DEBATS, Politique

Les Faits Contre La Propagande !

qui

 Une autre voix de la liberté !

« Ernst Zundel » à l’époque où il vivait encore au Canada  s’est vu offrir une aide juridique par un Juif de France, dans son combat de 9 ans contre la justice canadienne.

Image de prévisualisation YouTube

Rencontre avec « Ernst Zundel »

 

Transcription en Français

Je suis « Ernst Zundel », président des Éditions « Samisdat » de Toronto, dans l’Ontario au Canada.
Je suis aussi l’homme derrière la voix de la radio et des programmes télé Liberté.
Je suis un activiste politique et un révisionniste de l’Holocauste depuis de longues années.
Et mes ennemis n’ont pas aimé que je dise la vérité.
Donc, ils ont fait les yeux doux aux autorités et ont essayé d’utiliser des voix légales supplémentaires
pour me faire bannir de la poste. Oui, vous avez bien entendu, bannir de la poste.
Et ils y sont parvenus.

Un politicien déterminé et arriviste a signé un ordre m’interdisant l’accès à la poste au Canada.

J’ai fait appel de cette interdiction.
Et vous devez savoir ce que cela signifie quand vous ne pouvez plus recevoir ou envoyer quoique ce soit par la poste :
Vous ne pouvez pas recevoir vos factures d’électricité, vos factures de téléphone, vos assurances, vos impôts. C’est une chose incroyablement difficile à vivre si on vous
empêche de recevoir votre courrier.
C’est vraiment très gênant dans la vie de tous les jours et pour vos affaires.
Dans ces conditions et à notre époque, vous ne pouvez virtuellement pas poursuivre vos affaires.
Néanmoins, j’ai survécu à une année de bannissement de la poste.
Je me suis battu contre l’interdit postal, en utilisant de l’aide judiciaire compétente, et tous les documents que je pouvais utiliser et finalement j’ai triomphé dans le plus long procès de la poste de l’histoire du Canada.

J’ai gagné.

Puis vint l’indignation ultime.
Le gouvernement du Canada n’a pas communiqué les 16 pages du jugement de ma propre affaire, ils m’ont simplement dit :

« Vous pouvez à nouveau utiliser la poste. »

Je n’ai jamais pu voir ce jugement et ce fut une lutte de 9 ans en vertu de la loi sur la liberté de l’information, jusqu’à ce qu’après neuf ans, j’ai enfin vu le document, mais ils refusaient toujours de m’en donner une copie, j’ai dû envoyer mon avocat au bureau général de la poste avec son ordinateur et elle a dû retaper les 16 pages de la décision du tribunal.

C’est ça la démocratie en 1993 au Canada.

Pendant mes problèmes légaux avec la poste, un homme d’un endroit improbable et au parcours improbable, est venu à mon secours, c’était un Juif – pas un Juif canadien – c’était un Juif français.
Depuis la France si lointaine, un homme qui se nomme le professeur « Roger Dommergue Polacco de Menasce » – oui c’est son nom, un long nom – mais communément appelé « Professeur Dommergue », est venu à mon secours.
Il m’a fait une magnifique cassette audio de 90 minutes et une petite brochure, une déclaration écrite sous serment pour ma défense, que nous avons utilisée à Ottawa.
Et enfin – car j’étais traîné devant les tribunaux pendant tant d’années, je n’avais pas le droit de voyager, le gouvernement allemand m’a privé de passeport durant six années, je ne pouvais pas quitter le Canada – dans la fin des années 80, j’ai pris un avion pour la France, loué une voiture, je suis allé avec un ami chez ce monsieur, serré sa main et l’ai sincèrement remercié d’être venu à mon secours, moi, l’Allemand.
Et à l’occasion de cette visite, nous avons réalisé une interview filmée.

Et me voici donc en France, avec le « Professeur Dommergue »".

Je suis en France avec le « Professeur Dommergue ».

« Professeur Dommergue », qui êtes-vous ?

