FRANCIA, JESUS

Premier Dimanche De L’ Avent.

creche A

Les crèches de Noël et la laïcité.

L’Association des maires de France (AMF) a publié, le 18 novembre 2015, un document intitulé :
« Laïcité : le vade-mecum de l’AMF » dans lequel on peut lire, notamment, la phrase suivante :

« La présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas, du point de vue de l’AMF, compatible avec la laïcité. »

Rappelons que « laïc » vient de l’adjectif grec « laïkos », employé dans un contexte religieux judéo-chrétien (« Clément d’Alexandrie » et « Aquila du Pont » interprétaient les récits de l’Ancien Testament).
En revanche, cet adjectif (grec) dérive d’un nom commun grec, « laos », qui s’applique au « peuple » dans le sens de « foule organisée, mais non politique » :
On peut ainsi parler d’une « foule de guerriers » (« Iliade » d’ »Homère ») aussi bien que d’une « foule de croyants » (« Septante »), mais il ne pourrait pas s’adapter à la « foule d’une cité » (cela s’appelle « dèmos ») ou à une « foule désorganisée, confuse » (cela s’appelle « homados »).
On peut enfin appliquer le nom « laos » à la « nation » (au sens où Homère, dans l’« Iliade », parle de « nation achéenne », c’est-à-dire grecque).

« Laos » désigne donc un groupe d’hommes unis par des valeurs communes, religieuses ou patriotiques.
N’oublions pas que les Grecs, et surtout les Romains, acceptaient toutes les religions pourvu que ces dernières reconnaissent Jupiter comme le dieu universel :
les juifs ont décrété que « Jupiter » était synonyme de Jéhovah et sont convenus avec les Romains qu’ils adoraient tous un Dieu omnipotent, c’est pourquoi ils cohabitaient globalement en bonne entente avec les Romains au Ier siècle.
En revanche, les chrétiens ont été persécutés parce qu’ils ne souhaitaient pas que l’on fasse d’amalgame…
Il était hors de question, pour eux, que les Romains les obligent à considérer qu’ils vénéraient un Dieu équivalent à Jupiter.

La laïcité, quant à elle, naît avec la IIIe République :
Il s’agit de considérer que l’État n’exerce pas de pouvoir religieux et que la religion n’exerce pas de pouvoir politique.
Cela signifie-t-il pour autant que l’État n’a aucune position religieuse ?
Ou tout au moins qu’il gomme entièrement toute trace historique de ses liens avec une religion ?
Non, au contraire :
L’État n’exerce pas un pouvoir religieux, cela signifie qu’il ne doit pas vérifier que tous les Français appliquent les dix commandements, qu’il ne doit pas obliger tous les Français à être chrétiens, mais cela ne signifie pas qu’il n’a pas une histoire commune avec la religion (chrétienne, en l’occurrence) ni qu’il s’empêche de marquer cette histoire par des gestes qui ont accompagné de nombreuses générations de Français, dont certains ont donné leur vie pour que nous les transmettions…

Quel sens Monsieur ’Baroin’, président de l’AMF, donne-t-il donc à la laïcité :
Ouverture d’esprit et richesse de notre histoire ou application étroite d’une mésinterprétation de la laïcité ?

Bertrand Dunouau

http://www.bvoltaire.fr  du 29/11/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43