Archive | 18/09/2015

La Dictature De L’OTAN Et De L’U.E. !

catalogne-300 (1)

Bruxelles grince des dents !

A dix jours des régionales, les instances bruxelloises ont prévenues qu’en cas de vote sécessionniste, la Catalogne se verrait exclue de l’Union européenne.
L’OTAN se montre également concerné.

La pression monte.
Le scrutin du 27 septembre pourrait placer en tête une liste indépendantiste en Catalogne.
C’est donc à dix jours des élections régionales que l’Union européenne a décidé de placer un nouvel avertissement.
La déclaration est venue de la Commission européenne, par l’intermédiaire de sa porte-parole en chef, « Margaritis Schinas » :

«Si une partie d’un Etat membre cesse de faire partie de cet Etat, parce que ce territoire devient un Etat indépendant, les traités européens cessent de s’appliquer à ce territoire.»

En d’autres termes, une Catalogne indépendante serait de fait exclue de l’Union.

«Une nouvelle région indépendante, du fait même de son indépendance, deviendrait un pays tiers par rapport à l’UE et pourrait alors poser sa candidature pour devenir un membre de l’Union»,

a expliqué Madame « Schinas ».

Un « think-tank » proche du Parti socialiste espagnol, « organe pro-européen », y est allé également de son analyse.
Dans une étude publiée jeudi, la « Fundacion Alternativas » a jugé qu’une sécession contre la volonté de l’Espagne serait «contraire au droit européen», qui reconnaît l’intégrité territoriale des pays membres.

«Une déclaration unilatérale d’indépendance, faite en contravention à la Constitution espagnole et aux traités européens, rend pratiquement impossible qu’une Catalogne hypothétiquement séparée de l’Espagne puisse être admise dans l’Union européenne ni même entamer un processus de négociation avec la Commission européenne pour y être admise»,

écrit la fondation qui rappelle qu’il faut l’unanimité des Etats membres pour entrer dans l’UE, dont l’accord de l’Espagne.

Madame « Schinas » a rappelé que cette position avait été exprimée pour la première fois par le président de la Commission « Romano Prodi » en 2004, au moment où l’Union accueillait plusieurs nouveaux pays d’Europe de l’Est.

Déjà, en 2014, l’actuel chef de la Commission, le Luxembourgeois « Jean-Claude Juncker » l’avait réaffirmé à plusieurs reprises.
Notamment lors du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse qui avait vu, le 18 septembre 2014, le pays de William Wallace refusait la scission du royaume.

Rajoy inquiet, l’OTAN aussi

Vendredi dernier, une marée humaine de plusieurs centaines de milliers de personnes  a défilé à Barcelone en soutien aux listes prônant la sécession.

Cette journée nationale de la Catalogne avait impressionné.

De là à pousser l’exécutif madrilène à la crainte, il n’y a qu’un pas.

Le Premier ministre espagnol « Mariano Rajoy » a toujours refusé un référendum sur l’indépendance catalane, estimant que tous les Espagnols doivent se prononcer sur l’unité du pays.

Moins évidents, ce sont les soucis que poseraient une éventuelle sécession catalane à l’OTAN.
L’Espagne est en effet un membre stratégique de l’Alliance.

«Un territoire se séparant d’un Etat membre de l’OTAN ne saurait rester automatiquement membre de l’Alliance»,

a déclaré un responsable.

«Il lui faudrait suivre les procédures en place s’il voulait rejoindre l’OTAN»,

a-t-il confirmé.

Les membres peuvent aussi inviter d’autres pays à les rejoindre mais cela doit se faire par «accord unanime».

Image de prévisualisation YouTube

 Rassemblement pour l’indépendance à Barcelone

Source : http://francais.rt.com/international/

http://civilwarineurope.com/  du 18/09/2015

Les peuples regimbent et font sécession !
L’Ecosse a eu froid… mais ce n’est que partie remise.
Les Catalans iront-ils plus loin ?
De toutes manières, les Européens en ont marre d’être baillonnés et asservis !
S’ils veulent leur indépendance ce n’est pas pour retourner dans la meute de caniches dressés par l’oncle Sam !
L’union européenne vassale du nouvel ordre mondial d’inspiration américaine ne sied pas aux peuples fiers de notre continent !
Elle va partir en lambeaux et nous aspirons à voir naître nos Etats-Unis d’Europe Souverains !

Plus De Peuples Refusent L’ Invasion !

invasion300 (1)

Peuples Européens et Envahisseurs

La Slovénie suspend le trafic ferroviaire avec la Croatie
La Slovénie a annoncé avoir suspendu jusqu’à vendredi soir au moins son trafic ferroviaire avec la Croatie, soulignant n’avoir pas l’intention de faciliter l’entrée sur son territoire des migrants qui ont commencé à arriver à sa frontière.

Dans une déclaration télévisée diffusée dans la nuit, le Premier ministre « Miro Cerar » a souligné que la Slovénie ne laisserait entrer « que ceux qui répondent aux critères de l’Union européenne », rapporte l’ »AFP ».

Ljubljana a prolongé jusqu’à vendredi soir au moins le gel de toutes ses liaisons ferroviaires avec la Croatie voisine, où 13.000 migrants sont arrivés depuis mercredi, à la recherche d’une nouvelle voie d’accès à l’ouest de l’Europe après la fermeture de la frontière hongroise mardi.

Un premier groupe de 150 migrants arrivés en train dans la nuit depuis Zagreb a été intercepté dans la ville-frontière slovène de Dobova.

Après avoir essayé en vain de les renvoyer en Croatie, les autorités slovènes les ont transportés dans un centre d’accueil, « dans l’attente d’un accord sur une procédure de retour en Croatie », a indiqué la police.

La Slovénie a par ailleurs renforcé sa présence policière à la frontière, notamment à Obrezje, le principal poste autoroutier entre les deux pays, où de petits groupes de migrants arrivaient dans la matinée.

Quelques kilomètres plus au nord, des dizaines de policiers slovènes surveillaient également le petit passage frontalier de Dobova, selon cette source.

En face, dans la localité croate de Harmica, des dizaines de migrants étaient rassemblés, espérant pouvoir trouver un moyen de franchir la frontière et pénétrer ainsi dans l’espace Schengen.

« Je veux juste passer ! »,

indique un jeune Syrien de 24 ans, qui précise être originaire de Lattaquié et avoir étudié l’économie.
Son pantalon mouillé trahit une tentative de franchir la Sutla, la rivière peu profonde qui sépare les deux pays.

« J’ai essayé mais ils (les policiers slovènes) m’ont intercepté avant que je ne parvienne à traverser ».

Pays charnière entre la Croatie, la Hongrie, l’Autriche et l’Italie, la Slovénie, qui compte 2 millions d’habitants, entend faire respecter l’inviolabilité de la frontière de la zone Schengen, qu’elle a rejoint fin 2007.

Ljubljana a mis en place des camps de tentes et de centres d’accueil pour recevoir le cas échéant « plusieurs milliers » de migrants.

 

http://fr.sputniknews.com/international/  du 18/09/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

Les Croates ébahis découvrent le chaos
provoqué par le passage des clandestins

http://civilwarineurope.com/  du 18/09/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43