Archive | 29/01/2016

Cazeneuve, Prenez-En De La Graine !

 Suède

 Contrôle d’identité !

La Suède prévoit d’expulser jusqu’à 80 000 migrants arrivés sur son sol en 2015 et dont la demande d’asile a été ou sera rejetée, a déclaré mercredi 27 janvier « Anders Ygeman », le ministre de l’intérieur.

« On parle de 60 000 personnes, mais cela peut monter à 80 000 »,

a déclaré Monsieur  »Ygeman » au quotidien financier « Dagens industri » et à la télévision publique suédoise, précisant que le gouvernement avait demandé à la police et à l’Office des migrations de la Suède d’organiser ces retours.

En temps ordinaire, les expulsions s’effectuent sur des vols commerciaux, mais, compte tenu du nombre évoqué, « nous allons devoir utiliser plus d’avions charters » spécialement affrétés, et les expulsions s’étaleront sur plusieurs années, a fait savoir le ministre.

En 2015, 163 000 personnes ont déposé une demande d’asile en Suède.
Ces chiffres rapportés à sa population, le pays scandinave a accueilli encore plus de réfugiés que l’Allemagne !

Sur les 58 800 dossiers traités l’an dernier par l’Office des migrations, 55 % ont été acceptés, moyenne sur laquelle se fonde le ministre de l’intérieur pour justifier l’estimation la plus haute.

Une estimation contestable

Celle-ci pourrait se révéler excessive car une proportion importante des décisions rendues concernait des demandes déposées en 2014 alors que la crise migratoire n’avait pas encore atteint son pic.

Or les Syriens sont arrivés en masse en 2015 et le taux d’acceptation des demandes d’asile varie considérablement en fonction des nationalités :
90 % pour les Syriens,
35 % pour les Afghans
et 20 % seulement pour les Irakiens.

Par ailleurs, si selon l’Office des migrations de nombreux Irakiens et Afghans sont expulsables en raison du règlement de Dublin, selon lequel une demande d’asile doit être examinée par le premier pays européen dans lequel un étranger est arrivé, ce règlement n’est pas toujours facile à appliquer.

La Commission européenne cherche d’ailleurs à le réviser, car il fait peser un fardeau inéquitable sur les deux grands pays d’entrée des migrants en 2015, l’Italie et la Grèce.

Autre facteur d’incertitude, l’entrée en clandestinité de demandeurs déboutés qui veulent échapper à une reconduite à la frontière.

« C’est souvent au moment d’être remis par l’Office des migrations à la police que beaucoup disparaissent »,

explique « Patrik Engström », le chef de la police aux frontières, cité par « Dagens industri ».

Ces derniers mois, la Suède a durci sa politique vis-à-vis des migrants.

Le pays a notamment rétabli le contrôle d’identité à ses frontières.

Source : http://www.lemonde.fr/europe via AFP.

Chaque mot souligné ouvre un nouvel onglet explicatif.

Complot Terroriste Déjoué Aux U.S.A. !

Temple maçonnique

Centre du Rite Ecossais

Un attentat terroriste visait un temple maçonnique fréquenté par des israéliens.

Un complot terroriste de masse destiné à tuer des dizaines de personnes avec des armes automatiques dans un centre maçonnique de Milwaukee a été déjoué cette semaine par des agents du FBI, ont déclaré les procureurs fédéraux mardi.

« Samy Mohammed Hamzeh » a exposé son plan pour attaquer le centre avec deux autres complices terroristes, leur expliquant comment il fallait tuer rapidement et tranquillement les premières personnes qu’ils verraient pour passer ensuite méthodiquement par toutes les pièces du bâtiment, avec l’objectif de procéder systématiquement à « l’élimination de tout le monde », selon une enquête pénale fédérale.

« Hamzeh », 23 ans, a été accusé de possession d’une mitrailleuse et d’un silencieux.
Malgré les évidences qui indiquent une tentative d’acte de terrorisme, le chef d’accusation à l’encontre de Hamzeh ne mentionne pas le terrorisme.

« Nous sommes musulmans, nous voulons défendre la religion musulmane, nous ne dépendons que de nous-même, mon cher, nous avons monté notre propre organisation »,

a déclaré « Hamzeh », au cours de l’enquête pénale, ajoutant qu’il était confiant que davantage d’attaques allaient être déclenchées aux États-Unis.

