FRIC, LECTURE

Résistance Au Meilleur Des Mondes !

vacances

Le nouveau totalitarisme.

Comme chaque année, à l’occasion de l’été, Boulevard Voltaire vous offre des extraits de livres. Cette semaine, « Résistance au meilleur des mondes », par « Éric Letty » et « Guillaume de Prémare ». 

Le totalitarisme commence dès que le progressiste tente de contraindre le réel à coïncider avec son rêve, et de soumettre l’homme à son utopie.
Celle du « meilleur des mondes », qui s’annonce comme une nouvelle déclinaison de la vieille hérésie millénariste, prolonge et perfectionne la logique, décrite par « Tocqueville », de notre État-providence, en projetant d’en étendre les dimensions à la planète entière et de l’inscrire dans une forme d’intemporalité.
Pour parvenir à ces fins, les promoteurs de ce programme ont deux outils, l’argent et la science.
« Chesterton » avait pressenti la transgression commise par le scientifique, en revêtant Lucifer d’une blouse blanche aux premières et aux dernières pages de son roman « La Sphère et la Croix ».
Nous nous trouvons confrontés, en effet, à une entreprise d’autoconstruction de l’homme à sa propre idée et d’élaboration d’une nouvelle anthropologie, les chercheurs qui participent à ce projet, fascinés par leurs recherches sans toujours se préoccuper de leur finalité, ayant oublié l’avertissement du carabin « François Rabelais » :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Ce n’est pas la première fois, dira-t-on !
Cependant, les progrès techniques et technologiques ouvrent désormais à ces scientifiques des possibilités inouïes, grâce à l’alliance passée avec le monde de la finance, illustrée par l’érection des nouvelles grandes fortunes de la Silicon Valley, les « Bill Gates » ou les « Larry Page », qui ont rejoint dans cette alliance déjà ancienne les grands banquiers américains dont « Rockefeller » reste le symbole.

« Les transhumanistes étaient des rigolos « new age » que personne ne prenait au sérieux, jusqu’à ce que les industriels récupèrent leurs idées »,

remarque « Laurent Alexandre ».

« C’est une forme de religion technologique.
« Kurzweil » a d’ailleurs créé une école prosélyte en Californie, la « Singularity University ».
Elle forme les spécialistes des NBIC [nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives, NDLR] et véhicule cette idéologie.
Elle est financée par Google.
 »

Trinité symbolique, l’idéologue, le scientifique et le financier travaillent ainsi à établir le paradigme de la nouvelle humanité, le dernier entrevoyant une possible marchandisation, voire une « brevetisation » de l’être humain. […]
Le monde qu’ils construisent, et que nous avons tenté de dépeindre dans ce livre, ressemble presque trait pour trait à celui, eugéniste, planifié, sans violence apparente, et finalement anonyme, décrit par « Aldous Huxley ».
Nous avons signalé, dans les pages qui précèdent, que l’auteur du « Meilleur des mondes » était le frère du biologiste « eugéniste » Julian Huxley, premier directeur de l’UNESCO en 1946, fondateur du « WWF » (World Wildlife Fund ; en français : Fonds mondial pour la nature) et ami de « Margaret Sanger », la fondatrice du Planning familial, elle aussi eugéniste, et raciste.
Cette parenté conduit à se demander si le livre d’ »Aldous Huxley » est un simple roman d’anticipation ou s’il relève d’une sorte de « délit d’initié » littéraire dont l’idée lui serait venue à la suite de conversations avec son frère.
Cela signifierait que le projet qui se met en place aujourd’hui était déjà conçu, dans ses grandes lignes, à l’époque où fut publié « Le Meilleur des mondes », en 1932.
C’est « Julian Huxley », semble-t-il, qui inventa le mot « transhumanisme ».

Éric Letty

http://www.bvoltaire.fr/  du 22/08/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43