Archive | 09/02/2016

Est-Ce Le Réveil De Notre Armée ?

armée

Piquemal fait machine arrière !

Le gouvernement a choisi prudemment de temporiser dans l’affaire « Piquemal », pour éviter une dangereuse polémique qui prenait mauvaise tournure.
Son arrestation sans ménagement à Calais et l’annonce de sa comparution immédiate à Boulogne a suscité une vive émotion au sein de la « Grande Muette », mise à rude contribution par les attentats de 2015.
Tout a été fait pour tergiverser et faire taire les murmures dans les rangs.
Mais est-ce bon signe ?

La Chancellerie a mis les petits pas dans les grands pour calmer le jeu.

La comparution immédiate de « Piquemal » a finalement cédé, « en raison de son état de santé », la place à une comparution au mois de mai.
Cette façon « élégante » de botter en touche et de désamorcer la crise s’est accompagnée d’un petit geste de l’intéressé :
celui-ci a fait part de ses regrets !

« Je regrette de m’être trouvé avec eux, j’aurais préféré qu’on soit seuls, ça ne ce serait pas passé comme ça car, nous, nous sommes un cercle citoyen »,

a-t-il déclaré sur RTL.

Tu présentes tes excuses, et tu bénéficies d’une mesure de clémence le temps que les passions retombent.

« Piquemal » lâché par la Légion

Dans la journée, la Fédération des Anciens de la Légion a apporté son seau d’eau au combat contre l’incendie.
Son président s’est désolidarisé de « Piquemal », en rappelant l’obligation de réserve des légionnaires.
La méthode n’est pas complètement propre, pas complètement surprenante, et en dit long sur l’émoi qui s’est emparé de l’armée.

Manifestement, les pressions sont allées bon train sur les officiers supérieurs pour apaiser les tensions et éviter l’ouverture d’un front extrêmement dangereux où la justice et le pouvoir seraient entrés en conflit avec l’état-major ou une partie de celui-ci.

« Piquemal » a-t-il réveillé
la Grande Muette ?

En creux, cette affaire laisse paraître une crise grandissante au sein de l’armée.
Si le gouvernement a fait machine arrière dans sa détermination à juger « Piquemal », c’est évidemment parce que l’armée a réagi vivement et de façon inquiétante durant le week-end.
Il faut probablement voir dans cet incident une alerte sérieuse sur le moral des troupes.

N’oublions jamais que, depuis 1789, l’essentiel des changements de régimes républicains a été le fruit de militaires.
Ce fut le cas avec « La Fayette », qui ébranla fortement la monarchie, avec « Bonaparte », avec « Pétain » et avec « De Gaulle ».
Depuis 1875, les changements de régime se sont toujours produits par une intervention d’un officier supérieur.

« Piquemal » et le moral
des armées au plus bas

On notera au passage que le moral des militaires est au plus bas, et que l’armée est discrètement inquiète par la « radicalisation » d’un certain nombre de ses éléments.
Le renseignement militaire, selon le « Canard Enchaîné », ne cache plus son émoi face au nombre grandissant de cas de radicalisations dans le rang.

Certains militaires seraient passés au service de « Daesh » !

Et la crainte de voir un engagé commettre un attentat avec son arme de service EXISTE !

Encore un élément qui montre qu’un malaise s’est fait jour dans le pays,
dans l’indifférence apparente des décideurs publics.

source : Eric Verhaeghe pour son blog

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 09/02/2016

Pendant ce temps Le Drian s’en met plein les poches avec son cumul de mandats !
Montrez l’exemple,  
« poussifs »  et « ripoux » dhimmis !

Valls Devra Tenir Parole Pour Le FN !

islamistes

 La Dèche !

Le Front National a droit à une protection face aux menaces de l’Etat Islamique !

Toutes les formations politiques, y compris le Front national, doivent recevoir une protection face aux menaces de l’Etat islamique (EI),

a déclaré mardi le Premier ministre Manuel Valls

Dans son journal de propagande en français « Dar al islam », publié samedi dernier, l’EI a menacé pour la première fois de s’en prendre à la formation de Marine Le Pen.
Le magazine djihadiste a publié une photo de la marche annuelle du parti d’extrême droite le 1er mai avec la légende :

« Rassemblement d’idolâtres du FN.
Des cibles de premier choix. »

« Le Front national, ses dirigeants, comme tous ceux qui exercent une responsabilité, un mandat dans ce pays, ont droit à la protection »,

a déclaré Manuel Valls lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre répondait au député Rassemblement Bleu Marine « Gilbert Collard », demandant au gouvernement de prendre la menace au sérieux.

