Archive | octobre 2015

Djihad Lancé Contre Russie et U.S.A.!

djihad-5x3 (1)

Les Russes n’ont pas peur !

« Partout, jeunesse islamiste, déclenche le « djihad » contre les Russes et les Américains dans leur guerre de croisés contre les musulmans »,

dit le discours prononcé par le porte-parole de « l’EI », « Abou Mohammad al Adnani ».

Grossière erreur de « l’EI » de s’attaquer à la Russie, les Russes ne sont pas ligotés par la repentance !

Les Américains ont de très bonnes troupes, du matériel hight-tech…
Mais ils ont toujours des scrupules à frapper vraiment fort, ça doit dater D’Hiroshima et de Nagasaki où l’usage de la bombe atomique n’était pas réellement justifié mais où il leur fallait un « test »… grandeur nature si j’ose dire.
Sauf que le Japon allait capituler, que tout le monde le savait…
Ils ont choisi de vitrifier deux villes malgré tout, et de faire des centaines de milliers de morts directs et autant sur les années qui suivirent à cause des radiations.

Le projet « Manhattan » c’est un peu la Shoah qui colle au pied des Allemands.
Trop de victimes civiles, et la culpabilité qui reste dans les âmes et les coeurs des descendants de ceux qui ont fait ça.
Ça bloque toute velléité d’y aller à fond…
La repentance !

Les Russes n’ont pas ce problème !
Certes, le régime communiste à fait encore plus de morts, mais le régime à changé justement, et les Russes actuels n’ont aucun souci de repentance !
Ils ne sont plus communiste, ils n’entendent donc pas s’excuser des folies commises par leurs prédécesseurs.

Mais, communistes ou pas, ils restent Russes, et se battre fait presque partie de leur nature.

J’irai même plus loin, la génération actuelle connaît l’histoire de son pays, les jeunes vivent libres, mais ils ne jugent pas les anciens, au contraire, ils les écoutent avec effroi leur narrer l’époque où le mot liberté n’était qu’un mot…
Et cela leur permet d’en apprécier la valeur (contrairement à beaucoup de pays) !

La Russie a donc absolument tout.
Une population nombreuse, beaucoup de jeunes, une force de frappe incroyable…
Et aucune envie de s’être débarrassé du communisme pour le remplacer par la sharia. (ils ne vont pas passer d’un régime totalitaire pour le remplacer par un autre) !

Grosse erreur donc, je le répète, et cette erreur, l’état islamique va bientôt en faire les frais, car les Russes n’en ont rien à faire de ne pas broder dans la dentelle…
Il y a menaces !
Ils vont riposter encore plus fort !

Comme tu le sais, Christine, et comme je l’ai dit déjà ici, j’ai retrouvé mon vrai père.
Il est Russe au départ et il s’est abonné à plusieurs journaux russes.
Ces menaces ne datent pas d’il y a quelques jours, c’est un peu plus vieux que ça.

Mais la réaction des médias Russes est sans équivoque.
La phrase qui revient le plus c’est :

« Une puce compte elle vraiment faire peur à un ours ? »

Et, chose inimaginable ici…
… Le peuple est derrière son président !

Pour moi, si nos politiques avaient les couilles d’inverser l’embargo, de profiter de la faiblesse du dollar pour exiger d’Obama qu’il cesse toute livraison d’armes au proche et Moyen-Orient, « l’état islamique » mordait la poussière en quelques mois.

Mais comme les dirigeants de l’UE ne sont que des vassaux de Washington, ça prendra un peu plus de temps, mais ça n’empêchera pas la défaite de « l’état islamique ».

Avec la Russie, ce dernier a placé la barre bien trop haut !

Oh, il y aura des attentats, beaucoup même…
Mais leur seul effet sera de monter les peuples d’Europe contre leurs dirigeants, et une fois ces derniers déchus, il ne fera pas bon être musulman dans la nouvelle Europe qui naîtra bientôt.

Philippe Le Routier

Le blog de Christine Tasin  du 19/10/2015

La Trêve Hivernale Débute Bientôt !

 les-notres-4x3 (1)

Mais les Français d’abord !

 

Attention aux réquisitions de logement, ils vont dispatcher les « migrants » de Calais à travers la France !

Chez nous l’invasion a commencé et va s’intensifier.
Ce qui arrive à l’Allemagne actuellement aura les mêmes effets en France.

Calais est un excellent exemple.
D’après ce que je sais 60% de la ville est musulmane et la ville de Dunkerque en prend le chemin.
Il y a une entente cordiale et étroite entre Merkel et Hollande car nos deux pays portent l’Europe.

Ce qu’il faut retenir dans cette affaire dramatique pour nous c’est le fait que le budget de l’Etat va exploser en dépense ce qui arrange le gouvernement avec comme excuse l’arrivée des migrants et la solidarité que nous devons faire pour eux à notre détriment.
Merkel ne pourra pas s’opposer à des emprunts supplémentaires pour la France car cela conforte sa politique.
Au final nous passerons à la caisse en permanence pour pouvoir maintenir les aides sociales en tous genres jusqu’à l’effondrement total économique.

Beaucoup de Français ne réalisent pas ce qui se prépare et va arriver inéluctablement sur notre sol.

L’archevêque de Valence en Espagne le dit haut et fort, le cheval de Troie a fonctionné et continue de progresser en nous mettant dans une situation de conflit extrême irréversible.
Notre devoir est d’informer tant que nous le pouvons, de continuer à nous préparer pour faire face à une situation intolérable et biblique.

Cela bouge lorsque l’on voit les policiers dans la rue avec leur colère contre les institutions.

Soutenons aussi leur collègue Sébastien Jallamion, qui avec son âme de patriote à voulu informer les Français du danger de l’islam.
Il fut dénoncé auprès de sa hiérarchie et totalement cassé par les instances judiciaires.
Aujourd’hui il n’a plus de travail, plus de revenus, une famille à faire vivre et le cauchemar ne fait que commencer.

Ce que j’ai lu et compris à propos des migrants de Calais, c’est qu’ils allaient être dispatchés à travers la France.
D’autres arrivent en provenance d’Allemagne, il faut faire de la place, attention aux réquisitions de logements chez les particuliers, il y a une  loi  légitime datant de 1945 qui permet aux maires, préfets d’intervenir apparemment sans aucun souci de leur part pour loger des personnes dans l’urgence à titre exceptionnel et ils ne se gêneront pas pour le faire si nécessaire.

A partir du 1er novembre c’est la trêve hivernale ne l’oublions pas…

Pierre 978

Source : « resistancerepublicaine.eu »

Le blog de Christine Tasin  du 19/10/2015

Nos SDF n’ont pas à rester dans la rue quand les migrants « bigarrés » (selon le terme du secrétaire du ministère des sports) seront dans des logements réquisitionnés !
Pourquoi ceux qui s’entassent à Calais, par intérêt économique, ne sont-ils pas restés chez eux à défendre leur pays ?
Nos ressortissants SDF n’ont pas à passer après eux !

Enseigner Les Langues D’ Origine…

langues-indo-euros-4x3 (1)

mènera au
communautarisme !

La langue fut le ciment par lequel la France fut consolidée.

Le FRANCAIS est le dénominateur commun des populations qui le partagent.

Or, l’évidence d’une déconstruction de la France par la ruine de sa langue, outil de civilisation, devient de plus en plus manifeste.
Il y a, bien sûr, comme le rappelle régulièrement notre grand linguiste « Claude Hagège », l’agressivité conquérante de l’anglo-américain.
Il faut avouer, aussi, que notre intégrité n’est pas assurée par des institutions qui devraient nous protéger et qui ne cessent de nous trahir.

L’enseignement de langue et de culture d’origine, dit « ELCO », est l’un de ces moyens sournois visant à déchirer la trame nationale.
Ainsi, l’Union européenne, en 1977, a-t-elle enjoint aux pays qui en sont membres de permettre l’enseignement des langues maternelles, au niveau de l’école primaire et des collèges, des jeunes ressortissants de neuf États :
l’Algérie, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie.
Les enseignants sont nommés et rémunérés par ces pays, et le temps scolaire qui leur est attribué peut, maintenant, être intégré au cursus officiel des élèves quand, auparavant, il n’était perçu que comme un complément optionnel.
De sorte que près de 100.000 élèves, actuellement, bénéficient de ces séances, et dans un cadre dont la vocation, normalement, est la laïcité.

Or, des cas de prosélytisme religieux ont été observés, par exemple, comme l’indique « Le Figaro » du 2 mars 2015, dans le chapitre V du manuel conçu par le ministère turc de l’Éducation.
Ce quotidien rappelle en outre que le Haut Conseil à l’intégration, dès 2012, avait mis en garde contre les dérives communautaristes de « l’ELCO ».

Si l’on jette un regard sur le portail « d’EDUSCOL », on prend connaissance des principes qui président à cet enseignement, et l’on remarque que son objectif consiste à structurer le langage parlé dans le milieu familial, à favoriser l’épanouissement personnel de l’enfant par la maîtrise de la langue maternelle.

Et l’on s’étonne !

Pas seulement que l’« épanouissement personnel de l’enfant » soit si étranger à l’usage du Français, mais aussi parce que l’insistance sur la « langue maternelle », dans un pays où l’on veut désormais vivre, soit un facteur déterminant.
Il relevait d’une situation qui était ce qu’elle était, en 1977, à l’époque où l’on considérait que l’immigré ne l’était que provisoirement, et qu’il serait amené à retourner dans son pays.
Les choses étant ce qu’elles sont, le « Grand Remplacement » ayant permis à ce que certains territoires de notre pays soient livrés, de façon apparemment pérenne, à une autre culture que la nôtre, il n’est pas douteux que « l’ELCO » soit devenu une voie royale pour cimenter un certain nombre de communautés allogènes.

Claude Bourrinet

http://www.bvoltaire.fr/  du 19/10/2015

Agrandissez l’image afin de pouvoir lire le texte dans l’image.

Les Gendarmes Ne Sont Pas A La Fête

la-france (1)

Notre Drapeau Pleure !

Ce n’est pas un scoop puisque cette affaire date déjà de plusieurs mois.
Cependant nous n’avons pas manifesté notre solidarité envers cet officier général qui vient de dénoncer l’incompétence d’un système et des acteurs qui le mettent en œuvre.
Il vient de payer cash les vérités qu’il a communiquées à la France.

Cette sanction est la démonstration que le destin de notre pays est aujourd’hui entre les mains de dangereux irresponsables ! ! ! !

Parce qu ‘il a eu le courage de dire la vérité, le Général SOUBELET a été limogé de son poste par le pouvoir actuel.

Il semblerait que la ministre de la Justice Christiane TAUBIRA et le Premier ministre Manuel VALLS n’ aient pas apprécié les critiques du Général SOUBELET, numéro 3 de la gendarmerie, à l’ encontre de la politique pénale, lors de son audition à l ’Assemblée nationale.

Faites voir ces vidéos à vos amis afin qu ‘ils entendent eux aussi ces vérités.

Autre que Réseau Social du 16/10/2015

 Image de prévisualisation YouTube

Intervention du Général Bertrand Soubelet

 §§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Le Général Bertrand SOUBELET mis au placard après avoir critiqué la politique de Madame Taubira !
La Ministre de la Justice Christiane Taubira et le Premier ministre Manuel Valls n’ont pas apprécié les critiques du Général Soubelet, numéro trois de la gendarmerie, à l’encontre de la politique pénale, lors de son audition à l’Assemblée nationale.
L’homme a été remplacé, et mis au placard :
Le tort du Général Soubelet ?
Avoir critiqué la politique pénale de Christiane Taubira.

Le 18 décembre dernier, lors de son audition devant la commission parlementaire de lutte contre l’insécurité, ses propos avaient créé un choc.
Le général Soubelet, haut fonctionnaire, numéro trois de la gendarmerie, avait déclaré que la politique pénale était «en décalage» avec les infractions constatées.
L’homme avait poursuivi son raisonnement en expliquant que le nombre d’incarcérations avait diminué de 33%, alors que, dans le même temps, il y a eu une hausse de 14% de personnes inquiétées par les services de la gendarmerie.
Des propos choc, qui ne sont manifestement pas passés.

Salué par les gendarmes, le général a provoqué la fureur de Manuel Valls.
Dès lors, les propos du général ont été relayés sur les réseaux sociaux et ont été très commentés. Beaucoup de gendarmes ont salué le courage du général.
Mais le ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, ne l’a pas entendu de cette oreille :

«opposer justice aux forces de l’ordre est extrêmement contreproductif et affaiblit l’Etat»

avait déclaré Manuel Valls lors de ses vœux à la gendarmerie.
Une sorte d’avertissement, qui visait directement le général Soubelet.

Après le tollé suscité par ses propos au sein de sa hiérarchie, la direction de la Gendarmerie nationale avait justifié les propos du général, en expliquant que :

«son intention n’était pas de mettre en cause la politique pénale ni de critiquer l’institution judiciaire, mais de souligner les difficultés rencontrées au quotidien par les unités dans la lutte contre la délinquance».

Des explications qui n’auront apparemment pas suffi.
Hier lors du conseil des Ministres, il a été décidé que le général Soubelet sera remplacé.
L’homme devrait, à la place, prendre le commandement de la gendarmerie d’Outre-Mer.
Beaucoup y voient une mise au placard, comme le député UMP « Philippe Goujon », qui est vice-président de la commission parlementaire où le général Soubelet s’est exprimé :

«on a censuré un général qui a dit la vérité, c’est de la censure !»

fustige l’élu dans des propos rapportés par le « Parisien ».

Le général « Michel Pattin » va remplacer le général Bertrand Soubelet au poste de numéro trois de la gendarmerie, selon le compte-rendu du conseil des Ministres.

Agence France Libre et Patriote  le 15/02/2015

Les Sports Envahis Par L’Islam Radical.

priere-5x3 (1)

Terrain de foot :
prière musulmane !

Les clubs de sport, antichambres des mosquées radicales ?

C’est « RTL » qui, ce jeudi matin, a révélé l’existence d’une note confidentielle du Service central du renseignement territorial (« SCRT ») à l’attention du ministère de l’Intérieur intitulée « Le sport amateur vecteur de communautarisme et de radicalité ».

Militantisme, apparition de tenues traditionnelles, refus de la mixité…
Sur 13 pages sont recensées les dérives observées dans nombre de petits clubs et associations sportives infiltrés par des « éducateurs » d’un genre particulier.
Fichés par les services de renseignement comme fondamentalistes religieux, ces derniers ciblent un public particulièrement jeune auquel ils prétendent enseigner dans le même cadre le sport et la religion.
C’est ainsi qu’on voit se transformer des vestiaires en salles de prière, des arbitres contraints de retarder des rencontres sportives pour cette même raison, ou encore « des joueurs de football d’une équipe de Perpignan qui prient sur la pelouse devant des arbitres médusés ».

Ces dérives sont le fait de clubs amateurs dont « certains sont même encadrés par des musulmans radicaux considérés comme dangereux, au contact de jeunes influençables », nous dit-on.

Des faits qui contreviennent à « l’obligation de neutralité des pratiques sportives : pas de discrimination, pas de signes religieux dans les salles ou sur les terrains ».
Interviewé ce même jour par « Yves Calvi », le secrétaire d’État aux Sports « Thierry Braillard » reconnaît :

« Nous sommes inquiets, mais nous ne sommes pas les bras ballants et nous essayons d’apporter une réponse à ce phénomène. »

Au journaliste qui lui demande s’il faut « imposer une charte de la laïcité dans les clubs de sport comme nous l’avons fait dans les classes des écoles de la République » au lendemain du 11 janvier, il répond que la meilleure des solutions est sans doute de« professionnaliser les clubs (via les emplois aidés) car certains aujourd’hui, par manque de bénévoles, se font prendre de l’intérieur » (sic).
C’est un fait acquis :
Les fondamentalistes musulmans font de « l’entrisme » dans les associations et récupèrent les petites structures pour en pervertir les objectifs à leur profit.

Surtout, souligne le ministre, il faut que chacun joue son rôle : élus, fédérations, arbitres sportifs, tous doivent s’impliquer et dénoncer ces faits.
Or, « certains ferment les yeux sur un certain nombre de phénomènes pour X raisons, on n’a pas à rentrer dans les détails… »
À quoi « Yves Calvi »réplique :

« C’est pour avoir la paix sociale et vous le savez très bien. »

Sans commentaire du ministre, qui poursuit :

« Quand on voit que dans un même quartier il y a deux clubs et qu’un fossé se creuse entre les deux, qu’il y a le club des Blancs et le club des… « des bigarrés » (sic), ça pose un véritable problème. […] La solution ne doit pas venir seulement de l’État mais du local. »

Sauf que…
Sauf que le problème, c’est que le « local », comme il dit, a la trouille au ventre.

A commencer par les arbitres et les entraîneurs dont on reconnaît qu’ils « subissent des pressions énormes », mais « si l’arbitre ne peut pas donner son coup d’envoi à 9 h du matin parce qu’il y a une prière, il déclare forfait.
Il fait un rapport qui le signale, et là, les autorités du football doivent aussi jouer leur rôle en termes de sanctions. »

Vœu pieux.

Car « Thierry Braillard » finit par l’avouer :

« Les élus locaux ont peur…
Ils ne sont pas assez vigilants sur les pratiques nouvelles :
boxe thaï, et surtout les « MMA »… »

« MMA » pour « Mixed Martial Arts », soit un sport tellement violent qu’il est interdit par le ministère des Sports, mais très infiltré par les fondamentalistes religieux…

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 16/10/2015

La Fronde Policière Sonne Le Tocsin.

ministere-de-la-justice-4x3 (1)

Manifestation policière !

Taubira y survivra-t-elle  ?

Faut-il qu’ils en aient plein les bottes, nos policiers, pour se rassembler ainsi sous les fenêtres de Christiane Taubira, place Vendôme !
En effet, on attendrait de pareille manifestation – rarissime, rappelons-le – qu’elle se déroule devant son ministère de tutelle : celui de l’Intérieur.
Mais non.
C’est Christiane Taubira qui est visée, jugée responsable du laxisme judiciaire qui rend insupportable la condition de notre police française, et met de ce fait ses forces en danger.

Exténués, affectés à des tâches de sécurité qui ne sont en réalité que du gardiennage sans aucun intérêt, sous-équipés, sous-armés, interdits de se défendre sans être soupçonnés de bavure, ils doivent faire face à des délinquants de plus en plus nombreux qui, eux, disposent de moyens autrement efficaces.

Mais il y a pire, si l’on peut dire :
C’est le sentiment qu’ils ont tous ou presque d’accomplir un travail inutile.
Des mois d’enquête réduits à néant quand les truands sortent du tribunal en rigolant, des délinquants arrêtés cinq fois dans le mois et qui chaque fois repartent libres, des prisons passoires, des criminels élargis pour une photocopieuse en panne ou un fax qui n’arrive pas à temps…
et, pour finir, les « permissionnaires » qui sèment la mort.
Alors, trop, c’est trop.

