Archive | 27/12/2015

Pas D’ Islam En Corse !

Pas D' Islam En Corse ! dans FRANCIA ajaccio-300x123

Article de 2013 !

Tirs contre une boucherie islamique le jour de son ouverture à Propriano

 Une boucherie « halal » qui devait ouvrir ses portes à Propriano   ce jeudi 27 juin, a été la cible de plusieurs tirs dans la nuit de mardi à mercredi.

Deux impacts de balles ont été retrouvés sur la vitrine.

Constatations et enquête de voisinage sont en cours.

Plus d’informations dans l’ édition du 27 juin 2013 de Corse Matin.

Les commentaires des lecteurs de Corse Matin ne semblent guère condamner cet acte haineux envers la diffusion de la religion de la charia sur l’Ile de beauté.

Parmi eux on lit un odieux  »basta le halal » ; un délirant « à quand la mosquée ? » ; et un dépréciatif « regardez ce qu’est devenu Marseille » et d’autres commentaires peu versés dans l’interculturalité, tombant sous le coup de la loi que nous ne pouvons retranscrire.

Toujours est-il que les Corses semblent se replier frileusement sur leur identité millénaire en refusant d’ouvrir leur ile à la richesse de la culture islamique comme le fait avec grand succès la métropole.

(Observatoire de l’islamisation)

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 28/06/2013

Bien sûr que l’île ne s’ouvrira pas à l’islam !
Que croient donc les muslis ? 

La retranscription n’a pu être faite, sans doute ,faute d’interprètes.  

Les Corses ne veulent pas des musulmans parmi eux,  comme en témoignent toutes les tours gênoises toujours entretenues.

______

publié en premier le 29/06/2013

Pas De Dhimmitude Française En Corse.

arabi fora

La Corse est aux Corses !

Qu’auraient dû répondre les Ajacciens traités de « sales Corses de merde » ?
Selon des témoins de l’attaque des pompiers aux Jardins de l’Empereur à Ajaccio, les agresseurs de ces derniers ont crié en montant dans leur camion :

« Sales Corses de merde, cassez-vous, vous n’êtes pas chez vous ici ! ».

Dire à des Corses qu’ils ne sont pas chez eux en Corse revient à dire à l’ensemble des Français qu’ils doivent dégager…

de leur propre pays !

C’est en réponse à ces propos inqualifiables et clairement xénophobes que les Corses ont légitimement remis les racailles du quartier à leur place par des :

« nous sommes chez nous ! ».

En janvier 2015, le drapeau français du fronton d’une école maternelle de ce même quartier des Jardins de l’empereur, « un quartier à forte population d’origine maghrébine » précisait « l’Express », avait été décroché puis brûlé avant d’être remplacé par un drapeau marocain.

Quant à la « mosquée » soi-disant « profanée »,
il s’agit en réalité d’une SIMPLE SALLE de prière.

(il n’y a pas de mosquée en Corse !)

C’est donc un lieu tout ce qu’il y a d’ordinaire, non consacré donc non sacré, où l’intrusion musclée des Corses excédés par la provocation et l’agression barbare de pompiers entraînés dans un guet-apens, lapidés et tabassés par une bande de sauvages armés de battes de base-ball et de barres de fer NE saurait donc être assimilée à une profanation.
D’ailleurs, en islam il ne se pratique pas de rite de consécration pour une nouvelle mosquée, une mosquée n’est donc pas un lieu sacré.
CQFD.

Une pièce recyclée dans laquelle des personnes viennent pratiquer la prière ne peut être qualifiée de « mosquée » au sens de lieu de culte dédié, sauf à considérer que les salles de repos des machinistes RATP où certains déroulent leurs tapis sont elles aussi des « mosquées » !

Cazeneuve a évoqué des « exactions intolérables, aux relents de racisme et de xénophobie qui ne sauraient rester impunies ».
Faisait-il allusion à l’insulte raciste de « sales Corses de merde » lancée par des membres de la population maghrébine du quartier ?
On en doute.

Quant à Christiane Taubira, soudainement empressée de faire son travail et s’interrompant dans ses célèbres rêveries poétiques, elle a menacé :

« la lumière sera faite, les auteurs en répondront ».

On ne sait trop là encore si cette menace vise les délinquants racistes agresseurs de pompiers ou les Corses victimes de racisme sur leur propre sol…

Au Parti de Gauche, il a été réclamé de :

« mettre hors d’état de nuire ces racistes.
Ces actes viennent alourdir le climat identitaire qui se développe dans le pays plus particulièrement à l’encontre de nos concitoyens musulmans ou supposés tels 
».

Le racisme provenant des racailles maghrébines et supposées musulmanes, lui, reste acceptable.

