Archive | septembre 2015

Toujours A Chercher Des Problèmes !

burkasiraq-3 (1)

Si BlaBlaCar interdit la liberté de choisir ses co-voiturés,
c’est l’arrêt de mort de cette entreprise !

« Sos racisme » prétend imposer partout SA vision du monde.

Vision du monde qui, comme chacun sait, restreint considérablement la liberté d’expression et la liberté de chacun.

Le « vivre ensemble » qui n’est trop souvent que le « supporter l’inacceptable et se faire avoir ».

« Sos racisme » prétend donc mettre son nez dans ce qui ne le regarde pas, une fois de plus, et imposer, de gré ou de force, à « Blablacar » d’inscrire dans son règlement intérieur l’interdiction des discriminations, autrement dit le libre choix de ses compagnons de route par celui qui met à disposition quelques places dans sa voiture en échange du partage des frais.
(http://www.sosracisme-rhonealpes.com/index.php/rhone2/146-blablacar-doit-introduire-une-clause-de-non-discrimination)

Quelques suggestions

Alors, interdiction de refuser l’alcoolique à 2 g susceptible de créer un accident ?

Alors, interdiction de refuser le camé en manque ?

Alors, interdiction de refuser le défonsé hors d’état de se contrôler ?

Alors, interdiction de refuser celui qui pue et va lever le coeur de ses compagnons de voyage ?

Alors, interdiction de refuser celui qui est violent, arrogant, insultant ?

Alors, interdiction de refuser le raciste qui vous prend la tête avec des propos xénophobes, homophobes, sexistes…

J’en passe et des meilleures ?

J’en appelle à nos lecteurs pour tirer la sonnette d’alarme ! et insister auprès de Blablacar afin qu’ils n’obéissent pas aux injonctions de l’officine liberticide et qu’ils garantissent la liberté de chacun.
Sauf à voir leur entreprise finir en eau de boudin…
Si on n’est plus sûr de rien, si on doit partager des centaines de kms avec des gens qui vous insupportent, on finira par ne plus proposer la moindre place dans sa voiture.
Et ce sera légitime.

https://www.blablacar.fr/contact

contact@blablacar.com

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 14/09/2015

La Démocratie Est En Grand Danger !

netzpolitik-300 (1)

Ré-information en Allemagne.

Un média indépendant accusé de « haute trahison »
par le renseignement allemand

Depuis longtemps modèle économique, voici l’Allemagneérigée en modèle humanitaire pour as gestio jugée exemplaire et généreuse de la crise des « migrants ».

Mais pour ce qui est du démocratique, il faudra repasser !

Une affaire récente révèle de façon inquiétante les carences de ce pays en la matière.Un site d’information indépendant, « Netzpolitik », et deux de ses journalistes, sont en effet dans le collimateur du renseignement et de la justice pour des faits… de haute trahison.

Un chef d’accusation que l’on ne s’attend pas à rencontrer dans un pays démocratique en 2015.
L’affaire fait un tollé outre-Rhin, d’autant plus que ce chef d’accusation n’a pas été utilisé depuis 1962 en RFA et que le procureur, « Harald Range », qui avait tenté de désamorcer la bombe judiciaire en ordonnant une expertise pour savoir si les journalistes avaient bien publié des données secrètes, a été mis d’office à la retraite par le ministre de la Justice, et remplacé.
L’affaire pose la question du droit à un procès équitable garanti par la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

« Netzpolitik » est un petit média qui fête ses 11 ans ces jours-ci.
Bénéficiant d’une audience assez modeste – 40 000 visiteurs par jour tout de même –, le site est en pointe sur la défense des libertés numériques et la transparence de la vie politique.
Un de ses journalistes, « Andre Meister », a publié, le 25 février et le 15 avril, deux articles qui ont fortement déplu au Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV, Office fédéral pour la protection de la Constitution) qui fait office de renseignement intérieur allemand.

Dans le premier article, le site donnait le budget détaillé de la structure, budget qui comme la plupart de ceux des services similaires est secret.
Cela lui permettait de constater que le « BfV » allait bénéficier d’une enveloppe de 2,75 millions d’€ pour « analyser massivement des données Internet », en clair, fliquer tout ce qui se passe sur le web allemand.
Le second article du 15 avril apportait de l’eau au moulin de cette thèse en précisant, à l’aide de nouveaux documents internes – et eux aussi secrets – que le « BfV » était en train d’être doté d’une structure de 75 agents, le « Erweiterte Fachunterstützung Internet » (« EFI », support internet étendu spécialisé), afin d’analyser le contenu des tchats et les données de « Facebook ».

Pour avoir prévenu les Allemands que leur État s’apprêtait à mettre en place une surveillance massive que n’aurait pas reniée la Stasi – et qui est de surcroît illégale, puisque la législation allemande n’autorise le « BfV » qu’à des investigations ciblées – « Andre Meister » a été mis en cause suite à une plainte de « Hans-Georg Maassen », président du renseignement intérieur allemand. Le responsable du site, « Markus Beckedahl », est lui aussi poursuivi.

Alors qu’en France la nouvelle loi sur le renseignement rend très illusoire la protection des sources des journalistes, avocats et autres parlementaires, en Allemagne, c’est carrément la liberté d’information qui est attaquée.
Comme si,
sans totalitarisme,
sans guerre,
sans dictateurs,
sans canons braqués,
les deux gouvernements français et allemand, pour une fois sur la même longueur d’onde, s’affairaient pacifiquement à remettre en place des rideaux de fer tout en assurant, la main sur le cœur, vouloir défendre les idéaux démocratiques européens…

http://www.ojim.fr/  du 14/09/2015

Plus Con Que Casanuova Tu Meurs !!!

caseneuve-delit 300

Quel traître à la patrie,
Surtout…

La video du jour du quidam…

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/video-migrants-retablir-les-controles-a-la-frontiere-franco-allemande-serait-stupide-selon-cazeneuve_1083081.html

Rétablir les contrôles à la frontière franco-allemande pour contenir l’afflux de réfugiés, comme le propose le Front national ?
« C’est stupide », a estimé Bernard Cazeneuve, invité de « RTL » lundi 14 septembre, alors que les ministres européens de l’Intérieur doivent se réunir dans la journée pour évoquer la crise des migrants.

« Le Front national devrait regarder ce qui se passe à la frontière :
il y a « très peu » de réfugiés qui passent de l’Allemagne à la France, a ajouté le ministre de l’Intérieur.
C’est donc une proposition tout à fait inappropriée, comme souvent lorsqu’elles viennent de ce parti. »

L’Allemagne « ne ferme pas la porte aux migrants »

Bernard Cazeneuve a en outre estimé que l’Allemagne, qui a suspendu provisoirement les accords de Schengen dimanche 13 septembre, ne « ferme pas la porte aux migrants ».
« Angela Merkel rétablit aux frontières des dispositifs de contrôle, de manière à s’assurer que ceux qui viennent sur son territoire ont bien le statut de réfugiés et que les pays en amont de leur arrivée ont respecté les règles de Schengen », a-t-il expliqué.

« Il n’y a pas de soutenabilité de ce que nous faisons s’il n’y a pas un contrôle efficace des frontières extérieures de l’Union européenne, a-t-il toutefois insisté.
Il faut mettre en place des centres d’accueil et de retour pour les réfugiés pour ce qui relève de l’immigration économique irrégulière.
Il en faut en Grèce, en Italie et aussi en Hongrie.« 

Bref, les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît.

Cazeneuve nous croit aussi idiots que lui.

Comment imaginer un seul instant que personne ne vient d’Allemagne en France après les images, conférences de presse, le grand rassemblement des Maires de la semaine dernière ?

Marine Le Pen a tort de réclamer la surveillance de nos frontières,

mais Merkel a raison de surveiller les siennes !

Plus con que ça tu meurs.

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 14/09/2015

Non A L’Accueil Des Migrants-Réfugiés.

non-invasion300 (1)

 Ce sont des immigrants !

Pourquoi je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés !

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car l’idée que l’on m’impose une obligation d’accueil m’est insupportable.
Un accueil obligatoire correspond en effet à un billet de réquisition, comme le pratiquaient jadis les armées d’occupation.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que les peuples européens n’ont pas été consultés sur cette décision :
ni par la voie des parlements nationaux ni par celle du référendum.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que les hommes ne sont pas une marchandise que les gouvernements pourraient répartir à leur guise entre les pays européens.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car la notion de réfugié est désormais vidée de son sens :
il ne s’agit plus de donner asile à des « individus » persécutés et dont on a sérieusement étudié le dossier, comme notre pays l’a toujours fait dans le passé, mais d’installer chez nous des populations qui nous sont étrangères et qui se pressent aux frontières de l’Europe.
Ces réfugiés sont en réalité des « immigrants ».

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés, qui réclament haut et fort comme un « droit » de s’installer en Europe dans le pays de leur choix, comme s’ils avaient une créance sur nous.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce que si l’on en accepte aujourd’hui 24 000 officiellement, que dirons-nous demain à ceux qui forceront à nouveau nos frontières au motif qu’ils veulent fuir leur pays d’origine ?

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car ces derniers feraient mieux de défendre leur liberté les armes à la main dans leur propre pays, plutôt que de se réfugier en Europe.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je lis que l’ »Etat Islamique » se félicite d’introduire avec eux, 4000 nouveaux « djihadistes » en Europe.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés pour que Madame Merkel redore à bon compte l’image dégradée de l’Allemagne , compte tenu de son comportement autiste dans la crise grecque et dans la gestion de l’euro.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois qui m’impose de le faire : l’oligarchie politique occidentale et bruxelloise,
l’oligarchie médiatique,
les représentants des cultes et le patronat.
C’est-à-dire ceux qui se montrent incapables de défendre nos frontières et qui tolèrent ou organisent sciemment le grand remplacement des peuples européens.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que le patronat se réjouit déjà que ces migrants, main d’œuvre bon marché, vont venir sur notre marché de l’emploi.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés, parce que la sollicitude ostensible dont ils font l’objet sert à masquer l’indifférence de l’oligarchie vis-à-vis de nos concitoyens en situation précaire.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que ceux qui le préconisent se gardent bien, personnellement, d’assumer les conséquences de leurs déclarations :
par exemple en accueillant chez eux des migrants, alors qu’ils vivent tous, avec leurs familles, dans des zones protégées et sécurisées.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés quand je vois que les pays du Golfe, l’Arabie saoudite ou Israël refusent de le faire, alors qu’ils sont plus proches que nous.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés car les prétendues valeurs qu’invoquent les gouvernements ne servent qu’à désarmer moralement les européens pour les empêcher, et eux seuls, de préserver leurs frontières , leur identité et leur liberté.

Je n’accueillerai pas de migrants-réfugiés parce qu’enfin je ne suis pas cosmopolite , parce que je ne crois pas que l’Europe ait vocation à accueillir toute la misère du monde et parce que je me soucie d’abord de l’avenir de mes enfants, avant celui des Syriens, des Irakiens et des Erythréens.

Michel Geoffroy

http://www.polemia.com/  du 11/09/2015

Les Touristes Vont Fuir Avec Ce Maire.

hidalgo-accueil-clandestins300 (1)

Hidalgo fait du zèle !

Charlie Hebdo crache à la gueule des bobos à migrants.

Les demandes pour accueillir les clandestins affluent de toutes parts.

Ainsi à Metz, après l’appel au volontariat du maire socialiste qui anticipait avec un enthousiasme un peu hâtif l’accueil parmi ses administrés de quelques centaines de clandestins, avec « autant d’opportunités de rencontrer l’autre », ce sont finalement vingt-cinq bonnes âmes qui ont fait connaître leur désir de s’enrichir auprès de la mairie, le maire lui-même ayant prévu de montrer l’exemple en hébergeant un futur ingénieur dans sa propre chambre d’amis.

Une-Charlie-Hebdo-migrants

A Paris, à la demande trilingue d’Anne Hidalgo, ce sont des centaines de Parisiens en mal d’un exotisme ornemental dans leur living qui se sont empressés d’enjamber leur « Vélib » pour filer réclamer à la mairie leur « migrant » personnel, celui-ci leur permettant à coups de trémolos éplorés devant le visage béatement penché des bobos enamourés et remplis de condescendance sur l’objet de leur « mea culpa », de se payer une bonne conscience moyennant quelques repas et des draps propres.

Barbès et la Goutte d’Or ne leur suffisant plus, il leur faut du neuf aux bobos, du frais, du jeune « migrant » fuyant la guerre en laissant femme et enfants là-bas, tel « Ali Mohamed » Hussein qui « a laissé sa femme et une petite fille dans le sud de l’Irak, qu’il a fui à cause des miliciens », même si le sud de l’Irak n’est pas en guerre.

Sans oublier le truculent « Eric Cantona » qui lui aussi a fait savoir qu’il ne voulait pas passer à côté de cette opportunité de s’enrichir à l’Autre, tout en fustigeant la tiédeur des Français.
Enfin, reconnaissons-lui au moins de joindre son geste à sa parole.
Ce n’est pas comme « Guy Bedos » qui, sentant le vent du boulet migratoire, a préféré botter en touche en évoquant sa misère de ne posséder qu’une résidence secondaire en Corse.
Pour un peu, les « sans dents » se cotiseraient en chialant, dites donc.

Tous ces généreux hôtes bienfaiteurs, à l’esprit tout ce qu’il y a de chrétien, montrent à la face de tous à quel point ils sont « Charlie ».
Car il est évident que tous avaient dû, suite aux attentats de janvier, brandir leur petit panneau rédempteur « je suis Charlie » avec une fierté et une émotion très compréhensibles.

