Archive | 25/11/2015

La Force De Notre Langue Française !

attention1

Si Vis Pacem, Para Bellum !

Ô France, ô ma patrie, des parias vous assaillent
Au nom de je ne sais quel Dieu empli de haine,
Soyez bénie ma mère vous fruit de mes entrailles
Ton fils est toujours prêt à mourir pour sa reine,

Arracher de leurs mains, mon drapeau, ton linceul,
Le bleu, le blanc, le rouge, trésor aux trois couleurs,
Prêt à donner mon sang avec eux ou bien seul,
Ma vie pour ma patrie, pour toutes ces douleurs,

Que mes frères de sang ressentent dans leur for,
Tant ces crimes odieux ont maculé leurs âmes,
Les pleurs de la nation un précieux réconfort,
Mais des armes aussi pour tous ces amalgames…

Nous sommes au garde à vous et attendons vos ordres,
L’arme au pied, regard froid envers nos gouvernants,
Ces pleutres collabos, complices des désordres,
Héritage n’étant qu’un futur déclinant,

Offert par l’inventeur de ce : « padamalgame »
En s’autoproclamant moi l’idiot « chef de guerre »,
Quand chacun entonnant sur son ton une gamme,
Refuse de traiter le coran de vulgaire…

Quand la France subit le viol des Sarrasins,
Imposant leur sharia, la loi de Muhammad,
Dont leurs gènes ne sont ni de frères ou cousins,
Mais d’un fou pédophile, ce chamelier nomade…

Celui qui vit en eux, comme un chancre invisible,
Embuant leurs cerveaux de messages débiles,
Que propage un coran ennemi de la bible,
Hadîths pour convertir des attardés, serviles…

Unissons nos efforts et détruisons ce nid
Où couvent de futurs jihadistes en puissance,
Excluons de nos murs à cette vilénie,
A ce cheval de Troie, putride intumescence…

Car c’est bien cette croix qui me pousse vers eux,
Celle que les croisés arboraient fièrement,
Celle que lui offrit un apôtre véreux,
Et le crucifiant aussi barbarement…

Crucifix n’étant que symbole de souffrance,
Celle que l’être humain subit au quotidien,
Raison pour refuser pardon ou tolérance,
A tous ces criminels et leur esprit sadien !

Cessons de nous terrer comme taupes indécentes,
Et osons affronter ce fléau terrorisme,
Lavons notre fierté des injures blessantes,
Tels de preux chevaliers dédaignant l’héroïsme,

Défendant simplement notre honneur offensé,
Par des traitres infiltrés au sein de la nation,
Ses fils que le coran aurait ensemencés,
Des Merah, Mohammad, la réincarnation,

D’un bouffon chamelier auteur de crimes odieux,
Que prône la sharia, prêchée par les imams,
Des traitres en fourberie, point miséricordieux,
Responsables des maux de tous ces amalgames…

Avec nos dirigeants leurs complices avérés,
Protégés jour et nuit de boucliers humains,
Pendant que les lambdas doivent eux se terrer,
Deux poids et deux mesures sans mise en examen…

Des traitres immunisés par leurs titres pompeux,
Nos manipulateurs de la sainte justice,
Engraissés comme porcs, leur côté adipeux,
Sharia dans leurs actions étant leur subreptice…

De véritables couards, vils manipulateurs,
Nous faisant avaler d’innombrables couleuvres,
Des morts des attentats ils en sont les auteurs,
Et très fiers d’exposer au monde leurs chefs-d’œuvre !

Réveillons un instant notre Charles Martel,
Unissons nous à lui nous, Français en colère,
Pour venger nos enfants qui gisent sous la stèle…
Et armés de nos croix déclarons leur la guerre !

source : http://ripostelaique.com/manifestation-anti-migrants-interdite-a-bordeaux/  du 25/11/2015

La Suisse Ne Veut Plus De Burqas !

burqa-non

Toutes à visage découvert !

Le Parlement tessinois a donné lundi son feu vert à la loi interdisant le port du voile.

Dorénavant il sera interdit de se couvrir le visage dans l’espace public du canton.
Le peuple avait accepté en septembre 2013 une initiative en ce sens.