« D’entendre parler de ces actions terroristes, cela va faire que ces opérations vont augmenter en Amérique.
Les gens vont avoir peur et les opérations vont augmenter, et il y aura des problèmes partout,
… cela conduira à des affrontement entre les gens.
C’est de cette façon, que nous allons tout enflammer.
Je veux dire que nous allons vers la guerre »
,

a-t-il dit aux enquêteurs.

« Gregory J. Haanstad », le procureur en charge du dossier, a révélé qu’ils avaient mis au point un « plan détaillé pour commettre une fusillade de masse destinée à tuer des dizaines de personnes ».

« (Il) a également dit qu’il voulait que cette fusillade qu’il allait commettre soit « connue du monde entier » et « qu’elle provoque des » affrontements frontaliers.
Il est difficile de calculer le préjudice et la perte en vies humaines qui ont été empêchés grâce aux efforts inlassables du FBI et de la « Joint Terrorism Task Force » .

« Hamzeh » ne prétend pas être affilié où être en relation avec un groupe terroriste connu, selon l’enquête.
A un moment il dit :

« Nous avons notre propre groupe, nous n’appartenons pas au Hamas, … nous sommes ici pour défendre l’islam, les jeunes gens nous rejoignent pour défendre l’islam, c’est tout, c’est ça notre intention. »

« Jeff Cramer », un ancien procureur fédéral, a déclaré une plainte pénale qui permet d’arrêter quelqu’un et il semble qu’il y avait urgence à mettre  »Hamzeh » en garde à vue.
Les procureurs doivent encore présenter l’affaire devant le grand jury, en attendant peut-être des accusations supplémentaires qui seront ajoutées aux charges déjà formulées y compris les accusations de terrorisme, mais cela dépendra des faits a dit « Cramer », car ces charges nécessitent généralement l’approbation du ministère de la Justice à Washington.

« Hamzeh » a récemment travaillé dans un gymnase du centre-ville mais il a été congédié pour avoir été ‘trop intense’, a dit « Delia Luna », propriétaire du gymnase qui a comparu en cour fédérale du Milwaukee mardi et reste en détention sur ordre du magistrat juge américain « David Jones ».

« Hamzeh » aura un avocat nommé par le tribunal, mais aucun ne lui a été attribué pour l’heure, selon le défenseur fédéral « Daniel Stiller », qui n’a pas fait d’autres commentaires sur l’affaire.

« Hamzeh » avait l’intention d’attaquer le centre maçonnique Humphrey du Rite Ecossais, un bâtiment historique sur N. Van Buren St. dans le centre de Milwaukee qui héberge les mariages, conférences, réunions et autres événements spéciaux.
La loge de Rite Écossais du Wisconsin, qui a acheté le bâtiment en 1912, appartient à cette communauté depuis 1863.

« Hamzeh » avait repéré le centre maçonnique et a raconté en détail comment l’attaque devait se dérouler, révèle l’enquête.
Une femme dans le hall du centre mardi après-midi a dit à un journaliste que le personnel ne souhaite faire aucun commentaire.

« Hamzeh » était surveillé par le FBI depuis Septembre, FBI qui a utilisé des informateurs confidentiels qui ont secrètement enregistré ses propos.
Les agents du FBI l’ont arrêté cette semaine alors qu’il s’apprêtait à acheter des armes automatiques, révèle l’enquête.

« Hamzeh » avait initialement prévu de se rendre en Jordanie pour attaquer des soldats et des civils israéliens en Judée et Samarie, mais avait abandonné ces plans en raison de problèmes logistiques et s’était axé sur l’attaque d’une cible aux États-Unis, selon l’enquête pénale.

Il a élaboré son plan d’attaque du centre maçonnique avec deux autres individus, qui étaient en fait des informateurs qui coopéraient avec le FBI.

La semaine dernière, « Hamzeh » et ses informateurs sont allés sur un champ de tir local pour s’entraîner.
Ensuite, ils sont allés au centre maçonnique et ont obtenu de pouvoir visiter les lieux.
Plus tard, « Hamzeh » a parlé avec les informateurs en détail à propos de l’attaque prévue, révèle l’enquête.

