Archive | 13/11/2015

le PS En Pleine (CON)Fusion !

censurea

Vers la mixité des partis ?

Le P.S. doit se résigner à un rapprochement avec les « Républicains » de Monsieur Sarkozy…

« Il se pourrait qu’un simple retrait ne suffise pas à empêcher une victoire de Marine Le Pen [dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie]…
Assumons qu’il y ait le F.N. d’un côté et les républicains de l’autre…
Donc, pour dire les choses clairement, une fusion entre la liste P.S. de « Monsieur X » de Saintignon et la liste UMP de Monsieur Xavier Bertrand, ou entre la liste de « Monsieur X’ », alias Christophe Castaner et celle de Monsieur Christian Estrosi en Provence-Alpes-Côte-d’Azur  » ?

« La question peut se poser.
Il faut tout faire pour barrer la route au F.N. »

Et au –delà du prévisible mauvais pas (de Calais) ?
Et au-delà des régionales ?

« À la présidentielle, si Marine Le Pen est au second tour, ce ne sera pas 82 % contre 18 % comme en 2002.
Ce sera plus serré.
Il faut donc réfléchir à une future majorité. »

Comme quoi tout peut arriver, et même qu’un homme politique déjà chevronné, qu’un Premier ministre, sans doute sous le coup de la fatigue, soit pris d’un brusque accès de parler-vrai, quitte à se faire donner sur les doigts par ses propres amis.

Car ces propos tenus par Manuel Valls mardi dernier lors d’un déjeuner de presse n’ont évidemment pas eu l’heur de plaire à Monsieur de Saintignon qui assure que les jeux ne sont pas faits, que les carottes ne sont pas cuites, que les chicons ne sont pas amers et qu’il sent bien depuis quelques jours un frémissement de l’opinion se dessiner en sa faveur.
Il est bien le seul.
Quant à Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du P.S., il a rappelé Monsieur de Matignon (?) aux bons usages.

« Je ne mets pas mon pantalon avant mon caleçon »,

a-t-il « élégamment » déclaré.
De fait, il n’est ni habile ni habituel, surtout quand les choses se présentent mal, de se mettre dans la situation du second tour avant qu’ait eu lieu le premier.
Pour autant nul n’ignore, ni au P.S. ni ailleurs, que la question qu’il ne faut pas poser le 10 novembre se posera avec acuité le 6 décembre, qu’il faudra bien y répondre et que ce jour-là les socialistes n’auront selon toute vraisemblance le choix qu’entre deux pis-allers.

Si le Front national est toujours le mal absolu, et sa présidente le diable en personne, comme nous l’assurent ces jours-ci, avec une lucidité et une modération exemplaires, ses adversaires des deux rives du système, il serait tout simplement criminel de lui abandonner une seule région en 2015 et la France en 2017.
Il en découle logiquement que le P.S. DOIT se résigner à un rapprochement avec les « Républicains » de Monsieur Sarkozy, qu’il prenne la forme d’une (CON)fusion ou, si celle-ci leur est refusée, d’un désistement, quitte à disparaître d’un certain nombre d’assemblées régionales et à accréditer définitivement la réalité de l’UMPS, donc de la connivence, de la complicité, voire de la collusion entre les deux partis de gouvernement avec toutes ses conséquences.
Après tout, deux personnalités aussi différentes que Daniel Cohn-Bendit et Philippe de Villiers considèrent que le principal clivage de la politique française ne passe plus entre la vieille droite et la vieille gauche, mais entre les partisans et les adversaires d’une Union européenne de plus en plus étroite et contraignante, entre les fédéralistes et les patriotes.

Deuxième hypothèse, qui semble à ce jour avoir la faveur des camarades de Monsieur Valls.
Les socialistes renoncent à faire obstacle à d’éventuelles victoires du F.N.
Ce qui signifie, au choix,
qu’ils prennent devant l’histoire la même responsabilité que les communistes allemands qui refusèrent l’union nationale contre Hitler,
ou que finalement ils n’agitaient devant le public l’épouvantail d’un Front national diabolique que comme au théâtre de Guignol, pour faire peur aux petits enfants que sont selon eux les citoyens.

Troisième hypothèse : à l’appel de Monsieur Valls, de Monsieur Cambadélis et de Monsieur de Saintignon, les électeurs du Nord et du Sud se ressaisissent et font barrage à la fois à l’UMP et au F.N.
Cette hypothèse semble à exclure.
Michel Noir… en 1987, disait noblement :

« J’aime mieux  perdre les élections que perdre mon âme. »

Les deux seraient-ils incompatibles ?
Pour ce qui est de l’âme, il y a belle lurette qu’on n’en trouve pas trace rue de Solférino.
Pour ce qui est des élections, rendez-vous le 6 décembre à 20 heures.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr/  du 13/11/2015

 

emoticone-ps1-4x3

Différencier Sionisme et Judaïsme.

juif-orthodoxe

Orthodoxie juive.

Un juif orthodoxe agressé au couteau en Italie.

Un juif orthodoxe de 40 ans a été légèrement blessé hier soir par un inconnu qui l’a agressé avec un couteau devant une pizzeria casher de Milan, ont rapporté les médias italiens et la communauté juive.