Et comme « Charlie Hebdo » n’oublie pas ceux qui l’ont soutenu de toute la mine bien taillée de leur crayon, le journal fait savoir en quelle haute estime il tient ces braves et généreuses personnes qui proposent aujourd’hui leur aide aux Soudanais, aux Syriens, aux Afghans et à tous les autres.

En effet, l’hebdomadaire que toute la bobosphère s’arrachait au début de l’année a décidé de rendre hommage à ces « Charlie » d’hier, à ceux qui ont défilé pour lui par millions et dont les plus généreux d’entre eux sont aujourd’hui caricaturés dans cette illustration d’eux assis dans leur fauteuil, buvant une canette de bière dans le confort douillet de leur foyer en exploitant leur nouvelle acquisition d’outre frontière, postée à quatre pattes sous leurs pieds en train de chercher sans doute un reliquat du panneau « je suis Charlie » qui aurait malencontreusement glissé sous le fauteuil…

Mais le propre d’un « Charlie » étant de continuer de sourire même quand on le roule ostensiblement dans la farine, nul doute que ces derniers en redemanderont.

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com/  du 12/09/2015

§§§§§§

La couverture que « Charlie Hebdo » n’osera jamais publier

Charliemigrants2

COUVERTURE DETOURNEE PAR RIPOSTE LAIQUE

Cela s’appelle l’arroseur arrosé…

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du 12/09/2015

 

 

Montpellier Voit D’abord Sa Sécurité !

liguemidicontreclandestins (1)

Montpellier dit Non !

la « Ligue du Midi » contre l’installation des clandestins !

Pseudo migrants,  faux réfugiés, vrais clandestins, Montpellier n’en veut pas !

Ce jeudi, en fin d’après-midi, la section de Montpellier de la « Ligue du Midi » a débarqué dans le quartier résidentiel Pompignane-Mermoz, proche du Lez, où un centre d’accueil pour migrants devrait ouvrir ses portes dans les prochains jours dans les locaux d’une résidence d’étudiants.Ce centre  sera installé dans les locaux du « Cedip » –327 rue du Moulin de Semalen derrière le lycée Mermoz-.
Le personnel, interrogé par les dirigeants de ‘la Ligue », a déclaré ne pas être au courant de ce projet.
Deux banderoles, dont l’une déclarait sans détour “Clandestins dehors”, ont été déployées provoquant de nombreuses interrogations des voisins et riverains.

Voici le texte du discours prononcé au mégaphone par un porte-parole de la Ligue du Midi :

“Alors que l’Europe connait actuellement une invasion migratoire sans précédent, la mairie de Montpellier et le préfet de l’Hérault ont annoncé cette semaine l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil pour les immigrés clandestins à Montpellier qui devra accueillir 60 clandestins avant la fin de l’année, plusieurs centaines en 2016.

Face aux millions de clandestins qui prennent l’Europe d’assaut, nos dirigeants ne trouvent pas d’autres solution que de les accueillir à bras ouverts.
Incapables de donner du travail aux français, « ces incompétents » veulent désormais que nous donnions nos maisons pour accueillir toute la misère du monde…
misère dont ils sont d’ailleurs les principaux responsables.
La guerre en Libye déclenchée par Nicolas SarkÖzy et la désastreuse politique de François Hollande en Syrie ont entrainé le basculement de ces régions dans l’horreur du jihadisme sanglant de l’ »État Islamique ».

Refusant de voir son peuple disparaitre, submergé sous les assauts de l’immigration massive, « la Ligue du Midi » s’oppose fermement à ce que la ville de Montpellier et le préfet de l’Hérault accueillent « avec l’argent du contribuable » de faux réfugiés alors que tant de Français sont dans le besoin.
Nous exigeons que le projet de centre d’accueil dans les locaux du « Cedip » soit transformé en centre d’accueil pour les Français qui vivent dans la rue et de distribuer l’argent aux retraités dans la misère”.

En conclusion, le porte-parole de la Ligue du Midi invitait le préfet à accueillir les clandestins dans ses luxueux appartements de la Préfecture et exigeait  de poser, en bon démocrate qu’il doit être, la question sur l’accueil des migrants à la population par référendum.
Signalons que, retranchée derrière ses grilles, une Adjointe d’Education du Lycée Mermoz après avoir pris grossièrement à partie les manifestants a demandé l’intervention des forces de police (à quel titre ?) qui sont arrivées une fois que ce rassemblement, qui a duré une 1/2 heure, fut terminé.

Plus que jamais, défendons les nôtres avant les autres !”

Richard Roudier

http://ripostelaique.com/  du 12/09/2015

Quelle inconscience de situer ce centre d’accueil juste à côté d’un établissement scolaire fréquenté par NOS enfants !

Nos Frontières Doivent Être Protégées

europe (1)

Aucune Union Européenne

Y a-t-il encore un pilote dans l’avion à Berlin ?

Le ministre allemand des Transports « Alexander Dobrindt »  a dénoncé aujourd’hui « l’échec complet » de l’Union européenne à contrôler ses frontières extérieures face à l’afflux des migrants et réclamé des mesures « efficaces ».

« Des mesures efficaces sont à présent nécessaires pour stopper l’afflux » face à « l’échec complet de l’UE », dont « la protection des frontières extérieures ne fonctionne plus. »

a-t-il écrit dans un communiqué.
Selon lui, les « limites de capacité » d’accueil de l’Allemagne « sont atteintes » .

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/

Opinion de civilwarineurope

Y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental allemand ?
Il y a six jours à peine le grotesque vice-chancelier et ministre de l’Economie, « Sigmar Gabriel », fanfaronnait en expliquant à la télévision publique « ZDF » que l’Allemagne, forte de sa puissance économique, était en mesure d’accueillir un demi-million de clandestins par an à moyen terme :

« Je pense que nous pouvons certainement gérer un chiffre de l’ordre du demi-million pendant plusieurs années peut-être même plus »

(http://civilwarineurope.com/2015/09/08/toujours-plus-loin-dans-le-grand-remplacement-lallemagne-pourrait-accueillir-un-demi-million-de-clandestins-par-an/).
Voici maintenant qu’un ministre du gouvernement déclare exactement l’inverse.
La vérité c’est que les dirigeants allemands ne contrôlent plus rien.
Angela Merkel en ouvrant grandes les frontières avec un discours populiste annonçant que tous les clandestins étaient les bienvenus à envoyé un signal aux millions de candidats à l’exil au-delà de la Méditerranée.
Comme l’a résumé Eric Zemmour :

« Merkel a pris la responsabilité historique de détruire définitivement une Allemagne millénaire”.

(http://civilwarineurope.com/2015/09/12/eric-zemmour-video-merkel-a-pris-la-responsabilite-historique-de-detruire-definitivement-une-allemagne-millenaire/)
Il semble que certains commencent à ne plus vouloir suivre la chancelière sur ce chemin suicidaire.

Mais il est peut-être déjà trop tard.

http://civilwarineurope.com/  du 13/09/2015

Image de prévisualisation YouTube

Echauffourées à Hambourg

Cela Commence A Faire Beaucoup !!!

corruption300 (1)

Corruption à gauche… encore !

Pratiquement tous les élus accusés de malversation, quel que soit leur penchant politique, tiennent à peu près le même langage :

« Je suis soulagé d’être mis en examen.
Cela va me permettre de faire taire les rumeurs.
 »

Curieux !

Moi, ce qui me soulagerait, c’est de n’être pas mis en examen, de ne pas être accusé d’avoir mis la main dans le pot de confiture, de ne pas susciter des commentaires acrimonieux ou rigolards de ma concierge, d’avoir toujours été d’une probité telle, et reconnue, que l’ombre du soupçon ne puisse jamais l’écorner, et en un mot, d’être un citoyen honnête.

On ignore si le sénateur « Philippe Kaltenbach » est honnête ou pas.
Tout ce que nous savons, c’est que l’ex-maire de Clamart a été mis en examen en 2013 pour corruption passive – il aurait accepté de l’argent.
Sur le même banc se trouve son adjoint de l’époque, « Mohamed Abdelouahed », poursuivi, lui, pour corruption active – c’est lui qui aurait proposé la liasse de billets.
L’affaire était jugée vendredi.

Cela commence à faire beaucoup, dans la république irréprochable du président Hollande.
Les médias ont beau matraquer sur l’autre côté de l’échiquier politique, tout finit par se savoir : Beaucoup de gens de gauche se sont engouffrés avec gourmandise dans la brèche brillamment ouverte par Jérôme Cahuzac en mars 2013.
Le « parti-la-vertu » qui nous la joue la main sur le cœur, drapé dans une intégrité proclamée partout et en toutes occasions, sort assez amoché,
de ces coups à répétition,
de ces entorses à la morale élémentaire,
de ces pieds de nez à la droiture, ou même à la vérité.

Le sénateur que l’on jugeait vendredi possède un blog.
On y trouve les renseignements habituels de ce genre de publications :

« Moi en séance publique »,
« Moi en excellent gestionnaire » avec, en contre-chant
« Les élus d’à-côté sont des minables »,
« La commission Machin me donne raison »,
« Moi en souteneur patenté de l’excellent politique de cet excellent gouvernement », etc, etc…

En revanche, pas un mot sur l’affaire qui nous occupe aujourd’hui, pas le plus petit entrefilet sur le complot qui, selon lui, vise à l’abattre.
Selon le bon principe « Assez de paroles, des actes ! », monsieur ‘Kaltenbach’ a renoncé à se présenter aux dernières municipales, dans la ville dont il était pourtant l’édile depuis 14 ans.
Et l’âge n’y est probablement pour rien, le bonhomme n’a pas 50 ans.

Les peines possibles ne sont pas légères :
inéligibilité,
10 ans de prison,
150.000 euros d’amende.
Vendredi, le procureur a requis contre Monsieur  ’Kaltenbach’  deux ans de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende, ce qui n’est pas rien, tout de même.
Evidemment, le sénateur affirme qu’il n’est pas corrompu.

Quand j’étais plus jeune on s’amusait, en cour de récré, avec cette phrase à prononcer le plus rapidement possible :

« Chaviro, rotentacha, chamipataro, robrulapatacha ».

Le sens caché – pareil dans « Je suis content d’être accusé… » – met du temps à apparaître :

« Chat vit rôt.
Rôt tenta chat.
Chat mit patte à rôt.
Rôt brûla patte à Chat. »

Et si Chat était monsieur « Kaltenbach », et Rôt, une liasse de billets ?

Yannik Chauvin
Docteur en droit

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/09/2015

Tous Les Génocides Doivent Être Niés!

Genocide-Armenien

Honte à l’Etat d’Israël !

Reconnaissance du génocide des Arméniens !

Hier,  il y a cent ans exactement, le 12 septembre 1915, accostait à Port-Saïd en Egypte le cuirassé « Le Guichen » avec à son bord les rescapés Arméniens héros de l’un des très rares actes de résistance au génocide perpétré par les Turcs et par les Kurdes.

Environ cinq mille Arméniens, habitants de sept villages de la région d’Antioche, qui avaient choisi de désobéir à la soldatesque turque pour échapper à la déportation et au massacre s’étaient réfugiés sur un promontoire de la chaîne de l’Amanus, le mont Moïse, Jabal Moussa en arabe, Musa Dağı en turc.
Avec des fusils de fortune, la plupart à silex, qui suffisaient à peine à équiper la moitié des hommes, ils tinrent un siège de 53 jours.
Ils furent sauvés de justesse par la marine française qui faisait le blocus des côtes syriennes.
Ils embarquèrent le 10 septembre sur Le Guichen ainsi que sur un croiseur anglais appelé à la rescousse.

Cette épopée a été immortalisée par le célèbre roman de Franz Werfel « Les 40 jours du Musa DaghTous Les Génocides Doivent Être Niés!  dans JESUS », écrit pendant la montée du nazisme et publié à la fin de 1933.

« Le roman, inspiré par un fait réel, connut un immense retentissement.
Il ouvrait les yeux du monde sur le génocide arménien et établissait un lien entre ce dernier et l’idéologie nazie.
Interdit par Hitler (à la demande des Turcs), détruit au cours d’autodafés, le livre continua de circuler sous le manteau dans tous les ghettos où les juifs s’identifiaient aux résistants arméniens. »
(Extrait de la présentation de l’éditeur)

Un siècle après, l’Etat d’Israël s’obstine à ne pas reconnaître le génocide des Arméniens en raison de son alliance stratégique avec la Turquie et l’Azerbaïdjan.
Il y a quelque chose d’obscène dans cette alliance entre le premier génocideur non repenti du XXe siècle avec les victimes du deuxième génocide du même siècle.

On a pu espérer un changement de la politique israélienne après la participation de la Turquie à un acte de guerre contre Israël, l’envoi du « Mavi Marmara », bateau amiral de « la flottille pour Gaza ».
La reconnaissance du génocide a un temps été brandie par Israël comme une menace face à son allié turc qui exigeait une reddition.
Netanyahou a tenu bon jusqu’à ce que les Etats-Unis obligent Israël à rendre les armes en faisant publiquement amende honorable et en indemnisant le Grand Turc pour avoir résisté à son attaque.

La négation et l’impunité du génocide des Arméniens, et plus largement des Syriaques, des Assyriens et des Grecs pontiques, autrement dit la négation et l’impunité de la destruction des chrétiens d’Asie mineure ont ouvert la voie du génocide des juifs en Europe, autorisent aujourd’hui la destruction des chrétiens de la zone arabe de l’ex-Empire ottoman et favorisent le carnage qui s’annonce en Europe.
De la même façon la non-reconnaissance de ce génocide par Israël
permet cette honteuse alliance avec la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Pascal Olivier

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/09/2015

Les hommes sont vraiment compliqués !
Ils se font la guerre depuis la nuit des temps pour des motifs de prestige ou autre.
Quand un semblant de calme se dessine, il faut que les religions s’en mêlent et c’est reparti de plus belle.
Mais si tel génocide pour motif religieux ne doit pas être reconnu par le monde entier, tous les autres doivent être ignorés…au besoin niés !
Il y a eu des peuples entiers qui ont été massacrés, assez récemment encore, sans qu’on leur fasse tant de propagande.
Nos religions monothéistes occidentales sont morbides !

