Médias

Nos Médias Nous Mentent Trop !

la-presse1 (1)

Mythes, mensonges et
conspirations de nos médias

La multitude des sites et la nécessité d’être ultra rapide pour informer les grands publics dans une concurrence effrénée incitent souvent les médias à aller au delà de l’événement lui-même, quand ils ne l’inventent pas carrément.
Ils se répandent alors dans le mythe ou le mensonge, allant jusqu’à s’y livrer sur commande pour satisfaire ou aider une politique.
« Mondialisation.ca », sous la signature de « Julie Lévesque », livre à ses lecteurs une étude pointilleuse en réponse à un article de « L’Express »qui dénonce une liste noire de sites, en invitant cet hebdomadaire à mesurer sa «chasse aux sorcières».

«Depuis qu’internet a démocratisé l’information, les médias « mainstream » n’ont plus le contrôle absolu du message.»
(Polémia)

Julie Lévesque

«Si j’avais accès aux médias « mainstream », je commencerais peut-être à me demander si je fais quelque chose de mal.
Est-ce que j’appuie le pouvoir en place au point où ses représentants sont prêts à me laisser avoir accès aux médias ?
Je commencerais à douter de ce que je fais.»
(Noam Chomsky, 1995)

Une liste noire

Récemment, le magazine français « L’Express » a publié un « article » intitulé « Conspirations, rumeurs, parodies : l’annuaire des sites «d’infaux».
Il s’agit d’une sorte de liste noire sur laquelle on a pris soin de mélanger des médias indépendants faisant un travail sérieux sur l’actualité mondiale avec des sites strictement parodiques et d’autres portant, entre autres, sur les ovnis et les extra-terrestres.
Tactique usée, l’amalgame entre l’ufologie et le journalisme indépendant constitue le dernier refuge d’une élite médiatique désespérée et sans arguments pour contrer ses critiques.

Le site « Mondialisation.ca », se trouve sur cette liste dans la catégorie des «sites présentés comme sérieux» en compagnie d’autres sites axés sur la géopolitique, comme celui du journaliste belge « Michel Collon » Investig’action, Ilfattoquotidiano et… extraterrestre-ovni.blogspot.ca.
Constatez par vous même l’absence totale de liens entre ce site d’ufologie et les trois autres traitant de l’actualité mondiale et très critiques des guerres de l’OTAN.
Il est évident que le but de cet exercice de « L’Express » est de discréditer les sites qui critiquent la politique étrangère occidentale, les interventions militaires menées par les États-Unis et l’OTAN, ainsi que la désinformation et la propagande de guerre des médias dominants occidentaux qui les appuient, incluant celle de « L’Express ».

Abandon des grands médias,
attaque contre la liberté de presse.

L’obsession médiatique pour les sites soi-disant conspirationnistes est en voie de devenir légendaire.
Depuis qu’internet a démocratisé l’information, les médias « mainstream » n’ont plus le contrôle absolu du message et leur désinformation, particulièrement leur propagande de guerre, est régulièrement exposée au grand jour par ce qui est devenu une véritable communauté de médias indépendants.
En conséquence, les citoyens du monde délaissent les grands médias qui, d’une guerre à l’autre, inspirent de moins en moins confiance.

Afin de lutter contre son déclin, l’establishment médiatique a recours à cette tactique de bas étage :
le dénigrement des sites indépendants qui ont fait leurs preuves et contré la propagande des élites en effectuant un véritable travail journalistique.

Si la liste de « L’Express » peut paraître inoffensive, elle relève d’une vaste attaque de l’élite contre la liberté de presse et la liberté d’expression.
La soi-disant dangereuse radicalisation des jeunes occidentaux par internet n’est qu’un prétexte servant la dérive des dirigeants vers une véritable police de la pensée.
Celle-ci est déjà en place et l’on a constaté ses effets pervers sur la liberté d’expression avec les risibles accusations d’apologie du terrorisme contre « Dieudonné » et la censure de certains sites web par le ministère français de l’Intérieur.

Il y a une forme d’inquisition insidieuse s’attaquant à quiconque ose s’opposer au discours dominant.

Il n’y plus de place pour les débats.

Si votre opinion va à l’encontre de la pensée unique et même si vous vous appuyez sur des faits établis, vous êtes un conspirationniste.
Point.

« L’Express »,
maître dans l’art de la conspiration ?

Ironiquement, les apôtres de la pensée unique accusent leurs critiques de propager des théories de conspiration, alors qu’en réalité les grands médias comme « L’Express » sont des champions de la conspiration, particulièrement celles qui servent à justifier des guerres.

