Islam, Médias

Les Viols Des Yezidies Sont Quotidiens.

honte (1)

Le viol des esclaves
« mécréantes » est vertueux

Le 15 août, jour de l’Assomption, une cinquantaine de diocèses ont fait sonner leurs cloches à midi en soutien aux Chrétiens d’Orient persécutés par des islamistes en application de la loi islamique.

En effet, nombre de versets donnent des indications sur la façon d’acquérir des esclaves et sur le bon comportement à adopter avec eux.
Et les hadiths ne sont pas en reste.

Le premier biographe de Mahomet, « Ibn Ishaq », témoignait au 8e siècle que le prophète marchandait ses propres esclaves capturées lors d’une de ses multiples attaques, contre des chevaux et des armes.

Le coran, qui abolit les jeux de hasard et la consommation d’alcool, approuve l’esclavage. Dans un hadith de « Bukhari » (62:137) il est précisé que le « beau modèle » Mahomet avait acquiescé au viol par ses fidèles de femmes capturées après que leurs maris et leurs frères ont été tués, avant d’en faire leurs esclaves sexuelles…

D’ailleurs, la Mecque était autrefois un marché d’esclaves très prisé.
L’écrivain « Roger Botte », ayant écrit un ouvrage sur le sujet, mentionne le « lien séculaire entre pèlerinage, traite des esclaves et leur redistribution dans l’ensemble du monde musulman ».
L’esclavagisme attesté comme étant de droit divin ne peut donc, pour ces pays, qu’être immuable, légalement pratiqué de tout temps et en tout lieu, selon la charia, la loi islamique.

Image de prévisualisation YouTube

Images de propagande

Selon une enquête parue dans le « New York Times » du 13 août, l’esclavage sexuel des femmes yezidies bat son plein.

Et comment pourrait-on reprocher une telle conduite des islamistes qui ne font qu’appliquer les commandements d’Allah ?

Ces femmes Yezidies sont des milliers à être vendues et achetées, avec des actes de vente en bonne et due forme comme n’importe quel autre bien matériel, par les combattants islamiques.

En décembre 2014, « Amnesty » publiait un rapport avec des témoignages de femmes et de jeunes filles.
L’un de ces témoignages expliquait que les esclaves sexuelles pouvaient parfois être logées avec les femmes légitimes et les enfants de leurs propriétaires.

Certaines, à bout, se suicident, se ratent parfois.

Violer les femmes et les fillettes n’est en rien un péché pour ces hommes puisque le viol d’une non musulmane est non seulement licite en islam, voire encouragé par le coran, mais en plus l’acte aurait même des vertus purificatrices et serait « spirituellement bénéfique » et « vertueux ».

Il est relaté l’histoire de cet Irakien qui faisait ses prosternations avant d’ »utiliser » sexuellement sa petite esclave non musulmane de douze ans.
Après quoi l’homme est retourné prier, avec le sentiment satisfait de s’être purifié.

« Il m’a dit que selon l’Islam, il est autorisé à violer une non croyante.
Il a dit qu’en me violant, il se rapproche de Dieu,
à chaque fois qu’il venait me violer, il priait
 ».

Le pieux violeur est dans son bon droit :

« cela fait plaisir à Dieu,
c’est autorisé.
C’est halal »

Cela fait même tellement plaisir à Allah qu’une petite Yezidie continuait d’être violée par son propriétaire, malgré les forts saignements dus à une infection qu’elle avait attrapée et qui faisait se dégager de son corps une odeur pestilentielle…

Un guide du savoir violer a même été rédigé par le Département de la Recherche et de la Fatwa. Mieux encore, des flottes de bus ont été réquisitionnées pour le transport d’esclaves, des bus habituellement destinés aux pèlerins de la Mecque et sur lesquels on peut lire la mention « hajj » ! Il faut bien rentabiliser le matériel !

Si les Yezidis sont à ce point persécutés, c’est en raison de leurs convictions religieuses puisqu’ils ont le mauvais goût d’être « polythéistes », des convictions aussi inacceptables pour les islamistes que l’athéisme.

Et dire qu’en Occident on nous contraint grâce à une redoutable et efficace propagande médiatico-politique, une autre forme d’esclavage, moral celui-là, à croire que l’islam ne serait qu’amour et tolérance…

Ces croyances différentes et non homologuées par Allah légitiment et justifient l’esclavagisme sexuel des femmes yezidies :

 « nous pouvons vous vendre et vous utiliser comme bon nous semble ».

Dans un article paru dans le journal syrien « Daqib », on pouvait lire que des femmes « mécréantes » avaient été attaquées et capturées, et que « nous les avons menées à la pointe de l’épée comme des moutons ».

Paix, amour et tolérance…
Mais surtout, pas d’amalgame, car l’islam ce n’est pas ça…
Du tout.

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du 17/08/2015

C’est déjà un exploit que nos médias aient mentionné, « ici ou là », les sonneries de cloches poour appeler à prier pour les Chrétiens et Chrétiennes du Moyen-Orient.
Le jour du 15 août, c’est tout… mais leurs souffrances continuent et les médias ne nous racontent que des futilités.
Il faut bien que nos oligarques finissent leurs vacances tranquilles !
Septembre n’est pas loin, les éleveurs n’ont pas lâché, le chômage continue, les prix montent, etc…, nous allons avoir un automne bien chaud !
Quelles bêtises nos journaleux « autorisés » vont-ils encore sortir ?

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43