Archive | 02/01/2016

Parlons Plutôt Des Spahis De Valence.

spahis

Sur les théâtres d’opération, « les Spahis de Valence » ont souvent sacrifié leur vie pour que Vive la France.

L’émotion est vive à Valence, où la population affectionne le 1er régiment de Spahis, commandé par le Colonel « Maxime Do Tran », dont la devise est « Faire face ».
D’autant plus que ce régiment d’élite a déjà payé un lourd tribut, de par le sang versé, en luttant contre le terrorisme en Afrique, en Afghanistan, au Sénégal, au Mali, en Irak.
Depuis quelques mois, les différents escadrons du Régiment sont projetés en Afrique, mais aussi à Paris, pour assurer l’opération Sentinelle.
Tous les réservistes ont été rappelés afin de tenter de reconstituer le 5e escadron (une unité composée de réservistes).

Alors, lorsqu’une voiture folle, immatriculée en Savoie, conduite par un individu à la mine patibulaire, fonce délibérément sur quatre soldats du 1er Spahis, renverse les militaires à qui on a imposé une présence statique devant la mosquée de Valence, l’indignation des premières minutes fait place à la colère, et de nombreuses familles de Valence, dont les enfants sont scolarisés dans les mêmes écoles que les enfants des militaires, expriment par téléphone leur solidarité aux familles du 1er Spahis.

Une émotion qui n’est pas relayée par le quotidien « Le Dauphiné Libéré », qui titre sur son site internet « des militaires de Sentinelle tirent sur une voiture qui leur fonçait dessus… »
Au lieu de relater les faits de manière objective « Projetés à terre à deux reprises par une voiture qui voulait les tuer, les militaires ripostent… ».

Avec discernement, puisque trois militaire (le 4e était blessé à terre) veillent à neutraliser le conducteur fanatique en visant des parties non vitales (jambe et bras), afin qu’il puisse être interrogé.
Et c’est là qu’on perçoit le professionnalisme des Spahis, parfaitement entraînés aux situations d’urgence, aux tirs de précision, alors qu’il y avait dans la zone plusieurs dizaines de civils.

Selon le Maire de Valence « Nicolas Daragon », « le véhicule a foncé à 2 reprises sur les 4 militaires les projetant au sol ».
En somme une attaque violente.
A la préfecture, « Frédéric Loiseau », secrétaire général, a rendu « hommage aux militaires de Sentinelle, victimes d’une attaque gratuite et dangereuse devant une mosquée calme ».
Le Préfet par intérim en ce premier de l’an a compris que les militaires avaient permis d’éviter le pire.
Mes habitants de Valence aussi.
Il suffit de participer, chaque année, aux portes ouvertes du régiment, comme en septembre dernier, pour constater l’affluence de civils dans les murs du 1 er Spahis.
Une sorte de reconnaissance.

J’ai encore en mémoire le tragique décès, le 29 juin 2011 au Sénégal du Capitaine « Jean-Michel THOMAS », qui a laissé une veuve et 5 enfants, après avoir été percuté par un camion.
Au même moment, le Lieutenant « Rudy BESSARD » était grièvement blessé et son pronostic vital était engagé et un Spahi de 1re classe était également grièvement blessé.

Nous pourrions multiplier les sacrifices consentis par ce régiment sur les différents théâtres d’opération.
Missions d’intervention, d’assistance, d’aide aux populations, de sécurité intérieure, de souveraineté, d’interposition aux quatre coins de la planète !
Sur AMX 10 RCR à Djibouti puis en Afghanistan.
Sur véhicule blindé léger (VBL au Liban et en unité proterre dans les départements et territoires d’outre-mer (Guyane).
Le régiment a participé à la plupart des opérations extérieures, Centrafrique, Gabon, Golfe Persique, ex-Yougoslavie, Tchad, Liban, Djibouti, Kosovo, Bosnie, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Sénégal.

Mais, jamais, au grand jamais, nous n’aurions pu imaginer, voici quelques années, que des Saphis risqueraient leur vie en France métropolitaine, dans une région touristique, en gardant de manière statique une mosquée.
Ce qui en faisait des cibles faciles.
Si le conducteur fanatique avait été armé, les jeunes Spahis auraient pu être tués….