Le Réel Naufrage D’ Une Propagande !

U.E.noyee

Vous n’êtes pas les bienvenus !

« Libération » reconnaît que la photo d’Aylan a fait flop dans l’opinion française !

Les frontières de l’Europe craquent de toutes parts !

Les clandestins après avoir été des migrants sont des réfugiés.

L’Union européenne, « Maman » Merkel en tête avec ses selfies en compagnie des migrants, est derrière ce changement lexical.
Les hordes qui franchissent notre « limes »  »schengenien » et envahissent notre continent sont des réfugiés.
La machine à bons sentiments fonctionne à plein régime.

Elle permet à l’aide des sécrétions moralisantes de la caste qui dégoulinent,
sur les écrans de nos télévisions,
dans les colonnes des journaux,
– les interviews,
– les pétitions
de métamorphoser en héros de notre temps les couards qui étayent leur lâcheté – le refus de voir la réalité de cette immigration musulmane – par un appel à l’humanité.

Je préfère  »Robert Ménard » à ces 600 maires collabos répondant à l’appel de Cazeneuve pour  toucher 1000 € par migrant accueilli (les deniers de Judas sont toujours d’actualité !).

Image de prévisualisation YouTube

La Loi Doit Être Respectée

Quelques pays résistent :
La Hongrie, le Danemark.

Mais pour combien de temps ?

La préférence étrangère l’emporte partout.

Jusqu’ici un Etat devait assurer la protection de SES citoyens.
Aujourd’hui, les Etat européens « émasculés » avec leur consentement par Bruxelles refusent cette protection à leurs nationaux.
Les envahisseurs islamiques sont notre avenir, glapit « Maman » Merkel.
Et le petit gros mou de l’Elysée acquiesce.

Cependant, les Français semblent résister.

Le quotidien « Libération » est « obligé » de reconnaître que :

« En France, la mort d’Aylan n’a rien changé. »

(http://www.liberation.fr/politiques/2015/09/12/refugies-en-france-la-mort-d-aylan-n-a-rien-change_1380973)
C’est le titre qu’a choisi le journal de la « bobosphère » pour publier un sondage commandé à   »YouGov ».

Pas d’avant ni d’après-Aylan dans l’opinion française.

« Depuis que la photo du jeune Syrien a fait le tour du monde, début septembre, le regard sur les réfugiés semblait avoir évolué.
Du moins du côté de la classe politique, française et même européenne.
En revanche,
 déplore le journaleux, la population française ne semble pas avoir significativement changé d’opinion. »

En effet, l’évolution des résultats de deux enquêtes, la première avant le lourd épisode de propagande Aylan, la seconde après, avec à chaque fois la même question posée à un échantillon représentatif d’un peu plus de 1 000 personnes :
« La France doit-elle prendre exemple sur l’Allemagne, qui a renoncé à renvoyer les migrants syriens vers leur pays d’entrée dans l’UE, en matière d’accueil des réfugiés ? »
est très décevante.

Avant, 37 % des sondés y étaient favorables ;
après, 38 %.
Par contre le pourcentage de personnes défavorables est passé de 44 % à 49 %.

Le journaleux est dépité :

« La mort d’Aylan n’a-t-elle servi à rien en France ? »

Sous-entendu, tout le boulot que nous avons fait pour lessiver les cerveaux 24 heures sur 24 pour arriver à ça !

L’exemple de « Maman » Merkel n’est majoritaire dans pratiquement aucune catégorie de population :
les femmes y sont très défavorables (51 % contre 33 % de favorables) ;
les hommes aussi (47% contre 44%) !

Seuls les jeunes entre 18 à 24 ans sont à 49% pour un meilleur accueil des migrants, mais ils sont 38% à être contre alors qu’ils n’étaient que 22% avant la publication de la photo élaborée par la caste.

Enfin, toutes les catégories socio-professionnelles sont défavorables à un «modèle allemand» exporté en France.

Dans un autre contexte, « Jacques Ellul » dont la devise était « exister, c’est résister », a écrit:

« L’écœurante mollesse des bons sentiments fabrique des bourreaux à la chaîne car, ne vous y trompez pas, les bourreaux sont plein d’idéalisme et d’humanité.
C’est toujours au nom de l’humanisme et de l’humanité que se font les génocides. (…)
Crevez la panse de l’idéalisme.
Tordez le cou aux bons sentiments.
Videz les émotions les plus généreuses.
Faîtes exploser le message de l’humanisme.
Apprenez à regarder la vérité en face.  
»

(Lire davantage sur l’homme sur https://fr.wikipedia.org/wiki/’Jacques_Ellul’)

Les Français paraissent, pour l’instant, encore capables de regarder la vérité en face.

Ils sont réfractaires au matraquage sur l’accueil des migrants.

La photo choc a fait flop.

Encourageant !

Marcus Graven

 

http://ripostelaique.com/  du 13/09/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

Le Droit D’Asile N’Est Pas Prioritaire…

invasion-300x148 (1)

Comme le Droit des Peuples !

La submersion migratoire de l’Europe est une déclaration de guerre !

Sous nos yeux sidérés s’accomplit, en contrepoint, un phénomène d’une singulière gravité.
Depuis des semaines, par bateaux entiers, sans y avoir été invitées, des cohortes d’étrangers d’Asie, du Moyen-Orient ou d’Afrique accostent sur nos rives, s’échouent sur nos îles, investissent nos ports et nos gares.
Officiellement, ce sont des migrants « fuyant les atrocités de leurs pays ».
Médias et politiques fourbissent alors une propagande destinée à les commuer en « sympathiques réfugiés » qu’il serait proprement inhumain de repousser.

Pourtant, nous autres Européens percevons instinctivement que les discours larmoyants ne collent tout simplement pas à ce que nous voyons, dans le cadrage trafiqué de nos téléviseurs orwelliens.
Se voulant tous plus sensationnels les uns que les autres sourdent, de ces reportages exhibant des allogènes – majoritairement masculins – dans une atmosphère surréaliste de « guerre des mondes », une tension incoercible, une hostilité à peine contenue, qu’une voix« off » irénique et moralisatrice s’évertue à travestir, nous dictant « CE » que l’on doit penser.

Or, il est un fait indéniable qu’en nous envahissant de la sorte,
l’on nous déclare la guerre !

Le discours intimidant atténue ce fait rendu d’autant plus tragique par notre cécité volontaire.

Il suffit, alors, d’aller voir ce qui est filmé par les caméras hongroises, polonaises, russes, allemandes, pour s’apercevoir que l’envahisseur, fort de sa multitude et armé de notre componction douloureuse, lorsqu’il n’est pas atrabilaire ou violent, se retranche derrière un sourire faussement reconnaissant.
Dans l’attente des jours sanglants ?

Par ignorance, la gauche politique et associative, entraînant dans son délire universaliste les fractions les plus décérébrées et asservies du peuple, euphémise une réalité à laquelle elle n’a jamais préparé les opinions publiques.
Oubliant que« la guerre s’enracine dans les temps paléolithique » (« Jean Guilaine »), nos sociétés, soi-disant avancées, ont été ramenées dans la nuit des âges farouches où l’on tenait le feu pour une manifestation surnaturelle.

Nous sommes en guerre et il est significatif qu’un pays comme le Danemark – hier, la Hongrie avec son mur et, demain, la Macédoine – ait adopté des mesures qui s’apparentent à des blocus, voire à des endiguements défensifs.
Copenhague a ainsi décidé, ce mercredi, de suspendre ses liaisons ferroviaires avec l’Allemagne.
Le refoulement systématique des hordes immigrées revient à repousser l’ennemi hors des frontières, jusqu’à prévenir leurs pays d’accueil, par voie de pages publicitaires achetées dans les journaux en langue arabe, que le Danemark subordonne leur entrée et leur séjour à une connaissance obligatoire du danois, soit – compte tenu de l’incommensurable difficulté linguistique – un minimum d’allégeance.
Soulignons que l’Autriche fait de même en fermant sa frontière avec la Hongrie.

Le Danemark offre un bouclier à la Suède et à la Norvège, eldorados de ces écornifleurs, eu égard au libéralisme de leur Code des étrangers.
La France, quant à elle, a littéralement abjuré « Charles Martel » et « Renan », quand l’Allemagne a renié « Fichte » et son discours à la nation allemande.

Nos vieilles nations, fatiguées d’elles-mêmes, ont perdu une guerre qu’elles ont uniment refusé de mener.

Aristide Leucate

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

L’ Humanité Irrite Trop Dame Nature.

seismes-468x300 (1)

Bref séisme à Tokyo.

Pas de risque de tsunami…(pour le moment!)

Un bref séisme de magnitude 5,4 s’est produit samedi matin à Tokyo, faisant fortement trembler les bâtiments de la capitale et de sa banlieue mais sans entraîner de risque de tsunami, a indiqué l’Agence nationale de météorologie.

Le tremblement de terre s’est produit à 05H49 locales (vendredi 20H49 GMT) et son épicentre se situait dans la baie de Tokyo, à une profondeur de 57 kilomètres, d’après l’agence japonaise qui a évalué la magnitude à 5,2, contre 5,4 pour l’institut de surveillance géologique américain USGS.

La capitale a été secouée pendant environ 10 secondes, une partie ressentant des secousses de niveau 5 sur l’échelle japonaise, signifiant qu’une personne peut trouver difficile de se maintenir debout.
Dans la commune de Chufu, située dans la préfecture de Tokyo, les secousses n’avaient pas été aussi fortes depuis celles du 11 mars 2011, déclenchées par un mégaséisme de magnitude 9.0 au large des côtes nord-est qui avait provoqué un gigantesque et meurtrier tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

« Il n’y a pas eu de dégâts rapportés dans l’immédiat »,

a indiqué la chaîne de télévision « NHK », qui a interrompu ses programmes pour les consacrer à ce séisme.

Quelques personnes ont cependant été bloquées dans des ascenseurs et au moins 11 auraient été légèrement blessées, dont une femme âgée en tombant de son lit et d’autres en étant touchées par des chutes d’objets, selon la NHK citant les services de secours.

« Il faut être vigilant car des répliques peuvent se produire dans les trois ou quatre jours à venir »,

a déclaré un sismologue de l’Agence nationale de météorologie.

Les trains et métros de la capitale ont été arrêtés momentanément pour vérifier les voies.

« Il faut aussi veiller aux risques accrus de glissements de terrain, du fait des sols fragilisés par les fortes pluies de la semaine »,

a ajouté le spécialiste de l’agence.
Le Japon vient de connaître les pires pluies depuis des décennies, qui ont fait trois morts et plusieurs disparus dans l’Est.

Tokyo redoute « à tout moment dans les prochaines décennies » un très fort séisme de magnitude 7 ou supérieure dont l’épicentre se trouverait sous la capitale et qui, selon l’expert de l’agence de météorologie, serait d’une ampleur 1.000 fois supérieure.
Des plans de secours sont prêts et des exercices effectués régulièrement.
Les constructions de la mégapole sont dotées de systèmes parasismiques censés permettre de résister à une séisme très violent (niveau le plus élevé des secousses ressenties sur l’échelle nippone).
Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des tremblements de terre les plus puissants recensés dans le monde.

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

§§§§§§

la-mecque-300 (1)

Drame à La Mecque

Au moins 107 personnes ont été tuées et 238 blessées vendredi lorsqu’une grue s’est effondrée sur la Grande mosquée de La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, à une dizaine de jours du grand pèlerinage des musulmans.

Le royaume va accueillir des centaines de milliers de pèlerins pour le « hajj » – qui doit débuter le 21 ou le 22 septembre -, l’un des cinq piliers de l’islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s’il en a les moyens.

Selon l’agence officielle saoudienne SPA, près de 800.000 pèlerins sont déjà arrivés dans le pays.

Cité par l’agence de presse iranienne « Irna », le directeur de l’Organisation du « hajj » a indiqué que 15 pèlerins iraniens avaient été blessés.
Trois ont notamment eu des membres fracturés, selon « Saeid Ohadi ».

Le porte-parole des deux saintes mosquées (La Mecque et Médine), « Ahmed ben Mohamed al-Mansouri », cité par l’agence saoudienne SPA, a indiqué que la grue était tombée à 17H10 (14H10 GMT) « en raison de vents violents et de fortes pluies ».

Abdel Aziz Naqour, qui a dit travailler à la mosquée, a déclaré à l’AFP qu’il avait vu la grue tomber après qu’elle eut été frappée par les intempéries.

« S’il n’y avait pas eu le pont Al-Tawaf, le bilan des victimes aurait été pire »,

a-t-il dit en référence à un passage couvert qui entoure la Kaaba et qui a amorti la chute de la grue.

La Kaaba est un imposant édifice en forme cubique dont les pèlerins font sept fois le tour pendant le pèlerinage, et en direction de laquelle les musulmans prient cinq fois par jour.

Le gouverneur de la région de La Mecque, le prince « Khaled al-Faiçal », a ordonné l’ouverture d’une enquête, et se dirigeait vers la mosquée, selon le compte officiel « Twitter @makkahregion ».

« Irfan al-Alawi », co-créateur de la Fondation pour la recherche du patrimoine islamique basée à la Mecque, estime que les autorités ont fait preuve de négligence face au danger que représentait ces grues.