J’ai enseigné pendant 40 ans, dans des collèges et universités français, je suis Juif du côté de ma mère, donc entièrement Juif, car vous savez qu’il n’y a pas de demi-Juif, car la judéité est entièrement héritée de la mère, pas du père et je fais partie d’une très importante famille juive du côté de ma mère et mon unique passion, mis à part le piano, c’est la vérité.
C’est la raison pour laquelle, en plus de la façon dont mes congénères vous traitent, je ne veux pas prendre part à ce véritable mensonge absolu, car j’ai étudié l’affaire « Faurisson » ces sept dernières années et je sais que, par exemple, cette histoire d’Holocauste est entièrement fausse.

C’est très facile à voir.
C’est un problème technique et arithmétique.

Qui pourrait être résolu par un collégien.

Et les chimistes savent qu’on ne peut pas gazer des gens avec de l’acide cyanhydrique, 1 000 ou 2 000 personnes à la fois.
On le sait très bien.
Et même un journal américain juif très connu, disait qu’il y avait 3,3 millions de Juifs en Europe occupée en 1942, donc, je ne vois pas comment ils ont pu tuer 6 millions de Juifs, quand il n’y en avait que 3 millions.
Je pense que n’importe qui peut voir ça !

 Donc selon vous c’est une question de logique vs illogisme ?

Vérité logique, bien sûr.

Ou les faits vs la propagande…

Oui, les faits vs la propagande.
Je déteste la propagande !
Vous savez, si ma propre mère me disait de tels non-sens, je lui dirais :

« Maman, va au lit, laisse-moi tranquille. »

Je le dis à mes congénères, même s’ils sont milliardaires, je n’ai rien à faire des millionnaires, la vérité seule m’intéresse, c’est tout.
S’ils veulent continuer à maintenir les mensonges avec leurs millions, qu’ils le fassent,
mais je ne peux pas être d’accord avec ça.

Donc, vous n’êtes pas seulement Professeur, à la longue carrière, mais vous étiez aussi dans la résistance durant la guerre ?

Non, pas exactement, car j’étais trop jeune, mais je me suis engagé en 1944.
La guerre finit en 1945 et j’étais dans l’armée en 1944, et bien sûr comme beaucoup de gens, je croyais que Hitler était un vrai monstre.
Mais depuis que j’ai étudié ce qui s’est passé sous le régime « nazi », quand on voit ce qu’Hitler voulait faire et ce qu’il a dit dans ses livres - tout le monde peut lire Mein Kampf ou peut lire « Le Mythe du 20ème Siècle » de [Alfred] Rosenberg.
Tout le monde peut aussi apprendre ce qui s’est passé ces cinquante dernières années, et Hitler n’a absolument rien à voir là-dedans, puisque le « nazisme » est mort maintenant depuis 50 ans.

Donc ils peuvent apprendre ce qui s’est passé.
Et ce qui s’est passé, je l’ai dit dans ma conférence.

C’est absolument incroyable.

Et au sommet de tout ça, vous avez les Juifs, enfin, ce qu’ils appellent les « Juifs », parce que vous voyez que je mets ce mot entre guillemets, parce que « Juif » ne signifie rien pour moi.
Car les vrais Juifs sont ceux qui ont la foi en leurs règles religieuses, dans le livre saint que l’on appelle la Torah.
Mais je n’ai jamais vu dans la Torah  que la façon dont ils utilisent l’argent est saint, je n’ai jamais vu dans la Torah que la bombe atomique (Oppenheimer) était sainte, je n’ai jamais vu dans la Torah que la psychologie freudienne était sainte et que Marx avec ses 150 millions de morts étaient saints.
Donc… et Picasso était Juif aussi, – tout du moins, il est circoncis – ces tableaux n’ont rien à voir avec l’art, c’est bidon, Picasso l’a dit lui-même, je le cite et c’était très sincère…

[C'est ce qu'il a dit] à Papini…

Oui, à Papini, quand il lui a écrit…

Donc, tous ces gens sont tout ce que vous voulez, sauf Juifs.

Pour moi ils ne sont que…

Si vous les jugez selon les critères d’une prostituée.

C’est exact.
Selon moi les Juifs…
Vous pouvez dire que vous êtes catholique, mais si vous n’allez pas à l’église,
si vous ne pratiquez pas le catéchisme, vous êtes ce que vous voulez, vous êtes peut-être baptisé, mais vous n’êtes rien, vous n’êtes pas catholique, vous êtes peut-être Français, mais vous n’êtes pas catholique.