« La question que je pose, c’est de savoir si on aura droit à la protection qu’on mérite, parce qu’ici, on nous a comparés à l’Etat islamique, ici on a dit qu’on faisait la propagande de l’Etat islamique »,

a-t-il lancé.

« S’il nous arrive quelque chose, vous êtes complices »,

a-t-il ajouté.

Durant la campagne des régionales, plusieurs élus de gauche avaient dressé un parallèle entre Daech, l’acronyme de l’EI, et le parti présidé par Marine Le Pen.
Dimanche, Nicolas Bay, le secrétaire général du FN, a lui-même twitté l’image de propagande avec les menaces de l’EI et interpellé Manuel Valls, lui demandant s’il était « satisfait ».
Le Premier ministre avait ouvertement fait campagne contre le parti lors des régionales de décembre, estimant qu’il pouvait conduire la France à la « guerre civile ».
En juin, le vice-président du FN, « Florian Philippot », avait déjà demandé en vain une protection, s’estimant menacé après avoir déclaré au sujet du Qatar et de l’Arabie saoudite :

« ces pays financent l’islamisme qui tue ».

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

http://fr.reuters.com   du 09/02/2016

 

Concours De Mensonges En Europe !

 

crash boieng

Crash Du Boeing Malaisien
en Ukraine

Un hebdomadaire néerlandais a publié un article qui accuse les autorités ukrainiennes de mensonge.
Il s’agit de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien dans le ciel du Donbass en juillet 2014.

« MH17: l’Ukraine s’est-elle empêtrée dans des mensonges ? »

Tel est le titre d’un article d’ « Eric Vrijsen » paru dans l’hebdomadaire « Elsevier ».
Très gênante pour Kiev, cette publication montre avec une logique implacable que l’Ukraine cherche nerveusement à se disculper chaque fois qu’il est question de la catastrophe dans le ciel du Donbass.

Mais l’Ukraine n’est pas la seule à s’enferrer dans ses propres mensonges.
La position des Pays-Bas, formulée l’année dernière dans le rapport d’enquête technique sur le crash du vol MH17, ne manque pas non plus de rendre perplexe la Russie, qui y voit une tentative d’ignorer un grand nombre de preuves.

Ainsi, la partie du rapport concernant la destruction de l’avion par un missile sol-air « Bouk » comporte de nombreux éléments contradictoires.
Afin d’adapter les faits aux résultats formulés d’avance, le rapport technique présente une version étrange du missile faite d’éléments disparates.
Cette astuce a pour but de justifier les conclusions émises avant le début de l’enquête.
Inutile de dire qu’il s’agit de conclusions infondées.
L’Agence fédérale russe du transport aérien (« Rosaviatsia ») le démontre, faits à l’appui.

On apprend également que les enquêteurs néerlandais n’ont pas demandé les relevés des radars, ce qui est démenti par Kiev, qui affirme avoir fourni à la commission d’enquête toutes les informations réclamées.

Mais alors, lequel des deux protagonistes ment ?
Le Conseil néerlandais de sécurité chargé de l’enquête ou bien les autorités ukrainiennes ?
C’est la question, somme toute logique, posée par « Eric Vrijsen », laquelle est loin d’être anodine :
18 mois se sont écoulés depuis la catastrophe, mais les enquêteurs n’en ont cité ni les causes, ni les coupables.
Pire, ils continuent à échafauder, autour du crash, des montagnes de contre-vérités.

De fait, les arguments des experts russes ne sont pris en compte que lorsqu’ils arrangent les experts néerlandais.
Les médias occidentaux font l’objet de pressions sans précédent.
Tout cela ne vise qu’un seul objectif :
Blanchir les vrais responsables de la mort de 300 civils dans le ciel ukrainien.

source :  http://fr.sputniknews.com/international

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 09/02/2016

Au Secours Amis Citoyens Patriotes !

UN AGRESSEUR ISLAMOPHOBE CONDAMNÉ À 6 MOIS FERMES DANS LE LOIRET

Jocelyn avait tagué
« FUCK ISLAM » !

C’est peu dire que la « charia » s’installe en France grâce aux pouvoirs publics et à des juges qui appliquent la loi coranique qui interdit la critique de l’islam et non la loi française !

