut et la France d’en bas.

Comment justifier les efforts et les sacrifices demandés à la France d’en bas alors que la France d’en haut se montre si magnanime avec des migrants illégaux ?

Comment expliquer l’empressement à héberger ces clandestins alors que, « chaque hiver », dans la capitale du pays des droits de l’homme, des SDF meurent de froid à quelques pas des ministères ?

Et, surtout, comment faire comprendre que les migrants sont une chance alors que la France d’en bas est… mais au fait, qu’est donc la France d’en bas pour la France d’en haut ?

On ne le sait pas car la France d’en haut n’en parle jamais.

Comme si ce n’était finalement que quantité négligeable.

Etienne Acs

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/08/2015

Que Fait-Il Donc Pour SES Migrants ?

croissant-rouge (1)

Et le Croissant Rouge ?

Spectacle surréaliste filmé à la frontière entre la Macédoine et la Serbie.

Les demandeurs d’asile refusent les colis de nourriture offerts par la Croix Rouge car « non halal » !

Image de prévisualisation YouTube

Les colis de la Croix Rouge
ne trouvent pas preneurs

http://www.fdesouche.com/638351

§§§§§§

Ils refusent les colis de nourriture non halal ?

Qu’ils crèvent !

Tel est mon sentiment en lisant cet élément supplémentaire à ajouter à la liste, trop longue, des exigences des clandestins -c’est-à-dire des immigrés sans visa, autrement dit des délinquants- arrivant sur les terres européennes.

La nourriture n’est pas halal et ne leur convient pas ?
Que ne sont-ils allés dans un des 57 pays musulmans de la planète !

Puisqu’ils ne l’ont pas fait…
S’ils ne veulent pas manger le non halal, qu’ils crèvent.
Et je n’ai pas une once d’hésitation avant de le dire.

Mais naturellement les bobos et les associations à la gomme vont s’empresser de leur servir ce qu’ils demandent, accréditant pour tous l’idée qu’être musulman et se créer ses interdits et obligations est normal même en pays non musulman et qu’il est même normal que les non musulmans se plient à la charia.

A vomir.

Ces revendications ont un goût de guerre à venir…

Christine Tasin

 

Le blog de Christine Tasin

 

colere-cochon-283x300 (2)

Non seulement nos gouvernants trouvent « normal » quel ce déferlement de migrants sur l’Europe se produise et même s’accentue mais ils « bourrent » nos états comme des valises trop pleines qui vont finir par craquer !
En pure perte car il en arrive encore, et encore, et encore, à croire que cela est sans fin.
Les migrants se montrent déjà agressifs, les autochtones se montrent de plus en plus réticents à les recevoir dans leurs pays comme en Allemagne, à Heidenau où ont eu lieu des incidents depuis trois jours, et à Neustadt an der Waldnaab où un foyer de réfugiés a été la cible d’incendiaires.
(http://civilwarineurope.com)
L’automne va être très chaud !

Très Dangereux Pour Notre Mémoire !

presse-desinformation (1)

la désinformation à jet continu.

L’atroce guerre civile de Syrie restera dans les annales comme un grand classique de la désinformation.
Quatre ans après le déclenchement d’un conflit qui a déjà fait près de trois cent mille victimes et jeté sur les routes amères et dangereuses de l’exil le tiers de la population du pays, la très grande majorité des médias et des dirigeants occidentaux, persistant dans l’erreur et le mensonge, pour ne pas reconnaître qu’ils se sont et qu’ils nous ont grossièrement trompés, pour se donner des raisons de ne pas intervenir, parce qu’ils sont liés par des alliances et des intérêts peu avouables, s’obstinent à faire comme s’il y avait d’un côté une dictature impitoyable et de l’autre d’irréprochables démocrates.

Comme s’il y avait d’un côté une police et une soldatesque brutales et même criminelles, de l’autre un peuple unanime et désarmé.
Comme s’il y avait d’un côté de très vilains messieurs et de l’autre de très blanches colombes.
Comme s’il fallait à tout prix aider politiquement, moralement, financièrement et matériellement la rébellion et abattre Bachar el-Assad.

La vérité est que les principaux acteurs du drame sont aujourd’hui d’une part un régime dont il serait absurde de nier les fautes, les vices et les crimes mais qui, malgré tout, se rattache à la modernité, à la civilisation, à la communauté humaine, et d’autre part des barbares que ne distingue des animaux féroces qu’une plus grande cruauté.
Tandis que la Russie, l’Iran et le Hezbollah portent à bout de bras un gouvernement qui, sans leur assistance, aurait déjà disparu, les États-Unis, leurs satellites européens, la Turquie et les monarchies du Golfe sont, sur le front syrien, les alliés objectifs et, pour certains, actifs de l’Armée de la Reconquête et de l’État islamique, c’est-à-dire de nos pires ennemis.
Et la presse qui, par suivisme, leur emboîte le pas nous raconte jour après jour l’histoire à sa façon.

Le bombardement aveugle, il y a quelques jours, de la ville de Douma par l’aviation syrienne, et ses quatre-vingt-seize victimes, presque toutes civiles, ont suscité une traînée d’indignation qui a parcouru le monde entier.
Laurent Fabius, chez nous, Ban Ki-moon, à New York, ont condamné sans réserve ce crime de guerre.

Pourquoi ni l’un ni l’autre ni nos médias n’ont-ils signalé que ce bombardement était une réplique à des tirs de mortiers qui, venant de Douma, avaient fait la veille treize victimes, presque toutes civiles ?

Pourquoi n’ont-ils pas tenu compte du fait que Douma, tenue depuis deux ans par la rébellion, est considérée par les gouvernementaux comme un territoire ennemi, de la même manière que Damas, fidèle au régime, est tenue par les rebelles pour un objectif militaire ?

Pourquoi n’ont-ils pas souligné que si les rebelles ne recourent pas aux bombardements aériens, ce n’est pas parce qu’ils les réprouvent, mais parce qu’ils n’ont pas – « pas encore » ? – d’aviation ?

Pourquoi ne s’avisent-ils pas que si l’attaque rebelle n’a pas été plus meurtrière, ce n’est pas par ménagement de la cible visée, par je ne sais quel scrupule d’humanité, mais par défaut ?

Pourquoi ne nous dit-on pas que les derniers villages chiites fidèles à Bachar dans une zone conquise par Daech font l’objet d’un pilonnage systématique de roquettes qui ne fait pas la distinction entre l’enfant au berceau et le combattant ?

Il y a deux ans, l’utilisation par les forces loyalistes de gaz sarin avait entraîné condamnation unanime, inspection internationale, démantèlement de l’arsenal chimique de Bachar.
Ayant mis la main sur des stocks de chlore ou étant parvenu à fabriquer un mélange mortel, l’État islamique a lancé une attaque au gaz contre les lignes kurdes.
L’ONU compte-t-elle dépêcher des inspecteurs en territoire tenu par Daech ?

Ce serait têtes perdues.

Il y a trois jours, les portes des geôles de Bachar el-Assad se sont ouvertes devant le plus actif des défenseurs syriens des droits de l’homme, « Mazen Darwich », libéré après deux ans d’une détention que l’on devine terrible.
Au même moment, à Palmyre, le gang des barbares décapitait « Khaled Aassad », reconnu coupable d’humanisme, de culture et de courage.
Le geste de clémence du régime a-t-il eu l’écho qu’il méritait ?
Nos médias seraient-ils définitivement incapables de faire la différence ?
A-t-on déjà vu un otage sortir vivant des griffes du califat ?

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 23/08/2015

Sept Chandelles, Un Peu De Lumière !

chandelier (1)

B’NAI B’RITH

Une secte franc-maçonne au cœur du pouvoir occulte sioniste

– 13 octobre 1843 :
L’organisation juive B’nai B’rith est fondée à New York.
Extrait d’un discours – considéré, à tort ou à raison, comme étant à l’origine des «Protocoles des Sages de Sion», ce n’est pas à nous d’en juger, nous laissons le soin à chacun de nos lecteurs de se faire sa propre opinion – du grand maître de la loge « B’nai B’rith », en 1897, au 1er congrès sioniste de Bâle, qui a été retrouvé dans une loge maçonnique à Budapest, après la fuite de « Bela Kuhn » :

1-
Rien ne serait plus erroné et nocif pour le bien de notre peuple que d’attendre l’élimination de notre ennemi, avant qu’il n’ait été reconnu, qu’il soit célèbre, et que ses paroles puissent influencer la jeunesse.
Nous devons surveiller la jeunesse chez nos ennemis.
Quand nous voyons le plus infime signe de résistance à notre puissance, nous devons le détruire, avant qu’il ne devienne dangereux pour notre peuple.

2-
Comme nous contrôlons la presse, notre devoir primordial est d’empêcher que des personnes dangereuses aient accès à des postes, d’où ils pourraient exercer une influence favorable à nos ennemis, par la parole ou par les actes.
Nous devons garder le silence et être attentifs, quand nous voyons un homme dangereux s’élever parmi nos ennemis.
La plupart en seront détournés dès leur plus jeune âge par l’insuccès de leurs entreprises, ils devront gagner leur pain dans un métier qui les empêche de commettre des actes nuisibles à notre peuple élu.