Plan détaillé de l’attaque

Au cours de cette réunion, qui a été enregistrée et traduite de l’arabe en l’anglais, « Hamzeh », a déclaré qu’ils avaient besoin de trois armes automatiques, chacune avec un silencieux, pour lancer l’attaque.

Selon l’enquête :
Ils devraient entrer le visage couvert, dit-il dans l’enregistrement.
Il était important de tuer tout doucement, la réceptionniste, la première personne qu’ils étaient susceptibles de voir, dit « Hamzeh » dans l’enregistrement .

« … Si elle est seule, c’est OK, si il y a deux personnes, abattre les deux.
Faites en sorte qu’on ne voit pas le sang, vous tirez deux trois coups de feu dans le ventre et vous l’asseyez sur une chaise pour qu’on croit qu’elle dort, compris ? »

Après avoir tué les personnes près de la porte, un des attaquants devrait y rester, dit « Hamzeh ».

« … L’un de nous va rester dans l’entrée et verrouiller la porte, les deux autres vont prendre l’ascenseur (ascenseur), ils vont entrer dans les salles, et pulvériser tout le monde partout.
Celui qui va rester en bas, aussi il va tuer tous ceux qu’il voit, on va pulvériser tout le monde.»

« Hamzeh » dit :

« il faut anéantir tout le monde, jusqu’au dernier, je veux dire quand on entre dans une salle, on tue tout le monde, d’accord, c’est notre devoir. »

Pour s’échapper, le plan prévoyait de quitter les lieux par l’escalier et la porte, tranquillement et calmement.

« Nous sortirons l’air de rien, pas en courant, sans panique, en marchant tranquillement. »

Réaction mondiale espérée

Il a prédit que l’attaque pourrait attirer l’attention mondiale, et attirerait des plaintes de tous les Etats.

« Je vous le dis, si ce coup est bien exécuté, il sera connu partout dans le monde.
Bien sûr, partout dans le monde, tous les Moudjahidines en parleront aussi et ils seront fiers de nous. »

Au sujet de la cible, il dit dans l’enregistrement :

« Ce sont tous des francs-maçons…
ils jouent avec le monde comme si c’était un jeu, et nous nous sommes comme des ânes, qui ne savons pas ce qui se trame, ce n’est pas eux qui nous combattent, ce sont eux qui doivent être tués, pas le Shi ‘ IAT, parce que ce sont ceux qui sont contre nous, ce sont ceux qui nous font vivre l’enfer. »
,

dit-il dans l’enregistrement.

« 30 c’est excellent.
Si je sors de là après avoir tué une trentaine de personnes, je serai heureux à 100% …
100% heureux, parce que la mort de ces 30 là va terrifier le monde. » 

« Hamzeh » a rencontré les agents infiltrés du FBI le lundi.
Les agents lui ont montré deux armes et un silencieux et lui ont dit que ces armes étaient capables de faire feu de façon quasi entièrement automatique.
« Hamzeh » a convenu d’un prix et a payé les agents infiltrés, qui ont ensuite remis un sac à  »Hamzeh » contenant deux armes automatiques et un silencieux.
« Hamzeh » a porté le sac à sa voiture, mis le sac dans le coffre du véhicule.
Il a ensuite été arrêté.

« Robert J. Shields », agent spécial en charge de la Milwaukee FBI, a déclaré que cette arrestation était le résultat d’un travail très bien coordonné conformément à la loi, « pour contrecarrer une attaque qui aurait pu entraîner des blessures et / ou des pertes en vie humaine importantes. »

source : « abcnews.go.com »

http://jforum.fr   du 28/01/2016

« Salafistes » Est Un Film « Pas Correct » !

 omar oul hamada

 Oumar Ould Hamaha

Finalement, France 3 ne diffusera pas « Salafistes », le documentaire du mauritanien « Lemine Ould M’Salem » et du français « François Margolin » au cœur des mouvements jihadistes.

« Nous ne prendrons pas cette responsabilité dans le contexte actuel »,

a fait savoir France Télévisions.
Depuis plusieurs jours, le film, cru et sans filtre sur l’horreur de la charia, fait polémique.
Tourné de septembre 2012 à juillet 2015 au plus près des groupes terroristes du Mali et de Mauritanie, le film montre sans tabou l’application de la loi islamique dans ces pays.