« Ils ne se préoccupent pas du patrimoine et ils se moquent de la santé et de la sécurité »,

a-t-il déclaré à l’AFP.

http://www.bvoltaire.fr/  du 12/09/2015

volcan (1)

Trop Pénible Casse-Tête Pour Bercy !

homme(1)

Arrivée de « réfugiés »
Sortie de contribuables

Trop Pénible Casse-Tête Pour Bercy ! dans FRANCIA

Cocorico !

La France, enfin, ose se regarder au fond des yeux.

S’émeut devant son miroir de salle de bains devant sa grandeur retrouvée.

Il aura suffi d’une photo pour nous racheter, nous pardonner, nous absoudre.

Foin des querelles et des humeurs maussades :
ce matin, nous sommes tous l’abbé Pierre.

immigration_en_france

Depuis l’aube, la nouvelle passe en boucle sur les radios :
Les 200 premiers réfugiés partis mardi soir de Munich sont arrivés ce matin à Champagne-sur-Seine !
Je n’ai pas vu les images, mais j’imagine la fanfare et les pompiers.
Peut-être monsieur Cazeneuve aussi, et le président Hollande au bout du tapis rouge s’il n’a rien de plus urgent à faire.
Et puis, si ce n’est aujourd’hui, ce sera pour demain puisque entre mercredi et vendredi, on attend 1.000 personnes.
Sur 24.000 (et plus si affinités).

Du coup, l’information rapportée au petit matin dans la rubrique « Trois minutes pour comprendre » (« Matinale RTL ») est passée bien inaperçue !

Il s’agit d’un rapport de Bercy sur l’évasion fiscale, rapport qui devrait être communiqué aux parlementaires à la fin de ce mois.
Il a « fuité », sans doute échappé des mains d’un fonctionnaire zélé qui craignait de le voir comme tant d’autres enterré.

exit

« Réfugiés Fiscaux…Ailleurs »

Faut les comprendre, aussi, à Bercy… !

Ce rapport, donc, concerne les familles françaises en route pour l’exil.

Des « réfugiés fiscaux », en quelque sorte.

Des gens, pourtant, qui « ne fuient pas toujours l’impôt ».

Tout cela est légal, tient-on à préciser.
En effet, « il ne s’agit pas d’évasion fiscale », mais de départs très officiels vers des lieux plus propices à l’entreprise individuelle et collective.
En effet, la première catégorie d’exilé, « la grosse masse », est constituée des « cadres de grandes entreprises et les jeunes très diplômés ». Précisément, chiffres du ministère à l’appui :
« Les trois quarts des exilés fiscaux actuels ont moins de 40 ans. »
En général célibataires et surdiplômés.
Ce sont les « High-po », les jeunes à potentiel élevé pour qui l’on a banqué l’école gratuite et obligatoire, souvent aussi les grandes écoles, et qui vont voir ailleurs s’ils ont une autre perspective que le chômage national.
Destination favorite : Londres et l’Asie.
Là où le monde regarde devant et pas derrière lui.

Peut-être « plus inquiétant » encore pour le gouvernement : l’exil des retraités.
Leur eldorado : le Portugal.
Et pas seulement pour toutes les « Maria » et les « Luis » qui se sont usé les reins à cirer les parquets et monter des parpaings.
Jusqu’en 2012, ceux-là ont constitué la première vague, celle du retour au pays.
Et puis en 2012, donc, le Portugal a offert à ceux qui viendraient vivre au moins six mois par an dans le pays une exonération de tout impôt pour une durée de 10 ans.
Motivant, non ?
Résultat : on se bouscule au portillon.
Avant 2012, 250 dossiers par an en moyenne.
En 2013, Bercy comptabilisait 617 départs.
On parle aujourd’hui de 2.000 dossiers en attente.

« Plus gênant » encore pour les finances françaises, les expatriés sont « de plus en plus riches » :

« En 2012, les retraités qui s’envolaient pour Lisbonne payaient en moyenne 3.948 euros d’impôts.
Aujourd’hui, ceux qui partent payaient 6.489 euros d’impôt sur le revenu. »

Les fiscalistes parlent d’une « véritable hémorragie ».
Ce que Bercy tente certes de minimiser, mais les chiffres sont là.

« C’est lourd pour le budget de l’État.
Cette population des plus riches ne représente qu’un contribuable sur 1.000, mais ils pèsent 10 % des recettes fiscales (7 milliards d’euros).
À chaque fois que l’un d’eux s’en va, c’est un trou énorme dans la caisse »
,

commentait ce matin « Loïc Farge ».

Qui va les remplacer ?

Les « réfugiés », peut-être ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 10/09/2015

 

 

Beaux Exemples De Confusion Mentale

 merkel-hollande

Obsèques de L’Europe

Le sens des mots, bien nommer les choses,
est essentiel pour pouvoir construire une pensée.

Confucius, Platon, Aristote, Descartes sont tous d’accord et personne ne les a démentis !

Et un raisonnement juridique ou politique ne peut aboutir sans maîtrise du langage.
Angela Merkel et Höllande sont l’exemple de la confusion intellectuelle qu’il faut éviter.

1) Un migrant n’est pas un réfugié.

Le droit d’émigrer existe, certes, mais il n’est pas un droit d’immigrer, qui, lui, non seulement n’existe pas mais est contraire aux droits collectifs de l’homme (droits des peuples) (art. 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme) et à la souveraineté des peuples.

2) L’accueil lointain ou non du réfugié.

Le droit d’asile des réfugiés est limité aux seuls cas de danger physique, et de persécution, mais il n’est en aucun cas un droit à demeurer, travailler, acquérir la nationalité du pays refuge (art. 14).
De surcroît, on ne voit pas pourquoi le droit d’asile ne pourrait pas être exécuté dans le pays d’origine (zones humanitaires) ou à la frontière entre pays en conflit et le pays voisin.
Le migrant, comme le réfugié, a le droit de revenir dans son pays (art. 13).

Les droits individuels de l’homme ont principalement pour débiteur l’État d’origine (ainsi des droits à la vie, la liberté, la sûreté [art. 3]), l’égalité devant la loi, et la justice (art. 7 et 10), la liberté de pensée, de conscience, de religion, d’opinion, de réunion (art. 18, 19, 20), la participation aux affaires publiques (art. 21), un niveau de vie suffisant, la santé, la solidarité face aux épreuves de la vie (art. 25).

C’est le plus souvent parce que l’État d’origine n’accomplit pas ses devoirs à l’égard de ses propres citoyens que ses devoirs sont transférés aux pays de destination des réfugiés.

Ceci a nécessairement des conséquences sur la façon dont les pays, victimes de ce transfert de charges humanitaires, doivent les assumer.

Les droits collectifs de l’homme (droits des peuples) sont, bien sûr – s’il y a conflit de lois -, plus élevés dans la hiérarchie des droits de l’homme.
L’art. 4 du Pacte des Nations unies pour les droits civils et politiques prévoit que :

« Dans le cas où un danger […] menace l’existence de la nation, [celle-ci peut] prendre […] des mesures [de sauvegarde] dans le respect du droit des minorités. »

Ceci vaut pour le pays supposé d’accueil.

Mais permet aussi au juriste d’affirmer que les nations syrienne, irakienne, libyenne, érythréenne et somalienne ne sont plus représentées par leurs États respectifs et que de nouvelles instances provisoires de ces nations, nées de leur souffrance et de leur consensus démocratique, avec l’appui y compris militaire du concert des nations, peut légitimer des mesures de sauvegarde sur place, dans de vaste zones humanitaires d’asile.

Henri Temple, avocat

http://www.bvoltaire.fr/  du 10/09/2015

Vous n’avez que le DEVOIR d’obéir à des lois que, NOUS, caniches des USA, nous avons le droit d’interpréter.
Cette paire de mafieux nous prend vraiment pour des débiles !

Nos Médias Censurés Par Les U.S.A. ?

censurea

Pourquoi nous le cacher ?

Aux Etats-Unis d’amérique, un crime de masse tous les jours en moyenne !

Les Etats-Unis détiennent de loin le triste record du plus grand nombre de fusillades :
31% des tueries de masse perpétrées dans le monde depuis 1966 se sont produites aux Etats-Unis !

Dans sa récente étude, le criminologue de l’Université de l’Alabama, « Adam Lankford » tente d’élucider les facteurs qui font des Etats-Unis un terrain si fertile pour les tueurs de masse.

Selon le chercheur, parmi ces facteurs figurent l’écart persistant entre les attentes des Américains sur le plan personnel et leurs réalisations dans la vie, ainsi que l’obsession du succès et de la gloire et, ce qui est plus évident, la densité de possession d’armes à feu dans le pays.
Accompagnés chez telle ou telle personne d’un problème de santé mentale mal soigné, ces éléments se combinent pour former un mélange explosif.

Des 178 pays inclus dans l’analyse, les Etats-Unis sont les premiers en termes d’armes à feu par habitant.
D’après une étude réalisée en 2007, les civils américains détiennent 270 millions d’armes à feu, soit 88,8 armes pour 100 personnes.

Le « Y E M E N » est deuxième avec 54,8 armes pour 100 habitants !

Monsieur « Lankford » indique que la « culture des armes » aux Etats-Unis est profondément enracinée dans l’idée selon laquelle une importante circulation d’armes à feu constitue un rempart contre l’émergence de la tyrannie, conception soutenue par 65% des Américains selon un sondage de l’opinion publique mené en 2013.
Cependant, cette volonté qui veut que les droits individuels soient protégés contre les abus des autorités se traduit par un prix à payer.

Le criminologue cite une autre étude qui démontre que les jeunes Américains continuent de nourrir le fameux « rêve américain » qui consiste notamment à réussir dans la vie mieux que ses parents.
Ceux qui échouent sont considérés comme des parias, ce qui provoque dépression, schizophrénie et narcissisme.

« La combinaison de ces troubles explique le niveau très élevé des tueries de masse aux Etats-Unis.
Lorsque des personnes confrontées à ce type d’environnement social ultra-compétitif mettent la main sur des armes, le résultat est prévisible »
,

explique le chercheur.

« Aux Etats-Unis, peut-être comme dans aucun autre pays du monde, la gloire est de plus en plus perçue et vénérée comme une fin en soi.
Certains tueurs de masse subissent de terribles désillusions de grandeur et cherchent donc la gloire grâce aux meurtres »
,

indique Monsieur « Lankford ».

http://fr.sputniknews.com/international  du 25/08/2015

§§§§§§

Entre Autres

Les États-Unis rapportent une nouvelle tuerie avec l’usage d’une arme à feu sur leur territoire.

En Virginie, dans la ville de Roanoke, un criminel a tiré sur un groupe de tournage constitué de la présentatrice « Alison Parker », 24 ans, et de l’opérateur « Adam Ward », 27 ans.

Le crime, qui a eu lieu en direct, a bouleversée toute l’Amérique.
Ces phénomènes sont devenus fréquents aux États-Unis.
Les spécialistes qui ont analysé les tueries sont arrivés à la conclusion que des crimes de ce genre se produisaient dans le pays au moins une fois par jour.
Ce double meurtre prémédité a été perpétré à Roanoke par « Vester Lee Flanagan », 41 ans, qui a filmé ses actes et a diffusé l’enregistrement des faits sur les réseaux sociaux après son crime, avant de se suicider.

Le tueur a expliqué ses motifs dans une lettre :
Il avait travaillé au sein de la même chaîne que les victimes, mais a été licencié après une lettre de « Ward ».

« Flanagan », « Afro-américain », a pris son renvoi comme une discrimination raciale.

Il accusait également « Alison Parker » d’avoir tenu des propos racistes.

« Flanagan » avait nourri tellement de haine envers ces deux journalistes qu’il avait même gravé les noms des victimes sur les balles.

Selon la lettre laissée avant son suicide, le journaliste licencié n’a pas été poussé à déclarer la guerre à la société uniquement par rancune personnelle, mais aussi pour tous les Américains noirs qui, selon lui, continuent d’être opprimés aux USA.
La goutte qui a fait déborder le vase, écrit « Flanagan », fut l’assassinat de neuf paroissiens noirs d’une église de Charleston cet été, commis par un raciste blanc.
Une tuerie en a entraîné une autre.

Qui sait ?

Peut-être que cette réaction en chaîne pourrait également englober une autre tuerie de mercredi — une journée très chargée en meurtres de masse.
A trois heures des événements sanglants à Roanoke, un criminel a pénétré dans une maison résidentielle de Minneapolis et tué ses quatre résidents.
Dans la soirée, un autre crime a été commis en Louisiane, à Sunset.
Un certain « Harrison Riley » a d’abord blessé au couteau son épouse et deux autres femmes, dont une est décédée plus tard.
Puis il a tiré sur la voiture de police arrivée sur les lieux et s’est barricadé dans un magasin, où il a été arrêté après l’assaut de la police.
Trois tueries en une journée, c’est excessif même pour une Amérique folle des armes à feu.

L’organisation « Mass Shooting Tracker », qui enregistre minutieusement toutes les tueries, affirme qu’un crime de ce genre se produit en moyenne tous les jours en Amérique, plus exactement 247 crimes en 238 jours.

Néanmoins, d’après les sondages, le combat entre les défenseurs et les opposants à la vente libre des armes à feu penche pour l’instant à l’avantage des premiers.

http://fr.sputniknews.com/presse  du 28/08/2015

Nos caniches lustrés ont les dents (qu’ils nous ont arrachées) si nous osons réclamer !

Cela Se Passe Dans Notre République.

islam-france (1)

 France Terre de Guerre

Ils considèrent la France comme terre d’islam !

Le voile islamique est interdit dans l’espace public ?
L’enseignement dispensé dans les établissements du pays qui les accueille ne leur convient pas ?

Qu’importe !

Une enquête récente révèle que le développement de l’enseignement privé musulman est en plein essor en France.
Il y aurait déjà une quarantaine d’établissements confessionnels mais les projets se multiplient actuellement sur l’ensemble du territoire.
D’ailleurs, cette année, deux collèges sont passés – pour la classe de sixième – sous contrat d’association.
Ce qui signifie la prise en charge par l’État de la rémunération de certains professeurs.