Tous ces gens qui se prétendent « Juifs », ne le sont absolument pas.
Ils sont juste des gangsters, des gangsters internationaux.

En tant qu’Allemand, vous avez dit une chose qui m’intéresse.
À un moment donné vous avez dit que vous pensiez que Hitler était un monstre et maintenant…
Vous avez étudié ses propres écrits…

Je vous l’ai dit, j’ai étudié ses livres, qui étaient très expressif sur le « nazisme », c’est à dire « Mein Kampf », j’ai étudié « Le Mythe du 20ème Siècle » de Rosenberg, j’ai etudié ce qui s’est passé durant la guerre et plus particulièrement ce que Hitler a VÉRITABLEMENT FAIT !
Ce qui est caché.

On ne nous a pas donné cette information.
Ce qu’il a fait en Allemagne, n’est-ce pas.
Et la seule chose que nous savons à propos de Hitler, c’est qu’il a tué 6 millions de Juifs qui n’ont jamais existé, dans des « chambres à gaz » que personne n’a jamais vues.
C’est la seule chose que les gens connaissent sur Hitler.

Mais si les gens savaient ce qu’il a réellement fait en Allemagne…
S’ils veulent en savoir plus sur Hitler…
Vous savez, ce qui leur ouvrirait vraiment les yeux, serait de regarder ce qui se passe depuis que Hitler n’est plus là, je veux dire depuis ces 50 dernières années, depuis 1945.
Depuis 1945, le « nazisme » est mort.
Que s’est-il passé ?
Est-ce que la victoire de ces gens, qui ont gagné la guerre, nous a apporté le paradis démocratique qu’il était supposé nous apporter à la fin de ces « soi-disant » horreurs que Hitler aurait commises ?
Quand vous avez étudié tout cela, vous réalisez que vous avez été totalement trompés.

Professeur Dommergue, vous êtes professeur en psychologie ?

Je ne suis pas professeur en psychologie, en fait j’enseignais l’Anglais.
Mais, j’ai un diplôme de médecine en psycho-endocrinologie, j’étais extrêmement intéressé par le comportement humain, en psychologie, sur la base de l’endocrinologie.

Cela vous a mené à étudier le National Socialisme ?

Non, pas du tout.
J’ai étudié la psycho-endocrinologie parce que le comportement humain m’intéressait.
Ce qui m’a conduit à étudier le National Socialisme et ce qui arrive maintenant, c’est tout d’abord parce que j’étais terrifié d’être le témoin de la décadence [de notre monde] et je voulais découvrir ce qui s’était passé.
C’est seulement mon amour de la vérité, qui m’a d’abord mené à faire ces recherches.
J’ai d’abord découvert que nous vivions en pleine décadence et je me suis dit :

« Mon Dieu !
Je ne me suis pas engagé en 1944 pour que nous vivions maintenant dans la pourriture,
je ne comprends pas ce qu’ils ont fait. »

Donc, cela m’a mené à chercher à comprendre les efforts de Hitler pour sortir le monde
du matérialisme et surtout du libéralisme et du bolchévisme.

(…)?
Hitler ne voulait rien d’autre et il voulait le retour des traditions.
Et bien sûr, comme il était Allemand, il aimait les traditions allemandes.
Donc, il voulait le retour des grandes traditions allemandes.
Et il voulait libérer son pays du dollar, du libéralisme qui était un système polluant, nettoyer toute cette pollution, qui est pire que le libéralisme, c’est ce qu’on appelle le marxisme.

Vous voulez dire « polluant » du point de vue social aussi bien que…

Aussi bien virtuellement que spirituellement.

Je vois.
Quelles sources avez-vous consultées pour découvrir la vérité sur cet homme ?
Bien sûr vous pouviez vous appuyer sur le « Daily Press »…

Oh, non, non, le « Daily Press » m’intéresse parce qu’ils mentent parfois et c’est le meilleur moyen de découvrir la vérité.
Parce que les gens mentent toujours très mal.
Vous savez la vérité est naturelle.
Vous la ressentez.
Quand il y a mensonge, il y a toujours quelque chose que vous pouvez détecter très facilement.
C’est trop gros, comme on dit en français :

« C’est cousu de fil blanc. »

Donc, j’ai juste cherché, parlé à des gens, j’ai lu des livres de… en particulier de gens
qui ne font pas partie des gros tirages, qui ne sont pas lus par la masse, car il n’y a que les gens qui disent la vérité qui ne peuvent pas vendre leurs livres.
Les livres que vous pouvez acheter partout ne vous apprendront jamais rien.
Mais ces livres qui sont vendus sous la table, vous pouvez y trouver la vérité.