Pour cette séance parlementaire sur la burqa, les mesures de sécurité à l’entrée du bâtiment avaient été renforcées.
Un portique de détection de métaux a été provisoirement installé.

Selon le message du gouvernement, cette loi devait s’appliquer de la même façon aux musulmanes qui portent la burqa ou le niqab, qu’aux fans de sport qui masquent leur visage ou aux manifestants portant des casques.

Le Parlement ne l’a cependant pas entendu de cette oreille.
Une loi distincte réglementa le port du voile.
Cette loi « ad hoc », composée de neuf articles, visera également à promouvoir l’intégration et les échanges sociaux.

Le Grand Conseil a tenu à faire cette distinction pour éviter de mettre sur un même pied d’égalité femmes voilées, hooligans ou manifestants masqués.
Les amendes en cas d’infractions à la loi oscilleront entre 100 et 10’000 francs.

Touristes à la même enseigne

Il n’y aura pas d’exceptions pour les touristes.
Pour les personnes en visite en Suisse, il sera indiqué aux aéroports ou aux douanes qu’il est interdit de se dissimuler le visage au Tessin.
Cela va dans le sens de l’industrie du tourisme et on évite par ce biais les «mauvaises surprises», écrit la commission consultative.

Environ 40.000 visiteurs en provenance du Moyen-Orient se sont rendus au Tessin en 2014, selon elle.
Une tendance qui augmente.

Cette clientèle est précieuse pour l’hôtellerie et le commerce de détail.
Ces branches espèrent ainsi compenser les pertes liées au marché européen.

Conforme aux droits de l’homme

La loi tessinoise s’inspire de celle en vigueur sur le voile intégral en France.
La Cour européenne des droits de l’Homme l’a d’ailleurs validée en juillet 2014.
En Suisse, le Parlement, sur recommandation du Conseil fédéral, avait aussi donné son aval au texte tessinois.

Tout en s’opposant à cette mesure jugée inopportune, le gouvernement a emboîté le pas de Strasbourg et a estimé que cette interdiction du voile ne violait pas le droit fédéral.

source : http://www.lematin.ch/suisse/

http://civilwarineurope.com/  du 25/11/2015

Qui Est Antisémite Sur Le Sol Français ?

Tour Eiffel

Musulmans, Israëlites !
Où est la République ?

Les derniers attentats de Paris, les plus mortels, les plus tragiques, ne sont pas les premiers, ni hélas les derniers.
Beaucoup d’ autres ont été oubliés.
Depuis 40 ans, des musulmans – et aucun autre groupe humain – déchirent régulièrement la France d’attentats mortels.

09 /01/1973 : bombe à l’Agence juive à Paris.

05 /09/1973 : prise d’otages à l’ambassade d’Arabie saoudite par un commando palestinien.

15 /09/1974 : Attentat à la grenade au drugstore Saint-Germain-des-Prés à Paris, 2 morts et 34 blessés.

13 /01/1975 : A l’aéroport d’Orly, des Palestiniens du « FPLP » (dont un des membres sera décoré de la médaille des droits de l’homme par « Christiane Taubira ») avec « Carlos » à leur tête, tirent au lance-roquettes et manquent un Boeing 707 de El Al, atteignent un DC-9 yougoslave.
Trois blessés.
L’attentat est revendiqué à Beyrouth par l’organisation palestinienne « Septembre noir ».

19 /01/1975 : « Carlos » réattaque l’aéroport d’Orly et obtient un avion pour s’enfuir à Bagdad.
Il y aura 21 blessés.

10 /03/1975 : Attentat de la gare de l’Est à Paris, 1 mort et 7 blessés.

20 /05/1975 : Des Palestiniens tirent contre le comptoir d’El Al d’Orly, et tuent une personne.

22 /02/1976 : attentat à l’Office de tourisme algérien (revendiqué par le Front de libération unifié de la nouvelle Algérie).

02 /11/1976 : tentative d’assassinat contre « Homayoun Keykavoussi », attaché culturel de l’ambassade iranienne (revendiqué par les Brigades internationales « Reza Rezayi », groupe maoïste issu de la Gauche prolétarienne.)