A ce stade, une question :

QUI a demandé une garde statique devant la mosquée de Valence ?
Cette présence statique nous rappelle hélas, le drame de Charlie Hebdo, où le policier, mis en veille statique devant le journal, a été « abattu comme un chien » par des tueurs déterminés !

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com   du 02/01/2016

La TV Allemande Sous-Titrée En Arabe !!!

 pensee (1)

Frohes Neues Jahr !

Pour nos amis allemands patriotes aussi,
l’année 2015 s’est terminée encore plus mal qu’elle avait commencé.

Non seulement leur pays s’est vu « gratifié » d’un million cent mille réfugiés – du moins, prétendus tels par leurs autorités, chiffre quatre fois supérieur à celui de 2014 – mais ils viennent de subir le pire affront qu’un élu au sommet d’un État puisse infliger à sa nation :

l’humiliation par le double jeu, le double fardeau du sacrifice et de la culpabilisation.

Les vœux d’Angela Merkel pour ses compatriotes ?
Qu’ils acceptent « bien gentiment » les migrants, sans broncher, même si « cela va coûter de l’argent […] » parce qu’« il est évident que nous devons aider et accueillir ceux qui cherchent un refuge chez nous ».

Évident pour qui, donc ?
Sans aucun doute pour « Peter Sutherland » – ex-directeur de « l’OMC », ex-commissaire européen à la concurrence, ex-directeur de « Goldman Sachs », mais actuel membre du groupe Bilderberg, directeur de la Trilatérale, conseiller spécial de l’ONU pour l’immigration ainsi que « conseiller au Vatican » – qui, dans une récente interview sur le site de l’ONU, préconise pour l’Allemagne en particulier, mais pour quasiment chaque pays d’Europe, d’accueillir plus d’un million de migrants par an sur les trente prochaines années.
Autrement dit, avec d’un côté de faibles taux de natalité, et de l’autre un taux vigoureux, dans 30 ans, les Européens ont toutes les chances d’être devenus les indigènes dans leurs propres pays…

Pas évident, en tout cas, d’après les estimations de la Bundesbank (la banque centrale allemande), de continuer de faire rentrer des millions de réfugiés dans le pays, puisqu’elle souligne les « qualifications faibles » et des « barrières linguistiques » et évalue à 70 % le nombre de migrants au chômage en Allemagne.

Alors Angela, née d’un père pasteur « et » communiste, en Allemagne de l’Est, celle qui abhorre la culture de « démocratie par la base », comme l’écrira le tempsreel.nouvelobs.com, en 2013, a agité la grosse ficelle.
Les Allemands patriotes sont des gens « au cœur froid ou plein de haine » [qui] se réclament eux seuls de l’identité allemande et veulent exclure les autres ».
Parce que « les réfugiés sont une chance » pour l’Allemagne.

Du Hollande dans la langue de Goethe !

Et pour bien montrer, à ces Allemands-là,
ceux qui tirent le diable par la queue,
ceux qui ont l’outrecuidance d’aimer leur pays et de préférer les leurs à ceux venus d’ailleurs en si grand nombre en aussi peu de temps,
bref, à tous ceux qui rechignent à sacrifier leurs économies, à se laisser effacer, Angela vient de leur jouer un tour de cochon, si j’ose dire.

Afin « d’atteindre de nombreux réfugiés », la chaîne publique ZDF a sous-titré ses vœux, comme ceux du président fédéral, en anglais et… en ARABE !

Mieux :
A partir du 4 janvier, les actualités allemandes « Heute » (celles de 17 heures… pour commencer) ainsi que d’autres émissions de la chaîne appliqueront systématiquement les nouvelles directives.

Comprenez, le public devient cosmopolite.

Et si François Hollande, pour sa (possible et espérée) dernière année, s’en inspirait ?
Une idée pour provoquer dans la France entière un électrochoc ?
On ne sait jamais…

Allez, Frohes Neues Jahr !

