Archive | 03/09/2015

Ne Signez Pas Ce Genre De Pétition !

emmigre-300x168 (1)

§ Manipulation §

Petition

Solidarité avec les réfugiés
Accueillons-les dans nos communes

ADRESSÉE À

Président de l’Association des Maires de France  »François Baroin »

Président de la République Française  »François Hollande »

Des milliers d’êtres humains meurent sous nos yeux chaque jour en fuyant la guerre et en tentant de rejoindre une Europe incapable d’apporter une solution humanitaire cohérente à sa porte.

Face au silence assourdissant des dirigeants français et européens, il est temps d’agir pour venir en aide à celles et ceux qui parviennent à arriver dans nos pays.
Mais que faire ?

Faut-il procéder, comme certains le disent, à une « sélection » de ceux qui pourraient rester en France et les autres ?
Je pense qu’il est au contraire temps d’accueillir avec dignité, générosité et humanité ces nombreux réfugiés dans nos communes.

Je demande donc au Président de la République, Monsieur François Hollande et au Président de l’Association des Maires de France, Monsieur « François Baroin », d’organiser au plus vite une consultation des 36.000 maires de notre pays pour recenser les capacités et propositions d’accueil de réfugiés syriens, irakiens et autres qui fuient les conflits, et regrouper les initiatives prises en ce sens par les communes, associations et bénévoles.

Si nous obtenons cette grande consultation, si partout en France des élus et des citoyens montrent qu’ils s’engagent sur la base d’un volontariat humanitaire à accueillir ces réfugiés, notre mobilisation constituera un signal fort et un modèle pour les autres pays européens.

Certains pousseront des cris d’orfraie à la récupération politique des récents drames humains, dont cette photo insoutenable d’Aylan Kurdi, ce petit garçon syrien échoué sur une plage de Turquie. Je suis petite fille d’apatrides déportés et morts en déportation, je n’ai pas de leçon à recevoir. J’entends la voix de mon père me raconter la rafle du Vel d’hiv.

Signez cette pétition pour obtenir une consultation des maires de France prêts à accueillir les réfugiés humanitaires et n’oubliez pas d’indiquer en signant si vous, votre commune ou votre association sont prêts à les accueillir également.

Le président « Sadate » au moment de la signature des accord de Paix avec Israël avait eu cette phrase superbe :

« Je préfère me brûler en tentant d’allumer une flamme que de rester dans le noir à maudire l’obscurité. »

Alors en pensant à mon père et à toutes les victimes innocentes jetées sur les routes de l’exode par des conflits que la communauté internationale est incapable de régler, je préfère aussi me brûler et tenter quelque chose pour venir en aide à ces réfugiés.
Rejoignez-moi!

Nathalie Goulet

Sénateur de l’Orne
Vice-Présidente de la Commission des Affaires Etrangères

(La personne (ou l’organisation) qui a lancé cette pétition n’est pas liée à « Change.org. »)
(« Change.org » n’a pas créé cette pétition et n’est pas responsable de son contenu.)

Change.org

Des milliers de personnes se sont laissées avoir et ont signé pendant que des milliers d’éleveurs sont à Paris, comme les révolutionnaires de 1789 qui réclamaient du pain.
Mais eux sont Français !
Qui doit aider EN URGENCE notre gouvernement ?

La Mise En Garde De Barack Obama !

 obama-300x168 (1)

Obama envisage
un conflit mondial

Michel Collon s’apprête à examiner les implications d’un étonnant discours d’Obama, prononcé le 5 août dernier et curieusement passé sous silence par les médias alors qu’il met en garde contre de possibles catastrophes.

L’irrésistible déclin des USA

« La diplomatie ou la guerre.
Bientôt. »

Obama alerte :
Certains aux USA veulent attaquer l’Iran.
D’où risque de conflit mondial impliquant Russie, Chine et Europe.
Ceci déstabiliserait le système financier occidental.

Que fera le prochain président ?

« Un rejet par le Congrès de l’Accord avec l’Iran ne laisserait à l’administration US (…) qu’une seule option :
Une nouvelle guerre au Moyen-Orient. »
« L’Iran est un pays quatre fois plus grand que l’Irak, et trois fois plus peuplé. »
« Le choix auquel nous faisons face est finalement entre la diplomatie et une certaine forme de guerre.
Peut-être pas demain, ni dans trois mois, mais bientôt. »
« Le système financier US serait forcé de rompre avec la Chine, principal acheteur de notre Dette. »

Au Congrès, le 8 septembre, « les républicains » bloqueront l’accord avec l’Iran.
Mais Obama peine même à rallier certains démocrates.
L’élite des Etats-Unis apparaît très divisée sur la stratégie à adopter.

Est-ce nouveau ?
Pas du tout.
Cette division est apparue vers 2000.

Au départ, un constat commun aux démocrates et aux néoconservateurs :
Les Etats-Unis sont en déclin.

Dans son livre sur la stratégie impériale des Etats-Unis« The Grand Chessboard », probablement le plus influent des cinquante dernières années, « Zbigniew Brzezinski », ancien responsable de la politique internationale sous « Carter », se montrait pessimiste :

« A long terme, la politique globale sera de moins en moins propice à la concentration d’un pouvoir hégémonique dans les mains d’un seul Etat.
L’Amérique n’est donc pas seulement la première superpuissance globale, ce sera très probablement la dernière. »
 (p. 267)

La raison ?

« Le pouvoir économique risque aussi de se disperser.
Dans les prochaines années, aucun pays ne sera susceptible d’atteindre 30 % environ du PIB mondial, chiffre que les Etats-Unis ont maintenu pendant la plus grande partie du 20ème siècle, sans parler de la barre des 50 % qu’ils ont atteinte en 1945.
Selon certaines estimations, l’Amérique (…) retomberait à 10-15 % d’ici l’an 2020. »
 (p. 267-8)

Pour rester la seule superpuissance, « Brzezinski » proposait donc un « impérialisme intelligent » :

Diviser les puissances rivales et les empêcher de former un front commun.

Très opposés aux stratégies de « Brzezinski », les néocons guidant « George W. Bush » proposaient par contre une stratégie de guerre généralisée (qui utilisera le 11 septembre comme justification).
Cependant, leur plate-forme du « Project for a New American Century » (« PNAC »), élaborée entre 1997 et 2000, n’était guère plus optimiste :

« Actuellement, les Etats-Unis ne rencontrent aucun rival mondial.
La grande stratégie de l’Amérique doit viser à préserver et étendre cette position avantageuse aussi longtemps que possible (…)
Préserver cette situation stratégique désirable dans laquelle les Etats-Unis se trouvent maintenant exige des capacités militaires prédominantes au niveau mondial. »
.

Analysant ces deux options à la veille de la présidence Obama, nous écrivions en 2008 :

« De toute façon, cet Empire ne deviendra pas pacifique.
Tôt ou tard, il relancera des guerres à la « Bush ».
Parce qu’en fait, l’élite US pratique un cycle d’alternance entre les deux options… » 

Huit ans plus tard, allons-nous assister à une nouvelle alternance ?

Pour comprendre la situation, nous allons examiner les différentes pièces du puzzle :

Chine, Iran, Russie, Europe…

Michel Collon

 
http://francais.rt.com  du 31/08/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43