Archive | 15/11/2015

Musulmans Vous Nous Mentez !

islamistesjpg-1

 Mosquées Radicales

 

L’un des kamikazes fréquentait la mosquée de Lucé.

Selon les enquêteurs, « Omar Ismaïl Mostefaï » aurait fréquenté assidûment la mosquée de Lucé, près de Chartres (Eure-et-Loir).

Il s’y serait radicalisé au contact d’un islamiste venu de Belgique.

Le président de la mosquée « Abdallah Benali », a assuré dimanche qu’il ne le « connaissait pas ». (?)

Le kamikaze a habité Chartres jusqu’en 2012

Ce Français de 29 ans, qui a participé à la prise d’otages sanglante dans la salle de spectacle du Bataclan, était connu dans le quartier de la Madeleine à Chartres où il a résidé entre 2005 et 2012 avec ses parents, ses trois frères, ses deux soeurs, sa femme et sa petite fille née en 2010.

« Tout le monde est parti en 2012″,

a indiqué une voisine, en précisant que le jeune homme

 » ne se cachait pas de faire des petits trafics de drogue.
Nous avions des relations normales, des relations de voisinage avec la famille »,

a-t-elle ajouté.

Fiché à la DCRI

Condamné à huit reprises pour des délits de droit commun (conduite sans permis, outrages),  »Omar Ismaïl Mostefaï » avait été fiché par la DCRI pour radicalisation en 2010.
Le kamikaze a été identifié par ses empreintes, grâce à un doigt sectionné retrouvé au Bataclan, où se tenait un concert rock lors de l’irruption des djihadistes.
Les enquêteurs tentent de confirmer qu’il a bien séjourné en Syrieen 2014.

Interpellation de six membres de sa famille

Six membres de son entourage familial ont été placés en garde à vue, dont son père, un de ses frères et la femme de ce dernier.
Leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine (Aube) et Bondoufle (Essonne), ont été perquisitionnés samedi soir.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr

§§§§§§

Appel à témoins

La police recherche un individu impliqué dans les attaques.

La police nationale vient de diffuser sur le réseau  »Twitter » le portrait d’un individu recherché activement pour son implication dans les attaques de vendredi.
Si vous disposez d’informations, appelez directement le 197, mais n’agissez pas vous même car l’individu est dangereux.

salah

civilwarineurope  du 15/11/2015

Enfants De France Soyez Courageux !

la-france (1)

Finies les lamentations,
Relevez la tête !

Sommes-nous donc devenus une nation de lopettes ?

« Parisiens, restez chez vous !
Ne sortez qu’en cas de nécessité absolue. »

Voilà le message de la Mairie de Paris et du gouvernement.
Et pourquoi pas aussi :

« planquez-vous sous la couette et prenez du Temesta » ?

Marchés, musées, cinémas, écoles… tout est fermé en attendant.

Mais en attendant quoi, au juste ?

Le grand soir qui nous verra tous « rafalés » ? ! ?

Bravo, mesdames et messieurs les édiles !

Au cas où les terroristes n’auraient pas pleinement réussi leur pari, vous aurez achevé le boulot :
créer la psychose,
terroriser les populations par votre couardise,
nous transformer en carpettes et demain en lopettes.

J’ai honte.

Honte de vous tous, assemblée de couilles molles qui avez aujourd’hui mis Paris en état de mort clinique, posant déjà, au delà du drame humain, les jalons d’une catastrophe économique.

Depuis huit jours – coïncidence, prémonition, hasard malheureux, préscience, incitation/dénonciation ? – s’imposait au regard des passants, dans toute la ville, l’image d’une kalachnikov montée en Tour Eiffel, tournant en boucle sur les colonnes Morris et les panneaux de la Mairie de Paris.
En lettres capitale :
« Made in France ».
On ne saurait mieux dire.

J’ai cru, je l’avoue – et je ne suis sans doute pas la seule –, que cette affiche était celle du salon de la production nationale, le Salon « Made in France », coïncidant avec la sortie du film de « Nicolas Boukhrief ».
Entrevue en passant, il faut croire que cette image était un message subliminal ô combien efficace, celui d’une vérité hautement prémonitoire…

Alors oui, je le redis :
j’ai honte, et tant d’autres avec moi.
Honte devant mon grand-père estropié à Verdun,
honte devant mon beau-père déporté dans les camps de Pologne,
honte aussi devant cet ami qui tout à l’heure me disait :

« Quand je pense à mes copains, aux 145.000 mecs qui sont morts en Algérie… tout cela pour en arriver là ! »

En arriver là,
à se terrer comme des souris,
à se planquer dès que souffle le vent mauvais,
à se coucher sur l’injonction de nos gouvernants, en attendant sans doute que les chars règlent la circulation aux carrefours ?

Sommes-nous donc devenus une nation de lopettes ?

Marie Delarue

http://www.bvoltaire.fr/ du 15/11/2015

AUCUN de nos médias autorisés ne nous a rapporté les scènes de joie dans certains secteurs de banlieues au long des « éditions spéciales » !
Il ne faut stigmatiser personne, voyons !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43