Caroline Artus

http://www.bvoltaire.fr   du 02/01/2016

Boubakeur Est Un Islamiste Sournois

mosquees-en-france-300x300 (1)

Retour à l’ expéditeur !

Pour ceux qui ont tardé à comprendre, Dalil Boubakeur l’avait déjà dit lors de l’édition 2005 du congrès de l’UOIF :

« nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer »
(http://www.islamisation.fr/archive/2012/07/31/boubaker.html)

Le parangon de « l’islam modéré » n’a jamais dénoncé la branche française des Frères Musulmans, mouvement totalitaire et violent dont les branches armées dénommées « Fajr » en Libye, « Hamas » en Palestine, « Liwa al Tawid » en Syrie, imposent par le « jihâd » l’établissement de la « charia ».
En Egypte, porté au pouvoir en intimidant les votants et en bourrant les urnes en 2011, le mouvement suscita une révolution populaire en 2013 envers laquelle il opposa les armes avant d’être arrêté « in extremis » par l’armée.
(détails dans ce livre : « Histoire secrète des frères musulmans » – Chérif Amir).
Au contraire, « Dalil Boubakeur » était encore cette année au Rassemblement des Musulmans de France, pour clamer qu’il faut « doubler le nombre de mosquées d’ici deux ans ».

Avec le concours des mosquées de l’UOIF donc.
En 2012, alors que six conférenciers étrangers invités par l’UOIF s’étaient vu interdire de séjourner en France -suite aux révélations de l’Observatoire de l’islamisation- « Dalil Boubakeur » avait pris clairement la défense de l’UOIF et de ses cheikhs appellent à tuer les Juifs, tuer les homosexuels et conquérir l’Europe :

« L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…)
L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour « El Hadj Brez Touhami » qui est un homme que j’estime beaucoup.
Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (…)
Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF. »
(http://www.islamisation.fr/archive/2012/07/31/boubaker.html)

En se solidarisant ainsi avec les islamistes, « Dalil Boubakeur » et la Grande Mosquée de Paris (« GMP »), dont le programme de formation pour imam référence le cheikh psychopathe « al Qaradawi » recherché par Interpol, doivent être considérés comme des suppôts de l’islamisme international.

Il est grand temps de geler toute construction de mosquées en France, la fédération de la « GMP » en contrôlant déjà 700, et l’ »UOIF » 400 (salles de prières + grandes mosquées).

Renvoyer « Dalil Boubakeur » dans son pays, l’Algérie, avec les centaines d’imams fonctionnaires de l’Algérie qui gèrent les mosquées de la « GMP », serait d’une élémentaire précaution.

L’Algérie qui applique un islam totalitaire, a encore arrêté un chrétien pour possession de bibles récemment.

http://www.islamisation.fr/  du 07/04/2015

 §§§§§§§§§§

« Boubakeur » indésirable en France

Excellent article de « Joachim Veliocas », sur le site « islamisation.fr », qui se termine pas la seule conclusion possible :
il faut renvoyer Dalil Boubakeur en Algérie.

Par ailleurs, n’en déplaise à tous les idiots utiles qui ont cru voir en « Boubakeur » un musulman modéré, ce dernier a toujours été du côté de l’islam, contre nos valeurs démocratiques, dont la liberté d’expression.

Faut-il rappeler qu’il a approuvé la fatwa de l’ayatollah Khomeiny contre Salman Rushdie, et qu’il était en première ligne dans la plainte déposée en 2006 contre Charlie Hebdo ?
Aussi, quand « Caroline Fourest », qui, à un moment, proposait au recteur de la Mosquée de Paris de faire sa communication, découvre en 2015 que Boubakeur et l’UOIF jouent ensemble, cela laisse perplexe…

fouresttwittboubakeur

En ayant osé cette revendication ahurissante et provocatrice (deux fois plus de mosquées en deux ans !), le recteur liberticide a mis dans l’embarras tous les apologistes de l’islam de France, qu’il incarnerait.

Les masques sont tombés et c’est tant mieux.