Ce mercredi, 7.500 policiers l’ont scandé sous les fenêtres de Christiane Taubira, dénonçant l’absurde politique pénale de cette idéologue furieuse.
Le plus étonnant est que leur ministre les a devancés, ce qui est une première.
Pas moins de trois fois, au cours de la réunion avec les forces de l’ordre, mardi, à l’École militaire, il a évoqué les « dysfonctionnements » de la justice et promis d’y remédier.

« Comme vous, je ne peux accepter que des policiers ou des gendarmes soient atteints par des délinquants qui auraient dû se trouver en prison et qui n’y étaient pas en raison de dysfonctionnements »,

a-t-il dit, insistant sur le fait que :

« ces dysfonctionnements doivent être corrigés » avant d’en remettre une couche sur la nécessaire « correction de dysfonctionnements » judiciaires.

Alors, bien sûr, comme il fallait sortir Taubira de sa nasse tandis que les troupes étaient rassemblées sous ses fenêtres, Manuel Valls l’a appelée à Matignon avec Bernard Cazeneuve le temps d’une conférence de presse.

Tentative de déminage en urgence, mais qui ne trompe personne.

Non seulement Christiane Taubira serait nuisible pour la nation, mais il est évident qu’elle l’est maintenant pour le gouvernement, ce qui dérange bien davantage ce petit monde à la veille des élections régionales.

D’ailleurs, lors des dernières questions d’actualité à l’Assemblée, le Premier ministre a prié Christiane Taubira de se rasseoir, confiant l’épineuse réponse sur les migrants de Calais à Cazeneuve.
Vexée, « l’impératrice douairière » a aussitôt quitté l’Hémicycle.

Il faut dire aussi, comme le souligne « Guillaume Tabard » dans « Le Figaro », que son fameux texte sur la délinquance des mineurs est un véritable « repoussoir » à électeurs.
Alors, ballotté d’ajournements en reports, il a franchi l’échéance des municipales, puis celle des départementales et passera pareillement les régionales en attendant sagement la présidentielle.

Retenue jusqu’ici par son chignon pour avoir emporté la victoire du mariage homosexuel, Taubira pourrait bien ne pas survivre à la fronde policière.

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/  du 15/010/2015

Comment Va Le Système, Mossieu ?

bombe-a-retardement-6x3 (1)

Mal, Mossieu !

À sept semaines du premier tour des élections régionales, il ne fait plus guère de doute que le Front national virera en tête dans au moins deux régions :
Nord-Pas-de-Calais et Provence-Côte d’Azur.

L’UMP (je n’arrive pas plus que le grand public, les commentateurs et les intéressés eux-mêmes à prendre au sérieux le label « républicain » dont se prévaut le parti de Messieurs Sarkozy, Copé et Guéant), l’UMP, donc, devrait y arriver en seconde position et le PS, largement distancé, à la troisième place.

Dans cette hypothèse, les deux premiers qualifiés se maintiendront évidemment au second tour.

Mais « quid » du suivant ?
Le Parti socialiste va être confronté à un choix crucifiant.
Ou bien il se maintient et porte la responsabilité de la probable victoire d’un parti qu’il prétend exclure précisément de l’arc-en-ciel républicain.
Ou bien il s’efface et disparaît du paysage pour six années, avec élus, salariés, pouvoir et influence.
Ou bien encore il se désiste purement et simplement,
à moins qu’il négocie la réciprocité dans d’autres régions,
à moins qu’il ne fusionne avec l’autre grand parti de gouvernement et concrétise à la face de l’électorat l’UMPS qui, de sigle fantasmé, passerait au statut de réalité.

Un an et demi nous sépare maintenant de l’élection présidentielle, clé de voûte de la Ve République.

Pourquoi croyez-vous que M. Sarkozy, qui s’y voit déjà, exclut avec perte et tracas l’insolente Morano ?
Pourquoi l’ancien président de la République tient-il à dénoncer solennellement le supposé caractère « blanc » de la France ?
Pourquoi fait-il ainsi de l’œil à la gauche ?
C’est bien sûr que, pour damer le pion, selon toute vraisemblance pour la dernière fois, à la candidate anti-système, il a besoin de rassembler sur son nom, comme le fit « Supermenteur » en 2002, toutes les voix de la gauche et du centre.
Et c’est pourquoi, aux antipodes de son positionnement de 2012, Nicolas Sarkozy fait du plat, toute honte bue, au camp d’en face.

Pourquoi, de son côté, l’actuel chef de l’État décerne-t-il spectaculairement la grand-croix de la Légion d’honneur à « Michel Rocard », au père de cette deuxième gauche qui a jeté par-dessus bord les oripeaux de l’idéologie socialiste ?
Pourquoi met-il en avant un Manuel Valls qui se situe clairement à l’extrême droite de la gauche et un Emmanuel Macron qui se positionne encore un peu plus loin, au-delà des limites de la majorité ?
C’est bien sûr que, s’il parvenait par miracle, candidat unique de la gauche, à accéder au second tour, il aurait besoin, comme « Supervoleur » en 2002, de rassembler sur son nom un maximum de voix du centre et de la droite.
Et c’est pourquoi le prétendu ennemi de la finance qui n’a finalement jamais été que celui de la croissance fait du pied à la belle qui n’a qu’un œil, à la vieille UMP qui a tant de mal à se ravaler la façade.

L’heure de vérité, qui sera aussi l’heure de leur fin, approche pour les deux partis, ou plutôt les deux nébuleuses cimentées par l’appétit du pouvoir qu’elles ont exercé en alternance depuis un demi-siècle.
À bout de souffle, rejetées par le pays, elles vont être bientôt réduites à jouer leurs dernières cartes, quitte à faire éclater au grand jour l’imposture et dévoiler enfin l’ampleur et l’étendue des convergences, des connivences et des complicités qui les unissent en dépit des querelles de personnes et de places.

Quel est ce farouche bruit qu’on entend dans le crépuscule de la Ve ?
Celui des clous que l’on enfonce dans le cercueil du système.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/10/2015

Les temps froids sont précoces cette année !
Serait-ce un signe de Dame Nature pour un réveil muslé de nos concitoyens égarés par des médias lénifiants mais trompeurs ?
La France va mal mais l’Union européenne aussi.
Marre des caniches des mondialistes, tous les peuples veulent vivre pour leur Europe !
Pourquoi pas nous, avec des élus nouveaux qui ne traînent pas de casseroles comme SarkÖzy dont on parle beaucoup en ce moment ou Juppé qui a même été condamné, ou d’autres ayant quelque dossier douteux ?

Nous Sommes Les Derniers Informés.

francedesinfo-300x300 (1)

Poutine balance tout sur
l’ISIS et les Etats-Unis

« Vladimir Poutine », dans cette séance de questions-réponses de la conférence de « Valdai » de fin 2014 dénonce publiquement le rôle des Etats-Unis dans la création de l’ISIS.
le texte est en anglais, pensez à activer les sous-titres en français.

Image de prévisualisation YouTube

« Poutine », « ISIS », les U.S.A.

Transcription des sous-titres :

« Premier point, je n’ai jamais dit que je considérais les États-Unis comme une menace pour notre sécurité nationale.
Le président Obama, comme vous l’avez dit, perçoit la Russie en tant que menace, mais je n’ai pas cette crainte par rapport aux Etats-Unis.
Je pense que les politiques de ces cercles de pouvoir, si je peux utiliser ces termes, les politiques de ces cercles de pouvoir sont erronées.
Non seulement elles vont à l’encontre de nos intérêts nationaux, mais elles minent également toute confiance que nous avions envers les États-Unis.
Ces politiques font donc également du tort aux États-Unis.
Cette confiance est minée vu qu’il s’agit de l’un des leaders mondiaux, en termes politiques et économiques.
Je peux garder le silence sur de nombreuses choses, mais comme je le dis toujours, et « Dominique » ici l’a juste mentionné, les actions unilatérales, la recherche continue des prochaines alliances et coalitions qui sont prédéterminées…
Il ne s’agit pas d’une méthode pour trouver un terrain d’entente.
Il s’agit d’actions unilatérales.
Elles ont lieu tout le temps.
Elles débouchent sur des crises.

Une autre menace mentionnée par le président Obama est l’ISIS.
Mais qui les a armés ?
Qui a armé les Syriens qui combattent aux côtés d’Assad ?
Qui a créé le climat politique et médiatique nécessaire pour faciliter cette situation ?
Qui a poussé pour la livraison d’armes dans la région ?
Ne comprenez-vous vraiment pas qui combat en Syrie ?
Ce sont principalement des mercenaires.
Comprenez-vous que ces gens sont payés ?
Un mercenaire combat pour le plus offrant.
Ils les arment donc, les payent une certain somme pour faire la guerre.
Donc ils combattent, ils ont les armes, et quand ils découvrent qu’ils peuvent gagner un peu plus ailleurs, ils changent de camp.

Ensuite ils occupent les champs de pétrole.
Partout, en Irak, en Syrie.
Ils commencent à extraire le pétrole, qui est acheté par quelqu’un.
Où sont les sanctions contre les entités qui achètent ce pétrole ?
Pensez-vous que les États-Unis ignorent qui achète ce pétrole ?
N’est-ce pas leurs alliés qui achètent le pétrole des terroristes ?
Ne pensez-vous pas que les États-Unis disposent de l’influence politique nécessaire pour influencer leurs alliés ?
Ou est-ce simplement qu’ils ne souhaitent pas le faire ?
Alors, pourquoi bombarder l’ISIS ?
Dans des zones en Irak où ils ont commencé à exploiter du pétrole et où ils payent les mercenaires davantage, dans ces zones, les rebelles des forces d’opposition syrienne « civilisées » ont immédiatement rejoint l’ISIS parce qu’ils payent plus.
Il s’agit selon moi de politiques absolument non professionnelles.
Elles ne se basent pas sur la réalité.

« Nous devons soutenir l’opposition démocratique et civilisée en Syrie ».

Donc vous les soutenez, vous les armez, et ensuite le lendemain ils rejoignent l’Isis.
Ce genre de chose était prévisible.
Nous ne tolérons pas ce genre de politiques des États-Unis.
Nous estimons qu’elles sont erronées.
Elles font du tort à toutes les parties concernées, y compris à vous (les États-Unis).
Lorsque nos intérêts nationaux sont en jeu…

J’aimerais vraiment que des gens comme vous (les journalistes américains), qui posez les questions, soyez un jour à la tête de votre gouvernement.
Nous pourrions alors peut-être retourner la situation.
Si cela ne marche pas, je vous demanderai au moins de livrer mon message à votre gouvernement.
Au président des États-Unis, au vice-président et à toutes les personnes concernées.
Dites-leur que nous ne souhaitons pas, que nous ne cherchons aucun type de confrontation.

Lorsque vous commencez à considérer vos actions dans le cadre de nos intérêts nationaux, peu importe les désaccords que nous ayons ils pourront se régler d’eux-mêmes.
Mais il faut agir et ne pas uniquement en parler.
Vous devez prendre en compte les intérêts des autres, ainsi que respecter les autres.
Vous ne pouvez pas « presser les autres comme des citrons » en considérant uniquement ce que vous pourrez en tirer…
Que ce soit en termes économiques, militaires, dans toutes les sphères.

Regardez l’Irak, la situation y est terrible.
Regardez la Libye et ce que vous y avez fait, ce qui a fini par coûter la vie de votre ambassadeur.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous avez même obtenu une décision du Conseil de Sécurité pour établir une zone d’exclusion aérienne !
Pourquoi ?
Pour que les forces aériennes de « Kadhafi » ne puissent pas bombarder les rebelles !
Ce n’était pas la décision la plus intelligente à prendre !

Mais bon…
Qu’avez-vous ensuite fait ?
Vous avez commencé à bombarder le pays.
Tout cela en contravention flagrante avec la résolution du Conseil de Sécurité.
Il s’agit même d’une agression flagrante d’un pays.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous l’avez fait de vos propres mains
.
Et cela s’est terminé avec l’assassinat de votre ambassadeur.
La faute à qui ?
C’est de votre faute.
Est-ce positif que votre ambassadeur ait été assassiné ?
Non, il s’agit d’un drame horrible.
Mais ne cherchez pas un bouc émissaire ailleurs alors que vous commettez vous-même ces erreurs.

Vous devez faire tout le contraire.
Réprouver ce désir insatiable de domination.
Vous devez cesser d’agir sur base d’ambitions impérialistes.
N’empoisonnez pas la conscience de millions de gens, comme si les politiques impérialistes étaient la seule solution.
Nous n’oublierons jamais la relation nouée durant notre soutien des États-Unis dans la guerre d’indépendance.
Nous n’oublierons jamais que nous avons collaboré dans les 2 grandes guerres, en tant qu’alliés.
Je pense personnellement que les intérêts géostratégiques de la Russie et des États-Unis sont essentiellement identiques.
Nous devons nous focaliser sur cet intérêt mutuel. »

Galoupix

Source :
http://www.businessbourse.com/2015/10/12/poutine-balance-tout-sur-lisis-et-les-etats-unis/

Le blog de Christine Tasin  du 13/10/2015

Image de prévisualisation YouTube

Yvan Blot parle de la Russie

Nos médias sont en dessous de tout, ne parlons pas de nos oligarques !

Pegida Veut La Démission De Merkel !

pegidapg-5x3 (1)

Pegida  à Dresde.

Les attaques contre Angela Merkel ont fusé lundi soir lors du rassemblement hebdomadaire du mouvement islamophobe allemand « Pegida » à Dresde.

Les militants ont demandé la démission de la chancelière.

« Merkel a fait de l’Allemagne un gigantesque camp dans la jungle »,

a lancé face aux milliers de manifestants « Tatjana Festerling », une candidate de « Pegida » qui avait rassemblé 10% des suffrages en juin lors des municipales de Dresde, raillant la politique d’accueil de la chancelière à l’égard des demandeurs d’asile.

Pour « Tatjana Festerling », qui était absente des rassemblements précédents, la dirigeante allemande est « une bonne femme irresponsable qui bavasse », voire la « femme la plus dangereuse d’Europe », qu’elle accuse de s’abstenir « délibérément de protéger les frontières allemandes ».

Affluence stable

En l’absence de chiffres policiers, un comptage indépendant assuré par l’université de Dresde a fait état de 7500 à 9000 manifestants au rassemblement, soit une affluence stable par rapport aux deux dernières semaines.

Le ton de « Pegida » à l’égard des responsables politiques s’est nettement durci à mesure que des centaines de milliers de réfugiés affluent en Allemagne, de loin le premier pays d’accueil en Europe.

Le Haut-Commissaire de l »ONU’ pour les réfugiés (« HCR »), « Antonio Guterres », a d’ailleurs appelé lundi l’UE à accueillir davantage de réfugiés dans le cadre de sa politique de « relocalisations ».

Source : http://www.rts.ch/info/monde du 12/10/2015

civilwarineurope

du 12/10/2015

Nos médias se gardent bien de nous dire ce qu’il se passe en U.E. et dans le monde quand cela ressemble à des « problèmes », dirons-nous… pour rester vagues.
Donc les états fédérés Allemands ne semblent pas très contents.
En Autriche, l’extrême-droite talonne la gauche dans les élections municipales :
39 % pour la gauche qui sauve sa première place mais 32 % pour l’extrême-droite qui fait un bond historique.
En Biélorussie le Président sortant est très largement réélu avec plus de 83 % des voix.
On ne parle pas non plus des manifestations des noirs aux U.S.A., cela aurait une connotation « raciste » dans notre vieux continent « angélique » !
Etc, Etc !

Procédures pénales contre Merkel ?

alternative-fuer-deutschland-6x3 (1)

« Alternative pour l’Allemagne »

Fin du regroupement familial !
Procédures pénales contre Merkel !
Retour des valeurs identitaires allemandes dans les discours politiques !

Nouveau parti fondé le 6 février 2013, qui exige la souveraineté de l’Allemagne contre l’occupation américaine et  le pouvoir de Bruxelles,  restructuré en juillet 2015 par l’élimination à la suite d’un vote de son président, « Bernd Lucke »,  qui voulait finalement soutenir Bruxelles et le traité transatlantique (ce qui avait été ressenti comme une haute trahison par ses élus et la grande majorité de ses  électeurs), le parti AfD a annoncé le dépôt d’une plainte au pénal contre Angela Merkel pour  organisation criminelle constituant des réseaux de passeurs de migrants illégaux au cours de l’année 2015.

Image de prévisualisation YouTube

« AFD » porte plainte contre  Merkel,
« reine des passeuses »

« Seehofer », chef de la CSU en Bavière, allié de Viktor Orban, dépose une plainte devant la Cour constitutionnelle fédérale contre le gouvernement fédéral au motif de mise en danger de la stabilité et de la sécurité des Länder :

« Orban mérite d’être soutenu,  pas d’être critiqué ! »

Situation sociale catastrophique.

L’Allemagne sombre dans la pauvreté depuis l’instauration de « Hartz 4″ par les socialistes du « SPD », comme si tout avait été prévu pour recevoir de nouvelles populations et permettre la baisse des salaires des Allemands en adaptant ces derniers au niveau de vie de pays plus pauvres.
« Inge Hannemann », ancienne employée de l’’Arbeitsagentur’ (Pôle emploi) de Hambourg, avait dénoncé publiquement la politique inhumaine et catastrophique liée à « Hartz 4″ qui permet de sous payer les salariés, tout en enrichissant les boîtes d’interim qui touchent de l’argent de cet organisme.
Lors d’un entretien, « Inge Hannemann » avait expliqué se sentir menacée d’être envoyée en psychiatrie et elle expliquait que ses mails, son ordinateur et ses conversations téléphoniques, étaient mis sous surveillance.
« Inge Hannemann » avait refusé d’appliquer les contrôles et les sanctions contre les chômeurs.

On a aussi appris que l’’Arbeitsagentur’ a un rôle de  police puisque cet organisme a le droit de  dénoncer  les parents chômeurs au « Jugendamt » qui peut leur retirer la garde de leurs enfants !
Depuis septembre 2015, le gouvernement français, socialiste (lui aussi !)  a également décidé de mettre  en place un contrôle des chômeurs, alors que les élites politiques actuelles, incapables de gérer la société et de protéger son identité, se remplissent les poches sur le dos des citoyens.

« J’ai vu des salariés au chômage complètement écrasés physiquement et psychologiquement par les mesures de l’’Arbeitsagentur’.
Les droits les plus élémentaires ont été retirés aux chômeurs allemands.
J’ai reçu un jour un chômeur qui était allongé sur un lit roulant et je devais l’obliger à trouver un emploi.
Les médecins de cet organisme avaient en effet, validé sa capacité à travailler même pour quelques heures.
J’ai refusé de suivre ces ordres horribles ! »,

a dit « Inge Hannemann » qui a été mise à pied par l’’Arbeitsagentur’.
Aujourd’hui « Inge Hannemann », après une procédure victorieuse contre son ancien employeur, travaille auprès des handicapés de la ville de Hambourg mais elle ne s’exprime plus sur ce sujet.