Une Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (« FNEM ») a été lancée en 2014 pour tenter de structurer ce réseau.
Pour son président « Makhlouf Mamèche »:

« la communauté musulmane est en train de rattraper son retard ».

Mais « Makhlouf Mamèche » est également l’un des dirigeants de l’ »UOIF » (Union des organisations islamiques de France), une organisation qui n’a pas hésité à reprendre publiquement la devise des Frères musulmans :

« Le Coran est notre Constitution. »

Tout un programme, donc, qui n’augure rien de bon sur l’enseignement dispensé dans ces établissements.

Ceux qui nous vendaient l’intégration à la française ont ainsi posé les conditions d’une fragmentation et d’une communautarisation de la société française.
C’est ainsi que certains parents expliquent qu’ils souhaitent pouvoir afficher leur appartenance à l’islam dans l’enceinte scolaire et voir leurs enfants suivre une « éducation saine ».

Ces établissements vont-ils donc devenir de nouveaux« territoires perdus de la République » ?

C’est d’ailleurs le message mis en avant par la nouvelle école privée musulmane qui vient d’ouvrir ses portes à Halluin, dans le nord de la France.
Le projet « Al Fitra » est on ne peut plus clair :

« D’après « Abou Hourayra » (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit :

“Chaque nouveau-né vient au monde selon la fitra”.

La “fitra”, ce n’est autre que la saine nature avec laquelle l’homme a été créé : l’islam.
Ainsi, c‘est avec la double intention de préserver et honorer les préceptes islamiques qu’a été pensé le projet d’école « Al Fitra ». »

L’école doit assurer seule son fonctionnement – pendant cinq ans – avant de pouvoir espérer passer un contrat avec l’État qui, le cas échéant, prendrait en charge le salaire des professeurs.
En attendant, l’école « Al Fitra » recrute des enseignants pour les options « langue vivante arabe » et « éducation islamique » pour les classes allant du CP au CM1.

Pendant ce temps-là, dans un autre registre, la société « Noorassur » vient d’ouvrir à Chelles une première agence de finance islamique avec, en bonus, la présence d’une salle de prière.
« Noorassur », pour qui « les banques traditionnelles sont haram », se veut un établissement financier conforme à la charia.
Spécialisée dans le « crowdfunding halal », cette agence propose également des produits d’épargne mariage ainsi qu’une assurance annulation voyage du pèlerinage à La Mecque.
D’autres établissements de ce type devraient rapidement voir le jour en France.

De la finance à l’enseignement, en passant par l’alimentaire (marché du halal) et la construction de nouvelles mosquées, l’islam tente progressivement de poser son empreinte – voulue comme indélébile – sur le sol européen.

L’islamisation n’est pas une rumeur mais une réalité tangible à laquelle il convient de mettre un terme.

Fabrice Robert
(Président du Bloc identitaire)

http://www.bvoltaire.fr/  du 09/09/2015

Hollande sème le chaos !

Tempête De Sable Toxique Sur Israël.

tempete-toxique1 (1)

Une tempête toxique
s’abat sur Israël

Le conflit en Syrie et en Irak entraîne des dommages collatéraux inattendus :

Les usines détruites au cours des affrontements viennent de transformer une simple tempête de sable – phénomène courant au Proche-Orient – en tempête toxique.

Hier, cette dernière s’est abattue sur Israël.
Des minuscules particules de sable suspendues dans l’air ont coloré le monde extérieur en jaune.
La visibilité s’est brusquement réduite et il a été prescrit aux conducteurs de circuler uniquement avec leurs phares allumés.

Les médias ont immédiatement appelé les citoyens à ne pas quitter leur domicile et à garder les locaux fermés dans la mesure du possible.
Heureusement, pratiquement tous les établissements, maisons, centres commerciaux, magasins et écoles d’Israël sont climatisés.

En l’occurrence, le danger ne se cachait pas seulement dans la chaleur, mais aussi dans le sable.
Les tempêtes de sable arrivent généralement jusqu’à Israël et jusqu’aux autres pays du Moyen-Orient depuis l’Afrique.
La tempête de sable actuelle, elle, soufflait de l’est — de Syrie et d’Irak.
La directrice du bureau de surveillance du ministère de l’Environnement « Levana Kordoba » a expliqué que, contrairement aux tempêtes « africaines », celle-ci avait apporté, hormis la poussière et le sable fin, des particules toxiques et cancérigènes depuis les zones et les déchèteries industrielles en Syrie.

« Ce n’est pas une simple tempête de sable mais une intoxication, qui n’est pas dangereuse pour la vie mais très désagréable »,

affirme-t-elle.
Le climatologue et spécialiste en physique de l’atmosphère « Leonid Dinevitch », professeur à l’université de Tel-Aviv, pense que la formation de tels nuages de poussière pourrait être liée au réchauffement inégal du sol lors de la formation des cyclones.

« En principe ces phénomènes sont rares, mais il n’y a rien d’anormal à cela.
J’ai observé de telles tempêtes dans les années 1960 à Odessa et dans les années 1990 en Argentine »
,

explique le professeur.
Néanmoins, il est possible, selon lui, que les affrontements en Syrie et en Irak aient enfreint l’équilibre climatique dans la région.
On sait d’ailleurs que l’usage intensif de l’artillerie et de l’aviation entraîne une augmentation temporaire de la température dans la zone de conflit.
Ce qui peut provoquer, ensuite, divers cataclysmes naturels.

 

http://fr.sputniknews.com/presse   du 09/09/2015

L’ Europe Bradée Par Les Mondialistes

syrienne- (1)

Une Syrienne dénonce les faux réfugiés
et les manipulations occidentales

Voici un discours percutant à faire circuler. !

Une Syrienne prend la parole à Belgrade pour dénoncer les faux réfugiés et l’Occident lors de la manifestation organisée par le Mouvement national serbe « Obraz » de dimanche dernier.

Quelques phrases choc 

 Les personnes que vous voyez dans les rues de Belgrade en route pour l’Allemagne ou la Hollande, ne sont pas de vrais Syriens.

Laissez-moi vous poser cette question :
Si l’Occident ne veut pas que ces réfugiés périssent en mer, pourquoi ne lèvent-ils pas les sanctions qui pèsent sur le peuple Syrien qui ont déjà coûté 143 milliards de dollars à la Syrie ?

Si ce n’est pas dans l’agenda de l’Occident, pourquoi n’aide-t-il pas les Syriens à rester [chez eux] en aidant l’armée syrienne à se débarrasser des terroristes et faire de la Syrie un pays sûr de nouveau ? 

Pourquoi le reste des Syriens reste et résiste ? 

Il dépouille la Syrie des gens qui peuvent reconstruire le pays.
Il veut briser la Syrie et le peuple Syrien.
D’un côté, il veut voler les docteurs Syriens et leurs meilleurs étudiants et cela entraînera une fuite des cerveaux.
Et d’un autre côté, les multinationales veulent une main d’œuvre bon marché de façon à baisser les salaires.

Jusqu’à maintenant, nous avons perdu cent mille soldats qui se battaient contre les extrémistes.
Je n’ai pas entendu l’Occident pleurer sur ceux qui ont donné leur vie pour défendre la nation et laissant derrière eux des familles éplorées qui ont besoin d’aide.

Et d’un autre côté il s’efforce d’aider  des personnes qui fuient leur pays.
Beaucoup d’entre eux sont des djihadistes et, qui plus est, ils sont payés des milliers d’euros pour cela.

Laissez-moi vous dire que l’argent qu’ils dépensent pour venir est suffisant pour acheter une maison dans un endroit sûr en Syrie pour une famille de cinq personnes, et entreprendre un petit boulot et bien vivre.

Ce ne sont pas des réfugiés.
Ce sont des migrants économiques.

Nos côtes sont très bien gardées, et pas un seul bateau de migrants ne part d’ici.
Un autre motif est de faire sortir les chrétiens de Syrie, historiquement, l’une des premières terres chrétiennes.
Ce que nous avons aujourd’hui en Syrie est similaire à ce que vous aviez en Serbie avant.
Leur but : notre identité, notre unité et notre souveraineté.

Image de prévisualisation YouTube

Voici un discours percutant
à faire circuler

Traduction de son discours
en anglais par Denis

Chers amis, je suis là ainsi que le fier peuple Syrien pour vous parler à propos de la situation de mon pays, ce qui est important aussi pour la Serbie.
Nous étions un peuple aimé et respecté.
Avant cette guerre, notre plus gros problème était la Palestine.
En regard de ce que nous avons aujourd’hui,  nos problèmes étaient minces :
nous voulions alors trouver une solution à la bureaucratie, la corruption dans certains domaines.
Nous ne connaissions pas l’injustice, le terrorisme ou la criminalité.
Nous avons beaucoup travaillé ces 10 dernières années avant cette guerre et nous avions fait de gros progrès.
Il y avait des choses importantes que la Syrie n’avait pas avant cette guerre.

Nous avions une profonde identité nationale.
Les personnes que vous voyez dans les rues de Belgrade en route pour l’Allemagne ou la Hollande, ne sont pas de vrais Syriens.
Ne vous méprenez pas sur ce que je dis, j’aime mon peuple, ceux qui se battent, pour la Syrie, pour notre patrie.

Oui, les civils souffrent de cette guerre, mais qui n’en souffre pas ?
Pourquoi le reste des Syriens reste et résiste ?
Si ils étaient de vrais réfugiés, ils auraient choisi de rester dans des endroits sûrs les plus proches de façon à ne pas entrer en conflit avec la police hongroise pour aller en Allemagne.

Laissez-moi vous poser cette question :
Si l’Occident ne veut pas que ces réfugiés périssent en mer, pourquoi ne lèvent-t-il pas les sanctions qui pèsent sur le peuple Syrien qui ont déjà coûté 143 milliards de dollars à la Syrie ?

Si ce n’est pas dans l’agenda de l’Occident, pourquoi n’aide-t-il pas les Syriens à rester [chez eux] en aidant l’armée syrienne à se débarrasser des terroristes et faire de la Syrie un pays sûr de nouveau ?

Pourquoi n’aide-t-il pas à la reconstruction des maisons détruites avec l’argent qu’il dépense pour les réfugiés ?

Il dépouille la Syrie des gens qui peuvent reconstruire le pays.
Il veut briser la Syrie et le peuple Syrien.
D’un côté, il veut voler les docteurs Syriens et leurs meilleurs étudiants et cela entraînera une fuite des cerveaux.
Et d’un autre côté, les multinationales veulent une main d’œuvre bon marché de façon à baisser les salaires.

Jusqu’à maintenant, nous avons perdu cent mille soldats qui se battaient contre les extrémistes.
Je n’ai pas entendu l’Occident pleurer sur ceux qui ont donné leur vie pour défendre la nation et laissant derrière eux des familles éplorées qui ont besoin d’aide.
Et d’un autre côté il s’efforce d’aider  des personnes qui fuient leur pays.
Beaucoup d’entre eux sont des djihadistes et, qui plus est, ils sont payés des milliers d’euros pour cela.

Laissez-moi vous dire que l’argent qu’ils dépensent pour venir est suffisant pour acheter une maison dans un endroit sûr en Syrie pour une famille de cinq personnes, et entreprendre un petit boulot et bien vivre.
Ce ne sont pas des réfugiés.
Ce sont des migrants économiques.

Après quatre ou cinq ans, notre nation respecte toujours ses engagements internationaux.
Nos côtes sont très bien gardées, et pas un seul bateau de migrants ne part d’ici.
Un autre motif est de faire sortir les chrétiens de Syrie, historiquement, l’une des premières terres chrétiennes.
Ce que nous avons aujourd’hui en Syrie est similaire à ce que vous aviez en Serbie avant.
Leur but : notre identité, notre unité et notre souveraineté.

Longue vie à la Serbie !

Je veux souligner que les nations serbe et syrienne ont toujours été amies.
Nous avons une communauté orthodoxe grande et respectée.
La Syrie n’a pas reconnu l’indépendance du Kosovo et nous avons beaucoup d’ennemis communs.
Vous devriez savoir que quand vous combattez les politiciens qui œuvrent pour le nouvel ordre mondial, les intérêts des USA et les migrations massives, vous sauvez en même temps beaucoup de vies humaines.
Nous sommes alors plus liés.
Ce sont les mêmes terroristes albanais qui se battaient au Kosovo qui sont aujourd’hui en train de tuer des civils en Syrie.
Et ceci est rendu possible par l’intermédiaire des mêmes politiciens corrompus aux USA, leurs alliés de l’UE, et leurs affidés ici en Serbie.
Et faites attention que la vague de migration ne revienne pas en Serbie un de ces jours.

Chers amis, ce que je vous demande aujourd’hui, c’est d’être à nos côtés en tant que peuple. En nous défendant, vous vous défendez vous-mêmes.
Soyez avec nous dans notre armée et dans notre cause juste parce que, si nous perdons cette guerre, les djihadistes ne s’arrêteront pas à la Syrie.

Ensemble, nous résisterons jusqu’à la victoire.
Merci.

Source : https://m.youtube.com/watch?

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 08/09/2015

Finalité Gauchiste : Suicider L’Europe

invasion-islam- (1)

“L’islam à la conquête de l’Europe”

“Le gauchisme est l’idéologie du suicide occidental”

C’est ce qu’a écrit « James Burnham » dans son livre écrit en 1964,“Le suicide de l’Ouest”.

« Burnham » prédisait que l’empathie irréfléchie des progressistes, qui subordonnent les intérêts de leurs propres peuple et nation à des impulsions utopiques et altruistes, mèneraient à la destruction de la civilisation occidentale.