3-
Si un individu devait persister dans son entreprise nuisible, il serait temps d’agir contre lui avec plus de détermination, pour faire échouer ses plans.
Nous lui proposerons du travail et un bon salaire, pour qu’il arrête ses actions nuisibles et qu’il travaille pour nous.
Quand il aura connu la solitude et la faim, l’or et les belles paroles que nous lui donnerons le détourneront de ses mauvaises pensées.
Et quand il connaîtra soudain le succès et la richesse, l’apparat et les honneurs, il oubliera son inimitié et apprendra à paître sur les pâturages que nous tenons à la disposition de ceux qui suivent notre voie et se soumettent au pouvoir du peuple élu.

4-
Si cela ne sert toujours à rien et qu’il persiste encore dans son opposition rigide, nos hommes veilleront à ce que le déshonneur le poursuive et à ce que ceux pour qui il se bat et se sacrifie se détournent de lui dans la haine et le mépris.
Il sera seul et comprendra l’inutilité de ses actions.
Il finira par désespérer de son combat sans fin contre notre peuple, et il périra.

5-
Si cela ne nous conduit pas à notre objectif, s’il est assez fort pour poursuivre son chemin en poursuivant des buts qui nous sont hostiles, nous disposons toujours d’un moyen efficace de le paralyser et d’anéantir ses projets.
« Esther » n’a-t-elle pas vaincu le roi des Perses, « Judith » n’a-t-elle pas tranché la tête de l’ennemi de notre peuple ?
N’y a-t-il pas assez de filles d’Israël qui sont assez intelligentes et séduisantes, pour gagner leur cœur et entendre leurs pensées, afin qu’aucune parole ne puisse être dite, aucun plan mûri, qui ne vienne à temps aux oreilles de notre peuple ?
S’il a une position sociale, la confiance de ses amis et de tout un peuple, et que nous lui envoyions une fille d’Israël, pour l’enjôler, son plan nous sera livré et son pouvoir annihilé.
Car là où les filles de notre peuple sont les reines de nos ennemis, les entreprises nuisibles seront détruites avant qu’elles ne se réalisent.

6-
S’il découvrait nos stratagèmes et échappait à nos filets, si son esprit mauvais devait trouver des disciples parmi nos ennemis, il doit disparaître définitivement de ce monde.
La mort est le passage obligé pour tout le monde.
Il vaut mieux l’accélérer pour ceux qui nous sont nuisibles, plutôt que d’attendre qu’ils nous touchent, nous les créateurs de l’Oeuvre.
Dans les loges maçonniques, nous procédons aux punitions de telle façon, que personne, en dehors de nos frères de pensée, ne puisse avoir le moindre soupçon, pas même les victimes elles-mêmes !
Elles meurent s’il le faut, mais de mort apparemment naturelle.
Les membres de la loge le savent, mais ils n’osent rien dire.
Ce type de punition sans pitié a permis de tuer dans l’œuf toute opposition à l’intérieur de nos loges.
Tout en continuant à prêcher la libre parole pour ceux qui ne sont pas Juifs, nous tenons notre peuple et ses hommes de confiance en parfaite obéissance.

7-
Comme nous vivons une époque instable, que le crime et les pillages ont rendu la vie incertaine, il ne sera pas dur pour nos frères d’éliminer l’ennemi le plus dangereux, par une attaque à l’improviste par exemple.
N’avons-nous pas à notre disposition une armée d’indigents chez nos ennemis, qui sont prêts à tout pour de l’or et un secret qu’ils garderont ?
Si nous voulons éliminer l’ennemi, répandons des rumeurs sur l’endroit où il se trouve et là où il réside, pour qu’il vive dans la peur et le danger, et que sa vie soit menacée à chaque instant du jour et de la nuit.
Si nous voulons sa mort, organisons des pillages là où il habite, et répandons des rumeurs de danger permanent dans son entourage.
Quand le jour de sa disparition sera venu, les gens que nous payons travailleront parfaitement, quand il sera mort, ils le dépouilleront de ses richesses et pilleront le cadavre.
Jamais l’auteur ne sera retrouvé, et le monde entier pensera qu’il a été victime d’un accident.
Nos ennemis ne sauront jamais que c’est par la volonté de nos frères qu’il a péri, pour que le nom de notre Dieu ne soit jamais désacralisé et traîné dans la boue.

8-
Pour que le nom de notre Dieu ne soit pas traîné dans la boue, les sages de notre peuple ont fait ce qu’il fallait, « depuis des siècles ».
Nos frères russes ont trouvé des moyens en interrogeant la science, pour détruire nos ennemis sans que ceux-ci ne s’en rendent compte.
- N’ont-ils pas trouvé un gaz qui tue instantanément, et un autre que l’on répand juste après, et qui se mélange à lui pour effacer toute trace ?
Ne connaissons-nous pas les propriétés des courants sans fil, qui mettent en péril l’esprit de la personne dangereuse ?
Nos médecins n’ont-ils pas découvert les effets des poisons invisibles à travers leur microscope, et le moyen de les dissimuler dans le linge de notre ennemi, afin qu’il agisse sur son cerveau et détruise son esprit ?
Ne pouvons-nous pas nous charger également de l’autopsie, par la qualité de notre savoir, de sorte que personne ne puisse savoir de quoi il est mort ?
N’avons-nous pas appris à l’approcher, par un serviteur, par un voisin ou comme invité à sa table ?
Et ne sommes-nous pas omniprésents et tout-puissants, unis ensemble par le silence, prêts à travailler jusqu’à la destruction complète de l’ennemi ?
Quand nous venons avec nos paroles douces et un discours inoffensif, un seul des peuples de la Terre a-t-il réussi à découvrir nos réelles intentions et à empêcher nos décisions ?

9-
Si toutefois, il arrivait à échapper aux pièges que nous lui tendrons et aux stratagèmes de nos frères, et qu’il connaisse et sache déjouer nos plans, vous ne devez pas désespérer et succomber à la peur, devant le regard clair du «méchant».
Car celui qui ose parler dans ce pays de nos actions secrètes et de la destruction imminente, ne trouve-t-il pas sur son chemin des hommes qui connaissent l’art d’espionner tous ceux à qui il parle pour connaître leurs intentions ?
Avant qu’il ne parle à nos ennemis, nous l’aurons fait.
Nous les mettrons en garde, contre son esprit perturbé et le désordre qui règne dans ses sens.
Quand il viendra raconter sa souffrance et décrire les dangers qu’il vient de surmonter, ceux que nous aurons mis en garde l’écouteront, souriants et pleins de condescendance et de mépris, et ils seront convaincus de sa folie.
Nous travaillerons pas à pas, jusqu’à ce que les portes de l’asile se referment derrière lui.
Quand il sortira et qu’il cherchera à mettre en garde le monde contre nous, nous lui aurons ôté la confiance des siens, il sera honni et maudit, ses paroles et ses écrits n’auront plus aucun poids. Ainsi, le peuple élu peut vaincre même le plus dangereux ennemi.

10-
Si tout cela ne sert à rien, et que l’ennemi déjoue, contre la volonté de notre Dieu, toute entreprise qui le menace, ne désespérez toujours pas, enfants d’Israël, d’être sans pouvoir, nous sommes partout pour détruire ses actions mauvaises et empêcher que les Goyim ne se libèrent du joug que notre Dieu leur a imposé.
N’avons-nous pas mis tous les moyens de notre côté, pour surprendre notre adversaire et lui couper la respiration ?
Si les siens commencent à croire en lui et à s’approcher de lui, nous l’empêcherons et couperons les liens qu’il aura tissé dans le monde.
Les lettres qu’il recevra seront lues, pour qu’il n’ait pas d’encouragement et qu’il ne lui reste que de fausses amitiés et des relations perfides…
Les enfants du peuple élu se dissimuleront derrières ces actes.
S’il veut utiliser le fil qui transmet les messages dans le monde, nous écouterons ses paroles, quand l’ennemi lui parlera nous ferons avorter ces projets.
Il voudra se défendre, mais ses va-et-vient seront comme ceux d’une bête sauvage, enfermée derrière les barreaux de sa cage.

11-
Si malgré tout, la foi en cet homme grandit chez les quelques faibles d’esprit, nous saurons empêcher que son pouvoir n’augmente et que sa parole ait une portée sur la masse de nos ennemis.
Si son nom trouve une bonne résonance, nous enverrons quelqu’un qui prendra son nom et il sera démasqué comme étant l’ennemi de notre ennemi, traître et escroc, quand son nom sera prononcé, nous dirons qu’il est un traître, le peuple nous croira, et ses paroles résonneront dans le vide, grâce à la toute puissance de notre Dieu…

12-
Il a prédit que notre peuple produira des hommes qui ne sont pas de notre sang et qui ne penseront pas avec notre esprit.
Ils mettront en danger la victoire de notre peuple, car ils connaîtront nos ruses, éviteront nos filets et échapperont à tous les dangers.
Mais n’ayez crainte, mes frères, de ces damnés, car s’ils sont là maintenant, mais il est trop tard, le pouvoir du monde est solidement entre nos mains.
Là où nos ennemis se rencontrent et conspirent contre nous, il y en aura toujours un qui sera de notre côté, par la brillance de notre or et le charme de nos femmes.
Si le renégat parle à notre ennemi, notre messager élèvera la voix pour s’indigner.
Et quand il viendra avec amour et sacrifice pour sauver les ennemis de notre domination, ils le mettront à l’écart et ne croiront pas à ses paroles, ses actions seront inutiles.
Notre plus grand art et notre premier devoir est d’empêcher que beaucoup ne connaissent les objectifs secrets que nous poursuivons.
Quand beaucoup entendront la vraie parole, notre défense sera anéantie et le danger sera grand que les peuples se libèrent de notre joug.
C’est pourquoi je vous recommande d’être vigilants, mes frères.
Agissez partout, endormez l’ennemi, fermez ses oreilles et rendez ses yeux aveugles, pour que jamais ne vienne le jour de la destruction du royaume de Sion, que nous avons fait croître jusqu’à la perfection, et qui doit nous mener à la victoire et à la vengeance finale sur les peuples asservis du monde entier.
Nous ajoutons à cet endroit que pour chaque délit il y a une façon appropriée de mourir.
Que ce soit dans une baignoire, dans une voiture, par pendaison (Calvi), par défenestration, chaque type de punition illustre la raison pour laquelle la personne devait mourir.