Les Allemands sont dépouillés de leurs droits, ne peuvent plus facilement se défendre, ni défendre leurs familles, leurs enfants et leurs parents âgés, et actuellement l’Etat les menace.

« La pauvreté toucherait plus de 10 millions de citoyens allemands, sans compter les retraités dont les ressources ne cessent de diminuer depuis 2000 .»

a expliqué en 2014 « Inge Hannemann » dans un entretien à la « Voix de la Russie ».
Les experts veulent supprimer l’âge de la retraite à 63 ans et faire travailler les Allemands jusqu’à l’âge de 74 ans pour réduire les dépenses au lieu d’augmenter les impôts et la dette pour financer l’intégration des réfugiés.

« Les statistiques sur le chômage sont fausses !»,

a-t-elle rajouté.
Berlin, comme Paris, ment à son peuple.

Le « Frankfurter Rundschau » parle en date de février 2015 de 12 millions de pauvres dans le pays, un record en Allemagne !
L’article explique que la pauvreté serait voulue par la politique !
Il suffit de faire un tour dans les rues allemandes pour voir la souffrance de nombreuses personnes, notamment les retraités qui sont les personnes les plus vulnérables !

De plus,  il existe en Allemagne un établissement digne du film  « Soleil Vert », qui recycle les cadavres des vieillards :

www.plastinarium.de.

Les retraités pauvres qui  ne peuvent pas régler un enterrement convenable,  ont dû, de leur vivant, signer un contrat avec  la société de recyclage.
Dans l’immense centre, situé à 2 heures de Berlin dans le Land de Brandenbourg, tout près de la frontière polonaise, les dépouilles  sont entièrement recyclées pour être revendues et enrichir l’industrie qui utilise les produits dérivés obtenus à partir de la matière première gratuite.
Avec le nombre de vieux  retraités qui arrivent « sur le marché » (il est bien question d’un commerce !), l’Etat ne peut plus gérer les enterrements, d’autant plus que les pompes funèbres ont, les unes après les autres, fait faillite pour non paiement de leurs services (surtout dans les nouveaux Länder).
Les services sociaux prennent en charge les frais mais les remboursent trop tardivement, de sorte que les pompes funèbres sont en faillite.
Soutenu par les autorités du Ministère de la famille au niveau du Land qui gère les « Jugendamt », ce centre de recyclage est une chance.
Il donne du travail et permet de trouver une solution à court terme à une situation difficile à gérer, au mépris de la dimension humaine.

Une catastrophe humaine et humanitaire a lieu actuellement en Allemagne.
Dernièrement la police a trouvé des cadavres stockés dans un ancien magasin discount du Land de Brandenbourg dans des chambres réfrigérées construites à cet effet, tant l’infrastructure pour la gestion humaine de la mort a disparu.

Les services sociaux avec les « Jugendämter », les organisations de la jeunesse et des familles, retirent chaque année davantage d’enfants aux parents allemands (344 enfants par jour pour 2014).
En 2015, les  retraits d’enfants de la garde parentale  en Bavière seule,  ont augmenté de 50 % .
Un parent dénonçant les cours sur le « Gender » à l’école et refusant que ses enfants y participent, verra débarquer le « Jugendamt » chez lui pour lui prendre ses enfants.
Il en est  de même, sur dénonciation par les enseignants ou même par les médecins, quand les enfants ont des parents chômeurs.
Si l’enfant porte trop souvent les mêmes vêtements ou des vêtements troués,  si le casse-croûte paraît trop maigre (les enfants déjeunent ensemble à la maternelle et à l’école le matin dans la classe),  le Jugendamt intervient sur signalement de l’enseignant.
Très souvent les parents se trouvent nez à nez avec 3 agents du « Jugendamt » à la maternelle où à l’école en train de prendre leur enfant.
Les parents n’ont même pas le temps de rien lui dire.
Ces actions violentes précipitent leur déchéance sociale de parents dans l’impossibilité de retrouver des forces pour travailler.
De nombreux cas de parents qui ont un travail mais critiquent le système ont aussi la visite du « Jugendamt » et de leurs agents, souvent des femmes.
Ce n’est pas pour rien si le journaliste « Udo Ulfkotte » expliquait dans un entretien :

« Je n’ai rien à craindre. Je n’ai pas d’enfants… »

La Ministre du Travail fédéral a déclaré tout récemment que les migrants rentrés en Allemagne ne vont pas trouver d’emploi car ils ne parlent pas la langue allemande, une langue difficile qui nécessite un certain temps d’apprentissage.
De plus, ils sont analphabètes ce qui nuit à l’apprentissage de la langue et ne possèdent pas, dans la grande majorité des cas, une formation professionnelle.

« Ces réfugiés, 1 million, vont toucher « Hartz 4 ! » »,

a déclaré la Ministre .

Inutile de dire que les citoyens allemands sont sur le point de laisser exploser leur colère et de voter pour un parti politique qui va les protéger !

Nous arrivons à la fin de l’existence des « Grünen » et des lignes politiques suivies par la « CDU » et du « SPD ».
Le fait que l’Etat expulse des citoyens allemands de leurs maisons et appartements pour y mettre les réfugiés, alors que les pauvres  n’obtiennent pas toute cette logistique, participe à l’augmentation de la violence populaire.

Plainte pour
organisations criminelles.

Dans une conférence de presse donné le vendredi 9 octobre, « Alexander Gauland », le vice-président de l’’AfD’, responsable de l’’AfD’ pour le Land de Brandenbourg, accuse Angela Merkel d’avoir servi de  passeur pour les immigrés illégaux.

« Merkel viole constamment la loi !
Elle l’enfreint déjà sur la question de l’Europe.
Dans ce pays, si vous roulez trop vite, on vous retire votre permis de conduire mais quand vous enfreignez les lois, c’est de l’aide humanitaire et un droit de l’Etat.
Nous avons décidé de faire un dépôt de plainte au pénal contre Merkel pour violation du paragraphe 96 alinéa 1 numéro 1 B du droit de l’immigration
Merkel a décidé d’agir sans respecter le droit et les lois…
et elle a déclaré dans un entretien vouloir répéter de telles actions…
Un étranger en Allemagne doit avoir un passeport valide et un visa…
Ces illégaux n’avaient ni passeport ni de visa…
Angela Merkel a donc participé à une organisation criminelle de passeurs… ce qui est puni par le paragraphe 96 du droit sur l’immigration par 5 ans de prison ou une amende…
Nous voulons vérifier si le droit existe encore en Allemagne et  si un procureur  entame la procédure…que nous avons envoyée aujourd’hui ! »,

a déclaré « Alexander Gauland » devant la presse, en brandissant la plainte envoyée au procureur ce vendredi 9 octobre .

La présidente de l’’AfD’, « Frauke Petry », exige le contrôle aux frontières et refuse les individus sans visa. En outre, « Frauke Petry » demande d’annuler le droit aux migrants de faire venir les membres de leur famille en Allemagne par le regroupement familial.

« Pour chaque réfugié, ce sont 8 membres de la famille qui vont venir »,

a dénoncé un autre responsable politique de l’’AfD’.
L’’AfD’ et « Pediga » parlent d’une même voix.
Une nouvelle formation politique forte existe en Allemagne pour retirer le pouvoir à « Die Mutter » et prendre la direction du pays.
Avec les « Pegida » qui ne cessent de grossir, d’autres mouvements parallèles viennent d’être lancés pour occuper de manière démocratique les rues :
« www.wirsinddeutschland-plauen.de », « nous sommes l’Allemagne », un slogan qui fait suite à « nous sommes le peuple ! »
Pour refuser les illégaux et pour les renvoyer dans leurs pays.

De la Bavière, la « CSU » avec « Seehofer », celui qui soutient « Orban », a décidé de déposer une plainte contre l’instance fédérale de mise en danger de la stabilité et de la sécurité des Länder.
« Seehofer » menace de renvoyer par la force les illégaux en Autriche  et déclare agir dans ce sens pour sauver son Land.

Le pouvoir politique identitaire est revenu en force en Allemagne chez les élites politiques et devrait pouvoir compter sur la base du peuple pour changer, par des élections, la politique allemande.
Avec l’action du parti « AfD », nous avons la preuve de la soumission de nos responsables politiques, ainsi qu’en France, pour détruire nos identités.

Olivier Renault

http://ripostelaique.com/  du 11/10/2015

Elections Biélorusses Sans Visiteurs !

Bielorussie

 Alexandre Loukachenko

Des Ukrainiens armés refoulés à la frontière biélorusse juste avant la présidentielle !

Les gardes-frontières biélorusses ont empêché un groupe de près de 200 Ukrainiens, dont certains étaient armés, de pénétrer dans le pays, rapportent les médias locaux.

Selon la chaîne de télévision « Belarus 1″, deux centaines de ressortissants ukrainiens ont tenté d’entrer en Biélorussie à la veille de l’élection présidentielle en violation de la législation locale.
Certains des intéressés étaient vêtus de camouflage et armés de battes et de pistolets traumatiques.
La chaîne affirme également que plusieurs d’entre eux étaient visés par un mandat d’arrêt international.

Les interpellés n’ont pas pu expliquer les motifs de leur visite en Biélorussie, indiquent les médias.

La présidentielle biélorusse se déroule ce dimanche 11 octobre.

Le chef d’Etat sortant « Alexandre Loukachenko » qui dirige le pays depuis 1994 est donné grand favori du scrutin.

Source : http://fr.sputniknews.com/ du 11/10/2015

civilwarineurope

du 11/10/2015

« Svetlana Alexievitch » aura reçu son prix Nobel, mais il y avait bien une idée de coup d’état derrière ces manigances mondialistes.
Les Etats-Unis…et leurs caniches, ne peuvent-il foutre la paix à notre vieux monde et s’occuper de ses affaires internes les plus pressantes ?
Les noirs défilent en ce moment à Washington, nos médias n’en parlent pas, bien sur !
« Nique la France » repasse en jugement car ils avaient été tous relaxés !
La France représentée par qui ? Normal 1er, ses ministres et les « représentants » (si peu) du peuple) !
Cela leur plaît peut-être, mais aux Français, il faudrait leur demander…c’est loin d’être certain !
Bien sur, les médias n’en parlent pas, à dix jours d’un appel pour une insulte aussi grave.
Et l’Allemagne avec son boulet Wolkswagen bien vite étouffé chez nos médias, mais toujours dans les dossiers des entreprises.
L’Espagne avec la Catalogne, ce ne sont que des exemples, nos nations ont tant à faire chez elles !
Ricains, lâchez-nous la grappe !
Nous ne vous devons rien !

NIQUER Les Gouvernants Français ?

mahomet-etoile-2x3 (1)

Procès Nique la France ?

Ce procès est d’une extrême importance.

Il montre clairement le nécessaire ARBITRAIRE du juge en la matière puisque la loi se fonde sur le concept de « race » sans définir la «race».

nique-la-france

 

 

La loi adopte clairement une classification « raciste » de la population pour pouvoir poursuivre.

En effet, nier la « race » serait invalider les fondements de la loi elle même.
Tous les prévenus seraient relaxés !

Le législateur laisse, abusivement et illégalement, à la jurisprudence le soin de définir les « races ».
La 17e chambre donne les critères de la notion de « race » :

« la loi, l’histoire, la biologie, la sociologie».

«Le Français de souche» n’existerait pas dans la loi, admettons.
Ni dans la biologie, admettons aussi.

Mais sur le plan de l’histoire et de la sociologie !?

Manifestement il y a erreur de la part du tribunal.

A moins de conclure que pour le tribunal les critères sont cumulatifs.
Si les critères sont cumulatifs, personne ne pourra plus être poursuivi sur la base de la « race » parce que la loi sera toujours le critère manquant.
Celle ci ne définissant pas la « race ».

CQFD

La 17e chambre déclare que :

«les Français blancs dits de souche ne constituent pas un groupe de personnes» au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse ».

Qu’est-ce qu’un groupe au sens de cette loi ?

Il s’agit d’une communauté c’est-à-dire d’un ensemble d’individus unis par la religion par exemple les musulmans OU par une ethnie commune par exemple les Bretons, ou par un intérêt commun par exemple une société commerciale, une association.
Là aussi, il y a problème puisque la République Française ne connaît aucune communauté !

Le Procureur, suivi par le tribunal, est sous la dépendance du gouvernement.
Dès lors, il a une double casquette, celle du juriste et celle du politicien.
A travers son procureur le gouvernement se prononce contre « les Français de souche » qui ne seraient ni une communauté ni une race par contre les « Français allogènes » qui bénéficient de cette loi SPECIALEMENT faite pour eux, sont une communauté et une race !
Cherchez l’erreur là aussi !

Au point de vue du droit, cette législation contre la discrimination raciale, qu’on le veuille ou non, est anticonstitutionnelle puisqu’elle limite la liberté d’expression.
Mieux vaut aucune loi qu’une mauvaise loi.

La loi contre le racisme est « schizophrénique ».
Elle veut poursuivre une chose et son contraire.
Son but est essentiellement politique :
Détruire la Nation.
Pourquoi ?
Pour l’argent, pardi !

La corruption est partout et la morale nulle part.

Dans le football le Qatar achète sa coupe du monde, personne n’est poursuivi…
Dans l’industrie automobile les Allemands trichent, nos politiciens, bien que la loi ait été violée, n’oublient pas de nous rappeler que 50 % des Volkswagens sont fabriquées en France…
Certains de nos ministres se promènent avec des valises pleines de billets pour acheter du chocolat en Suisse ou volent le fisc mais ce n’est pas de leur faute, l’argent ayant été si durement gagné, ou, ils sont malades, atteints de phobie administrative…
Les hommes se vendent pour une simple promotion et même une simple promesse…
Alors vendre la France à des étrangers !
D’ailleurs, pour se défendre, ils ont un argument imparable :
La France n’est pas à vendre !

Ils ne meurent pas de cette épidémie de subornation mais TOUS sont frappés.

Ce qui m’inquiète c’est l’agent infectieux.
Qui est le suborneur ?
A l’évidence et selon la 17 chambre il n’est pas Français de souche.

L’essentiel pour ces gens là c’est que l’argent coule dans leur intérêt de classe.

Cette classe se voit elle comme une race ou comme une communauté ?
Je ne sais pas.
Une certitude toutefois :
Elle est issue d’une même « Origine » sociale et la critiquer nous expose non seulement à la vindicte médiatique lancée par quelques plumitifs, chiens de garde à gros collier, aboyant ou se couchant au sifflet des Maîtres en échange d’une gamelle bien garnie, mais aussi à l’application de la loi puisque la communauté d’intérêts constitue au moins un groupe au sens de la 17 ° chambre.

Il faut en finir avec ces politiciens pollués et cette classe dirigeante obscène.
Les armes nous les avons :
La démocratie nous les donne.
Chaque bulletin de vote pour un souverainiste « karchérise » la classe dirigeante.
Le souverainisme national ( le souverainisme européen cher à Mr Hollande je n’ai pas compris ce que c’était) c’est l’antidote au poison de la mondialisation.

Aux urnes citoyens !
Votez souverainiste.

Villeneuve pour « Résistance républicaine »

Le blog de Christine Tasin  du 11/10/10/2015

Cette harpie « nique » bien la France et non pas les Français ?
Comment se fait-il que son plus haut dignitaire la laisse insulter sans réagir, ni même songer qu’il soit visé ?
Et toujours son sourire béat !

Notre Vice-Chancelier Présidentiel !

hollandus-merkela-4x3 (1)

Merkel et Hollande

Quand elle pulvérise Hollande et Merkel, « Marine » me rend fier de la France !

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen au Parlement Européen.

Je l’avoue, j’avais la chair de poule quand j’ai entendu « Marine Le Pen », pendant plus de quatre minutes, dire leur fait à la chancelière allemande et au caniche qui nous sert de président de la République.

Ils avaient l’air tout piteux, tous les deux, pendant le terrible réquisitoire de la présidente du Front national, qui, en peu de temps, a réussi le tour de force de tout dire.

Celui qui fut appelé le vice-chancelier de l’Allemagne paraissait avoir honte, devant sa maîtresse, et se sentait obligé d’essayer de punir l’arrogante.

Mais il est tellement mauvais !
Ce bon à rien n’a pu que bredouiller à « Nigel Farage » que ce n’était pas bien de vouloir sortir de l’Europe.
Pour un peu il lui aurait reproché de vouloir quitter l’euro, sachant que les Anglais sont encore à la livre !

Et bien évidemment, il a fait le coup des heures les plus sombres de l’Histoire à « Marine », osant lui reprocher de vouloir sortir de la démocratie.
Quand on a bafoué le vote des Français, il y a dix ans, avec la complicité de SarkÖzy, il faut oser !

Rappelons tout de même les grandes lignes du discours de Marine.
Elle a d’abord fait remarquer au « Guignol de l’Elysée » qu’il ne se comportait pas en président, et que, quand il affirmait que la souveraineté c’était le déclinisme, il violait la constitution de la France.

Elle lui a marché dessus en lui faisant remarquer qu’il avait applaudi Merkel quand, de manière irresponsable, elle avait donné son accord pour la venue de 800.000 migrants, et que, deux jours plus tard, il applaudissait encore sa volte-face quand elle décidait de fermer la frontière allemande.

Elle l’a piétiné (je suspecte Hollande, dans l’intimité, d’aimer cela) en lui reprochant sa soumission à Berlin, Bruxelles et Washington.

Elle lui a reproché d’être incapable de défendre les Français face à l’invasion migratoire et de ne pas mettre en avant l’identité de notre pays.

Elle lui a mis dans les gencives qu’il paraissait, avec sa chancelière, en séance de rattrapage, alors que leur Europe s’effondre.
Ils n’ont qu’une obsession, sauver l’euro, quitte à couler les économies des pays du Sud.

Elle parlait sous les hurlements des députés de l’UMPS, de ceux des Républicains, mais aussi des libéraux immigrationnistes qui veulent en finir avec les Etats-Nations.

« Marine », de manière superbe, s’est présentée comme l’anti-Merkel.
Elle a défendu l’Europe des peuples, des nations, de la liberté retrouvée, contre la dictature de Bruxelles, aux ordres des seuls Allemands, vassalisés aux Etats-Unis.

Pas étonnant que cela soit les islamo-collabos contre le centriste « Lagarde » qui ait le plus aboyé, dans les médias, contre la partition de la présidente du FN.

Moi qui ai milité des années chez Mélenchon, je me disais que jamais Jean-Luc ne serait capable d’un tel discours, tout simplement parce qu’il est immigrationniste et européiste, et donc incapable de rentrer dans le chou de Merkel-Hollande comme « Marine » l’a fait.
Mélenchon, c’est Tsipras, que de la gueule, mais au pied du mur, il n’y a plus personne.