Nous vous avions relaté début octobre les mésaventures de celui que nous avons appelé Jocelyn pour avoir tagué « fuck islam » dans l’espace public et notamment sur une boucherie halal. Ainsi, non seulement le parquet avait fait appel de la décision qui ne reconnaissant pas le délit de provocation à la haine mais les juges d’Orléans ont suivi le procureur en le condamnant à un mois de prison avec sursis et 800 euros d’amende, niant toute jurisprudence, toute évidence, et assimilant la critique de l’islam avec l’incitation à la haine contre les musulmans.

Les faits sont graves.
Gravissimes.
Ce jugement pourrait faire jurisprudence et interdire, de fait, à tous, la libre critique de l’islam, alors qu’elle est -encore- garantie par notre constitution.
Ils n’osent pas -encore- modifier la loi, ça se verrait trop, mais ils le font sans en avoir l’air, de condamnation en condamnation, afin de dissuader tous les islamophobes, tous ceux qui s’inquiètent de l’islamisation de notre pays d’ouvrir la bouche et d’alerter l’ensemble des Français.

C’est pourquoi ils ont condamné Pierre Cassen, Pascal Hilout, Renaud Camus, Jacques Philarchein, Christine Tasin et aujourd’hui Jocelyn.
On pourrait ajouter à la liste, dans un autre registre, les courageux jeunes de Génération Identitaire harcelés judiciairement pour être montés sur le toit d’une mosquée en construction à Poitiers (sans rien avoir dégradé !) et avoir réclamé le retour de « Charles Martel ».
Ils ne peuvent -pour le moment- changer la loi qui nous est favorable, mais, en utilisant des juges faisant passer l’idéologie avant la justice, ils tapent dur, très dur, sur le camp patriote.
Ils ne risquent rien en nous traînant au tribunal alors que nous, nous risquons non seulement la prison mais nous asséchons nos finances avec les frais d’avocat, de procédure, les amendes, et tous les frais qui vont avec.
Et on ne parlera pas des atteintes à notre honneur, à notre réputation, aux dégâts que ces condamnations peuvent faire dans le cercle familial ou amical…

Néanmoins c’est la liberté de tous qui est en jeu et nous n’avons pas le droit de laisser condamner les nôtres et permettre que s’installe une jurisprudence mortifère pour notre civilisation et notre pays.

C’est pourquoi nous avons conseillé à « Jocelyn » de se pourvoir en cassation.
Il n’y a pas d’autre solution.
Nous avons dû nous engager à l’aider financièrement, parce qu’il n’en a pas les moyens, asséchés, et c’est peu dire, par les frais d’avocat pour le procès de janvier, l’appel d’octobre et l’amende à payer à présent.
La cassation, ça coûte cher, et si l’appel était cassé, il y aurait un nouveau procès en appel, et donc de nouveaux frais d’avocat et de procédure…
« Jocelyn », désespéré, affolé, n’en a pas les moyens, c’est pourquoi 3 associations se sont engagées à l’aider à payer les frais de procédure et d’avocat, « Entraide Solidarité »« Riposte laïque » et « Résistance républicaine », bien que déjà fort sollicités par les différents procès de leurs responsables.

Nous vous avons déjà beaucoup demandé en cette année sinistre pour la liberté d’expression, nous en sommes conscients, nous ne savons comment vous remercier, mais sans vous nous ne pouvons rien.
Sans vous nos associations disparaîtraient, faute de moyens, et les militants qui osent faire entendre la voix de la contestation anti-islam seraient réduits à dormir sous les ponts, et ce n’est pas une image.

Nous comptons donc encore  une fois sur vous tous, patriotes, pour nous donner un coup de main.

Plus que jamais l’argent est le nerf de la guerre, hélas.
Il n’est pas question de solliciter tous ceux de nos lecteurs, adhérents ou sympathisants qui tirent le diable par la queue, et ils sont légion en cette troisième année de gouvernement Hollande.
Nous demandons juste à ceux qui ont un peu plus que le nécessaire et qui ne seront pas réduits au régime patates par leur don un petit geste, même un euro par mois comme nous le proposons à Résistance républicaine ce n’est pas négligeable si vous êtes des centaines à faire ce geste !

Vous pouvez envoyer votre participation pour « Jocelyn » à l’association de votre choix (ou aux trois si vous voulez répartir également votre don, puisque nous nous partagerons équitablement la charge) :
Entraide solidaritéRiposte laïque  ou Résistance républicaine.

Merci de tout coeur à tous pour les dons passés, présents et à venir.
Hélas, la lutte commence seulement et nous sommes bien peu nombreux à porter haut le vent de la contestation, au nom de nos enfants, de vos enfants, et de la France.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/  du 03/11/2014

article initialement publié le 03/11/2014

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43