Avait-il tort ?

Considérez ce qui est en train de se passer en Europe.

La Serbie, la Hongrie et la Slovaquie, de petites nations sentant qu’elles vont être submergées par des “demandeurs d’asile” venus du monde musulman, essaient de fermer leurs frontières pour sécuriser leur territoire.

Leur instinct de survie, leur conscience des principes élémentaires du “canot de sauvetage”, est juste.
Pourtant, ils sont dénoncés pour tenter de se sauver.

Pendant ce temps-là, le « Pape » appelle partout les Catholiques à accueillir les “demandeurs d’asile” et « Angela Merkel » accueillera 800 000 d’entre eux pour cette seule année, ce alors que le grondement a déjà commencé en Bavière.

Ce n’est que le début de ce qui doit venir, si l’Europe ne remonte pas le pont-levis.

Car les milliers de Syriens dans les Balkans, la Hongrie, l’Autriche et l’Allemagne ne sont que la première vague.

Derrière eux, au Liban, en Turquie et en Jordanie se trouvent 4 millions de réfugiés de la guerre civile syrienne.
Voyant le succès de la première vague, ils sont maintenant en marche.

Derrière eux se trouvent 2 millions d’Alaouites [minorité chiite de Syrie, ndlr] et 2 millions de Chrétiens qui vont fuir la Syrie lorsque le régime de Bachar Al Assad tombera au profit de l’Etat Islamique et des terroristes d’Al Qaeda qui occupent déjà la moitié de ce territoire ensanglanté.

Maintenant les Irakiens, qui vivent dans un pays où les perspectives de réunification et de pays s’éloignent, ont commencé à se déplacer.

Egalement présents parmi les milliers qui pénètrent en Europe depuis la Turquie se trouvent des Pakistanais, des Bangladeshis et des Afghans.

Quand les Américains quitteront l’Afghanistan et que les Talibans prendront leur revanche, plus d’Afghans fuiront vers l’Occident.

L’Afrique compte un milliard d’habitants, un nombre qui va doubler d’ici à 2050, et doubler encore pour atteindre 4 milliards en 2100.
Est-ce que ces milliards d’Africains vont continuer d’endurer une vie de pauvreté sous des régimes impitoyables, incompétents, corrompus et tyraniques si la porte de l’Europe reste grande ouverte ?

Ce qui va arriver
n’est pas difficile à prédire !

L’Europe va tomber à court d’altruisme bien avant qu’elle ne tombe à court de réfugiés.

Car, comme le disait le « New York Times » lundi dernier, il n’y a pas de fin en vue à la venue des migrations du Tiers-Monde et du monde musulman en Europe.

Les groupes humanitaires, dit le « Times », affirment que :

“des vagues successives de migrants… sont en route, peut-être pour des mois ou même des années, avant que les guerres, la pauvreté et les autres causes sous-jacentes des dislocations ne s’apaisent”.

Mais avec l’expansion du terrorisme, du Nigéria au Maghreb jusqu’au Moyen-Orient, les guerres s’étendant, en plus de la pandémie dictatoriale dans ces pays, est-ce que la pacifique, prospère et libre Europe ne sera pas toujours un aimant ?

Si l’Europe ne ferme pas ses frontières, qu’est-ce qui va empêcher le monde musulman et le Tiers-Monde de venir et de repeupler le continent avec les leurs, tandis que la démographie des populations d’Europe s’effondre et qu’elles disparaissent ?

Est-ce que l’Europe sera encore reconnaissable au milieu de ce siècle ?

L’inévitable réaction face à ce qui est en train de se passer a déjà commencé.

Les nations européennes vont se diviser avec des partis anti-immigrants comme le Front National en France ou l’UKIP en Grande-Bretagne qui gagneront des soutiens jusqu’à ce que les partis de gouvernement adhèrent aux restrictions sur l’immigration ou bien soient balayés.

Il y a déjà des réactions en Allemagne et en Autriche face aux dizaines de milliers d’immigrés qui ont été invités à rentrer.

L’Europe de l’Est, avec l’effondrement des naissances de ses populations de souche, a montré peu d’intérêt dans l’accueil des migrants.

Quoique attaqué par son opposition, Benjamin Netanyahou en Israël n’admettra pas de “demandeurs d’asile” arabes ou musulmans.

Ayant construit un « mur » allant de Gaza à Eilat pour empêcher les Africains de traverser le Sinaï, un autre « mur » séparant la Cisjordanie d’Israël, Benjamin Netanyahou construit à présent un « mur » le long de la frontière jordanienne.

Le chef de l’Autorité Palestinienne, « Mahmoud Abbas », a déclaré qu’il accueillerait les “demandeurs d’asile” palestiniens.
Les deux camps savent que, dans cette lutte, la démographie peut préfigurer le destin.

L’accord de Schengen qui garantit l’ouverture des frontières entre les nations de l’Union Européenne ne survivra probablement pas à cette invasion.
Les vieilles frontières nationales de l’Europe seront réétablies.

Et les divisions deviennent plus profondes entre les pays sur le nombre à accueillir, et quand fermer la porte, l’UE peut elle-même s’effondrer sur cette question particulièrement capitale et sensible.

Les milliers de migrants déferlant en Europe et les centaines de milliers puis les millions venant après eux vont forcer les Européens à répondre à une question existentielle.

Qui sommes-nous ?

Sommes-nous uniques en tant que peuples originaux issus d’une race, d’une tribu, d’une histoire, d’une foi, d’une langue et d’une culture identifiables par le reste du monde et en tant que tels dignes d’être préservés au prix de nos vies ?

Sommes-nous Allemands, Russes, Polonais, Italiens, Espagnols ou Français d’abord ?

Ou sommes nous simplement des “Européens” [au sens uniquement géographique du terme, ndlr], un peuple qui vit sur le plus petit continent du monde, partageant une croyance commune en l’égalité de tous les peuples et cultures, dans l’athéisme et la sociale-démocratie ?

A l’exception de l’homme progressiste, toutes les espèces de forme de vie animale réagissent ou s’éloignent quand d’autres espèces s’aventurent sur leur territoire.

Donc, à la fin, Burnham avait probablement raison.

Le gauchisme est l’idéologie du suicide occidental.

Source : http://breizatao.com

Pat Buchanan dans son blog
(traduit par Breiz Atao)

 

 

Image de prévisualisation YouTube

L’Exode en Tant qu’Attentat Terroriste

Refusons Le Grand Rem-placement !

banniere_fr (1)

 Stop à  l’invasion de notre Europe

 

L’afflux massif et quotidien d’immigrés illégaux est devenu le premier souci de tous les peuples d’Europe.

La première décision à prendre est de fermer les frontières – à l’échelon européen et à l’échelon national – à tout nouvel immigré en situation illégale.

Cette immigration est un fléau pour l’Europe.

– Elle fait courir un grand risque sanitaire.

– Elle génère de l’insécurité (délinquance et infiltration djihadiste).

– Elle détourne toutes les aides sociales (budgets, logements, aides alimentaires et médicales,…) au détriment des Européens les plus démunis.

Ce n’est pas du racisme que de vouloir conserver la nature gréco-latine et chrétienne de nos nations européennes et de refuser le grand remplacement de populations.

Cette immigration est un fléau pour les pays dont sont originaires les immigrés. Elle dépouille ces pays de personnes en âge de servir le bien commun de leur patrie.

Cette immigration est un fléau pour la plupart des immigrés eux-mêmes qui ne trouveront pas en Europe l’Eldorado recherché.

Accepter cette immigration, ce n’est pas de la charité mais de l’irresponsabilité.

Cette immigration ne peut être considérée comme un exode naturel en raison de la guerre.

L’Europe a connu des périodes de guerres et l’exode de ses populations. Quand on fuit la guerre, on se réfugie dans le village en paix le plus proche, voire dans un pays frontalier en paix, mais on ne traverse pas tout un continent pour en rejoindre un autre. Pourquoi cette immigration ne se dirige-t-elle pas vers des pays musulmans riches comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweït, le Bahreïn, les Emirats arabes unis ou le Sultanat d’Oman ?

Par ailleurs, lors des exodes européens, ce sont les femmes, les enfants et les vieillards qui fuyaient, pas les hommes en âge de se battre. Cette immigration est exactement l’inverse : pas de vieillards, peu de femmes et d’enfants mais essentiellement des hommes en âge de se battre.

Exigeons de nos dirigeants politiques des mesures urgentes de bon sens en commençant par la fermeture des frontières.

Je signe cette pétition et je dis stop à l’immigration.

Institut Civitas
17 rue des Chasseurs
95100 Argenteuil
France

www.civitas-institut.com

 

Immigration-affiche-civitas-4

 

Image de prévisualisation YouTube

« Un raz-de-marée de la misère se développe »

Le Golfe Ne Veut Pas Des Migrants !!!

pays-islam- (1)

Cette carte indique le nombre de migrants et réfugiés syriens recueillis par les pays voisins.

Turquie : 1.8 million
Liban : 1.2 million
Jordanie : 628.427
Egypte : 133.000
Irak : 247.861
Arabie saoudite : 0
Koweit : 0
Qatar : 0
UAE : 0

Comparer les pressions morales de certains politiques en mal de clientèle musulmane et qui réclament que les Français accueillent des migrants chez eux, à leur silence de tombe sur l’indifférence des pays du Golfe est choquant non ?

« Amnesty International » l’a récemment fait remarquer :

« les six pays du Golfe, Qatar, Emirats, Arabie saoudite, Koweit, Oman et Bahrain — ont accepté zéro migrants venant de Syrie. »

Cette réalité est particulièrement choquante, car ces pays sont géographiquement assez proches, mais surtout, ils possèdent des ressources financières gigantesques pour accueillir les migrants :
Il s’agit des Etats arabes les plus riches, offrant le niveau de vie le plus élevé, disposant (pour l’Arabie saoudite) de surfaces inhabitées immenses.
Et surtout, ce sont des pays musulmans où les réfugiés n’auront pas à batailler pour par exemple obtenir un repas halal ou trouver une mosquée.

Autre réalité :
L’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats et le Koweit ne sont pas étrangers au conflit.
Ils y ont joué un rôle en finançant et armant des groupes rebelles et des factions islamistes contre le président « Assad ».

Mais l’Arabie saoudite et les pays voisins ne veulent pas de migrants car ils craignent le terrorisme, et songent à la sécurité intérieure.
De plus les migrants prendraient des emplois à leurs citoyens.
Autant de bonnes raisons de refuser ces réfugiés.

Pourtant, la région a la capacité de construire très rapidement des infrastructures.
Les entreprises de bâtiment géantes qui ont construit les tours de Dubaï, d’Abu Dhabi, et de Riyadh, pourraient créer des abris.
L’Arabie saoudite a tout à fait le savoir faire pour gérer une grande quantité de migrants :
Elle sait déjà accueillir chaque année des millions de pieux musulmans qui font le pelerinage à la Mecque.

Rien ne les empêche d’utiliser ces ressources et ce savoir faire pour des objectifs humanitaires.

La raison, en réalité est simple :
Une totale indifférence pour le sort des réfugiés,
un désintérêt politique total,
et aucune pression internationale !
Aucun chef de gouvernement n’a assez de courage pour rappeler les pays du Golfe à l’ordre.

Quand aux médias, ils sont bien trop occupés à culpabiliser les Européens avec des photos d’enfants morts échoués sur une plage, à attaquer, comme « Valentin Graff » dans Libération, les sites internet qui leur font de l’ombre, et bien trop couards pour donner de la voix et exiger des pays du Golfe qu’ils assument leurs responsabilités morales, éthiques et qu’ils montrent combien l’islam est une grande religion d’amour.

Je rêve.

Si les journalistes avaient des valeurs, cela se saurait.

Jean-Patrick Grumberg pour « Dreuz.info »

 

http://www.dreuz.info/  du 06/09/2015

Bon Conseilleur Mais Mauvais Payeur !

FRANCE-ENTERTAINMENT-MUSIC-AZNAVOUR

Aznavour Actuel

 

«  J’habite seul depuis longtemps
Dans un très grand appartement…
… Planqué en Suisse !

Mes comptes en banques débordant largement…
… J’ignore tous vos soucis d’argent,
Et vis, très confortablement !

Les agressions, les vols, les squatters
Ça ne peut venir à ma demeure…
… C’est un vrai bunker !

La cuisine je ne la fais jamais
Pour me nourrir j’ai un cuisinier….
… Non déclaré !

Pour mes voitures j’ai un chauffeur.
Pour mes chaussures j’ai des cireurs.
Bref… Suis un artiste.

Vos quolibets ne me font pas peur,
Car tant que tombent mes droits d’auteur…
L’argent n’a pas d’odeur.

Des immigrés j’en vois jamais,
Une cataracte et des verres fumés…
… Ça masque la réalité.

Et puis franchement de toute façon,
Même aujourd’hui il y a des cons…
… Pour acheter mes disques,
Donc je vous le dis, en vérité,
L’invasion j’en ai rien à branler…
… Suis protégé !

Être un artiste bourgeois bohème,
Ça évite beaucoup de problèmes,
Et la vérité…
… C’est que je me fous bien des immigrés,

tout comme je me fous des Français…
… Mais que je suis forcé d’en parler.
Même si par ma sénilité, je suis obligé d’avouer…

Que ça fait longtemps que j’ai cesser de piger.

Maintenant veuillez me pardonner.
Mais à mon grand âge vous savez,
La nature est cruelle !

Je viens encore de me pisser dessus,
Faut que je recolle tout, mon dentier tient plus !
C’est un naufrage !

Mais ce soir je suis invité,
À une soirée très convoitée,
Faut que je me prépare !

J’aimerais bien pas rentrer tout seul,
Mais pas avec une qu’à ma gueule…
… Et pas mon âge !