07 /07/1977 : tentative d’assassinat contre l’ambassadeur de Mauritanie (revendiqué par les Brigades internationales « Mustapha El Wali Sayed »).

20 /05/1978 : A l’aéroport d’Orly, un commando de trois hommes ouvre le feu dans la salle d’embarquement d’El Al, faisant 4 morts et 5 blessés.
L’attentat est revendiqué par une organisation libanaise inconnue, « les Fils du Liban ».

31 /07/1978 : Prise d’otages à l’ambassade d’Irak à Paris exécuté par un militant de l’Organisation de libération de la Palestine et commandité par « Yasser Arafat », son président (qui recevra des obsèques nationales en France).
1 policier trouve la mort.

03 /08/1978 : Assassinat à Paris du représentant de l’OLP « Izz al-Din al-Kalak » et un de ses assistants, par l’organisation « Abu Nidal ».
2 morts.

02 /12/1978 : Attentat du BHV.
Huit blessés dont un grave, revendiqué par…?

31 /08/1978 : attentat au domicile d’Yves Mourousi, revendiqué par la section franco-arabe du « front du Refus » (10 blessés).

27 /03/1979 : Une explosion fait 33 blessés dans un foyer israélite, rue Médicis, à Paris VIe, au lendemain de la signature du traité de paix israélo-égyptien, revendiqué par une organisation antisioniste, le Collectif autonome d’intervention contre la présence sioniste en France et la paix israëlo-égyptienne.

17 /01/1980 : Assassinat du directeur de la librairie palestinienne à Paris, « Yusef Mubarak », par l’organisation « Abu Nidal ».
1 mort

18 /07/1980 : L’ancien Premier ministre iranien « Chapour Bakthiar » échappe à une tentative d’assassinat menée par un commando iranien.
2 personnes sont tuées et 6 sont blessées durant l’attaque.

03 /10/1980 : Une bombe dissimulée dans la sacoche d’une moto explose devant la synagogue de la rue Copernic, à Paris XVIe.
4 morts et une vingtaine de blessés.
Trente-quatre ans après, en novembre 2014, un suspect libano-canadien, « Hassan Diab », est extradé du Canada et écroué en France.
Considéré comme proche du Front populaire de libération de la Palestine (« FPLP »), il est accusé d’avoir confectionné et posé la bombe.

29 /08/1981 : attentat par un groupe terroriste palestinien à l’hôtel Intercontinental à Paris.
15 blessés.

18 /01/1982 : assassinat de « Charles Robert Ray », attaché militaire américain, à Paris. Revendiqué par les « FARL », fractions armées révolutionnaires libanaises.
1 mort

03 /04/1982 : Le diplomate israélien « Yacov Barsimantov » est assassiné à Boulogne-Billancourt.
Le Libanais « Georges Ibrahim Abdallah », chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (« FARL »), condamné à perpétuité à Paris en 1987, notamment pour complicité de ce crime, est détenu depuis octobre 1984.
1 mort

22 /04/1982 : Une voiture piégée explose au siège du magazine Al Watan Al Arabi rue Marbeuf à Paris.
Un mort, 63 blessés (attentat revendiqué par « Carlos » et semblant être commandité par la Syrie)

09 /08/1982 : Un commando de 5 arabes appartenant au « Fatah » et au Conseil révolutionnaire d’ »Abou Nidal » – un groupe palestinien dissident de l’ »OLP », ouvre le feu rue des Rosiers, à Paris, et jette des grenades à l’intérieur du restaurant juif « Goldenberg », faisant 6 morts et 22 blessés.

17 /09/1982 : Le diplomate israélien « Amos Manel » est gravement blessé à Paris par l’explosion de sa voiture piégée, rue Cardinet.
Une cinquantaine de personnes sont blessées, en majorité des élèves du lycée Carnot.
L’attentat est revendiqué par les « FARL » libanaises.

30 /09/1983 : Une bombe explose au Palais des congrès de Marseille, près des pavillons américain, soviétique et algérien lors d’une foire internationale.
1 mort, 26 blessés.
Revendiqué par les « FARL ».

