Archive | 22/08/2015

Et Encore Une Couche De Promesses !

hollande-supernul.1png-244x300 (1)
Renouvellement de
fausses (?) promesses

Après ses multiples promesses de campagne et celle, réitérée chaque année, de baisse du chômage, voici que François Hollande surgit de son antre estival secret avec éclat et surprise.
Une vraie bombe à fragmentation des opinions :
Il déclare baisser de façon irrévocable l’impôt en 2016 !

L’année prochaine, n’est-ce-pas celle qui précède la suivante, terme de son mandat et très hypothétique début du suivant ?

Qu’il est commode de faire des promesses, et de ne point les tenir, dans une République qui n’exige rien du président élu que de bien conserver le code nucléaire, passé en catimini par son prédécesseur…

En effet, la cérémonie dite d’investiture du président élu, qui se tient à l’Élysée sous la bienveillante autorité du président du Conseil constitutionnel, n’entend aucun engagement solennel de l’intronisé.
Contrairement à nombre de démocraties réelles, aucun serment n’est requis d’un homme qui va être « aux commandes » de la nation.
Mieux encore :
Il est immédiatement élevé à la dignité de grand-croix dans l’ordre national de la Légion d’honneur, comme une récompense anticipée au bon exercice de sa fonction – à moins que ce ne soit en reconnaissance de ses efforts innombrables et pugnaces pour accéder à l’Élysée ?

Il est grand temps, avant que le peuple électeur souverain et cocu ne gronde, de changer les us et coutumes qui bafouent la démocratie avec constance, que ce soit en rose ou en bleu.
L’exercice démagogique des campagnes, conforté par le clientélisme et les attributions anticipées de postes et sinécures, montrent l’image pitoyable de scrutins dévoyés.
L’abstention générée par les désillusions, le refus de considérer le vote blanc comme une expression vigoureuse et comptable, font que tout candidat n’est réellement porté à la tête de l’État que par une part minoritaire des citoyens.
Échec et mat !

Une réforme constitutionnelle primordiale pourrait conjurer le sort détestable fait aux urnes et qui va s’aggravant, tout en ventilant et « déprofessionnalisant » la gent politique, avec deux articles majeurs :

1) Lors de l’investiture présidentielle, le candidat élu devrait prêter serment – par exemple sur la Constitution – de tenir ses promesses de campagne, considérées comme un contrat ferme avec le pays.
Faute de les mettre en œuvre, durant l’exercice de son mandat, il pourrait être censuré, voire démis, par une haute juridiction, avant le terme de celui-ci.
Et en tout état de cause interdit de nouvelle candidature.

2) Corrélativement, tout élu condamné pour un ou des délits commis dans l’exercice et sous couvert de son mandat devrait être définitivement interdit de prétentions électives.

Chiche ?

Mais pour obtenir cette mini-révolution,
il faudrait en appeler à un référendum d’initiative partagée !
Et l’initiative d’un référendum reste toujours entre les mains des élus…

Henri Gizardin

http://www.bvoltaire.fr/  du 22/08/2015

Résistance Au Meilleur Des Mondes !

vacances

Le nouveau totalitarisme.

Comme chaque année, à l’occasion de l’été, Boulevard Voltaire vous offre des extraits de livres. Cette semaine, « Résistance au meilleur des mondes », par « Éric Letty » et « Guillaume de Prémare ». 

