Archive | 14/10/2015

Nous Sommes Les Derniers Informés.

francedesinfo-300x300 (1)

Poutine balance tout sur
l’ISIS et les Etats-Unis

« Vladimir Poutine », dans cette séance de questions-réponses de la conférence de « Valdai » de fin 2014 dénonce publiquement le rôle des Etats-Unis dans la création de l’ISIS.
le texte est en anglais, pensez à activer les sous-titres en français.

Image de prévisualisation YouTube

« Poutine », « ISIS », les U.S.A.

Transcription des sous-titres :

« Premier point, je n’ai jamais dit que je considérais les États-Unis comme une menace pour notre sécurité nationale.
Le président Obama, comme vous l’avez dit, perçoit la Russie en tant que menace, mais je n’ai pas cette crainte par rapport aux Etats-Unis.
Je pense que les politiques de ces cercles de pouvoir, si je peux utiliser ces termes, les politiques de ces cercles de pouvoir sont erronées.
Non seulement elles vont à l’encontre de nos intérêts nationaux, mais elles minent également toute confiance que nous avions envers les États-Unis.
Ces politiques font donc également du tort aux États-Unis.
Cette confiance est minée vu qu’il s’agit de l’un des leaders mondiaux, en termes politiques et économiques.
Je peux garder le silence sur de nombreuses choses, mais comme je le dis toujours, et « Dominique » ici l’a juste mentionné, les actions unilatérales, la recherche continue des prochaines alliances et coalitions qui sont prédéterminées…
Il ne s’agit pas d’une méthode pour trouver un terrain d’entente.
Il s’agit d’actions unilatérales.
Elles ont lieu tout le temps.
Elles débouchent sur des crises.

Une autre menace mentionnée par le président Obama est l’ISIS.
Mais qui les a armés ?
Qui a armé les Syriens qui combattent aux côtés d’Assad ?
Qui a créé le climat politique et médiatique nécessaire pour faciliter cette situation ?
Qui a poussé pour la livraison d’armes dans la région ?
Ne comprenez-vous vraiment pas qui combat en Syrie ?
Ce sont principalement des mercenaires.
Comprenez-vous que ces gens sont payés ?
Un mercenaire combat pour le plus offrant.
Ils les arment donc, les payent une certain somme pour faire la guerre.
Donc ils combattent, ils ont les armes, et quand ils découvrent qu’ils peuvent gagner un peu plus ailleurs, ils changent de camp.

Ensuite ils occupent les champs de pétrole.
Partout, en Irak, en Syrie.
Ils commencent à extraire le pétrole, qui est acheté par quelqu’un.
Où sont les sanctions contre les entités qui achètent ce pétrole ?
Pensez-vous que les États-Unis ignorent qui achète ce pétrole ?
N’est-ce pas leurs alliés qui achètent le pétrole des terroristes ?
Ne pensez-vous pas que les États-Unis disposent de l’influence politique nécessaire pour influencer leurs alliés ?
Ou est-ce simplement qu’ils ne souhaitent pas le faire ?
Alors, pourquoi bombarder l’ISIS ?
Dans des zones en Irak où ils ont commencé à exploiter du pétrole et où ils payent les mercenaires davantage, dans ces zones, les rebelles des forces d’opposition syrienne « civilisées » ont immédiatement rejoint l’ISIS parce qu’ils payent plus.
Il s’agit selon moi de politiques absolument non professionnelles.
Elles ne se basent pas sur la réalité.

« Nous devons soutenir l’opposition démocratique et civilisée en Syrie ».

Donc vous les soutenez, vous les armez, et ensuite le lendemain ils rejoignent l’Isis.
Ce genre de chose était prévisible.
Nous ne tolérons pas ce genre de politiques des États-Unis.
Nous estimons qu’elles sont erronées.
Elles font du tort à toutes les parties concernées, y compris à vous (les États-Unis).
Lorsque nos intérêts nationaux sont en jeu…

J’aimerais vraiment que des gens comme vous (les journalistes américains), qui posez les questions, soyez un jour à la tête de votre gouvernement.
Nous pourrions alors peut-être retourner la situation.
Si cela ne marche pas, je vous demanderai au moins de livrer mon message à votre gouvernement.
Au président des États-Unis, au vice-président et à toutes les personnes concernées.
Dites-leur que nous ne souhaitons pas, que nous ne cherchons aucun type de confrontation.

Lorsque vous commencez à considérer vos actions dans le cadre de nos intérêts nationaux, peu importe les désaccords que nous ayons ils pourront se régler d’eux-mêmes.
Mais il faut agir et ne pas uniquement en parler.
Vous devez prendre en compte les intérêts des autres, ainsi que respecter les autres.
Vous ne pouvez pas « presser les autres comme des citrons » en considérant uniquement ce que vous pourrez en tirer…
Que ce soit en termes économiques, militaires, dans toutes les sphères.

Regardez l’Irak, la situation y est terrible.
Regardez la Libye et ce que vous y avez fait, ce qui a fini par coûter la vie de votre ambassadeur.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous avez même obtenu une décision du Conseil de Sécurité pour établir une zone d’exclusion aérienne !
Pourquoi ?
Pour que les forces aériennes de « Kadhafi » ne puissent pas bombarder les rebelles !
Ce n’était pas la décision la plus intelligente à prendre !

Mais bon…
Qu’avez-vous ensuite fait ?
Vous avez commencé à bombarder le pays.
Tout cela en contravention flagrante avec la résolution du Conseil de Sécurité.
Il s’agit même d’une agression flagrante d’un pays.
Est-ce nous qui avons fait cela ?
Vous l’avez fait de vos propres mains
.
Et cela s’est terminé avec l’assassinat de votre ambassadeur.
La faute à qui ?
C’est de votre faute.
Est-ce positif que votre ambassadeur ait été assassiné ?
Non, il s’agit d’un drame horrible.
Mais ne cherchez pas un bouc émissaire ailleurs alors que vous commettez vous-même ces erreurs.

Vous devez faire tout le contraire.
Réprouver ce désir insatiable de domination.
Vous devez cesser d’agir sur base d’ambitions impérialistes.
N’empoisonnez pas la conscience de millions de gens, comme si les politiques impérialistes étaient la seule solution.
Nous n’oublierons jamais la relation nouée durant notre soutien des États-Unis dans la guerre d’indépendance.
Nous n’oublierons jamais que nous avons collaboré dans les 2 grandes guerres, en tant qu’alliés.
Je pense personnellement que les intérêts géostratégiques de la Russie et des États-Unis sont essentiellement identiques.
Nous devons nous focaliser sur cet intérêt mutuel. »

Galoupix

Source :
http://www.businessbourse.com/2015/10/12/poutine-balance-tout-sur-lisis-et-les-etats-unis/

Le blog de Christine Tasin  du 13/10/2015

Image de prévisualisation YouTube

Yvan Blot parle de la Russie

Nos médias sont en dessous de tout, ne parlons pas de nos oligarques !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43