Marine a une cohérence toute autre, et, pendant 4 minutes, elle m’a rendu fier d’être Français.
Je ferai tout pour qu’elle soit Présidente en 2017.

Joël Locin

http://ripostelaique.com/  du 10/10/2015

Les Races Humaines N’Existent Pas??

mulier

Que de billevesées
peut-on écrire!

La plus courante est : les races humaines n’existent pas. Tiens donc ! Elles existeraient chez les chats, les chiens, les chevaux, mais pas chez les hommes ? Alors sur quoi se base le gouvernement américain pour les fameux quotas, on se le demande ! Ensuite vient : les races pures n’existent plus car il y a eu trop de brassages. Là nous avons une double confusion: -D’une part ces détracteurs veulent parler de races originelles, et là encore ils sont dans l’erreur : la majorité des espèces féline et canine est composée de “chats de gouttière” et de “bâtards”, ce qui n’empêche que des races bien précises, et nombreuses, existent en parallèle. Quant à la notion de race pure, elle désigne une race stabilisée qui peut avoir été composée par métissage de deux ou plusieurs races déjà existantes, puis sélection des descendants. Chaque année les éleveurs créent de nouvelles races de cette façon. -Et pour finir, le plus stupide : Il n’y a qu’une seule race, la race humaine . Les abrutis qui se gargarisent de cette formule devraient revoir leur biologie : Le terme de race est une notion taxinomique, il s’agit de la subdivision d’une espèce vivante. Une espèce rassemble des individus interféconds et qui ont une descendance pouvant elle aussi donner une descendance. Donc je le répète , parler de “race humaine” équivaudrait à prétendre qu’il existe une ou plusieurs autres races non-humaines avec lesquelles nous sommes susceptibles de nous reproduire!!! Les analyses ADN montrent ainsi que l’espèce humaine partage le même patrimoine génétique à 99,8 % . Mais elle possède déjà un peu plus de 98,6 % de son génome en commun avec les chimpanzés ! Pourtant nous en sommes bien différents, non? Le terme de race est une notion taxinomique, il s’agit de la subdivision de l’espèce vivante, laquelle est elle-même ramification du genre. Exemple : -Le genre Canis ( les canidés) comprend quatre espèces : le chien ( canis familiaris ) , le loup ( canis lupus) , le renard ( canis vulpes ) et le chacal ( canis aureus). -Le genre Felis ( les félidés ) comprends cinq espèces, le chat ( félis catus ) , le lion (félis leo) , le tigre ( félis tigris ) , le jaguar ( félis ornas ) et le léopard ( félis pardus) . Certaines de ces espèces sont à leur tour subdivisées en races . Les races sont interfécondes , les espèces non . Et ainsi de suite, y compris bien entendu pour l’homme ! Son représentant actuel — c’est-à-dire nous tous — est le seul constituant actuel du genre « Homo », les autres espèces, une quinzaine en l’état actuel des connaissances paléoanthropologiques, sont éteintes. « Homo sapiens » est une espèce et non une race . Le terme de “race humaine” est donc un contre-sens nomenclatural, il est aussi absurde que de parler de “race féline” ou de “race canine” . Des individus d’une espèce différente ne sont pas hybridables ( hormis de rares cas comme le loup avec certains chiens ), ou donnent des hybrides stériles ( exemple : le mulet ). Une espèce rassemblant des individus interféconds** et qui ont une descendance pouvant elle aussi donner une descendance , le terme “race humaine” équivaudrait à prétendre qu’il existe une ou plusieurs autres races non-humaines avec lesquelles nous sommes susceptibles de nous reproduire!!! Comme toute espèce, « Homo sapiens » est divisé en races. Trois grand’races, elles-mêmes ramifiées en races-types.

Différences morphologiques :

Race blanche : leucodermes Race jaune : xanthodermes Race noire : mélanodermes Les cheveux constituent aussi un caractère important : souples chez les Blancs, raides chez les Jaunes et crépus chez les Noirs , leur section est également plus ou moins ovalaire : le quotient de plus petit diamètre et du plus grand donne 40 à 60 chez les Noirs, 60 à 80 chez les Blancs et 80 à 100 chez les Jaunes.

Différences physiologiques :

-Le muscle petit palmaire ( muscle fléchisseur de la main et du poignet) fait défaut à 19% des Blancs mais seulement 5% des Noirs, qui présentent également une longueur importante de l’appendice iléo-caecal ( appendice du gros intestin ) ainsi qu’un nombre beaucoup plus grand de glandes sudoripares. -La pression artérielle est plus basse chez les Jaunes que chez les Blancs. -La rate est plus petite chez les Noirs ( 86-115g ) que chez les Blancs ( 130-140g ) . -La sensibilité olfactive des Indonésiens est de 2 à 3 fois plus vive que chez les Blancs, mais ces derniers ont le sens gustatif plus développé. -L’urine des Jaunes a une composition différente de celles des Blancs, elle comporte une quantité d’azote plus faible ( 6 à 12g/jour contre 15 à 18g ). Le temps de gestation des femmes mélanodermes est inférieur à celui des femmes leucodermes: (http://dumas.ccsd.cnrs.fr /docs/00/62/39/29/PDF/memoire_esfbaudelocque_sackett.pdf). La croissance n’est pas semblable d’une race à l’autre : chez les Blancs, elle est surtout rapide de 7 à 12 ans, chez les Jaunes, de la naissance à 7 ans, puis à nouveau entre 12 et 15. Les modalités de la croissance partielle varient également, durant la première enfance ce sont surtout les membres inférieurs qui croissent chez les Noirs, et le tronc chez les Blancs. Les nouveaux-nés Blancs sont plus lourds que les Noirs et les Jaunes. Les prémolaires apparaissent plus précocement chez les Blancs que chez les Noirs, alors que c’est l’inverse pour les incisives et les canines. Les proportions des groupes sanguins ne sont pas non plus identiques d’une race à l’autre : Les Indiens d’Amérique, les Philippins, les Esquimaux appartiennent en grande majorité au groupe O, et très peu aux trois autres. Les Européens occidentaux, par contre, comptent une grande proportion d’individus A, mais en ont peu de B. Le type le plus riche en individus B englobe, les Hindous, les Chinois du nord, les Mandchous et les Tziganes. En Europe, le rhésus négatif est possédé par à peu près 85% de la population blanche, mais seulement 5 à 10% en Afrique du nord et au Moyen-Orient, moins de 1% chez les Noirs d’Afrique, et n’existe pas chez les Jaunes.

Différences psychiques :

Le métabolisme de base (MB) correspond aux besoins énergétiques “incompressibles” de l’organisme c’est-à-dire la dépense d’énergie minimum permettant à l’organisme de survivre. Au repos, l’organisme consomme de l’énergie pour maintenir en activité ses fonctions (cœur, cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps), avec des réactions biochimiques . Il dépend de la taille, du poids, de l’âge, du sexe et de l’activité thyroïdienne et est , pour des sujets de taille, âge et poids identique, différent selon les races*. Ces différences doivent êtres mises en rapport avec l’insuffisance thyroïdienne des Mongols, qui fait baisser le métabolisme basal ou au contraire l’hyperthyroïdisme des Mayas, qui le fait croître. La thyroïde ou glande thyroïde est la plus volumineuse des glandes endocrines (sécrétant des hormones) chez l’être humain, or les glandes endocrines, selon le taux de leurs sécrétions, entraînent des modifications de l’équilibre psychologique. Les glandes endocrines présentent donc d’importantes variations raciales, mais pas seulement elles : Le niveau d’activité des glandes surrénales est plus faible chez les Noirs que chez les Blancs, ce qui se traduit par une  augmentation de la teneur du plasma sanguin en  potassium, mais par une diminution en chlore et en sodium. Or ces glandes surrénales favorisent le dynamisme général et augmentent la résistance aux agents perturbateurs extérieurs : Il est donc naturel que les races en possédant le niveau d’activité le plus élévé aient une concentration supérieure sur leurs projets, et donc évoluent mieux que les autres. Une supériorité glandulaire héréditaire donne à la race qui la possède une supériorité évolutive sur les autres races. Ces quelques notions relèvent de la biotypologie , une science cherchant à définir la personnalité humaine par l’ensemble de ses aspects : morphologique, physiologique et psychique. Il n’est ici pas plus question de hiérarchiser les races humaines que celles de chats, ou de chevaux,  mais de définir le style d’expression des potentialités de chacune, leur diversité étant un don de la Nature que nous devons préserver à tous prix car reconnaître les différences entre races est une simple question de respect du psychisme de chacune : On ne fait pas courir le tiercé aux percherons pas plus qu’on n’attelle les « pur-sang » à une charrue, et tout le monde s’accorde à reconnaître que le chat siamois a plus de caractère que le chat persan. * celui des Mayas du Yucatan est de 5 à 8% plus élevé que celui des Blancs, et chez les Négrilles cette supériorié est de 50%; le métabolisme basal des Blancs est supérieur à celui des Australiens (20%), des Chinois et des Philippins. ** sauf impossibilité morphologique : ainsi, un chien Saint-Bernard ne pourra saillir une chienne Chihuahua, et si on recourt à l’insémination artificielle, on encourt le risque que la gestation distende la femelle jusqu’à éventration.

Le processus de formation des races humaines.

Lors de la dernière grande glaciation de l’ère quaternaire, de -120 000 à -10 000, les glaciers rendirent impraticables les chaînes de montagnes qu’ils recouvraient en formant de gigantesques barrières qui divisèrent le monde en trois zones distinctes : Les masses glaciaires de l’Himalaya, continuées à l’Ouest par celles du Caucase et de l’Iran, isolèrent le Sud. Se greffant sur elles au Pamir, les glaciers de l’Altaï, prolongés par ceux dominant le lac Baïkal, coupèrent la région Nord en une partie orientale (correspondant aux actuelles Chine et Mandchourie) et une occidentale correspondant à la Sibérie d’aujourd’hui. En Europe, tout le Nord du continent était recouvert d’une calotte de glace de la Scandinavie à l’Allemagne, les glaciers des Alpes s’étendant jusqu’au Sud de la Bavière et à la région lyonnaise, etc… L’isolement de ces trois zones et de leurs populations d’hominiens permit la formation des trois grand’races : – au Sud de la barrière irano-himalayenne des êtres à cheveux laineux ou crêpus, peau foncée et nez large, ancêtres des races noires : les Sud-Hominiens. – au Nord de cette même barrière et à l’Est de celle de l’Altaï, des individus à cheveux raides et épidermes jaunâtres, ancêtres des races mongoles et assimilées : les Est-Hominiens. – au Nord de la barrière mais cette fois à l’Ouest de l’Altaï, des hommes aux cheveux ondulés, à la peau claire et au nez étroit, les précurseurs des races blanches : les Ouest-Hominiens. C’est l’essaimage de tous ces groupes dans les seules directions alors disponibles qui ont donné les races humaines que nous connaissons actuellement. Or, si les premières manifestations de l’art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui-ci ne prit une réelle ampleur qu’au début du Paléolithique supérieur (-30 000 à -12 000)  date à laquelle les races étaient strictement dissociées : chacune a donc créé sa propre culture et évolué indépendamment des autres, fixant ainsi des différences non seulement physiologiques, mais aussi psychiques et culturelles. Cette séparation multimillénaire infirme totalement la thèse monogéniste (s’accordant avec le récit biblique de la Création) selon laquelle tous les types humains ont la même origine, et confirme au contraire que les races humaines actuelles descendent de plusieurs couples. Seul le polygénisme, système anthropologique soutenant que les différents types humains ont des origines différentes, est donc historiquement recevable.

Réfutation d’un important argument antiraciste.

Les antiracistes prennent acte de la découverte scientifique des haplogroupes pour prétendre que les races humaines inexistent : Des recherches effectuées sur les ADN mitochondriaux et sur l’évolution du chromosome Y ayant permis de retracer l’arbre généalogique de l’humanité en suivant tant le lignage maternel que paternel, il en résulta que la population masculine mondiale se divisait en 26 lignées (haplogroupes) héritières d’un ancêtre commun et la population féminine en 33, également héritières d’une ancêtre commune. Et dans ces haplogroupes respectifs on trouve, en effet, des personnes de toutes couleurs, taille et physionomie. « Voila donc la preuve » braient alors les antiracistes dans leur arrogante fatuité « que les races humaines n’existent pas« … or le classement par haplogroupes est d’une grande absurdité, et ce pour plusieurs raisons. … le dauphin est un mammifère, biologiquement plus proche de nous que des poissons avec qui il partage pourtant son habitat et son allure générale. Une étude de son ADN montrerait donc qu’il partage avec nous un fort lointain ancêtre commun, et pourtant il ressemble plus à un piscidé, avec lequel il n’en a point,  qu’à un hominidé – tout comme deux humains d’un même haplogroupe peuvent paraître fort dissemblables, et deux personnes d’aspect très similaires appartenir à des haplogroupes bien distincts. Mais en quoi cela infirme t-il le fait qu’il y a plusieurs races de dauphins, dont les caractéristiques se transmettent des ascendants aux descendants ? En rien. Il y a de par le monde des gauchers, des diabétiques, des hypocondriaques, etc… de toutes tailles, corpulences et couleurs. Certaines affections, mentales ou physiologiques, sont même héréditaires, et les mêmes traitements médicaux s’avèrent efficaces sur chaque patient sans distinction de race ou d’ethnie. A t-on jamais pour cela classé l’humanité par gauchers, dépressifs ou hyperactifs ? Non. Et pourquoi? Parce que les civilisations ont été créees par des races biologiques ou historiques,  et non par des collectivités de daltoniens, d’atrabilaires, de sourds-muets ou… de gens partageant le même haplogroupe! Et enfin, si vraiment il n’y avait pas de races, statistiquement un couple de personne de même race ne devrait mettre au monde un bébé de la sienne qu’une fois sur trois environ… or depuis que l’humanité existe, à une écrasante majorité des Noirs font de petits Noirs, les Asiatiques de petits Asiatiques et les Blancs de petits Blancs !

Répartition des races-types de par le vaste monde.

La biotypologie est une science cherchant à définir la personnalité humaine par l’ensemble de ses aspects: morphologique, physiologique et psychique. L’indice céphalique est le rapport entre la largeur maximale et la longueur maximale du crâne humain mesurées dans le plan horizontal : largeurx100 / longueur.

* IC < 75 : dolichocéphale * 75 < IC < 80 : mésocéphale ou mésaticéphale * IC > 80 : brachycéphale

Races-types de la grand’race jaune

La grand’race “jaune” occupe l’Asie Orientale et toute l’Amérique ainsi que de nombreux archipels du Pacifique.

Elle se subdivise en huit races-types :

- la race nord-mongole : Bouriates, Yakoutes, Toungouses, Samoyèdes, Kalmouks – taille assez petite, crâne brachycéphale ( indice céphalique 85/87 )< - la race centro-mongole : Coréens, Tibétains, Birmans et une grande partie des Chinois – un peu plus grande que la précédente, avec crâne mésocéphale ( indice céphalique 78 ) - la race sud-mongole : Chine méridionale, Japon, Tibet et Indochine – indice céphalique 80/84 - la race paléosibérienne ou ouralienne : Europe Orientale aux Sibéries Orientales et Occidentales – petite, crâne mésocéphale, caractères xanthodermes moins marqués que les trois précédentes. - la race eskimo : Amérique Arctique , Alaska ,Groenland – crâne dolicho- ou mésocéphale , mâchoires fortes, très petites extrémités , taille faible. - la race amérindienne : Indiens d’Amérique de la Terre de Feu au Canada – pilosité réduite, cheveux épais, divisée en six sous-races :

 * nord-atlantique ( indice céphalique 78/80 ) Sioux Iroquois, Mohicans, Natchez

 * nord-pacifique ( indice céphalique 84/87 ) Tlinkit, Shus-wap, Chinook des Montagnes Rocheuses

 * sud-atlantique ( indice céphalique 80/82 ) Indiens d’Amazonie.

 * sud-pacifique ( indice céphalique 82/88 ) du Mexique à la Patagonie, descendants des Aztèques, des Mayas et des Quichuas

  * pampéenne ( indice céphalique 85 ) Patagons

 * fuégienne ou paléo-amérindienne ( indice céphalique 76/77 ) front bas et léger prognathisme. - la race indonésienne : Indochine et Indonésie – petite taille, mésocéphale, cheveux ondulés, yeux peu bridés et nez aplati - la race polynésienne : Îles du Pacifique, de Hawaï à la Nouvelle-Zélande et l’Île de Pâques en passant par Tahiti – grande taille, peau brunâtre, visage ovale, crâne brachycéphale ( indice céphalique 83/84 sauf à l’Île de Pâques où il est de 74 )

Races-types de la grand’race noire

La grand’race noire est principalement divisée en sept races-types, dont quatre en Afrique. - la mélano-africaine : ( Afrique tropicale) grande, épaules larges, bassin étroit, nez épaté : Bantous, Cafres, Zoulous. - l’éthiopienne : ( race stabilisée après un très ancien métissage entre Noirs et Méditérrannéens ) absence de prognathisme, nez droit, cheveux frisés ou ondulés, peau brune : Abyssins, Somalis, Masaïs, Peuls. - la négrille : ( pygmées) membres inférieurs courts, pilosité assez forte, mésocéphale ( indice céphalique 78/79 ) Cameroun, Gabon, Congo - la khoisan : ( Afrique méridionale ), faible taille, crâne petit, femmes stéatopyges ( = gros cul proéminent ). Boschimans, Hottentots - la mélano-indoue : ( Inde méridionale, Ceylan ) cheveux bouclés, prognathisme très réduit, taille faible. - la négrito : Pygmées asiatiques Philippines , Malaisie, Îles Andaman , brachycéphale ( IC 79-83 ) , le membre inférieur n’est pas court comme celui des négrilles, le pied est tourné vers l’intérieur. - la mélanésienne : Noirs d’Océanie, comprenant les Canaques de Nouvelle-Calédonie, les Papous de Nouvelle-Guinée, les habitants des îles Fidji : cheveux très abondants, arcades souriclières très proéminentes, crâne très allongé, front fuyant.