Pendant plus d’une heure se mêlent des entretiens avec des chefs islamistes, des images violentes d’exactions et d’exécutions ainsi qu’un commentaire neutre et distancié.
Ainsi entend-t-on Abou Mohamed, chef de la police islamique de Gao, au Mali, déclarer en toute tranquillité :

« On est attentifs à tous.
On n’a de mépris pour personne.
Si on constate un péché, on agit avec sagesse et bienveillance. »

Sur les images diffusées pour illustrer la dite bienveillance,
on peut voir des voleurs se faire trancher la main,
un enfant fouetté en place publique,
des hommes en armes traquer les buveurs d’alcool et les femmes non voilées.

« L’homme est d’une nature rebelle à la volonté divine, il est esclave de ses passions, de ses intérêts personnels, alors il faut vraiment une action pour qu’il se soumette… »,

explique également le salafiste « Oumar Ould Hamaha », l’un des chefs du « Mujao » puis d’ « Al-Mourabitoune » et beau-père de « Mokhtar Belmokhtar ».

Aussi, le film donne longuement la parole à « Mohamed Salem al-Majlissi », charismatique cheikh mauritanien abordant l’inégalité entre hommes et femmes, l’homosexualité puni de mort ou encore l’affaire « Merah » et les attaques de Charlie Hebdo.

« Si la liberté d’expression est si ouverte en Occident, alors les trois jeunes martyrs [les frères Kouachi et Coulibaly, ndlr] n’ont fait qu’exprimer leur propre liberté d’expression »,

explique-t-il, sans jamais d’ailleurs que ne soit mentionnés ses liens avec l’État Islamique.

Projeté au Festival international des programmes audiovisuels (« Fipa ») en avant-première le week-end dernier, le film a fait l’objet d’une vive polémique.
« Delphine Ernotte », présidente de France Télévisions, avait d’ailleurs tenté d’en faire interdire la projection publique en intervenant auprès de la direction du festival.
Finalement, la Commission de classification des œuvres du « CNC » (« Centre national du cinéma ») a préconisé son interdiction aux moins de 18 ans, sort habituellement réservé aux films pornographiques ou ultra-violents.

Toujours dans l’attente de son visa d’exploitation, délivré par la ministre de la Culture « Pellerin », pour une sortie en salles, le documentaire ne sera toutefois pas diffusé, quoi qu’il arrive, sur France 3.

« Notre ligne éditoriale est claire, les images produites par Daech sont de la propagande et nous ne les montrons pas à l’antenne.
A partir du moment où nous avons cette position, il ne serait pas cohérent de diffuser ce film en l’état alors qu’il contient des extraits de vidéo de propagande de Daech et des discours très structurés de responsables salafistes intégristes.
Nous ne mettons pas en cause les intentions des réalisateurs et nous savons bien qu’ils ne sont pas dans la complaisance, mais nous pensons que ce sujet doit être traité différemment.
Ici, il n’y a pas de recul, d’explication, de décryptage.
Le problème n’est pas le sujet mais son traitement »
,

assume la direction, quand bien même les images de l’assassinat du policier « Ahmed Merabet » devant Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, ont été floutées à la demande de la famille.

Ainsi la chaîne refuse-t-elle de diffuser un film qu’elle a elle-même coproduit via sa filiale « France 3 Cinéma ».
Une première.
En interne, on explique que :

« France 3 Cinéma aurait demandé des modifications qui n’ont pas été faites.
Il n’y a pas eu de vrai dialogue »
.

Mais pour « François Margolin » co-réalisateur :

« le film a été validé en temps et en heure sans demande de coupe ».

Il dénonce ainsi une injustice.
Au « Figaro », il déplore :

« Nous avons failli mourir pour ces images, et nous nous retrouvons en position d’accusés. »

Pour lui :

« il faut absolument que l’interdiction aux moins de 18 ans soit levée, conclut-il.
Sinon, c’est la mort du film. »

http://www.ojim.fr

Il n’est pas « politiquement correct » de diffuser les vidéos de la « Dèche » d’autant plus que l’arabe n’est pas notre langue !
Mais qu’un film en langue Française ne soit pas diffusé en raison de la violence des images cela ne tient pas debout !
Autant qu’ils disent de suite qu’ils ne veulent pas écorner l’image de religion de paix de cet islam barbare !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43