«Il est impératif d’entretenir l’esprit de révolte parmi les travailleurs, car c’est par eux que nous opérerons les révolutions dans tous les pays.
Les travailleurs ne doivent jamais être à court d’exigences, parce que nous aurons besoin de leur mécontentement, pour mettre en pièces la société chrétienne et encourager l’anarchie.
Nous devons en arriver au point où ce sont les chrétiens qui implorent les Juifs de prendre le pouvoir».

1913 : L’«Anti-Defamation League» (« A.D.L. ») est créée aux Etats-Unis par la secte franc-maçonne « B’nai B’rith ».

1916 : « Jacob Schiff », président de la «Khun Loeb & Co.Bank», fut choisi lors d’un rassemblement du « B’NAI B’RITH » à New York comme président du « «Mouvement Sioniste» » (révolutionnaire) en Russie.

En février 1916, une note des services secrets américains et transmise par le Haut Commissaire de la République française aux Etats-Unis contient le passage suivant :

«nous avons pris connaissance, en février 1916, qu’une révolution était fomentée en Russie.
Nous avons découvert que les personnes et entreprises suivantes sont impliquées :
« Jacob Schiff »… « Kuhn, Loeb & Co. », ses directeurs : « Jacob Schiff », « Felix Warburg », « Otto Kahn », « Mortimer Schiff »… « Jerome Hanauer », « Guggenheim », Max Breitung.»

En avril 1917, le même « Jacob H. Schiff » de la société « Kuhn, Loeb & Co. », fait une déclaration publique indiquant que grâce à son aide financière la révolution bolchevique a réussi.

«La révolution du 4 juillet 1917 avait pour but de renverser le gouvernement provisoire selon les plans de « Lénine » et de « Trotski ».
Les révolutionnaires furent déconcertés par l’intervention d’un régiment solitaire qui avait été retiré du front et s’était dispersé.
« Lénine » s’échappa mais « Trotski » fut arrêté.
Leur cause apparaissait perdue.
Mais les Bolcheviques avaient donné des preuves de leur courage et un télégramme arriva pour leur apporter des nouvelles du soutien financier de « Jacob Schiff », qui était déterminé à pousser la révolution Russe jusqu’à sa fin.
L’importance de ses fonds placés à la disposition de « Lénine » et de « Trotski » afin de fomenter l’insurrection bolchevique d’octobre 1917 n’a pas encore été entièrement dépensé.
Cette action renversa le gouvernement « Kerenski » et mis en place le régime soviétique.
Comment ces fonds leur sont parvenu est désormais connu.
Les Etats-Unis publièrent « en octobre 1918″ une série de documents officiels sous le nom de «la conspiration germano-bolchevique»».

Le 10 novembre 1975, en séance plénière, l’Assemblée générale des Nations-Unies adopta d’ailleurs la résolution 2279 considérant que le sionisme était une forme de racisme et de discrimination raciale.
A l’époque, l’ONU avait recensé 17 lois israéliennes porteuses de «discriminations».
Dès son apparition, le mouvement sioniste s’inscrit dans le mythe de la mission civilisatrice et coloniale de l’Europe :

«Pour l’Europe, nous constituerons là-bas, un morceau de rempart contre l’Asie, nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie».
(« Herzl » – « »l’Etat Juif »»)

Ainsi, les objectifs sont clairement exprimés :
Chasser les Palestiniens et encourager l’immigration juive, dans l’esprit du fameux mythe :
«une terre sans peuple pour un peuple sans terre»
qui était un si gros mensonge que l’humanité a failli le croire !

– 16 décembre 1991 : l’Assemblée générale de l’ONU vote la résolution N°46/86 déclarant nulle la conclusion contenue dans le dispositif de sa résolution 3379 du 10 novembre 1975 assimilant le sionisme au racisme.
Cette résolution a été voté suite à la guerre du Golfe, grâce au pouvoir occulte du très puissant lobby Juif américain dont le cœur se trouve au sein de la secte franc-maçonne « B’nai B’rith » dont voici reproduit ci-dessous le texte figurant sur leur site internet début 2004 : http://www.bnaibrith-france.org/ :

«Le « B’nai B’rith » (B’B’) est la plus ancienne et la plus grande organisation juive du monde.
Elle comprend près d’un demi-million de membres répartis dans 57 pays.
Elle possède des bureaux dans les principales capitales occidentales, et notamment à Washington, Londres, Bruxelles et Paris.
Elle est présente, en sa qualité d’ONG (Organisation Non Gouvernementale) dans différentes organisations internationales, dont l’ONU, l’Unesco, le Parlement européen.
Le « B’nai B’rith International » est une institution internationale dont le siège mondial se situe à Washington (USA).
Il est organisé en plusieurs Districts, eux-mêmes subdivisés en Régions.
Le B’B’ est représenté à l’ONU avec un statut d’organisation non gouvernementale.
Ses principaux responsables sont reçus par des hommes et chefs d’état éminents.
Nous avons :
Des bureaux à Washington, Bruxelles et Londres,
Un bureau au siège de l’ONU à New York,
Un Centre Mondial à Jérusalem,
Un statut d’organisation non gouvernemental à l’ONU,
Des représentants à l’UNESCO,
à la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU
Des représentants à l’ONU à Paris, Vienne, Genève et Nairobi,
Des représentants au Conseil de l’Europe (Strasbourg, Bruxelles),
Des membres dans 57 pays du monde,
Une structure d’assistance au développement du commerce avec les pays d’Europe Centrale et de l’Est.
Nous avons en outre,
mené et gagné la campagne de condamnation de la clause :
«Sionisme égale racisme» en 1975.»

(Extrait de son livre «6.000 ans d’histoire juive»)

Source : LE NOUVEAU MONDE

http://www.mercure5s5i.com/lenouveaumonde/article.php?art=245&gro=2

Alain COUTTE

http://www.nouvelordremondial.cc/  du 02/06/2011

Une Europe Gauche Souvent Néfaste !

gouffre-economie (1)

La Grèce paie
les « fautes » de l’Europe.

L’imbroglio actuel de la Grèce est le résultat des erreurs et de la complaisance de l’Europe depuis 30 ans et de « l’histoire de la gauche » grecque depuis la guerre, souligne « Georges Prévélakis », (professeur greco-français de géopolitique à Panthéon-Sorbonne.

« L’Europe a commis des fautes continues pendant plus de trois décennies vis-à-vis de la Grèce »,

déclare, lors d’un entretien avec l’ »AFP », Monsieur « Prévélakis », qui quitte bientôt son poste de représentant permanent de la Grèce auprès de l’ »OCDE ».

« Depuis l’entrée de la Grèce dans la « CEE », le 1er janvier 1981, il n’y a eu que négligence et tolérance » pour ce pays, sans contrôle et sans obligation de résultat »,

assène-t-il.

« On a considéré la Grèce comme un petit pays marginal avec une admiration romantique pour son histoire antique, et, à ce titre, l’Europe a accepté d’apporter à la Grèce une sorte de rente économique et symbolique, longtemps avant l’euro »,

ajoute-t-il.

« L’entrée de la Grèce dans la CEE en 1981 coincide avec l’arrivée au pouvoir d’ »Andreas Papandreou » du « Pasok » (socialiste) qui avait fait campagne contre l’Europe, mais il a bien vite retourné sa veste en échange d’argent ».

« Tout le monde savait que la croissance venait de l’argent européen accordé sans contrôle et distribué par l’Etat, c’était une fausse prospérité, les capacités de production grecque se sont effondrées, le pays a tout acheté à l’étranger, ce qui arrangeait bien aussi les pays européens qui exportaient ».

Et l’Etat ne s’est pas réformé.

Un « rapport malsain »
avec l’Europe

Ce « rapport malsain » s’est perpétué avec l’entrée dans l’euro.

« Les Grecs ont fini par considérer que l’on pouvait faire n’importe quoi sans en payer les conséquences, puisqu’ils étaient protégés par l’Europe, et cela a porté au pouvoir les éléments les plus opportunistes de la classe politique ».

« Tous les gens sérieux qui ont voulu appeler le pays au travail ont été déconsidérés, car l’Europe sauvait toujours la Grèce et « des deux côtés » on ne voulait pas affronter la réalité ».

« En 2009-2010, lorsque la crise a éclaté, au lieu de la convergence espérée, s’est révélée au grand jour la divergence entre la Grèce et l’Europe, au niveau des institutions, de l’appareil de l’Etat, même l’Etat de droit ne fonctionnait pas, avec une justice qui ne rend pas justice« .

« Lorsqu’elle est finalement rentrée à l’intérieur des ministères grecs, via la « Troika », l’Europe a enfin compris l’ampleur du problème de l’Etat, mais elle n’est pas arrivée à faire appliquer des réformes à une administration opposée à toute réforme et qui défend ses propres intérets ».