« Boubakeur » est musulman, et donc il souhaite que la France devienne musulmane, d’où la revendication des mosquées, pour une conquête de visibilité et d’endoctrinement.
Il est parfaitement dans son rôle, et nous confirme que l’islam est incompatible avec la République et la France…

C’est pourquoi un gouvernement digne de ce nom l’aurait renvoyé en Algérie dès dimanche soir, comme il expulserait tous ceux qui, en se réclamant de l’islam, se comportent comme une cinquième colonne et menacent notre pays.

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du n° 402 le, 07/04/2015

§§§§§§

DOSSIER BOUBAKEUR

Caricatures danoises :
-quand Boubakeur menaçait ouvertement Charlie Hebdo

http://ripostelaique.com/2006-caricatures-danoises-quand-boubakeur-menacait-ouvertement-charlie-hebdo.html

Lettre ouverte de Sami Aldeeb à Dalil Boubakeur :
-revoir intégralement les enseignements de l’islam

http://ripostelaique.com/lettre-ouverte-de-sami-aldeeb-a-dalil-boubakeur-revoir-integralement-les-enseignements-de-lislam.html

Dalil Boubakeur et les dures exigences du mensonge

http://ripostelaique.com/dalil-boubakeur-et-les-dures-exigences-du-mensonge.html

Le recteur liberticide Boubakeur l’avoue :
l’islam n’est pas une religion comme les autres

http://ripostelaique.com/le-recteur-liberticide-boubakeur-lavoue-lislam-nest-pas-une-religion-comme-les-autres.html

Rassemblement Boubakeur :
les médias auraient tant aimé que leur belle histoire soit vraie

http://ripostelaique.com/rassemblement-boubakeur-les-medias-auraient-tant-aime-que-leur-belle-histoire-soit-vraie.html

« Dalil Boubakeur » ou la docilité bien récompensée

http://ripostelaique.com/Dalil-Boubakeur-ou-la-docilite.html

http://ripostelaique.com/  du n° 402 le, 07/04/2015

 

 

Article initialement publié le 07/04/2015

Nous sommes en 2016 maintenant et « Dalil Boubakeur » ajoute la perversité à la sournoiserie !

Silence Complice Des Journaux Télévisés

 injustice

 Quant aux meurtres de Rouen

 

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre, « Julien Tesquet », 31 ans, et « Élise Fauvel », 24 ans, sont retrouvés morts dans la chambre de cette dernière à Rouen.
Dès les premières constatations effectuées dans l’appartement, situé à deux pas de la place du Vieux-Marché à Rouen, les enquêteurs du SRPJ acquièrent la certitude que la jeune femme de 24 ans et son ami de 31 ans ont été victimes d’un double meurtre.
Recouverts d’un drap, les corps en partie dénudés, présentant de nombreuses ecchymoses, étaient allongés côte à côte sur le sol.
Les autopsies pratiquées révélèrent que les deux amis étaient morts par strangulation et qu’Élise avait préalablement été violée.

Moins de dix jours après ce double meurtre, la police judiciaire plaçait un suspect en garde à vue.

L’homme, « Jean-Claude Nsengumukiza », un Rwandais de 34 ans né en Ouganda, était sorti du centre pénitentiaire du Havre trois semaines auparavant.
En 2011, il avait été condamné à huit années de prison pour le viol d’une Rouennaise par la cour d’assises de la Seine-Maritime.
La PJ dispose contre lui d’éléments matériels solides, grâce à la téléphonie et à la vidéosurveillance :
Il a été vu avec les deux jeunes sur la voie publique, puis les raccompagnant.
Rentré dans le logement avec eux, il n’en est ressorti que le lendemain en fin de matinée.
De plus, d’après « Paris-Normandie », son ADN correspond à celui retrouvé sur la scène de crime et sur le corps des victimes.
Le suspect avait été arrêté en fin de semaine pour non-respect de ses obligations auprès de la police.
Fiché comme délinquant sexuel, il ne s’était pas rendu auprès d’un poste de police.
C’est pendant cette première garde à vue que les enquêteurs ont fait le rapprochement avec le double homicide.

Cette affaire est scandaleuse à double titre.