J’ai déjà pris un kilo de viagra,
J’espère au moins que ça marchera,
Et que mon coeur ne lâchera pas,
Car faut que je vous dise,
J’ai beau être pété de pognon,
Le reste ne tourne plus bien rond !

J’suis un vieillard !

Et zut, viens encore de me chier dessus,
Ma bonne va hurler j’en peux plus !

J’suis un vieillard !

Moi j’y comprends rien à votre crise…
Faudrait ptet que j’arrête mes bêtises.
Car dans le fond finalement…

Ça se peut qu’ils aient raison les gens…

Et que je sois un vieux con…

… Comme ils disent !« 

Philippe Le Routier

 

 

Le blog de Christine Tasin  du  06/09/2015

La Faim Mondiale Est Un Leurre !

-

Pas halal !

Des biscuits aux vers de terre pour faire le plein de protéines

Une poignée de lombrics se tordent dans un mélange d’eau et de sel, jusqu’à se vider et mourir.
Réduits en farine, ces vers de terre entreront ensuite dans la composition de biscuits riches en protéines vendues dans des petites boutiques de Bolivie.

« Après cette étape, nous les mettons au four, à 50 degrés, pendant une heure.
Les vers de terre sortent comme du « charqui » (de la viande séchée) et passent ensuite à la meule pour obtenir de la farine »
,

explique à l’ »AFP » « Leydi Rios », technicienne dans la petite fabrique artisanale de biscuits du Centre agricole Jhesua, à Paracaya, dans la région de Cochabamba.

Le patron de l’entreprise, « Jesús Orellana », un technicien agricole de 26 ans, raconte avoir eu cette idée après un voyage au Mexique, où il vu des exemples de lombriculture.
Il assure que le procédé pour obtenir la farine est extrêmement méticuleux et garantit la propreté du produit fini, les lombrics subissant un traitement spécial destiné à vider leurs intestins.
« Eisenia foetida », un lombric rouge de Californie capable de dévorer l’équivalent de son poids chaque jour, mesure 3 à 5 mm de diamètres pour 6 à 8 cm de long et pèse environ 1,5 gramme. Chaque lombric peut produire jusqu’à un kilo de jeunes par an et il faut 16 kg de vers pour 900 g de farine.
Il sort de son atelier 125 kilos de biscuits par mois.

« La farine de lombric est très bonne pour la santé« ,

affirme Monsieur « Orellana », qui a lancé cette année la production de ses galettes dans la région de Paracaya, à 2.500 m d’altitude.

« Ce produit améliore la masse musculaire, augmente l’activité cérébrale, empêche l’anémie.
C’est bon pour le diabète aussi »
,

détaille l’entrepreneur

D’après un rapport qu’il a commandé à la Faculté de médecine et de biochimie de l’Université publique San Simon de Cochabamba :

« Dans 100 grammes de farine de lombric, il y a 44,7% de protéines », ainsi que « du calcium, du fer et du phosphore ».

Les chercheurs ont également identifié des acides aminés essentiels, vitaux pour la croissance, le système immunitaire et la réparation des tissus musculaires.
La farine de vers de terre est mélangée avec de la farine de blé, d’orge ou de haricot puis on y ajoute du chia, des antioxydants, de calcium, des protéines et des oméga 3.
Pour donner de la saveur aux biscuits, la recette comprend aussi des extraits naturels de noix de coco et de vanille.

« C’est notre produit phare »,

sourit « Roxana Borges », distributrice des galettes, qui tient une boutique à Paracaya.
Elle sont achetées notamment par des mères à la recherche de produits riches pour leur progéniture, mais qui demandent qu’on retire l’image du ver de terre sur les emballages.

« Les gens au début réagissent en disant :
« Comment je vais manger ça ? »,
puis ils se rendent compte que c’est bon »
,

raconte-t-elle.

« Le goût est bon, (mais) avant je ne voulais pas en manger »,

raconte à l’ »AFP » « Yesenia Nina Tenorio », 20 ans, en ajoutant que cela ressemble à n’importe quel biscuit.

Dans d’autres pays, le ver de terre est déjà mis à profit pour divers usages :
production d’humus pour les cultures à partir des déchets végétaux, ou en médecine homéopathique pour augmenter les taux de glucose, triglycérides et créatinine, par exemple au Mexique.

http://www.sciencesetavenir.fr/nutrition  du 06/09/2015

Peut-être un espoir pour notre monde paysan !
Ne pas se fourvoyer dans l’élevage pour la viande de boucherie mais dans cette nouvelle lombriculture qui ne sera pas dépendante des abattoirs et dont les produits ne seront pas halal !
Toutes la chaîne est à pourvoir pour donner à manger à nos enfants autre chose que des pains au chocolat, nos paysans savent faire !

Vous Le Préférez Pile Ou Bien Face ?

hollande-nu (1)

Voilà un superbe palindrome !

 

 

Dans notre parti politique, nous accomplissons ce que nous promettons.

Seuls les imbéciles peuvent croire que

Nous ne lutterons pas contre la corruption.

Parce que, il y a quelque chose de certain chez nous :

L’honneteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux,

Nous démontrerons que c’est d’une grande stupidité de croire que

Les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.

Nous assurerons, sans l’ombre d’un doute, que

La justice sociale sera le but principal de notre mandat.

Malgré cela, il y encore des gens stupides qui s’imaginent que

L’on puisse continuer à gouverner

Avec des ruses de la vieille politique.

Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que

Soit mis fin fin aux situation s privilégiées et au trafic d’influence

Nous ne permettrons d’aucune façon que

Nos enfants meurent de faim

Nous accomplirons nos destins même si

Les réserves économiques se vident complètement

Nous exercerons le pouvoir jusqu’à ce que

Vous aurez compris qu’à partir de maintenant

Nous sommes avec François Hollande.

PAPY

§§§§§§

autocollanthollande1-300x300

 

Nous sommes avec François Hollande

Vous aurez compris qu’à partir de maintenant

Nous exercerons le pouvoir jusqu’à ce que

Les réserves économiques se vident complètement

Nous accomplirons nos destins même si

Nos enfants meurent de faim

Nous ne permettrons d’aucune façon que

Soit mis fin fin aux situation s privilégiées et au trafic d’influence

Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que

Avec des ruses de la vieille politique

L’on puisse continuer à gouverner.

Malgré cela, il y encore des gens stupides qui s’imaginent que

La justice sociale sera le but principal de notre mandat.

Nous assurerons, sans l’ombre d’un doute, que

Les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.

Nous démontrerons que c’est d’une grande stupidité de croire que

l’honneteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux,

Parce que, il y a quelque chose de certain  chez nous :

Nous ne lutterons pas contre la corruption.

Seuls les imbéciles peuvent croire que

Dans notre parti politique, nous accomplissons ce que nous promettons.

parti-socialiste-225x300

Autre que Réseau Social

Image de prévisualisation YouTube

« Un raz-de-marée de la misère se développe »

Combien De Questions Sont Eludées ?

Rat_Invasion

Ils Nous Envahissent !

Victimes ou « Djhadistes » ?
Presonne ne veut répondre !

Lors d’une émission « « C dans l’air » »,
en début de semaine,
à la question posée par Yves Calvi :

«Y a-t-il des djihadistes qui s’infiltrent parmi les migrants ?»,

« Mohamed Sirfaoui », (l’incontournable journaliste-écrivain présent sur tous nos médias), lui a répondu :

« Il s’agit d’une rumeur qui circule pour faire peur, s’il y en a ?
C’est sans doute moins de 1 à 2 %
 ».

1 %, Monsieur Sirfaoui cela fait 3500 sur les 350.000 déjà rentrés en Europe !

J’irai moins loin que Monsieur Sirfaoui.
Il n’y a probablement pas 3500 terroristes islamistes, du moins je veux l’espérer, mais quelques centaines certainement, et c’est déjà bien trop.
En février 2015, par une note interne les services de renseignements turcs ont informé les autorités européennes qu’environ 3000 djihadistes avaient prévu de franchir la frontière turque depuis la Syrie et l’Irak afin de pénétrer en Europe par la Bulgarie et la Hongrie.

Nos autorités UE n’ont pas réagi.

On constate le résultat actuellement à Budapest où des émeutes se produisent quotidiennement.
« Abdul Basit Haroun », conseiller du gouvernement libyen, a déclaré à la BBC que des combattants islamistes étaient envoyés en Europe dans les bateaux des migrants.

Les portes de l’Europe sont largement ouvertes aux migrants, y compris aux terroristes de l’État islamique infiltrés.
5 terroristes ont tenté de passer la frontière entre la Bulgarie et la Macédoine à l’aide d’un « bakchich » proposé à un douanier.
Ils ont été arrêtés par hasard entre des milliers de migrants.
Leurs smartphones contenaient des vidéos de décapitations (auxquelles ils avaient peut-être participé ?), ainsi que de la documentation de propagande.

Le procureur de la sécurité interne bulgare (DANS) de la région du Kyustendil, les a envoyés en prison.
De nombreuses bonnes âmes (Il y en a même à « Boulevard Voltaire »/em>) estiment qu’un certain courage est nécessaire pour quitter son pays !
Il me semble, à moi, que le vrai courage serait de rester et de se battre, pas de fuir.
Il faut en revanche de l’argent, beaucoup d’argent, oui, pour payer les passeurs jusqu’aux portes de l’Europe.
La question peut d’ailleurs se poser :
Comment se procurent-ils toutes ces sommes, énormes pour des pays où l’on ne gagne que quelques dizaines d’euros par mois… quand on travaille ?
Et ce matériel très sophistiqué :
Des téléphones satellitaires qui permettent aux migrants en détresse, perdus en pleine mer, de téléphoner, par exemple, à Strasbourg afin de contacter le bureau de l’Association des Travailleurs maghrébins de France ou le « « Watch the Med » », afin de signaler la position de leur bateau, le nombre de personnes à bord, s’il y a des blessés, etc., de manière a être secourus dans les plus brefs délais par les gardes-côtes les plus proches.
Des cartes seraient distribuées aux migrants indiquant les numéros à appeler et l’intitulé du collectif écrit en anglais, français, arabe et persan.
Ces informations seraient même fournies au Maroc, en Tunisie et, paraît-il, à Calais, Vintimille et aux autres frontières européennes.

On recherche des passeurs mais peut-être devrait-on s’intéresser également à quelques associations humanitaires qui, semblent-ils, prennent le relais en toute légalité ?

Manuel Gomez

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/09/2015

Valls Déçoit A Nouveau Les Eleveurs !

AFP_1212204336.jpg

Derrière la FNSEA et Manuel Valls,
les éleveurs cocus…

Jeudi, 1500 tracteurs et 91 bus sont entrés dans Paris, soit par Issy soit par Ivry, comme chantait « Reggiani »…

Trois jours à 35 km/heure sur l’autoroute pour rallier la capitale depuis leur cour de ferme.
Et trois jours pour y retourner, la larme à l’œil et la rage au cœur.

« La France ne lâchera pas ses agriculteurs.
Le désespoir, l’humiliation, la colère, nous les entendons.
Et avec le gouvernement (…), nous y répondrons. »
,

leur a assuré le Premier ministre.

Charles Péguy, si tu l’entends…

Réforme en juillet au temps des moissons,
réforme en septembre au temps des vendanges…
– et réforme en novembre, au temps des semis ?

C’est à craindre, car les mesures annoncées hier par un Manuel Valls adressant aux éleveurs « un message d’amour » (sic) ne changeront pas grand chose ou souvent même rien du tout à leur sort.
Le romantisme bucolique et les vers de mirliton ne font pas une politique, tout juste de minables calculs électoraux :

Différer pour mieux sauter, en espérant que d’autres sauteront à votre place une fois passées les élections…

« Trois milliards d’euros en trois ans investis dans l’agriculture et l’élevage »

a dit Manuel Valls.
En réalité ce n’est rien d’autre que ce qui a été promis en juillet, un peu majoré : – « Année blanche » pour le remboursement des dettes des plus étranglés,
prise en charge des intérêts d’emprunt et des cotisations sociales,
moratoire sur les réglementations tatillonnes…
En somme, il est urgent d’attendre.

On verra – ou pas – après les élections.

Un seul s’est félicité de ces accords « emportés de haute lutte » : c’est « Xavier Beulin ».
Un seul aussi a été hué par une partie de la foule aux cris de « Vendu ! » ou « Démission ! » :
C’est le même « Xavier Beulin », patron de la « FNSEA », syndicat qui tient dans ses mains les rênes de l’agriculture française depuis… 1964.

D’un gouvernement à l’autre, en jouant à « je te tiens tu me tiens par la salopette… »

Il est vrai qu’à regarder ce bonhomme qui dirige le syndicat depuis 2010, on se demande s’il est bien qualifié pour représenter les sous-smicards de la profession.
En 2011, d’ailleurs, « Isabelle Saporta » dénonçait dans « Le livre noir de l’agriculture » l’entreprise de sape de ce syndicat « antipaysan » qu’est la « FNSEA ».

Quant à son président, son fantastique parcours apporte à lui seul un brillant éclairage sur sa politique.

Certes, « Xavier Beulin » connaît le métier, ayant repris à 18 ans la ferme paternelle au décès de son père.
Mais à 56 ans aujourd’hui, c’est un gros céréalier et un businessman avisé.
Il dirige toujours en Beauce, avec ses frères, une exploitation céréalière de 500 hectares qui fait du blé, du colza, du tournesol, de l’orge.
Au moins il n’y fait pas du maïs pompeur d’eau…

Mais il est aussi et surtout, depuis 15 ans, président du groupe Avril, géant de l’industrie agroalimentaire, numéro 1 français des huiles avec les marques Lesieur et Puget, producteur des œufs Mâtines, des marques Sopral, Terrial, Theseo, Novaol, Abera (viande de porc), Adonial, Expur… Il dirige également Sofiproteol, le « partenaire stratégique de l’agro-industrie et de l’agroalimentaire », dit sa pub, dont la filiale Farmor (Glon-Sanders), à Guingamp, importe des centaines de milliers de tonnes de poulets industriels brésiliens produits dans des conditions ignobles.