« Devant le blocage des réformes, on a alors glissé vers la solution de facilité :
la rigueur, qui a conduit à la dépression économique actuelle et à une situation politique qui a porté au pouvoir ceux qui sont pour la rupture avec l’Europe. »

Alliance des extrêmes

« Et ce que nous voyons en ce moment à l’oeuvre en Grèce, c’est la construction d’une alliance entre l’extrême gauche et l’extrême droite, comme dans d’autres sociétés, divisées depuis le 19e siècle, entre une composante moderniste pro-européenne et une composante plus traditionnelle, comme en Turquie ou en Russie »,

avertit en outre Monsieur « Prévélakis ».

Selon lui, l’histoire de la gauche grecque depuis la deuxième guerre mondiale, explique aussi beaucoup l’attitude du gouvernement « Syriza », d’ »Alexis Tsipras ».

« La gauche grecque, héritière de diverses branches du communisme grec et de sa tradition de résistance face à l’occupant nazi, est actuellement dans le cauchemar d’une répétition de la défaite des années 40 face à « Churchill » durant la guerre civile qui a suivi. »

« La gauche contrôlait le pays militairement après le départ des nazis et a été écrasée par les Anglais, aidés ensuite des Américains ».

rappelle-t-il.

« Actuellement, plutôt que de se compromettre par un accord avec les créanciers, qui serait vécu par eux comme une défaite morale et ferait perdre au « Syriza » son électorat de base, le gouvernement préfère prendre le risque d’une « défaite héroïque » qui préserve le capital moral de la gauche ».

Isabel MALSANG

http://finance.orange.fr/bourse/  du 30/06/2015

Et Encore Une Couche De Promesses !

hollande-supernul.1png-244x300 (1)
Renouvellement de
fausses (?) promesses

Après ses multiples promesses de campagne et celle, réitérée chaque année, de baisse du chômage, voici que François Hollande surgit de son antre estival secret avec éclat et surprise.
Une vraie bombe à fragmentation des opinions :
Il déclare baisser de façon irrévocable l’impôt en 2016 !

L’année prochaine, n’est-ce-pas celle qui précède la suivante, terme de son mandat et très hypothétique début du suivant ?

Qu’il est commode de faire des promesses, et de ne point les tenir, dans une République qui n’exige rien du président élu que de bien conserver le code nucléaire, passé en catimini par son prédécesseur…

En effet, la cérémonie dite d’investiture du président élu, qui se tient à l’Élysée sous la bienveillante autorité du président du Conseil constitutionnel, n’entend aucun engagement solennel de l’intronisé.
Contrairement à nombre de démocraties réelles, aucun serment n’est requis d’un homme qui va être « aux commandes » de la nation.
Mieux encore :
Il est immédiatement élevé à la dignité de grand-croix dans l’ordre national de la Légion d’honneur, comme une récompense anticipée au bon exercice de sa fonction – à moins que ce ne soit en reconnaissance de ses efforts innombrables et pugnaces pour accéder à l’Élysée ?

Il est grand temps, avant que le peuple électeur souverain et cocu ne gronde, de changer les us et coutumes qui bafouent la démocratie avec constance, que ce soit en rose ou en bleu.
L’exercice démagogique des campagnes, conforté par le clientélisme et les attributions anticipées de postes et sinécures, montrent l’image pitoyable de scrutins dévoyés.
L’abstention générée par les désillusions, le refus de considérer le vote blanc comme une expression vigoureuse et comptable, font que tout candidat n’est réellement porté à la tête de l’État que par une part minoritaire des citoyens.
Échec et mat !

Une réforme constitutionnelle primordiale pourrait conjurer le sort détestable fait aux urnes et qui va s’aggravant, tout en ventilant et « déprofessionnalisant » la gent politique, avec deux articles majeurs :

1) Lors de l’investiture présidentielle, le candidat élu devrait prêter serment – par exemple sur la Constitution – de tenir ses promesses de campagne, considérées comme un contrat ferme avec le pays.
Faute de les mettre en œuvre, durant l’exercice de son mandat, il pourrait être censuré, voire démis, par une haute juridiction, avant le terme de celui-ci.
Et en tout état de cause interdit de nouvelle candidature.

2) Corrélativement, tout élu condamné pour un ou des délits commis dans l’exercice et sous couvert de son mandat devrait être définitivement interdit de prétentions électives.

Chiche ?

Mais pour obtenir cette mini-révolution,
il faudrait en appeler à un référendum d’initiative partagée !
Et l’initiative d’un référendum reste toujours entre les mains des élus…

Henri Gizardin

http://www.bvoltaire.fr/  du 22/08/2015

Résistance Au Meilleur Des Mondes !

vacances

Le nouveau totalitarisme.

Comme chaque année, à l’occasion de l’été, Boulevard Voltaire vous offre des extraits de livres. Cette semaine, « Résistance au meilleur des mondes », par « Éric Letty » et « Guillaume de Prémare ». 

Le totalitarisme commence dès que le progressiste tente de contraindre le réel à coïncider avec son rêve, et de soumettre l’homme à son utopie.
Celle du « meilleur des mondes », qui s’annonce comme une nouvelle déclinaison de la vieille hérésie millénariste, prolonge et perfectionne la logique, décrite par « Tocqueville », de notre État-providence, en projetant d’en étendre les dimensions à la planète entière et de l’inscrire dans une forme d’intemporalité.
Pour parvenir à ces fins, les promoteurs de ce programme ont deux outils, l’argent et la science.
« Chesterton » avait pressenti la transgression commise par le scientifique, en revêtant Lucifer d’une blouse blanche aux premières et aux dernières pages de son roman « La Sphère et la Croix ».
Nous nous trouvons confrontés, en effet, à une entreprise d’autoconstruction de l’homme à sa propre idée et d’élaboration d’une nouvelle anthropologie, les chercheurs qui participent à ce projet, fascinés par leurs recherches sans toujours se préoccuper de leur finalité, ayant oublié l’avertissement du carabin « François Rabelais » :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Ce n’est pas la première fois, dira-t-on !
Cependant, les progrès techniques et technologiques ouvrent désormais à ces scientifiques des possibilités inouïes, grâce à l’alliance passée avec le monde de la finance, illustrée par l’érection des nouvelles grandes fortunes de la Silicon Valley, les « Bill Gates » ou les « Larry Page », qui ont rejoint dans cette alliance déjà ancienne les grands banquiers américains dont « Rockefeller » reste le symbole.

« Les transhumanistes étaient des rigolos « new age » que personne ne prenait au sérieux, jusqu’à ce que les industriels récupèrent leurs idées »,

remarque « Laurent Alexandre ».

« C’est une forme de religion technologique.
« Kurzweil » a d’ailleurs créé une école prosélyte en Californie, la « Singularity University ».
Elle forme les spécialistes des NBIC [nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives, NDLR] et véhicule cette idéologie.
Elle est financée par Google.
 »

Trinité symbolique, l’idéologue, le scientifique et le financier travaillent ainsi à établir le paradigme de la nouvelle humanité, le dernier entrevoyant une possible marchandisation, voire une « brevetisation » de l’être humain. […]
Le monde qu’ils construisent, et que nous avons tenté de dépeindre dans ce livre, ressemble presque trait pour trait à celui, eugéniste, planifié, sans violence apparente, et finalement anonyme, décrit par « Aldous Huxley ».
Nous avons signalé, dans les pages qui précèdent, que l’auteur du « Meilleur des mondes » était le frère du biologiste « eugéniste » Julian Huxley, premier directeur de l’UNESCO en 1946, fondateur du « WWF » (World Wildlife Fund ; en français : Fonds mondial pour la nature) et ami de « Margaret Sanger », la fondatrice du Planning familial, elle aussi eugéniste, et raciste.
Cette parenté conduit à se demander si le livre d’ »Aldous Huxley » est un simple roman d’anticipation ou s’il relève d’une sorte de « délit d’initié » littéraire dont l’idée lui serait venue à la suite de conversations avec son frère.
Cela signifierait que le projet qui se met en place aujourd’hui était déjà conçu, dans ses grandes lignes, à l’époque où fut publié « Le Meilleur des mondes », en 1932.
C’est « Julian Huxley », semble-t-il, qui inventa le mot « transhumanisme ».

Éric Letty

http://www.bvoltaire.fr/  du 22/08/2015

Parmi Tous Nos Pèlerinages Français.

pelerin (1)

Le village de La Salette

En pèlerinage, dans le fameux village de La Salette-Fallavaux dans l’Isère.
Ce fut l’occasion de prendre quelques belles photos et d’en faire profiter nos lecteurs.

 

La Salette 19-08-2015 (23)

 

 

La Salette 19-08-2015 (3)

 

 

La Salette 19-08-2015 (4)

 

La Salette 19-08-2015 (6)

 

 

La Salette 19-08-2015 (7)

 

 

La Salette 19-08-2015 (10)

 

La Salette 19-08-2015 (11)

 

 

La Salette 19-08-2015 (18)

 

La Salette 19-08-2015 (21)

 

 

La Salette 19-08-2015 (22)

 

La Salette 19-08-2015 (24)

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com/2015/08/22/

le-village-de-la-salette-en-photos

Nos nombreux pèlerinages font partie de notre patrimoine architectural et culturel Français hélas submergé par des pubs commerciales trop élevées pour nos bourses ou des reportages encore hors de prix ou des émissions débridées ou bien somnifères.

Où Sont Donc Les Migrants Chrétiens ?

attention-petit (1)

Les musulmans…
L U.E. en a assez !