Alors que la condamnation du suspect pour le viol, en 2011, était assortie d’une interdiction de séjour en France, faute de coopération des autorités consulaires ougandaises, le sauf-conduit permettant l’expulsion à sa sortie de prison n’a pu être obtenu, le laissant ainsi libre de ses mouvements.

Condamné à 8 ans en 2011, il a pu sortir avec les réductions de peine en 2015, soit 4 ans plus tard alors que la dangerosité de cet individu était reconnue.
À l’époque, l’expert psychiatre avait relevé chez lui l’existence de troubles psychotiques et le médecin avait retenu une altération de son discernement.

Mais le plus intolérable est que ni « Soir 3 » ni les journaux de « TF1″ et de « France 2″ n’ont évoqué l’affaire.
Si le casse mobilier d’une salle de prière clandestine a été relayé durant plusieurs jours avec, en apothéose, la visite de Cazeneuve en Corse, pas un mot, pas une image, pas une interview n’ont été accordés pour montrer les tenants et aboutissants de ce double homicide.

Quant à notre gouvernement, pas une seule parole de compassion pour les deux victimes, par un seul mot de réconfort pour les familles.
Devant une telle abomination, aucun communiqué des ligues de vertu (MRAP, LICRA ou SOS Racisme) pour fustiger assassinats et viol.
Aucun responsable de la Ligue des droits de l’homme pour intervenir au « Soir 3 » comme il l’avait fait pour fustiger l’« extrême droite » à travers la manifestation de soutien aux pompiers corses. Pour ces médias boboïsés, le saccage d’une salle de prière clandestine est sans doute plus important que le viol et le meurtre de jeunes Normands.

Nous savons bien, évidemment, pourquoi…

Il faut que cette « propagande du silence » des médias cesse !
Il faut que par notre nombre nous fassions pression sur ceux-ci pour qu’ils y renoncent !

J’ai quelques idées pour cela.

Jean-Pierre Fabre-Bernadac

http://www.bvoltaire.fr   du 01/01/2016

Paris Vu Par Une Citoyenne Russe.

identite_nationale_francaise

CE QUE LES MEDIAS FRANCAIS OMETTENT,
UN REPORTAGE RUSSE VOUS LE MONTRE

Image de prévisualisation YouTube

La France se convertit
à l’Islam

Je me suis permis de retranscrire les sous-titres en Français,
la traduction va parfois un peu vite…
et je suis trop maniaque au sujet des fautes d’orthographe ou de syntaxe !

Maintenant, en Europe, la capitale du vieux monde change son visage culturel.
Est-ce que les rois de France qui sont enterrés dans la Basilique de Saint-Denis, près de Paris, auraient pu se douter qu’il allaient reposer un jour ainsi entourés ?

Reportage sur une France méconnaissable :
Dans cette école musulmane, deux fois par semaine, le mardi et le samedi, on ne parle que l’arabe car la langue Française est interdite.
Ici, les inscriptions sont closes un an à l’avance.
Chaque jour dans l’emploi du temps, la première leçon est au sujet du Coran car un vrai musulman doit apprendre par coeur 114 « sourates » du « livre saint ».
Le dessin d’Aïsha se trouve sur le mur, il ne représente ni sa maman, ni son papa, ni même ses amis, mais Allah car ce dernier doit être, dans sa vie, à la première place.
Voici deux années que cette petite marocaine ainsi que ses huit soeurs portent le « tchador » et, dans la famille d’Aïsha, personne n’essaie d’apprendre la langue Française.
Même s’il habite en France, un bon musulman doit dire « bismillah » (au nom du Dieu clément et miséricordieux) avant de manger, de dormir ou de prier.
La loi Française interdit de se présenter dans une école en « jilbab » qui est un long vêtement couvrant la totalité du corps, à part le visage et les mains, mais la loi laïque n’est pas appliquée dans cette école musulmane.
D’ailleurs, le mot « laïc » est traduit en arabe par « anti-religieux ».
Une jeune fille nous dit :
« Moi je respecte ma religion, c’est la raison pour laquelle je porte le « tchador » et si la France est contre, alors qu’elle l’interdise aux françaises mais pas à moi.
Seul Allah peut m’interdire quelque chose. »
L’an dernier à Paris, trois écoles islamiques clandestines ont été fermées.
A l’heure actuelle des mesures ont été prises à l’endroit de ces écoles et leurs adresses ne sont plus disponibles sur internet ou dans l’annuaire de la ville.
Officiellement, ces écoles n’existent pas
Une enseignante nous parle :
« Nous apprenons à nos élèves qu’ils sont tout d’abord des musulmans et qu’ils doivent, avant tout, vivre selon les lois d’Allah parce que seul Allah est véritable.
Ne t’arrête pas et ne crains rien, sauf Allah, voilà ce qui est écrit dans le Coran. »