Races-types de la grand’race blanche :

-Aïnou : îles Hokkaidô ( nord du Japon) et Sakkaline (au-dessus, russe) petite taille, trapue, mésocéphale, descendants d’une population blanche ayant jadis peuplée la Sibérie. -Alpine : Corps trapu , cheveux brun, nez court, brachycéphale – Irlande -> Bretagne -> Massif Central français -> Ukraine -Anatolienne : Turquie, Arménie, Kurdistan, Liban, Syrie – brachycéphale , nez très long à racine remontant jusqu’au front, grandes oreilles – Kurdes et Juifs “askenazes”. -Dinarique : Brachycéphale, occiput plat , forte pilosité – de la Savoie et du Tyrol à l’Albanie et jusqu’en Arménie. -Est-baltique : Brachycépahle, peau très claire, pommettes proéminentes – Russie d’Europe, Pologne, Lituanie, Lettonie, Estonie, Finlande. -Indo-afghane : de l’Iran au Pendjab, peau plutôt claire, taille haute, cheveux ondulés ( Afghanistan, Pakistan ) les Tziganes en sont une descendance émigrée en Europe. -Lapone : Corps trapu , cheveux lisses, face plate, brachycéphale – nord de la Scandinavie. -Nordique : Grande taille, cheveux clairs, yeux bleus ou gris, dolicocéphale – nord de l’Europe, de la Flandre à la Scandinavie, Grande-Bretagne. -Méditerranéenne : peau assez pigmentée, cheveux noirs et ondulés, nez droit saillant, dolichocéphale. -Sud-orientale : peau mate, Sémites = Arabes du Proche-Orient et Juifs “sépharades”. -Touranienne : répartie de la mer Caspienne à l’ Altaï ( Turkmènes, Kirghiz, Usbek et Tadjik) Kazakhstan, Turkménistan, Ouzbékistan.

Conclusion

De par sa localisation, la race méditerranéenne a été amenée à souvent se métisser, qui avec les populations noires d’Afrique, qui avec l’envahisseur oriental … souci que n’a pas eu la race nordique, isolée pendant les millénaires de sa formation ! Pour comprendre pourquoi, un peu d’histoire … ou, plutôt , de préhistoire : Il y a 40.000 ans, deux races d’’Homo sapiens’ peuplaient l’Europe habitable et l’Afrique du Nord : l’homme de « Laugerie-Chancelade » et l’homme de « Cro-Magnon » – respectivement « Homo priscus » et« Homo spelaeus » d’après « Vacher de Lapouge » (http://www.contreculture.org/AT_VacherdeLapouge.html)  . Ils étaient tous deux dolicocéphales , clairs de peau avec les yeux et le poil noir, mais Cro-Magnon est plus grand et élancé, moins massif que Laugerie-Chancelade . Etroitement apparentées, ces deux races vont être séparées après -18.000 , lorsque s’ouvre, en Amérique , le détroit de Floride : le Gulf Stream, qui allait buter sur les côtes de l’actuel Sahara et dont les vapeurs tièdes s’y déversaient pour y entretenir une luxuriante végétation et des fleuves abondants , s’en va désormais vers le nord de l’Europe. Un dégel s’ensuit, une partie de la faune d’alors — mammouths , rhinocéros laineux, félins à dents de sabre — s’éteint, mais les rennes, gibier principal de ces hommes , remontent vers le nord . « Homo priscus » va rester sur place, en Europe comme en Afrique du Nord, et pour s’adapter à ces nouvelles conditions de vie va devenir petit à petit l’« Homo méditerranensis » , le petit dolicocéphale gracile et brun qui peuplera la péninsule ibérique, les Baléares , la moitié sud de l’Italie , la Sardaigne, la Corse … la race méditerranéenne . Mais « Homo spelaeus » va suivre les rennes et remonter vers le septentrion. Or, en ce temps-là, les côtes y sont bien différentes de maintenant : l’énorme calotte polaire qui avance sur l’Amérique et la Sibérie a soustrait une telle masse d’eau aux océans que le niveau d’eau planétaire a baissé de plusieurs dizaines de mètres . Il s’en suit que , là où se trouve actuellement la glaciale mer du Nord, se trouve une immense plaine alluviale marécageuse , directement exposée au Gulf Stream et largement ouverte au vent du nord. Il n’y gèle ni neige donc jamais, mais n’y fait jamais chaud non plus ; le ciel y est perpétuellement couvert , et le sol constamment humide est couvert de vastes prairies où paissent de nombreux herbivores, tandis que le gibier d’eau prolifère dans les marais . L’homme de Cro-magnon va donc s’y installer . Du fait des conditions climatiques, au cours des millénaires sa peau va se dépigmenter, ses yeux claircir, et son caractère adopter la froide énergie qui caractérise la race nordique . Ce n’est que vers -4.500 que, la fonte des glaciers relevant le niveau des eaux, il commencera ses migrations vers la vallée de l’Indus pour y fonder les prestigieuses civilisations que l’on sait.

Brigid Trismegiste et Yoo Mee Shin pour « sororite-aryenne.com »

http://france.eternelle.over-blog.com/  du 28/05/2014

L’ Espoir Change De Camp En Syrie !

russia-5x3 (1)

À l’ Est, du nouveau !

À Bruxelles, où s’étaient réunis les ministres de la Défense de l’’OTAN’, le secrétaire général de l’organisation, Monsieur  »Jens Stoltenberg », a dénonce ce qu’il n’hésite pas à qualifier d’« escalade inquiétante », bien que, de son propre aveu, l’Alliance ne soit pas « directement impliquée en Syrie ».

Pour sa part, le secrétaire d’État américain à la Défense, un certain Monsieur  »Ashton Carter », dont on découvre le nom, l’existence et la fonction à cette occasion, ne craint pas de parler d’« erreur fondamentale. »

Que s’est-il donc passé hier, quel événement grave, quelle nouvelle défaite sur le terrain qui justifient la mise en garde de l’un et la condamnation de l’autre ?
« Daech » aurait-il jalonné de têtes coupées une nouvelle avancée de ses troupes ?
Le « Front Al Nosra » aurait-il coupé l’axe vital qui relie Damas à Alep en passant par Hama et Homs ? La Turquie aurait-elle remporté un succès militaire décisif sur les Kurdes ?

Rien de tout cela.
Mettant ses actes en conformité avec ses paroles, la Russie de « Vladimir Poutine » vient déployer dans une impressionnante démonstration de force toute sa puissance de feu dans le ciel de la Syrie.
Après des frappes aériennes massives, la marine russe, depuis la mer Caspienne, à quinze cents kilomètres de distance, a lancé des dizaines de missiles sur des cibles dûment repérées et signalées par ses alliés syriens.
Pour la première fois depuis des mois, l’armée de « Bachar el Assad » s’est sentie en mesure de déclencher une offensive terrestre contre les zones tenues par la rébellion autour d’Idlib.
L’espoir change enfin de camp…

Qu’en adviendra-t-il ?
Il est trop tôt pour le dire.
Mais ce qui est apparu en pleine clarté, ce sont les arrière-pensées, c’est l’hypocrisie de la prétendue coalition qui étale depuis des mois dans le conflit syrien son impuissance et ses divisions.
Loin de se réjouir que la Russie, l’Iran et l’armée syrienne fassent à leur place le sale travail qu’ils étaient censés faire, les uns, tout à leur obsession de voir tomber le régime alaouite, les autres, obnubilés par la crainte de voir naître un Kurdistan autonome, d’autres encore, qui font de leur mieux pour qu’Al Qaida l’emporte sur Daech, ont condamné l’intervention militaire qui pourrait déjouer leurs plans et changer le cours des choses.

Pour la première fois depuis le début de la guerre qui ravage la Syrie et l’Irak, qui met en péril la paix de la région et du monde, qui jette des millions de malheureux sur les routes de l’exil, et qui a permis à la barbarie de prendre son essor, une des plus grandes puissances du monde tente de barrer sa route atroce à la démence.
L’intervention militaire russe a déjà contraint un certain nombre de tartuffes à lever le masque et à montrer où vont leurs préférences.

C’est une victoire de la vérité, en attendant l’autre.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 09/10/2015

Honte sur Vous Et Votre Descendance !

charlie-morano-5x3 (1)

« Charlies », vous êtes
Traîtres à Notre France !

Heureusement, un trisomique n’est pas assez « connard »  pour lire Charlie hebdo !

« L’esprit Charlie » a encore frappé !

Avec « finesse » et « délicatesse », avec « bon goût » et « subtilité » !

La une de « Charlie Hebdo » du 7 octobre proclame :

« Morano, la fille trisomique cachée de De Gaulle ».

Suit une caricature du général qui tient dans ses bras un bébé « Morano » emmailloté, les yeux bridés et la langue pendante sur un filet de bave.

« Charlie » ne prend pas grand risque avec un tel dessin :
nul trisomique ne viendra jamais, fusil mitrailleur à la main, flinguer le dessinateur à l’humour si inspiré.

Cela, c’est réservé aux islamistes.

Ceux que « Charlie » ne caricature plus depuis l’attentat du 7 janvier.

Tacler « Nadine Morano » n’a rien de répréhensible, y compris par la caricature « grossière ».
Mais ce dessin est ignoble.
Non par celle qui y est représentée, mais par l’insulte qu’il profère à l’encontre d’une population handicapée mentale, qui vit – encore un peu – au sein de notre société.
Même si 96 % des bébés trisomiques sont éliminés par avortement, ceux qui vivent parmi nous sont des personnes aussi dignes de respect que n’importe qui.
Pas aux yeux de ce dessinateur qui visiblement n’en a jamais croisé un.

Ce dessin est ignoble parce qu’il s’attaque aux plus faibles, à ceux que leur handicap rend incapables de se défendre, de riposter, de rendre coup pour coup, ou, mieux encore, de sourire d’un air méprisant à l’auteur de ce torchon.
Un trisomique est sans doute, à ses yeux, un sous homme.
Un « mongol » comme le disaient les enfants de ma génération dans la cour de récréation.
Un incapable et un gêneur.
Ce dessin me rappelle la réflexion entendue un jour :

« comment y en a-t-il encore autant avec la généralisation du dépistage ? ».

En bref, pourquoi toutes ces bouches inutiles et coûteuses sont-elles encore autorisées à vivre ?

Ce dessin est ignoble parce qu’il atteint aussi la mémoire d’un père, Charles De Gaulle.
Non le général, non le chef d’État, mais l’homme privé dont la fille Anne était trisomique.
Cette enfant qu’il a aimée, élevée et soignée jusqu’au bout.
Cette enfant qu’il a enterrée un jour de 1948 avant de dire à sa femme :

« Venez, elle est comme les autres maintenant ».

Placer un trisomique de caricature dans les bras de De Gaulle, ce n’est pas mener un combat politique, c’est cracher à la figure d’un père blessé.

Monsieur « Riss » devrait s’approcher un jour d’un de ces êtres inutiles et coûteux.

Prendre le temps de se pencher sur ce visage déformé.
De plonger son regard dans celui de l’autre.
De lire l’insatiable besoin d’affection qu’il révèle.
Il devrait se laisser enlacer par un de ces enfants.
De parler aussi avec lui.
Oui, un trisomique parle.
Il ne profère pas des borborygmes.
Oui, il y a des trisomiques plus intelligents que d’autres.
Oui, un trisomique peut apprendre à lire.
Oui, un trisomique est un compagnon de bonheur.
Non comme un animal domestique dont on se lasse, mais comme une personne humaine dont la dignité est magnifiée par la faiblesse.

Un enfant trisomique c’est souvent un frère ou une sœur dont on s’occupe avec soin, et qui a, bien malgré lui, un rôle éducatif essentiel :
il apprend aux autres à l’aimer non pour ce qu’il fait, mais pour ce qu’il est.
C’est une lourde charge pour une famille, une croix quotidienne à porter parfois. Mais surtout un exemple de bonheur.
Car voyez-vous Monsieur « Riss », ce qui frappe le plus chez ces enfants, c’est qu’ils sont heureux.
Oui, heu-reux !

Et puis, l’enfant trisomique a une immense qualité :

Il n’est pas assez « connard » pour dessiner des saloperies pareilles.

En bref, il n’a pas « l’esprit Charlie ».

François Teutsch

http://www.bvoltaire.fr/  du 09/10/2015

Nous avions une vie plus saine il y a une cinquantaine d’années.
Il y a eu d’énormes progrès médicaux mais, dans le même temps, les motifs de retards mentaux se sont multipliés.
La boisson bien sur, les drogues, les maladies des autres continents comme le sida, le métissage avec des ethnies dont les gènes ne sont pas tout à fait compatibles avec les nôtres.
Par exemple un enfant qui va en classe, touché par une méningite, peut en garder des séquelles, etc.
Ce que la science a pensé corriger d’un côté est resté au même stade en raison d’autres facteurs.
Les retards mentaux sont moins profonds (puisqu’on fait avorter les mères), moins visibles au yeux des gens dits « normaux » mais tout aussi importants qu’au temps où on ne quantifiait pas le quotient intellectuel de chacun.

Climato-Sceptiques Des «Connards» ?

nkm (1)

Dans l’erreur et vulgaire !

Les climato-sceptiques sont-ils des «connards» ?

Madame « Kosciusko-Morizet » vient de traiter de«connard» quiconque met en cause le réchauffement climatique.
A-t-elle raison ?
Pas sûr !
Ne pas prendre pour argent comptant toutes les affirmations du « GIEC » ne fait pas de vous obligatoirement un «connard» !
Le vrai scientifique est par nature sceptique.
Tester les limites d’une théorie, même établie depuis longtemps, est sain et admissible.

Or le climat est par nature instable.
Il n’a cessé de changer et souvent brutalement.
(en cause, la quantité d’énergie solaire reçue qui évolue suivant des cycles complexes, le volcanisme ou le taux de CO2 présent dans l’atmosphère)
Aucun modèle actuel ne reproduit son fonctionnement…il est de nature chaotique :
Une légère modification des données a des conséquences incalculables.
En plaisantant, on dit que le battement d’aile d’un papillon dans la baie de Rio peut provoquer une tempête en Angleterre.
L’image est belle et à peine exagérée.

Quelques faits pour marquer les esprits :
Il y a 5.000 ans, le Sahara était verdoyant et régulièrement arrosé.
Brusquement, sans raison identifiée, les pluies ont cessé de tomber.
Vers l’an 1000, l’Europe a connu un réchauffement inexpliqué et important.
On récoltait du blé au Groenland !
(ce qui est impossible de nos jours malgré la hausse de 2° en 30 ans)
En 10 ans, le climat a basculé et des icebergs ont brutalement interdit toute liaison maritime avec le Groenland.
–  « A contrario », l’Europe a connu entre 1650-1715 un refroidissement catastrophique.
(un coupable possible : une faible activité solaire)
Au temps des dinosaures, l’archipel arctique du Spilzberg jouissait d’un climat tropical !
Les températures étaient partout sur la planète en moyenne de 10°à 20° supérieures aux nôtres !
Une explication possible : le taux de CO2 alors infiniment plus élevé que de nos jours.
Entre 1940 et 1950 la planète s’est inexplicablement refroidie de 0.3 %.
(et même 2 % dans l’Arctique.)
Les températures ont depuis remonté de 0.6 à 0.85 %.
(et de 2 % dans l’Arctique)
Quelques scientifiques, minoritaires, nient cette tendance haussière.
Y a-t-il une pause dans le réchauffement depuis 1995 ?
Un grand nombre (même au « GIEC ») le pensent mais d’autres prétendent que non.
Le « GIEC » affirme qu’il y a 95 chances sur 100 pour que l’augmentation du taux de CO2 ait provoqué la hausse des températures.
(Il reste selon eux 5 % de chances pour qu’existe une autre explication !)
Mais tout le monde n’est pas d’accord avec eux !
J’ai même lu une thèse scientifique (sérieuse ? fantaisiste ?) qui prétendait que le CO2 renvoyait la chaleur dans l’espace aux hautes altitudes !

Christian de Moliner

glace (1)

http://www.bvoltaire.fr/  du 08/10/2015

On ne fait qu’évoquer les scientifiques et NKM aurait peut-être dû lire quelques rapports sérieux avant de parler.
Le réchauffement climatique n’est qu’un MYTHE…mis en place pour donner du grain à moudre au journaleux et faire beaucoup de FRIC, comme toujours !
Nous sommes à la fin d’une mini-période glaciaire qui implique, en toute logique, un retour progressif aux températures habituelles de notre terre.
Bien sur, interviennent tous les aléas cités ci-dessus.
Mais Dame Nature s’y retrouve, elle en a vu d’autres avant même le temps des dinosaures…pourtant totalement disparus !
Ne jouons pas à l’apprenti sorcier, ne l’irritons pas trop, l’espèce humaine pourrait à son tour disparaître, non ?
Des expériences sont faites dans tous les domaines pour modifier ce que des millénaires d’évolution ont mis en place.
Ce n’est pas toujours fait dans un but avouable, cela a souvent des conséquences catastrophiques car l’être humain n’a pas assez de recul, n’est qu’un maillon des espèces animales vivant sur cette terre nourricière.
Homo sapiens…mais ce n’est qu’un « connard » d’homo sapiens qui le dit !
Et si on était sceptique sur cette intelligence ?
Il ne met cette intelligence qu’au service de vils projets.
Ce n’est donc plus de l’intelligence mais un cerveau malade !
Je ne parle pas ici des troupeaux qui suivent les meneurs sans rien oser dire, je parle de ceux qui se disent les CHEFS, de ceux qui pensent SAVOIR…mais ruineront tout le monde,  !

Qu’ En Penserait « Alfred Nobel » ? ? ?

Nobel

Même pour le Nobel !

Le nouveau Prix Nobel de littérature annonce-t-il un coup d’état de l’Otan en Biélorussie ?

S’intéresser aux récipiendaires des Prix Nobel en “sciences molles”
– Prix Nobel de la Paix, Prix Nobel de Littérature –

permet d’avoir une idée de ce à quoi travaille l’oligarchie atlantique.
Le dernier Prix Nobel de littérature ne fait pas exception.

Du discrédit

On se rappellera du fameux Prix Nobel de la Paix accordé à Barrack Hussein Obama, à peine élu, sans que ce dernier n’aie réalisé quoique ce soit d’autre que d’être né « métis ».
Depuis 2008, l’opinion publique américaine s’accorde à dire qu’il est le pire président de l’histoire des Etats-Unis.
Naturellement, la presse “progressiste” se garde bien d’établir un lien de cause à effet entre son origine raciale et sa médiocrité, là où il y a 7 ans elle y voyait l’origine de son génie supposé.

Après avoir fait campagne contre les guerres engagées par « Georges Bush », il a poursuivi pendant 7 ans le conflit afghan, avec son lot de crimes de guerre comme encore récemment lors du bombardement d’un hôpital à Kunduz.

On ne compte plus, à travers le monde, les assassinats politiques secrets perpétrés par la CIA ou l’Armée US par l’usage de drones.
L’Irak sous occupation militaire américaine, validée par Obama, a accouché de l’Etat Islamique.

On lui doit également le soutien aux islamistes de la planète, comme les Frères Musulmans en Egypte ou en Tunisie. On lui doit la destruction de la Libye et, plus récemment, de la Syrie par le truchement de rébellions musulmanes radicales financées par ces phares de la liberté que sont l’Arabie Séoudite et le Qatar. En sus, les conséquences en ont été des flux de populations incontrôlés en passe de faire imploser l’Union Européenne.