Examinons quelques exemples récents de mythes et théories de conspiration propagés par les grands médias, dont « L’Express ».
Nous prendrons uniquement comme exemple l’offensive médiatico-politique contre la Libye ayant servi à «fabriquer le consentement»  du public en faveur de l’intervention militaire de l’OTAN.
Rappelons que cette opération «humanitaire» a transformé le pays le plus riche de l’Afrique en un champ de ruines où règne le chaos.

Les mythes propagés
par L’Express

Les dix plus grands mythes sur la guerre contre la Libye, un article publié en anglais sur le site Counterpunch, sera le point de référence pour démontrer la tendance conspirationniste de « L’Express ».
L’auteur, « Maximilian C. Forte », est professeur d’anthropologie à l’Université Concordia et l’auteur de plusieurs livres dont « Slouching Towards Sirte : NATO’s War on Libya and Africa » (Baraka Books, 2012).

Nous explorerons cinq des mythes évoqués par le professeur « Forte ».
Pour chacun d’eux, vous trouverez une liste d’articles publiés sur le site web de « L’Express ».
Nous nous limitons à quelques articles par mythe.
-Mythe 1 : Le génocide
Le professeur « Forte » explique que ce mythe est issu entre autres de déclarations de l’adjoint du représentant libyen à l’ONU « Ibrahim Dabbashi » et du président de la Ligue libyenne des droits humains « Soliman Bouchuiguir ».
Tous deux ont déclaré qu’il fallait s’attendre  « à un véritable génocide à Tripoli » et que si les forces de « Kadhafi » atteignaient Benghazi, « il y [aurait] un réel bain de sang, un massacre comme nous l’avons vu au Rwanda ».
Monsieur « Forte » souligne que le génocide implique la persécution d’un «groupe national, ethnique, racial ou religieux», ce qui n’était pas le cas en Libye.

«Au contraire, l’intervention militaire a rendu possible une réelle violence génocidaire  contre les migrants africains et les Libyens noirs»,

ajoute-t-il.

Articles de « L’Express » propageant ce mythe :
17/03/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/libye-avancee-des-pro-kadhafi-le-conseil-de-securite-vote-sur-la-zone-d-exclusion_973135.html)
21/02/2011
(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/libye-5-indices-d-un-affaiblissement-du-regime_964784.html)
23/02/2011
(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/le-jour-ou-kadhafi-a-perdu-une-partie-de-la-libye_965627.html)

-Mythe 2 : Manifestants pacifiques pro-démocratie ou terroristes?
Benghazi, foyer de la rébellion libyenne en 2011, était citée dans un rapport de l’Académie militaire de West Point aux États-Unis en 2007 comme un important repaire de djihadistes au Moyen-Orient.
Pourtant ni « L’Express », ni aucun autre média occidental n’a mentionné ce fait crucial en 2011, car cela aurait complètement ruiné l’image fabriquée de «manifestants pacifiques» donnée aux violents djihadistes et donné raison à « Kadhafi » qui disait, avec raison, qu’il était aux prises avec des islamistes, incluant « Al-Qaïda ».

Le « Belfer Center for Science and International Affairs », du « Harvard Kennedy School » le dit clairement et d’entrée de jeu dans un texte intitulé Les leçons de la Libye : Comment ne pas intervenir :

«Le soulèvement de 2011 en Libye n’a jamais été pacifique.
Il s’agissait plutôt d’un soulèvement armé et violent dès le départ.
« Mouammar Kadhafi » n’a pas ciblé de civils ou eu recours à une force excessive […]
Le but de l’intervention de l’OTAN ne visait pas principalement à protéger les civils mais à renverser le régime de Kadhafi […] »
(« Alan Kuperman », Lessons from Libya: How Not to Intervene, Belfer Center for Science and International Affairs, septembre 2013)

Les médias occidentaux ont présenté les rebelles comme des manifestants pacifiques et ridiculisé « Kadhafi » lorsqu’il affirmait, avec raison, qu’il s’agissait de djihadistes.

Articles de « L’Express » propageant ce mythe :
25/02/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/2/actualite/la-france-reclame-le-depart-de-mouammar-kadhafi_966396.html)
19/02/2011
(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/libye-84-personnes-tuees-en-trois-jours_964215.html)
02/03/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/mouammar-kadhafi-denonce-al-qaida-et-met-en-garde-l-occident_967962.html)

-Mythe 3 : Les mercenaires africains
Les médias ont propagé la rumeur voulant que les Noirs qui se battaient contre la rébellion étaient des «mercenaires africains» alors que bon nombre d’entre eux étaient des travailleurs migrants ou des Libyens noirs, explique « Max Forte ».