Le Conseil Européen choqué face au souhait de la Slovaquie de n’accueillir que des migrants chrétiens !

Le Premier ministre slovaque a annoncé que son pays n’accepterait que des migrants chrétiens.
Face à cette déclaration, la Commission européenne a réitéré le principe de non-discrimination qui est au cœur de la loi européenne !

Au vu des préférences confessionnelles de la Slovaquie, rapportées par la presse, dans le cadre du plan de l’UE pour transférer 40 000 migrants actuellement en Grèce ou en Italie, il a été demandé à la Commission de réagir.

La Slovaquie ne recevra que 100 réfugiés – des familles syriennes de religion chrétienne sélectionnées par le pays – a annoncé le Premier ministre, « Robert Fico », lors d’une conférence de presse le 21 juillet.

Selon « Robert Fico », la version originale du plan de l’UE prévoyait pour la Slovaquie un quota obligatoire de 1200 migrants.
Dans ce cas, le pays n’aurait pas eu son mot à dire dans la sélection des migrants, a expliqué le Premier ministre slovaque.

« Nous l’avons donc refusé et affirmé qu’un système de volontariat devait être mis en place.
Dans ce cadre, alors oui, nous ferons preuve d’un certain niveau de solidarité »
,

a conclu « Robert Fico ».

La proposition de la Commission ayant en effet été rejetée par les dirigeants européens, l’objectif est désormais de transférer le même nombre de migrants sur la base du volontariat, jusqu’à la fin de l’année.

« Nous avons choisi nous-mêmes [les 100 réfugiés] en Italie et en Grèce.
Ces familles vont venir en Slovaquie et nous verrons si elles veulent y rester.
Cent est le nombre de personnes que nous sommes prêts à accepter,
c’est notre contribution au quota des 40 000 personnes que l’UE a décidé de repartir entre les États membres »
,

a affirmé « Robert Fico ».

Plus tard, dans une interview pour un journal autrichien, le Premier ministre slovaque a déclaré que son pays accueillerait 200 migrants, tout en répétant que tous devaient être chrétiens.

« Nous n’avons pas de mosquées »,

aurait commenté un porte-parole du ministère de l’Intérieur slovaque.

Selon le CIA World Factbook, 10 % des Syriens sont chrétiens.

Interrogée sur la déclaration de « Robert Fico », « Annika Breidthardt », porte-parole de la Commission, a rappelé que la Commission ne réagissait pas aux articles de presse et que l’esprit et la lettre des traités européens empêchaient toute forme de discrimination.

La Pologne a également fait parler d’elle en déclarant qu’elle ne voulait accepter que des migrants chrétiens, mais il semblerait que le pays ait changé d’avis.

En mai dernier, « Ewa Kopacz », la Première ministre polonaise, aurait annoncé que son pays n’accueillerait que 60 familles chrétiennes pour commencer.

En juillet, la Pologne a toutefois accepté d’ouvrir ses portes à 2000 migrants originaires de Syrie et d’Afrique du Nord, dans le cadre du plan de l’UE pour alléger le fardeau pesant sur l’Italie et la Grèce.

Dans le même temps, quelque 50 familles chrétiennes fuyant la Syrie sont arrivées en Pologne pour commencer une nouvelle vie.

« Boyko Borissov », le Premier ministre bulgare, craint quant à lui que davantage d’immigrants en Bulgarie ne perturbent l’équilibre ethnique du pays.

En Bulgarie, une part importante de la population est musulmane (Turcs de souche, Bulgares islamisés et une grande proportion de Roms).
Selon le FactBook de la CIA, 59,6 % de la population bulgare sont des chrétiens orthodoxes et 7,8 % de la population est musulmane.

« La Bulgarie possède des régions où les populations sont mélangées.
Nous n’avons rien contre les musulmans.
Mais si d’autres musulmans arrivent de l’étranger, cela changera radicalement la démographie du pays »
,

a déclaré le Premier ministre bulgare lors du sommet européen du 23 avril.

Les services secrets du pays auraient dit à « Boyko Borissov » qu’« entre un et deux millions de migrants attendent de l’autre côté ».

« Si 100 000 d’entre eux arrivent en Bulgarie, nous sommes finis »,

a-t-il commenté.

« Christian Wigand », porte-parole de la Commission, a déclaré le 19 août qu’en juillet, le nombre de migrants entrant dans les frontières de l’UE a triplé pour atteindre 100 000 personnes.
De janvier à juillet, l’UE a déjà reçu plus de 400 000 demandes d’asile, contre 600 000 en 2014 pour l’année entière, a-t-il ajouté.

Le porte-parole a également déclaré qu’en septembre, dès que le Parlement aura voté, le Conseil adoptera sa décision et la relocalisation des 40 000 migrants pourra commencer.

Source : http://www.euractiv.fr/sections/justice-affaires-interieures

L’opinion de civilwarineurope

« La commission européenne a réitéré le principe de non-discrimination qui est au cœur de la loi européenne »…

Ah bon ?
Pourtant quand la mairie de Vukovar en Croatie (pays membre de l’UE) a décidé il y a quelques jours d’interdire les panneaux en cyrillique cela n’a provoqué AUCUNE réaction de la Commission pour défendre les droits de la minorité serbe.
Y aurait-il des discriminations acceptables pour les technocrates de Bruxelles ?

http://civilwarineurope.com/author/guerrecivileeneurope/  du 21/08/2015

L’europe est une union, ce n’est pas une fédération dictatoriale et chaque nation est encore une minorité dans cet ensemble, minorité dont les droits sont supérieurs à ceux des migrants.

Cette Dèche Déborde Trop En Europe !

invasion-300x148 (1)

L’invasion, c’est maintenant !

Plus de cent mille migrants ont débarqué en Europe en juillet.

Qui pourrait rester insensible devant ces images terribles qui nous rappellent les pires moments de l’exode en 1940 ?
Là, en Macédoine, c’est un train à destination de la Hongrie qui est pris d’assaut par 2 ou 3.000 Syriens, lesquels se hissent dans les wagons par les fenêtres.
Ici, ce sont des hordes de réfugiés qui marchent sur 80 kilomètres, épuisés, dans l’espoir d’atteindre la Serbie.
Là encore, on les voit débarquer de « Zodiac » flambant neufs dont on se demande qui les leur a fournis (à 5 ou 20.000 euros pièce) !

Avez-vous vu cette photo d’un « Zodiac » débarquant, à Kos, une trentaine de jeunes hommes de 20 à 30 ans, habillés et chaussés de neuf qui ont plus l’air d’un commando que de misérables réfugiés ?

Et que dire de ces migrants
– qui se bagarrent entre eux,
– qui saccagent leur hôtel car il n’est pas assez confortable,
– qui manifestent pour plus de confort et une nourriture halal ?

Plus de 300.000 Moyen-Orientaux, selon le « HCR », sont ainsi arrivés depuis janvier en Grèce, via la Turquie, trop heureuse de pouvoir, à moindres frais, déstabiliser l’Europe qui ne veut pas d’elle.

Chaque jour, ils sont donc des milliers à accoster sur les îles du Dodécanèse, fuyant une guerre que les « Occidentaux » ne semblent pas vraiment vouloir arrêter.
Chaque jour, en Méditerranée occidentale, ce sont, là aussi, des milliers d’Africains qui débarquent en Italie, à Malte, en Espagne, avec l’aide – pour ne pas dire la complicité – de l’Union européenne.
Rien qu’en juillet, ils seraient plus de cent mille migrants à avoir réussi leur transhumance !
Ils seront plus d’un million à la fin de l’année.

Ce flux ininterrompu de ceux que l’on désigne désormais sous le nom de « migrants » mais qui sont, en fait, des clandestins illégaux jusqu’à ce qu’ils obtiennent le statut de réfugiés, est un défi lancé à l’Europe et à ses frileux gouvernants.
On peut se demander, avec juste raison, pourquoi rien n’est fait pour endiguer cette vague.
Par faiblesse ?
Par compassion ?
Par calcul de remplacement ?
Car il s’agit bien de cela.

Cette invasion n’est pas aussi pacifique qu’elle peut paraître.

Elle risque, et très vite, de coûter paix et tranquillité à nos pays.
On ne peut pas, surtout en période de crise économique telle que nous la vivons, accueillir toutes ces personnes sans conséquences sur notre vie quotidienne.

Demain, lorsqu’ils seront arrivés à leur destination, que feront-ils ?
Ils ne parlent pas notre langue,
ils ne prient pas le même Dieu,
ils n’ont pas la même culture, ni le mode de vie que nous connaissons depuis des siècles.
Ils n’auront pas de travail et devront vivre de notre générosité, creusant un peu plus notre déficit.

Nombre d’entre eux s’enfermeront dans leur religion, nous provoqueront avec leurs coutumes, la charia.
Combien sont-ils déjà à être des terroristes en herbe, une cinquième colonne endormie ?

Nous devons réagir aujourd’hui.
Sur plusieurs fronts à la fois.
Prendre la mesure du danger mondial que l’ »État islamique » représente.
Il faut mettre le paquet militairement pour anéantir ces terroristes, et plutôt que d’armer (ce qui est un comble) « Al-Nosra », aider l’armée régulière syrienne (oui, oui, aider « Assad », moins Führer que le sanguinaire calife « Al-Baghdadi »).
Pas avec trois bombes lancées par-ci par-là.
Avec l’armée, soutenue par les Casques bleus dont la mission sera de protéger les Syriens et les Irakiens chaque fois qu’un village ou une ville seront repris aux barbares.
Et, sur notre continent, isoler ces immigrés dans des camps d’attente, ce qui permettra de prendre le temps de décider qui a le droit à un vrai statut de réfugiés,
plutôt que de les voir s’éparpiller dans l’espace Schengen.