On lui doit aussi le coup d’état ukrainien et le retour de conflits armés en Europe.

Obama est également celui qui avait dénoncé le “Patriot Act” de « George Bush », sorte de “loi des suspects” américaine, avant de prendre la tête d’un vaste système d’espionnage des citoyens américains comme des citoyens et gouvernements de pays alliés dans des proportions jamais vues.

Obama, candidat de la finance juive new-yorkaise, a aussi présidé à la destruction de l’économie américaine par l’usage illimité de la planche à billets.

On pourrait citer tous ces Prix Nobel à caractère politique qui signent en lettres d’or l’agenda politique de l’oligarchie politique et financière anglo-américaine.
Naturellement, la presse du système préfère se cantonner au registre des louanges laïques et obligatoires.

Prix Nobel de la Guerre

Cependant, ces fameux Prix Nobel donnent une indication de ce à quoi travaille les USA et l’Otan.
Une autre créature des services secrets anglo-américains est la lauréate de ce prix l’an passé.
La pakistanaise « Malala Yousafzai » a été subitement sortie de l’obscurité en 2004 par la « BBC », puis exposée comme un chien de cirque à l’ONU, pour avoir dénoncé l’action des Talibans.
Elle est ainsi devenue l’alibi médiatique de l’intervention de l’Otan en Afghanistan, suite logique de la “libération des femmes afghanes” chantée en son temps par Nicolas Mallah Nagy-Bocsa Sarközy.

En 2007, étaient récompensés l’ancien vice-président américain « Al Gore » et le « GIEC », organisation mafieuse en charge de vendre à l’opinion publique le mythe du “réchauffement climatique d’origine humaine”.

En 2010, c’était le “militant des droits de l’homme” « Liu Xiaobo » qui était distingué, non pas tant pour son parcours que pour la cible de son action :
Le gouvernement chinois dont l’influence grandissante gène de plus en plus Washington.

Le “Prix Nobel de la Paix” est donc un de ces éléments de propagande médiatique subordonnés aux plans de guerre des Etats-Unis et de leurs vassaux.
L’année 2015 ne fait pas exception.

La littérature aussi

Instrumentalisée par la propagande belliciste de l’Otan, la littérature n’échappe pas à ces manipulations médiatiques.
Cette année, c’est évidemment une opposante au Kremlin qui est récompensée.

« Svetlana Alexievitch », citoyenne biélorusse, a donc reçu le Prix Nobel de Littérature.
Voici ce que nous dit le journal « Le Point » de cette femme (lire ici) :

Sans surprise, « Svetlana Alexievitch » n’a en effet pas voix au chapitre dans ce pays dirigé depuis 20 ans d’une main de fer par « Alexandre Loukachenko ».

Ses livres, qui selon elle ne “plaisent pas” au président, sont introuvables dans les librairies en Biélorussie.

“Nous vivons sous une dictature, des opposants sont en prison, la société a peur et en même temps, c’est une société de consommation vulgaire, les gens ne s’intéressent pas à la politique. L’époque est mauvaise”,

déclarait-elle en 2013 à l’’Agence France-Presse’.
Les intellectuels biélorusses apprécient moyennement les opinions de cet auteur qui, d’un côté, se réclame de la “culture russe”, quand eux cherchent à s’en démarquer, et de l’autre vit la plupart du temps en Europe occidentale, un monde pour lequel ils éprouvent un mélange d’attirance et de répulsion.

Le “hasard” fait bien les choses.
Alors que la Russie, confrontée à l’impérialisme américain, vient de reprendre l’initiative en Syrie, au point de faire s’effondrer tout le dispositif US au Proche-Orient, voici donc un Prix Nobel à même de conforter les projets US aux frontières de la fédération russe.

L’Otan entend bien détruire la Russie et ainsi dominer tout l’hémisphère nord, conjurant de fait le déclin de son projet de monde unipolaire sous domination américaine.
Pour cela, les USA se démènent pour réduire la profondeur stratégique de la Fédération de Russie.

Dernier épisode en date : l’Ukraine.

Pour l’instant paralysés en Syrie, la Biélorussie apparait comme une cible de choix pour les USA s’ils veulent reprendre l’initiative.
Et quoi de mieux qu’un coup d’état maquillé en “révolution démocratique” qui, accessoirement, permettrait à l’Otan d’être à quelques centaines de kilomètres de Moscou ?

Et comme décidément le hasard fait vraiment bien les choses, il y a des élections présidentielles ce dimanche en Biélorussie.

La presse anglaise, sur le sujet, est tout simplement dépitée.
Pensez donc, elle l’avoue elle-même :
le président biélorusse « Loukachenko » n’aura même pas besoin de tricher pour se faire réélire largement (lire ici).

Si rien n’est certain, il est une chose acquise :
Des désordres en Biélorussie seraient de nature à menacer directement Moscou.
Minsk deviendrait un foyer d’agitateurs et de factieux stipendiés par Washington et Londres, dont on escompterait faire usage dans les rues de Moscou.
Tout ceci est cousu de fil blanc.

Quoiqu’il arrive, le loup financier judéo-américain n’entend pas laisser « Vladimir Poutine » ruiner un siècle de domination acquise par deux guerres mondiales et la défaite de l’URSS.

Si près du but, le cartel de New-York fera tout pour écraser définitivement la Russie.
Y compris au risque d’une guerre mondiale, même s’il faut, comme en Syrie, utiliser jusqu’au terrorisme islamiste pour y parvenir.

Compte tenu de l’enjeu, instrumentaliser des idiotes utiles – qui auraient du se cantonner au tricot – afin de les exhiber dans la presse “démocratique” occidentale ne coûte pas bien cher.
Tant qu’elles font leur office :
légitimer dans l’opinion l’idée qu’un coup d’état en Biélorussie serait un mouvement “populaire”, dénué de tout fondement géopolitique décidé préalablement à Washington.

Laissons donc les lectrices de “Elle” et autres gogos s’extasier.

Boris Le Lay

http://breizatao.com/  du 08/10/2015

 

Fait La Paire Avec La Garde Des Sots !

caseneuva

Une gifle magistrale !

 

Erdogan à Strasbourg : magistrale gifle d'Aymeric Chauprade à Cazeneuve

 

Il n’y a rien à ajouter.

Monsieur Chauprade a tout dit de l’horreur islamique,
et notamment turque en l’occurrence.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec la séparation hommes-femmes dans un de nos bâtiments, le Zénith de Strasbourg.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec un islamiste qui vient, à notre barbe, interdire aux immigrés turcs de s’assimiler, eux qui ont choisi de vivre en France.

Tout de nos valeurs et lois qui sont bafouées avec un chef d’Etat étranger qui vient nous reprocher de n’avoir pas élu des Turcs qui, pour lui obéir, ont refusé les droits et devoirs de la nationalité française.

Misérable Cazeneuve,
misérable Valls,
misérable Hollande…
Nous sommes chaque jour plus nombreux à vous haïr !

Christine Tasin

Le blog de Christine Tasin  du 07/10/2015

L’ Intrusion De L’ Alliance Atlantique !

echecs-strategie-6x3 (1)

Les Russes,
les meilleurs stratèges !

Pourquoi l’Occident souhaite-t-elle
la défaite des Russes en Syrie ?

La fermeté disproportionnée avec laquelle la Turquie a réagi à l’incursion d’un chasseur « Su-30″ dans l’espace aérien turc
-(une incursion d’à peine quelques secondes)-
laisse perplexe.
Cet incident a même provoqué une réunion d’urgence des ambassadeurs des États membres de l’Alliance atlantique, d’où il est sorti un communiqué particulièrement dur où figurent les expressions « condamnation ferme »,« danger extrême » et « attitude irresponsable ».
Ce n’est pas le ton que l’on emploie à l’égard d’une puissance étrangère avec qui l’on entend combattre un ennemi commun, même si cette entente est de circonstance.
Ce sont les propos d’un adversaire qui fait tout pour vous mettre des bâtons dans les roues.

Explications !

Russes et Occidentaux ont naturellement intérêt à éradiquer le cancer « Daech » avant qu’il ne se propage dans le Caucase et en Europe, c’est difficilement contestable.

En revanche, en Syrie, il est manifeste que ces deux puissances poursuivent des buts opposés.

Les Russes veulent garder « Bachar el-Assad », l’Occident veut s’en débarrasser.
Une opposition qui aurait pu être réconciliée – surtout au regard du péril que représente « l’État islamique » – si les deux parties jouaient franc-jeu, mais ce n’est pas le cas.
Si la Russie est parfaitement transparente dans ses motifs :
1) le clan « Assad » est l’allié des Russes, une alliance qui remonte à la guerre des Six-Jours et c’est à sa demande qu’elle intervient sur le théâtre d’opérations syrien.
2) il n’y a pas de commandant « Massoud » en Syrie, « Bachar » est la seule alternative aux islamistes radicaux,
l’argument ou plutôt l’alibi humanitaire des Occidentaux n’est que pure façade.
Comment peut-on encore ignorer en 2015 que, lorsqu’il s’agit de servir leurs intérêts stratégiques, les États-Unis n’ont que faire des droits de l’homme, une « realpolitik » ouvertement assumée lorsqu’en 1996 « Madeleine Albright », alors secrétaire d’État de « Bill Clinton », déclara sur « CBS News » que :

« la mort d’un demi-million d’enfants irakiens était un prix acceptable pour se débarrasser de « Saddam Hussein ». »

La véritable raison pour laquelle les États-Unis et leurs « alliés » veulent absolument se débarrasser du dictateur alaouite est aussi limpide que peu avouable, un cas d’école de géostratégie sur fond d’intérêts économiques :
Cette raison, c’est l’Iran.
L’Arabie saoudite, les émirats du Golfe et probablement Israël ont fait du départ d’ ‘Assad’ une condition « sine qua non » de la normalisation des relations avec le régime de Téhéran, une normalisation ardemment souhaitée par Barack Obama et qu’il souhaite conduire avant la fin de son mandat.
En d’autres termes, d’accord pour sortir l’Iran de son isolement, mais un Iran diplomatiquement affaibli et, pour cela, il faut d’abord éliminer son principal allié dans la région.

Tout cela, « Vladimir Poutine » ne le sait que trop, comme il n’ignore pas que l’Occident ne redoute rien plus qu’une victoire éclair de la Russie, même plus – ô scandale – que la chute de Damas aux mains de l’État islamique.
Pourquoi prendre des risques, alors ?
L’hypothèse la plus probable est qu’une fois la Syrie pacifiée, il acceptera de monnayer le départ de « Bachar el-Assad » contre un règlement à son profit de la question ukrainienne.
C’est un coup de poker.

Le risque est qu’entre-temps, l’Occident humilié se raidisse et commette l’impensable :
Qu’il entre en guerre ouvertement contre « Assad » et son allié russe à la faveur d’un incident de frontière savamment provoqué.

Christophe Servan

http://www.bvoltaire.fr/  du 07/10/2015

Gouverne-ment Traître A Son Peuple !

immigration (1)

EN FRANCE :
les « réfugiés » d’abord !

Quand il le veut bien, ce gouvernement est épatant…
Mieux : efficace, et tenant ses promesses.
Enfin ! pour ceux qui le valent bien, s’entend.
C’est-à-dire ces 24.000 réfugiés que la France veut accueillir, en attendant un nouvel arrivage de 6.000 personnes d’ici la fin de l’année prochaine.

Avec la mise en place d’un réseau d’un millier de villes volontaires, maisons et appartements sont déjà mis à disposition.
D’autres logements attendent encore quelques menus travaux de rafraîchissement, aux frais des contribuables il va de soi!

Évidemment, tout cela ne se fait pas à l’aveuglette et « Kléber Arhoul », préfet en charge des réfugiés, veille à ce qu’un rural ne soit pas abandonné en milieu urbain et vice versa. Mieux :
Le « MEDEF » fait circuler les « CVs » des migrants, afin de s’assurer que ces nouveaux arrivants trouvent au plus vite un emploi.

Efficacité, tel qu’écrit plus haut, mais également générosité.

Comme quoi lorsque l’État veut, l’État peut.

Simple petite question :
Pourquoi de tels trésors d’ingéniosité ne sont-ils pas déployés pour de simples Français ?

Car en matière de logements sociaux, nous apprend « Le Figaro », c’est près de deux millions de nos compatriotes qui sont toujours sur liste d’attente depuis des années…
Et encore, on vous épargne d’autres millions, millions de chômeurs, pour lesquels le moins qu’on puisse dire est que le « MEDEF » ne déploie pas une folle énergie…

Et, toujours pour parler de chiffres, 30 % de ces demandeurs d’asile qui arrivent via l’Allemagne ne seraient même pas syriens ou irakiens, puisque ne parlant pas un traître mot d’arabe.
Pour tout arranger, la moitié de ces derniers seraient de jeunes célibataires.

Soit des hommes parfaitement capables de prendre les armes pour défendre leur pays.

Comparaison n’est pas raison, mais durant la Seconde Guerre mondiale, les seuls Français ayant fui la France se sont réfugiés en Angleterre.
Mais pas pour y profiter des minimas sociaux ou y ouvrir un pub.
Tout simplement pour s’engager dans les « Forces Françaises Libres ».

On attend donc que le premier de ces « réfugiés » daigne s’engager dans cette armée française dont les soldats versent leur sang dans des guerres qui ne sont pas forcément les siennes, mais qui sont un peu les leurs, à ces migrants.

Il est à craindre qu’on n’ait pas fini d’attendre.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 07/10/2015

Pendant ce temps, nos médias nous présentent des parents qui n’ont pas su surveiller leur progéniture partie djihadiste en Syrie et qui se disent maintenant victimes !
Victimes oui ! Du chaos amené par ces oligarques pour lesquels ils ont voté !
Il faut en finir avec le va et vient gauche droite, caniches des USA, retrouvons notre autonomie !

A Mauvais Maître, Mauvais Chauffeur !

Faouzi-Lamdaoui

La malédiction des domestiques.

« Faouzi Lamdaoui », chauffeur de François Hollande mis en examen ?

Du domestique ou du maître, qui est le patron ?
Vaste question, vieille d’avant « Molière » et son « Scapin », de « Guitry » et son « Désiré ».
Car le bougre en gilet rayé sait tout et n’ignore rien des petits secrets conjugaux inavouables aux affaires de plus haute importance.
Homme de l’ombre par excellence, il est dans l’ombre des grands de par sa simple fonction.

Comme nous ne sommes plus au temps des valets en livrée et des cochers de calèches, place aux simples chauffeurs…
Car derrière les vitres teintées des limousines de la République, il s’en passe aussi de belles. Dernière histoire en date ?
La mise en examen de « Faouzi Lamdaoui », chauffeur attitré de François Hollande des années durant, et aujourd’hui mis en examen pour « abus de biens sociaux ».
En soi, cela ne veut pas dire grand-chose, « mise en examen » ne rimant pas fatalement avec « culpabilité »…présomption d’innocence oblige, surtout en matière politique.

Il n’empêche qu’après une enquête préliminaire de cinq ans – Dieu que la justice est rapide en notre pays -, l’on n’en sait guère plus.
Si ce n’est ce qui est déjà « acté », pour reprendre le langage des cuistres :
Soit un « Faouzi Lamdaoui » éjecté par François Hollande depuis déjà belle lurette.
Alors que dans ses années d’eaux basses, le même « Faouzi Lamdaoui » lui tenait lieu d’homme à tout faire, portait sa serviette, devait probablement vérifier si sa cravate n’était pas trop de traviole et s’assurait que Ségolène ne croise pas Valérie de trop près lors de ces fameux « cinq à sept » ayant fait la renommée du défunt Félix Faure, tout en veillant que Julie se tienne à raisonnable distance.
On nous dit que, pour solde de tout compte, François Hollande lui aurait proposé un très subliminal strapontin de « conseiller à l’Égalité et la Diversité »…ce qui ne mange pas de pain, et encore moins de loukoum !

Et voilà notre « Faouzi Lamdaoui » qui rejoint l’interminable cohorte des domestiques tombés en disgrâce.
Tous ont plus ou moins voulu se venger, avec des bonheurs divers et un indéniable manque de résultats.

« Pierre Tourlier », vieux reître d’extrême droite et ancien de l’OAS, a conduit François Mitterrand depuis une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.
Dans ses mémoires, « Conduite à gauche », il nous dit les galipettes du vieux Florentin.
Mais sans jamais rien trahir.
Il ne s’est pas enrichi dans l’affaire.
C’est l’hypothèse haute.

Un autre qui ne s’est pas refait la cerise sur son boulot présidentiel, c’est « Jean-Claude Laumond », chauffeur de Jacques Chirac pendant un quart de siècle.
Tout au plus dresse-t-il un portrait assez modérément flatteur de la reine mère, « Bernadette », la madone des pièces jaunes ».
Mais lui, au moins, hormis quelques règlements de comptes personnels, ne semble pas avoir piqué dans la caisse.
C’est l’hypothèse moyenne.

L’hypothèse basse, c’est « Faouzi Lamdaoui ».
Lui aussi viré comme un malpropre, aurait-il profité de sa position privilégiée pour mettre un peu de beurre dans son couscous aux épinards, via des société à la comptabilité fonctionnant au doigt mouillé ?
La justice le dira ou ne le dira pas.

Comme le dit l’adage, « Qui veut perdre la foi fréquente son curé… ».
Et trop fréquenter François Hollande, homme n’ayant manifestement foi en rien, ça donne quoi ?
« Faouzi Lamdaoui », manifestement.

Et après l’adage, la morale :

Toujours se méfier des gueux trop longtemps humiliés.

Surtout par des donneurs de leçons de morale, et de gauche, de surcroît.

Nicolas Gauthier

http://www.bvoltaire.fr/  du 06/10/2015

La Crainte De Perdre Son Identité !!!

merkel-burqa-5x3 (1)

Sur les écrans allemands !

La chaine allemande « ARD », en diffusant des images du Reichstag hérissé de minarets devant lequel apparaît « Angela Merkel en Burqa », a ajouté sa petite pierre au mur de contestation qui grandit contre la politique immigrationiste d’Angela Merkel.

Ce n’est pas la première fois que la dirigeante allemande est affublée d’une burqa tant sa politique pro-islamique a depuis longtemps attiré l’attention des observateurs.
L’Allemagne a encore, ces derniers jours, révisé à la hausse le nombre d’immigrés clandestins  qu’elle s’apprête à accueillir sur son territoire, les faisant passer de 800 000 à 1,5 million désormais, selon le quotidien allemand « Bild ».
La fatalité de l’invasion est agitée devant les européens comme on leur a présenté la fatalité de l’expansion de l’Etat islamique avant que la Russie en quelques jours les fassent régresser et même fuir par milliers vers la Jordanie.

La population allemande se révolte de plus en plus en dépit du renforcement des mesures répressives contre les récalcitrants au « Grand Remplacement ».

