Archive | 21/11/2015

J’ Ai La Mémoire Qui Flanche…

Hollande arrete

Nommer l’ennemi
et désigner les traitres…

Et oui…
Ils savaient…
Les Hollande, les Valls, les Cazeneuve… les Taubira… les Fabius…

Bref,
la clique prébendière et mafieuse
qui a accaparé le pouvoir
avec 17% des voix
savait ! ! !

Elle savait que les slogans du type « Je suis Charlie » n’étaient bons qu’à endormir les foules et n’avaient aucune efficacité contre le terrorisme islamique qu’ils n’osent même pas nommer !

Ce terrorisme de l’Etat Islamique d’Iraq et de Syrie (qu’ils ont contribué à faire surgir avec les USA, l’Arabie Saoudite, le Qatar) qui trouve ses prolongements dans les banlieues et les zones de non-droit de notre pays, espaces publics que cette caste socialaud-écolo-gaucho mafieuse a laissé être confisqués par les flux migratoires légaux et illégaux qui servent de terreau à l’expansion islamique dans notre pays et à la radicalisation des plus prosélytes qu’ils font mine de découvrir aujourd’hui.

Car s’il y a une leçon à tirer des massacres perpétrés par des islamiques fanatisés le 13 novembre dernier à Paris, c’est que :

Ils portaient dans notre société le djihad islamique destiné à détruire tous ceux (et tout ce) qui n’étaient point eux,

Ils étaient issus de l’immigration de peuplement qui nous étouffe depuis 40 ans à cause d’une ouverture éhontée des frontières et de lois qui, tel le regroupement familial, sont un appel d’air pour la venue de n’importe qui…
et jouissaient d’un assistanat social mettant en avant la « préférence étrangère » au détriment des Français de souche, tout en acquérant une nationalité de papier par le biais du droit du sol…

Ils venaient des mosquées des quartiers de nos villes, et avaient fait le voyage formateur au crime en Syrie et en Iraq,

Ils étaient « observés » par les services de renseignements de maints pays, le dernier fait en date montre que même les USA les « connaissaient » (1),
(http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/20/97001-20151120FILWWW00019-4-auteurs-des-attentats-connus-des-services-us.php)

Ils étaient, dans les cités squattées par les populations immigrées et islamisées qui en ont fait fuir les autochtones, comme des « poissons dans l’eau », véritables « zones de confort terroriste », fournissant le « gîte », le couvert, la sécurité, le personnel d’assistance et les armes de l’action, ainsi que l’argent de l’économie illégale qui sous-tend la poussée islamique à Saint Denis comme à Molenbeek…
(http://www.bvoltaire.fr/eloisegloria/banlieue-terrorisme-rien-a-voir,220511?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=af0ac80af8-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-af0ac80af8-30444829&mc_cid=af0ac80af8&mc_eid=79c5d6df15)
(http://www.bvoltaire.fr/charlesdemassieux/lomerta-cites-face-terrorisme,220069?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=af0ac80af8-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-af0ac80af8-30444829&mc_cid=af0ac80af8&mc_eid=79c5d6df15)

Ils étaient idéologiquement et socialement couvés par toute la bien-pensance politicienne, médiatique et du « showbiz »  tandis que les associations gauchistes et prétendument humanistes et de défense des droits de l’homme les justifiaient et les soutenaient..

Ils émargeaient aux millions d’euros (90 milliards en 10 ans…) de la « politique de la ville », destinée par les gouvernements de « gauche » comme de « droite » à acheter la paix civile et à construire une clientèle électorale…

Ils bénéficiaient d’une prétendue « discrimination positive » pour intégrer les secteurs sensibles d’entreprises comme la RATP ou « Air France Cargo » (à Roissy) où le pouvoir actuel s’étonne d’y voir officier des centaines de fichés « S » alors que c’est sa politique qui a permis cette monstruosité…

et, quand ils n’étaient représentants de tout cela,

ils venaient des flux incessants des pseudo migrants fuyant « la guerre » que le gouvernement socialo et ses tentacules associatives (de même que ses accointances francs-maçonnes et ses multiples relais dans les mutuelles, le secteur bancaire ou les associations péri scolaires) nous imposent à grands coups d’argent public, creusant ainsi une dette que nous allons payer de nos impôts, taxes et cotisations tandis que ces « migrants illégaux » se gobergeront sur notre dos, quand ils ne participeront pas à notre destruction..

D’ailleurs, l’hystérique retardé congénital de Matignon ne vient-il pas de le reconnaître ?
(http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/valls-certains-djihadistes-ont-profite-de-la-crise-des-migrants-3852670)
…Tout en poursuivant l’accueil de ce fumier potentiellement terroriste islamique, alors que même aux USA, un refus se précise par la discussion d’une loi suspendant l’arrivée de ces gens ?
(http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/20/97001-20151120FILWWW00022-usa-une-loi-pour-suspendre-l-arrivee-des-refugies-syriens.php)

Ils savaient, donc, que notre population française était en danger, ils le savaient d’autant mieux que c’étaient eux qui avaient créé les conditions politiques, sociales, économiques et sociétales de ce danger islamique, et que tous leurs discours, toutes leurs déclarations, toutes leurs postures, toutes leurs décisions administratives allaient dans le sens de la pérennisation et de l’accroissement de ce danger apporté par cette religion mortifère qu’est l’islam surfant sur des flux migratoires incessants depuis 40 ans.

