Archive | 13/02/2016

Sionisme et Sémitisme Sont Opposés !

nabila

Nabila !

Le « Crif » accuse « David Pujadas » de commettre des « attaques antisémites » !

Jeudi 11 février, « Roger Cukierman », président du « Conseil représentatif des institutions juives de France » (« Crif »), a adressé une lettre à la direction de France Télévisions pour se plaindre d’un reportage diffusé le 10 février dans le journal télévisé de France 2 et consacré au mouvement « Boycott Désinvestissement Sanction » (BDS).

Voici le reportage en question :

http://www.dailymotion.com/video/x3riol1

Propagande BDS

Ce reportage apparaît d’une remarquable objectivité !
Donnant la parole aux pro- et aux anti-BDS, rappelant même que, si l’Union européenne vient de prendre la décision d’étiqueter tous les produits des colonies juives entrant en Europe, pour que le consommateur soit informé de leur provenance exacte, la justice française vient, de son côté, de donner tort aux activistes en déclarant discriminatoires les appels au boycott du BDS.

On est, dans ces conditions, estomaqué de lire que le « Crif » accuse ce reportage de faire « l’apologie du BDS ».
Voici en effet le communiqué du « Crif » :
Le Président « Roger Cukierman » a adressé le 11 février 2016 un courrier à la Présidente de France Télévisions, « Madame Delphine Ernotte », dans lequel il a exprimé son inquiétude, après que le journal télévisé de France 2 a diffusé, le 10 février, un reportage faisant l’apologie du BDS.

« Roger Cukierman » a rappelé que « le Premier ministre Manuel Valls a déclaré à plusieurs reprises que le boycott des produits israéliens était interdit par la loi et fournissait le support au développement de l’antisionisme et donc de l’antisémitisme ».

« Ce reportage fait l’apologie d’une pratique interdite par la loi.
Il participe à la désinformation et à la délégitimation d’Israël« 
,

a-t-il poursuivi.

« L’expérience nous a montré en outre qu’il est de nature à favoriser la détestation d’Israël et des Juifs de France et donc à légitimer et favoriser les attaques contre les Juifs« ,

a insisté le Président du Crif.

« Quelques jours après avoir donné très longuement la parole à une activiste patentée dans un débat contre Monsieur  »Alain Finkielkraut », Monsieur  »Pujadas » se distingue encore une fois par des comportements perçus par de nombreux Français juifs comme des attaques antisionistes voire antisémites« ,

a-t-il conclu, demandant à la Présidente de France Télévisions de porter à ce sujet « toute l’attention nécessaire, afin que France 2 ne soit pas le support d’organisations délictueuses interdites par la loi ».

Traiter David Pujadas d’antisémite, il fallait oser !

Mais le « Crif » n’est pas la seule association à se lancer aux trousses du « Tom Pouce » de l’information.

Ainsi, le « CSA » a ainsi été saisi le 11 février par le « BNVCA »,(« Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme », pour information) dirigé par « Sammy Ghozlan ».
Voici à quoi ressemble son communiqué, où le « soi-disant appel au boycott est comparé à un appel au viol » :

« Le « BNVCA » indigné, saisit le « CSA » et demande un droit de réponse à France 2, suite au reportage partisan diffusé le 10/2/16 au journal de 20 h promouvant le mouvement illégal BDS interdit par nos lois. (…)
La loi est claire et il est inadmissible que France 2 se comporte comme incitateur à la haine et à la discrimination.
Le « BNVCA » souligne que ce reportage est mensonger lorsqu’il présente le mouvement comme hostile aux produits provenant des territoires de Cisjordanie. (…)
Ces faits démontrent que le Premier Ministre, Monsieur Valls, a raison quand il déclare que « l’antisionisme c’est l’antisémitisme. »
Dans ce reportage, des filles voilées ont justifié le boycott « parce que les israéliens tuent les enfants palestiniens ».
Prétexte invoqué parles terroristes comme Merah, Coulibali, Nemouche, et autres islamodjihadistes auteurs d’attentas antijuifs.
Peut on imaginer que France 2 présente un reportage incitant au vol ou au viol, qui sont des délits au même titre que l’appel à boycott, inscrit clairement dans notre code pénal.
Nous considérons que la rédaction de France 2 et « David Pujadas » portent une grande responsabilité dans le risque aggravé de nouveaux actes antijuifs que ce reportage aura encouragé à court ou moyen terme… »

Pujadas et France 2 seraient donc responsables des prochains actes antijuifs qui surviendront…

Vous ne rêvez pas !

On ne parle pas ici d’ « Alain Soral » ou de « Dieudonné », mais bien de « David Pujadas », « intervieweur » du chef de l’État, invité des Dîners du Siècle, etc.

Les commentaires sur ce site font parfois froid dans le dos, Pujadas étant comparé à un reptile et à un chien, ou soupçonné d’être converti à l’islam :

Sionisme et Sémitisme Sont Opposés ! dans FRANCIA com-e55b5

Même réaction indignée de la part de l’association « Europe-Israël », qui affirme en outre que :

« BDS est un mouvement djihadiste prônant la destruction de l’Etat d’Israël afin d’y installer un grand Califat comme l’a déclaré à diverses reprise son créateur Omar Barghouti.
BDS est un mouvement islamiste dont l’objectif est de détruire Israël pour que « la terre redevienne une terre musulmane débarrassée de la domination sioniste ».