Ce n’est peut-être pas très politiquement correct,
mais c’est l’un des moyens de sauver notre civilisation.

Floris de Bonneville

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/08/2015

Nos Impôts Servent Pour Ses Délires !

gaspillage-300x191 (1)

Hollande et
Notre argent !

Comme le disait justement Madame « Thatcher » :

« la maladie habituelle du socialisme consiste à dépenser tout l’argent… des autres ».

François Hollande, qui aura passé toute sa vie dans la sphère privilégiée de la haute fonction publique et de la politique dont elle est l’antichambre, est de ce point de vue un grand malade, une sorte de cas d’école.

Il vit la dépense publique avec un bonheur qui avoisine l’extase.

Une réduction des déficits avançant à la vitesse de l’escargot, une dette qui continue à grossir, une croissance remise aux calendes grecques, mais une générosité paradoxale, étalée avec un large sourire, volontiers tournée vers l’étranger, et financée par l’impôt et l’emprunt, c’est à dire par l’argent qu’on n’a pas et qu’on prend aux autres, pour l’utiliser en grand seigneur comme si c’était le sien.

Des efforts ont été demandés aux Français, soit pour accroître leurs contributions, soit pour réduire leurs prestations, par exemple dans les domaines de la famille et de la santé, mais dans le même temps, par une étonnante préférence étrangère, François Hollande s’empressait d’annuler le « droit d’entrée » à l’aide médicale d’État de 30 euros, essentiellement au profit des étrangers en situation illégale, bénéficiant ainsi d’une prise en charge supérieure aux salariés et aux cotisants, notamment non pourvus d’une mutuelle.

L’AME a littéralement explosé.
La progression de la dépense moyenne a été quatre fois plus rapide pour l’AME que pour le régime général.

La dépense hospitalière est deux fois plus importante pour un bénéficiaire de l’AME que pour la moyenne des assurés.
À l’autre bout de l’hospitalité française se situe la facture des impayés des étrangers qui viennent se faire soigner dans notre pays.
C’est ainsi que l’Algérie participe pour 31 millions aux 118 millions d’impayés et que la « pauvre » Arabie saoudite se contente de 3,7 millions, une somme bien modeste pour une « alliée » à qui on ne sait rien refuser.
Par ailleurs, à chacun de ses déplacements, François Hollande joue les pères Noël, jusqu’à faire déraper la luge :
– en 2012, il annulait la dette de la Côte d’Ivoire, ;
– en 2015, c’était le tour du Mali, au prétexte de la lutte contre le terrorisme, alors que l’effort militaire de la France et de ses soldats est déjà l’élément principal de cette lutte.
– Enfin, pour se faire applaudir à Pointe-à-Pitre, il associait une fois encore la repentance, la condamnation de notre histoire et la dette d’Haïti, laissant espérer en vain aux Haïtiens que Paris leur rembourserait le prix de leur indépendance.

Toujours dans le registre moral, notre Président a aussi annulé la livraison des deux « Mistral » à la Russie, une bagatelle.
La perte sera sans doute de 2 milliards d’euros…

Heureusement, ce que certains Français versent à l’État est redonné à d’autres, mais au bon vouloir du prince plus qu’au nom d’une redistribution équitable.
Il est difficile de faire entendre aux Français qu’il faut faire des efforts quand, à chaque prise de parole, le pouvoir annonce de nouvelles dépenses, comme si l’argent jaillissait d’une corne d’abondance inépuisable qui s’appelle l’État.
– Aux Antilles, le Président, dont nul n’ose penser qu’il est déjà en campagne, promet 750.000 euros pour l’université.
– Au Mans, c’est un nouveau commissariat.
– À Avignon, il se félicite du maintien du coûteux régime social des intermittents du spectacle.

Lorsqu’un pays connaît le déclin, il lui faut un dirigeant qui préfère l’estime à la popularité, la cohérence de l’action à la démagogie des cadeaux.

François Hollande est bien comme « Christophe Colomb », qui fut, pour « Churchill » :

« le premier socialiste,
car il ne savait pas où il allait,
ignorait où il se trouvait,
et tout ça aux frais du contribuable ».

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/08/2015

Eschatologie Rime Avec Technologie !

usavautour-300x189 (1)

Les U.S.A.
Financiers et régisseurs ?

Les Américains ont-ils organisé une invasion de notre Europe ?

Le journal autrichien « Info-Direkt » montre que, « selon une fuite des services secrets viennois », les passeurs des migrants qui traversent la Méditerranée pour s’établir en Europe seraient payés par les Américains.
On sait que tous ces passeurs sont, comme les agents du printemps arabe, hautement équipés sur le plan technologique, et que Facebook, Twitter ou Skype sont passés par là.

Car « eschatologie » rime ici avec « technologie ».

Rappelons que c’est sur ordre de l’OTAN que :
l’on a fait la guerre à la Libye,
l’on a détruit son armée,
l’on a lynché son chef
et organisé un chaos tel qu’il débouche sur la venue sur notre sol de millions de Subsahariens.

On a organisé, sous le prétexte indu et comique du printemps arabe, une guerre civile en Syrie, qui a débouché sur la mort d’un million de Syriens et le départ de plusieurs millions de malheureux.

Les Américains ont aussi tué ou déplacé quatre millions d’Afghans depuis quinze ans et quelques millions d’Irakiens, déplacés qui doivent bien se retrouver quelque part, c’est-à-dire chez nous.

On se souvient enfin que les Américains ont organisé pendant les Jeux olympiques de Sotchi un coup d’État en Ukraine, avec les drones de « CNN » qui survolaient Kiev et des foules aux poches bourrées de dollars.
On se souvient encore que des snipers, venus d’on ne sait, où se mirent à tirer sur la foule – comme pour prouver que cette foule était bien victime d’un « terrible tyran ».

Depuis « Wilson » qui sut saisir sa chance, flanqué de la France du frère « Clemenceau » (il se fit enterrer debout) et de l’Angleterre, l’Amérique ne cesse jamais d’intervenir, renforcée par son messianisme sanguinaire et sa monnaie-réserve.
On le voit avec la chute de l’or, qui accompagne l’effondrement des matières premières, de toutes les sources d’énergie, le tout sur fond de maintien immarcescible du dollar et des cours de la Bourse (52 % de la Bourse mondiale pour 16 % du PNB !).

Et pour l’instant, il faut reconnaître admirativement que le magicien américain tire encore son épingle du jeu – même si sa production d’acier est à un huitième de celle de la Chine.

Il y a un an, Obama reprochait à la Russie de ne pas attirer assez d’immigrants.
Quel grave défaut !
Les États-Unis en ont fait entrer vingt millions depuis l’an 2000.
Ils regardent les frontières de la Russie et de l’Ukraine, prêts au conflit nucléaire pour cela, et ils se moquent de leur propre frontière.
Une minorité de patriotes locaux y prennent garde, vite traités de théoriciens racistes de la conspiration.

En organisant le chaos en Afrique et l’invasion en Europe, en se servant aussi de politiciens à leur cause (Renzi, Merkel, Hollande), les Américains appliquent les principes néo-machiavéliens de « Leo Strauss » et des stratèges à la « Wolfowitz », ex-trotskistes qui veulent gouverner par le chaos des entités de qui ils auront retiré toute réalité humaine et historique, les patries devenant une base, un terrain vague, un drugstore, un centre d’accueil.

Nicolas Bonnal

http://www.bvoltaire.fr/  du 20/08/2015

Quand Les Médias Sont Inconscients !

mariona (1)

Affaire Zyed et Bouna.

Quand les médias jettent de l’huile sur le feu.
Derrière la contestation du verdict du 18 mai 2015 acquittant les deux policiers dans l’affaire qui avait embrasé la banlieue en 2005, certains journalistes de gauche jouent avec le feu en accréditant l’idée d’une fratcture raciale et d’une justice à deux vitesses là où la justice a simplement été…JUSTE.

Ce jeudi 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois en fin d’après-midi, trois grands adolescents, « Zyed Benna », 17 ans, d’origine tunisienne, « Bouna Traoré », 15 ans, d’origine mauritanienne et « Muhittin Altun », 17 ans, d’origine kurde, rentrent d’une partie de foot.
Un habitant zélé, les soupçonnant de faire le guet pour quelque sombre trafic, appelle la police.
La BAC 833 reçoit l’ordre de se rendre sur place.
Le dénommé « Bouna » repérant la voiture des pandores crie à ses copains de courir :
le groupe se disperse.
La BAC interpelle l’un des « huit » camarades, en remarque deux autres dans le terrain vague et demande du renfort.
L’un des policiers, « Sébastien Gaillemin », avertit ses collègues à la radio :

« Les deux individus sont localisés, je pense qu’ils sont en train de s’introduire sur le site EDF, faudrait ramener du monde, qu’on puisse cerner un peu le quartier, ils vont bien ressortir. »

Et ajoute, ce qui lui sera reproché :

« En même temps, s’ils rentrent sur le site, je donne pas cher de leur peau ».

En effet, près d’un transformateur électrique, un arc se forme entre Zyed et Bouna qui périssent tous deux sous la décharge de 20 000 volts.
Le troisième, qui n’est que brûlé, parvient à regagner sa cité où il raconte l’histoire.