Et qu’avez-vous découvert sur le National Socialisme et Adolf Hitler qui ne se conforme pas à la propagande actuelle ?

Il y a tellement de livres et tellement de personnes, que je ne peux pas tous les nommer.
Maintenant c’est tellement évident, tout le monde devrait savoir ce que Hitler a accompli durant les années où il était là…

D’accord, mais qu’a-t-il fait ?

Qu’a-t-il fait ?
Mais il a essayé d’éradiquer le Marxisme, il a redonné du travail à 6 millions de chômeurs,il a fait des choses extraordinaires, il a donné des maisons aux travailleurs, il a permis aux femmes de faire des enfants, les gens n’étaient pas esclaves des syndicats, leurs usines étaient super bien organisées, ils avaient même des piscines, la sécurité sociale, c’était vraiment incroyable.
Choses que nous n’avons jamais eu en France ni en Belgique, où la vie des travailleurs n’avait rien de « socialiste », parce que le socialisme n’a jamais pu accomplir ce que Hitler a réalisé avec le National Socialisme en Allemagne.
Il a donné un idéal à la jeunesse allemande, il a fait de nombreuses belles choses.
Bien sûr, il est arrivé à un moment où tout était déjà pourri et bien sûr il a dû être ferme parfois, bien entendu qu’il a dû l’être, mais ce n’est pas l’essentiel.
Les Juifs attirent toujours notre attention sur les détails ingrats.
Mais ce qui est essentiel et noble, c’est à dire sauver tout un pays de la décadence, ils ne disent pas un mot là-dessus.
Et ce que j’ai vu quand j’ai étudié tout ça, il a essayé et est presque parvenu à sortir son pays du libéralisme et du marxisme.

Vous avez écrit dans vos travaux qu’il avait rompu les liens financiers et que ce fut un problème pour lui…
Hitler a coupé la finance internationale des affaires de l’Allemagne et ce fut là le problème…

Bien sûr !

Est-ce que vous considérez que c’est la vraie raison pour laquelle…

La vraie raison ici, c’est que l’ensemble du monde occidental était asservi par le dollar.
Par le système monétaire juif, qui est le libéralisme.
Et il ne voulait plus de cela du tout.
Aujourd’hui nous sommes tous concernés…
Si le dollar vit, nous vivons, si le dollar meure, nous mourront avec lui.
Nous sommes tous impliqués dans le système du dollar.

Vous avez mentionné dans vos travaux qu’il y a eu une déclaration de guerre contre l’Allemagne Nationale Socialiste par les Juifs.

Oui. Depuis 1933 - et tout le monde peut le voir, il suffit de regarder les journaux de l’époque et j’ai même vu un article à propos d’un livre qui dit :

« Une fois qu’on a tué les Allemands. »

« L’Allemagne doit périr ! »

Et je pense que Monsieur Faurisson a ce livre et qu’il sera bientôt publié.
Quand on parle de l’Holocauste…

Vous avez parlé d’un philosophe juif Henry Bergson…

Oui, il était honnête.

Où vivait-il et que disait-il ?

Eh bien, sur le problème juif il était très ferme.
Il a dit, en 1921 donc environ 10 ans avant le « nazisme » – que les Juifs en Allemagne se comportaient vraiment très mal, qu’ils étaient en infériorité numérique, qu’ils occupaient tous les postes et ils utilisaient leur puissance spéculative élevée, qu’avec leur manque de (?) ils allaient s’attirer une vague de haine.
Et 10 ans plus tard nous avons eu le « nazisme ».

Vous avez mentionné la République de Weimar et les conditions de vie là-bas dans vos travaux…

Est-ce qu’on peut faire des comparaisons entre l’Allemagne à cette époque et aujourd’hui ?
Je répondrai en une simple phrase :
Aujourd’hui, la République de Weimar s’étale sur toute la planète.

