FRANCIA, SECURITE

Un Casse-Tête Pour Les Sans Dents.

 questions

On fait comment maintenant ?

Un état d’urgence qui interdit aux flics de faire leur boulot !

Suite aux événements fâcheux du 13 novembre perpétrés par des individus notoirement connus des services de police pour certains, et en liberté grâce aux bons soins des juges bobosgauchoscollabos à la botte de leur ministre qui préfère les noirs aux blancs, et par des « pauvres clandestins » récemment débarqués de Syrie (ou d’ailleurs, allez savoir d’où ils arrivent ces tarés… dans ces coins-là, il y en a partout…), et bien évidemment, gracieusement et obligatoirement acceptés sur notre territoire pour d’autres…

Notre « Grotoumou » national a pondu un état d’urgence light, comme seuls savent le faire des c… molles et des collabos….

Point de fermetures immédiates des mosquées comme il aurait fallu,

Point d’expulsions immédiates de clandestins ou de demandeurs d’asile déboutés,

Point d’arrêt immédiat d’accueil de ces migrants déserteurs,

Point de rappel sur la loi contre les signes ostentatoires religieux, etc…

Mais un foisonnement constant sur les chaînes d’Etat et les journaux d’Etat, de témoignages et d’interviews de « pauvres » musulmans qui se sentent terriblement stigmatisés et qui ont peur, et qui plus est photographiés ou filmés en tenue de combat…

Peur de prendre des tranches de jambons dans la figure sûrement…

Bref, RIEN… comme d’habitude !

Et pour ne pas être en reste, l’excellentissime « R2D2″ se fend d’une annonce réclamée à cor et à cri par les syndicats de police, à savoir :

Les policiers vont pouvoir garder leurs armes hors service….

Ouais génial !
Non content de les faire marner des heures et des heures sans récupérations, sans avantages, sans pauses repas, sans remerciements, ils vont devoir jouer aux shérifs même sur leur temps de repos…

Mais ce qu’il ne dit pas « R2D2″, ce sont les conditions imposées au policier.

D’abord sachez que le policier PEUT déjà garder son arme sur lui, sur son trajet domicile-travail et inversement.

Mais là, il fait plus fort, l’homme qui retire ses chaussures plus vite que son ombre.
Là, le policier qui veut garder son arme DOIT le demander par rapport, lequel sera dûment signé par le « big boss » du service dont il dépend.

Le motif invoqué :
comptabiliser les armes… mon cul oui !
Le vrai motif, c’est de savoir QUI a son arme, pour bien le fliquer !
Autre entourloupe :
le policier, qui, pris d’un fort élan patriotique, et qui veut protéger le citoyen au péril de sa vie en se promenant avec sa pétoire, n’a AUCUNE protection juridique.
Il a le DEVOIR de respecter les conditions de la légitime défense et il est responsable de son arme en tout lieu.
Ok, alors imaginons qu’un flic volontaire rentre chez lui en banlieue avec son flingue.
Dans le RER il se voit entourer et intimider par une troupe de « joyeuses chances pour la France » en goguette (qui savent d’un simple regard si vous êtes flic, soyez-en sûrs).

Scène 1 : le flic se fait tabasser et on lui pique son arme.
Il sera sévèrement puni pénalement, administrativement et pécuniairement.
(il devra rembourser son arme soit 5 000 euros, alors que l’objet en lui-même n’en vaut pas 1 000).
Scène 2 : le policier se bat et sort son arme.
S’il tire, il est cuit au niveau pénal, aucun juge ne lui fera le plaisir de le faire bénéficier de la légitime défense, bien au contraire, il va se faire lyncher, car c’est bien connu chez les juges, TOUS les policiers sont des rois du karaté, du « krav maga », et peuvent désarmer et neutraliser n’importe qui, donc il aurait dû pouvoir arrêter la bande sans faire usage de son arme.
En plus, ces jeunes venaient pour discuter, pas pour se battre.
Scène 3 : le policier sort en famille (et oui il a le droit parfois), et il est témoin de faits graves, tabassage, viol, braquage, voiture avec des individus louches à bord.
Il vaut mieux pour lui qu’il passe son chemin, parce que rien de ce qu’il fera ne lui sera pardonné.

En fait, une fois de plus, le soi-disant ministre de l’Intérieur ne fait rien et ne permet pas aux policiers de protéger efficacement la population, alors qu’en temps de guerre, puisque nous y sommes, certains articles du code pénal devraient disparaître pour les forces de l’ordre.

Et c’est ainsi que rien ne change, et c’est comme ça qu’ils prennent encore les gens pour des cons et les flics pour des pantins… je sais il y en a… mais pas tous.

Bon, moi j’ai choisi de garder mon arme.
Pas sûr qu’en rentrant chez moi j’y laisse mes cartouches administratives, trop facile à pister.

Et au passage, une petite anecdote.
Vous vous rappelez mon article sur la venue de tata « Taubi » à Rennes ?
Et bien sachez que la maire de cette ville, qui s’appelle « Nathalie Appere », a alloué la somme de 15 000 euros à cette sauterie socialiste pris sur le budget de la ville, bien sûr.

Ben oui quoi, c’était les 90 ans de la Ligue de l’enseignement (dont le président est candidat socialiste), et pour les anniversaires, et bien la ville prévoit ce genre de subventions.

Super, à mon prochain anniversaire, j’irai voir cette dame pour lui demander une petite enveloppe.

Hugh !

Geronimo

http://ripostelaique.com  du 26/11/2015

La « neuve case » aura sans doute pensé, en bon islamolâtre qu’il est, à une scène 4 :
le policier est musulman pratiquant… vous me suivez ?

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43