Archive | 15/02/2016

Panique Chez Daesh Et « SES » Alliés !

Déroute de la Dèche !

Déroute de la Dèche !

Pour que « Le Monde » titre « Les rebelles syriens en pleine déroute » il faut que ce soit sérieux !

Et oui, les « rebelles » syriens, doux nom pour les tueurs sanguinaires de « Daesh » et « SES » alliés, sont en pleine déroute, pourchassés par l’armée syrienne appuyée par la chasse Russe.
Beaucoup s’enfuient en Irak… et en Turquie !
En Turquie où ils sont remis en forme, avant d’être renvoyés en Syrie!

Sur le plan diplomatique c’est la panique dans les chancelleries occidentales, qui font donc le forcing pour obtenir un cessez-le-feu, espérant ainsi donner du temps à leurs alliés, les fameux « terroristes modérés » qui combattent contre l’armée syrienne sous une façade de lutte contre « Daesh », le temps de se réorganiser.

Car il serait inutile de le nier, il est parfaitement exact que la chasse Russe frappe indifféremment « Daesh », et « LES » alliés de « Daesh » soutenus par les américains.

La Turquie par ailleurs, voyant l’armée syrienne arriver à sa frontière, d’une part donc envoie des renforts à « Daesh », et d’autre part bombarde les positions kurdes en Syrie sans se soucier que ceci soit une agression directe contre un état souverain.

Et là une fois encore les américains jouent double jeu !

D’une part ils « condamnent » – mollement – ces bombardements, mais surtout ils les encouragent en sous-mains, dans l’espoir inavoué qu’ils entraineront une riposte syrienne – La Syrie a d’ailleurs pilonné des positions turques en Turquie hier – et surtout de la chasse Russe contre la Turquie, alliée de l’OTAN.
Ceci donnerait alors à l’OTAN le prétexte d’intervenir, et par la-même donnerait un répit aux « terroristes modérés » alliés de Washington.

La volonté affichée de Ryad d’envoyer également des troupes va dans le même sens puisque le but principal de Washington et de ses alliés est non pas de liquider « Daesh », mais de liquider le Président « Assad ».

Président « Assad » qui a d’ailleurs déclaré être prêt à quitter le pouvoir par le biais d’élections pour que le peuple Syrien décide de qui dirigera son pays, mais seulement après que « Daesh » ait été éliminé.
Ce qui a fait pâlir Obama qui sait pertinement que l’élimination de « Daesh », si elle s’avérait possible, prendrait plusieurs années… et surtout irait contre les intérêts des Etats-Unis qui l’utilisent comme « proxy » dans la guerre en Syrie contre la Russie.

Il est probable que la Turquie cesse ses bombardements en Syrie très rapidement, « Erdogan » sachant parfaitement qu’il ne fera pas le poids contre la Russie, allié officiel de la Syrie.
Mais dans le cas contraire il ne fait aucun doute qu’Assad ripostera bien plus dûrement qu’avec quelques salves d’artillerie contre la Turquie :
Les S-400 de défense aérienne déployés en Syrie ne feront qu’une bouchée des chasseurs turcs.
Dans cette hypothèse, Obama aurait par contre obtenu ce qu’il voulait :
L’OTAN sera en droit d’intervenir directement « pour défendre la Turquie, membre attaqué ».

C’est pour cela que pour l’instant la Russie ne répond pas militairement à ces attaques, mais ceci ne saurait durer et la Turquie devra soit se calmer d’elle-même soit… se faire calmer, avec les conséquences que cela entrainera.
La Russie n’a de toute manière aucune intention de cesser l’aide à la Syrie tant qu’une menace terroriste subsistera.

source : https://jeanfouche.wordpress.com

http://www.citoyens-et-francais.fr   du 15/02/2016

Hollande Nous Fait Un Gros Caprice…

F.HOL.france

François pique sa crise !

Il veut que les Russes arrêtent de bombarder les terroristes !
Tout comme son complice Fabius proditor, Hollande, mondialement connu dans la Corrèze comme dirait « d’Ormesson », pique sa crise contre la Russie, il trépigne, pleure, demande qu’on cesse de bombarder… Il est vrai que seuls les bombardiers russes atteignent leurs objectifs, et, à propos de cet acharnement contre « Bachar el Assad », dont nous avons de nombreuses fois parlé, les Français ne se rendent-ils pas encore compte que ce sont les Saoudiens qui piquent leur sabre dans le dos de Hollande le mou pour qu’il fasse le pantin ?

Imagine-t-il qu’il fera peur aux Russes ?
Poutine doit sourire.
En vieux renard il fera bien ce qu’il veut !
Quant aux Américains, ils donnent l’impression que « Fraise des bois » compte pour du beurre !

Alain de Catalogne

http://resistancerepublicaine.eu   du 14/02/2016

Mais que lit-on sur http://fr.sputniknews.com ?

Le président français François Hollande a demandé jeudi l’arrêt des bombardements russes en Syrie, ceux-ci soutenant selon lui « Bachar al-Assad » qui « massacre une partie de son peuple ».

Le chef de l’Etat a réitéré le souhait de voir Assad quitter le pouvoir.
Ces déclarations, très éloignées de l’idée d’un front commun antiterroriste intégrant la Russie formulée après les attentats de Paris, interviennent alors que les principaux acteurs du dossier syrien mènent de difficiles pourparlers à Munich, en Allemagne, pour obtenir un cessez-le-feu sur le terrain.

« Nous devons faire en sorte que « Bachar al-Assad » quitte le pouvoir et en ce moment, aidé par les Russes, il agit et massacre une partie de son peuple même s’il agit aussi contre un certain nombre de terroristes (…)
Je demande que les actions russes puissent s’arrêter »
,

a déclaré François Hollande à la télévision française sur TF1 et France 2.

​La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre l’EI en Syrie sur décision du président russe « Vladimir Poutine » et à la demande du président syrien « Bachar el-Assad ».
Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d’armes, de munitions et de combustible appartenant à l’EI.
Le 7 octobre, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont aussi tiré des missiles contre des sites de l’EI.

Les terroristes essuient des pertes considérables et changent de tactique en se réfugiant dans les habitations.
Ils ont perdu la plupart de leurs armes et matériels sur la ligne de contact avec les troupes syriennes. Plusieurs groupes faisant partie de l’EI sont déjà prêts à quitter la zone des hostilités.

Différentes personnalités, dont l’ancien président du Comité militaire de l’Otan, « Harald Kujat », ont reconnu que l’implication militaire russe en Syrie avait favorisé le processus de règlement pacifique dans le pays, et rendu possible des négociations.

Les consultations sur le règlement du conflit syrien devraient reprendre à Genève le 25 février.

Cependant, la délégation de l’opposition syrienne modérée pose comme condition sine qua non la suspension des frappes russes et exige de mettre fin à l’offensive de l’armée syrienne sur la ville d’Alep en Syrie.

Plus tôt cette semaine, l’agence « Reuters » a annoncé que la Russie proposait d’introduire un cessez-le-feu sur le territoire syrien.
Les modalités de cette proposition sont actuellement discutées dans le cadre d’une rencontre du groupe international de contact sur la Syrie à Munich, et à laquelle participe le ministre russe des Affaires étrangères « Sergueï Lavrov ».

Monsieur « Lavrov » a annoncé mardi que la Russie avait élaboré un nouveau plan de cessez-le-feu en Syrie et l’avait soumis aux Etats-Unis, qui l’ont rejeté.

http://fr.sputniknews.com/international   du 12/02/2016

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43