07 /02/1984 : Assassinat de « Gholam Ali Oveisi », ex gouverneur militaire de Téhéran, et de son frère, en exil à Paris.
L’attentat est revendiqué par le « Jihad islamique ».
2 morts

08 /02/1984 : Assassinat de l’ambassadeur des Etats arabes unis en France, « Khalifa Abdel Aziz al-Mubarak » dans une rue de Paris, attribué à l’organisation « Abu Nidal ».
1 mort

23 /02/1985 : Explosion d’une bombe au magasin Marks & Spencer du boulevard Haussmann, revendiquée par l’Organisation Arabe du 15-Mai faisant partie du « Hezbollah », fait un mort et 14 blessés.

29 /03/1985 : A Paris, une explosion fait 18 blessés au cinéma « Le Rivoli Beaubourg », lors du 4e festival international du cinéma juif.
L’attentat est attribué au « Hezbollah ».

07 /12/1985 : Double attentat au Printemps Haussmann et aux Galeries Lafayette, 43 blessés.
Revendiqués par le « CSPPA », Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient, organisation marxiste liée au « Hezbollah » et au « Djihad islamique » animé par des Musulmans chiites inspirés et financés par Téhéran.

03 /02/1986 : Une explosion au rez-de-chaussée de la galerie du Claridge, avenue des Champs-Elysées, également attribuée au « Hezbollah », fait un mort et huit blessés.

03 /02/1986 : Le même jour, un engin explosif est désamorcé au troisième étage de la Tour Eiffel.

04 /02/1986 : Une explosion suivie d’un incendie au sous-sol de la librairie Gibert-Jeune, place Saint-Michel, fait cinq blessés.
L’acte s’inscrit également dans la liste des attentats commis par le « Hezbollah ».

05 /02/1986 : Explosion à la FNAC-Sports au Forum des Halles.
22 blessés, dont un très grave.
Revendiqué par le « CSPPA » à Paris.

17 /03/1986 : Explosion dans le TGV Paris-Lyon à la hauteur de Brunoy.
Neuf blessés légers.
Revendiqué par le « CSPPA » à Paris.

20 /03/1986 : Attentat de la Galerie «Point Show», avenue des Champs-Elysées.
Deux morts et 29 blessés, dont neuf graves.
Revendiqué par le « CSPPA » à Beyrouth.

08 /09/1986 : Attentat au bureau de poste de l’Hôtel de Ville de Paris.
Un mort et 21 blessés.
Revendiqué par le « CSPPA » à Beyrouth et à Paris et le « PDL » affilié au « Hezbollah » à Beyrouth.

12 /09/1986 : Explosion à la cafétéria de l’hypermarché Casino du centre commercial des «Quatre-Temps» à la Défense.
54 blessés.
Revendiquée par le « CSPPA » à Paris et le « PDL » à Beyrouth.

14 /09/1986 : Attentat au sous-sol du «Pub-Renault» sur les Champs-Elysées.
Deux policiers morts, un blessé grave.
Revendiqué par le « CSPPA » et le « PDL » à Beyrouth.

15 /09/1986 : Attentat dans la salle de délivrance des permis de conduire de la préfecture de police de Paris.
Un mort, 56 blessés.
L’attentat est revendiqué par le « Hezbollah » (« CSPPA » et « PDL » à Beyrouth).

16 /09/1986 : Une bombe explose dans un restaurant au nord de Paris.

17 /09/1986 : A Paris, attentat rue de Rennes, dans le magasin Tati, sept personnes trouvent la mort et 55 autres sont blessées lors de l’explosion revendiquée par le « CSPPA », Comité de Solidarité avec les prisonniers politiques arabes et du Proche-Orient.

07 /04/1987 : Assassinat d’ »Ali André Mécili », avocat et politique algérien, à Paris.
Le principal suspect, « Mohamed Ziane Hasseni », bénéficie d’un non lieu dans des conditions floues qui ressemblent à une collusion entre les Etats français et algérien.

24 /12/1994 au
26 /12/1994
: Détournement du vol AF 8969 par le « GIA », Groupe islamique armé.
Après deux jours de prise d’otage du vol Alger-Paris par des membres du GIA algérien, l’assaut du GIGN à l’aéroport de Marignane fait 3 morts (plus les 4 preneurs d’otages).