La dévastation ?

Oui !

Vous avez également parlé de diffamation d’Adolf Hitler.
Qu’il est calomnié.

Oui, bien sûr, toujours !

Et pourquoi est-il calomnié ?

Parce qu’il voulait se débarasser du système juif, qui est maintenant en vigueur partout dans le monde.
C’est tout ce que Hitler voulait faire.
S’il avait dit :

« les Juifs sont géniaux, les Juifs sont merveilleux »,

il aurait sa statue place de la Concorde.

Pour moi, c’était assez surprenant que vous parliez en des termes assez glorieux de ce qu’a accompli Hitler sur le plan social…
Beaucoup d’écrivains aujourd’hui et dans les livres d’histoire, quand j’allais à l’université, disaient toujours qu’il n’y avait pas de liberté d’expression en Allemagne, de liberté artistique…

Ce qu’ils appellent « liberté artistique », vous savez ce que c’est ?
Samuel Jacson ou Picasso.
Nous ne voulons pas de cette « liberté artistique », ça ne s’appelle pas de la liberté artistique, je l’appellerais juste « le fantasme d’un crétin ».

Et que répondez-vous aux attaques des syndicats qui disent qu’ils étaient interdits dans l’Allemagne « nazie » ?

Parce qu’il n’avait pas besoin d’eux pour rendre ses ouvriers heureux.
Parce que la notion du profit, de ce stupide profit, n’existait pas.

Donc il y avait une conscience sociale plus élevée à cette époque ?

Bien sûr.
Il y avait une très haute conscience [sociale], très élevée.
Que possédait Hitler à sa mort ?
Une maison et un terrain.
C’est tout.
Vous devriez voir la fortune de nos politiciens de nos jours !
Vous devriez voir ça !
Vous seriez surpris.

Vous avez mentionné dans une de vos conférences que Hitler avait redonné leur dignité aux Allemands.

Bien sûr qu’il leur a redonné la dignité.
Vous n’avez qu’à regarder les images d’époque.
Quand vous voyez ces jeunes gens, vous en voyez des milliers.
Vous pouvez voir leurs beaux visages, vous pouvez voir leurs regards magnifiques, regardez l’expression dans leurs yeux, regardez leurs postures, ils ne sont pas avachis…

Ça ne pourrait pas être de la propagande « nazi » ?

Non, non, non, c’est évident !
Vous les voyez tous comme ça.
Vous devriez essayer de trouver des gens comme ça aujourd’hui.
Il faudrait les choisir, vous ne pourriez pas en trouver de façon spontanée.
Vous ne pourriez pas trouver une centaine de jeunes gens avec cette posture.
Ce serait impossible.
Donc, vous voyez, ce n’était pas de la propagande.

Donc, quelle serait votre solution à ces problèmes mondiaux ?
Que proposez-vous qui pourrait être fait pour le monde ?

De simplement dite la vérité, parce qu’il n’y a rien d’autre à faire maintenant,
parce que le système est si étendu, la machine ne peut pas être arrêtée, on va tous à la catastrophe dans laquelle les Juifs eux-mêmes seront impliqués, ainsi que leurs victimes.
Donc, juste dire la vérité, c’est tout.
Dire la vérité.
Essayez de faire ce que vous pouvez.

Selon votre expérience, est-ce le comportement de ces gens, que vous qualifiez entre guillemets de « Juifs », qui a créé de l’antisémitisme , vous pensez que cela créé de l’antisémitisme, comme les intellectuels….

Bien sûr, bien sûr, bien sûr, l’antisémitisme est entièrement juif.
Ils en sont complètement responsables.

Par exemple, je connaissais 20 petites boutiques, quand je vivais non loin de Paris, arrive un super grand centre commercial, dont tout le monde savait qu’il appartenait à des Juifs, tous les petits commerces autour ont été ruinés, comment ne pouvaient-ils pas devenir antisémites ?

Vous avez parlé de personnes comme le Professeur Faurisson qui souffrent de la censure intellectuelle, d’attaques et de poursuites…

Oui, cela aussi ils le font.
Ils le font parce qu’ils ne veulent pas de la vérité.
(…)?
Ils ne peuvent vivre que sur le mensonge.