Ce « photo-montage » de la chancelière allemande en burqa, entourée de minarets, devant le siège du parlement allemand réduit en mosquée, a été diffusé dans le cadre de l’émission « Bericht aus Berlin » (Message de Berlin) le 4 octobre avec le titre Angst vor einem Verlust der Werte (crainte de la perte d’identité) sur la chaîne de télévision « ARD ».

La chaine a été accusée de propager l’islamophobie et d’encourager les partis d’extrême-droite.
L’image illustrait le sujet de l’avenir des valeurs allemandes dans le contexte de la submersion migratoire musulmane à laquelle est confrontée la population allemande.

« Comment la vie va-t-elle changer?
Comment doit-on réagir si les immigrés ont des problèmes avec l’égalité, avec les droits de la femme et la liberté de parole? »
,

s’est exclamé le présentateur avec le Reichstag hérissé de minarets et Angela Merkel en burqa, en fond d’écran.
Les responsables de l’émission « Bericht aus Berlin » ont déclaré sur « Facebook » que :

« l’image était en adéquation avec le sujet présenté par  »Rainald Becker » qui accompagnait le reportage sur les valeurs de notre société.
Le présentateur parlait des progrès de la société occidentale — de la liberté de parole et de l’égalité.
Ces valeurs étaient le sujet du photo-montage.
La chaîne voulait illustrer des contradictions en lançant ainsi une discussion.
L’usage d’images polémiques n’est pas interdit par la loi.
Nous réfutons fermement toute accusation d’incitation à l’islamophobie ».

Les gens qui arrivent ici doivent apprendre l'allemand, a déclaré le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel

Des enfants récemment parvenus en Allemagne
apprennent la constitution allemande
qui a été traduite à leur intention en arabe…!

Après avoir été largement favorables à l’immigration, les Allemands à l’épreuve des faits sont maintenant minoritaires à l’accepter.

C’est ce que reflète un sondage  ’Infratest Dimap’ réalisé début octobre !
47% craignent l’afflux des clandestins désormais.
La côte de popularité de la chancelière suit le même chemin, à la baisse.
Même si elle est encore très loin des courbes d’impopularité de François Hollande.

Emilie Defresne

http://www.medias-presse.info/  du 06/10/2015

Sommes-Nous Toujours En France ?

Erdogan-agressif

C’est grave et  inadmissible !

 

Ce qui s’est déroulé ce dimanche à Strasbourg, dans la quasi indifférence des médias français, est grave et

INADMISSIBLE.

Nous avons eu droit tout d’abord à une contre-manifestation pour protester contre la venue du Président islamiste turc « Recep Tayyip Erdogan ».
Organisée par « Erdal Kiliçkaya », président de la « Fédération union des alévis en France » (« FUAF »), il a notamment déclaré en parlant du Président islamiste turc :

« Il rêve de devenir le sultan du Moyen Orient, on s’approche de la charia.
Dans certaines écoles les filles sont déjà séparées des garçons, l’école coranique prend de plus en plus d’importance.
Il réprime les Kurdes et toutes les minorités religieuses ».

Même si nous sommes d’accord avec ce constat nous estimons que les conflits politiques, religieux et ethniques de la société turque n’ont pas à être importés en France !

Le communautarisme kurde ou alévis n’a pas sa place dans notre pays.

Un peu plus tard entre 12.000 et 15.000 personnes, selon les estimations, se sont rassemblées au zénith de Strasbourg pour un meeting politique !!!
En effet, le président islamiste turc est venu faire campagne auprès de la diaspora turc en Europe dans la perspective des élections législatives du 01er novembre.

INADMISSIBLE 

Comment les autorités françaises ont-elles pu accepter qu’un dirigeant étranger, de surcroît non européen, puisse venir faire campagne dans notre pays ?
Et quelle campagne !!!
Le Président islamiste turc a encouragé le communautarisme de ses compatriotes en leur disant :

« Vous êtes des Turcs d’Europe »

et en les exhortant à conserver leur culture dans les pays où ils vivent.

Il s’est également permis de critiquer la France qui lui permettait de tenir ce meeting politique scandaleux en déplorant l’absence de citoyens d’origine turque à l’assemblée nationale ou au Sénat.
Bref, un éloge du communautarisme turc en Europe et un encouragement lancé à ces populations pour ne pas s’intégrer.
On ne parle même pas ici d’assimilation.
Et que dire de la foule ?
Que des drapeaux turcs, une écrasante majorité d’hommes et quelques femmes… avec des foulards islamiques.
On sentait une réelle volonté d’intégration…
Bref, cet accident démocratique dominical signe la victoire du communautarisme dans notre pays et l’échec de l’intégration.

Une bien triste journée dans la quasi indifférence de nos médias.

civilwarineurope

http://civilwarineurope.com/  du 05/10/2015

 

Image de prévisualisation YouTube

« Nos minarets seront nos baïonnettes,

les coupoles nos casques,

les mosquées seront nos casernes,

et les croyants nos soldats »

Non seulement les médias et nos gouvernants trouvent ça normal mais se gardent bien d’en informer le peuple !
Certes, il y a eu les catastrophes météorologiques sur la riviera, mais cela ne nécessitait pas une journée de journaux spéciaux sur toutes les chaînes de la télévision française « ad nauséam ».
Un étranger qui vient arranguer sur notre sol…il vaut mieux taire l’événement, surtout si le « monsieur » ne se montre guère francophile !

Qui A Peur Du Grand Méchant Ours ?

poutine-ours (1)

La France a peur… !

Et ce n’est pas feu « Roger Gicquel » qui le dit pour ouvrir son journal télévisé sur un fait divers particulièrement spectaculaire.

C’est un sondage aux questions à peine biaisées, à peine orientées, qui l’affirme.

Et de quoi ou de qui aurait-elle peur, la pauvre France ?
Du grand méchant ours, de « Vladimir Poutine » en personne, parbleu !

« Les Français », en tout cas les sondés, lorsqu’on leur demande benoîtement :

« si la Russie a raison ou tort de soutenir militairement Bachar el-Assad, principal responsable de la répression contre le peuple syrien »,

répondent à 75 % que la Russie a tort.

« Les Français », lorsqu’on leur demande innocemment si, :

« après l’intervention militaire russe, ils ne craignent pas que le conflit syrien dégénère et s’étende au-delà du Moyen-Orient »,

répondent qu’ils le craignent en effet, à 80 % !

Dûment mis en condition par le libellé des deux premières questions et entraînés par la logique de leurs propres réponses, « les Français », lorsqu’on leur demande, sans avoir l’air d’y toucher, quelle opinion ils ont de « Vladimir Poutine », répondent qu’ils l’ont mauvaise (l’opinion), à 72 %.

Il est vrai que les premières frappes aériennes menées par la Russie semblent prouver qu’à Moscou, quand on décide d’y aller, on n’y va pas de main morte.
Il est vrai que les Russes ne s’attardent pas à faire le tri entre de « bons » rebelles syriens, « démocrates », « libres »…regroupés dans l’Armée de la conquête et acoquinés avec le Front « al-Nosra », branche militaire d’ »Al-Qaïda » et de « mauvais » rebelles enrôlés sous la bannière noire de Daech.
Il est vrai qu’ils ne ménagent pas plus les salafistes financés par le Qatar que ceux qui ont été armés par les États-Unis.
Il est vrai qu’ils ne se cachent absolument pas de vouloir consolider le régime syrien dont une plainte en justice opportunément déposée et une exposition de photos opportunément organisée visent à nous persuader qu’il n’est pas plus fréquentable que le gang des barbares.

Mais enfin, est-ce la Russie ou l’Occident qui, par des interventions militaires ou politiques techniquement réussies mais aux conséquences désastreuses, a sapé puis détruit depuis 1990 les solides remparts qu’opposaient les régimes et leurs dictateurs en place à la montée d’un islamisme avide de sang et de conquêtes ?
Est-ce la Russie ou l’Occident et ses alliés sunnites, du Pakistan au Qatar, qui à force de jouer avec les allumettes qu’étaient les Frères musulmans, les salafistes, les talibans et Al-Qaïda, ont mis le feu à l’ensemble du monde musulman ?

Depuis quand les pyromanes ont-ils autorité pour empêcher les pompiers de faire leur métier ?

Au nom de quels principes, de quel droit et de quelles réussites le monde entier serait-il habilité à s’ingérer dans les conflits syrien et irakien à la seule exception de la Russie et de l’Iran ?

Si les États-Unis et leurs alliés, faute d’avoir résolu la quadrature du cercle, c’est-à-dire d’avoir trouvé la recette miraculeuse qui permettrait d’affaiblir « Daech » sans conforter « Bachar », ne font ni la guerre à « Daech » ni la paix avec « Bachar », faut-il qu’à Moscou et à Téhéran on leur emboîte le pas ?
Et faut-il enfin, parce que l’on est intervenu quand et comme il ne fallait pas, que l’on s’en abstienne là, où et quand il le faut ?

La grande machine à décerveler
s’est mise en marche.

Alors que l’imminence de la chute de Damas entre les mains du « califat » ouvrait enfin les yeux du monde sur la réalité, une propagande massive s’évertue soudain à nous faire croire que le danger qui menace la paix et la civilisation n’est pas tant « Daech » que, comme au plus fort de la guerre froide, la Russie de Monsieur  »Poutine ».
Et c’est si gros que ça marche, c’est si énorme que ça passe, du moins si l’on en croit les résultats des sondages évoqués plus haut.

Mais faut-il les croire ?

Si c’est le cas, alors c’est la France qui me fait peur.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/10/2015

Épurer Notre Vocabulaire Français ???

novlangue (1) 

Un rêve socialiste consensuel !

Comme on maîtrise de moins en moins le langage, on a de plus en plus peur des mots.

« Nadine Morano » aurait dû avoir peur de prononcer, dans le climat actuel, le mot « race » même si on a traité cette imprudence, s’abritant derrière le général de Gaulle dans un contexte ancien, avec une enflure politique et médiatique qui aurait pu laisser croire que la France n’avait pas d’autres chats plus graves à fouetter.

« Laurent Ruquier » avec honnêteté a reconnu l’avoir un peu poussée et, n’ayant pas à s’excuser de l’avoir invitée, a admis qu’il « l’aimait bien ».
« Nadine Morano » que beaucoup, avec une bonne conscience indécente, méprisent parce que, profondément, elle n’est pas de « leur monde ».

Le candidat François Hollande avait promis de supprimer le mot « race » de la Constitution et, heureusement, il n’a pas tenu son engagement.

Maintenant, des députés et sénateurs du Front de gauche projettent de faire voter la suppression de ce substantif honni de tous les textes de lois où il se trouve.

Un ministre dont le bon sens « paraissait » indéniable, « Michel Sapin », s’est lui aussi piqué de formuler une appréciation favorable sur cette obsession d’éradication.
Cette démarche est démagogique et absurde, de même qu’en 2012 les velléités de François Hollande. Elles oublient, par exemple, que si en 1946 […] on a écrit le mot « race », c’était précisément au nom de la lutte contre le « racisme » et pour désigner l’ennemi.

Mais au fond, puisqu’on a pris le parti, après la maladresse de « Nadine Morano », de condamner à mort, législativement parlant, le terme « race », pourquoi jouer petit bras, petit esprit et ne pas se pencher plus sérieusement, avec plus de rigueur, sur une entreprise plus vaste, en s’assignant une mission autrement plus ambitieuse ?

Épurer le vocabulaire de fond en comble.

Voilà qui serait à la hauteur du rêve « français », et les complexités et tragédies internationales, malgré les apparences, ne feraient pas le poids au regard de ce nécessaire et salubre défi !

En effet, ce chantier est immense, qui permettrait au progressisme impeccable et totalitaire de faire des siennes.
Le langage est un outil trop dangereux pour être laissé à la disposition des esprits, des libertés et des bouches !

Quelques exemples qui démontreront qu’il n’est que temps de mettre bon ordre à cet intolérable désordre des mots, à cette périlleuse surabondance du vocabulaire.

Supprimons :
– « sexe » parce qu’il pourra être qualifié de faible,
– « femme » parce qu’elle pourra n’être pas reconnue pour l’égale de l’homme, « différence » parce que des « malappris » pourraient douter de la richesse qu’apporte la pluralité,
– « couleur » parce que l’évoquer risquerait d’égarer et de faire prendre une – réalité constatable pour une supériorité,
– « blanc » parce que cet adjectif est impérialiste et n’a été que trop utilisé, – « mérite » parce que toutes discriminations sont à proscrire,
– « honneur » parce que notre modernité ne doit plus s’embarrasser de l’esthétique de l’âme et du comportement,
– « grandeur » parce qu’on pourrait offenser les petits,
– « religion » parce qu’on pourrait donner mauvaise conscience aux incroyants, « histoire » car d’aucuns pourraient ne se soucier que de celle de la France, – « liberté » parce qu’à trop en user, elle pourrait nous détourner de l’égalité pour tous,
– « débat » parce qu’il pourrait nous conduire à écouter l’autre,
« argent » parce qu’il y a des pauvres,
– « art » parce que certains pourraient ne pas se sentir visés,
– « identité » parce qu’on se laisserait aller à la nommer française,
– « tolérance » parce qu’il n’y a plus de maisons pour elle,
– « justice » parce qu’on craindrait de ne plus voir désigner la seule société comme coupable…

Et ainsi de suite… […]

Initialement, je voulais intituler ce billet

« Un rêve de gauche ? »

Mais il faut m’y résoudre : […]
l’épuration du vocabulaire est un rêve français et consensuel.

Dommage.

Philippe Bilger pour son Blog
Président de l’Institut de la parole

http://www.bvoltaire.fr/  du 05/10/2015

« L’épuration du vocabulaire : un rêve français ? » est le titre que « Philippe Bilger » a donné à son article dans son Blog.
Il faut dire que le niveau intellectuel de notre jeunesse a sérieusement baissé et que l’enseignement de notre belle langue de Molière est la dernière préoccupation de NOTRE éducation nationale

Les Réels Dangers Du Métissage !

 pharmacie

1 – Etymologie

Contrairement à ce que prétend une certaine linguistique plus soucieuse de bienséance xénophile que d’exactitude étymologique, le terme “métis” ne dérive nullement du latin mixtius – il n’y a d’ailleurs aucune phononymie entre ces deux termes – mais du grec ancien « Μῆτις » (« Mễtis ») qui signifiait “ruse” dans le sens de “tromperie” et a donc servi à désigner un individu indigne de confiance – et tant l’histoire que la psychologie montrent que, déchirés par différents inconscients collectifs en pourcentages irréguliers, les peuples métissés sont psychiquement instables.
En langue anglo-saxonne on dit« mongrel » et là encore l’association est similaire, au vieil anglais « mong » (qui a donné “among”) on adjoint - »rel » qui est un suffixe péjoratif.
Et pareillement en langue germanique: « mischling » est l’association de « misch » avec le suffixe - »ling », modificateur diminutif impliquant une version inférieure de ce qui est désigné par le nom d’origine. Et ainsi de suite…
Le contenu significatif du mot “métis” renvoie toujours, sur le plan plérématique, aux notions de duplicité, de fluctuation et d’inconstance.

La « mètis », dans le vocabulaire grec donc, désignait une catégorie mentale, un ensemble de savoirs-faires polymorphes voués à des réalités fugaces, mouvantes, déconcertantes et ambiguës, ne se prêtant pas plus à la mesure précise qu’au calcul exact ou au raisonnement rigoureux.
C’était la ruse procédant d’un jeu de bascule permanent qui témoigne de la constante adaptation circonstancielle d’une personne dépourvue de ligne d’existence :
c’est donc la duplicité, l’inconsistance morale, une forme d’intelligence sinueuse et protéiforme permettant d’épouser les situations les plus variées et faisant de la mouvance et de l’incertitude ses terrains de prédilection.
Rien d’étonnant alors que le terme ait été appliqué aux peuples sans race, ces amalgames de personnalités toujours susceptibles de changer, incapables de tenir une parole donnée, s’adaptant aux circonstances parce qu’incapables d’en créer, de se donner un but historique, ni même une impulsion, en quelque sens que ce soit. La « mètis » contemporaine, c’est la fourberie de l’immigré nord-africain qui sait instinctivement comment obtenir des subsides du pays européen où il s’est immiscé, c’est la roublardise du jeune maghrébin qui du premier coup d’oeil sait reconnaître, dans ce même pays, celui qu’il va pouvoir dépouiller ou persécuter sans trop de risques encourir.
C’est, enfin, l’intelligence du juif qu’il n’utilise que contre les certitudes et la logique, qui valorise toutes les velléités contestataires et déviantes au détriment de l’exactitude et de la stabilité : l’altérité qu’il impose aux peuples-hôtes par l’immigration rime avecaltération – et là l’étymologie est la même, par contre! – altération de l’harmonie sociale et raciale jusqu’à sa destruction pour laisser la place à un monde de réalités fluides ne cessant jamais de se modifier et réunissant en elles, à chaque moment, des aspects syncrétiques, des forces disparates, hideusement bigarrées et aussi insaisissables que des méduses.

2 – Le métissage médiocrise

Le croisement de deux races éloignées a souvent tendance à donner un produit ressemblant à l’ancêtre sauvage de l’espèce – ainsi du fameux “aurochs des Heck”, race préhistorique recréée par hybridation de races domestiques contemporaines et qui a abouti à un individu régressif.
Ce fait s’élucide par la tendance du métis à développer en priorité les caractères communs aux deux parents.
Or il est évident que ces caractères communs ne se peuvent retrouver que chez leur ancêtre commun, le primitif farouche de la pré-humanité, ce qui explique l’allure simiesque de beaucoup de métis.
Le métissage présente donc ce danger de faire régresser l’humanité en la renvoyant vers la préhistoire, voire avant, par mélange des sangs , car à chaque race-type correspond une qualité spécifique de sang :
c’est ce que l’on appelle le monohématisme racial.

Seuls des mélanges de sang bien spécifiques peuvent contribuer à l’ennoblissement d’une race donnée ou à la formation d’une race nouvelle.
L’élevage des animaux nous offre des exemples flagrants, puisqu’en tant que mammifères nous sommes soumis aux mêmes règles biologiques et psychiques qu’eux :
Il nous enseigne que le mélange du sang doit être non seulement limité dans le temps, mais conforme au but poursuivi et que l’ennoblissement ne résulte pas de mixtions aussi hasardeuses que fortuites, mais soigneusement choisies et précisément déterminées.
Concrètement, cela signifie que certains croisements améliorent une race, mais que d’autres la dégradent.
Ce n’est donc pas un hasard si les organisations antiracistes montrent toujours une Aryenne blonde en compagnie d’un Africain à peau sombre :
Les Juifs qui sont à l’origine de ces associations connaissent parfaitement ces lois raciales puisqu’elles leur sont inculquées dès leur plus jeune âge dans l’apprentissage du judaïsme.
Le métissage est donc un mauvais mélange de sangs, qui engendre des bâtards, ces êtres dont le corps fait l’impression d’un assemblage de pièces disparates, et dont la constitution spirituelle répond à la corporelle :
Le croisement de Nordiques, race peu imaginative, à la spiritualité froide et mélancolique et à l’ardeur au travail calme mais inépuisable, avec des Négrilles, race gaie et imaginative, énergique mais versatile et rêveuse, ne peut qu’engendrer des êtres psychiquement déchirés :
les populations du Maghreb, cloaca gentium, en sont l’exemple criant.