11 /07/1995 : assassinat de l’imam « Abdelbaki Sahraoui », cofondateur du Front islamique du salut (organisation concurrente du « GIA »), et son secrétaire, abattus dans la mosquée de la rue Myrha à Paris par deux musulmans armés d’un fusil à pompe et d’un pistolet.
2 morts

15 /07/1995 : Fusillade à Bron entre les policiers et « Khaled Kelkal », du « GIA » qui tente de forcer un barrage de police.
« Kelkal » sera abattu le 29 /09/1995.

25 /07/1995 : Gare Saint-Michel une bombe explose dans un train du RER B.
Revendiqué par le Groupe islamique armé algérien.
L’attentat a coûté la vie à 8 personnes et a fait 117 blessés.

17 /081995: Une bonbonne de gaz avec des clous, signature du « GIA », explose à Paris près de la place Charles-de-Gaulle.
16 blessés.

26 /08/1995 : Une bombe est découverte sur la ligne TGV Sud-Est près de Lyon avant d’exploser au passage du TGV.
Les empreintes de « Khaled Kelkal » et de « Boualem Bensaïd » sont retrouvées sur la bombe.

03 /09/1995 : Une cocotte-minute remplie de clous et d’écrous explose sur le marché du boulevard Richard-Lenoir dans le 11e.
Quatre blessés légers.
C’est toujours la signature du « GIA ».

07 /09/1995 : L’explosion d’une voiture piégée devant l’Ecole juive de Lyon à Villeurbanne (Rhône) fait 14 blessés.
Elle est attribuée aux extrémistes islamistes dirigés par « Khaled Kelkal », directement lié à l’attaque.

27-29 /09/1995 : Fusillade dans les monts du Lyonnais.
« Karim Koussa », « Abdelkader Bouhadjar » et « Abdelkader Mameri » sont interpelés.
« Khaled Kelkal » est abattu.
1 mort

06 /10/1995 : Le jour de l’enterrement de « Khaled Kelkal », une bombe du « GIA » (bouteille de gaz avec des clous et boulons) explose près de la station de métro Maison-Blanche.
12 blessés légers.
On retrouve sur la bombe les empreintes de « Boualem Bensaïd ».

07 /10/1995 : Le leader du « GIA », « Djamel Zitouni » annonce qu’il lance le « jihad », des « frappes militaires au cœur même de la France » pour la punir de son soutien au régime d’Alger.
Il exige que le président Jacques Chirac se convertisse à l’islam.

17 /10/1995 : Attentat du RER C, une rame est perforée par l’explosion d’une bombe à la station Musée d’Orsay.
« Smaïn Aït Ali Belkacem », du « GIA », est responsable de l’attentat.

(En 2010, « Amedy Coulibaly » (auteur de l’attentat de la supérette casher en 2015), « Djamel Beghal » (maître à penser des frères « Kouachi » qui ont commis l’attentat contre Charlie Hebdo) et une quinzaine de musulmans projettent de faire évader « Smaïn Aït Ali Belkacem ».
Ils sont arrêtés, font un peu de prison, et sont relâchés)

27 mai 1996 : « Reza Mazlouman », ancien vice-ministre iranien de l’éducation à l’époque du Chah d’Iran est assassiné à Créteil.
1 mort

03 /12/1996 : Paris, attentat du RER B à Port-Royal.
Une bonbonne de gaz remplie d’explosif éclate dans une rame de train.
Une lettre du groupe islamique armé (« GIA ») envoyée à Jacques Chirac signe implicitement la revendication qui fera 4 morts et 91 blessés.

03 /12/1996 : attentat contre le journal Tribune juive.
L’attentat est revendiqué dans une lettre anonyme, qui explique que les terroristes «font partie de la grande nation arabe comme certains font partie de la grande nation juive».
Le texte poursuit: «A ce titre nous nous sentons solidaire du sort qui est fait à nos frères palestiniens, en particulier à Hébron ».

31 /12/2001 : Une classe de l’école Ozar-Hatorah de Créteil est détruite par un incendie criminel.

01 /04/2002 : La synagogue Or Aviv, à Marseille, est détruite par un incendie criminel et terroriste, alors qu’une vague d’attentats aux cocktails Molotov vise des synagogues.