Un quart d’heure après, une voiture s’enflamme à Sevran.

C’est parti pour les trois semaines d’émeute qui valurent à la France sa première proclamation de l’état d’urgence depuis la fin de la guerre d’Algérie.
À l’époque, où Chirac était président, Villepin premier ministre et Sarkozy ministre de l’Intérieur, la gauche s’était déjà emparée de l’affaire pour accuser le gouvernement et, alors même que la France banlieusarde brûlait, fustiger la police à travers son chef.
Finalement, l’ordre fut rétabli après que Villepin vint à Canossa et que le président décida de payer comme d’habitude un peu plus de gymnases, de maisons des jeunes et de nouvelles HLM.

Pourtant, les familles des défunts, poussées par une cohorte d’associations autrement au chômage technique, ne lâchaient pas l’affaire :
Il fallait bien trouver un coupable puisqu’on avait décidé que les deux garçons était des victimes, et non de simples accidentés.
On trouva donc deux flics, le susdit « Sébastien Gaillemin » et la stagiaire qui avait reçu son appel radio, « Stéphanie Klein », à jeter en pâture à la meute journalistique qui crut faire d’une pierre deux coups, soit, rétablir la justice présupposée et alimenter en électeurs faciles son parti préféré.

LES DEUX POLICIERS ACQUITTÉS

Las, le tribunal médiatique s’enraye assez rapidement.

En 2010, le parquet requiert le non-lieu des deux prévenus.

Toutefois, les juges passent outre et signent l’ordonnance de renvoi des policiers devant le tribunal correctionnel, biffant cependant la notion de « mise en danger d’autrui » pour lui préférer celle de « non-assistance à personne en danger ».
Le parquet de Bobigny fait appel, la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris est saisie.
En 2011, « bis repetita », un nouveau non-lieu est prononcé pour « Sébastien Gaillemin » et « Stéphanie Klein ».

Mais cet arrêt est cassé en 2012 par la Cour de cassation qui renvoie le dossier en correctionnelle à Rennes.

Là encore, le parquet général soutient le non-lieu en considérant que les policiers n’avaient jamais eu la certitude que les jeunes étaient dans le transformateur.

Une nouvelle fois, les accusés sont renvoyés devant le tribunal correctionnel.

Le procès recommence le 18 mars de cette année :

« C’est toute la fracture que la France entretient à l’égard de ses quartiers populaires qui écrase alors la plaidoirie »,

narre déjà un certain « Willy Le Devin » dans le « français approximatif » qui est malheureusement devenue la langue de « Libé » (19 mars).

Le ton est donné par la « bonne » presse.

On sait quel devrait être, même au mépris des faits, le bon verdict.
Le jugement est rendu le 18 mai dernier.
Et à la stupéfaction de la gauche, les policiers sont tous deux acquittés.

Scandale, car on n’attendait pas que la sentence soit juste, mais qu’elle soit bonne.
Dichotomie de l’ »Empire du Bien » qui ferait bien de relire la scolastique, où il apprendrait l’adéquation des transcendantaux entre eux.
Mais passons.
Comme dans l’affaire « Méric » – et d’ailleurs on retrouve les mêmes slogans, « ni pardon, ni oubli », dans les mêmes affaires, qui donnent le ton du camp du « Bien » – la gauche et l’extrême gauche déçues que la réalité, une fois encore, ne corresponde pas exactement à l’idée qu’elles s’en font, réclament malgré tout « justice », sachant qu’à l’évidence elles sont, et elles-seules, source de toute justice.
Qui le contestera ?

« L’HUMANITÉ » SCANDALISÉ

Ainsi, la vaillante association des potes trentenaire, « SOS Racisme », de demander :

« Pourquoi des jeunes de quartier populaire, à la vue de la police et alors qu’ils n’avaient manifestement rien à se reprocher, ont préféré prendre la fuite et se réfugier dans un endroit où ils risquaient leurs vies ? »

Bonne question.

Les banlieues, nul ne l’ignore, sont le terrain de chasse préféré de flics cruels qui tabassent, torturent et rackettent de bons citoyens travailleurs et opprimés.
Passez le périph’, si vous l’osez, et vous croiserez « Pinochet ».
Les Jeunes communistes du Val de Marne, le savent, qui dans « L’Humanité » se disent « scandalisés de ce déni de Justice ».

Notez la majuscule divine.

Et d’ajouter avec force et grammaire :

« La reconnaissance de l’implication des deux policiers dans le drame aurait peut être était (sic) un signal fort ! »

Un signal fort, mais pour qui ?

Encore une fois pour le Français, petit et laborieux, qui en sus d’être pressuré par l’État, est humilié chaque jour que Dieu fait par une police puissante, organisée et brutale ?

Le Parti Socialiste, qui est pourtant la formation d’origine de l’actuel Président de la République et de la plupart des membres du gouvernement, si l’on ne s’abuse, est profondément marri :
Il « prend acte de cette décision », tout de même, mais non sans faire connaître :

« son émotion au sort(re-sic)de ces deux jeunes aujourd’hui disparus, alors qu’ils étaient à l’aube de leur vie ».

Le parti majoritaire :

« assure les familles de son soutien,
marque sa solidarité envers toutes celles et tous ceux qui se sont identifiés à cette cause, qui espéraient plus de compréhension et qui demandaient simplement justice »
.

Ce qui, pris au pied de la lettre, donne à croire que le secrétaire général du PS, Jean-Christophe Cambadélis, et ses camarades jugent ce jugement inique.

Pourquoi pas, c’est déjà arrivé dans l’Histoire.
Mais où sont les arguments ?

Les seuls brandis, par la caste politique de gauche comme par la majorité des médias, sont le « manque de compréhension » des juges vis-à-vis d’une population, qui n’est jamais expressément nommée mais dont l’on craint les réactions.
Quel rapport avec la justice ?
Heureusement, on est soulagé :

« pour éviter tout débordement à Clichy-sous-Bois en cas de relaxe, certains responsables d’associations avaient préparé les jeunes à cette décision comme le raconte notre journaliste sur place »note « Libération » le 18 mai.

RÈGLEMENT DE COMPTE RACIAL ?

« Le Monde », lui, donne la parole dans son édition datée du 19 mai à « Didier Lapeyronnie », professeur de sociologie à l’université de la Sorbonne-Paris IV et membre du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (EHESS-CNRS).

Du lourd !

Pour lui, ce verdict :

« pose l’existence de deux poids deux mesures :
Les habitants des quartiers ne sont pas des citoyens à part entière.
Ils sont rejetés et traités de façon inégalitaire et discriminatoire :
justice de classe, justice blanche entérinant le racisme et légitimant la violence.
Malgré les discours, les habitants des quartiers ne sont pas, au même titre que les autres, sujets de droit. »

Là encore, nul argument, nulle jurisprudence contradictoire qui viendrait prouver le déni de justice.
Hélas, on a peu d’exemples récents d’adolescents « blancs » – pour reprendre la terminologie raciale de Monsieur « Lapeyronnie » qui manifestement pense comme Sarkozy, « en américain », pour croire que dans les banlieues il n’y a que des non-blancs et dans le reste du pays que des blancs – morts poursuivis par la police et dont les familles aient fait condamner celle-ci.

Dans le même ordre de fracture raciale que la presse de gauche, sous ses airs patelins, essaie de créer dans le pays,« Les Inrocks », l’hebdo des années 90, donne la passionnante information suivante :

« Sur Twitter, la porte-parole de l’association Stop le contrôle au faciès, « Sihame Assbague », et le docteur en droit « Juan Branco », en ont fait un compte-rendu en direct, égrainant les témoignages, et leur ressenti.
Mis bout à bout, ces centaines de messages de 140 caractères composent la trame du scénario de « #zyedetbouna », le procès 2.0, un film de « Sihame Assbague », « Noëlle Cazenave » et « Elsa Gresh », mis en ligne le 18 mai »
.

En fait, les messages sont lus par des « artistes et militants » filmés face caméra, comme  »Rokhaya Diallo », les rappeurs « Youssoupha et Disiz », la comédienne « OcéaneRoseMarie », ce qui confère encore une très curieuse sensation de règlement de compte racial à cette affaire.

Image de prévisualisation YouTube

Qui règle ses comptes ?

Finalement, c’est encore sur un blog du « Monde », celui de « Pascale Robert-Diard », que se trouve le fin mot de l’affaire.
Les avocats des parties civiles, Maître  »Emmanuel Tordjman » et Maître  »Jean-Pierre Mignard », (celui-ci étant le meilleur ami de François Hollande), avaient appelé les juges à donner à leur décision une portée symbolique :

« Vous devez à la fois condamner et réconcilier. Les Français doivent savoir que, d’où que l’on vienne, on a droit à la loi ».

D’où que l’on vienne ?

Même quand on est un policier « blanc » ?

Il faut croire que les juges les auront entendus et auront fait, cette fois-ci, leur travail.

 

http://www.ojim.fr/dossiers/  du 17/08/2015

Les Viols Des Yezidies Sont Quotidiens.

honte (1)

Le viol des esclaves
« mécréantes » est vertueux

Le 15 août, jour de l’Assomption, une cinquantaine de diocèses ont fait sonner leurs cloches à midi en soutien aux Chrétiens d’Orient persécutés par des islamistes en application de la loi islamique.

En effet, nombre de versets donnent des indications sur la façon d’acquérir des esclaves et sur le bon comportement à adopter avec eux.
Et les hadiths ne sont pas en reste.

