FRANCIA

Parlons Plutôt Des Spahis De Valence.

spahis

Sur les théâtres d’opération, « les Spahis de Valence » ont souvent sacrifié leur vie pour que Vive la France.

L’émotion est vive à Valence, où la population affectionne le 1er régiment de Spahis, commandé par le Colonel « Maxime Do Tran », dont la devise est « Faire face ».
D’autant plus que ce régiment d’élite a déjà payé un lourd tribut, de par le sang versé, en luttant contre le terrorisme en Afrique, en Afghanistan, au Sénégal, au Mali, en Irak.
Depuis quelques mois, les différents escadrons du Régiment sont projetés en Afrique, mais aussi à Paris, pour assurer l’opération Sentinelle.
Tous les réservistes ont été rappelés afin de tenter de reconstituer le 5e escadron (une unité composée de réservistes).

Alors, lorsqu’une voiture folle, immatriculée en Savoie, conduite par un individu à la mine patibulaire, fonce délibérément sur quatre soldats du 1er Spahis, renverse les militaires à qui on a imposé une présence statique devant la mosquée de Valence, l’indignation des premières minutes fait place à la colère, et de nombreuses familles de Valence, dont les enfants sont scolarisés dans les mêmes écoles que les enfants des militaires, expriment par téléphone leur solidarité aux familles du 1er Spahis.

Une émotion qui n’est pas relayée par le quotidien « Le Dauphiné Libéré », qui titre sur son site internet « des militaires de Sentinelle tirent sur une voiture qui leur fonçait dessus… »
Au lieu de relater les faits de manière objective « Projetés à terre à deux reprises par une voiture qui voulait les tuer, les militaires ripostent… ».

Avec discernement, puisque trois militaire (le 4e était blessé à terre) veillent à neutraliser le conducteur fanatique en visant des parties non vitales (jambe et bras), afin qu’il puisse être interrogé.
Et c’est là qu’on perçoit le professionnalisme des Spahis, parfaitement entraînés aux situations d’urgence, aux tirs de précision, alors qu’il y avait dans la zone plusieurs dizaines de civils.

Selon le Maire de Valence « Nicolas Daragon », « le véhicule a foncé à 2 reprises sur les 4 militaires les projetant au sol ».
En somme une attaque violente.
A la préfecture, « Frédéric Loiseau », secrétaire général, a rendu « hommage aux militaires de Sentinelle, victimes d’une attaque gratuite et dangereuse devant une mosquée calme ».
Le Préfet par intérim en ce premier de l’an a compris que les militaires avaient permis d’éviter le pire.
Mes habitants de Valence aussi.
Il suffit de participer, chaque année, aux portes ouvertes du régiment, comme en septembre dernier, pour constater l’affluence de civils dans les murs du 1 er Spahis.
Une sorte de reconnaissance.

J’ai encore en mémoire le tragique décès, le 29 juin 2011 au Sénégal du Capitaine « Jean-Michel THOMAS », qui a laissé une veuve et 5 enfants, après avoir été percuté par un camion.
Au même moment, le Lieutenant « Rudy BESSARD » était grièvement blessé et son pronostic vital était engagé et un Spahi de 1re classe était également grièvement blessé.

Nous pourrions multiplier les sacrifices consentis par ce régiment sur les différents théâtres d’opération.
Missions d’intervention, d’assistance, d’aide aux populations, de sécurité intérieure, de souveraineté, d’interposition aux quatre coins de la planète !
Sur AMX 10 RCR à Djibouti puis en Afghanistan.
Sur véhicule blindé léger (VBL au Liban et en unité proterre dans les départements et territoires d’outre-mer (Guyane).
Le régiment a participé à la plupart des opérations extérieures, Centrafrique, Gabon, Golfe Persique, ex-Yougoslavie, Tchad, Liban, Djibouti, Kosovo, Bosnie, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Sénégal.

Mais, jamais, au grand jamais, nous n’aurions pu imaginer, voici quelques années, que des Saphis risqueraient leur vie en France métropolitaine, dans une région touristique, en gardant de manière statique une mosquée.
Ce qui en faisait des cibles faciles.
Si le conducteur fanatique avait été armé, les jeunes Spahis auraient pu être tués….

A ce stade, une question :

QUI a demandé une garde statique devant la mosquée de Valence ?
Cette présence statique nous rappelle hélas, le drame de Charlie Hebdo, où le policier, mis en veille statique devant le journal, a été « abattu comme un chien » par des tueurs déterminés !

Francis GRUZELLE

http://ripostelaique.com   du 02/01/2016

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43