L’agresseur l’a touché à plusieurs reprises mais sans gravité à la colonne vertébrale et au visage, lors de cette attaque perpétrée vers 20H00 locales (19H00 GMT).
Le blessé a été conduit dans un hôpital milanais où son état n’inspire pas d’inquiétudes.
La victime était « facilement reconnaissable » à la tenue de juif orthodoxe qu’elle portait.
D’après l’agence AGI, l’inconnu qui l’a agressé et qui a pris aussitôt la fuite portait une capuche et n’a pas prononcé de paroles lors de l’agression.

Des témoignages de la communauté juive locale dans la presse évoquent pour leur part de la présence de trois personnes dont une femme semblant être arabes, et affirment que la victime aurait aussi reçu des coups de poing.
Dans un communiqué, le président du « Congrès juif mondial » (« WJC »), « Ronald Lauder », a jugé « impératif que les autorités italiennes traitent cet incident avec la plus grande sévérité ».

Les motifs de l’attaque ne sont pas connus.
Mais cette agression en Italie survient alors que des agressions au couteau sont perpétrées ces dernières semaines à l’occasion du regain de tension entre Palestiniens et Israéliens, et que le groupe « Etat islamique » (« EI ») a lancé des menaces contre les juifs dans le monde entier.

Source : http://www.lefigaro.fr

civilwarineurope  du 13/11/2015

Ce Fric, Eternelle Idole !

lagarde

Lagarde et le FMI…

Veulent encore plus de migrants pour nous remplacer !
Elle a vraiment une tête de vipère
D’aucuns diraient plus vulgairement qu’elle a la gueule de l’emploi.

Il est de plus en plus clair que les libéraux, les mondialistes, les Européistes et toutes les organisations supra-nationales ont décidé de couler l’Europe pour vendre, vendre, vendre… et faire disparaître les valeurs qui sont les nôtres, qui les empêchent de créer la planète dont ils rêvent.

Ils appellent même les Européens à faciliter l’envoi d’argent des « migrants » dans leurs pays d’origine.
Il faut en effet que la planète entière consomme…
Les migrants, c’est une perte pour leur pays ?
Peu importe, ils compensent en envoyant de l’argent là-bas…
Comment mieux dire que ce qui compte c’est l’argent et non le bien-être des faux réfugiés ?

« De leur côté, les pays d’origine des migrants vont certes pâtir de l’exil de leur population jeune et qualifiée, reconnaît Madame « Lagarde ». »
« Mais ils bénéficient en contrepartie de transferts de fonds des migrants vers leurs proches qui totalisent 436 milliards de dollars en 2014, soit « plus de trois fois » le montant de l’aide publique au développement, note-t-elle, en appelant à réduire les frais de ces transferts d’argent. »

L’argumentation de « Lagarde » est limpide :

« La dirigeante appelle notamment à renforcer la capacité des marchés du travail « à absorber les migrants », à améliorer leur accès à des formations et à faciliter la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l’étranger. »
« La crise migratoire en Europe met à mal la cohésion de l’UE qui se divise sur la répartition de la charge de l’accueil des réfugiés venus de la Méditerranée.
Un sommet sur la question se tient mercredi entre dirigeants européens et africains. »

Si nous acceptons les migrants, les formons, reconnaissons leurs prétendues formations à l’étranger (comment des gens prétendument en fuite seraient-ils munis de diplômes en bonne et due forme ? ) il est évident que ce sera aux dépens des nôtres.

Or, il y a en Europe 23 millions de personnes sans emploi, et un taux de chômage de 9,5%.

Nous savons que 25 à 35 millions de réfugiés sont attendus dans la même Europe dans les deux ans à venir.

Cela signifie que les migrants viendront prendre le peu d’emploi qui reste, et que nous aurons 50 millions de personnes sans emploi…

Il est clair que pour le FMI cela n’a aucune espèce d’importance, ce qui compte c’est d’avoir toujours plus de consommateurs…
Voici les mots clé employés par Lagarde :

doper l’activité,
impact sur la croissance,
coût…

Ils n’osent malgré tout pas promettre de raser gratis :

« « Les calculs préliminaires du FMI montrent un impact positif modéré des migrants sur la croissance dans les pays de l’UE ».

Modéré… plus sûrement négatif ? !
Le peu de richesses que nous réussissions à faire naître va être consacré à l’accueil des « réfugiés »….

On appréciera le passage sur la population vieillissante, quand on sait qu’une politique nataliste et familiale est possible et coûterait moins cher que l’accueil des migrants…
Et puis faire des enfants dans un pays envahi où leur sécurité est de moins en moins assurée, c’est une gageure…

« Selon Madame « Lagarde », cet afflux –s’il est géré « avec les mesures appropriées– peut être d’abord bénéfique aux pays d’accueil en augmentant leur population active et en dopant l’activité. » « Les calculs préliminaires du FMI montrent un impact positif modéré des migrants sur la croissance dans les pays de l’UE », assure la dirigeante.
« Surtout, cet afflux pourrait permettre de s’attaquer au vieillissement de la population dans les pays riches et de « réduire la pression » sur le coût du système de retraites et des dépenses de santé, assure Madame « Lagarde ». »

Bref, il est évident que depuis des années ils savent tous que nous allons subir une déferlante migratoire, et qu’ils l’ont délibérément organisée.

Les peuples n’ont peut-être pas dit leur dernier mot…

Christine Tasin 

Le blog de Christine Tasin  du 13/11/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43