 Articles de « L’Express » propageant ce mythe :
13/04/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/en-libye-les-immigres-africains-pris-pour-des-mercenaires_982516.html)
02/05/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/mouammar-kadhafi-contre-attaque-appel-a-l-aide-des-insurges_968117.html)
28/09/2011
(http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/libye-les-pro-kadhafi-resistent-dans-leurs-bastions-assieges_1034771.html)
28/10/2011
(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/libye-la-cpi-en-contact-avec-seif-al-islam-kadhafi_1045786.html)
02/03/2011
(http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-verites-de-l-ancien-chef-du-protocole-de-kadhafi_968014.html)

-Mythe 4 : Les viols et le viagra
« Kadhafi » aurait ordonné des viols et distribué du viagra à ses soldats.
La rumeur a été lancée par « Al Jazeera » et et reprise entre autres par « Luis Moreno-Ocampo », procureur de la Cour pénale internationale, l’ambassadrice des États-Unis à l’OTAN, « Susan Rice » et la secrétaire d’État étasunienne « Hillary Clinton ».
« Cherif Bassiouni », chef de l’enquête de l’ONU sur les droits humains en Libye affirmait le 10 juin 2011 que ces histoires de Viagra et de viols de masse n’étaient que «de l’hystérie».
À la question «Du côté « Kadhafi », on parle beaucoup de viols de masse commis par son armée ?», posée par« Libération » le 22 juin,  »Donatella Rovera d’Amnesty International » répondait:

« Nous n’avons pas trouvé de cas de viol, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas eu mais cela pose néanmoins des problèmes.
Non seulement nous n’avons pas rencontré de victimes, mais pas davantage de personnes qui ont rencontré des victimes. »

Articles de « L’Express » propageant ce mythe :
09/06/2011

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/kadhafi-accuse-d-ordonner-des-viols-en-libye_1000736.html

29/06/2011

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/kadhafi-aurait-encourage-les-viols-d-opposants_1000829.html

29/04/2011

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/libye-tripoli-menace-d-attaquer-tout-navire-entrant-dans-le-port-de-misrata_987570.html

-Mythe 5 : Une victoire pour la Libye
L’intervention militaire de l’OTAN et la chute de « Kadhafi » ont été présentés comme une victoire pour les Libyens.
Pour « Alan Kuperman », il n’y a rien de plus faux :

Le plus grand malentendu à propos de l’intervention de l’OTAN, c’est qu’elle a sauvé des vies et a bénéficié à la Libye et ses voisins.
En réalité, lorsque l’OTAN est intervenue à la mi-mars 2011, « Kadhafi » avait déjà repris le contrôle de presque toute la Libye, alors que les rebelles se retiraient rapidement vers l’Égypte.
Ainsi, le conflit était sur le point de se terminer à peine six semaines après avoir éclaté, avec un bilan d’environ 1 000 morts, incluant les soldats, les rebelles et les civils pris entre deux feux.
En intervenant, l’OTAN a permis aux rebelles de résumer leur attaque, prolongeant ainsi la guerre pendant encore sept mois et causant la mort d’au moins 7000 personnes de plus.
(« Alan Kuperman », Lessons from Libya : How Not to Intervene, Belfer Center for Science and International Affairs, septembre 2013)

Il convient de mentionner que le « consulat » des États-Unis établi à Benghazi après le renversement de « Kadhafi » servait de couverture à une opération de trafic d’armes livrées aux mercenaires se battant en Libye.

En réalité, l’intervention en Libye était une victoire pour le terrorisme.
Pour « L’Express », à vingt mille lieues du réel, c’était une victoire pour la démocratie.
On parle de l’intervention de l’OTAN comme d’un « prodige » en citant des bilans de « zéro morts » dans les rangs de l’ « Alliance », en prenant soin de ne pas indiquer les milliers de morts en dehors de ces rangs.

Articles de « L’Express » propageant ce mythe :
31/08/2011

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/otan-les-ailes-de-la-victoire-en-libye_1025529.html

16/11/2011

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/en-libye-sarkozy-prend-un-petit-bain-de-popularite_1030859.html

22/08/2011

http://videos.lexpress.fr/actualite/monde/libye-une-victoire-occidentale_1022785.html

Conclusion

Si l’on arrive à trouver sur le site de « L’Express » autant de mythes et de mensonges uniquement au sujet du soulèvement armé en Libye et de l’intervention militaire de l’OTAN qui a laissé ce pays en ruine, imaginez la quantité d’« infaux » qui y circulent.

Avant de procéder à une chasse aux sorcières aux quatre coins du web, « L’Express » devrait commencer par nettoyer sa propre cour.

Julie Lévesque

Source : Mondialisation.ca

http://www.polemia.com/  du  13/04/2015

Article publié initialement le 13/04/2015…
mais c’est de pire en pire !

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43