Le président du « SDIS » (Service Départemental d’Incendie et de Secours), « Pierre Salinesi », a expliqué qu’à la suite de cette énième attaque sur des pompiers, ceux-ci :

« porteront d’ailleurs toujours la tenue d’incendie, celle qui protège le plus, et qu’ils ne se déplaceront plus seuls [dans le quartier du Jardin de l’Empereur].
Même pour les secours à la personne.
Les forces de l’ordre les accompagneront systématiquement 
».

On le voit, les Français sont tenus de s’habituer à vivre dans le danger permanent, à le considérer comme normal, comme faisant partie de leur ordinaire.
La justice faisant montre d’un laxisme particulièrement complaisant vis-à-vis de la racaille et dangereux vis-à-vis des citoyens ordinaires qu’elle vise, des citoyens qui se voient contraints malgré eux de devoir se rendre justice eux-mêmes.
Si les services compétents faisaient ce pour quoi ils sont là et pour quoi ils sont payés, la délinquance y aurait certainement moins sa place et deux pompiers ne se trouveraient pas, à l’heure qu’il est, en arrêt de travail suite à leurs blessures.

Mais pourquoi permettre et encourager cette mise en danger du peuple français ?

Pourquoi les autorités font-elles tout pour favoriser cette situation explosive ?

Quel intérêt ce régime peut-il bien y trouver si ce n’est introduire la peur et la psychose afin que les Français en soient réduits à demander toujours plus de mesures sécuritaires ?

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com   du 27/12/2015

Tenez Bon, Courageux Frères Corses…

corse-

Drapeau De La Corse
libérée des Maures.

Il convient de ne pas oublier que les Corses ont payé très cher, en milliers de captifs, esclaves, jouets sexuels, le fait d’être géographiquement proche des Califats.

Et cela pendant une bonne dizaine de siècles,  jusqu’au milieu du 19è pour être précis ! Leur emblème d’origine résume très bien cette mémoire douloureuse.
Le Maure captif à son tour, c’est le problème réglé.

Quiconque est allé faire un tour chez eux ne pouvait ignorer qu’un jour ou l’autre, la contagion de la vermine continentale les toucherait et qu’alors, leur refus serait, en toute logique, ce à quoi nous assistons depuis nos minarets et nos coupoles, nos quartiers en charpie, nos territoires perdus et notre pays très malheureux.

Les Corses n’ont pas mis longtemps à comprendre ce qui se cache derrière les « protections », par les musulmans, du culte fondateur de la France.
Vingt-cinq ans après le voilage des collégiennes de Creil, l’Islam en mouvement déploie une stratégie nouvelle servie par des tactiques adaptables comme le sont, pérennes, le porc dans les cantines, les horaires de piscines, la polygamie officiellement tolérée, les feux de voitures, le « caillassage » des gens utiles, etc, etc.

Lens et Béziers sont ainsi les deux premières places d’un siège de citadelles à prendre en priorité.
Lens parce que sise dans une région déjà en grande partie conquise,
Béziers parce que la résistance à l’islamisation s’y incarne sous les traits d’un homme courageux, lucide et déterminé, « Robert Ménard ».

Lens, donc :
Asseoir doucement, maternellement, le succès en zone contrôlée, comme on enfonce un suppositoire à l’eucalyptus dans le derrière d’un enfant sous le regard attendri d’une nounou ressemblant à « Martine Aubry ».
Béziers : mettre la force au service de l’intrus, et foncer sous les bannières de Frères Musulmans grimés en vestales du temple à détruire quand le temps en sera venu.

Le projet est global.
Une décision a été prise, quelque part en France ou ailleurs dans le monde islamique.
Nous sommes les témoins, depuis les messes de minuit de l’an 2015, de sa mise en oeuvre.

Bien que plutôt jacobin et plein patriote français, je me sens Corse-en-révolte, ce 26 Décembre au soir.
Et s’il fallait une raison de plus de prendre parti pour les citoyens ulcérés, humiliés, d’Ajaccio, la palinodie elle aussi logique, hélas, de « Jean-Luc Mélanchon » apporte de l’eau à ce moulin de la colère.
(http://melenchon.fr/2015/12/26/corse-la-tristesse/)
0_testa_mora

Le Maure Vaincu

Yeux bandés, tête sur une pique !

 

Tenez bon, frères Corses dans notre bonne nation latine.
Nous nous battons, vous et nous, pour la même fondamentale liberté de l’esprit.
Et puis, il y a cent ans, se préparait, loin d’Ajaccio et de ma Gascogne, une bataille qui nous unit pour toujours charnellement.

N’oublions jamais cela.

Ailleurs, c’est l’accessoire.

Jean Sobieski

http://ripostelaique.com   du 27/12/2015

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43