10 /04/2002 : Un autocar scolaire est la cible de jets de pierre, rue Piat, à Paris.
Une élève est légèrement blessée.

22 /03/2003 : En marge du défilé contre la guerre en Irak, deux membres du mouvement juif Hachomer Hatzaïr sont agressés près de leurs locaux.

08 /07/2003 : Des élèves de l’école « Jeunesse Beth Loubavitch » à Paris sont attaqués à coups de barres de fer.

17 /10/2003 : Le rabbin « Michel Serfaty », reconnu par ses vêtements, est frappé au visage à Ris-Orangis (Essonne). Son agresseur, » Abdelrahim » criait « Palestine, Palestine, on vous casse la gueule, Youd ! » pendant l’agression.

17 /10/2003 : L’agression du rabbin « Michel Serfaty » à Ris-Orangis (Essonne) provoque un intense émoi.
L’agresseur est condamné en décembre 2004 à 6 mois de prison dont 2 mois avec sursis.

15 /11/2003 : Un établissement scolaire juif fréquentée par 200 élèves est dévasté par un incendie criminel à Gagny (Seine-Saint-Denis).
Le président Jacques Chirac préside le lendemain une réunion interministérielle sur l’antisémitisme qu’il déclare « intolérable » – et offrira des obsèques nationales au terroriste et tueur de juifs « Yasser Arafat ».

20 /11/2003 : Dans le garage du 5 rue Louis Blanc, à Paris Xe, « Adel Amastaibou » prend un long couteau et poignarde « Sébastien Salem » de plusieurs coups de couteau à la poitrine, jusqu’à la mort.
Puis il rejoint l’appartement de sa mère et déclare : « J’ai tué un Juif. J’irai au paradis. Allah m’a guidé ! »
1 mort

08 /10/2004 : attentat contre l’ambassade d’Indonésie à Paris, revendiqué par le Front islamique français armé.
10 blessés.

25 /05/2005 : deux jeunes musulmans lancent trois bouteilles d’acide chlorhydrique sur une école juive du XVIIIe, à Paris.

20 /01/2006 : Un jeune juif, « Ilan Halimi », 23 ans, est enlevé par le gang des barbares, un gang musulman dirigé par « Youssouf Fofana », qui espère faire payer les « juifs ».
Il est torturé pendant trois semaines dans une cité HLM de Bagneux et retrouvé agonisant au bord d’une voie ferrée le 13 /02/2006, et meurt lors de son transfert à l’hôpital.

19 /04/2007 : Le rabbin de la communauté du Nord-Pas-de-Calais, « Elie Dahan », reconnaissable par ses vêtements, est violemment frappé par un jeune musulman, gare du Nord à Paris.

06 /12/2007 : À 12h50, l’explosion d’un colis piégé au un cabinet d’avocats du 52 boulevard de Malesherbes à Paris où est domiciliée la Fondation pour la mémoire de la Shoah fait 1 mort et 5 blessés.
Le coursier, une jeune femme « brune, d’un mètre cinquante-cinq, la vingtaine et portant un casque », et de type « nord-africain » est activement recherchée.

16 /12/2008 : Le Front révolutionnaire afghan informe les autorités après avoir déposé des bâtons de dynamite (sans détonateurs) au Printemps à Paris.

20 /12/2008 : Arrestation à Paris de « Rany Arnaud », 29 ans, un islamiste isolé soupçonné d’avoir voulu faire sauter le bâtiment de la DCRI.

05 /01/2009 : Une voiture bélier est lancée contre la grille d’une synagogue à Toulouse, qui est incendiée.

08 /09/2009 : Des engins explosifs sont lancés depuis l’extérieur et explosent dans une école juive du Xe arrondissement de Marseille dans le but de la faire brûler avec tous les élèves. «Un riverain aurait aperçu quelqu’un de jeune» au moment du drame.

11 et 15 /03/2012 : « Mohamed Merah » assassine trois militaires à Toulouse et Montauban.