Il nous faut maintenant tordre le cou à cette très actuelle billevesée selon laquelle la consanguinité est si néfaste pour une race que le métissage est une nécessité vitale , absolue — et le faire de manière scientifique.

3 – Race , inceste et consanguinité.

Qu’est-ce qui définit une race ?
C’est une question qui, comme vous le savez, nous tient à coeur et à laquelle existe une réponse simple, quoi que puissent en dire les organisations antiracistes !
En vérité nous vous le disons, l’élément le plus essentiel de toutes les races humaines que l’on rencontre sur toute la planète, est le standard de ces races, leur archétype.
Historiquement, les races se sont façonnées dans un espace particulier, ou bien sont fondées sur une mutation, mais elles peuvent aussi être créées à dessein !
Dans ce dernier cas on cherchera à sélectionner des caractères spécifiques, considérés comme désirables dans la race.
Les populations naturelles peuvent aider à comprendre comment des caractéristiques uniques peuvent apparaître et être maintenues.

Une large variété de faits détermine les caractéristiques dont résultent une race.
Ces faits incluent :
A- La sélection naturelle, par laquelle ceux qui parviennent à obtenir nourriture et abri survivent pour se reproduire, tandis que beaucoup d’autres meurent.

B- La selection sexuelle, par laquelle couleurs, rites nuptiaux, chants ou danses permettent à certains individus d’être plus fréquemment choisis par le sexe opposé, de sorte que leurs « allèles » sont davantage choisis puis transmis aux générations suivantes que ceux d’autres individus.

C- La dérive génétique, qui fait que, dans les petites populations isolées, de façon aléatoire, des allèles sont perdus et d’autres sont fixés, y compris certaines mutations, ce qui ne se produirait pas nécessairement dans une population plus large.

Dans des conditions naturelles, ceux qui survivent sont ceux qui transmettent leur patrimoine génétique à la génération suivante.
En revanche , une race à créer n’apparaitra pas tout à fait de la même manière qu’une race naturelle :
Elle sera, en premier lieu, le fruit de la main et du vagin de la femme providentielle, par le biais de la sélection.
Durant des siècles, les hommes ont élevé par sélection quantité d’animaux, pour améliorer différentes caractéristiques.
Bien avant que l’on connaisse quoi que ce soit à la génétique, il fut assez clair que si l’on croisait deux animaux possédant certaines caractéristiques, celles-ci pouvaient être transmises à leur descendance.

Dans une certaine mesure, les humains ont même appliqué ces pratiques à eux-mêmes.
Un Viking qui voulait des fils forts pouvait épouser une femme forte.
Une femme qui voulait s’assurer que les besoins de sa famille fussent satisfaits pouvait choisir un homme loyal et fiable qui sût bien chasser ou bien un bon fermier.
Un chef tribal qui voulait s’assurer une descendance nombreuse pouvait épouser seulement une femme qui avait déjà donné naissance à un enfant, prouvant ainsi qu’elle était fertile.

Quand une race de chat , ou de bovin , ou de blé , est créée, des traits caractéristiques sont recherchés par sélection.
On appelle ce processus la “sélection artificielle”.
Dans un système de sélection artificielle, comme par sélection naturelle, seule une petite part de la population se reproduit.
Dans ce cas, ceux qui se reproduisent sont choisis dans ce but par les hommes.
Les individus qui ne présentent pas les caractères désirés sont écartés de la reproduction.
La sélection artificielle peut progresser avec une rapidité surprenante, car des critères spécifiques sont utilisés pour déterminer les parents de la génération suivante.

Cependant, cela ne signifie pas que d’autres faits génétiques ne sont pas à l’œuvre.
De fait, certains, tels que la dérive génétique aléatoire, constituent un problème manifeste dans les races créées par l’homme.
Les humains, comme la plupart des autres mammifères, n’ont généralement pas évité les mariages avec leurs proches parents.
L’inceste , désignant une relation sexuelle entre trop proches parents et soumise à un interdit , et sa prohibition , simultanément formelle et non dite dans de nombreuses sociétés , voudrait être par certains considérée comme un interdit absolu.
Plusieurs théories expliquent comment et pourquoi le tabou en apparait, certains ethnologues allant même jusqu’à affirmer que toutes les sociétés possèdent une forme ou l’autre de ce tabou de l’inceste.
Or cette assertion ne résiste pas à un bref panorama de l’histoire de l’humanité.

De l’Égypte pharaonique jusqu’à la loi endogamique des clans royaux scandinaves avant leur infection par le christianisme, il était fréquent, dans la noblesse, de se marier et d’avoir des enfants avec un membre, plus ou moins éloigné, de sa famille.
Ces mariages consanguins avaient au moins différents sens, plus ou moins liés – une imitation de caractéristiques divines :
-Dans la mythologie gréco-romaine, Zeus/Jupiter est marié avec sa sœur Héra/Junon,
–dans la mythologie de l’Égypte antique, une grande partie des unions divines était incestueuse, par exemple, dans la grande Ennéade d’Héliopolis, les couples Chou-Tefnout, Geb-Nout, Osiris-Isis et Seth-Nephtys sont tous des couples frère-sœur.
Cela donnait une manifestation de puissance (non asservissement aux règles ordinaires) – une concentration de légitimité, assurant aux descendants un grand maximum d’ancêtres royaux, tout en excluant les autres familles de ces caractéristiques du lignage et par là une limitation des risques politiques.

La consanguinité est nécessaire pour fixer les caractéristiques d’une race à l’intérieur d’une même espèce.
La consanguinité est le résultat d’un accouplement entre deux individus ayant des ancêtres communs.
En conséquence, cela signifie que deux consanguins mais de lignées très différentes, une fois appariés, donneront naissance à des enfants très peu consanguins.
Le coefficient théorique de consanguinité symbolise pour chaque gène la probabilité que deux « allèles » proviennent d’un ancêtre commun.
Dans la pratique, ce coefficient est calculé en recherchant l’ensemble des ancêtres communs d’un individu.
En fonction du degré de parenté observé, on définit la probabilité théorique que des « allèles » proviennent de ce même individu.
La combinaison de ces probabilités forme ensuite le coefficient de consanguinité.

Voici quelques exemples de coefficients de consanguinité des enfants en fonction du degré de parenté des parents :

mariage frère/sœur 25%
mariage fils/mère ou père/fille 25%
mariage grand père/petite fille 12,5%
mariage grand mère/petit fils 12.5%
mariage oncle/nièce 12.5%
mariage cousin/cousine 6.25%

La manière la plus simple de reproduire une caractéristique physique est en effet de croiser uniquement les individus qui l’expriment.
Cela tend à produire des individus en meilleure santé, plus vigoureux :
du point de vue de la santé génétique de la race, il devrait s’agir de la méthode de choix.
L’utilisation minutieuse de la consanguinité pour détecter et écarter les problèmes génétiques est aussi une bonne idée, bien qu’il s’agisse d’un travail considérable, problématique en termes de nombres d’individus impliqués. Incontestablement, c’est utile quand le problème génétique est clairement délimité et que son mode de transmission est connu.

On ne s’étonnera donc pas que le tabou de l’inceste ait été appliqué avec le plus de vigueur par le judéo-christianisme, et qu’aujourd’hui ce soit l’anthropologue hébraïque « Claude Levi-Strauss » qui voit dans l’exogamie un puissant facteur civilisationnel !
On retrouve la même obsession abrahamique de détruire et dissoudre toutes les structures familiales, claniques et raciales, au profit d’un métissage éternel.

Julie Couronne et Brigid Trismegiste

http://aryansisterhood.wordpress.com, du 18/09/2013

Succintement :
Le terme « allèle » désigne chacune des différentes versions possibles d’un même gène, la partie d’un chromosome formant une unité d’information génétique.
Il y a des dizaines de versions possibles.
Les chromosomes sont associés en paires, ce qui signifie que nous possédons au moins deux allèles d’un même gène.
Ces deux allèles peuvent être identiques ou différents.
Un allèle hypomorphe est en général récessif : pour que son effet soit visible, il faut que les deux chromosomes d’une même paire le contiennent.

(texte édité le 19/01/2014 : « Le Métissage Présente De Réels Dangers »)

(texte édité le 16/12/2014 : « Les Réels Dangers du Métissage »)

De L’Utilisation des Termes Adéquats.

Mezzanine_

 Pour un droit au racialisme ?

 

Les propos de « Nadine Morano » dans l’émission de « Laurent Ruquier » ont une fois de plus provoqué l’ire de la classe politique et permis, comme en janvier, de ressortir l’esprit républicain de son placard.
« No pasarán », reprend en chœur, et derrière les politiques, la fière horde des militants gauchistes, trouvant un nouveau poney de bataille leur permettant de chevaucher gaillardement contre la haine !

Si « Nadine Morano », avec toute l’absence de finesse qui la caractérise, en menant son virage à droite toute avant les primaires, est plus motivée par l’appât des électeurs que par de véritables convictions, il faut tout de même la remercier de relancer un débat interdit.
Celui des races.

« Jean-Marie Le Pen » avait créé un scandale en déclarant croire en l’inégalité des races !
Il argumentait alors ses propos en renvoyant aux différents podiums des Jeux olympiques, principalement pour les courses.
La caste journalistique semblant oublier que mettre en lumière des inégalités ne signifiait pas « hiérarchiser ».

De « Jean-Marie Le Pen » à « Nadine Morano » sont attaqués tous ceux qui voudraient s’écarter d’une uniformisation des individus, au service de la mondialisation.
Cette mondialisation qui voudrait que tous les hommes soient interchangeables parce que parfaitement similaires.

Et pourtant, la race est la première preuve de différence et d’identification.
On s’affirme par rapport à l’autre par ce qui est le plus flagrant (le physique, la couleur de peau) puis par le sexe qui, comme on peut le constater, tend lui aussi à disparaître au profit de l’uniformisation, enfin par les critères ethniques.

L’UNESCO, dans sa grande « sagesse », préconise l’abandon du mot « race » au profit du mot « ethnie », faisant fi de la différence majeure entre les deux, pour vulgariser :
le premier s’intéresse à la biologie et le deuxième à la culture.

Cet organisme, en portant atteinte à la vérité, joue contre son objectif pacifique.

En effet, c’est le langage qui permet à l’homme de régler ses différends sans utiliser la violence.
En bannissant une partie du langage, nos élites empêchent un débat légitime et attisent les tensions.
Ce débat ne porte pas sur le « racisme », qui est une hiérarchisation des races et un délit, mais sur le « racialisme », qui est une différenciation des races, pour peut-être s’interroger comme beaucoup de penseurs l’ont fait au XVIIIe siècle sur les caractéristiques particulières à chaque race, qui pourraient expliquer pourquoi, sur les 80 sprinters qui sont parvenus à courir le 100 mètres en moins de 10 secondes depuis 1968, 78 sont noirs ?
Pourquoi peut-on différencier un Blanc d’un Noir simplement au vu de ses empreintes digitales ?
Quelle autre réponse qu’une réponse racialiste ?

Thomas Valmenier

http://www.bvoltaire.fr/  du 04/10/2015

L’ Histoire Donne Parfois Des Leçons !

vladimir-poutine-4x3 (1)

Un fameux diplomate !

« Vladimir Poutine » est plus grand encore que « Talleyrand ».

Contrairement à son prédécesseur « Khrouchtchev » qui avait, en octobre 1960, tapé sur son pupitre avec sa chaussure lors de l’Assemblée générale de l’ONU, Poutine est madré comme le lynx de l’Altaï :
Il avance à pas comptés, sans bruit, et bondit comme l’éclair sur sa proie, mais seulement quand il est certain de l’attraper.

« Dans cette situation des choses, où tant de passions fermentent et où tant de gens s’agitent en tout sens, l’impétuosité et l’indolence sont deux écueils qu’il me paraît également nécessaire d’éviter.
Je tâche donc de me renfermer dans une dignité calme qui seule me semble convenir … »
,

a dit « Talleyrand » lors du Congrès de Vienne.

C’est à croire que « Poutine » a médité cette formule.
Certains m’objecteront – et ils n’auront pas tort – que plus un homme a en face de lui des imbéciles, plus son intelligence en est décuplée.
Quand il a prononcé son discours à l’Assemblée générale des Nations unies cette semaine, « Poutine » savait très bien qu’Obama et Hollande refuseraient l’alliance qu’il proposait.
Il savait très bien qu’ils ne bougeraient pas d’un iota concernant « Bachar el-Assad ».
Un démocrate ne va tout de même pas soutenir un tyran sanguinaire !
On a des principes, et quand on a des principes, on s’y tient tant que l’orage n’a pas éclaté.
Alors aujourd’hui, Obama et Hollande boudent dans leur coin.
C’est justement ce que Poutine attendait :

« Vous ne voulez pas régler le problème avec moi, alors je vais le régler tout seul et selon ma conception, cela me permettra de régler le compte des rebelles et d’éclaircir la situation, il y a trop d’acteurs dans cet espace étroit ».

Enfin, tout seul … pas si sûr que cela.
Il est logique, en effet, de penser que dans les semaines à venir, peut-être même avant, il va lancer ses soldats sur le terrain…et il y a fort à parier qu’il sera aidé par les Iraniens qu’il a défendus avec malice lors des négociations sur le nucléaire et qui ne demandent qu’à lui renvoyer la balle.
Et que se passera t-il alors ?
On peut imaginer que, d’ici peu, les deux grands nigauds d’Obama et de Hollande se précipiteront à ses pieds pour lui proposer leur aide, effrayés de voir perdre leur influence (mais qu’est-elle vraiment aujourd’hui ?).
« Poutine », grand seigneur, acceptera mais il restera le vainqueur et je suis prêt à parier qu’il obtiendra même que « Bachar el-Assad » se retire sur la pointe des pieds.
De son côté, l’Iran aura pris sa revanche, et quelle revanche, sur toutes ces années de dénigrement qu’il aura supportées de la part des Occidentaux.
La seule satisfaction que ces derniers retireront de ce qui aura été pour eux une défaite est que « Poutine » aura fait le travail à leur place mais… s’emparant pour longtemps de l’influence qu’ils auront perdue.

Au Congrès de Vienne, « Talleyrand » avait, par son intelligence, sorti la France de son isolement et fait oublier à toute l’Europe qu’elle avait été la grande vaincue.

La Syrie, en ce moment, est le Congrès de Vienne de « Vladimir Poutine » :
Elle lui permet de sortir la Russie de toutes les années de moqueries et de mépris qu’elle a subies de la part des Occidentaux, et d’affirmer qu’elle est désormais la première puissance diplomatique au monde.
Dans quelques semaines, « Poutine » pourra faire sienne la phrase suivante de « Talleyrand » :

« Je veux que pendant des siècles, on continue à discuter sur ce que j’ai été, ce que j’ai pensé, ce que j’ai voulu. »

Philippe Arnon

http://www.bvoltaire.fr/du 04/10/2015

Tonnerre De Brest, Réveillez-Vous !!!

je_ne_suis_pas_charlie-(1)

Soumission !

Avant même Houellebecq, on connaissait ce mot.
Mais jamais, peut-être, son application n’avait été si spectaculaire.

Soumission à ce qu’une mini-frange de la société, une coterie en somme, croit bon de décider pour tous.

Soumission aux codes de langage décrétés dans d’obscures officines parisiennes qui se targuent de faire la pluie et le beau temps dans le comportement des Français.

Soumissions à ces ultimatums de la pensée, faute de quoi on se retrouve, au mieux devant la XVIIe chambre, au pire au pilori public, comme une viande à dépecer.

Soumission aux inquisiteurs télévisuels, les « Torquemada » en peau de lapin, qui se croient tout permis jusqu’au jour où ils plongeront, à leur tour, dans la fosse à purin.

Soumission à cette nouvelle religion voulue et vantée par « Peillon », qui ne laisse de place qu’aux « panurges lobotomisés » et faussement consentants.

Soumission aux blessures et déchirures infligées par ces dizaines d’associations « du bien », anabolisées à l’argent public, qui ne canardent jamais que d’un seul côté.

Soumission aux valeurs de la République.
Quelles valeurs ?
Quelle République ?

Soumission au triste spectacle de « Claude Bartolone » qui se permet d’injurier publiquement une femme politique :

« C’est la plus stupide qui s’est fait prendre »,

ose-t-il dire, ce matin, sur « RTL ».
« …qui s’est fait prendre ! », comme si le service du peuple était un jeu de mômes en cour de récré.
Ce monsieur a, décidément, une curieuse opinion de la politique !

On nous a bassinés des mois et des mois avec l’esprit du 11 janvier, la défense absolue de la liberté d’expression, on faisait la ronde aux cris de « Mort aux empêcheurs de penser en rond » et « Il est interdit d’interdire de dire ».
Pendant des mois, François Hollande et Manuel Valls ont tenu le haut de l’échafaud, ranimant tous les jours la flamme vacillante de cette planche pourrie de leur salut qu’ils croyaient voir dans la mobilisation des Français autour de la fameuse liberté.
Puis, il y a eu « Dieudonné », puis « Zemmour », puis « Onfray », puis « Ménard », autant de coups de canif dans cette barbe à papa gluante que l’on voulait nous faire prendre pour un pacte de sang.

Aujourd’hui, il y a « Nadine Morano », et personne pour la défendre.
Y compris dans son propre camp, qui la regarde en se bouchant le nez :

« Oh, ma chère, rendez-vous compte : elle a dit “race” !
Mais c’est interdit, voyons ! »

Tonnerre de Brest, gens de la droite, réveillez-vous !
Arrêtez la soumission aux mots d’ordre venus d’ailleurs.
Ouvrez les yeux.
Et voilà que « l’homme au Kärcher » s’y met, lui aussi.

Des excuses par « Nadine Morano » ?
Mais s’excuser de quoi ?
Où est le crime, la faute, en dehors de ne pas marcher dans les sentiers mal battus.

« Non, les brav’s gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux… »

La voici, la faute de dame « Morano », chantée par Brassens il y a un demi-siècle !

C’est l’insoumission !

Je n’ai jamais été « Charlie », la tartufferie n’étant pas mon fort.

Mais aujourd’hui, bon sang, je suis Nadine.

Yannik Chauvin

http://www.bvoltaire.fr/  du 02/10/2015

je-suis-nadine-6x3 (1)

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43