Couronnes est la plus grande concentration volontaire de musulmans de Paris et, effectivement ici, on n’a peur de rien !
Un passant croisé nous informe :
« Les musulmans vivent ici selon leurs propres lois. »
Sur les marchés, dans les 11ème, 18ème et 20ème arrondissements de Paris, n’est plus vendue que de la viande « halal » ainsi que des articles pour les croyants (vendus à prix réduit).
Une femme sur deux s’y promène en burqa !
Il n’y a presque plus que des musulmans à Belleville et, cinq fois par jour, retentit l’appel du « muezzin ».
« Je ne sais pas si ce sont des musulmans ou pas mais, mes enfants et moi, nous avons déjà été la cible d’agressions de la part d’adolescents, c’est dangereux d’habiter ce quartier », nous murmure une habitante avant de continuer son chemin.

Personne ne sait combien ils sont exactement mais au moins 10% de la population Française faite le « salât »(les cinq prières quotidiennes).
Cela fait environ 6 à 8 millions de personnes et c’est le record en Europe.
Chaque année 200 000 personnes viennent France légalement, il faut en ajouter 200 000 autres qui, elles, franchissent les frontières sans papiers.
Nous avons écouté Marine Le Pen :
« Mais réfléchissez un peu, nous comprenons les Français.
Nous donnons des passeports, de droite et de gauche, sans chercher à savoir si l’individu veut devenir Français, ni même s’il en est capable.

Si nous ne voulons pas que la France couvre son visage d’un voile, nous devons stopper ce flux d’immigrés, il faut absolument leur interdire d’entrer chez nous car, au train où ça va, nous risquons de vite devenir un pays islamique. »
En fait, 43% des personnes qui sont entrées en France n’ont jamais tenté de travailler, 19% d’entre elles vivent sous le seuil de pauvreté, dans des cartons, sur le trottoir.
Voici les propos d’un sans domicile fixe :
« Nous n’avons rien, ni logement, ni travail, et cette ville de Paris ne nous donne rien, ne nous donne pas de travail. »
Nous sommes maintenant dans une ville improvisée de personnes sans abris, juste sous les vitraux de la Basilisque de Saint-Denis qui renferme les sépulcres de 25 reines, 10 rois et 85 princes.
De nos jours , à 9 kilomètres du palais de l’Elysée, il n’est plus nécessaire de parler Français.
Environ 1500 réfugiés et mendiants vivent ici, se chauffent 24 heures sur 24, et parmi eux, un sur cinq est musulman.
Cette banlieue de Paris est la plus pauvre mais aussi la plus criminelle.

Dans cette course démographique, l’Islam a vaincu l’Europe depuis longtemps
En moyenne, Les Français de souche ont un enfant par foyer alors que les musulmans en ont cinq.
Si cette évolution continution dans ce sens, les sociologues ont déjà estimé que, dans une vingtaine d’années, la cinquième république Française sera devenue musulmane.
Il ne sera plus interdit de prier dans les rues …et les Français non-musulmans n’auront plus qu’à se résigner !

P.S.En France, il y a 2200 mosquées qui occupent une surface de 300 000 mètres carrés, selon l’évaluation du conseil des musulmans de France et chacun a besoin d’au moins un mètre carré pour effectuer ses rites religieux, cela signifie qu’il faudra plus que doubler le nombre des mosquées !

Reportage par Olga Skobaeva

https://www.youtube.com/user/SoraloFolaso  le 08/03/2013

 

Article publié initialement en 2013.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43