Ils le savaient, ils le savent encore…
Et ils ne font rien pour éradiquer cette menace, effacer ce danger, mettre hors d’état de nuire les vecteurs fanatisés du djihad islamique…

Ah, certes, devant la pression des événements et l’horreur des crimes islamiques, ils s’agitent, bavassent, occupent le terrain médiatique, se haussent du col comme pour nous convaincre de leur bravoure, utilisent leurs réseaux médiatiques « aux ordres »  qui viennent frétiller du croupion pour nous vanter leurs mérites….

Mais qui peut croire que dégager des millions d’euros pour « déradicaliser » ces assassins dans des cellules « psychologiques » règlera une question que quelques grammes de plomb rendraient obsolète ?

Mais qui peut croire qu’on empêchera le Qatar d’inonder d’euros putrides les cités de non-droit quand la clique « socialo » fraye activement avec cet émirat et se pavane au Parc des Princes où joue le club de foot qui appartient à ces soutiens du terrorisme ?

Mais qui peut croire que l’idéologie mortifère du salafisme wahhabite, qui s’est répandue dans les banlieues de France, sera efficacement combattue quand on voit les danses du ventre électorales des socialauds en campagne et les accommodements qu’ils consentent à ces terroristes potentiels, jusqu’à violer la loi de 1905 ?

Qui peut croire en l’efficacité permanente des mesures sécuritaires ponctuelles d’aujourd’hui quand l’exotique de la place Vendôme joue une partition pro islamique et pro délinquance et que tout est fait pour donner publicité malsaine et droits exorbitants à ceux qui ne sont que des criminels avérés ou en puissance ?

Qui peut croire en la volonté de combattre cet « ennemi de guerre » quand l’opportuniste insignifiant et libidineux de l’Elysée n’ose même pas le nommer par son vrai nom et se répand en palinodies ridicules autour du « padamalgam » pour faire oublier d’où il vient et cacher où il va ?

Nous sommes à un moment où il convient de se rappeler deux articles essentiels de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 :

Article 8 (sûreté)

La sûreté consiste dans la protection accordée par la société à chacun de ses membres pour la conservation de sa personne, de ses droits et de ses propriétés.

Article 35

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Et l’application de cet article 35 commence dès le 5 décembre prochain où il s’agira d’expulser par les urnes ces « socialauds » (et leurs alliés de toutes couleurs) destructeurs de la France et de son Peuple, et leurs frères politiques de l’ex UMP  et du Centre dont la nocivité politique a été largement prouvée par les épisodes Chirac-Sarkozy.

Empédoclatès

 http://ripostelaique.com  du 21/11/2015

La Corse Chante « Diu Vi Salvi Regina » !

ajaccio

Les Corses honorent les défunts !

Afin d’accompagner « les familles dans le deuil et la douleur », c’est l’hymne corse qui résonnera dans le stade de Furiani.
Le Diu Vi Salvi Regina est « un chant sacré par lequel depuis des siècles la Corse rend hommage aux défunts », explique le communiqué du SC Bastia.

L’hymne corse sera joué pour rendre hommage aux victimes

« Cette décision est incompréhensible »,

a réagi « Jean Zuccarelli », conseiller municipal de Bastia et conseiller exécutif de l’assemblée de Corse, interrogé par le site de BFMTV.

« On pensait qu’il y aurait un consensus pour honorer la mémoire des victimes. »

Selon lui, rien n’empêche de jouer les deux chants.
Comme lui, le président de la communauté d’agglomération de Bastia, « François Tatti », a dénoncé l’absence de l’hymne Français avant la rencontre.

Des inscriptions en lettres rouge ont été découvertes sur les murs de la mairie de Bastia, rapporte France 3 Corse ViaStella, samedi matin, telles que :

« Tristi i e francesi mai » (« triste oui, français jamais ») ou  « dolu francese », « dolu naziunalistu » (« deuil français, « deuil nationaliste »).

La veille, le maire Gilles Simeoni avait lui aussi réclamé que La Marseillaise soit jouée.

La Ligue de football professionnel reste prudente sur la question.

« J’ai demandé à tous les clubs de L1 et de L2 de jouer la Marseillaise »,

a simplement commenté son président, « Frédéric Thiriez », cité par L’Equipe..

Je ne fais de procès d’intention à personne et je pense que tout le monde aura à cœur de respecter ce moment ».

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Diu Vi Salvi Regina

§§§§§§

Image de prévisualisation YouTube

Dio Vi Salvi Regina

Le « Dio vi salvi Regina » (Diu en Corse) est un chant religieux dédié à la Vierge Marie créé en Italie par saint Francesco de Geronimo vers 1675.
Il est adopté comme hymne national de la Corse lors d’une consulte tenue à Orezza, le 30 janvier 1735, au cours de laquelle les chefs nationaux de l’île décidèrent la séparation de la Corse d’avec la République de Gênes.
La nation corse proclame son indépendance et se place sous la protection de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie dont l’image sera empreinte sur ses armes et ses étendards.

Des sept couplets originels, « Sekli » en interprète les quatre principaux :

Dio vi salvi, Regina
E Madre universale,
Per cui favor si sale
Al paradiso.
Per cui favor si sale
Al paradiso.

Voi siete gioia e riso
Di tutti i sconsolati,
Di tutti i tribolati
Unica speme.
Di tutti i tribolati
Unica speme.

Gradite ed ascoltate,
O Vergine Maria,
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.

Voi dai nemici nostri,
À noi date vittoria
È poi l’eterna gloria
In paradisu.
È poi l’eterna gloria
In paradisu.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43