Médias, TROQUET

Un « Modèle » De Journalisme A Fuir !

Daesh FN

La dernière cartouche inepte :

et , même combat !

Le premier a avoir avancé, sans trembler du menton, que « Daech vote Front National » n’est autre que Renaud Dély, le rédacteur en chef de « L’Obs », plus ou moins placardisé il est vrai, et que plus grand-monde ne prend au sérieux.
Sur France Inter le 19 novembre, il trouvait déjà « quelques convergences de vue entre le FN et les terroristes ou du moins, quelques indices troublants ».

En effet, en voulant « bordéliser » la vie politique, le Front National ferait le jeu de la division et donc… de Daech.
CQFD.

« Alors, certes, on ne dira pas que le FN vote Daech, non bien sûr.
Mais en revanche, ce qui est clair, c’est que Daech vote FN »
,

conclut Dély.

Mais le journaliste n’en est pas resté là.
Le 4 décembre sur le site de L’Obs, il récidivait en jugeant que le FN, en faisant référence à Charles Martel, refusait aux musulmans le droit d’être « des Français comme les autres ».
De quoi « attiser les germes d’une guerre civile dans l’Hexagone.
Un dessein qui apparaît en tous points comme le miroir de celui de… Daech ».

Conclusion ?
Le Front National avec ses « diatribes racistes et ses vitupérations xénophobes » sert « avec zèle » d’« agent recruteur aux djihadistes ».
« Raison pour laquelle, tout à son ambition de déstabiliser la démocratie en France, Daech vote Front national.
Qui le lui rend bien »,
ajoute l’auteur.
Mettre à plusieurs reprises sur un même plan un parti démocratique et une bande d’assassins ne pose évidemment aucun problème déontologique à notre journaliste qui se scandalise par ailleurs de voir Marion Maréchal-Le Pen « souiller » l’historien Marc Bloch en le citant.

Malheureusement, Renaud Dély n’est pas un cas isolé.
Après le « choc » du premier tour, d’autres journalistes ont commencé à reprendre ce discours, probablement dans l’idée de terroriser les électeurs FN en vue du second tour.
Dans son édito du 6 décembre sur « Rue89″ (qui appartient à « L’Obs ») « Pierre Haski » estimait que Marine Le Pen pouvait, au lendemain de son succès au premier tour des régionales, remercier deux acteurs politiques :
le groupe Etat islamique et François Hollande.

Pour « Haski », les attentats du 13 novembre ont « avantagé le parti qui prône la plus grande fermeté » et qui « distille depuis toujours un discours anti-islam pernicieux ».

« C’est exactement le calcul que pouvait faire Daech qui, selon tous les experts, cherche à provoquer la guerre civile, ou du moins de fortes tensions entre Français musulmans et non musulmans »,

ajoute-t-il.

Et comme « des régions présidées par le Front national, c’est plus de discriminations, de stigmatisations, de xénophobie », le parti frontiste se retrouve ici l’allié objectif, voire le complice, de l’État islamique !

Pour finir, citons un article de « L’Express » du même cru, qui pourrait être érigé en modèle de « manipulation par approximation ».
L’article est titré :

« Pour Daech, le FN a raison : les musulmans n’ont rien à faire en France. »

Comment le site de l’hebdomadaire compte-t-il s’y prendre pour faire passer cette (énorme) pilule ?
En citant des « spécialistes », bien entendu.

Sauf que le principe même du recours aux « experts » consiste, justement, à nommer ces experts, ce que « L’Express » se garde bien de faire.
Au début de son papier, « Jérémie Pham-Lé » affirme que :

« selon plusieurs spécialistes [sic], l’organisation Etat islamique (EI) se réjouit de la progression du vote frontiste, constatée lors du premier tour des régionales ».

Quels spécialistes ?
Le lecteur n’en saura rien.

Plus loin, il explique que :

« pour plusieurs spécialistes [re-sic], il existe un lien de dépendance entre les extrêmes, politique et religieux.
Lesquels s’alimenteraient entre eux à travers leurs idées discriminatoires »
.

Enfin, toujours d’après ces spécialistes fantômes, on nous apprend que :

« le FN et l’EI partagent quelques valeurs communes mêmes s’ils sont, en apparence, radicalement opposés ».

Quelles valeurs communes ?
Là encore, mystère.

Mais l’article vire vite à la farce.
En effet, la source principale qui fournit le fond du papier, ainsi que son titre, n’est autre que deux « partisans de Daech »… anonymes eux aussi !
Pour ces derniers, cités par « David Thomson », une victoire du FN pousserait les musulmans « à faire la hijra [émigrer en terre d’Islam, comme la Syrie, NDLR] ».

Et « Nicolas Hénin », journaliste ex-otage probablement atteint du syndrome de Stockholm, d’ajouter que :

« Pour les djihadistes, le FN a raison quand il dit ‘la France aux Français’.
Selon eux, les musulmans n’ont rien à faire dans une société occidentale comme la France, jugée terre de mécréants.
L’EI a tout intérêt à ce que les musulmans se sentent de plus en plus mal à l’aise ».

Ne cherchez pas d’autres sources, il n’y en a aucune.

L’État islamique n’ayant jamais communiqué sur le Front National, l’article de « L’Express », avec son titre racoleur, n’a eu d’autres choix que d’avoir recours à des « spécialistes » anonymes et à des témoignages tout aussi anonymes, tous probablement sortis de l’imagination du rédacteur, pour entretenir cette idée en vogue :
Daech et le FN, même combat !
Un modèle de journalisme…

Une question reste en suspens :
A quand une campagne médiatique pour dévoiler l’alliance historique secrète
entre le Ku Klux Klan et Malcolm X ?

La dernière cartouche de la propagande médiatique : Daech et FN : même combat !

« Toujours pas de communiqué de l’EI pour revendiquer et se réjouir des résultats du premier tour… »

http://www.ojim.fr   du 25/12/2015

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43