Le premier biographe de Mahomet, « Ibn Ishaq », témoignait au 8e siècle que le prophète marchandait ses propres esclaves capturées lors d’une de ses multiples attaques, contre des chevaux et des armes.

Le coran, qui abolit les jeux de hasard et la consommation d’alcool, approuve l’esclavage. Dans un hadith de « Bukhari » (62:137) il est précisé que le « beau modèle » Mahomet avait acquiescé au viol par ses fidèles de femmes capturées après que leurs maris et leurs frères ont été tués, avant d’en faire leurs esclaves sexuelles…

D’ailleurs, la Mecque était autrefois un marché d’esclaves très prisé.
L’écrivain « Roger Botte », ayant écrit un ouvrage sur le sujet, mentionne le « lien séculaire entre pèlerinage, traite des esclaves et leur redistribution dans l’ensemble du monde musulman ».
L’esclavagisme attesté comme étant de droit divin ne peut donc, pour ces pays, qu’être immuable, légalement pratiqué de tout temps et en tout lieu, selon la charia, la loi islamique.

Image de prévisualisation YouTube

Images de propagande

Selon une enquête parue dans le « New York Times » du 13 août, l’esclavage sexuel des femmes yezidies bat son plein.

Et comment pourrait-on reprocher une telle conduite des islamistes qui ne font qu’appliquer les commandements d’Allah ?

Ces femmes Yezidies sont des milliers à être vendues et achetées, avec des actes de vente en bonne et due forme comme n’importe quel autre bien matériel, par les combattants islamiques.

En décembre 2014, « Amnesty » publiait un rapport avec des témoignages de femmes et de jeunes filles.
L’un de ces témoignages expliquait que les esclaves sexuelles pouvaient parfois être logées avec les femmes légitimes et les enfants de leurs propriétaires.

Certaines, à bout, se suicident, se ratent parfois.

Violer les femmes et les fillettes n’est en rien un péché pour ces hommes puisque le viol d’une non musulmane est non seulement licite en islam, voire encouragé par le coran, mais en plus l’acte aurait même des vertus purificatrices et serait « spirituellement bénéfique » et « vertueux ».

Il est relaté l’histoire de cet Irakien qui faisait ses prosternations avant d’ »utiliser » sexuellement sa petite esclave non musulmane de douze ans.
Après quoi l’homme est retourné prier, avec le sentiment satisfait de s’être purifié.

« Il m’a dit que selon l’Islam, il est autorisé à violer une non croyante.
Il a dit qu’en me violant, il se rapproche de Dieu,
à chaque fois qu’il venait me violer, il priait
 ».

Le pieux violeur est dans son bon droit :

« cela fait plaisir à Dieu,
c’est autorisé.
C’est halal »

Cela fait même tellement plaisir à Allah qu’une petite Yezidie continuait d’être violée par son propriétaire, malgré les forts saignements dus à une infection qu’elle avait attrapée et qui faisait se dégager de son corps une odeur pestilentielle…

Un guide du savoir violer a même été rédigé par le Département de la Recherche et de la Fatwa. Mieux encore, des flottes de bus ont été réquisitionnées pour le transport d’esclaves, des bus habituellement destinés aux pèlerins de la Mecque et sur lesquels on peut lire la mention « hajj » ! Il faut bien rentabiliser le matériel !

Si les Yezidis sont à ce point persécutés, c’est en raison de leurs convictions religieuses puisqu’ils ont le mauvais goût d’être « polythéistes », des convictions aussi inacceptables pour les islamistes que l’athéisme.

Et dire qu’en Occident on nous contraint grâce à une redoutable et efficace propagande médiatico-politique, une autre forme d’esclavage, moral celui-là, à croire que l’islam ne serait qu’amour et tolérance…

Ces croyances différentes et non homologuées par Allah légitiment et justifient l’esclavagisme sexuel des femmes yezidies :

 « nous pouvons vous vendre et vous utiliser comme bon nous semble ».

Dans un article paru dans le journal syrien « Daqib », on pouvait lire que des femmes « mécréantes » avaient été attaquées et capturées, et que « nous les avons menées à la pointe de l’épée comme des moutons ».

Paix, amour et tolérance…
Mais surtout, pas d’amalgame, car l’islam ce n’est pas ça…
Du tout.

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du 17/08/2015

C’est déjà un exploit que nos médias aient mentionné, « ici ou là », les sonneries de cloches poour appeler à prier pour les Chrétiens et Chrétiennes du Moyen-Orient.
Le jour du 15 août, c’est tout… mais leurs souffrances continuent et les médias ne nous racontent que des futilités.
Il faut bien que nos oligarques finissent leurs vacances tranquilles !
Septembre n’est pas loin, les éleveurs n’ont pas lâché, le chômage continue, les prix montent, etc…, nous allons avoir un automne bien chaud !
Quelles bêtises nos journaleux « autorisés » vont-ils encore sortir ?

Nos Médias Muets Sur Le Donbass !

ukraine-300x168 (1)

Désertions en Ukraine.

Huit mille militaires et policiers ont déserté l’armée ukrainienne pour aller dans le Donbass.

Depuis le début du conflit dans l’Est de l’Ukraine, le nombre de policiers et de militaires qui se sont enfuis dans le Donbass pour lutter aux côtés des forces antigouvernementales est estimé à 8 000, ont annoncé des responsables à Kiev.

«Nous détenons une liste complète [de ceux qui se sont enfuis] et nous collectons des preuves concernant 5 000 agents de police et environ 3 000 militaires qui ont pris le parti de l’ennemi»,

a annoncé « Anatoliï  Matios », le procureur militaire général, ajoutant que des poursuites seront engagées contre les déserteurs.

Ces données officielles de Kiev pourraient encore être loin de la réalité.
Au-delà de ceux qui ont rejoint les rangs de la République autoproclamée de Donetsk, le nombre de ceux qui quittent l’armée ukrainienne est bien plus élevé.
En 2014, les autorités ukrainiennes ont enregistré plus de 10 000 de déserteurs qui dénoncent des conditions de vie «horribles» dans l’armée ukrainienne et expliquent leur répugnance à tuer leurs compatriotes.

Le nombre de déserteurs a diminué en 2015, mais selon les responsables de la République autoproclamée de Donetsk, la désertion des rangs de l’armée ukrainienne continue.
Une situation qui n’est pas inédite, même dans le cas des officiers de haut rang.

Ainsi, le 15 juin 2015, les forces antigouvernementales ont accueilli « Alexeï » et « Iouriï » « Mirochnitchenko », un officier du renseignement extérieur et un employé de l’ambassade de l’Ukraine en France.
Les autorités ukrainiennes avaient réagi en ouvrant une enquête pour haute trahison.
Le 22 juin 2015, les médias des républiques autoproclamées avaient déclaré que l’adjoint du ministre ukrainien de la Défense avait rejoint les rangs des rebelles de Donetsk.

Entretemps, le conflit en Ukraine se poursuit, malgré un cessez-le feu déclaré lors du sommet de Minsk, en février 2015.
Les militaires de Kiev bombardent des villes ukrainiennes, telles que Donetsk et Gorlovka, faisant des victimes parmi civils, selon les données des forces gouvernementales, alors que Kiev blâme sur la République autoproclamée de Donetsk.

Le conflit ukrainien a emporté la vie d’environ 1 300 habitants de la République depuis le mois de janvier 2015, selon les chiffres des forces antigouvernementales.
En total, 5 061 personnes ont péri depuis le début du conflit dans l’Est de l’Ukraine.

Source :  http://francais.rt.com/international/5650-kiev-deserteurs-donetsk-ukraine

http://civilwarineurope.com/  du 17/08/2015

Incident Dans Les Hauts-de Seine !

polica-300x187 (1)

Emeute à la gare de Trappes.

Un accident entre un bus et une moto survenu dimanche soir à la gare de Trappes a provoqué une émeute aux cours de laquelle deux policiers et deux chauffeurs de bus ont été blessés en plus du pilote du deux-roues âgé de 23 ans.

Vers 20 h 45 devant la gare l’engin vient percuter de plein fouet un bus juste après qu’il ait quitté son stationnement.
Le chauffeur est pris à partie par des témoins de la scène.
Un de ses collègues, qui tente de s’interposer, reçoit des coups au visage.
Une voiture de police, qui arrive sur les lieux, est immédiatement prise pour cible par une cinquantaine de trublions qui jettent des projectiles.
Les fonctionnaires lancent alors une grenade et projettent du gaz lacrymogène afin d’éloigner les assaillants.
Mais un des policiers essuie un coup porté sur sa bombe lacrymogène.
L’engin explose, asperge le policier et un éclat vient se loger dans la jambe droite d’un de ses collègues.
Les pompiers évacuent les quatre blessés et les conduisent à la caserne de Montigny-le-Bretonneux.
Le conducteur de la moto souffre de fractures au niveau du fémur et du poignet ainsi que de plaies au visage.
Il a été transporté à l’hôpital de Percy à Clamart (Hauts-de-Seine).
Les fonctionnaires de police ont été acheminés à Rambouillet.
Le calme a été rétabli vers 21 h 15.
Un homme de 34 ans a été interpellé.

La moto n’était plus sur place à l’arrivée des premières patrouilles de police.
Une enquête a été ouverte et des renforts envoyés sur place.

J.C.

source : http://m.leparisien.fr/trappes-78190/ du 17/08/2015

http://civilwarineurope.com/  du 17/08/2015

123

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43