19 /03/2012 : Trois enfants et l’un de leurs parents sont sauvagement assassinés dans une école juive de Toulouse par Mohamed Merah, un musulman français.
4 morts

25 /05/2013 : La Défense.
Un islamiste arrive par derrière et poignarde « Cédric Cordier », un militaire français au cou, dans l’intention de le décapiter.
L’agresseur portait une barbe et une djellaba de couleur claire.

20 /12/2014 : Joué-lès-Tours.
Un homme armé d’un couteau hurle « Allahu Akbar » en entrant dans un commissariat, et se jette sur un officier de police pour le tuer.
3 policiers sont blessés, dont deux gravement.
Le musulman est tué.

21 /12/2014 : Dijon.
Un homme hurlant « Allahu Akbar » écrase 13 piétons avec sa voiture.

22 /12/2014 : Nantes.
Un homme que les témoins entendent crier « Allahu Akbar » écrase des piétons avec sa voiture sur un marché de Noël.
1 mort et 9 blessés dont 3 graves.

07 /01/2015 : Les frères « Kouachi » commettent un attentat contre le siège de Charlie Hebdo qui fait 12 morts et 11 blessés.

08 /01/2015 : « Amedy Coulibaly » abat une jeune policière de 25 ans, « Clarissa Jean-Philippe », à Montrouge (Hauts-de-Seine), et blesse un policier.
1 mort, 1 blessé

09 /01/2015 : « Yoav Hattab », « Yohan Cohen », « Philippe Braham » et « Michel Saada », des clients de la supérette casher HyperCasher de Vincennes sont tués, et cinq autres sont pris en otages par « Amedy Coulibaly », membre de l’Etat islamique.
4 morts

09 /01/2015 : prise d’otages à Dammartin-en-Goële par les frères « Kouachi ».
Les 2 terroristes sont abattus. Un membre du GIGN est blessé, l’otage est sain et sauf.
2 morts, 1 blessé

03 /02/2015 : 3 militaires qui protègent un centre communautaire de Nice, sont attaqués par « Moussa Coulibaly » (sans relation avec « Amédy Coulibaly »).

19 /04/2015 : Un djihadiste algérien tue une jeune femme accidentellement en voulant voler sa voiture, se tire une balle dans la jambe, ce qui l’obligera à renoncer à son attentat terroriste contre deux églises de Villejuif pendant la messe du dimanche.
1 mort, 1 blessé

26 /06/2015 : Attentat terroriste dans l’Isère à Saint-Quentin-Fallavier contre une usine de gaz de la société Air Products dans l’intention de la faire exploser. Un cadavre sera retrouvé, décapité, avec des inscriptions en arabe et un drapeau de l’Etat islamique.
1 mort

21 /08/2015 : Attentat du Thalys.
Un islamiste qui venait de déclencher un attentat terroriste est terrassé par des héros américains.
Les employés à la sécurité du train s’étaient enfuis.
Quatre blessés, y compris le terroriste.

13 /11/2015 : Attentats à Paris et au Stade de France revendiqué et organisé par l’Etat islamique.
130 morts, 350 blessés.
Bilan définitif à venir.

« Eric Denécé » évalue à 102 le nombre de victimes françaises du terrorisme islamiste entre 2001 et 2015.

J’ai compté 91 attentats terroristes commis par des musulmans.

Jean-Patrick Grumberg pour « Dreuz.info ».

http://www.dreuz.info  du 23/11/2015

Il semblerait que la France soit devenue, au fil de plusieurs décennies, le champ-clos de luttes religieuses (ou politiques) étrangères à NOS valeurs constitutionnelles, traditionnelles et républicaines.
Il n’est pas normal que certains, parmi notre peuple Français, soient les victimes collatérales involontaires de querelles extérieures à notre Nation.
Certes, il y a bien eu des mains courantes, faute de morts ou de blessés, sur divers actes répréhensibles dans l’hexagone, parfois vainement montés en épingle par les médias pour salir un camp politique ou l’autre quand il s’agissait de jeux d’adolescents.
La France n’est pas un terrain de règlements de comptes nous sommes une République Laïque, dont les églises ne sont pas religion d’Etat et sont du domaine privé,
La France doit être souveraine, qu’ils fassent leurs attentats…ou leur répondent chez eux !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43