Le totalitarisme commence dès que le progressiste tente de contraindre le réel à coïncider avec son rêve, et de soumettre l’homme à son utopie.
Celle du « meilleur des mondes », qui s’annonce comme une nouvelle déclinaison de la vieille hérésie millénariste, prolonge et perfectionne la logique, décrite par « Tocqueville », de notre État-providence, en projetant d’en étendre les dimensions à la planète entière et de l’inscrire dans une forme d’intemporalité.
Pour parvenir à ces fins, les promoteurs de ce programme ont deux outils, l’argent et la science.
« Chesterton » avait pressenti la transgression commise par le scientifique, en revêtant Lucifer d’une blouse blanche aux premières et aux dernières pages de son roman « La Sphère et la Croix ».
Nous nous trouvons confrontés, en effet, à une entreprise d’autoconstruction de l’homme à sa propre idée et d’élaboration d’une nouvelle anthropologie, les chercheurs qui participent à ce projet, fascinés par leurs recherches sans toujours se préoccuper de leur finalité, ayant oublié l’avertissement du carabin « François Rabelais » :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Ce n’est pas la première fois, dira-t-on !
Cependant, les progrès techniques et technologiques ouvrent désormais à ces scientifiques des possibilités inouïes, grâce à l’alliance passée avec le monde de la finance, illustrée par l’érection des nouvelles grandes fortunes de la Silicon Valley, les « Bill Gates » ou les « Larry Page », qui ont rejoint dans cette alliance déjà ancienne les grands banquiers américains dont « Rockefeller » reste le symbole.

« Les transhumanistes étaient des rigolos « new age » que personne ne prenait au sérieux, jusqu’à ce que les industriels récupèrent leurs idées »,

remarque « Laurent Alexandre ».

« C’est une forme de religion technologique.
« Kurzweil » a d’ailleurs créé une école prosélyte en Californie, la « Singularity University ».
Elle forme les spécialistes des NBIC [nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives, NDLR] et véhicule cette idéologie.
Elle est financée par Google.
 »

Trinité symbolique, l’idéologue, le scientifique et le financier travaillent ainsi à établir le paradigme de la nouvelle humanité, le dernier entrevoyant une possible marchandisation, voire une « brevetisation » de l’être humain. […]
Le monde qu’ils construisent, et que nous avons tenté de dépeindre dans ce livre, ressemble presque trait pour trait à celui, eugéniste, planifié, sans violence apparente, et finalement anonyme, décrit par « Aldous Huxley ».
Nous avons signalé, dans les pages qui précèdent, que l’auteur du « Meilleur des mondes » était le frère du biologiste « eugéniste » Julian Huxley, premier directeur de l’UNESCO en 1946, fondateur du « WWF » (World Wildlife Fund ; en français : Fonds mondial pour la nature) et ami de « Margaret Sanger », la fondatrice du Planning familial, elle aussi eugéniste, et raciste.
Cette parenté conduit à se demander si le livre d’ »Aldous Huxley » est un simple roman d’anticipation ou s’il relève d’une sorte de « délit d’initié » littéraire dont l’idée lui serait venue à la suite de conversations avec son frère.
Cela signifierait que le projet qui se met en place aujourd’hui était déjà conçu, dans ses grandes lignes, à l’époque où fut publié « Le Meilleur des mondes », en 1932.
C’est « Julian Huxley », semble-t-il, qui inventa le mot « transhumanisme ».

Éric Letty

http://www.bvoltaire.fr/  du 22/08/2015

Parmi Tous Nos Pèlerinages Français.

pelerin (1)

Le village de La Salette

En pèlerinage, dans le fameux village de La Salette-Fallavaux dans l’Isère.
Ce fut l’occasion de prendre quelques belles photos et d’en faire profiter nos lecteurs.

 

La Salette 19-08-2015 (23)

 

 

La Salette 19-08-2015 (3)

 

 

La Salette 19-08-2015 (4)

 

La Salette 19-08-2015 (6)

 

 

La Salette 19-08-2015 (7)

 

 

La Salette 19-08-2015 (10)

 

La Salette 19-08-2015 (11)

 

 

La Salette 19-08-2015 (18)

 

La Salette 19-08-2015 (21)

 

 

La Salette 19-08-2015 (22)

 

La Salette 19-08-2015 (24)

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com/2015/08/22/

le-village-de-la-salette-en-photos

Nos nombreux pèlerinages font partie de notre patrimoine architectural et culturel Français hélas submergé par des pubs commerciales trop élevées pour nos bourses ou des reportages encore hors de prix ou des émissions débridées ou bien somnifères.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43