Diriez-vous que des mouvements comme le mouvement de Le Pen en France ont une chance de renverser la situation ?

Non, non, non.
Je pense qu’ils ont utilisé Le Pen, afin de les aider à faire s’effondrer la classe politique libérale, parce que tous ces gens n’avaient pas le droit de s’allier avec Le Pen.
Ils n’avaient pas le droit, c’était dans les journaux, tout le monde pouvait le voir.
Donc, ils préfèrent ruiner leur carrière et ruiner leur partie plutôt que de s’allier avec Le Pen, donc, bien sûr ils auraient eu la majorité s’ils s’étaient alliés avec Le Pen, il n’y a aucun doute là-dessus, mais la puissance (?) veut absolument faire s’effondrer la classe libérale et la remplacer par le socialisme.
Et plus tard, bien sûr, par le communisme.
Donc, Le Pen n’a été utilisé que dans ce but.
Que pour cela.

Vous êtes également un fervent opposant de l’énergie atomique et de la bombe atomique.

Bien sûr.

Pourquoi cela ?

Eh bien, parce que nous savons tous que le danger existe.
J’ai un document ici publié par une communauté qui est spécialisée sur la question.
Les dangers sont si nombreux, si incroyables qu’il est impossible de tous les résumer.
Il faudrait un livre carrément.
C’est vraiment très dangereux :
Iode 131 qui se concentre dans la thyroïde, qui peut vous donner le cancer,
Tellure 132 qui perturbe votre foie et qui peut provoquer un cancer du foie,
(?) 106, cela affecte votre sang et peut provoquer un cancer du sang,
(?) 95, affecte vos poumons et tout votre corps,
Tritium qui affecte vos parties génitales,
le Strontium (?) aussi qui affecte votre squelette, vos os,
le Césium qui affecte votre métabolisme et vos muscles et le pire de tous,
le Plutonium qui lui affecte tout, c’est le plus odieux et vous savez qu’il reste actif pendant 24 000 ans.

Que dites-vous aux gens qui disent que nous en avons besoin pour l’industrie, pour l’éclairage ?

Je dis suivez Hitler, pratiquez l’autarcie, mettez à la poubelle tous les politiciens, et tous les problèmes seront réglés.
C’est très simple vraiment.

Vous êtes aussi contre l’utilisation des drogues (?), la Marijuana, LSD…

Oui.
Je n’ai pas grand-chose à dire là-dessus, tout le monde sait que les drogues nous détruisent.

Pourquoi est-ce si répandu aujourd’hui ?

Pourquoi ?
Eh bien en ce qui concerne les jeunes tout d’abord, deux raisons, très simples à comprendre :
Premièrement, la nourriture qu’ils mangent et je veux dire la vraie nourriture est complètement dépourvue des éléments essentiels, comme les vitamines etc…, qui sont nécessaires pour l’équilibre, on parle par exemple de la vitamine E, qui se trouve dans le bon pain complet ou dans les bons légumes qui poussent dans votre jardin.
Maintenant, quand votre corps ne reçoit pas cet apport d’éléments essentiels, bien évidemment leur cerveau est affecté.
Si votre cerveau est en mauvais état, n’est pas équilibré, vous avez des pensées sombres et vous êtes totalement frustré et si vous êtes frustré, vous souffrez et si vous souffrez, vous essayez de ne plus souffrir et si vous essayez de ne plus souffrir quand vous n’avez rien, pas d’idée et une mauvaise alimentation, vous chercher quelque chose qui vous permettra de ne plus souffrir et vous utiliserez de la drogue.
Voilà !

L’alcool également ?

Oui, l’alcool et même le tabac.

C’était très intéressant.
Je vous remercie beaucoup.
J’ai enfin pu faire votre connaissance.

Également.
Et en ce qui concerne la vérité, vous savez où me trouver pour vous aider.

Je vous remercie infiniment.

Même si Rothschild n’est pas d’accord !
Particulièrement si Rothschild n’est pas d’accord !

source et traduction : http://www.youtube.com/

https://www.youtube.com/  du 24/11/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43