Bref, comme le disait « Périco Légasse » dans une interview au Figaro (22/07) :

« D’une main j’envoie mes éleveurs de volailles faire des actions commandos, d’une autre j’importe en masse ce qui les conduit à la ruine. »

Entre biocarburants et aliments pour animaux vendus aux agriculteurs, le chiffre d’affaires du groupe Avril que dirige « Xavier Beulin » est de 7 milliards d’euros.
Effectifs : 8.000 salariés.

Dernière précision :
« Xavier Beulin » préside aussi le Grand Port Maritime de La Rochelle, qui est…
le 2e port français pour l’exportation de céréales !

Parce qu’on n’est jamais bien servi que par soi-même, c’est connu.

En quoi ce monsieur est-il qualifié
pour représenter, à la table des négociations,
des petits paysans à 1000 euros par mois
pour 70 heures de travail semaine ???

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/09/2015

La Pressetituée De Notre République.

maurras

Du subventionnement
de la presse en 2014

Chaque année, le ministère de la « Culture et de la Propagande Communication » verse sa petite enveloppe aux 200 quotidiens de l’hexagone « libres » et, (bien sûr), « indépendants ».

Au palmarès 2014 :

Le Figaro – 15 255 723 €
Aujourd’hui en France – 14 018 481 €
Le Monde – 13 083 310 €
La Croix – 8 322 481 €
Ouest France – 8 228 906 €
Libération – 7 979 172 €
Télérama – 7 091 535 €
L’Humanité – 5 963 715 €
L’Obs – 5 201 552 €
L’Express – 4 982 603 €

Les subventions sont nettement en baisse.
Elles passent de 288 823 413 euros en 2013 à 226 790 773 euros en 2014,
soit un dégraissage de près de 21,5 % !

« Le Figaro » conserve sa première place du podium, tandis qu’« Aujourd’hui en France » se hisse désormais à la deuxième place, passant devant « Le Monde »,rétrogradé à la troisième place.
« Ouest-France » décroche à la cinquième place, dépassé par « La Croix ».
« Libération » monte à la sixième place, alors que « Télérama » tombe d’un cran, de même que « L’Obs ».

Mais l’ascension la plus fulgurante revient à « L’Humanité » déjà sauvé par l’État en effaçant sa dette de 4 millions d’euros en 2013, qui vient de passer en deux années consécutives de la 11e, à la 10e place en 2013, puis à la 8e place en 2014.
Le journal de Jean Jaurès n’a jamais eu autant besoin d’argent.
C’est la chute finale !

Enfin, « L’Express » de « Christophe Barbier » revient dans le top 10.

Palmarès 2013 :

Le Figaro – 16,179 millions €
Le Monde – 16,150 millions €
Aujourd’hui en France – 11,9 millions €
Ouest-France – 10,4 millions €
La Croix – 10,4 millions €
Télérama – 10,1 millions €
Libération – 9,8 millions €
L’Obs – 8,2 millions €
Télé 7 Jours – 6,9 millions €
L’Humanité – 6,9 millions €

tele_realite (1)

N’oubliez pas :
On travaille toujours pour celui qui nous paye.
Les médias mainstream ont deux principales sources de revenus :
l’État et la Haute Finance.
Ces deux sources sont en lien étroit,
via les cénacles mondialistes comme le 
« Club le Siècle ».

Consultez les subventions aux médias en téléchargeant le lien sur le site du ministère de la Culture :
Culturecommunication.gouv.fr – Les 200 titres de presse les plus aidés en 2014

Pour consulter les subventions de 2013, nous vous renvoyons à notre article
« L’État verse près de 300 millions d’euros à la pressetituée »

Pour en savoir davantage sur les connivences entre le pouvoir politique et les médias, lisez le livre de « Benjamin Dormann » :
 « Ils ont acheté la presse », pour comprendre enfin pourquoi elle se tait, étouffe ou encense, (éditions Jean Picollec).

Par Nico le taureau

 

LA_PUTAIN_DE_LA_RE_PUBLIQUE

 

https://lacontrerevolution.wordpress.com  du 05/09/2015

La Toxicité Virulante De Nos Médias !

medias-300x152-1 (1)

Sévère intoxication
dûe à nos médias

 

Selon un sondage « Elabe », les Français sont à une large majorité (56%) opposés à l’accueil d’immigrés supplémentaires sur le territoire national.

En juillet dernier, un sondage de l’IFOP donnait des chiffres encore plus importants :
64 % des personnes interrogées se déclaraient alors contre l’accueil d’une partie des étrangers en provenance principalement de Libye et de Syrie.

Depuis quelques mois, nous sommes confrontés à une accélération sans précédent de l’immigration massive et incontrôlée.
Pour quelques véritables réfugiés, ce sont des centaines de milliers de clandestins qui cherchent à rejoindre le continent européen pour des raisons strictement économiques et même sociales, le travailleur immigré ayant cédé depuis longtemps la place à l’allocataire immigré.

Il ne faut cesser de rappeler à nos compatriotes la responsabilité directe de Sarközy, ayant déstabilisé la Libye et donc l’ensemble du secteur, et de Hollande, qui a soutenu les « rebelles » en Syrie fussent-ils djihadistes.
Des chrétiens persécutés aux morts en mer ou dans des camions de passeurs, les drames survenus incriminent directement les choix des gouvernements UMPS en matière de politique étrangère mais aussi bien sûr en matière de politique d’immigration.
Les uns et les autres s’émeuvent tout à coup, mais cela ne suffira pas à les exonérer de leurs responsabilités:
Ceux qui ont déstabilisé le Moyen-Orient, ceux qui laissent penser qu’il existerait un Eldorado européen pour les clandestins, sont les premiers responsables des tragédies actuelles.

Les Français subissent déjà les conséquences de l’immigration massive, ils n’ont pas à subir en plus l’intense campagne médiatico-politique de culpabilisation !

Le chaos migratoire en cours nécessite du courage politique.

La France doit d’urgence quitter l’espace Schengen,
retrouver sa souveraineté territoriale,
réduire drastiquement l’immigration légale en mettant fin au laxisme dans l’attribution des visas,
réformer le droit d’asile,
et expulser tous les clandestins présents sur son sol.

Puisqu’une majorité de Français est opposée à la poursuite de cette déferlante migratoire, nous devons leur montrer que seuls Marine Le Pen et le Front National sont prêts à mener la politique de salut public qui s’impose.

Nicolas Bay
Secrétaire Général
du Front National

http://www.frontnational.com/  du 04/09/2015

Les médias autorisés n’ont pas évoqué ces sondages !
Toute cette presse alarmiste nous ment et n’a même pas eu un mot pour nos éleveurs qui sont repartis bien déçus…mais ils n’ont pas dit leur dernier mot.
L’immigration ne fait pas partie des « Droits de l’Homme » !

L’ Invasion Migratoire Est Actuelle !

migrations (1)

Quelles solutions face à
cette marée noire ?

« Le Camp de saints », la prophétie de « Jean Raspail », se réalise nos yeux.

Sans réactions rapides, les peuples européens et leur civilisation multimillénaire seront engloutis.

1. Disons les choses :
Un « réfugié » cela s’accueille, un « migrant »cela se contrôle, un envahisseur cela se repousse.
Et c’est bien d’une invasion qu’il s’agit, c’est-à-dire « d’une irruption soudaine » et non désirée de populations venues d’ailleurs.
Et dont beaucoup d’individus ont déjà un comportement revendicatif sinon hostile.

2. Posons le bon diagnostic :
Le problème n’est pas franco-français, il est européen.
La solution ne viendra donc pas d’un paléo républicanisme « vintage » mais de la recherche d’alliances : avec les gouvernements qui résistent (hongrois, tchèques, slovaques, polonais, baltes, notamment)… avec les partis et les formations qui s’opposent (sans trop faire la fine bouche)… et les peuples trahis par des dirigeants sous influence étrangère, les Merkel, les Hollande, les Renzi et les Tsipras.

3. Osons affirmer les ruptures nécessaires :
Des pays qui refusent l’asile politique à « Assange » et « Snowden » ne doivent pas l’accorder à des affabulateurs.
La convention sur les réfugiés n’est plus adaptée au temps actuel.
Et il faut dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme dont la Cour de Strasbourg, le Conseil constitutionnel, le Conseil d’État et la Cour de Cassation font une interprétation idéologique délirante.

4. Coupons les pompes aspirantes, débranchons notre système économique et social du monde entier.
Mettons en place la préférence nationale et européenne sans demi-mesure :
Pour l’accès à l’emploi et au système de protection sociale.
Affirmons aussi la préférence pour notre civilisation et cessons les accommodements DÉSraisonnables avec l’islam.

5. Utilisons ce qui reste des armées et des marines européennes pour ce qu’elles sont faites : Protéger les frontières et non aller chercher des envahisseurs.

6. Méditons enfin ce point de vue du géopoliticien et ancien ministre des Affaires étrangères « Hubert Védrine » (« Le Monde », 13 mai) :

« Un recours à la force sera, à un moment ou à un autre, inévitable. ».

Le plus tôt sera le mieux.

Jean-Yves Le Gallou

 

http://www.bvoltaire.fr/  du  03/09/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

« Un raz-de-marée de la misère se développe »

Qui Donc Est Le Vilain Petit Canard ?

discrimination

Lutter contre les discriminations ?

Pour mieux faire reculer la liberté et progresser l’hypocrisie !

La « discrimination » est l’un de ces mots-pièges que vénère la novlangue du politiquement correct.
Elle occupe une place privilégiée au coeur du dispositif qui transforme ce vecteur de liberté qu’est le langage en moyen d’oppression, lorsque des mots se chargent du pouvoir ambivalent des tabous.
Son emploi, selon les cas, stigmatise le délit, la mauvaise pensée, l’ombre du crime ou fait resplendir l’icône de l’égalité.
D’ailleurs, il a suffi d’un adjectif, « positive », pour en redorer l’image. Cet oxymore apparent a fait le bonheur de la gauche idéologique :
Pour passer de l’égalité formelle des droits à l’égalité réelle en fait, il faut donner plus à ceux qui ont moins et « privilégier » les minorités.
C’est ce genre de trouvaille imbécile qui mine nos démocraties,
ruine la liberté et paralyse la parole et la pensée.

Désormais tout se vaut.

Il est suspect voire criminel d’établir des hiérarchies.
Il est au contraire plus juste de les renverser ou de les inverser.
Toutes les religions se valent.
Tout ce qui se dit art a droit de l’être.
Tous les hommes sont égaux, certes, mais certains plus que d’autres, ceux justement que les préjugés défavorisaient.
Comme il faut traiter le mal à sa racine, on commence par l’école,
en arrachant l’enfant le plus tôt possible au déterminisme familial,
en éliminant les filières sélectives,
les options valorisantes comme les langues anciennes,
et les notes après les classements qui pénalisent scandaleusement ceux qui travaillent moins ou moins bien.

L’ombre du péché plane désormais sur tout ce qui divise et qui sépare.

La ségrégation est une tache indélébile au front de l’Amérique.
La sélection évoque sournoisement les camps nazis.
L’idée d’opérer un choix, un tri parmi les personnes à contrôler sombre dans le délit de faciès condamné par le « MRAP ».
Pourquoi un barbu portant un sac lourdement chargé serait-il plus suspect qu’un cadre cravaté muni d’un porte-documents ?
Celui qui aurait le mauvais goût de souligner l’identité commune d’origine ou de religion des auteurs d’attentats se ferait justement taxer d’amalgame raciste insupportable.
Déjà la discrimination a fait son entrée dans le code pénal et dans la loi sur la « liberté » de la presse.

Le choix d’une personne plutôt que d’une autre est toujours susceptible de poursuites et de condamnations dès lors qu’en dehors de critères légitimes, il se sera appuyé sur l’un des 21 motifs jugés discriminatoires.
Le nombre de ceux-ci a sans cesse augmenté faisant reculer la liberté et progresser l’hypocrisie.

Le Défenseur des Droits veille !

Toute tentative de justification de ces critères illégitimes pourra, quant à elle, être poursuivie en tant qu’incitation à la discrimination avec l’appui des inquisitions privées que sont devenues certaines associations.
La confusion généralisée, le refus de distinguer, la chasse aux sorcières discriminantes, sont des menaces entretenues contre la liberté de penser, contre la pensée elle-même !

Pauvre Descartes !
Le bon sens n’est plus la chose du monde la mieux partagée.
Distinguer, diviser, séparer, mettre de l’ordre, classer, hiérarchiser sont essentiels à la pensée humaine.
On dira que cela demeure vrai pour les choses ou les idées, mais devient odieux lorsqu’il s’agit des hommes.
La séparation en groupes inégaux en droits, la ségrégation est bannie.
La discrimination qui est sa survivance dans les faits doit aussi être pourchassée.
Certes, mais cette obsession devient absurde à force d’excès.
Il est juste et nécessaire de séparer le bon grain de l’ivraie.
C’est le principe même de tout jugement.
La Justice, que ce soit celle des tribunaux, ou celle que doivent appliquer l’enseignant, l’employeur, toute personne exerçant un pouvoir ou une responsabilité, exige le recours à une hiérarchie, un classement, un choix.
Celui-ci ne doit pas être fondé sur des préjugés, mais on ne peut lui interdire de s’appuyer sur le raisonnement.

Christian Vanneste

http://www.bvoltaire.fr/ du 03/09/2015

123

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43