Je n’ai pas trouvé trace d’une déclaration de « Barghouti » appelant à installer un grand Califat en Israël, mais je n’ai peut-être pas assez bien cherché (la coopération des lecteurs est donc ici la bienvenue).

La citation de « Barghouti » qu’utilise « Europe-Israël » pour en déduire cette volonté de Califat semble être celle-ci :
Il affirmerait que le BDS a comme objectif que la terre d’Israël « redevienne une terre pure et musulmane débarrassée de la domination sioniste ».
En tapant cette citation dans Google, je ne l’ai trouvée nulle part, hormis sur le site d’ « Europe-Israël », sur un document du « Crif », et sur la page « Facebook » du groupe Pétition pour la dissolution de BDS, qui renvoie précisément au site d’ « Europe-Israël ».
Bref, l’authenticitié de cette déclaration d’ « Omar Barghouti » est à vérifier.

« Gil Taïeb », vice-président du « Crif » et fondateur de « l’association du bien-être des soldats israéliens », a également fustigé « David Pujadas », accusé d’avoir « participé à cet acte illégal«  : « l’appel au boycott d’Israël« .

Bref, l’affaire me semble tellement ubuesque que je ne saurai conclure autrement qu’en donnant le dernier mot à Nabila…

source : Darth Walker pour http://www.agoravox.fr

http://www.wikistrike.com   du 13/02/2016

Le Dernier Ménage Dans Les Ministères.

F.HOL.-bricolage

Une production française ?

C’est désormais acquis…sauf accident :

François Hollande et Manuel Valls graviront ensemble, jusqu’au sommet, le Golgotha de l’impopularité.

Unis comme la corde et le pendu.
Seule question pour l’instant sans réponse : qui sera le pendu et qui sera la corde ?

Humilié il y a deux ans par son successeur à Matignon, Jean-Marc Ayrault rentre par la grande porte dans le gouvernement de Manuel Valls.
Mais il est bien entendu qu’il ne devra aucun compte à celui-ci, mais exclusivement au président de la République.
Le trajet qui mène du Quai d’Orsay à la rue du Faubourg-Saint-Honoré ne fait pas un crochet par la rue de Varenne.
Chacun son tour.

Juré craché.
Emmanuelle Cosse subordonnait son entrée au gouvernement à l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes.
Il n’était pas concevable de gâcher le retour en grâce de Jean-Marc Ayrault, promoteur et défenseur du nouvel aéroport, en lui faisant avaler une aussi grosse couleuvre.
Le projet n’est donc pas enterré.
Il n’est pas non plus maintenu.
Un « référendum local » en décidera, dont le résultat dépendra évidemment du périmètre électoral retenu, le moment venu.
S’il vient.
Gouverner, c’est ne pas choisir.

Jamais il n’y avait eu autant de Verts au gouvernement.
Jamais, non plus, les Verts n’ont été aussi faibles.
Au moins François Hollande a-t-il fait de bonnes prises de guerre.
Du seul fait de leur ralliement, ou de leur reniement, bref du remaniement, les Verts ministériels se sont exclus ou ont été exclus d’EELV.
Comprenne qui pourra.
Ce ne sont que des « Verts-misseaux ».

Après qu’on l’avait annoncé tant de fois ministre, on n’y croyait plus.
Battu aux dernières départementales, battu aux dernières sénatoriales, sans mandat électoral, président d’un parti fantomatique, Jean-Michel Baylet a enfin droit à son maroquin.
Rejeté par le peuple souverain, repêché par le souverain impopulaire.

Tout le monde s’était demandé, il y a deux ans, sur quels critères Fleur Pellerin avait hérité du ministère de la Culture.
Personne n’avait compris.
Tout le monde se demande pour quelles raisons elle en est aujourd’hui éjectée.
Elle, en tout cas, ne comprend pas.

Le mercredi, Hélène Geoffroy vote contre le projet de révision constitutionnelle présenté par Manuel Valls.
Le jeudi, elle entre donc dans le gouvernement de Manuel Valls.
Vous avez dit « bizarre » ?

Plus Premier sinistre que jamais, Manuel Valls, à toutes fins utiles, avait estimé en début de semaine la menace terroriste plus inquiétante qu’avant le 13 novembre.
Trois jours plus tard, Juliette Méadel étrenne l’inquiétant secrétariat d’État d’Aide aux victimes – passées et à venir.
Gouverner, c’est prévoir.
On notera avec intérêt la troublante ressemblance de la nouvelle promue et de Julie Gayet.

On avait évoqué l’hypothèse d’un grand ministère de l’Économie et des Finances confié à Emmanuel Macron.
Finalement, il n’en est rien.

Non seulement les attributions du jeune ministre ne sont pas élargies, mais dans le protocole du gouvernement remanié, il rétrograde du douzième au quatorzième rang.
Le péché que paie le petit prodige de Bercy ?
Quelques propos libres et impertinents mais, surtout, il est populaire, quand ses supérieurs hiérarchiques ne le sont plus ou ne le sont pas.

L’ultime gouvernement du quinquennat :

Des naufragés qui rembarquent à bord du « Titanic ».

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr   du 13/02/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43